Winter -014-015 - Pear, Spark & Lastie
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Maybe I'm a beggar.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Sacha McCandless
Surveillante
♣ Messages : 72
♣ Date d'inscription : 12/11/2012


MessageSujet: Maybe I'm a beggar.   Mer 21 Nov - 19:37

Mélusine venait tout juste de sortir du bureau du directeur, à croire qu'elle ne l'avait jamais vraiment quitté. Déjà plus jeune elle ... Non, il ne fallait pas penser au passé. La jeune femme secoua sa tête pour chasser les souvenirs de son esprit. Elle ne s'autorisait pas à se remémorer ce qu'elle avait laissé derrière elle. Ce qui appartient au passé doit y rester. Bon. Le métier de surveillant n'avais pas l'air si compliqué que ça, il suffisait d'être chiant. En tout cas, c'était comme ça que la brunette voyait les choses. Et être chiante, ça, Mélusine savait faire. Il lui suffirait de se pousser, de se donner un peu de mal et le tour serait joué. On pourrait alors lui dire Good Job. La seule chose qui l'agaçait était qu'elle endosserait presque obligatoirement le rôle de la méchante auprès des élèves. "Fais pas ci, va pas là, parle moins fort, retourne-toi, va jeter ton chewing-gum, donne-moi ton carnet" etcétéra. La demoiselle, et non la dame contrairement à ce que les réforme imposent, partit chercher son skateboard qu'elle avait planqué quelques dizaines de minutes plus tôt, c'est-à-dire avant d'entrer dans le bureau du chef de l'établissement. Ce n'est qu'après avoir récupéré son petit bijou qu'elle se dirigea vers la salle des profs où elle y trouverait sûrement quelqu'un qui pourrait lui indiquer où se situait le bâtiment des Molière. Elle avait déjà reçu des directives. Ses roues la menèrent donc devant la porte de cette fameuse "salle des profs". Pardon : "Salle des Professeurs". La marginale toqua avant de s'insérer dans la pièce, sans attendre une invitation à entrer. Il y avait là plusieurs personnes. Des hommes, des femmes, des vieux, des jeunes, des noirs, des asiatiques, des blancs ... Des gens qui venaient du monde entier et de tous âges quoi. Autant dire un bordel pas possible de personnes toutes très différentes. Le silence se fit entendre, les regards se tournèrent en direction de ce qui semblait être une intruse. La jeunette entendit une réflexion émanant du fond de la salle :

« C'est elle la nouvelle pionne ? On dirait une élève avec sa dégaine et son skate. »

Fuck off. Mélusine se santait bien dans sa peau et dans ses fringues, à savoir un gros sweat, un jean pourri et des baskets dans un état désastreux. Et cela était lié au fait qu'elle fasse de la "planche à roulettes" justement. Sur un ton légèrement provocateur mais calme, elle répliqua :

« Oui, en effet, c'est moi. Enchantée. Excusez-moi, mais quelqu'un pourrait me dire où se trouve le bâtiment des Molière s'il vous plaît ? Je n'ai pas encore eu droit à une visite des lieux. »

Sourire en coin, style Bim, dans tes dents. Elle avait l'air d'une gosse perdue dans un monde d'adultes, de grands. Elle et sa board contre eux et leur maturité. L'esprit rebelle face à la soi-disant sagesse. Elle devait se faire à l'idée qu'elle faisait partie du lot maintenant. Elle représentait l'autorité, comme tous ces adultes ici présents. Elle était passée du "côté adverse". La Force Obscure avait eu raison d'elle. Amen. Nouvelle preuve que la vie pouvait être étonnante parfois, ou tout simplement très étrange.

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Merci mes enfants, je vous aime tellement ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Maybe I'm a beggar.   Ven 23 Nov - 16:22

Remettant correctement ses cheveux châtains en une queue de cheval parfaite grâce à un ruban noir, Sinead se regardait dans la glace des toilettes de la salle des professeurs. Elle ignorant l'entrée fracassante de la nouvelle pionne dans la salle, mais elle n'allait pas tarder à le découvrir car ses yeux gris se tournèrent vers la porte car derrière un brouhaha se faisait entendre. Elle soupira et replaça sa tenue, à savoir son corset noir ainsi que son jean serré. Elle coupa l'eau du robinet et sortit sans attendre de l'endroit, fermant la porte derrière elle. En dirigeant son regard vers la porte d'entrée, elle remarqua une jeune femme qui avait l'allure d'une jeune fille. Elle avait déjà entendu parler d'elle. De cette nouvelle surveillante dont elle avait le rôle d'aider dans ses débuts. Elle n'avait pas refuser, faisant toujours (ou presque) preuve de gentillesse.

Faisant doucement claquer ses talons sur le sol elle se dirigea vers l’intéressée, qui avait demandé sans recevoir de réponse si on pouvait lui indiquer la Maison des Molière. Pourquoi ? Allez-donc savoir. Sinead souriait en tendant la main vers la jeune femme histoire de lui serrer la sienne dans un signe de bonjour.

-Salut ! J'suis Sinead, tu es la nouvelle surveillante ?

Les profs sans se gêner continuaient de parler entre eux, sans faire attention aux deux jeunes adultes qui venaient de se rencontrer. La fille aux cheveux châtains dévisagea de la tête aux pieds sa connaissance, pesant le pour et le contre de son look improbable dans sa tête. Ses pupilles se stoppèrent sur la planche à roulettes.

-Très beau modèle son skate.

Elle avait l'habitude d’interpeller les gens de les mettre à l'aise, alors elle fit un signe de tête à la nouvelle pour qu'elle la suive. Sinead allait sans dire un autre mot vers la machine à café pour en préparer deux. Elle saisit une tasse pour elle et mit l'autre dans les mains de sa collègue. Elle continua son chemin vers les divans qui se trouvaient dans un coin de la salle et s'assit en faisant signe à sa nouvelle alliée d'en faire de même. Son but était clair, parler, mais vous l'aurez bien deviné ! Sinead souhaitait également se lier avec quelqu'un, parce qu'elle n'avait parlé qu'à des élèves le plus souvent, et surtout pour faire connaissance voyez-vous. La jeune femme aimait bien le contact avec les gens (surtout quand qu'il s'agit d'un contact de deux corps, mais passons ce détail), ce trait de caractère étant le charme. Oui, elle se qualifiait elle-même de vampiresse qui était prête à bondir sur des proies humaines pour les charmer et ensuite les dévorer d'une quelconque façon. Sauf qu'avec celle qu'elle pointait pratiquement de ses iris gris, c'était différent. Elle refusait d'en faire une proie. Elle ne savait pas encore dans quelle catégorie la placer, mais elle le verrait bien au fur et à mesure des paroles échangées. La jeune femme était très pressée de connaître son âge, parce qu'elle la trouvait très jeune, avec de beaux traits de visage.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sacha McCandless
Surveillante
♣ Messages : 72
♣ Date d'inscription : 12/11/2012


MessageSujet: Re: Maybe I'm a beggar.   Mar 27 Nov - 19:29

Une main tendue, un sourire, un léger bruit de talons. Quoi de plus accueillant ? Enfin quelqu'un qui avait répondu à l'appel de la "petite nouvelle". A croire que les adultes peuvent être aimables parfois. Dingue !

« Salut ! J'suis Sinead, tu es la nouvelle surveillante ? »

Sinead ? Ce nom sonnait plutôt bien. Mélusine était tentée de répondre Sacha, car le binôme Sinead et Sacha lui semblait doux, drôle et plein de promesses à la fois. Simplement il ne fallait pas qu'elle oublie qu'elle était arrivée sous l'identité de Mélusine, et de personne d'autre. Elle ne pouvait pas gâcher sa couverture aussi vite, ça l'aurait beaucoup embêtée. Si près de chez elle qui plus est ... Non, vraiment. Aussi, elle se contenta d'étaler un sourire magistral sur sa face, comme elle avait l'habitude de le faire. Mélusine aime rire. Ne la privez jamais de ce plaisir. Elle attrapa la main de cette Sinead et la secoua en rythme avec une musique qu'elle avait en tête. Elle pouvait avoir l'air stupide, mais elle se fichait bien de ce que les autres pensaient d'elle.

« Yeah, c'est moi. Mélusine, heureuse de savoir que quelqu'un est ouvert dans cette salle. »

Bien-sûr, cette phrase était destinée aux autres "vieux", c'est-à-dire aux êtres humains âgés de plus de 25 ans. Ils parlaient sans se gêner, comme si les deux jeunes femmes n'existaient pas. Ils voulaient la jouer mauvaise ? Tant pis pour eux. La première impression que Lulu avait eue du reste de la population massée dans la salle des profs était plutôt négative, c'est pourquoi elle ne se priverait pas, à l'avenir, de gâcher la vie des pires d'entre eux, jusqu'à leur faire complètement péter les plombs. La brunette savait que Sinead la dévisageait de haut en bas. Elle la jaugeait. Rien de plus normal, pour un individu humain. Tous les Hommes se jugent.

« Très beau modèle ton skate. »

« Merci bien, j'en ai chié pour l'avoir, tu peux pas savoir à quel point ... »


L'autre surveillante invita Mélusine à la suivre vers la machine à café ; objet duquel elle retira deux tasses dont une qu'elle plaça dans les mains de la nouvelle pionne. Plutôt cool et gentille. Bon, Sinead ne savait pas que Mélusine avait horreur du café, mais la sauvage se forcerait. Elle avait l'habitude, et personne ne pouvait détecter les signes indiquant qu'elle n'aimait pas cette boisson chaude. La jeune fille cachait tout ce qu'elle voulait et ce, depuis l'âge de six ans. Alors après avoir passé ses vingt ans, elle était devenue excellente en la matière. Elle aurait peut-être même pu jouer au poker tant elle cachait bien son jeu. Mais pour jouer au poker il faut être fourbe, et Lulu ne connaissait pas vraiment. Quand elle cachait les choses, c'était généralement pour "le bien", pour ne pas faire de peine ou blesser. Enfin, ce qui nous intéresse n'est pas là. Mélusine, cherchant simplement à se faire des "amis" gardait son sourire. La femme qui se trouvait devant elle avait de beaux yeux gris, presque identiques aux siens. Premier point commun. Elle avait l'air jeune aussi. Deuxième point commun. Peut-être avaient-elles plus en commun que les premières apparences ne le montraient ... Pour cela, rien de mieux que les questions. Mélusine prit une gorgée de café et se plaça bien dans la direction de Sinead, elle ouvrit de grands yeux de gosse émerveillé et lança ses premières interrogations sur un ton enjoué.

« T'es surveillante aussi ou t'es prof ? Ah et puis t'as quel âge ? »

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Merci mes enfants, je vous aime tellement ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Maybe I'm a beggar.   Mer 5 Déc - 15:48



« Merci bien, j'en ai chié pour l'avoir, tu peux pas savoir à quel point ... »

Sinead la regardait en pensant. Elle avouait intérieurement que son look pourrait la faire passer pour une jeune académicienne. Elle plongea son regard dans le sien tout en continuant de songer et en buvant une gorgée de son café, qui était bouillant et très corsé. Corsé... Comme elle l'adorait depuis tellement de temps. Enfin, pas tellement de temps que ça il faut dire... Que Sinead est comme en train de vivre. Très logique hein ? Bref. Elle porta de nouveau la tasse à sa bouche en écoutant la nouvelle arrivée. Mélusine ? Étrange. Sinead trouvait ça étrange. Parce que ça lui allait pas vraiment "Mélusine". Elle l'aurait bien appelée plutôt "Cara" ou "Léna", allez savoir pourquoi.

« T'es surveillante aussi ou t'es prof ? Ah et puis t'as quel âge ? »

La surveillante souriait un peu plus qu'auparavant. Son âge... On lui avait maintes fois posé la question. Paraissait-elle plus vieille à cause de son look ou plus jeune ? Elle ne pouvait forcément pas le dire. Enfin, si mais non en même temps, c'était si compliqué ! Elle opta pour ce qu'elle répondait d'habitude:

-J'suis prof t'inquiètes, et j'ai vingt-ans. Toi ?


Elle n'eut pas la peine de faire une ou deux phrase pour retourner la question, juste un mot suffisait pour l'occasion. Rassurez-vous, elle ne s'était pas mise à pleurer. Elle était bien là, avec un café chaud dans les mains, en train de parler à une collègue dont elle aimerait bien ajouter à sa liste d'amis les plus proches. Son regard passa à travers la pièce avant de regarder dehors. Elles avaient encore le temps avant que ça sonne. Et pourquoi Mélusine souhaitait rejoindre les dortoirs des ados ? Affaire à suivre, oui, vraiment.

Dehors il faisait assez froid. Impossible de dire si c'était encore l'automne ou si l'hiver avait déjà placé son nez dans les affaires des gens.

Sinead soupira et termina le café avant de le jeter dans la poubelle d'un geste machinal. Quelques yeux se tournèrent vers elle lorsque la tasse de plastique avait atteint le socle du récipient, et surtout lorsque son téléphone avait retentit sur une musique de Nyan Cat. Pas très sexy tout ça...

Elle était un peu gênée, et saisit le mobile pour décrocher tranquillement. A l'autre bout du fil ? Un mystérieux inconnu qui lui parlait comme si tout était normal. Au fond d'elle elle tremblait et pleurait, mais ne le montrait pas face aux autres professeurs et surveillants. Elle écoutait avec attention et lorsque la voix s'était tue, elle raccrocha pour le ranger dans sa poche ainsi que revenir sur le sofa. Elle n'avait pas dit un mot car on le lui avait interdit, et elle comptait bien garder le silence maintenant que toutes les pièces du puzzle se remettaient en place dans sa tête.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Maybe I'm a beggar.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Maybe I'm a beggar.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Artistic Academy :: Concernant le membre :: RP abandonnés-