Winter -014-015 - Pear, Spark & Lastie
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 C'est encore l'heure du thé ! (Count Von Arlex) /!\ pour public averti

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: C'est encore l'heure du thé ! (Count Von Arlex) /!\ pour public averti    Sam 22 Déc - 19:29

Antarès se mit à embrasser Nate avec plus d’assurance et de fougue, ce qui déstabilisa le blond. Il se retrouva encore un peu plus pressé contre son binôme, les pensées complètement embrouillées et le cœur incontrôlable. Il ne se serait pas douté que ce serait aussi… aussi… Il n’arrivait même pas à réfléchir. Nathanaël se laissa néanmoins faire, parce qu’il n’avait pour l’instant pas de raison de retourner aussi subitement sa veste, et parce qu’il n’avait de toute manière en cet instant pas la capacité intellectuelle de repousser Antarès, comme si l’action de sa peau contre la sienne avait provoqué une sorte de court-circuit neuronal.
Quoique, certains neurones semblaient fonctionner encore, car ils lui envoyaient sans même lui demander son avis des signaux étranges, comme l’ordre de passer sa main sous la chemise d’Antarès pour venir lui caresser le creux de reins, savourant la douceur de la finesse de sa peau à cet endroit. Sa main qui se trouvait sur la nuque du rouquin vint se glisser dans ses cheveux, ses lèvres répondirent à la fougue des siennes. Tout ceci, de manière totalement impulsive, relativement non-contrôlée et étrangement instinctive.
La notion du temps et de l’espace semblait avoir disparu, totalement absorbée par leur étreinte, chargée de tout ce que Nate n’avait jamais ne serait-ce qu’imaginer faire avec qui que ce fut. Pour certains, cela n’aurait pu être qu’un baiser, certes un peu passionné, mais juste un baiser, tandis que pour le blond cela représentait tant de choses inédites, de découvertes – aussi bien artistiques que physiques et spirituelles –, mais surtout, cela représentait une avancée révolutionnaire dans son comportement. Il ne comprenait pas pourquoi il agissait tout d’un coup de cette manière, et il ne cherchait pas à le comprendre. Pas maintenant. Il y réfléchirait plus tard – procrastination, quand tu nous tiens…

Nate avait le souffle de plus en plus court, si bien qu’il fut peu à peu envahi de la désagréable sensation d’étouffer, si bien qu’il se sentit alors oppressé, si bien que son angoisse le rattrapa subitement, le broyant de ses griffes acérées.
Il repoussa brusquement Antarès, se dégageant de son emprise le plus vite possible devant l’urgence de la situation. De l’air. De l’air, maintenant. De l’air, putain, de l’air ! Sans réfléchir plus longtemps, Nathanaël rejoignit la fenêtre en quelques enjambées et l’ouvrit prestement. Ses poumons s’emplirent de l’air froid de la nuit, qui vint lui fouetter le visage et rafraichir sa peau un peu trop chaude.
Soulagement intense.

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Nathanaël Von Arlex le Ven 21 Juin - 14:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 20
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: C'est encore l'heure du thé ! (Count Von Arlex) /!\ pour public averti    Dim 23 Déc - 22:26

Oh, plus ça allait, plus Nathanaël apportait de sa chaleur à Antarès, qui mourrait de froid quelques minutes auparavant. Il avait l'impression de perdre pied, mais à vrai dire, ce n'était pas quelque chose de très négatif, selon la façon de laquelle il le ressentait. Ce n'était même pas du tout négatif. La douceur des mains de son partenaire l'étourdissait, que ce soit dans ses cheveux ou dans son dos, sous sa chemise. La façon dont il se sentait serré contre lui sans être étouffé, dont ils étaient tous les deux collés l'un à l'autre, la chaleur, la douceur et aussi la fouge de ses lèvres contre les siennes, tout ça lui donnait le vertige. Et en même temps, il se sentait protégé de tout ce qu'il pouvait se passer autour d'eux, bien qu'il n'y avait rien. Il se sentait loin des insultes, des mauvais regards, des coups, du froid, de la faim, de toute la misère humaine. Il aurait aimé que ça continue pendant des heures, et des heures, et des jours entiers.

Mais apparemment, ça ne serait pas le cas. Antarès se sentit brusquement repoussé contre le mur de la salle, sans que Nathanaël ne l'ait prévenu, ou n'ait affiché un quelconque signe d'oppression. Et maintenant, c'était ce dont il avait l'air : oppressé. Il accourut à la fenêtre et l'ouvrit en grand, respirant l'air frais, qui en entrant dans la pièce, fit l'effet d'une claque à Antarès. Le changement, que ce soit de température ou de situation, avait été beaucoup trop brutal pour lui, et il ne savait même plus quoi en penser. Pourquoi est-ce qu'il s'était arrêté de cette façon ? Pourquoi est-ce que son allergie au contact était revenue si brusquement ? Pourquoi maintenant ? Pourquoi ? Et surtout, pour quelle raison au juste est-ce qu'Anti lui en voulait, alors que lui-même s'était dit plus tôt qu'il pourrait arrêter s'il en avait envie, parce que c'était déjà une avancée considérable dans son comportement ? Est-ce qu'il voulait que ça continue autant que ça ?

Il se laissa glisser contre le mur, qu'il trouvait horriblement glacé, pour s'asseoir sur le sol (lui aussi gelé) et reprendre calmement sa respiration.

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: C'est encore l'heure du thé ! (Count Von Arlex) /!\ pour public averti    Dim 30 Déc - 18:21

Nate resta devant la fenêtre grande ouverte le temps que son esprit et sa peau se rafraichissent et que son cœur se calme. Une fois la tête claire, il se souvint qu’Antarès était plutôt frileux et referma la fenêtre, sans pour autant s’en détourner. Sans doute pour la première fois de sa vie, il n’osait pas rencontrer le regard de quelqu’un. Nathanaël se sentait trop confus, trop incertain de ce qui venait de se passer. Il avait tout simplement perdu pied, perdu le contrôle de lui-même, dépassé les limites, et il n’aimait pas ça du tout.
La scène repassa dans sa tête sans qu’il ne puisse l’empêcher, et cela l’angoissa à nouveau malgré le calme qu’il avait regagné par rapport à une minute plus tôt. Il ne comprenait pas comment il avait pu en arriver là, et ça l’effrayait.
Nate se détourna enfin de la fenêtre et vint s’asseoir sur une table, à l’autre bout de la salle de cours dans laquelle ils se trouvaient toujours, dans l’unique but de s’empêcher de céder à la tentation de se recroqueviller dans un coin comme il l’avait fait l’autre jour. Il savait que s’il restait debout devant cette maudite fenêtre, il n’aurait jamais assez de volonté pour ne pas glisser contre le mur et s’y blottir, alors autant s’asseoir sur une table, les jambes dans le vide et les mains serrées contre les rebords, au moins il était à peu près sûr de ne pas craquer. Nathanaël finit par lever les yeux vers Antarès, qui s’était assis par terre contre le mur et reprenait lui aussi son souffle. Les yeux accoutumés à l’obscurité, Nate voyait assez bien la silhouette sombre de son partenaire de travail. Mais justement, aussitôt l’eut-il eu sous les yeux que le goût de ses lèvres lui revint, que la sensation de sa peau contre la sienne vint lui caresser les doigts, et que l’étourdissement de l’abandon s’empara à nouveau du blond, lui coupant le souffle tant cela fut soudain. Il baissa les yeux vers le sol, le cœur battant la chamade et les idées de moins en moins claires.
Pourquoi ? Pourquoi ressentait-il ce désir étrange de retrouver les lèvres trop vite quittées d’Antarès alors que ça lui faisait si peur ? Pourquoi se sentait-il si bizarre, alors que tout allait bien jusqu’à maintenant ? Pourquoi ne se comprenait-il plus lui-même ?
Du calme, Nathanaël.
Il fallait qu’il réfléchisse, qu’il analyse. Il y arrivait très bien, d’habitude. Il fallait qu’il se force, sinon cette situation allait vraiment le désespérer.
Qu’est-ce qui l’effrayait réellement ? Etait-ce ce baiser intense et inédit qu’Antarès et lui avaient échangé par sa faute à lui, baiser qui au final n’étaient sans doute pas aussi platonique que prévu malgré ce qu’ils s’étaient dit tout à l’heure dans la salle de bain ; ou bien était-ce le fait que Nate s’était rendu compte qu’il avait volontairement laissé les choses aller au-delà de l’innocent baiser initialement prévu, et qu’il ne comprenait pas l’étrange désir qui l’y avait poussé ? Peut-être, sans doute même, était-ce un peu des deux. Il avait peur de ce qu’il pouvait ressentir, là était la certitude.
Nathanaël inspira profondément, tachant de se souvenir qu’il n’était pas seul et décidant aussi de repousser à plus tard la suite de sa réflexion, car il avait besoin de temps et de calme pour effectuer une analyse détaillée et non-altérée par quelque potentielle perturbation de la situation. C’est seulement à cet instant que lui revint à l’esprit la manière un peu brutale avec laquelle il avait repoussé Antarès, face à l’urgence de son soudain besoin d’oxygène.

- Je t’ai fait mal ? murmura-t-il, rompant le silence qui s’était instauré entre eux depuis qu’ils avaient quitté la salle de bain, et il se rendit compte d’ailleurs que sa gorge était un peu serrée.

Antarès lui avait fait quelque chose. Il ne savait pas trop quoi, mais il se sentait… différent. Face à son partenaire de travail, il perdait son assurance, son flegme et ses repères. Ce n’était pas bon.

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 20
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: C'est encore l'heure du thé ! (Count Von Arlex) /!\ pour public averti    Mar 1 Jan - 21:57

Antarès ne comprenait toujours pas ce retournement soudain de situation, maintenant que Nathanaël avait apparemment pris soin de s'asseoir sur la table la plus éloignée de lui que possible. Il ne comprenait de toutes façons pas pour quelle raison au juste ses angoisses étaient revenues si brutalement. Mais peut-être qu'au fond, en y réfléchissant un peu, il ne voulait même pas comprendre. Peut-être que la réponse en elle-même lui faisait peur, quelle qu'elle soit, alors il continuait à se poser ces mêmes questions sans même chercher à les résoudre. Peut-être que Nate était dans le même état que lui, au final, peut-être qu'il se posait les mêmes questions. Ou alors c'était l'inverse, il ne se demandait pas pourquoi il avait arrêté si soudainement, mais plutôt pourquoi il avait même commencé. Et s'il avait seulement fait ça pour lui faire plaisir ? Et s'il n'en avait jamais eu réellement envie, et qu'il s'était forcé ?

Bordel, mais à quoi est-ce qu'il pensait ?

"Non, pas vraiment", réponse totalement machinale. Il ne savait même pas s'il avait eu mal ou pas, c'était surtout la surprise qui avait été violente. Mais ça lui faisait plaisir qu'il s'inquiète pour lui - quoi ? D'où, depuis quand, pourquoi ? Est-ce que c'était la nuit et le manque de sommeil qui le faisaient penser comme ça, ou est-ce qu'il commençait vraiment à ressentir de l'affection pour lui, et quelle affection ? Comment la décrire ? Est-ce que c'était un peu plus poussé que ce qu'ils s'étaient dit plus tôt ? Alors qu'il y avait déjà James ? Ou alors c'était différent ? Ah, bien sûr que c'était quelque chose de différent, mais ça n'était sûrement pas aussi simple que ce qu'il croyait, bien que ce qu'il croyait était déjà plutôt complexe. Et il y avait tellement de questions, et si peu de réponses... Et si peu de volonté d'y répondre, dans tous les cas !

Ou alors, il était juste en manque d'affection. Il était vrai que de plus en plus souvent, l'absence de son grand frère lui pesait, et il était également vrai qu'il avait une relation vraiment très spéciale avec lui. Le même genre de relation qu'il commençait à avoir avec Nathanaël, précisément. Mais, toujours, il y avait James. Antarès ne savait même plus quoi penser de tout ça. Et il ne voulait pas s'embêter avec ça, de toutes façons. Il aurait voulu que Nate ne se soit jamais arrêté de l'embrasser, qu'il l'ait gardé dans ses bras pendant une bonne éternité.

Antarès se rendit compte qu'il avait encore froid. Il ramena ses jambes contre lui.

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: C'est encore l'heure du thé ! (Count Von Arlex) /!\ pour public averti    Mer 2 Jan - 23:05

Nate se sentait coupable, parce qu’il avait l’impression qu’Antarès lui en voulait. S’il lui en voulait, cela signifiait qu’il avait commis une erreur, et ça il le savait déjà, mais cette confirmation était d’autant plus douloureuse. De toute manière, il faisait toujours tout de travers, avec n’importe qui. Il ne savait rien des règles sociales, faisait des erreurs là où il croyait avoir raison, agissait au hasard dans l’angoisse de se tromper. Avec Ethan, avec Antarès, avec ses parents, il finissait systématiquement par faire un pas de travers.

- Désolé, murmura-t-il.

En cet instant, Nathanaël avait vraiment l’impression qu’il ne pouvait pas tomber plus bas, que la situation ne pouvait pas être pire que ça, au point où ils en étaient. Ce n’était pas la première fois qu’il s’excusait auprès d’Antarès, à croire que cela devenait une habitude. Mais s’il s’excusait, c’était parce qu’il était vraiment désolé. Ce n’étaient pas des paroles en l’air – d’ailleurs « paroles en l’air » et « Nathanaël Von Arlex » étaient deux notions antithétiques. Il était désolé d’avoir repoussé si brusquement Antarès, désolé de s’être laissé submerger par ses sentiments – aussi bien avant que pendant et après l’avoir embrassé –, désolé de ne rien faire correctement, désolé de ne rien comprendre à la situation, désolé de tout. Désolé de lui-même, tiens.
Nate se passa une main dans les cheveux, au bord de la crise de nerfs. Il n’en pouvait plus de réfléchir dans le vide à des questions auxquelles il était incapables de répondre, tiraillé par des sentiments qui lui étaient étrangers. Antarès ramena ses jambes contre lui, ne dévoilant rien de ce qu’il en pensait, lui. Et d’ailleurs, qu’en pensait-il ? Presque privé de tout atout visuel, Nathanaël était incapable de saisir la moindre information venant de son binôme.
Le blond finit par se lever de sa table. A quoi bon rester là plus longtemps ? Il ne savait même pas quelle heure il était, il savait juste qu’ici il faisait froid – grâce à lui – et sombre. Il n’avait pas envie de regagner sa chambre tout de suite, néanmoins. De toute manière il serait incapable de dormir. Peut-être qu’ils pourraient parler calmement, essayer de se comprendre, et éventuellement avancer un peu sur le travail qu’ils avaient à faire, s’ils retournaient dans la salle de bain ? Au moins, cette pièce avait une sorte de constance rassurante.
Nate resta debout près de la table un instant, le temps de s’assurer d’avoir le contrôle parfait de sa respiration, puis s’approcha de la porte – près de laquelle se trouvait la source de ses tourments, rappelons-le – et colla son oreille contre celle-ci, à l’affut du moindre bruit : la voie était vraisemblablement libre.

- On devrait retourner à la salle de bain, murmura-t-il en baissant les yeux vers Antarès, ce qui accéléra légèrement son rythme cardiaque malgré lui.

Il marqua une pause, puis ajouta :

- A moins que tu ne veuilles aller te coucher.

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 20
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: C'est encore l'heure du thé ! (Count Von Arlex) /!\ pour public averti    Mer 2 Jan - 23:54

Désolé. Hein ? De quoi ? désolé ? Désolé pour quoi, parce qu'il l'avait poussé contre le mur ? Parce qu'il pensait lui avoir fait mal quand même ? Parce qu'il s'était arrêté, ou parce qu'il avait commencé ? De quoi est-ce qu'il parlait, et pourquoi ressentait-il le besoin soudain de s'excuser ? Est-ce qu'il avait seulement parlé, où est-ce que l'imagination d'Antarès lui avait fait croire ça ? Et qu'est-ce qui lui prouvait que tout ça s'était réellement passé, et si il n'avait fait que rêvasser tout du long, et que maintenant il y croyait dur comme fer ? Comment pouvait-il savoir qu'il n'était pas en train de dormir, et qu'il n'avait pas inventé tout ce qu'il s'était passé ? Est-ce qu'il allait se réveiller dans quelques secondes, ou est-ce que le comportement absurde de Nathanaël était bien réel ? Est-ce que ce qu'il ressentait était réel, où est-ce que ses sentiments étaient altérés par la situation ? Qu'est-ce qu'il devait en penser, fallait-il qu'il s'éloigne de lui un moment, ou devait-il justement rester avec lui pour mettre tout ça au clair ? Les questions ne s'arrêteraient-elles jamais ?

Nathanaël se leva de sa table et rejoint la porte, il avait réussi à le distinguer à travers la pénombre. Antarès se demandait - encore une question - s'il était tout aussi agité que lui. Il l'était forcément, lui qui était si tourmenté lorsqu'il était question de relations. Mais comment pouvait-il en être sûr ? Il s'était bien comporté de manière différente quelques minutes auparavant. Il n'arriverait pas à... Nate lui avait parlé, pour lui proposer de revenir dans la salle de bains. Ce n'était pas une si mauvaise idée que ça. Peut-être que changer d'endroit leur aérerait l'esprit. Ou alors, il pouvait aller se coucher disait-il, mais ça, il s'en sentait franchement incapable. Il n'avait pas plus sommeil que les nuits précédentes, et il détestait être dans son lit à tourner et virer sans trouver la fatigue. Et à vrai dire, même s'il était fatigué, il n'en aurait pas eu envie.

"J'aimerais rester un peu avec toi. "

Ce n'était peut-être pas la meilleure chose à faire, ceci dit. Peut-être qu'ils devraient arrêter de se voir pendant quelques jours. Peut-être que ce serait vraiment meilleur pour eux deux. Mais Antarès ne voulait pas, et il ne savait même pas pourquoi. Il se leva à son tour pour le suivre.

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: C'est encore l'heure du thé ! (Count Von Arlex) /!\ pour public averti    Jeu 3 Jan - 0:30

La réponse d’Antarès fit légèrement frémir Nate, sans qu’il comprenne vraiment trop pourquoi, une fois de plus. « J'aimerais rester un peu avec toi. » Il aimerait, ça lui ferait donc plaisir, malgré ce qui s’était passé, et malgré que d’après ce que Nathanaël avait cru comprendre, il semblait en vouloir à ce dernier. Avec toi. Le blond se sentait visé de manière très bizarre par ce « avec toi ». C’était lui, personnellement, lui malgré ce qui s’était passé, lui malgré qu’Antarès lui ait très gentiment expliqué qu’il n’avait pas de sentiments pour lui, lui malgré qu’il ne comprenait foutrement rien et s’entêtait pourtant à analyser comme un robot des choses qui visiblement ne voulaient pas se laisser analyser si facilement. Merde, quoi.
Antarès se leva. Préférant pour l’instant éviter tout contact oculaire, Nate ne tarda pas à ouvrir la porte et à sortir de cette salle obscure et bien trop lourde de sens. Il traversa le couloir dans le sens inverse de tout à l’heure, redescendit les escaliers menant au rez-de-chaussée, serra les dents à l’idée du froid qui les attendait dehors, ouvrit la porte d’entrée, sortit et se dirigea sans trainer vers le bâtiment Baroque, remonta alors l’escalier de celui-ci, traversa le couloir jusqu’à la salle de bains, ouvrit la porte, entra, alluma la lumière, referma derrière lui, laissa échapper un léger soupir.

Retrouver une salle illuminée lui fit un effet étrange, outre le temps d’adaptation à la luminosité. Son sens le plus fidèle était tout à coup retrouvé, et il retrouvait ses repères, certaines de ses capacités qui lui avaient fait défaut tout à l’heure. Mais cela signifiait aussi que si lui pouvait à nouveau voir chaque petite expression sur le visage de son partenaire, il en était de même pour celui-ci, et il espérait s’être complètement ressaisi, malgré son léger dérapage post-scène-torride-imprévue. Nate croisa son regard dans le miroir, et constata avec inquiétude que celui-ci était un peu moins assuré et imperméable que d’ordinaire. Il fallait qu’il se reprenne, que diable. Peut-être était-il un peu fatigué, et donc plus sensible à l’émotion… oui, ce devait être quelque chose comme ça.
Il s’assit sur le banc, concentré sur sa respiration, qui était quand même la base de son self-control à – quasi – toute épreuve. Inspirer normalement, expirer normalement. Geste mécanique simple, extrêmement simple. Une fois assuré de la simplicité de ce geste, il leva enfin les yeux vers Antarès.

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 20
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: C'est encore l'heure du thé ! (Count Von Arlex) /!\ pour public averti    Jeu 3 Jan - 1:21

Antarès suivit Nathanaël dans l'escalier, puis le hall, puis le froid de l'extérieur, qui décidément, n'avait pas changé d'un poil. Il se dépêcha avec lui de rentrer dans le bâtiment des Baroques, pressé de retrouver la chaleur de la salle de bains. Et sa lumière lui fit presque mal aux yeux, lui qui avait eu un mal fou précédemment à s'accoutumer à l'obscurité. Mais malgré ce détail, être de retour ici lui faisait du bien. Il se sentait un peu plus rassuré, et il pouvait presque se mettre à penser correctement - nous avons bien dit presque. Ses pensées tourmentées qui l'avaient suivies jusqu'en dehors du bâtiment central se calmaient peu à peu, ne laissant qu'une trace rouge sur ses joues, qui était maintenant pleinement visible à la lumière blafarde de la pièce. Car même si elles faisaient mine de disparaître, ses idées étranges revenaient à chaque fois qu'il croisait par hasard Nathanaël de ses yeux. Lorsque ce dernier s'assit sur le banc et leva ses yeux verts -aussi troublés étaient-ils- vers lui, il ne put s'empêcher de détourner automatiquement le regard.

Fuir le contact visuel. Il n'arrivait pas à le supporter, pas maintenant. Il fallait qu'il trouve quelque chose pour se rafraîchir la tête.

Eh bien, ils étaient dans une salle de bains, et une foule de possibilités s'offraient à lui. Notamment celle de prendre une douche, car c'était ce qu'il faisait en général quand il était en manque d'inspiration, ou quand il n'allait pas bien. Prendre une douche semblait être la solution la plus adaptée, et en plus il n'aurait plus à subir le regard de Nathanaël pendant une dizaine de minutes. Ils pouvaient toujours continuer à parler, bien sûr, mais ça serait un fardeau en moins. Cette idée provoqua un soulagement inespéré dans son coeur, aussi mal venue était-elle, mais il s'en fichait tout comme il se fichait de ne pas avoir de serviette avec lui. Comme si c'était quelque chose de tout à fait normal (il était un champion pour ça), il se dirigea vers la porte de la première cabine de douche qui venait et se déshabilla devant en laissant ses vêtements en tas, perdant le soin et la minutie légendaire qu'il pouvait avoir habituellement. Il entra et alluma l'eau sans même prendre le temps de régler sa température.

Oh, chaleur, douce chaleur. Quoique pas si douce que ça finalement, mais l'eau sur sa tête lui faisait un bien fou. Il laissa même s'échapper un grand et long soupir hors de ses poumons.

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: C'est encore l'heure du thé ! (Count Von Arlex) /!\ pour public averti    Jeu 3 Jan - 17:48

Antarès avait les joues un peu plus colorées que d’ordinaire, sans que Nate puisse savoir si c’était à cause du froid ou d’autre chose. Le rouquin détourna vivement le regard lorsque Nathanaël le chercha, au grand étonnement de celui-ci. Le peu qu’il avait eu le temps de voir témoignait d’un certain tourment intérieur, ce qui lui donna au moins une information et le rassura un peu, bizarrement. Il n’était pas le seul à être embarrassé de ce qui s’était passé, ce qui était à la fois une bonne et une mauvaise chose. Bonne parce qu’il se sentait un peu moins seul, mauvaise parce que cela signifiait qu’il pouvait moyennement compter sur un discours pragmatique, neutre et rassurant – non qu’il s’attendît réellement à en avoir un, mais qu’importe.
Il n’y eut d’ailleurs pas de discours du tout. Antarès, sous le regard interloqué de Nate, se dirigea vers la première cabine de douche, se déshabilla en vitesse sans prendre la peine de plier ses habits contrairement à la dernière fois, et entra dans ladite cabine sans autre préavis, comme s’il s’agissait d’un besoin urgent. Peut-être était-ce d’ailleurs vraiment un besoin urgent, tout compte fait. Mais Nate restait… sur le cul. Il ne s’attendait pas à ce qu’Antarès le plante comme ça, d’autant plus que ça lui donnait la légère et probablement fausse impression que son binôme éprouvait le besoin de se laver à cause de ce qui s’était passé tout à l’heure – bien que celui lui semblât ridicule, mais bon, sait-on jamais.
Nathanaël resta une minute à méditer sur la question avant de décider qu’il ferait mieux de profiter de ces quelques minutes que lui accordait Antarès pour se ressaisir pour de bon. Il se leva du banc et se dirigea jusqu’au lavabo le plus proche afin de s’asperger le visage d’eau fraîche.
Allez Nate, bouge. Ressaisis-toi. Tu es imperturbable. Ton regard est imperturbable. Imperméable. Impénétrable.
Nathanaël sondait son propre regard, les mains agrippées au rebord de marbre du lavabo jusqu’à en faire blanchir ses jointures. Qui était cet adolescent troublé qui n’était plus capable de réfléchir correctement à cause d’un malheureux contact physique ?
Son regard se reporta sans qu’il s’en rende vraiment compte vers ses lèvres très légèrement entrouvertes sur lesquelles perlaient quelques gouttelettes d’eau, et son cœur se mit à tambouriner un peu plus fort dans a poitrine. Pourquoi ? Pourquoi il tournait autour du pot comme ça ? Pourquoi il n’arrivait pas à passer à autre chose ? Pourquoi s’en voulait-il affreusement de…
D’avoir arrêté. Il s’en voulait d’avoir arrêté d’embrasser Antarès, et uniquement d’avoir arrêté. Cette implacable certitude le frappa comme un coup dans le ventre. Il crevait d’envie de l’embrasser encore, et il crevait de peur à l’idée ce désir. Plus il y réfléchissait, et plus il en était certain.
Mais pourquoi ? Ca ne rimait à rien. Nate devenait incohérent, oui, c’est ça, il était complètement incohérent, car tout ceci n’avait aucun sens, ce devait être la fatigue, ou autre chose, peu importe, mais il était probablement en train de se tromper. Il ne pouvait pas éprouver de désir pour Antarès alors qu’il avait été soulagé d’apprendre que ce dernier n’en éprouvait pas pour lui. Il ne pouvait pas éprouver de désir pour lui alors qu’une semaine plus tôt il ne savait même pas ce que c’était supposé vouloir dire. Il ne pouvait pas éprouver de désir pour lui parce qu’il ne savait de toute manière même pas s’il aimait les hommes ou les femmes, quoique cette question n’avait pas une importance cruciale à ses yeux. Toujours est-il qu’il ne pouvait pas. De toute manière il le connaissait depuis seulement quelques jours, et puis il réfléchissait trop, il se montait la tête tout seul.
Bordel, mais dans quoi s’était-il fourré ?

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Nathanaël Von Arlex le Sam 6 Avr - 11:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 20
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: C'est encore l'heure du thé ! (Count Von Arlex) /!\ pour public averti    Jeu 3 Jan - 23:32

Maintenant qu'il était sous la douche, enfin sous l'eau chaude plus précisément, Antarès avait l'impression d'être libéré d'un fardeau considérable, même si techniquement ça n'était pas vraiment le cas. Mais au moins, il se sentait mieux. Il n'avait plus à supporter le regard de Nathanaël, qui faisait il-ne-savait-quoi au dehors, et il avait aussi le sentiment qu'il retrouvait peu à peu toutes ses capacités cérébrales, qu'il pouvait se remettre à penser normalement, libre de réfléchir et de laisser divaguer son esprit sur tout ce qu'il voulait. Il s'assit contre le mur de la cabine en laissant l'eau chaude et rassurante couler sur lui, et ferma les yeux. Voyons. Nate. Qu'est-ce qu'il ressentait pour lui ? Comme avant, c'était un mélange de tout un tas de choses. De l'amour ? Peut-être un peu, mais pas tant que ça. De l'attirance, ça c'était sûr, surtout depuis ce soir d'ailleurs. Et encore quelque chose d'autre ? Ah, à chaque fois, quelque chose manquait, mais il n'arrivait jamais à définir exactement ce que c'était, et pourtant, il avait la forte impression d'avoir fait le tour de tout ce qu'il connaissait déjà. C'était extrêmement, horriblement ambigu, et ce qu'il ressentait déjà pour James n'arrangeait en rien la situation. Et puis il y avait cette même question qui revenait sans qu'il le veuille : est-ce que Nathanaël pensait la même chose ? Est-ce que lui aussi se demandait, de son côté, ce qu'il se passait entre eux exactement, et surtout, est-ce qu'il ressentait le même genre de choses pour Antarès ?

Bon. Ce n'avait pas été très concluant, mais au moins cette douche avait eu le bénéfice de le faire avancer un peu, et surtout, de le calmer. Combien de temps était-il resté assis sous l'eau ? Il n'en avait absolument pas la moindre idée. Il espérait juste que son partenaire ne s'était pas trop ennuyé en son absence... A quoi est-ce qu'il pensait, bien sûr qu'il ne s'était pas ennuyé. Antarès se releva et arrêta l'eau, avant de ressortir de la cabine. Et il avait autant de serviettes que tout à l'heure : aucune. Ce n'était pas très grave en soi, il se laisserait sécher à l'air libre, mais ça prendrait nettement plus de temps, et surtout il pourrait éventuellement attraper froid à cause de l'écart de température, d'autant plus que ses cheveux étaient totalement trempés. Bah. Ce n'était pas important.

Il laissa ses habits en tas là où ils étaient et partit s'asseoir sur le banc pour se laisser sécher. Il ne savait pas pourquoi, mais être complètement nu devant lui ne lui faisait pas le même effet qu'avant. Ca ne l'avait jamais dérangé, pourtant, et les personnes qui l'avaient vu sans ses vêtements étaient beaucoup plus nombreuses qu'on pouvait le penser, mais cette fois-ci, c'était différent. Etrange.

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: C'est encore l'heure du thé ! (Count Von Arlex) /!\ pour public averti    Ven 4 Jan - 0:26

Nate sursauta légèrement en entendant Antarès ouvrir la porte de la cabine de douche, derrière lui. Combien de temps était-il resté là, face à ce lavabo, perdu dans ses pensées sans queue ni tête, auxquelles il ne souhaitait d’ailleurs pas vraiment trouver de queue ou de tête parce qu’il avait trop peur de ce qu’il pourrait découvrir, ce qui l’énervait d’autant plus car il n’avait pas l’habitude de se montrer aussi lâche. Toujours est-il qu’il avait dû rester un certain temps, car il se rendit douloureusement compte en retirant ses mains du rebord de marbre du lavabo que celles-ci étaient complètement crispées. Il fit jouer ses doigts un instant, ce qui lui donna une bonne excuse pour ne pas regarder Antarès, qui était une fois encore complètement nu en sa présence. Sauf que ce soir, c’était différent de l’autre jour, parce que Nathanaël était peut-être éventuellement en train de considérer la possibilité qu’il soit un peu plus attiré par son binôme qu’il ne le pensait originellement, et donc l’idée de voir celui-ci nu le mettait mal à l’aise. Ce qui était assez idiot en soi à ses yeux, car il connaissait l’anatomie humaine et d’un point de vue pragmatique ce n’était rien d’autre qu’un corps ne bénéficiant pas d’une protection vestimentaire, et pourtant il ne pouvait pas s’empêcher de ressentir cela. C’était rageant.
Nate réalisa qu’en fait, tout lui échappait depuis qu’il avait commencé à travailler avec Antarès. Lui qui contrôlait tout dans sa vie, était sûr de lui, mesurait posément chacun de ses gestes, implacable et maître absolu de lui-même, il se retrouvait complètement démuni à tourner en rond à cause d’un geste impulsif provoqué par un désir qu’il avait cru contrôler et qui maintenant provoquait toutes sortes de réactions étranges qu’il ne comprenait pas plus qu’il ne maîtrisait. Super.
La tentation de se blottir dans un coin de la pièce comme il l’avait déjà fait la fois précédente était franchement très tentante, mais Nate préférait s’abstenir. Il ne voulait pas qu’Antarès prenne ça pour une sorte d’habitude, et lui-même ne devait d’ailleurs pas se laisser aller à cette vieille habitude, il le savait.
Excédé, Nate fit volte-face, plongea brutalement son regard dans celui de son binôme – surtout pour ne pas regarder ailleurs – et parla d’une voix implacable, intransigeante, beaucoup moins douce que d’habitude quoique assez posée par rapport à l’agitation de son esprit :

- Dis quelque chose.

S’il détournait le regard, il se débrouillerait pour le récupérer. S’il contournait le problème, il le lui ramènerait à la figure d’une manière ou d’une autre. Ils avaient bien assez retardé la nécessité de parler.

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 20
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: C'est encore l'heure du thé ! (Count Von Arlex) /!\ pour public averti    Ven 4 Jan - 1:09

Nathanaël se retourna d'un coup, sans prévenir, alors qu'il avait eu l'air d'être indifférent à la présence d'Antarès pendant les quelques secondes où il était sorti de la douche. Ce dernier sentit tout son corps se raidir. "Dis quelque chose", ces mots étaient extrêmement durs. Pas dans leur nature, mais par la façon et la voix dont ils étaient prononcés, sans compter ces yeux, oh, ces yeux. Antarès voulait détourner le regard. Il en avait besoin, et il luttait comme un fou pour ne pas fuir une nouvelle fois. Il était effrayé. Nate était à bouts de nerfs, il le savait, il en était sûr. Qu'est-ce qu'il devait dire ? Il ne savait pas. Il n'arrivait même pas à parler. Il était déjà trop concentré à essayer de rester calme, de garder une respiration régulière et un air à peu près normal, chose très difficile. Et puis pourquoi est-ce qu'il avait aussi peur ? Pourquoi est-ce qu'à ses yeux, tout d'un coup, Nate lui apparaissait comme terrorisant ? Son regard avait changé, bien sûr. Mais était-ce suffisant ? Il avait l'impression de se sentir coupable de quelque chose. Coupable de ne pas dire quoi que ce soit, peut-être. Coupable de n'avoir rien à dire, et de toutes façons ne pas en être capable ? Ou est-ce que c'était simplement la suite de ses sentiments exacerbés depuis le début de la nuit ?

Antarès ne détourna pas les yeux. Il ne voulait pas regarder ailleurs. Il serra les poings, les jambes, les dents, tout ce qu'il était possible de serrer dans un corps humain, et tenta de contrôler sa respiration, devenue horriblement irrégulière. Il prit une grande inspiration, aussi grande qu'il le pouvait. Il devait trouver quelque chose à dire, quelque chose de cohérent, mais les mots ne lui venaient pas. Il se sentait absorbé par ses yeux verts accusateurs. Qu'est-ce qu'il pouvait bien lui dire ? Qu'il ne savait pas ? Que c'était plus compliqué qu'il le croyait ? Qu'ils étaient allés trop loin, mais que d'un côté, ça ne lui déplaisait pas tant que ça ? Allez, vite, trouve quelque chose... Ne reste pas muet comme ça, abruti.

"Je... " Il fallait qu'il déserre les dents. "Je suis désolé... " Désolé de quoi ? De s'être laissé faire comme ça ? De le tourmenter de cette façon ? D'avoir commencé cette relation absurde ? Oui, à vrai dire, c'était lui qui l'avait embrassé en premier, il devait donc se sentir un minimum responsable, et il se sentait responsable d'ailleurs. Et qu'est-ce que Nathanaël allait répondre à ça ? Encore une fois, pourquoi avait-il aussi peur de lui, à ce moment précis ? Il ne supportait plus son regard, c'était tout simplement insoutenable. Il n'arriva pas à s'empêcher de détourner les yeux, autrement, il se serait mis à pleurer, idiot qu'il était.

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: C'est encore l'heure du thé ! (Count Von Arlex) /!\ pour public averti    Ven 4 Jan - 2:08

Les yeux de Nate transpercèrent l’âme d’Antarès aussi efficacement qu’une lame, tant et si bien que celui-ci sembla rapidement en proie à une terrible angoisse qui rendit irrégulière sa respiration. Pourtant Nathanaël resta de marbre, parce que ça ne pouvait pas durer. Au moins, le rouquin était confronté lui aussi à des tourments, et ce n’était que justice puisqu’à la base c’était lui le responsable de tout ceci. Quoique, non, il eût été injuste de tenir Antarès pour unique responsable. Après tout, c’était Nate qui avait cherché ce fameux baiser qui les torturait depuis tout à l’heure… Les paroles du plus âgé lui revinrent en mémoire « Ne t'attache pas trop à moi ». Ce pourrait-il que le mal fût déjà fait ? Pourtant le blond avait dit lui-même qu’il n’était pas attaché à Antarès dans ce sens-là. Alors pourquoi tout était si différent maintenant ? Nathanaël avait l’impression que tout ce qu’ils s’étaient dit avant de quitter cette salle de bains pour se rendre dans le bâtiment central avait été contredit par ce baiser, qui aurait dû n’être qu’un bref contact platonique a but expérimentalo-artistique. D’ailleurs, c’était Antarès qui avait approfondi ledit baiser en premier, preuve supplémentaire de sa culpabilité. Même si en réalité Nate n’avait pas fait grand-chose pour se défendre et y avait même donné du sien… Jusqu’à ce qu’il craque, bien sûr.
Mais là n’était pas le sujet, et disserter tout seul quant à la culpabilité de l’un ou de l’autre ne rimait à rien. Nate n’était même pas vraiment en colère contre son partenaire de toute manière, il était surtout en colère contre lui-même. Mais pour l’heure, il y avait son regard qui violait l’âme d’Antarès comme ce dernier avait violé son espace vital quelques jours plus tôt après seulement quelques minutes de « travail », et qui réclamait des paroles. Juste quelques mots cohérents, pas grand-chose.

Désolé. Il se disait désolé. Désolé de quoi au juste, ça Nate ne le savait pas. Désolé de l’avoir embrassé alors qu’il lui avait affirmé plus tôt qu’il n’y aurait rien entre eux ? Désolé de ne pas savoir quoi dire d’autre ? Désolé d’avoir rendu le blond complètement fou ?
Nathanaël sondait encore le regard de son binôme dans le but d’y trouver un élément de réponse, en vain. Il ne voyait que… de la peur. A bouts de nerfs, Antarès finit par rompre le contact oculaire, et Nate se sentit soudain extrêmement coupable. Tout était de sa faute, c’était lui qui avait proposé à Antarès de sortir du bâtiment, lui qui lui avait tenu la main pour l’entrainer dans cette maudite salle et ne l’avait pas lâché alors qu’il aurait dû, lui qui avait poussé son partenaire à l’embrasser, lui qui l’avait repoussé sans ménagements, lui encore qui commençait à ressentir des choses qu’il n’aurait pas dû ressentir. Quel était ce mal qui s’était mis à lui broyer le cœur lorsqu’il avait saisi la peur d’Antarès ? Pourquoi se sentait-il aussi misérable ?
Tout allait de travers encore une fois. La tentation de partir maintenant afin d’arrêter de s’enfoncer plus bas que terre était grande, pourtant il resta, parce qu’il estimait injuste que cette nuit se termine ainsi. Il ne pouvait pas laisser Antarès comme ça, dans cet état. Il fallait qu’il fasse quelque chose. Mais quoi ?

- Je suis vraiment… J’ai du mal à…

A trouver tes mots, déjà…

- A comprendre ce que… Ce qu’on… Où on va… Et…

Et merde. Jamais il n’avait autant bafouillé de toute sa vie, ce qui signifiait vraisemblablement que c’était le début de la fin. Poussant un long soupir résigné, Nate finit par aller s’asseoir sur le banc à son tour, résigné à ce que la situation continue d’empirer…

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 20
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: C'est encore l'heure du thé ! (Count Von Arlex) /!\ pour public averti    Ven 4 Jan - 3:13

Nathanaël n'arrivait pas à parler. Du moins, autant qu'Antarès, qui avait tant peiné pour prononcé trois mots. Ils étaient donc tous les deux aussi tourmentés, ils se posaient à peu près les mêmes questions, ils pensaient à la même chose, ils s'en voulaient autant, c'était la conclusion qu'on pouvait en tirer. Alors pourquoi est-ce que c'était si difficile que ça ? Parce qu'il y avait déjà quelqu'un, ce fameux quelqu'un dont il avait parlé tout à l'heure ? James ? Parce qu'il avait l'impression de le trahir d'une certaine façon, même s'il ne se passait strictement rien entre eux, à part une relation professeur-élève basique ? Il voulait deux personnes en même temps. Ou en était-il vraiment sûr, sachant que ce qu'il ressentait pour les deux était plutôt (voire complètement) différent ? Et c'était horriblement malsain, il le savait parfaitement. Mais à ce moment précis, il voulait être avec Nathanaël ; à cet instant, il se sentait plus proche de lui que de n'importe qui d'autre.

Nate vint s'asseoir sur le banc, à côté de lui. Antarès ne le regardait pas spécialement, mais il était sûr qu'il avait l'air excédé. Ou alors désespéré ? Il l'avait entendu soupirer juste avant. Il aurait aimé se jeter dans ses bras et oublier tout ce qui lui tournait la tête depuis un petit moment, juste pendant quelques minutes, voire quelques secondes, il aurait aimé l'embrasser comme un fou encore une fois. Mais il savait que ça ne ferait qu'empirer la situation, il sentait que ça ne serait pas une bonne chose. Mais était-ce vraiment la vérité ? Non, ça serait forcément mauvais. Et même s'ils appréciaient un court instant, ils finiraient par se sentir mal peu après, comme ça leur arrivait maintenant. Il voulait lui déballer tout ce qu'il pensait, toutes les questions qu'il se posait, mais ça serait sûrement une perte de temps. Tout ce qu'il entreprendrait avec Nathanaël serait-il obligatoirement voué à l'inutilité ? Ou n'était-ce qu'une mauvaise et désagréable impression ? Comment pouvait-il le savoir, s'il ne se calmait pas maintenant ?

Et il fallait également qu'Antarès arrête d'être un lâche, et affronte le regard de son partenaire, aussi dur et impassible était-il, et même s'il était tourmenté dans tous les cas. Il prit son courage à deux mains et posa le regard sur lui, sur son visage, sur ses yeux, qui il fallait se le dire, étaient quand même magnifiques. Antarès était un grand garçon. Il était majeur. Alors il devait arrêter de se comporter comme s'il était un gamin de quinze ans à peine. Il fallait qu'il fasse preuve d'un minimum de maturité, parce que si l'un d'entre eux était le plus expérimenté en la matière, c'était bien lui.

"Je voudrais... J'aimerais... Maintenant, j'aurais envie d'aller un tout petit peu plus loin avec toi. Je t'apprécie un peu... Beaucoup... plus que je pensais. "

Bien, les mots venaient toujours difficilement et il avait la gorge serrée, mais c'était un début. Il avait réussi à garder ses yeux sur Nathanaël sans les détourner. Néanmoins, il ne pouvait pas empêcher son coeur de battre excessivement vite, rendant son visage aussi rouge que s'il avait couru un cent mètres, et la respiration stable qu'il avait réussi à regagner pendant ses quelques brèves secondes de répit avait disparu.

"Et... Et toi ? Qu'est-ce que tu veux ? "

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: C'est encore l'heure du thé ! (Count Von Arlex) /!\ pour public averti    Ven 4 Jan - 14:30

Antarès finit par lever les yeux vers lui, et Nate avait bien conscience que cela lui demandait du courage. A vrai dire, il était un soulagé de voir enfin un peu de détermination chez son partenaire de travail, car après tout c’était lui le plus expérimenté d’eux deux, et vu que Nathanaël n’en menait pas bien large il espérait qu’au moins Antarès s’en sortait mieux que lui. Dire qu’il s’était montré si sûr de lui lorsqu’il s’était sensuellement approché de lui pour effleurer ses lèvres, vendredi dernier… Ce souvenir accéléra un peu le rythme cardiaque de Nate, qui préféra aussitôt le repousser.

- Je voudrais... J'aimerais... Maintenant, j'aurais envie d'aller un tout petit peu plus loin avec toi. Je t'apprécie un peu... Beaucoup... plus que je pensais.

Peine perdue pour récupérer un rythme cardiaque normal. Aller plus loin ? L’apprécier plus qu’il ne le pensait ? Nate ne parvint pas à masquer une certaine surprise dans son regard. Ce discours était bien différent de celui qu’avait tenu Antarès plus tôt dans la soirée… Comment les choses pouvaient-elles changer aussi radicalement à cause d’un seul contact physique aussi intense soit-il ?
Les joues d’Antarès avaient viré au rouge, et Nate se rendit compte que les siennes devaient également avoir pris quelques couleurs. Seigneur, c’était tellement embarrassant…

- Et... Et toi ? Qu'est-ce que tu veux ?

Ce qu’il voulait… C’était une bonne question. Il n’en savait rien, à vrai dire. Enfin si, il en savait quelque chose, au fond de lui. Une voix lui soufflait d’arrêter de réfléchir et d’embrasser Antarès, parce qu’il en avait terriblement envie, mais pourtant il ne pouvait s’y résoudre parce qu’un détail le froissait et il fallait qu’il éclaircisse ce point.

- Et ce « quelqu’un » dont tu es amoureux ?

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 20
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: C'est encore l'heure du thé ! (Count Von Arlex) /!\ pour public averti    Sam 5 Jan - 0:59

Ce quelqu'un. Ce fameux quelqu'un, parce qu'effectivement, là était le majeur problème d'Antarès. Il aimait James, il le savait très bien. Mais d'un autre côté, ce qu'il savait aussi très bien, c'était que James était un professeur, et que les relations de ce genre entre professeur et élève étaient formellement interdites (bien qu'à vrai dire, il ne se fiait pas spécialement au règlement à la lettre). Et puis dans tous les cas, James était un asocial, qui avait apparemment beaucoup de mal avec les relations humaines, et qui plus est il n'avait pas l'air tout à fait attiré par les garçons, même s'il n'en savait strictement rien, au fond. Il y avait également le risque que de toutes façons, cet amour ne soit pas partagé. Tout autant de raisons qui poussaient Antarès à rester avec Nathanaël et essayer de l'oublier tant bien que mal.

Mais il aimait vraiment James. Et le voilà de retour au point de départ.

"Il n'a... Aucune idée de ce que je ressens pour lui. "

C'était la seule chose sur laquelle il arrivait à se prononcer pour l'instant, et même si c'était vrai, James n'était pas au courant, il avait quand même l'impression au fond de lui de le trahir, et d'être incroyablement égoïste. Peut-être qu'il s'était imaginé un tout petit peu trop de scénarios durant ses heures à rêvasser. Ou peut-être aussi qu'il l'était vraiment, il ne savait pas et il avait du mal à le déterminer. Oh, et puis quoi ? Antarès n'était engagé dans rien du tout, aucune relation particulière, et même si éventuellement il en avait une avec James, celle-ci leur poserait beaucoup plus de problèmes à tous les deux qu'autre chose. De plus, l'oublier n'était pas quelque chose de très difficile en soi, surtout avec quelqu'un aussi plaisant que Nathanaël. Il se prenait vraiment la tête pour rien, surtout en ce moment.

"Et de toutes façons, je ne pense pas qu'une relation quelconque serait possible, ou alors elle serait vouée à l'échec. "

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: C'est encore l'heure du thé ! (Count Von Arlex) /!\ pour public averti    Sam 5 Jan - 12:15

Amour secret, donc. Comme quoi toutes les questions finissent par trouver une réponse, puisque Nate s’était demandé tout à l’heure de quoi il s’agissait sans avoir pu élucider lui-même le mystère. Pourtant Nathanaël voyait mal comment son binôme pouvait garder un amour secret, puisqu’il n’avait pas trop l’air du genre à taire ses envies et sentiments… Amour secret parce qu’impossible, alors ? C’était probable. La théorie du professeur revint en mémoire à Nate, et il songea qu’elle était vraiment plausible ; il ne savait pas trop pourquoi, mais il imaginait assez bien qu’Antarès puisse tomber amoureux d’un professeur. C’était un garçon intelligent, mesuré et très mature, donc le fait qu’il puisse apprécier quelqu’un de plus âgé était assez logique, quand on voit le niveau de maturité de la plupart des garçons de dix-huit ou dix-neuf ans. Enfin… Nate n’avait que seize ans, lui, donc sa théorie était un peu bancale même s’il était plus intelligent que la moyenne.
Tiens, il recommençait à réfléchir normalement – enfin plus ou moins.

- Et de toute façon, je ne pense pas qu'une relation quelconque serait possible, ou alors elle serait vouée à l'échec.

Oh, voilà qui corroborait la thèse de l’amour impossible. Le fait d’avoir trouvé la réponse d’une énigme apaisa un peu Nate, étrangement. Il était toujours en galère, mais au moins son esprit d’analyse fonctionnait un peu mieux que tout à l’heure, et surtout à vitesse normale, et cela le soulageait.
Maintenant, il fallait qu’il s’en serve pour être efficace présentement. Antarès était-il en train de lui dire qu’il voulait bien de lui parce que de toute manière il ne pouvait pas avoir l’homme qu’il aimait ? L’humeur du blond se tinta d’une pointe d’amertume. Il avait un peu l’impression d’être… un bouche-trou.
Mais lui, qu’aurait-il fait à la place d’Antarès ? Il n’en savait rien. Il n’était jamais tombé amoureux de qui que ce soit, merci de le rappeler encore une fois. Il n’avait pas le droit de le blâmer, puisqu’il ne savait pas s’il aurait été capable de faire mieux. Alors pourquoi avait-il mal au cœur comme ça ?

- Tu n’as même pas essayé, fit-il remarquer d’un ton neutre malgré les étranges sentiments qui altéraient ses pensées.

Nate sentait que sa relation avec Antarès n’avait pas finie d’être compliquée. L’Assemblée Parlementaire était de retour, pour couronner le tout. L’instinct de préservation s’était caché dans un coin pour grommeler avec le sens de l’art qui n’avait rien à dire, le pragmatisme avait ordonné de dire la réplique susmentionnée alors qu’un nouveau député dont personne ne connaissait l’identité lui hurlait de confirmer les précédentes paroles d’Antarès et d’accepter d’aller « un tout petit peu plus loin » avec lui. La raison quant à elle suggéra que les deux adolescents feraient mieux d’aller se coucher, car la nuit porte conseil, et l’embarras prit le parti de cette dernière car il gueulait depuis tout à l’heure et que ça le fatiguait. Et Nathanaël, dans tout ça ? Paumé au milieu de cette jungle, obligé de faire face à une situation nouvelle à laquelle il ne comprenait pas grand-chose.

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Nathanaël Von Arlex le Sam 6 Avr - 15:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 20
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: C'est encore l'heure du thé ! (Count Von Arlex) /!\ pour public averti    Sam 5 Jan - 14:03

Ca sonnait étrangement comme un reproche. Bien sûr, le ton était neutre, digne de Nathanaël, mais Antarès avait l'impression qu'il le critiquait sur ça. Non, il n'avait même pas essayé. Il avait voulu essayer bien sûr, mais naturellement, James était un professeur et il était par conséquent assez occupé, rendant difficile les prises de rendez-vous (de plus il lui aurait fallu une bonne raison de demander à le voir après les cours), et allez faire une déclaration d'amour en plein milieu d'une salle de classe remplie d'élèves. Et de toutes façons, il était coincé dans une situation ou quoi qu'il ferait, il y aurait quelque chose qui coincerait forcément. Quoi qu'il choisirait, il passerait (et serait d'ailleurs) pour un égoïste. Même s'il décidait de ne partir avec aucun des deux, il y aurait toujours cette part de "il ne veut pas se prononcer, il choisit de fuir, c'est une solution de facilité". Qu'est-ce qu'il devait faire, maintenant ?

"Je voulais le faire, puis je me suis rendu compte que toi aussi, tu étais là. "

Antarès avait du mal à cacher sa frustration. Il détestait être coincé et être condamné à faire le mauvais choix. Mais de toutes façons, maintenant qu'il était là-dedans, autant assumer jusqu'au bout. Il aurait aimé pouvoir espérer que Nathanaël comprendrait la situation dans laquelle il était, mais c'était peine perdue. Non pas qu'il était complètement abruti, au contraire Nate était très intelligent, c'était juste que dans ce domaine, il ne faisait que découvrir, il n'avait jamais été confronté à ça. Ca pouvait se comprendre d'ailleurs, lui qui était si mal à l'aise avec tout ce qui tenait aux sentiments. Comme c'était sûrement trop demander pour lui de comprendre ce qu'il se passait dans la tête d'Antarès, ce dernier se permettait quand même d'espérer qu'il ne le prenne pas trop mal. Si c'était encore possible.

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: C'est encore l'heure du thé ! (Count Von Arlex) /!\ pour public averti    Sam 5 Jan - 17:03

Les mots d’Antarès sonnaient étrangement aux oreilles de Nate. Mais surtout, ils étaient complètement différents de ce qu’il lui avait dit avant ce foutu baiser, encore une fois. Qu’est-ce qu’il voulait dire, au juste ? Que finalement, tout bien considéré il l’aimait bien aussi, et que puisque c’était peine perdu avec le type qu’il aimait profondément, il voulait bien de lui ? Très franchement, Nathanaël ne savait pas quoi penser de tout ça. Ça lui paraissait… invraisemblable. Dire qu’à la base, il avait juste voulu échanger un pauvre baiser tout ce qu’il y a de plus innocent ! Il y avait de quoi devenir fou.
Nate baissa les yeux sur le carrelage durant quelques secondes, le temps de réfléchir. Antarès était frustré, il l’avait vu dans son regard, et Nathanaël ne put s’empêcher de se sentir responsable de cette situation délicate qui semblait sans issue. Il ne savait même pas ce qu’il voulait, lui, concrètement. C’était trop soudain, trop précipité. Il avait besoin de réfléchir au calme, s’il voulait trouver une solution. Ecouter la raison semblait une bonne idée.

- J’ai besoin de réfléchir à tout ça, murmura-t-il.

Il leva les yeux vers Antarès… Mon dieu, pourquoi son ventre était-il noué comme ça ?

- Je… vais aller me coucher je crois.

L’idée qu’il n’avait qu’à se pencher un peu pour lui voler un baiser lui traversa furtivement l’esprit, ne faisant qu’accélérer encore les battements incertains de son cœur. Sans déconner, où était passé son instinct de préservation surdéveloppé ?

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 20
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: C'est encore l'heure du thé ! (Count Von Arlex) /!\ pour public averti    Sam 5 Jan - 17:58

Aller se coucher semblait comme une excellente idée, du moins pour Nathanaël, qui lui allait effectivement pouvoir dormir, surtout qu'il était tard dans la nuit (ou bien tôt le matin) et qu'il était probablement fatigué. Ou pas ? Dans tous les cas, pour l'instant, ils n'avançaient absolument pas. Ils se reverraient sûrement plus tard, un autre jour, et peut-être que cette fois-ci ils seraient moins tourmentés. Il n'y avait que ça à espérer. Antarès passa à tout hasard une main dans ses cheveux : son corps était à peu près sec, mais sa tignasse rousse était encore trempée, laissant d'ailleurs ruisseler quelques gouttes dans son dos. Il allait prendre froid, c'était sûr... Bah, au moins s'il était malade il dormirait mieux la nuit, même s'il n'était pas forcément adepte du nez qui coule et des frissons à toute heure de la journée. Il releva ses yeux vers Nate, qui était un tout petit peu plus près de lui qu'il croyait, ou alors était-ce son imagination ? S'il s'avançait un peu plus, il pourrait très bien... Non, c'était une mauvaise idée, complètement idiote. Il finit par se lever pour ôter de sa tête toute autre envie mal venue.

"I-il faut que je me rhabille. Tu n'es pas obligé de m'attendre. "

Oui, ça semblait être quelque chose d'assez intelligent, maintenant qu'il avait passé une dizaine de minutes complètement nu. Il ne mettrait pas son haut, pour éviter de le mouiller à cause de ses cheveux, mais au moins il pourrait couvrir ses, euh, jambes et autres parties comme les... Pieds par exemple. Antarès profita du fait qu'il était parti vers la cabine de douche (là où étaient ses vêtements) pour essorer ses cheveux, ça serait toujours ça de pris. Puis il se baissa pour ramasser ses habits, les déplia (quoiqu'ils n'étaient pas tout à fait pliés mais plutôt jetés négligemment par terre) et finit par se rhabiller, gardant sa chemise sur son bras. Ah, il allait passer une très bonne nuit, avec sa culpabilité, son insomnie, et ses cheveux encore dégoulinants qui lui donnaient affreusement froid.

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: C'est encore l'heure du thé ! (Count Von Arlex) /!\ pour public averti    Sam 5 Jan - 19:20

Se rhabiller… Oui ce n’était pas une mauvaise idée. Ne pas attendre ? En fait, Nate ne réalisa même pas la fin de cette phrase, car Antarès s’était levé et le regard du blond l’avait machinalement suivi… Ce qui avait provoqué une sorte de déconnexion inopinée de son cerveau, qui ne s’était rebranché qu’une fois que le rouquin fut vêtu de son pantalon. De dos comme ça, torse nu, il avait vraiment l’air d’une fille, des petites gouttelettes d’eau dégoulinant sur le creux de ses reins… Image intéressante à dessiner… Oui, c’était ça, c’était purement… artistique.
Ahem.
Dis-lui que vous pouvez rester ensemble encore un moment, de toute façon tu sais très bien qu’il ne dormira pas et que toi non plus. Ah, encore ce Député Mystère. Heureusement qu’il n’avait pas assez de force face aux autres, parce qu’il avait l’air… dangereux. Oh allez, tu peux bien lui dire bonne nuit avec un petit bisou… allez, t’en meurs d’envie… L’instinct de préservation se hérissa en entendant ça et protesta vivement : Nate avait assez partagé son espace vital pour cette nuit.
Nate secoua la tête et se leva du banc, puis s’approcha de la porte et posa sa main sur la poignée… Et tourna machinalement la tête vers Antarès.

- Bonne nuit, murmura-t-il en s’efforçant de garder à peu près intact son masque d’impassibilité.

Tout allait de travers dans sa tête, il ne se reconnaissait plus. Il fallait vraiment qu’il se recentre, c’était vital. Allez Nate, ouvre la porte. Ouvre cette putain de porte et va dans ta chambre. Arrête de le regarder comme ça. Arrête. Arrête de repenser à ce maudit baiser, aussi. Allez, appuie sur cette foutue de poignée.
Bug.

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Nathanaël Von Arlex le Mar 8 Jan - 19:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 20
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: C'est encore l'heure du thé ! (Count Von Arlex) /!\ pour public averti    Sam 5 Jan - 20:53

"Merci, toi aussi. "

Antarès avait totalement la flemme de remettre ses chaussures, et puis de toutes façons il n'allait pas très loin (sa chambre était juste au bout du couloir), alors il se rebaissa pour les prendre à la main, comme sa chemise. Alors, qu'est-ce qu'il allait bien pouvoir faire pour s'occuper et se changer les idées ? Il pouvait toujours se faire un thé, mais la bouilloire faisait un peu de bruit, et il ne voulait pas réveiller son voisin de chambre qu'il avait déjà bien tourmenté pour la soirée - il espérait d'ailleurs ne pas avoir fait trop de vacarme en sortant de la chambre. Qu'est-ce qu'il y avait d'autre ? Dessiner, évidemment, en faisant en sorte de ne pas envoyer trop de lumière dans sa figure, ou alors lire un bouquin. Qu'est-ce qu'il n'avait pas encore lu, dans la petite série de livres qu'il avait pris avec lui ? Il y avait du Balzac, mais il n'était pas trop fanatique de son style d'écriture. Tiens, il n'avait pas encore commencé les Liaisons Dangereuses, peut-être qu'il pourrait s'y mettre ? Il se retourna pour revenir vers la porte et sortir, quand il se rendit compte que Nathanaël était encore là. A le fixer étrangement.

"Tu... Es sûr que ça va ? "

Antarès se rapprocha de la porte, pour arriver au niveau de Nate. Il avait l'air complètement buggé, c'était limite si dans ses yeux ne s'affichait pas une petite fenêtre disant quelque chose comme "VonArlexe.exe ne répond pas". Il voulait appuyer sur la poignée à sa place, mais sa main était déjà posée dessus (depuis un moment d'ailleurs), et il n'avait pas envie de forcer un autre contact physique, aussi innocent était-il. Même si c'était simplement pour ouvrir la porte. Même s'il n'avait aucune idée derrière la tête. En fait, il ne voulait surtout pas que Nathanaël croie qu'il avait en avait vraiment une, d'idée derrière la tête. Mais il voulait ouvrir la porte. Mais ça voudrait dire qu'il toucherait sa main. Bordel, depuis quand est-ce qu'il se posait autant de questions, pourquoi est-ce que c'était autant la panique dans sa tête alors que tout ce qui était en jeu était un malheureux contact pour pousser une poignée ? Antarès arrêta de se focaliser là-dessus et posa sa main sur la poignée. Et sur la main de Nate aussi, accessoirement.

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: C'est encore l'heure du thé ! (Count Von Arlex) /!\ pour public averti    Dim 6 Jan - 0:16

Non il n’était pas sûr que ça allait, en revanche il était sûr que ça n’allait pas. Qu’est-ce qu’il attendait pour appuyer sur cette… Poignée sur laquelle Antarès venait de poser sa main, provoquant un petit choc électrique tout le long de sa colonne vertébrale. L’instinct de préservation sursauta et hurla dans son sursaut, réveillant tout le monde au passage. Bon bah voilà, la machine redémarrait. Sauf que c’était un peu la panique à bord. Ah, on ne peut pas tout avoir hein…
Nate voulut retirer sa main, mais elle était complètement tétanisée autour de la poignée. Cette situation lui paraissait tellement… ridicule. Embrasse-le, c’est l’occasion… Non. Il fallait que ce député étrange arrête de lui donner ce genre d’ordres, c’était troublant. Vas-y, il est déjà tout proche, tu n’as qu’à approcher un peu ton visage et… Stop. Non. Il avait dit qu’il devait réfléchir à tout ça au calme, ce n’était pas pour embrasser Antarès juste après. Allez, tu en fais tout un plat mais ce n’est qu’un baiser de bonne nuit… Oui il en faisait tout un plat parce qu’à cause de ce qui ne devait être à la base qu’un baiser platonique il était bon pour passer une nuit blanche. De toute manière il n’avait même pas envie de… coller ses lèvres contre celles d’Antarès et… de sentir sa respiration devenir de plus en plus saccadée et… de…
Nate approcha brusquement son visage de celui du rouquin et pressa ses lèvres contre les siennes, un peu trop fort, le cœur battant un peu trop vite, l’envie un peu trop grande. Eh merde…

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Nathanaël Von Arlex le Lun 7 Jan - 20:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 20
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: C'est encore l'heure du thé ! (Count Von Arlex) /!\ pour public averti    Dim 6 Jan - 0:41

Antarès allait appuyer sur la poignée, mais il n'eut pas spécialement le temps, et fut surpris de constater que quelqu'un était en train de l'embrasser brusquement. Et il aimait ça. Il aimait un peu trop, d'ailleurs. Oh, seigneur, ce qu'il aimait, même si la surprise était grande et son esprit avait du mal à coordonner ses pensées ! D'ailleurs, par quoi devait-il répondre ? Se laisser aller, ou le repousser raisonnablement, lui disant qu'il vaudrait mieux qu'ils s'arrêtent là et qu'ils aillent dans leurs chambres respectives, loin très loin l'un de l'autre ? Cette solution semblait être la plus juste, mais si Nathanaël était en train de l'embrasser, là maintenant tout de suite, c'était bien pour une raison, n'est-ce pas ? Ou peut-être qu'il n'y en avait aucune, c'était également plausible tant son geste avait été soudain, et peu maîtrisé. Oui, il devrait le repousser, c'ét... Ah, ah ben non, trop tard.

Si Antarès ne s'était pas jeté dans ses bras, on aurait eu du mal à définir ce qu'il avait fait très exactement. Il s'était pendu à son cou ? Non, plutôt à son dos, mais "se pendre au dos de quelqu'un" n'était pas une expression très usuelle. Il s'était agrippé fougueusement à son t-shirt ? Oui, mieux, mieux, on s'en rapprochait un peu. Il s'était brusquement collé à Nathanaël sans pouvoir retenir un léger gémissement passionné et le serrait contre lui de tout son coeur en répondant à ses lèvres contre les siennes par un baiser exalté. Oui, ça convenait parfaitement à ce qu'il venait de se passer. On la garde ! Toujours était-il que ce n'était certainement pas la meilleure chose à faire, surtout après s'être promis d'aller réfléchir au calme. Mais il ne pouvait pas s'en empêcher, c'était plus fort que lui. Il le repousserait... Plus tard, plus tard. Dans quelques secondes...

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: C'est encore l'heure du thé ! (Count Von Arlex) /!\ pour public averti    Dim 6 Jan - 10:56

Cela n’aurait pas dû être aussi agréable. Ça ne pouvait pas être aussi agréable. Antarès et Nathanaël pressés l’un contre l’autre à s’en étouffer, dans une étourdissante sensation mêlant oppression et plaisir, non, ce n’était pas supposé être aussi… agréable. Non. Non. Non… Si.
Nate abandonna toute résistance. Il luttait contre lui-même depuis trop longtemps, il en avait assez. S’abandonner juste un tout petit peu, rien qu’une minute… C’était tellement soulageant, tellement bon, tellement… Oui, il se reprendrait après. Plus tard. Pas tout de suite.
Le blond passa machinalement ses bras autour du cou d’Antarès, l’esprit pour une fois vide de toute réflexion intense, ayant oublié jusqu’à la notion du temps. Plus rien n’existait d’autre qu’Antarès et lui, leur fougue, leurs souffles de moins en moins réguliers qui se cherchaient et se mêlaient, leurs corps si proches que c’était comme si le rouquin faisait désormais partie intégrante de la bulle d’espace vital de Nate. Non, plus encore… C’était plutôt comme si Antarès était devenu un élément clé de cette bulle. Un élément clé qui lui donnait des frissons bizarres et lui embrouillait l’esprit, mais dont Nathanaël n’avait présentement aucune envie de se défaire.
Et maintenant, est-ce que c’était platonique ? Est-ce que c’était à but artistique ? Non, absolument pas. Et alors ?

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: C'est encore l'heure du thé ! (Count Von Arlex) /!\ pour public averti    

Revenir en haut Aller en bas
 

C'est encore l'heure du thé ! (Count Von Arlex) /!\ pour public averti

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» L'heure de la révélation pour miss Evans.
» ANGLADE REMET LES PENDULES A L'HEURE
» Heure du début du draft?
» Dernier heure
» 17h: Heure de Colle pour Clara

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Artistic Academy :: Concernant le membre :: RP terminés-