Winter -014-015 - Pear, Spark & Lastie
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 C'est encore l'heure du thé ! (Count Von Arlex) /!\ pour public averti

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 21
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: C'est encore l'heure du thé ! (Count Von Arlex) /! pour public averti    Dim 2 Déc - 20:17

"Est-ce que je te dérange ? "

Antarès avait réussi à se servir de son téléphone, et c'était quelque chose d'assez inattendu, étant donné qu'il ne le sortait de son sac que tous les 36 du mois. C'était même étonnant qu'il ait encore de la batterie, depuis le temps. Tout ça pour dire que, seigneur dieu, il était en train d'appeler Nathanaël, une tasse de thé à la main, et à voix basse pour ne pas réveiller son "colocataire" qui dormait à côté. Lui, au moins, pouvait dormir, et n'avait pas passé deux bonnes heures dans son lit à se tourner dans tous les sens, changer de position toutes les trente secondes sans en trouver une seule de confortable, se forcer à former les yeux, penser à tout et n'importe quoi qui pourrait être éventuellement relaxant - sans succès. Il n'avait pas sorti ses carnets à dessins au bout d'une petite heure de rage intérieure, et il n'avait pas dessiné tout ce qui pouvait lui passer par la tête à ce moment, que ce soit totalement psychédélique ou pas. Bref, il était toujours insomniaque.

Il s'était souvenu au bout du sixième croquis qu'il y avait deux jours de cela, Nathanaël lui avait proposé de rester avec lui quelques temps la nuit, s'il n'arrivait toujours pas à trouver le sommeil. Et c'était le cas. Maintenant, en l'appelant, il espérait ne pas l'avoir réveillé (même si c'était le milieu de la nuit et que c'était bien évidemment le cas, sauf si lui aussi avait développé des insomnies). Il ne savait pas trop comment se sentir à propos de lui depuis leur session du lundi pas si terrible que ça, où il l'avait quitté sans dire un mot en pleine crise de "laisse-moi-reprendre-mon-souffle-tout-seul-dans-ma-bulle-loin-de-toute-présence-humaine". Il n'était pas sûr que son invitation tienne toujours, mais pourquoi ne pas essayer, après tout ? Il ne risquait pas grand chose. Et une promenade jusqu'à la salle de bains en pleine nuit serait sûrement très inspirante.

Quelques minutes plus tard, Antarès avait fini précipitamment son thé (il fallait qu'il perde cette habitude de boire lentement, trop lentement, et il fallait aussi qu'il arrête de laisser le sachet filtre dans sa tasse tandis qu'il buvait, car les dernières gorgées étaient vraiment chargées) et était sorti de sa chambre sans faire de bruit. Il partit direction la salle de bains; ne sachant pas où était exactement la chambre de Nathanaël pour venir éventuellement le chercher, il se disait que ce serait une meilleure idée de l'attendre là-bas.

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: C'est encore l'heure du thé ! (Count Von Arlex) /!\ pour public averti    Dim 2 Déc - 21:41

- J’en ai pour deux minutes.

Nate ne dormait pas. Il n’était pas fatigué, ces derniers temps. Il avait dormi un peu en début de soirée, mais s’était réveillé une heure plus tôt pour une raison inconnue. Maintenant, il était simplement étendu sur le ventre, sur son lit, en appui sur son coude droit tandis que sa main gauche griffonnait toutes sortes de dessins. Les yeux d’Antarès revenaient souvent. Ce moment où il avait lu une expression très forte, très intense, dans le regard doré de son partenaire lui revenait souvent en mémoire, et il s’en souvenait avec une précision extrême ce qui lui permettait de dessiner de tête. Nathanaël s’était aussi surpris à dessiner son binôme et lui serrés l’un contre l’autre, à un moment.
Puis son téléphone avait sonné. Ca l’avait un peu surpris, parce que personne ne l’appelait, à part ses parents. Ethan utilisait plutôt les SMS. Il avait été d’autant plus surpris en voyant le nom d’Antarès s’afficher sur l’écran : la dernière fois, il lui avait proposé de se voir la nuit, ayant remarqué que le rouquin était insomniaque et était par conséquent très fatigué la journée, mais il n’était pas certain que son partenaire de travail se souvienne de cette proposition, surtout après le problème de la dernière fois, quand Nate l’avait repoussé alors qu’il était sur le point de l’embrasser.
Donc, maintenant, le blond était en train de se glisser à pas de loup hors de sa chambre – fort heureusement individuelle –, au milieu de la nuit, alors que le règlement intérieur l’interdisait. Il s’était rapidement vêtu d’un jeans quelconque et d’un pull noir, n’emportant avec lui que son crayon fétiche. Il avait oublié de prendre la cigarette et le briquet qu’il gardait précieusement afin de pouvoir éventuellement se défendre si besoin était, mais tant pis. Cette fois-ci, il était déterminé à honorer le challenge qu’il s’était imposé, c’est-à-dire d’intégrer le sens du toucher à son œuvre, et pour cela il fallait qu’il se laisse approcher par Antarès. Peut-être même qu’il l’approche de lui-même, mais ça, ce serait beaucoup lui demander. Il fallait qu’il cesse d’avoir ces espèces de crises de panique.
Peut-être qu’Antarès allait encore essayer de l’embrasser, cette fois-ci. Il s’était préparé à cette éventualité. Ils s’étaient vus pour la dernière fois lundi, soit deux jours auparavant, et il avait eu le temps d’y réfléchir et de s’y préparer psychologiquement. Nathanaël était donc déterminé et sûr de lui lorsqu’il poussa doucement la porte de la salle de bain.

- Bonsoir, murmura-t-il en refermant silencieusement la porte, une fois à l’intérieur.

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 21
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: C'est encore l'heure du thé ! (Count Von Arlex) /!\ pour public averti    Lun 3 Déc - 8:06

Antarès n'était pas arrivé depuis quelques secondes que la porte se rouvrit déjà, laissant apparaître Nathanaël, qui n'avait finalement pas l'air plus endormi que ça. Et c'était une bonne chose, parce que ça voulait dire que venir ici à une heure aussi tardive ne le dérangeait pas trop, d'autant plus que la raison pour laquelle ils se retrouvaient n'était pas vraiment très importante, et ne nécessitait pas que les deux partenaires se voient absolument tous les jours et à n'importe quelle heure. Mais qu'importe, il était venu, et c'était une bonne chose. Il pourrait repartir dès qu'il se sentait fatigué, il n'y avait aucune obligation, naturellement. Antarès l'accueillit répondit à son "bonsoir" d'un léger sourire chaleureux, avant de prendre un air un peu plus sérieux.

"Je suis désolé pour lundi. Si tu veux, j'arrêterai de faire... Ce genre de choses. "

Il ne savait pas trop si c'était une bonne idée de remettre ça sur le tapis, peut-être qu'il voulait penser à autre chose, mais ça lui semblait primordial de commencer par là. Il n'allait pas laisser cette histoire en suspens, parce que ça le dérangeait, et que s'il n'y mettait pas un point final, alors il n'aurait pas fini d'y repenser. Et ce serait très embarrassant, du moins de son point de vue. Après, peut-être que ça ne dérangeait absolument pas Nathanaël, et qu'il avait déjà oublié depuis longtemps, mais qui sait ? Antarès lui avait surtout dit ça parce que ça lui pesait énormément sur la conscience, et parce qu'il n'avait pas envie que son partenaire lui en veuille pendant tout le reste du mois de travail, les choses étaient déjà assez difficiles comme ça, entre leurs problèmes de compréhension et leurs maladresses respectives.

Antarès partit s'asseoir sur le banc (il aimait vraiment beaucoup ce banc en plein milieu de la salle) et par pure habitude ramena ses cheveux dans son dos, même s'il n'y avait presque rien à ramener. C'était vraiment une manie assez bizarre, et il ne s'en rendait même plus compte. Enfin, ce n'était pas vraiment important dans tous les cas. Il se poussa un peu, si jamais Nathanaël voulait s'asseoir lui aussi.

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: C'est encore l'heure du thé ! (Count Von Arlex) /!\ pour public averti    Lun 3 Déc - 18:44

Antarès s’excusait ? Pourtant, c’était Nate qui avait accepté de se laisser faire à la base, et qui avait fini par se défiler. Bon certes, le rouquin avait un peu trop tiré sur la ficelle, et Nathanaël était légèrement soulagé qu’il lui demande des excuses. Mais bref, toujours était-il que le blond n’était pas encore prêt à abandonner, parce que c’était important pour lui aussi. Il aimait les challenges, il aimait repousser ses limites pour accomplir de nouvelles choses. C’était peut-être pour cela qu’il avait réussi à avancer autant dans la vie, malgré les difficultés du collège et même de l’école primaire.
Donc non, il ne fallait pas qu’Antarès arrête de faire « ce genre de choses ».

- T’inquiète.

Bien piètre réponse pour dire « merci de tes excuses, mais ne t’en fais pas, continue de m’agresser si tu veux, car oui c’est une agression pour moi mais ce n’est pas grave car tu m’as fait découvrir à quel point le sens du toucher pouvait être essentiel dans une œuvre, donc oui, je vais prendre sur moi. » Mais bon, Nate était fidèle à lui-même, c’est-à-dire bref et concis.
Entretemps, Antarès s’était assis sur le banc, une fois de plus, en prenant soin de laisser de la place à son partenaire. Celui-ci resta debout un instant, occupé à observer les faits et gestes de son binôme, qui venait de ramener machinalement ses cheveux en arrière. Puis il réalisa qu’il devrait peut-être s’asseoir et s’approcha donc, se plaçant à califourchon sur le banc afin de pouvoir regarder Antarès sans avoir à tourner la tête.

- Est-ce que tu fais ça avec tous tes modèles ? interrogea Nate de son éternel ton posé et calme.

Cela l’intriguait réellement. Lui pour qui approcher quelqu’un était en principe une véritable épreuve – enfin, cela dépendait du contexte, une fois il avait tenu la main de Rhine parce qu’elle s’était blessée, mais il n’y avait pas vraiment réfléchi, ça lui avait semblé normal –, il était curieux de savoir à quel point son partenaire lui était opposé sur ce point. Etait-il normal pour Antarès de toucher ainsi et d’embrasser les personnes avec qui il travaillait, ou bien était-ce particulier à Nate ?

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 21
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: C'est encore l'heure du thé ! (Count Von Arlex) /!\ pour public averti    Lun 3 Déc - 19:30

C'était une réponse très courte et sans fioritures, digne de Nathanaël. On pouvait s'attendre à ce genre de choses avec lui, et Antarès avait bien fini par s'habituer - quoiqu'il n'en avait pas réellement besoin, vu sa large ouverture d'esprit, il s'attendait à tout et n'importe quoi venant de n'importe qui. Maintenant, il fallait essayer d'analyser cette réponse. Déjà, il y avait la signification principale, celle qui tombait sous le sens : il acceptait ses excuses, et il y avait peut-être même un petit fond de "c'est pas grave". Et ensuite, peut-être qu'il y avait quelque chose d'autre que ça; Antarès ne savait pas vraiment si Nate voulait qu'ils continuent comme ça, ou si il préférait arrêter tout contact physique, du moins ce ce genre-là. Comme il avait du mal à faire la part des choses avec l'habituel air calme et inexpressif de son partenaire, il décida de ne pas trop s'avancer là-dessus et de simplement voir où ils iraient.

Nathanaël vint s'asseoir à côté de lui, à califourchon sur le banc, et lui posa une question assez troublante. Non, bien sûr que non, il n'embrassait pas tous ses modèles. A vrai dire, il avait plutôt l'habitude de se faire peindre que de peindre les autres, et il ne lui était arrivé ce genre de choses qu'une à deux fois dans sa vie. Et aussi étrange que ça aurait pu paraître, il n'était pas un habitué de ce genre de relations, et c'était très rare qu'il aille aussi loin avec quelqu'un dans le "contact physique". De plus, il lui avait déjà dit pourquoi il l'avait embrassé en premier lieu, et il pensait que Nate avait compris pourquoi il avait continué sur sa lancée lundi dernier, alors il avait du mal à saisir les raisons pour lesquelles il lui demandait ça.

"Non, je te l'ai déjà dit", envoya-t-il en guise de réponse sur un ton tout à fait calme, qui aurait fait qu'une personne qui ne le connaissait pas aurait pu penser qu'il était totalement absent de la conversation. Et parce que ça lui brûlait les lèvres : "Pourquoi cette question ? "

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: C'est encore l'heure du thé ! (Count Von Arlex) /!\ pour public averti    Lun 3 Déc - 19:57

Oui, c’est vrai que Nate lui avait déjà demandé une fois pourquoi il lui faisait ça. Mais la différence entre les deux questions était fondamentale, enfin en tous cas c’était très logique dans la tête du blond. Lorsqu’il avait demandé pourquoi, Antarès lui avait répondu qu’ils étaient pareils. Maintenant il demandait s’il y avait d’autres personnes concernées, ou bien si le rouquin travaillait de cette manière avec ses autres modèles aussi, ce qui se rejoignait. Car aussi semblables fussent-ils sur certains point, cette seule explication ne couvrait pas forcément la question des autres personnes.
Nate en arriva à la conclusion qu’il était réellement spécial aux yeux de son partenaire. Leur relation était particulière et Nathanaël n’arrivait toujours pas à la comprendre et à l’analyser complètement, même si elle s’éclaircissait au fur et à mesure. Un léger sourire parcourut brièvement ses lèvres sans qu’il s’en rende vraiment compte ni qu’il sache vraiment pourquoi.

- Pourquoi cette question ?

Nate ne se sentait pas d’attaque pour exposer sa logique implacable à son partenaire – bon, en même temps il était rarement d’attaque pour des longs monologues me direz-vous. Il répondit donc très simplement, comme il en avait l’habitude :

- Pour savoir.

Oh allez Nate, un petit effort.

- Pour savoir si je compte pour toi ou si c’est… « normal » de faire ça.

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 21
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: C'est encore l'heure du thé ! (Count Von Arlex) /!\ pour public averti    Lun 3 Déc - 21:19

Pour savoir, tout simplement. Il ne s'attendait pas à autre chose de la part de Nathanaël, alors ça ne le surprit pas réellement. Quoique quelques secondes plus tard, son partenaire reprit sa phrase pour y ajouter un léger détail, ce qui cette fois étonnait vraiment Antarès. Il n'avait pas pensé qu'il continuerait sa phrase, et le fait qu'il avait envie de savoir si ils avaient une sorte de relation privilégiée, ajouté au léger sourire qu'il avait cru deviner sur ses lèvres, le perturbait un peu. Non, ça ne le perturbait pas, c'était plutôt une espèce de doute. Est-ce que Nate commençait à être un peu attiré par lui ? Ce serait vraiment surprenant de sa part, et assez peu envisageable quand on savait qu'il détestait le contact avec les gens. Antarès ne savait même pas s'il avait déjà été embrassé par quelqu'un avant lui, ou s'il avait même ressenti quelque chose de particulier pour une autre personne auparavant. Mais même si ça paraissait invraisemblable, c'était à considérer.

"Ne t'attache pas trop à moi", dit-il sur le ton de la rigolade, ou pas trop finalement, il y avait toujours un fond de vérité derrière une plaisanterie. Si Nathanaël s'attachait un peu à lui, Antarès n'était vraiment pas sûr de pouvoir lui rendre, parce qu'il n'avait pas vraiment une relation amoureuse en tête. Il reprit un peu de sérieux et continua son explication.

"Bien sûr que tu comptes pour moi, je n'entretiens pas ce genre de relations avec n'importe qui. Mais je pense que je me suis peut-être un peu trop laissé aller. C'était la première fois que je rencontrais quelqu'un comme toi, et tu m'inspirais énormément parce que nous sommes très semblables, et je me suis un peu emporté. Je ne sais pas si c'est une bonne chose ou pas, finalement, et je ne sais pas non plus comment je pourrais décrire ça. Je ne suis pas amoureux de toi, je ne te considère pas non plus comme une sorte de frère, ce n'est pas non plus de l'attirance, ça doit être un mélange de tout ça avec quelque chose d'autre que je n'arrive pas à définir. "

Antarès n'était pas vraiment un habitué des monologues, et à vrai dire il avait un peu l'impression de faire un compte-rendu d'une expérience de biologie ou quelque chose comme ça, mais s'il parlait pendant aussi longtemps, c'était qu'il estimait qu'il avait besoin de mettre les choses au clair. Il espérait que Nathanaël comprendrait, plongeant ses yeux dans les siens au fur et à mesure qu'il lui parlait.

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: C'est encore l'heure du thé ! (Count Von Arlex) /!\ pour public averti    Mar 4 Déc - 21:56

S’attacher à lui ? Nate n’était pas vraiment certain de comprendre la réplique d’Antarès. Le blond s’attachait aux gens qui étaient ses amis d’une manière quelconque – chez lui les relations amicales n’avaient jamais grand-chose à voir avec ce que les autres adolescents de son âge considéraient comme de l’amitié –, en d’autres termes aux gens avec qui il partageait une certaine confiance. Antarès était une personne qu’il considérait comme digne de confiance, et il pensait que ce dernier avait également plus ou moins confiance en lui. Ou alors, il voulait dire autre chose lorsqu’il parlait de s’attacher. S’attacher plus profondément ?
Il n’eut pas le temps d’analyser plus longtemps cette phrase, car Antarès enchaina directement sur une explication plus approfondie qui lui donna d’ailleurs la réponse à son interrogation précédente. Donc, par s’attacher à lui il voulait dire développer des sentiments allant au-delà de l’amitié. Ainsi, le rouquin n’était pas aussi… tactile, avec n’importe qui, donc Nate était spécial, mais pourtant Antarès ne ressentait pour lui ni de l’amour, ni de l’attirance. La réponse d’Ethan à la question « qu’est-ce qui peut pousser une personne à en embrasser une autre ? » lui revint en mémoire : amour, attirance, désir, défi, profit. Attirance et désir se rejoignant et étant écartés de même que l’amour, il ne pouvait pas non plus s’agir de défi ou de profit. Donc Antarès ne savait pas vraiment pourquoi il avait fait ça ? Bon, eh bien ils étaient deux.
Un mélange de tout ça et autre chose d’indéfinissable ? Intéressant. Nate avait une petite idée de ce quelque chose, peut-être, même si au fond il n’était sûr de rien du tout. Il répondit laconiquement, comme d’habitude :

- La confiance.

Qu’est-ce que ça pouvait être d’autre ? Enfin, aux yeux de Nathanaël, ce ne pouvait pas être autre chose. La confiance était une notion essentielle pour lui, quelque chose d’extrêmement important qu’il ne prenait pas à la légère. C’était la raison pour laquelle il avait eu des difficultés à savoir s’il pouvait accorder la sienne à Antarès, au début. Mais plus il le connaissait, plus il était convaincu que oui, ils pouvaient avoir confiance l’un en l’autre.
Lui non plus n’était pas amoureux d’Antarès, il ne savait même pas ce que cela signifiait concrètement. Pas plus qu’il ne le considérait comme un frère, car pour lui la fraternité n’était qu’un lien du sang, une sorte de relation forcée à laquelle on n’a pas son mot à dire ; sa sœur n’était qu’une chipie intrusive, alors non, il ne considérait pas Antarès comme un frère. Attiré par lui ? S’il s’en référait à la définition que lui avait faite Ethan de l’attirance, alors non, il n’était pas attiré par le rouquin. Quoique le simple fait de le tolérer dans son périmètre vital était peut-être la preuve d’une sorte d’attirance, à l’échelle Nathanaël Von Arlexienne, mais dans ce cas il était aussi attiré par son meilleur ami, et un peu par Jessie. Il n’en savait rien, il se perdait dans les significations de choses qui lui étaient complètement étrangères et dont il n’avait aucune expérience.
Nate plongea son regard dans celui de son binôme – par réflexe.

- Je ne suis pas attaché à toi dans le sens où tu l’entends, Antarès. Je suis attaché à toi comme je le suis aux gens que je considère comme mes amis. Être attaché est une question de confiance.

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 21
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: C'est encore l'heure du thé ! (Count Von Arlex) /!\ pour public averti    Mer 5 Déc - 20:07

La confiance, après tout. Oui, ça pouvait certainement être ça. Mais d'habitude, il ne ressentait pas la confiance de cette façon, du moins c'était beaucoup plus discret que ça. Peut-être que c'était parce que finalement, il n'accordait pas sa totale confiance aux autres personnes, et que c'était la première fois que ça lui arrivait. Quoique non, peut-être pas la première fois, à vrai dire, ça lui rappelait quelque chose, ou plutôt quelqu'un... Son frère, évidemment, qui d'autre ? Comme avec son frère, quand il était avec Nathanaël, il se sentait comme si pour une fois, quelqu'un comprenait vraiment ce qu'il pouvait dire ou faire (même si ce n'était bien évidemment pas tout à fait le cas, mais il ne se sentait pas comme une espèce d'extra-terrestre). Il n'avait plus vraiment peur de se faire laisser tomber, de se faire juger à chaque mouvement qu'il ferait, ni même de se faire moquer de lui. Cette histoire de confiance tenait vraiment debout. Peut-être qu'après tout, il avait juste besoin d'avoir quelqu'un à qui parler de tout et n'importe quoi sans même prononcer un mot, parce que ce genre de choses lui manquait. Peut-être qu'en fait, il en avait eu assez d'être seul.

"C'est une bonne chose", ajouta-t-il avec un léger sourire pour répondre à la partie "en toute amitié" de ce que Nathanaël avait fini par expliquer. Il se sentait un peu rassuré, maintenant, les choses ne prenaient pas une tournure trop trop mauvaise, du moins c'était ce qu'il en pensait. "Parce que j'ai déjà quelqu'un d'autre sur le coeur, tu comprends. Je n'aurais pas aimé que tu te méprennes sur mes intentions", il renchérit, sentant qu'il se devait de faire la précision. C'était la première fois qu'il en parlait à quelqu'un, et il espérait qu'il n'en tienne pas trop compte. Ressentant un soudain besoin d'être tactile, il se laissa pencher légèrement sur le côté, et se reposa un peu sur son partenaire, sans aucune raison apparente. Il était simplement heureux de pouvoir faire ce genre de choses avec quelqu'un, sans pour autant que ce soit une sorte de relation amoureuse. Comme dit plus tôt, ça lui avait manqué.

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: C'est encore l'heure du thé ! (Count Von Arlex) /!\ pour public averti    Jeu 6 Déc - 20:07

L’ambiance semblait s’être apaisée, maintenant que les choses étaient claires. Oui, c’était une bonne chose.
Quelqu’un d’autre sur le cœur ? Voilà qui devenait intéressant. Nate aurait voulu sonder le regard d’Antarès, mais celui-ci l’en empêcha en venant se reposer contre lui, le plus naturellement du monde. Cela mit le blond légèrement mal à l’aise, même si ce contact purement platonique était bien moins stressant que ce que son partenaire avait déjà pu faire par le passé. Il appréciait beaucoup Antarès, de plus en plus au fur et à mesure qu’il apprenait à le connaitre, mais il avait un peu de mal à s’habituer à la nature tactile de son binôme. C’était probablement une des seules différences majeures entre eux, Nathanaël étant plutôt du genre à fuir au maximum les contacts physiques. Il voulait bien s’adapter un peu pour le rouquin, mais bon, quand même.

Donc, où en étaient-ils, déjà ? Réfléchir dans ces conditions n’était pas évident, peut-être qu’Antarès l’avait fait exprès pour le tester. Quoique, c’était un peu tiré par les cheveux. Enfin bref, donc, quelqu’un d’autre sur le cœur. Il aimait quelqu’un. Mais il n’était pas en couple avec cette personne, sinon il n’aurait pas fait tout ça. Amour secret, à sens unique, ou impossible, donc. Qui cela pouvait-il être ? Quelqu’un de mature. Peut-être plus âgé que lui. Plus viril. Intelligent. Quoiqu’au fond, Nate ne savait rien du genre d’Antarès, lui-même n’ayant aucune idée de quel genre de personne pouvait plaire à qui. Il ne faisait que des suppositions. En fait, songer à un sujet dont il ne savait rien était assez frustrant, car il n’avait aucun élément qui puisse lui permettre de forger des certitudes, or tout son fonctionnement était basé sur ça.
Et les cheveux d’Antarès le chatouillaient. C’était assez désagréable, et en même temps pas tant que ça. Mais ce n’était pas le sujet ! Quelqu’un sur le cœur. D’après ce qu’avait pu constater Nathanaël, Antarès était assez à l’aise avec les gens et n’hésitait pas à les séduire. Donc la piste de l’amour secret était à écarter, sauf si c’était quelqu’un qui intimidait le rouquin, ce qui était possible aussi. L’amour à sens unique était plus plausible, quoiqu’Antarès ait du charme, mais bon, on ne peut pas plaire à tout le monde, peut-être qu’il s’était entiché d’un hétéro. Amour impossible ? Pourquoi pas. Bizarrement, Nate imaginait assez bien son binôme amoureux d’un professeur, ou quelque chose dans le genre. Sauf qu’une fois encore, il n’avait aucune preuve, aucune certitude, il tournait en rond, ne réfléchissait pas de manière cohérente et n’arrivait pas à se concentrer correctement.
Nathanaël laissa échapper un léger rire. Si si.

- C’est frustrant.

Oui, ce qu’il disait était incompréhensible pour Antarès parce qu’il n’avait pas suivi ses pensées, mais merde. Il ne pouvait pas s’extérioriser en résolvant l’énigme du « quelqu’un sur le cœur » parce qu’il n’avait pas assez d’éléments, il ne pouvait pas non plus le faire en dessinant puisque c’était techniquement impossible dans cette situation, pas plus qu’il ne pouvait s’apaiser naturellement, parce qu’il était dans une situation plus ou moins inconfortable. Tout ce qui lui restait, c’était ce pauvre petit rire nerveux et cette phrase inutile. Nathanaël Von Arlex, qui rigole alors qu’il n’y a rien de drôle et qui prononce une phrase inutile ? Il ne se reconnaissait pas là-dedans, et ça le frustrait encore plus. Ouais, il était vraiment frustré, là tout de suite.
Et puis il entoura Antarès de ses bras et le serra contre lui, fermant les yeux. Juste pour voir ce que ça faisait. Et la conclusion était que c’était très bizarre.

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 21
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: C'est encore l'heure du thé ! (Count Von Arlex) /!\ pour public averti    Dim 9 Déc - 0:18

Houla. Qu'est-ce qui venait de se passer ? Nathanaël venait de rire, et de dire ce qu'il lui passait par la tête. C'était d'autant plus surprenant qu'Antarès ne savait même pas que son partenaire était capable de trouver quelque chose amusant, même si ce rire était plutôt nerveux et frustré que détendu. Mais c'était un rire quand même, qui sonnait plutôt bizarre, mais bien. Enfin, il ne savait pas vraiment quoi en penser, vu qu'il ne l'avait jamais entendu faire ce genre de choses avec ses cordes vocales. Pendant un court instant, il aurait voulu ne pas s'être mis contre lui, juste pour pouvoir apercevoir son visage. Peut-être qu'il avait grimacé un espèce de sourire distordu, ou alors, il avait tout simplement relevé les coins de ses lèvres. Ou peut-être même que son expression n'avait pas changé. Il avait un peu de mal à imaginer ce qui aurait pu se passer sur sa figure pendant ce court instant.

Et puis il y avait les mots que Nathanaël avait prononcés. Qu'est-ce qui était frustrant, au juste ? Il y avait beaucoup de choses à tenter de deviner. Il parlait peut-être du fait qu'Antarès se tenait très proche de lui à cet instant, mais il y avait aussi ce qu'il avait dit auparavant, comme quoi il aimait quelqu'un d'autre. Si ça se trouve, Nate avait essayé de se torturer l'esprit pour se faire une idée de qui ça pouvait bien être, sans succès. Ou alors, il était éventuellement possible qu'il soit jaloux, mais Antarès rejeta cette idée après quelques secondes de réflexion. Ca ne serait pas vraiment son genre, d'être jaloux, d'autant plus qu'il lui avait bien dit qu'il n'était pas vraiment attiré par lui. Donc cette hypothèse ne tenait pas la route.

Et maintenant, Nathanaël l'avait pris un peu plus contre lui, et le serrait dans ses bras, sans vraiment de raison, peut-être pour expérimenter, du moins c'était la seule chose plausible qui venait à l'esprit d'Antarès à cet instant. Et il se dit qu'il se sentait bien, comme ça, et que ça faisait relativement longtemps qu'il n'avait pas ressenti quelque chose d'aussi étrange. Etrange, mais sans pour autant être mauvais, et il mit un peu de temps avant de déterminer ce que c'était vraiment, tant il avait perdu l'habitude de ce genre de choses. C'était une espèce de confort, sans en être vraiment, et en fait, il se sentait rassuré. Il avait tout simplement l'impression qu'il pouvait se passer n'importe quoi, et qu'il n'aurait même pas à s'en inquiéter, parce qu'il n'était plus aussi seul qu'avant. Car oui, même avec toute son amabilité, sa gentillesse et sa flexibilité, Antarès pouvait se sentir horriblement seul, tout ça parce qu'il n'avait plus personne avec qui partager tout ce qu'il pouvait penser, depuis qu'il n'avait plus sa famille et en particulier son grand frère avec lui. Et il se sentait si bien, sous la protection de quelqu'un d'autre, bien que le terme "protection" ne soit pas spécialement convenable pour la situation. Du moins, c'était comme ça qu'il le ressentait.

"Qu'est-ce qui te tracasse ? " lui demanda-t-il simplement alors qu'il fermait les yeux, profitant de cet instant qui serait sûrement plutôt court, vu la difficulté qu'avait Nathanaël à tenir un contact physique plus de trente secondes.

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: C'est encore l'heure du thé ! (Count Von Arlex) /!\ pour public averti    Dim 9 Déc - 20:04

Ce qui le tracassait ? Comment expliquer ça ? Comment formuler à voix haute la complexité de ses réflexions et de son état d’esprit ? Ce n’était même pas envisageable. Il y avait tant de choses qui le frustraient, même des choses qu’il ne pouvait s’expliquer à lui-même. Et puis, Nate n’aimait pas trop se confier, enfin, pas comme ça. Certes, il passait son temps à essayer de deviner les pensées et la vie de ses interlocuteurs – et il y arrivait assez bien – mais il ne se laissait pas avoir aussi facilement qu’il avait les gens, d’où le fait de rarement laisser s’exprimer ses sentiments.
Nathanaël resta silencieux un instant, analysant encore et toujours ses sensations et sentiments personnels, s’attardant tantôt sur la chaleur d’Antarès sous ses mains, tantôt sur l’odeur de ce dernier, tantôt sur la sensation de sa chevelure qui le chatouillait un peu. Mais son capital-tolérance fut rapidement épuisé et il ressentit alors le besoin de respirer, c’est-à-dire de récupérer son précieux périmètre vital bien mis à mal.
Il commença par récupérer ses bras, puis se leva doucement du banc, sans repousser trop brusquement Antarès. Puis il fit quelques pas à travers la pièce, direction le fond de celle-ci, avant de finalement revenir vers la porte. Il avait une petite idée en tête.

- Tu t’es déjà promené de nuit dans l’académie ?

Lui, non. Mais il en avait envie, tout d’un coup. Ce pouvait être une expérience intéressante, de plus ça leur permettrait de penser un peu à autre chose qu’à leur travail. Et ça donnerait à Nate une information intéressante sur son partenaire : était-il trop bien élevé pour enfreindre les règles – même s’il les enfreignait déjà en étant ici bien après le couvre-feu – ou bien accepterait-il sans aucune crainte ni état d’âme de suivre Nathanaël dans cette promenade nocturne illégale ?
Nate plongea son regard impassible dans celui de son binôme, la main posée sur la poignée de la porte.

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Nathanaël Von Arlex le Ven 5 Avr - 19:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 21
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: C'est encore l'heure du thé ! (Count Von Arlex) /!\ pour public averti    Dim 9 Déc - 20:49

Comme Antarès l'avait prévu, l'étreinte ne dura pas très longtemps, et rapidement Nathanaël avait ressenti le besoin de se séparer de lui, ce qu'il comprenait parfaitement. Il avait déjà dû faire un effort surhumain pour le prendre dans ses bras, ce qui marquait une certaine progression dans sa sociabilité - ou était-ce seulement Antarès et la confiance qu'il avait en lui qui le rendaient comme ça ? Aucun moyen de le savoir précisément, de toutes façons, alors autant prendre ça bien, à savoir comme une sorte d'amélioration, de plus, il n'était pas vraiment parti brusquement comme il avait pu le faire les fois précédentes. Cependant, Nate n'avait pas non plus répondu à sa question, montrant sûrement le fait que même s'ils étaient déjà plutôt proches, il n'était pas encore prêt à se livrer corps et âme à lui, ce qui était une fois de plus une bonne chose.

Antarès observa son partenaire se promener dans la pièce, avant de retourner vers la porte, et de lui demander s'il était déjà parti la nuit dans l'Académie. A vrai dire, ça lui était déjà arrivé quelques fois, mais plutôt rarement, c'était surtout quand il pensait à trop de choses pour dormir et qu'il cherchait à se calmer, et il le faisait seul. Mais là, à la façon de laquelle Nathanaël tenait la poignée de la porte, on pouvait deviner qu'il s'agissait d'une sorte d'invitation. Bien, ça le changerait de ses habitudes, si l'on peut les considérer comme tel. Antarès se leva à son tour, sans quitter Nate des yeux.

"Oui, et si tu veux savoir, non ça ne me dérangerais pas de le refaire. Tant que l'on reste silencieux. "

Oui, il répondait à deux questions en même temps, histoire de ne pas trop perdre de temps en formalités.

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: C'est encore l'heure du thé ! (Count Von Arlex) /!\ pour public averti    Mar 11 Déc - 17:42

Nate n’était jamais sorti se balader dans l’académie après le couvre-feu pour la simple et bonne raison qu’il n’en avait jamais eu ni l’envie particulière, ni l’occasion. A vrai dire il n’y avait même pas songé, puisqu’il n’était pas du genre à enfreindre les règles juste par esprit de rébellion, et parce qu’après le couvre-feu il était trop occupé à dessiner ou à dormir pour songer à sortir. La seule fois où il s’était retrouvé dehors un peu trop tardivement, c’était lorsqu’il était allé au cimetière pour un projet artistique et avait rencontré une élève, Amanda, qui l’avait un peu ralenti. Ils avaient dû se faufiler en douce dans l’académie, mais cela n’avait pas été un problème.
Nathanaël fut donc satisfait de la réponse d’Antarès. Maintenant qu’il y réfléchissait, il était vrai que l’académie devait être intéressante dans la pénombre, vidée des bruits habituels de la vie qui l’habitait la journée. La remarque de son binôme quant au silence était assez amusante, car ce dernier savait pertinemment que Nate était tout sauf du genre bruyant.

Le blond laissa son regard se perdre un instant dans celui d’Antarès, y cherchant par réflexe le signe d’une expression quelconque, qu’il ne trouva bien évidemment pas. Il se détourna donc afin d’éteindre la lumière, puis ouvrit doucement la porte et jeta un coup d’œil dans le couloir avant de sortir on ne peut plus discrètement, quoiqu’agissant de manière parfaitement décontractée. Il ignorait quelle heure il était au juste, en tous cas il était suffisamment tard pour qu’il n’y ait plus de surveillants en train de roder. Cela ne voulait pour autant pas dire qu’ils ne devaient pas rester sur leur gardes, puisqu’ils n’étaient pas certains que personne ne se pointerait.
Nate s’orienta naturellement vers l’escalier qui le mènerait à l’extérieur du bâtiment. Il avait envie d’aller dans le bâtiment central.
Il jeta un coup d’œil à Antarès, sans un mot. Il ne lui demanda pas son avis, après tout le rouquin lui avait dit d’être silencieux. Il ouvrit la porte du bâtiment Baroque et se dirigea vers le bâtiment principal en marchant dans l’herbe qui bordait l’allée, car cette dernière était fait de cailloux qui crissaient sous leurs pieds avec un certain vacarme. Cette nuit de novembre était fraiche, très fraiche même, et Nate ne put retenir un frisson. Antarès marchait à côté de lui sans protester, et ils n’échangèrent pas le moindre regard, trop occupés à se repérer dans le domaine plongé dans la pénombre. Des nuages opaques masquaient l’éclat de la Lune, rendant encore plus difficile leur progression.

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 21
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: C'est encore l'heure du thé ! (Count Von Arlex) /!\ pour public averti    Mer 12 Déc - 18:40

Antarès se laissa observer pendant un court instant, maintenant son expression passive à son maximum juste pour s'amuser un peu, maintenant qu'il arrivait à contrôler son visage comme bon lui semblait. Ah, comme ça allait mieux, à présent qu'il ne se sentait plus à l'article de la mort, prêt à s'endormir à n'importe quel endroit ! Enfin, il savait qu'il finirait de toutes façons dans cet état dans la journée qui viendrait, vu qu'actuellement il n'était pas dans son lit, mais bon, il préférait s'occuper à faire des choses intéressantes plutôt que de se tourner et de se retourner dans sa couette soit trop chaude soit trop froide, en fixant tantôt son plafond, tantôt son mur, puis en glissant sa tête sous son oreiller pour voir si ça arrangeait quelque chose, et de se rendre compte que finalement non, ça ne changeait absolument rien à sa condition. Non, franchement, cette excursion nocturne lui ferait plus de bien que faire semblant de dormir, et il finirait dans le même état.

Antarès fit en sorte de suivre Nathanaël, son partenaire, vu qu'il avait l'air d'avoir une idée précise de l'endroit où il avait envie de se rendre. Et apparemment, il avait envie de sortir du bâtiment des Baroques, pour aller... Il ne savait trop où, il se contentait de marcher à côté de lui dans les escaliers, puis dehors, sur la pelouse, prenant un malin et discret plaisir à imiter chacun de ses pas dans l'herbe pour ne pas penser au fait qu'il avait horriblement froid et qu'il aurait peut-être dû s'habiller un peu plus que la petite chemise blanche et fine qu'il portait comme à son habitude. Une écharpe n'aurait sans aucun doute pas été de refus. Une fois qu'il arrêta de se concentrer sur son petit jeu d'imitations, il se rendit compte qu'ils se dirigeaient en fait vers le bâtiment central, ce qui était une plutôt bonne chose, car il était sûrement chauffé à cette période de l'année, et parce que chauffage ou pas, il commençait à en avoir assez d'être complètement tendu à cause du vent glacial qui soufflait sur eux, et qu'une fois qu'ils seraient à l'intérieur, que ça soit une salle de classe ou des toilettes, ils n'auraient plus à ressentir cette bise du Grand Nord.

Il pressa par conséquent le pas, pour arriver un peu plus vite vers la Délivrance, et ouvrit les portes du bâtiment central avec un léger sourire sur son visage, ne pouvant pas s'empêcher d'être heureux rien qu'à l'idée d'un peu de chaleur, tant cette promenade à l'extérieur lui avait semblé interminable.

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: C'est encore l'heure du thé ! (Count Von Arlex) /!\ pour public averti    Jeu 13 Déc - 19:46

Si Nate avait froid, son ressenti était probablement assez mineur en comparaison de celui d’Antarès, qui accéléra légèrement à l’approche du bâtiment central et fut d’ailleurs le premier à y entrer. D’un autre côté, cette frilosité était prévisible : vêtu assez légèrement – tout comme Nathanaël, quoique le pull de celui-ci devait quand même tenir plus chaud que la chemise du rouquin –, il était par ailleurs assez frêle et n’avait pas une santé à toute épreuve.
Les muscles crispés par la fraicheur de Nate se détendirent assez rapidement une fois la porte discrètement refermée derrière eux. Enfin, de la chaleur.

Le bâtiment central, plongé dans la pénombre, était si silencieux que même leurs souffles raisonnaient. Rien à voir avec la perpétuelle animation qui régnait la journée, lorsque ladite animation était relativement légère, c’est-à-dire pendant les heures de cours. D’ailleurs, l’expression « c’est comme le jour et la nuit » prenait tout son sens ici.
Les seules sources de lumière provenaient des panneaux « issue de secours » situés au-dessus des portes de sortie, ainsi que des fenêtres qui laissaient se diffuser dans les couloirs le faible éclat lunaire, de même que le léger éclairage extérieur dispersé autour du bâtiment. Les yeux de Nate s’étant habitués à l’obscurité, il ne s’en formalisa pas, trop occupé à contempler avec fascination cet endroit méconnaissable.
Il rencontra le regard d’Antarès dans l’obscurité et lui adressa un léger sourire, pour la simple et bonne raison qu’il se sentait bien. Il faisait quelque chose d’intéressant, avec quelqu’un d’intéressant. C’était suffisant pour sourire.
Nathanaël décida de monter à l’étage, premièrement parce qu’il était de notoriété publique qu’il y faisait plus chaud, deuxièmement parce qu’il avait envie de découvrir de quoi avait l’air le reste du bâtiment, paré de ses aspects nocturnes.

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Nathanaël Von Arlex le Sam 6 Avr - 1:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 21
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: C'est encore l'heure du thé ! (Count Von Arlex) /!\ pour public averti    Ven 14 Déc - 18:14

Choc thermique, ou comment définir en deux mots ce qu'Antarès ressentit lorsqu'il entra dans le hall. Même s'il ne faisait pas si chaud que ça, le contraste était suffisant pour être ressenti très fortement, mais sans pour autant être dérangeant. En tout cas, il préférait avoir un tout petit peu chaud ici que rester dehors, et cette sensation se dissiperait très sûrement au bout de quelques minutes, le temps de s'habituer à la température ambiante. Il s'était déjà promené de nuit dans le bâtiment des Baroques, mais il n'avait jamais essayé de venir ici, et il ne savait pas qu'il pouvait y faire une telle chaleur réconfortante. En attendant, il avait d'autres choses à penser, comme par exemple la beauté du lieu maintenant qu'il était vide de tout présence, mis à part Nathanaël et lui. Le silence, tout d'abord, seulement entrecoupé par leurs souffles qui résonnaient dans l'immensité du hall, jusque dans les couloirs, plus loin. Ce calme sidérant qui régnait, et puis ensuite, la faible lumière des sorties de secours et des fenêtres qui éclairaient juste assez pour pouvoir distinguer les murs, les portes, le plafond, et quelques formes çà et là. La pâle lueur bleue de la Lune à travers les quelques ouvertures vers le ciel, qui baignait toute l'Académie. Antarès ne pensait plus à rien d'autre que l'endroit magique où il était, qui semblait si différent de d'habitude, et qui pourtant restait semblable. Tout ce qu'il ressentait était un étrange sentiment de liberté, comme s'il pouvait maintenant faire tout ce que bon lui semblerait, parce que personne d'autre que son partenaire ne serait au courant, il pouvait se promener partout où il en aurait envie, et être aussi calme qu'il le voulait sans provoquer chez certains une sorte de gêne, comme s'il était une espèce d'extraterrestre.

Il ne remarqua pas vraiment Nathanaël lui sourire, enfin, il l'entraperçut du coin de l'oeil, mais il n'y prêtait pas réellement attention. Qui pourrait s'empêcher de sourire en ayant ce genre de choses devant ses yeux ? Qui pouvait prétendre ne pas être enthousiasmé par la redécouverte d'un lieu que l'on connaissait déjà, mais de façon tout à fait différente ? Qui se vanterait de ne pas sentir un léger sentiment d'excitation au fond de son coeur, en s'aventurant de nuit dans l'école en dépit du couvre feu et du règlement intérieur ? Même Antarès le ressentait. Et la seule chose qui le fit sortir de sa contemplation fut le déplacement de son partenaire en direction de l'escalier, sûrement pour monter au premier étage. Antarès le suivit immédiatement, presque impatient de voir ce dont les couloirs pouvaient avoir l'air de nuit, vidés de tous les élèves et tous les professeurs. Il monta les escaliers un peu plus rapidement que d'habitude, sans même penser au fait qu'il était possible qu'il soit essoufflé en arrivant. Il s'en fichait totalement.

Une fois arrivé en haut des escaliers, il contint sa précipitation, et entra dans le premier couloir sur lequel il pouvait déboucher, pour ensuite calmer le pas et l'observer dans les moindres détails pendant qu'il avançait. Antarès ferma les yeux et laissa son souffle rebondir contre les murs et lui revenir en écho. Chacun de ses pas résonnait d'une façon significative, toujours un peu différemment par rapport au précédent. Dans un aspect général, chaque son prenait une ampleur démesurée, comparé à ce qu'il se passait lorsqu'il arpentait ce même couloir la journée. Son frère aurait adoré cet endroit, il en était sûr.

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: C'est encore l'heure du thé ! (Count Von Arlex) /!\ pour public averti    Sam 15 Déc - 15:25

Antarès dépassa Nate alors qu’ils montaient à l’étage. Visiblement, le rouquin était lui aussi un peu excité à l’idée d’être là. Un léger sourire planait encore sur les lèvres de Nathanaël lorsqu’il suivit son partenaire dans le couloir du premier étage. L’endroit était tout aussi sombre et silencieux que le hall, donnant l’impression qu’ils faisaient un vacarme incroyable alors qu’ils étaient très discrets. Il faisait assez bon, mais le blond avait encore les doigts glacés suite à leur petite escapade extérieure. Il ne résista pas à la tentation d’aller poser ses mains sur le radiateur le plus proche – qui était allumé –, savourant la douce chaleur qui se diffusa sous sa peau. Antarès avançait toujours, quant à lui.
Nate resta ainsi un petit moment, le temps que ses mains se réchauffent, puis suivit Antarès, sans perdre une miette du décor dans lequel il se trouvait. C’était fascinant, tout autant que le hall. Restant volontairement un peu en retrait, Nathanaël se laissa aller à sa contemplation : Antarès avançant devant lui dans la pénombre, de sorte que l’on ne puisse distinguer que sa silhouette fine et androgyne, sur laquelle on devinait sa longue chevelure ondulée qui retombait dans son dos. Nate dessinerait ça, il le savait. Pas pour le travail final parce qu’il fallait que ce soit dans le cadre du lieu choisi par le prof, c’est-à-dire la salle de bain des Baroques, mais il le dessinerait, pour son propre plaisir.
Lorsque l’image fut bien ancrée dans son esprit, Nate pressa légèrement le pas pour rattraper son binôme.

Soudain, un bruit autre que celui de leurs pas se fit entendre : ça venait de l’escalier, derrière eux. Quelqu’un approchait.
Nate s’arrêta. Effectivement, le bruit ne venait pas d’eux. Pour une fois, son instinct de préservation se montra utile : aussitôt, l’adolescent saisit la main d’Antarès et l’entraina vers la première porte qui se présenta, à savoir celle d’une salle de cours.
Il referma la porte derrière eux, le cœur battant sous l’effet de l’adrénaline, et son regard, un peu moins imperturbable que d’habitude, croisa celui de son binôme.
Nathanaël ne se rendit même pas compte qu’il tenait encore la main d’Antarès.

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 21
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: C'est encore l'heure du thé ! (Count Von Arlex) /!\ pour public averti    Sam 15 Déc - 22:41

Antarès continua à marcher seul pendant quelques temps, toujours aussi lentement, pour pouvoir admirer chaque détail qui pouvait se refléter dans la faible lumière. Puis il entendit vaguement Nathanaël le rejoindre un peu plus rapidement, mais il était toujours perdu dans ses pensées, un peu comme coupé du monde extérieur. Il était concentré sur les ombres qui se découpaient un peu de partout, et qui semblaient s'étaler sur des kilomètres maintenant que ses yeux s'étaient à peu près habitués à l'absence presque totale de lumière. Et il était tellement occupé à jouer avec ses ombres, qu'il ne remarqua pas même pas le troisième bruit de pas qui venait progressivement d'un peu plus loin, dans les escaliers. Il resta dans son monde jusqu'à ce que son binôme le prenne brusquement par la main pour l'entraîner dans la première pièce qui venait, qui était étonnament ouverte.

A ce moment précis, il lui était reconnaissant. Il n'aurait pas vraiment dû se laisser aller dans ses réflexions aussi inconsciemment, et il le savait maintenant qu'il pouvait entendre distinctement la troisième personne inconnue à travers la porte de la salle de cours. Sa respiration s'était automatiquement arrêtée, comme pour ne plus faire aucun bruit. Il pouvait presque entendre son propre coeur battre dans sa poitrine. Antarès n'avait pas peur. Non, il était plutôt surpris. Un peu plus et ils se faisaient prendre. Il envoya un regard reconnaissant à Nathanaël, toujours sans faire de bruit, mais en recommençant à respirer progressivement, histoire de calmer un peu son muscle cardiaque qui tambourinait inutilement contre ses côtes. Et il remarqua en baissant son regard que la main de son partenaire, autour de la sienne, était plutôt chaude, et que c'était quelque chose d'assez agréable. Il releva ensuite les yeux et lui sourit légèrement.

Le destin était quelque chose d'amusant, s'il existait vraiment. Alors qu'ils étaient enfin sortis du cadre de la salle de bains pour pouvoir se promener dans un lieu autrement plus grand, ils s'étaient retrouvés maintenant coincés dans une salle de classe, comme si un dieu pervers quelque part tenait absolument à ce qu'ils soient tous les deux seuls dans une pièce étrange à des moments bizarres. Tout pour pouvoir vivre des situations, pour ainsi dire, rocambolesques.

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: C'est encore l'heure du thé ! (Count Von Arlex) /!\ pour public averti    Dim 16 Déc - 16:52

Nate ne rendit pas son sourire à Antarès, trop en alerte, occupé à guetter le moindre bruit. Quelques secondes se passèrent avant qu’il n’estime qu’ils étaient tirés d’affaire et qu’il retrouve une respiration normale. Ils l’avaient échappé belle.
Puis Nathanaël réalisa enfin qu’il tenait la main de son partenaire, assez fermement d’ailleurs. Ce constat lui fit un drôle d’effet. En fait, il se rendit surtout compte que ça ne lui faisait pas vraiment d’effet : pas d’instinct de préservation qui exigeait de la distance, pas de sentiment d’oppression. Nate s’auto-fascinait.
Il relâcha un peu la pression qu’il exerçait sur la main de son partenaire, sans pour autant la lâcher. Il se testait lui-même, pour voir combien de temps il mettrait avant de ne plus supporter ce contact. Etait-ce le fait d’être dans une autre pièce que d’habitude, ou bien l’impulsivité de ce geste, provoqué par la présence d’un danger bien plus important, qui faisait que Nate n’était pas embarrassé de ce contact ? Peut-être un peu des deux, peut-être un peu d’autre chose, il ne savait pas vraiment.
Toujours est-il que, dans la pénombre, ses yeux ne quittèrent pas ceux d’Antarès. Ils brillaient un peu, captant le peu de lumière qui éclairait la salle de cours grâce aux grandes fenêtres qui couvraient le mur opposé. Bien qu’en grande partie occupé par sa fascination pour leurs mains jointes, Nathanaël demeurait captivé par le regard de son binôme, par ses moindres reflets, par la teinte incertaine, sombre, un peu mordorée, surtout grise à cause de l’obscurité. Il ne prêta plus la moindre attention aux possibles bruits dans le couloir, ni à l’esthétique de la salle vide et obscure, entièrement concentré sur la main étrangère qui touchait la sienne et les yeux étrangers dans lesquels il avait plongé les siens.

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 21
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: C'est encore l'heure du thé ! (Count Von Arlex) /!\ pour public averti    Dim 16 Déc - 19:27

Il ne se passait apparemment plus rien dans le couloir d'à côté, du moins c'était ce que les oreilles d'Antarès captaient vaguement maintenant qu'il était occupé à interagir avec Nathanaël. Quoiqu’interagir n'était pas spécialement le mot, sachant qu'ils ne faisaient rien de particulier à part s'observer mutuellement, les mains jointes, sans bouger plus que ça. Ils ne se parlaient pas, et s'ils voulaient se dire quelque chose de toutes façons il faudrait qu'ils se le fassent comprendre par le regard (ce qui n'était pas quelque chose de très difficile pour eux, quand on les connaissait bien). Donc non, interagir n'était pas le terme qui définissait le mieux ce qu'ils faisaient. Ils étaient plutôt concentrés l'un sur l'autre, à détailler leurs regards, et à ne pas se quitter des yeux une seule seconde. Et chose assez incroyable, leurs mains ne s'étaient toujours pas séparées depuis. Antarès aurait pensé que Nathanaël la retirerait au bout de quelques secondes en s'en rendant compte, mais il ne le faisait pas. Peut-être qu'il voulait évaluer ses limites, ou peut-être qu'il se disait que ce n'était pas un contact trop important et qu'il pouvait très bien le supporter. L'idée que ça ne le dérangeait peut-être absolument pas ne lui traversa même pas l'esprit, tant elle était assez improbable venant de quelqu'un comme lui.

La chaleur de la main de son partenaire commençait progressivement à se dissiper, ou alors c'était juste lui qui s'habituait parce que sa propre main se réchauffait, ou peut-être que c'était simplement parce qu'elle s'était desserrée légèrement, il ne savait pas trop et de toutes façons il se fichait de le savoir. Ce qui l'intéressait, c'était surtout de savoir pour quelle raison sa main était toujours dans la sienne. Peut-être qu'en fait, il n'y en avait pas, peut-être que c'était juste comme ça, du moins c'était ce qu'il commençait à en conclure, après avoir cherché dans ses yeux une expression particulière qu'il ne trouva pas. A vrai dire, il avait un petit peu de mal à distinguer précisément son visage, il n'en trouvait que les grandes lignes. Et une envie soudaine, venue de nulle part, lui criait d'embrasser ces grandes lignes. Après avoir caressé légèrement la main de Nathanaël de ses doigts, il se rapprocha un peu plus de lui et déposa un baiser sur sa joue, un peu en dessous de son oeil.

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: C'est encore l'heure du thé ! (Count Von Arlex) /!\ pour public averti    Mar 18 Déc - 21:45

Les deux adolescents s’observèrent ainsi un moment, Nate n’aurait su dire combien de temps. Peut-être trente secondes, peut-être cinq minutes, peu importait, ça lui était complètement égal. La concentration de Nathanaël vacillait entre sa main qui tenait celle d’Antarès et les yeux de ce dernier, sans jamais se défaire de l’un ou l’autre de ces deux sujets. Il se sentait… serein. C’était la première fois qu’il était aussi calme alors que son binôme se tenait à l’intérieur de son périmètre vital. Peut-être était-ce parce qu’ils avaient clarifié la situation tout à l’heure ? Possible. Il n’en savait rien. Ça n’avait pas vraiment d’importance, au fond.

Soudain, Nate sentit la main de son binôme caresser légèrement la sienne, puis il se rapprocha de manière conséquente, ce qui créa un léger affolement du cœur du blond. Antarès déposa un baiser sur sa joue, juste sous son œil. Il ferma d’ailleurs les yeux, par réflexe, s’ôtant le sens de la vue à un moment pourtant assez crucial. Et maintenant ? Il y eut une seconde d’hébétude durant laquelle Nathanaël se rendit compte que l’Assemblée Parlementaire qui aurait dû s’insurger dans sa tête resta muette, excepté une très, très vague protestation de l’instinct de préservation très vite étouffée par le reste des députés. Sa confiance en Antarès s’était-elle accrue au point qu’il tolère son contact ?
D’un autre côté, ce n’était pas si illogique que ça. Lèvres contre joue, ce n’était pas très différent de main contre main, techniquement. Juste deux peaux étrangères mises en contact. Certes deux peaux étrangères, mais qui se connaissaient un peu tout de même. Il n’y avait pas de danger, dans la mesure où Nate ne risquait pas grand-chose, si ce n’est rien du tout, d’ailleurs. Oui, il faisait confiance à Antarès. Ce lien qui les unissait était platonique, c’était juste de l’amitié, de la passion pour l’art, de la curiosité.
Une idée traversa l’esprit de Nathanaël. Main contre main, lèvres contre joue… Et lèvres contre lèvres, alors ?
Platonique. Juste pour voir. Juste par amitié. Juste par passion de l’art. Juste par curiosité. Juste… Juste.
Nate rouvrit les yeux, retrouvant le regard d’Antarès. Il se sentait étrangement calme. Trop calme, un peu. Oui, son cœur battait un peu plus fort que d’ordinaire dans sa poitrine, mais en comparaison aux autres fois où il s’était retrouvé dans cette situation, il était vraiment calme.
Sa main glissa jusqu’au poignet d’Antarès, l’effleurant légèrement, puis remonta le long de son bras, sans jamais rompre le contact oculaire, qui s’était un peu précisé avec l’accoutumance à l’obscurité. Nathanaël laissa ses doigts se guider instinctivement, caressant doucement une mèche de cheveux du rouquin, avant de redescendre vers son pectoral gauche et de s’y poser. Il ne savait pas vraiment pourquoi sa main se retrouvait toujours là – c’était la troisième fois en très peu de temps –, peut-être était-ce parce que ce battement plus ou moins régulier le rassurait, lui donnait une information, une référence, quelque chose de concret et une certitude à laquelle se raccrocher.
Nate, sans pour autant aller jusqu’au fameux contact, réduisit un tout petit peu plus la – déjà courte – distance qui le séparait de son partenaire de travail, avec qui il finissait toujours par se retrouver dans une position délicate, décidément. Destin ? Hasard ? Bof, de toute façon le blond ne croyait en aucun des deux.

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Nathanaël Von Arlex le Sam 1 Juin - 2:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 21
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: C'est encore l'heure du thé ! (Count Von Arlex) /!\ pour public averti    Jeu 20 Déc - 19:32

Ce léger contact n'avait pas été d'une longueur effarante, mais il avait duré assez longtemps pour que Nathanaël fasse place dans son esprit à toute l'Apocalypse qui pouvait y régner lorsque quelqu'un s'approchait d'un peu trop près de lui. Pourtant, quand il rouvrit les yeux, chose très surprenante, son regard n'avait pas changé d'auparavant, du moins c'était ce qu'Antarès pouvait distinguer dans la pénombre de la pièce, près de son visage. Bien sûr, il savait très bien que son partenaire était lui aussi d'un calme à tout épreuve et qu'il avait une excellente capacité à rester impassible, mais il ne l'avait pas vraiment habitué à n'avoir aucune réaction. En général, sa respiration s'accélérait un peu, et il avait l'air (très léger) d'étouffer, mais là, il ne se passait rien. Peut-être qu'il avait réussi à paraître tout à fait indifférent, et qu'en fait ce n'était pas vraiment le cas. Ou alors, il s'était accommodé à ce genre de contact, au moins avec lui. Ou peut-être... Il y avait vraiment beaucoup d'hypothèses, et Antarès ne savait plus trop où donner de la tête. Il n'avait aucune idée de si l'absence de réaction de Nate était une bonne chose ou non.

Antarès sentit la main de Nathanaël remonter contre son poignet, puis le long de son bras, caressant au passage une mèche de ses cheveux. Un frisson parcourut son dos. Ca ne lui ressemblait pas vraiment, du moins, il ne pensait pas qu'il réagirait de cette façon. Puis, sa main vint se poser contre sa poitrine. Il allait le repousser, finalement, c'était certain. Quoi ? Non, il ne le repoussait pas du tout. Il avait plutôt l'air de vérifier son rythme cardiaque. En tout cas, on pouvait penser ça, venant de lui. D'ailleurs, son coeur battait de plus en plus vite, au fur et à mesure qu'il ne comprenait pas ce qu'il faisait. Et naturellement, il n'y avait rien dans ses yeux qui pouvait donner une quelconque indication. Et maintenant, il s'était encore rapproché de lui. Qu'est-ce qu'il se passait ? Il paraîssait réclamer un baiser. C'était la première fois.

C'était certes très étrange, mais Antarès commençait à saisir un peu. Peut-être que Nathanaël faisait ça par curiosité, parce qu'il s'était étonné (sans bien sûr le laisser voir) d'avoir tenu sa main un peu plus longtemps que prévu, et que ça ne lui avait rien fait de particulier. Et comme s'être fait embrasser sur la joue par quelqu'un d'autre ne l'avait pas fait réagir comme d'habitude, il voulait voir si il allait se passer la même chose si c'était sur ses lèvres. Bien sûr, ce n'était qu'une hypothèse, mais c'était pour l'instant la plus probable et la plus concluante qu'il avait réussi à formuler jusqu'à présent, alors il se contenta de ça. Il ne se fit pas vraiment prier pour le baiser. Antarès saisit doucement Nathanaël par la taille, et après avoir humecté légèrement ses lèvres encore froides de dehors, parcourut la distance nécessaire pour l'embrasser.

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: C'est encore l'heure du thé ! (Count Von Arlex) /!\ pour public averti    Ven 21 Déc - 11:27

Quelque part, Nate fut rassuré de constater que le rythme cardiaque d’Antarès était un peu rapide et désordonné. Lui-même avait le cœur qui battait assez fort, d’ailleurs, mais pas de la même façon que lorsqu’il était angoissé ou oppressé. Non, c’était une sensation différente, qu’il ne comprenait pas vraiment. Mais ce n’était pas le bon moment pour y réfléchir, car de toute manière il en était incapable dans cette situation.
Un frisson lui parcourut le creux des reins lorsqu’Antarès le saisit par la taille avant de venir poser ses lèvres humides sur les siennes.

La première fois que son partenaire de travail l’avait embrassé, Nate avait vécu une sorte d’apocalypse intérieure assez désagréable, à grand renforts de protestations et de conflits entre les députés qui s’agitaient sans sa tête. Ici, ce fut un tout autre genre d’apocalypse qui s’abattit sur lui. Pas de députés pour crier, pas même l’instinct de préservation. Peut-être pour la simple et bonne raison que cette fois-ci, il était complètement volontaire et ne se sentait pas prisonnier, coincé entre Antarès et le mur froid de la salle de bain.
Non, ce fut plutôt un déluge de sensations et de sentiments agités qui tombèrent sur le blond tout d’un coup. La fraicheur et la douceur des lèvres d’Antarès contre les siennes le surprirent et secouèrent un peu son cœur. Leur humidité le fit frémir, mais pas un frémissement désagréable. L’assemblage de ces trois choses le fit constater que ce n’était, en effet, pas désagréable du tout, au contraire. Nate eut alors l’envie un peu bizarre de se serrer un peu plus contre son binôme, de l’embrasser encore ; et cette envie fut tellement soudaine qu’il n’eut même pas le temps de s’en empêcher, si bien que sa main qui gisait encore sur le pectoral gauche d’Antarès remonta se poser sur sa nuque tandis que l’autre vint entourer sa fine taille. Les lèvres de Nathanaël répondirent au baiser du rouquin sans qu’il y réfléchisse vraiment, et il ferma machinalement les yeux.
Puis il fut soudain assailli par la bouffée d’inspiration qui l’avait saisi la dernière fois, lorsque son regard avait croisé l’intensité de celui de son partenaire. Une inspiration purement tactile, chose qui ne lui était jamais arrivé auparavant. Chaque contact prenait une forme, un sens. Il voyait son cœur battre fort contre sa poitrine, il sentait les étincelles qui éclataient dans son ventre, il entendait leurs souffles entremêlés. Chaque sensation, chaque chose aussi infime paraisse-t-elle fut décuplée dans son esprit, amplifiée, déformée, ou rendue à l’état pur.
Tout devenait tellement… évident. C’était étourdissant.

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 21
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: C'est encore l'heure du thé ! (Count Von Arlex) /!\ pour public averti    Ven 21 Déc - 23:23

Nathanaël n'avait pas l'air très réticent, bien au contraire. Apparemment, Antarès avait vu juste, c'était bien ce qu'il voulait en s'approchant de cette façon. Ou du moins, pour ce qu'il pouvait en dire à l'instant, il ne le repoussait pas le moins du monde, il se laissait plutôt faire. Puis, il sentit la main de son partenaire remonter le long de son torse, pour remonter jusque dans sa nuque, et il remarqua que son autre main était partie se loger sur sa taille. Nate le prenait contre lui. Nate. Lui qui détestait le contact physique, lui qui d'ordinaire avait du mal à tolérer une présence à moins d'un mètre de lui, lui qui était si renfermé à la base, le prenait dans ses bras. Pour la deuxième fois de la soirée. Pendant un baiser. Après s'être tenu la main pendant plusieurs minutes. Non, décidément, il avait sûrement fait preuve de beaucoup plus d'affection avec lui que ce qu'il avait pu montrer pendant plusieurs années. Et il ne savait peut-être pas comment réagir face à ça, s'il devait se sentir très flatté, privilégié, ou quelque chose comme ça, mais dans tous les cas, c'était une très bonne chose, et il fallait en profiter, des fois qu'elle soit provisoire.

Encore.

Antarès en voulait encore. Et il l'embrassa encore, fougueusement. Il adorait ça, il adorait la façon dont Nathanaël utilisait ses lèvres, tout autant que la position de ses mains, ainsi que la chaleur qu'il lui renvoyait. Il remonta ses mains jusque dans son dos, pour se serrer un peu plus contre lui, alors qu'il commençait à se sentir incapable de réfléchir correctement. Son coeur était en train de s'emballer un peu, voire beaucoup plus que d'habitude, et son cerveau ne répondait pratiquement plus. Il arrivait seulement à penser à ses actes, et à son ressenti, mais tout le reste était hors de fonction. Il s'abandonnait corps et âme aux mains de son partenaire, du moins, pour le restant de la nuit. Il pouvait tenter toutes les expériences dont il avait envie, ça ne le dérangerait pas. Si il voulait rester comme ça pendant des heures il le pouvait, s'il voulait changer quoi que ce soit il le pouvait aussi, c'était à lui de décider, maintenant. C'était du moins ce qu'il voulait lui faire comprendre, en s'amusant lui aussi avec ses lèvres avec passion.

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: C'est encore l'heure du thé ! (Count Von Arlex) /!\ pour public averti    

Revenir en haut Aller en bas
 

C'est encore l'heure du thé ! (Count Von Arlex) /!\ pour public averti

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» L'heure de la révélation pour miss Evans.
» ANGLADE REMET LES PENDULES A L'HEURE
» Heure du début du draft?
» Dernier heure
» 17h: Heure de Colle pour Clara

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Artistic Academy :: Concernant le membre :: RP terminés-