Winter -014-015 - Pear, Spark & Lastie
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bal de Givre || RP général

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Ethan Collins
Administratrice Spark
♣ Messages : 1535
♣ Date d'inscription : 28/11/2011


MessageSujet: Bal de Givre || RP général   Mar 25 Déc - 19:44

Le Bal de Givre


En ce soir de noël, le ciel était gris clair, chargé de nuages couleur de suie, poussés par une faible brise qui agitait à peine les vagues de l’océan qui venaient s’écraser nonchalamment sur le sable froid de la plage. A cette époque de l’année, l’eau était gelée, et certains espéraient même qu’elle fut de glace, comme l’année précédente. Encore quelques jours à attendre. L’air était frigorifiant, et peu de personnes ne se risquaient à l’extérieur. La neige tombait à gros flocon, déposant une épaisse et douce couche blanche sur l’Académie et ses alentours.

En ce soir de noël, les élèves de l’école trépignaient. En effet, c’était en ce jour qu’avait lieu le Bal de Givre, cette fameuse fête organiser pour célébrer Noël. Ce bal avait lieu chaque année le même jour depuis la création de l’académie.

En ce soir de noël, l’ambiance était chaleureuse et conviviale, alors que l’obscurité qui gagnait peu à peu la petite ville permit l’allumage des premières lumières qui la décoraient. Les élèves d’Artistic Academy étaient tous plus ou moins enjoués par l’événement qui se profilait, et certains couraient déjà dans la salle de bal pour écouter le discours de la directrice, qui était, comme chaque année, plus ou moins le même :

« Bonsoir à tous, chers élèves d’Artistic Academy ! C’est aujourd’hui avec un plaisir immense que je prends la parole ce soir pour ouvrir le magnifique Bal de Givre que nous organisons depuis des années ! En effet, comme vous avez pu le remarquer, les jours raccourcissent, la neige tombe, la ville et l’Académie sont décorés de mille feux, le lac est bientôt gelé, les vacances arrivent ! Ainsi, j’annonce l’ouverture de ce grand et merveilleux Bal ! J’espère que vous vous êtes correctement préparés pour cet événement, et que, mesdemoiselles, vous avez trouvées un cavalier car ce soir, la danse est à l’honneur ! Comme tous les ans, le Bal de Givre se déroulera sur trois jours ou vous pourrez profiter pleinement de la magie de Noël. Ainsi, je vous laisse, vous souhaitant de bonnes fêtes et, surtout, amusez-vous bien ! »

Lorsque la voix de la directrice s’éteignit, des applaudissements retentirent ainsi que des cris de joie, alors qu’une musique entrainante emmenait déjà avec elle quelques couples de danseurs.

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je vous aimeuuuh ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 20
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: Bal de Givre || RP général   Mar 25 Déc - 22:36

Une jeune femme arriva dans la salle. Et elle était en retard, par rapport au discours de la directrice. Bah. Ce n'était pas un discours si important que ça, si ? Qu'avait-elle bien pu dire à part "bienvenue au bal, c'est super d'être venus, je vous souhaite à tous un joyeux Noël", et ce genre de choses officielles que l'on peut prononcer au sein d'une école ? Rien de plus. Et dans tous les cas, en général, trois personnes dans la salle écoutaient, et toutes les autres faisaient semblant et applaudissaient machinalement quand quelqu'un le faisait. Donc cette demoiselle, aussi en retard était-elle, n'avait rien raté de particulier, et était arrivée pile pour le lancement du bal, et en tenue de circonstances. Sa robe était bleu nuit et très cintrée en haut, et plutôt évasée vers le bas, forme qui pouvait très bien correspondre aux robes "sirène". La taille était agrémentée d'une rose et de plusieurs volants, et un voile couvrait la hanche droite. Pour finir, dans les détails, de la dentelle remontait jusqu'au cou, couvrant le haut du buste, et laissant les épaules dénudées. Epaules qui étaient simplement recouvertes par les quelques mèches folles de cheveux roux et ondulés de la jeune femme, qui les avait relevés sur le côtés élégemment. Seulement, elle n'avait pas l'air de faire partie de l'Académie, tant elle ne ressemblait à aucune fille connue dans l'enceinte de l'établissement. Et pour cause : ce n'était pas une fille.

Ce n'était pas une fille, et il s'agissait simplement d'Antarès, travesti dans toute sa splendeur, qui arrivait sûrement à se faire questionner de nombreuses personnes. Mais il fallait l'avoir déjà rencontré au moins une fois pour savoir que c'était vraiment lui sous cette robe et ce maquillage (même si en toute honnêteté, il n'avait pas eu besoin d'en mettre énormément, mais c'était juste assez pour transformer encore un peu plus son visage en celui d'une fille). Quelques éléments indiquaient son identité, cependant, à part bien sûr ses longs cheveux roux : il était arrivé en retard. Et ceux qui le connaissaient vraiment et savaient qu'il était de nature étourdie comprendraient qu'il avait oublié qu'il avait un bal, ou alors qu'il venait de l'apprendre à l'instant, même si cette hypothèse était peu probable : il n'aurait jamais eu le temps de chercher une robe qui lui convenait parfaitement, se grimer en fille et venir aussi rapidement.

Quoi qu'il en soit, il... Elle... Antarès n'avait pas de cavalier. Ni de cavalière, de toutes façons. Parce qu'il n'en avait pas prévu un(e) en particulier, naturellement. Il partit donc pas trop loin du buffet, que l'on pourrait sûrement aussi appeler le "magasin aux cavaliers", tant il était plein de personnes seules.

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
Persée T.-M. Brown
Elève Habitué ♪
♣ Messages : 133
♣ Date d'inscription : 16/12/2012
♣ Age : 17


MessageSujet: Re: Bal de Givre || RP général   Jeu 27 Déc - 14:54

J’étais presque en retard moi aussi. J’avais passé une bonne partie de mon temps libre dehors, entre le Parc et les Jardins. Les flocons de neige se mêlaient à mes cheveux, les trempant au passage quand je fus passée devant une cheminée. Et j’avais un bal dans pas longtemps ! Quarante-cinq minutes tout au plus ! Il allait falloir que je me maquille...

Pff… Je crois bien que je n’avais demandé à personne de m’y accompagner. Comme les autres années…Oh et puis, c’est pas comme si je m’en souciais énormément !
J’avais acheté le week-end précédent une robe , et je la trouvais magnifique. Elle était noire et gris perle. Pourtant, j'avais bien dit que comme je n’étais plus en deuil, je ne portais plus de couleurs sombres. Mais j'avais décidé de casser un peu l'ambiance joyeuse et festive de Noël. A moins que...Ah ouais, j’oubliais. J’avais acheté deux robes, ne sachant pas me décider. La deuxième était vert d’eau, cintrée à la taille par du velours, et le haut de la robe était recouvert de dentelle blanche. La noire m'arrivait aux chevilles, était cintrée d'un drapé en un tissus que je ne connaissais pas qui était gris perle et portait du tulle au-dessus de la poitrine. Je finis par me décider pour la robe vert d'eau et l'enfilai, avec des collants fins et noirs. Elle m’arrivait mi-mollet, et était un peu comme les jupes romantiques que nous mettions pour les ballets. Je me plaçai devant le miroir de ma chambre que je partageais avec deux colocataires, et brossai mes cheveux. J'avais séché ceux-ci, car les flocons avaient rapidement fondu. Je finis par me faire une tresse sur le côté d'où s'échappaient plusieurs mèches rebelles. Je m'observais dans le miroir, les bras croisés, assez satisfaite du résultat.

Je devais maintenant passer au maquillage. Avec son accord, j'empruntai la trousse de maquillage de l'une de mes colocs. Le maquillage, 'avais toujours trouvé ça inutile et accessoire. Mais là, j'en avais bien besoin. Je m'étais levé très tôt ces derniers jours, et j'avais un peu transgressé le règlement en lisant jusqu'à tard dans la nuit. Il fallait donc que je cache mes profondes cernes sous les diverses pâtes et poudres ; Le contact n’était pas agréable, et même si tout était de très bonne qualité, je trouvai ça gênant et collant. J’aimais avoir mon visage libre.
Je passai un coup de crayon turquoise sur le dessus de mes paupières, un peu de fard à paupières, et du gloss rosé sur mes lèvres. Un peu de blush sur les joues et mon visage était fin prêt. Je ne me mis pas du mascara, ne sachant pas l’utiliser correctement. Mes ongles eux-aussi étaient dispensés de déguisement. Je rangeais tous les ustensiles de torture dans la trousse de mon amie et enfilai une paire de ballerines. Des ballerines noires. J'étais fin prête. Je descendis les marches, suivies de mes colocs et me rendit compte qu'on était dans les dernières à se placer. Je me mis sur le côté, et me mis à jouer avec mes doigts, attendant que la Directrice aie fini de parler. Je n'écoutais pas vraiment ce qu'elle disait et applaudissait en retard d'un dixième de seconde. A peine eut-elle terminé qu'une jeune fille arriva dans la salle.

Cette jeune fille avait une robe magnifique. Encore aurait-il fallu que ce soit une jeune fille. Je reconnus tout de suite Antarès, totalement travesti, et trouvai le résultat assez surprenant. Je m'étais tout de suite rendue compte qu'il avait un visage plutôt Androgyne, quand je l'avais rencontré pour la première fois. Je ne pus m'empêcher de rire discrètement. Le bal allait être ouvert. J'époussetai le bas de ma robe, et me mis bien dans l'ombre pour qu'on ne me remarque pas. J'aurais bien voulu danser, mais je n'avais pas de cavalier. Et en dansant toute seule, j'aurais eu l'air un peu... Non, totalement cruche. Pourtant le bal de Givre était un événement important pour les Cygnes. C'était l'occasion de montrer à nos professeurs que toutes les leçons sur la danse de couple n'avaient pas servi à rien. Discrètement, je me plaçai à côté d'Anta.

"-Le résultat en trompe plus d'un."

___________
Ambros:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Naia Egan
Modératrice à l'essai Pear ♣
♣ Messages : 609
♣ Date d'inscription : 09/09/2012
♣ Age : 18


MessageSujet: Re: Bal de Givre || RP général   Jeu 27 Déc - 18:15

« Le Bal de Noël »

Le bruit des sabots martelant le sol. L'adrénaline procurée par le moment de flottement dans les airs, le sentiment de liberté pendant le saut. Le choc de la réception et la reprise de vitesse. C'est pour toute ces raisons qu'elle aimait sauter. Perchée sur le dos de sa belle monture, légèrement penchée en avant, on ne pouvait lire sur son visage que bonheur et joie. Elle dirigea l'étalon noir sur un oxer assez haut qu'il franchit sans le moindre mal. Elle le laissa faire un dernier tour de carrière au galop avant de le mettre au pas. Son corps était luisant de sueur et son souffle se transformait en un nuage de buée au dessus de ses naseaux. La jeune fille lui flatta l'encolure avant de le faire rentrer à l'écurie au pas, pour qu'il récupère de son effort. Dans les box, il faisait chaud et la bonne odeur de paille accueillit Naia. Elle poussa un soupir de bien être pendant qu'elle enlevait la selle et le filet de son cheval. Elle ouvrit la porte et l'animal pénétra lui même dans sa stalle. Elle se dépêcha vers la sellerie, où elle déposa ses affaires dans la pièce encombrée. Elle saisit une couverture sur l'étagère et son sac de pansage, puis referma la porte grinçante derrière elle. Elle passa l'heure qui suivie à panser l'animal à le bouchonner. Puis elle remplit sa mangeoire et fixa la couverture matelassée sur son dos. Elle fixa distraitement son regard sur sa montre. Quoi déjà ? Il était tard et aujourd'hui avait lieu le balle de Noël. Elle l'avait complètement oublié. Elle rangea hâtivement ses affaires, vérifia qu'Avril, sa ponette était bien installée pour la nuit et sortie en courant.

Dehors, elle stoppa brusquement sa course. Un flocon virevolta devant son nez et se posa sur son épaule. Elle sourit, radieuse. Il neigeait. Elle ferma sa veste et se courut le plus vite qu'elle pouvait dans sa chambre. Elle y trouva Swaan, en train de se maquiller. Naia fixa la pendule, il lui restait une heure. Ca suffirait. Elle se rua dans la douche, où le jet d'eau chaude la fit frissonner. Elle ôta la paille emmêlée dans ses cheveux et sortit toute propre. Elle enroula une serviette autour de son corps fin et alla chercher la robe qu'elle avait choisie de porte. C'était une robe couleur améthyste qui lui arrivait au dessus du genoux Ses bretelles fines laissaient ses épaules nues. Elle la décrocha de son cintre, et la revêtit. Elle revêtit ensuite au dessus une veste noire cintrée, s'arrêtant dans le creux de son dos. Elle se regarda dans la glace et se trouva acceptable. Elle ne s'était jamais trouvée belle, alors elle ne s'attendait pas à un résultat splendide. Elle prit un peigne et brossa ses cheveux jusqu'à ce que ses boucles acajou tombent avec souplesse sur ses épaules. Puis enfin elle se maquilla. Quand elle fut prête elle se regarda à nouveau dans la glace et, pour une fois elle se plut. Elle enfila ses chaussures et partit rejoindre Swaan, qui s'en était déjà allée.

Dehors il faisait nuit noire. On entendait déjà la musique venant de la salle de balle. Elle accéléra l'allure et poussa la porte au moment où la directrice finissait son discours. Elle en fut soulagée, elle avait toujours détestée ça. La musique reprit son cours et les jeunes gens, après avoir applaudit machinalement se dispersèrent. Naia se mit à marcher, cherchant un visage connu. Lorsqu'elle passait devant un coin où se regroupait pas mal de garçons, son regard se posa sur deux filles au milieu de tous ces hommes. La première elle ne la connaissait pas. Quant à la seconde. La jeune fille dut se retenir d'éclater de rire, quand elle reconnue celui qu'elle avait pris pour une fille. Elle s'avança et déclara d'une voix profondément amusée :

    « - Ca te va bien Antarès. Tu devrais t'habiller comme ça plus souvent. »

___________

« C'est comme de jouer au tetris,
c'est de plus en plus dur jusqu'à ce que tu crèves.
»
Nathanaël Von Arlex, 01h05 le 04  janvier 2013
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Je n'aurai jamais assez de mots pour vous dire à quel point je vous aime. ♥ :
 


Dernière édition par Naia Egan le Mer 2 Jan - 21:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Amanda Slam
Romi ~ Celle qui a une affinité avec le vent, vu le nombre de vents qu'elle se prend !
♣ Messages : 866
♣ Date d'inscription : 03/06/2012
♣ Age : 19
♣ Localisation : Dans l'espace


MessageSujet: Re: Bal de Givre || RP général   Ven 28 Déc - 23:29

Le bal de Noel


Comment leurs expliqué ? Comme leurs dire que je me moquais royalement qu'ils m'aient oubliés ou pas. J'en avais strictement rien à faire des "Excuse nous ma chérie" ou des "Tu sais on a beaucoup de travaille mais pour toi on a quand même réussi à prendre 5 minutes". Garde les vos 5 minutes. Entendre vos voix me dégoûte plus qu'autre chose. En ce soir de noel mes parents avaient décidés de me faire une surprise...Après trois mois s'en nouvelle. Moi sa ne me dérangeais pas du tout mais eux ils semblent qu'ils se rappellent qu'ils ont une fille. Mince. Mon téléphone coller contre mon oreille je donne à manger à mon chien. Rapide et efficace je sort tous ce dont j'ai besoin.

Au revoir. J'avais expliqué rapidement que je n'avais pas le temps de leurs parlé prenant pour prétexte le bal de givre. Ce qui n'était pas un mensonge mais j'avais tout mon temps pour être prête. Et puis moi...La danse c'est bien jolie mais cela ne colle pas trop à mon caractère. Je sortais la robe bleu nuit de mon armoire. Il était encore tôt j'avais tout mon temps et j'en profitais. Je finissais de ranger tel ou tel chose. L'horloge tourne quand enfin je me décide. Mes cheveux sont presque sec. Le temps de me préparer et ce sera bon. Je défi mes chaussures du regard. Cette soirée promet d'être mémorable. Un simple trait de crayon noir et un peu de mascara. Rien que ça suffi,on me répéter assez souvent " tu as des cils vachement long". Je tiens pas à en avoir de trois mètres. Façon de parler bien évidement.

J'enfile la robe que j'avais sorti un peu avant, c'est une robe courte qui m'arrive un peu au dessus des genoux. Elle est de couleur bleu nuit je dirais. Il est vrai que coté couleur et texture je ne suis pas la plus doué au monde et je n'ai pas peur de le dire. Elle est cintrée en un peu en dessous de la poitrine par un tissu de satin surement et ce finissant par un noeud tombant. La robe est assez large après et elle entourer à la fin d'une bande de la même matière que le noeud. De fines bretelles, disparaissant à cause de mes cheveux marron.

Je brosse mes cheveux, j'avais décidé de ne pas les attacher. Il m'arrivait assez bas dans le dos. J'attache un collier de perle argenté. Des boucles d'oreilles de la même couleur. Malgré les apparences les talons hauts ne me gêne pas. Il est vrai qu'ici j'en mets pas beaucoup. J'enfile mes talons haut de 8 ou 9 centimètre. Ils sont ouverts niveau orteils avec un petit noeud dessus. J'avais déjà marcher avec pour m'y habituer. C'est pour cela que mon pieds entrer avec aise. Je regardais une dernière fois dans le miroir le résultat et partait pour le bal.

Je fus à peine arrivé que notre directrice s'installé pour nous faire son discours, je me glissé au fond de la salle. Le noir ce fit un peu. La directrice parla. Pendant un cour moment bien sûr. Comment ça la danse ? Oui bon fallait sans douter. Laissant de coté mes pensées j'observais les personnes présente dans la salle. Quelqu'un entra dans la salle et heureusement le discours prenait fin car tout le monde ce retourné vers Antarés. Je l'avais déjà rencontrer une fois ou deux. Malgré le maquillage je le reconnaissais. J'étais assez prêt pour entendre la discussion des autres qui avaient forme une sorte de mini-groupe prêt du buffet.

___________
Spoiler:
 



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Levy Delany
Elève Discret ♪
♣ Messages : 29
♣ Date d'inscription : 07/12/2012


MessageSujet: Re: Bal de Givre || RP général   Sam 29 Déc - 16:47

Debout dans un coin de la salle, un bras relevé, posé délicatement sur la rampe d'un escalier, les jambes croisées et la main restée libre fourrée dans la poche, Levy avait l'air de s'ennuyer ferme. Elle n'aimait pas beaucoup ce genre de fêtes. Ou plutôt, elle préférait les animer, en montant sur la scène avec sa guitare. Ce qu'elle ne pouvait pas vraiment se permettre, ne serait-ce que parce que le style de musique qu'elle jouait ne correspondait pas tellement à l'ambiance du bal. Elle n'était venue que pour s'occuper, parce qu'elle n'avait rien de mieux à faire, et un peu par curiosité. Elle souffla sur une mèche de cheveux rebelle qui lui tombait devant les yeux, ses doigts pianotant vaguement au rythme de la musique. Habituée à attirer l'attention, elle ignorait complètement les regards curieux ou intrigués qu'on lui lançait. Dans son élégant costume noir, mêlant des habits modernes à ceux d'un dandy de l'époque victorienne, elle ressemblait plus que jamais à un homme. A y regarder de plus près, sa carrure était beaucoup trop fine et les traits de son visage la dénonçaient. Mais l'illusion était assez convaincante pour semer le doute, et plusieurs personnes la dévisageaient en passant devant elle, tâchant de déterminer s'il s'agissait d'un homme ou d'une femme. Parfois, elle relevait la tête pour croiser le regard de l'un d'eux et le maintenait jusqu'à ce qu'il détourne le sien, visiblement troublé. Avec une moue moqueuse, l'androgyne inclina la tête sur le côté et observa la foule. Elle était sans doute la seule fille à ne pas porter une robe de soirée. Sa garde robe ne contenait aucune tenue pouvant être qualifié de féminine et même si elle avait pu mettre la main sur une jupe et une paire de hauts talons, elle les aurait envoyés valdinguer à l'autre bout de la pièce avec le reste de ses vêtements entassés sur le sol, sans leur accorder plus d'intérêt. Elle n'avait jamais été à l'aise dans ce genre de tenues. Par contre, elle possédait de nombreux costards-cravates qu'elle aimait porter en toute circonstance, sans pour autant être sur son 31. Sur elle, n'importe quoi paraissait décontracté, peut-être à cause de son allure désinvolte. Pour l'occasion, elle avait fait un petit effort pour soigner son apparence, mais avait dû renoncer à dresser ses cheveux, qui restaient aussi indomptables qu'à l'accoutumée. Coiffés en une bataille organisée, ils tombaient de façon plus ou moins chaotique sur son visage. Heureusement, l'effet général était plutôt esthétique, on pourrait presque croire que c'était fait exprès. Un ample mouvement de tissus bleu nuit attira son attention. Une jeune femme passa juste devant elle, une longue traînée de cheveux roux et ondulés qui lui étaient curieusement familiers flottant dans son sillage. Elle la suivit des yeux et éclata de rire en reconnaissant Antarès. Ils s'étaient tous les deux travestis pour l'occasion. La coïncidence était plutôt amusante. La Beethoven quitta son poste d'observation pour traverser la salle de sa démarche particulière jusqu'au buffet où s'était arrêté Antarès. Il était accompagné de deux autres filles qu'elle ne connaissait pas. Levy les salua d'un léger signe de tête puis se tourna vers le jeune androgyne, un grand sourire amusé aux lèvres. Se penchant en avant avec des manières volontairement exagérées, elle lui tendit la main comme un parfait gentleman.

« M'accorderiez-vous cette danse, mademoiselle ? »

___________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Just a small town girl, living in a lonely world. She took the midnight train going anywhere. Just a city boy, born and raised in south Detroit. He took the midnight train going anywhere. A singer in a smokey room. A smell of wine and cheap perfume. For a smile they can share the night. It goes on and on and on and on. Strangers waiting, up and down the boulevard. Their shadows searching in the night. Streetlights people, living just to find emotion. Hiding, somewhere in the night. Don't stop believing.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fauve Evernight
Administratrice Sherlock ♣ Fauve, professeur de littérature.
♣ Messages : 370
♣ Date d'inscription : 17/07/2012
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: Bal de Givre || RP général   Mer 2 Jan - 14:53

Fauve était debout devant son armoire, complètement nue, quelques gouttelettes d’eau dégoulinant de son interminable chevelure jusque sur sa peau satinée. Bon, il fallait qu’elle trouve des habits. A vrai dire, elle n’avait pas prévu d’aller au bal de givre, parce que ça impliquait de voir de nombreux élèves tous plus beaux les uns que les autres sans pouvoir se permettre ne serait-ce que de danser avec aucun d’entre eux. D’un autre côté, elle avait toujours voulu aller à un bal, mais n’étant plus lycéenne le charme n’était plus le même. En plus, elle n’avait rien à se mettre qui soit digne d’une reine de promo, et si Fauve devait aller à ce genre de soirée, c’était bien pour en mettre plein la vue, tant qu’à faire.
Quoi qu’il en soit, Fauve était là à se creuser la cervelle pour trouver une tenue, parce qu’elle devait finalement aller à ce fichu bal, en tant que chaperon. Cela faisait un bon mois qu’une affiche était placardée en salle des profs pour demander à des gentils enseignants volontaires de bien vouloir aller gâcher leur soirée à surveiller ce bal des élèves facétieux, et il s’était avéré que le nombre de volontaires était excessivement bas. Résultat, dans un excès de bonté – et surtout parce qu’elle n’avait en fait pas de projet plus palpitant que ça pour la soirée – Fauve s’était portée volontaire afin de sauver la situation.
La charmante créature songea durant un court instant que tant qu’à faire de jouer les flics, elle pouvait s’habiller en policière sexy… Cette idée saugrenue et idiote la fit sourire toute seule. Ceci dit ce n’était pas son genre de faire ça, car aussi plantureuse, belle et sexy soit-elle, Fauve était toujours élégante et jamais vulgaire.
Finalement, la jeune femme dénicha une petite robe bustier noire, assez simple mais très jolie, moulante jusqu’à la taille, où elle partait ensuite en quelques couches de jupons de tulle qui s’arrêtaient au-dessus du genou. Il était assez rare qu’elle porte une robe, malgré le fait que cela lui allait merveilleusement bien. Fauve enfila des sous-vêtements simples (soutien-gorge sans bretelles naturellement, étant donné la robe bustier) et des collants couleur chair, puis passa la fameuse robe, qui lui allait effectivement à merveille. Trouvant sa tenue un peu simple, la prof de littérature ajouta pour parfaire son look des escarpins rouges à talons hauts et un collier argenté avec un petit médaillon quelconque, offert par un amant fou d’elle dont elle avait probablement brisé le cœur, ainsi que d’une petite gourmette en argent elle aussi.
Une fois satisfaite, la blonde se maquilla d’un léger trait de crayon argenté sur la paupière supérieure et d’une couche de mascara noir, avec une petite touche de blush sur les joues et un peu de gloss brillant. Elle refit ensuite sa french manucure, sans se presser car elle avait encore du temps devant elle, ce qui permit à sa chevelure de sécher un peu. Elle termina sa préparation par un coup de sèche-cheveux et laissa libre son indomptable crinière.

Après cette passionnante préparation, Fauve Evernight se rendit enfin à la salle de bal, où les élèves commençaient à affluer tranquillement. Il y eut ensuite un tout aussi passionnant discours de Madame la Directrice, pendant lequel Fauve, à son poste de surveillance derrière le buffet, commença à regretter d’avoir accepté de venir à cette soirée.
Quoique. Depuis son poste, Fauve assista à toute une scène qui l’amusa fortement. Une fille qui était en fait un garçon venait de se faire inviter à danser par un garçon qui était en fait une fille, ce qui était, il fallait l’avouer, assez peu commun et franchement très drôle, d’autant plus qu’elle connaissait le garçon qui était en fait une fille. Ah, parfois Fauve regrettait de ne pas pouvoir se mêler comme elle voulait aux lycéens, car pour le coup elle aurait bien aimé s’amuser avec les jeunes.
Mais comme la seule chose qu’elle pouvait faire, outre surveiller que personne ne verse d’alcool dans le punch, était d’observer les gamins passer une super soirée, alors c’est ce qu’elle se résolut à faire – tout en conservant néanmoins le mince espoir que quelqu’un vienne lui faire la conversation…

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Valentin Hemson
Elève Habitué ♪
♣ Messages : 126
♣ Date d'inscription : 24/06/2012
♣ Age : 18
♣ Localisation : In my dream


MessageSujet: Re: Bal de Givre || RP général   Mer 2 Jan - 18:07

« A Noël, amusons-nous, profitons-en, Car Noël ce n’est qu’une fois par an. »
T.Tusser

Le 25 Décembre n'était pas un jour ordinaire. Non point que ce fut mon anniversaire, mais dans le monde entier, en fermant leurs volets, de petits enfants aux rêves envolés tenteraient vainement d'apercevoir le traineau volant d'un Père Noël inexistant. Et le lendemain à leur réveil, ils découvriront devant leurs sapins, aux côtés de leurs petits chaussons, des cadeaux par dizaine et des surprises empaquetées. Mais pour moi, il avait toujours été le fruit de bagarres avec mon frère, d'affrontements avec mes parents, de réconforts auprès de ma petite sœur, qui ne comprenait pas pourquoi nous ne connaissions pas les joies de cette fête. Mais cette année c'est différent, je suis dans une académie d'art où, le soir de Noël, un grand bal était organisé. Il faut dire que plus qu'un grand bâtiment, l'école ressemblait plus à un manoir, à un château, une demeure immense abritant de nombreux élèves.

J'étais devant mon armoire qui, grande ouverte, me présentait mes tenues "réservées aux bals". Un peu comique un garçon qui ne sait pas quoi mettre, alors qu'en général ce sont les filles qui mettent une heure à s'habiller. J'avais le blanc, le noir, le gris, et même un que je désignais marron et ma sœur annonçait comme taupe. Avec ou sans cravate, la bleue, la rouge, la noire ? Bon, alors, procédons méthodiquement. Nous sommes à Noël qui est donc une fête joyeuse donc, tout le monde aura de belles couleurs, c'est pourquoi je vais prendre mon costar gris clair. Parce que les couleurs et moi, ça fait deux. Donc costar gris, chemise blanc cassé. Pas de cravate. Bah voilà, je suis prêt à partir. Je regardais ma montre, ah zut, je suis en retard. Je passais ma main dans mes cheveux, je vais encore raté le discours de Madame la Directrice, enfin en deux ans je ne l'ai jamais écouté alors pourquoi l'entendre ? Je m'apprêtais à sortir de ma chambre lorsque je me rendis compte que je portais mes converses noires. Non mais ça n'allait pas du tout, je faisais tout à l'envers aujourd'hui. Enfilant des pompes vernis spéciales fêtes, je nouais les lacets et descendais les marches deux à deux.

J'avançais rapidement en direction de la salle de Bal. Les élèves s'y engouffraient comme des petits pains dans un four. En parlant de petits pains, j'espérais que le buffet serait meilleur que celui de l'année précédente. Arrivé dans l'antre-au-parquet-ciré-qui-glisse, je me mettais un peu en retrait, cherchant une personne dans la cohue des élèves. Masse un peu trop imposante. Je ne m'étais pas rendu compte que nous étions autant d'élèves.

Je l'aperçus enfin, magnifique dans sa robe vert d'eau. Elle discutait avec d'autres personnes, me tournant le dos. Je me frayais un chemin jusqu'à elle, traçant la foule à coup de coups d'épaules et de jeux de jambes. Arrivant derrière elle, je remis mon costar en place et lui tendit mon bras.

"-Si vous pouviez excusez Mademoiselle Trendle un instant, je vous la rends dans quelques minutes."

Je lui souris. Elle était ravissante dans sa belle robe. J'avais intérêt d'être à la hauteur de la danse d'une Cygne parce que sinon. Mais bon, je m'étais entrainé avec un ami de sa maison, cela ne serait pas du gâteau mais je devrais arriver à m'en sortir sans m'étaler par terre et finir la soirée accoudé à la table où l'on servait les boissons.

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ambros <3:
 

Line <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.la-guerre-des-clans.forum-gratuit.be
avatar
Tugdual d'Harrock
Elève Habitué ♪
♣ Messages : 197
♣ Date d'inscription : 11/10/2012
♣ Age : 18
♣ Localisation : In my dream


MessageSujet: Re: Bal de Givre || RP général   Mer 2 Jan - 22:05

J'avais beau savoir que c'était ce soir, je redoutais, appréhendais et en même temps désirais cette soirée. Je l'attendais, je ne voulais pas qu'elle arrive, et j'avais hâte qu'elle commence. Je pensais à Pauline, je pensais au bal de l'année de dernière, je pensais à ces longues heures qui me séparait de celui de cette année. J'avais beau avoir une tête de gros dur, au fond j'étais un tendre, un romantique, et quoi de plus romantique qu'un Bal ?

Marchant dans le parc, je promenais mon regard sur les élèves. Pensaient ils comme moi au même instant ? Ou alors étaient ils détendus, mais d'ailleurs, pourquoi je stressais. Je savais toutes mes danses de salons, bon d'accords je n'en connais qu'une, la valse, et le rock aussi, mais le rock c'est une danse de salon ou pas ? Je n'en sais rien moi, je ne suis pas un Cygne, et je ne pourrais pas en être un, sauf si on me demande de le jouer, avec un rôle bien précis. Je me dirigeais à petit pas vers la scène privé où nous tournions humblement et inlassablement nos pièces, nos scènes, sous le regard mauvais de notre professeur, femme égrie et mauvaise qui ne souhaite qu'une chose, que j'échoue encore et toujours.

Je marchais à présent sur le bois, les lattes qui avaient connues des pleurs, des rires, des applaudissements, des huées, mais où seul l'art était le bienvenu. Recueil des Molière, endroit où ils pouvaient se confier, et jouer, seuls, lorsque les autres travaillent dans leurs chambres. Je récitais mes lignes, que je connaissais par cœur, avec cette prof, je ne pouvais me permettre une erreur. Un faux baiser, un qui m'avait valu l'amour d'une de mes camarades de classe qui, habituellement, était la plus discrète. Je ne l'avais jamais remarqué avant ce jour, où nous devions jouer une même scène commune, où nous étions des amants retrouvés, que nous devinrent réellement, agaçant la professeur au plus haut point.

J'attrapais mon costume blanc, chemise bleue, parfait. Bon de toutes les manières ils seraient tous en blanc, je passerais inaperçu comme ça. Bien, je n'aime pas être le plus voyant de tous. Je fermais les yeux, Pauline serait radieuse, comme d'habitude, en robe ou en jean, elle reste la plus belle des jeunes femmes que je connaisse, avec ses prunelles grises et ses cheveux blonds qui tombent en cascade sur ses épaules dénudées.

Je marche doucement, en tenue de soirée, m'approchant de la Salle de Bal, là où j'allais passer la soirée. Dans les premiers arrivés, j'attends que la salle se remplisse avant l'inévitable discours de la Directrice, toujours le même. Comme si elle le connaissait par cœur, telle une poésie répétée inlassablement tous les ans, à la même heure, dans la même salle, en portant la même robe, en utilisant la même voix.

Je cherche celle pour qui mon cœur bat des yeux, mais je ne la trouve nulle part. Remarquant une fille qu'elle connait je m'approche d'elle afin de savoir si elle pourrait me renseigner sur le lieu où se trouve ma douce. Naia je crois qu'elle s'appelle. Autour d'elle, je vois les gens avec qui elle parlent partir peu à peu dans les bras d'autres, pour danser et ouvrir le bal. Pris d'une soudaine compassion pour la jeune femme en robe améthyste, je cherche une dernière fois Pauline du regard avant de m'avancer vers son amie.

"-Naia, tu danses ?"

Lui dis je, lui tendant la main et souriant.

___________
You'll be my satisfaction +
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Tu sais, il m’arrive parfois de rêver que je vole. Je commence par courir très très très vite, comme si j’étais surhumaine. Et le terrain devient de plus en plus rocailleux et pentu. A la fin je cours si vite que mes pieds touchent même plus le sol. unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.la-guerre-des-clans.forum-gratuit.be
avatar
Persée T.-M. Brown
Elève Habitué ♪
♣ Messages : 133
♣ Date d'inscription : 16/12/2012
♣ Age : 17


MessageSujet: Re: Bal de Givre || RP général   Jeu 3 Jan - 17:04

Rapidement, un certain nombre de fille, dont une travestie en garçon se retrouvèrent à nos côtés. Machinalement, j’époussetai le bas de ma robe. Elle était certes belle et confortable, mais je ne l'avais portée qu'une fois, et cela pour l'essayer. De plus, je n'avais pas l'habitude de m'habiller comme ça. Je luttais intérieurement contre l'envie de remonter dans la chambre et de mettre un jean avec des baskets. Je n'aimais pas cette sensation d'étroit dans mes ballerines. Elles étaient parfaitement à ma taille, mais n'avaient rien à voir par rapport à mes converses ou mes chaussons de danse. Et puis la tresse que je m'étais faite m'allait très bien, mais comme pour la robe, je n'avais pas l'habitude de me coiffer comme ça. Et dès que j'essayais de la mettre dans mon dos, mes cheveux me faisaient mal. Ca tirait à tel point que je me sentais obligée de la remettre sur mon épaule. Au bout d'un moment, Antarès disparut avec la fille travestie, et nous nous retrouvâmes deux. Je ne connaissais pas personnellement la jeune fille en face de moi. C'est alors que j'entendis une voix. Cette voix.. Je pouvais la reconnaître entre mille. Mais pour quelles raisons, je l'ignorais encore.

"-Si vous pouviez excusez Mademoiselle Trendle un instant, je vous la rends dans quelques minutes."

Très bien, j'avais à présent un cavalier. Charmant qui plus est. Et bien, puisque c'est là une fête, amusons-nous. Je me débrouille assez bien en valse. J'espère simplement que Valentin aussi. Je lui rendis son sourire et pris son bras. Je l'entraînai malgré moi dans un coin, et me mis en place pour danser. Que disaient les profs ? Dos droits, bras souples, des pas léger, comme si nous volions... Il fallait restituer la magie de la valse. Une danse romantique... J'avais tendance à exaspérer certains profs car... Je n'avais pas ce côté fleur bleue, ce côté romantique. Je n'étais pas capable de montrer l'amour quand je dansais, tout simplement parce que je ne connaissais pas ce sentiment. Je connaissais la fraternité, l'amitié proche... Mais pas l'amour. Je me disais que ça allait venir un jour, mais que pour l'instant, ça ne m'intéressait pas tellement. Je devais penser à la Belle au Bois Dormant qui valsait avec le prince. Certes, ce n'était que des images animées, mais elle était belle et ses mouvements fluides et légers.

"-Tu te débrouilles-bien, lui dis je."

J'avais bien choisi ma robe. Elle ne me gênait pas dans mes mouvements et était très confortable, qualités dont la robe noire était dépourvue. Et puis, e ne faisais pas trop... Kitsch parmi toutes ces robes assez modernes sans être pour le moins vulgaires. Parfois, je détournai mon regard de celui de Valentin pour regarder les autres jeunes filles autour de moi. Beaucoup avaient mis des talons hauts. Il y en avait quelques unes, dont moi qui avaient préféré la simplicité et le confort d'une paire de ballerines. Les talons, je trouvais ça instable, et perchée là-dessus, je me tordais les chevilles à chaque pas. Je savais bien que c'était une question d'habitude et qu'à seize ans, je pouvais me le permettre, mais je n'aimais pas ça. J'avais encore des goûts de petite fille comme disait ma mère. Ce à quoi je répondais "C'est pas vrai ! J'aime les vêtements confortables.". Et j'm'en fous que mon style ne plaise pas -ou même si c'est le cas d'ailleurs-, moi tout ce que je veux, c'est me paire à moi. Et je crois que c'est l'essentiel, et ce que les jeunes filles de mon âge commencent à oublier. Il y avait bien des gens sur ce parquet. Il y avait bien des gens autour de nous, qui tournoyaient, avec plus ou moins de grâce. Il y en avait d'autres, qui n'y arrivaient pas. Ils n'arrivaient pas à suivre la cadence, ils n'arrivaient pas à suivre les mouvements... Quelques uns tombaient, se faisaient mal, reprenaient ou se faisaient abandonne par leur cavalier ou cavalière. Ceux-là terminaient généralement la soirée à côté du bar, à moitié endormis car ils n'ont retrouvé quelqu'un pour terminer la soirée. D'autres, mais bien plus rares, changeront de partenaire, et passeront une bonne soirée. Quant à moi, je ne savais pas. J'espérais simplement ne pas glisser. C'était la seule chose qui m'importait.

___________
Ambros:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Valentin Hemson
Elève Habitué ♪
♣ Messages : 126
♣ Date d'inscription : 24/06/2012
♣ Age : 18
♣ Localisation : In my dream


MessageSujet: Re: Bal de Givre || RP général   Jeu 3 Jan - 19:30


J'attendais patiemment, mon bras toujours tendus en direction de la fille que je venais d'inviter. La jeune fille attrapa ma main et se dirigea vers un coin de la pièce afin d'entamer un ballet endiablé rien qu'elle et moi, les yeux dans les yeux. Je souris, heureusement qu'elle ne m'avait pas foutu un vent. Je posais lentement ma main sur sa hanche et pris sa main dans la mienne, calant sa paume dans le creux de la mienne. Je la regardais, tournoyant lentement au rythme de la musique alors que mes pieds se calaient parfaitement à une distance respectable des siens afin de ne pas les écraser. Je remarquais qu'elle portait de jolies ballerines plutôt simples tandis ce que la moitié des jeunes femmes avaient des talons vertigineux. Tant mieux, cela m'éviterai le coup de grâce dans les pieds et un joli séjour à l'hôpital. Et puis, comment voulez vous danser avec des talons. Rien qu'à voir comment elles se dandinent et se crispent on voit bien qu'elles ont mal aux pieds. Nous sommes pas dans un concours de talons haut mesdemoiselles, les garçons aiment autant les femmes qui sont plus petite qu'eux. J'observais les autres garçons, on voyait bien la différence entre les Cygnes, dont les pas étaient parfaits, aucun faux pas, aucun faux mouvements, et les autres, parfois un peu gauches, d'autres qui ne dansaient pas du tout ou encore ceux qui étaient accoudés au bar, en sirotant ce qui devait être du coca, sans cavalière et sans chance d'en trouver une avant la fin de la soirée. Pauvres types, même l'année dernière j'avais trouvé une cavalière, alors que je venais d'arriver à l'académie. Bon j'avoue que jouer les dragueurs m'avait bien aidé, bah quoi, je suis comme ça, un peu tombeur, coureur de fille, un peu de l'ancien moi quoi. Mais maintenant j'ai changé, il s'en passe des choses en un an....

"-Tu te débrouilles-bien."

Je la regardais. C'était un beau compliment sortit de la bouche d'une Cygne, soit une danseuse émérite. Je sentais le doux contact de sa peau contre la mienne. Elle était douce, parfaite, sans un défault. J'observais son visage, ses yeux me troublaient. Je trouvais cette sensation bizarre, qui me donnait des frissons parcourant tout mon dos, exactement lors de notre première rencontre dans le bois, la veille. Je tentais toujours de mettre la main sur cette sensation, ce n'était pas normal. Je réfléchissais, parfois un peu trop rapidement et mes yeux se troublèrent lorsque je tombais sur le mot juste : amour. Ce n'était pas possible, je ne pouvais pas éprouver un tel sentiment pour Ambroisia, elle était, nouvelle pour moi, je ne la connaissais que très peu. Je ne savais rien d'elle, ou presque rien, je n'avais pas pû avoir un coup de foudre, pas si peu de temps après... Pourtant c'était ça, cette sensation de froid et de chaud, mon cœur battant la chamade à sa vue, son seul sourire me faisant fondre. Sans réfléchir beaucoup plus je fis une chose tout à fait incongrue. Pressant sa taille près de la mienne, je pressais mes lèvres contre les siennes. Quelque chose comme un courant électrique me traversa. Je me reculais quelque peu et continuais à danser, me fondant dans la masse des danseurs, toutes filles dont les robes aux milles couleurs virevoltaient. Je fixais mes pieds, de peur de faire un pas de travers, les joues rougies par l'émotion. Plus je repensais à mon acte, plus je me trouvais stupide. Comment pouvais je envisager de sortir avec une fille qui méritait mieux que moi. Je la regardais, un sourire mi gêné, mi dragueur en coin.

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ambros <3:
 

Line <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.la-guerre-des-clans.forum-gratuit.be
avatar
Naia Egan
Modératrice à l'essai Pear ♣
♣ Messages : 609
♣ Date d'inscription : 09/09/2012
♣ Age : 18


MessageSujet: Re: Bal de Givre || RP général   Jeu 3 Jan - 19:42

    « - Le Bal de Givre »
    |. Tous les élèves.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Un jeune homme rejoignit notre groupe. En réalité en le regardant, bien c'est une jeune femme, travestie elle aussi. L'illusion était parfait, mais si on la regardait de plus près, son visage était bien trop fin pour être celui d'un homme. Je souris, elle semblait connaître Antarès c''était une drôle de coïncidence. Elle lui proposa de danser avec elle. Je ne pus réprimer un regard d’envie mais ne dis rien. Bah de toute façon je pourrais bien lui reparler pendant la soirée. Nous avions le temps. J'allais proposé à la jeune fille qui avait rejoint Antarès un peu avant moi de danser lorsqu'un jeune garçon arriva derrière elle et l'invita elle aussi à danser. Je lui souris par politesse, mais mon coeur de pinça de regret. A peine arrivée je me retrouvais seule. J'en vins à me demander pourquoi j'étais venu ici.

J'aurais aisément pu rencontrer quelqu'un de ma classe, mais avec l'obscurité et le bruit, j'avais un mal fou à trouver au milieu des élèves un visage familier. Quand elle parvenait à en trouver hein, il disparaissait aussitôt, sans et avant qu'elle ne puisse esquisser le moindre mouvement. Un instant, j'hésitais à regagner la tranquillité de ma chambre et passer le reste de la soirée à dessiner assise sur mon lit, mais je repoussai cette idée. Je n'étais pas venue ici pour rien tout de même ! Je poussais un soupir et m'adossais contre le mur en regardant les couples se former et évoluer sur la pistes avec légèreté, sous la lumière tamisée.

Soudain, quelqu'un se plaça devant moi. C'était un jeune garçon d'envion 16 ans que j'avais vu deux ou trois fois dans l'académie sans jamais lui parler. Un instant je me demandais pourquoi il venait vers moi. Il me sourit amicalement et me tendit la main :
    « -Naia, tu danses ? »

Je le fixai un instant, incrédule. Comment connaissait-il mon prénom ? Puis je lui souris et une expression soulagée passa sur mon visage. J'étais heureuse d'avoir trouver quelqu'un, ou plutôt que quelqu'un m’ait trouvé. Je le dévisageais encore quelques secondes avant de prendre sa main et de lui dire d'une voix enjouée :
    « - Avec plaisir. »

Je me redressais et le suivis sur la piste de danse. J'étais légèrement angoissée à l'idée de danser. A vrai dire je ne savais presque pas danser. Une amie m'avait appris la valse et aujourd'hui devait être mon jour de chance car c'était ce que jouait l'orchestre en ce moment. Je me mis en place et commençait à valser avec lui, le regardant dans les yeux avec intérêt. Ce jeune homme avait tout pour plaire. Des beaux cheveux blonds, un regard bleu poignant. Je lui souris une nouvelle fois et demandai tout en continuant à danser :
    « - Je suis curieuse comment connais-tu mon nom ? »

___________

« C'est comme de jouer au tetris,
c'est de plus en plus dur jusqu'à ce que tu crèves.
»
Nathanaël Von Arlex, 01h05 le 04  janvier 2013
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Je n'aurai jamais assez de mots pour vous dire à quel point je vous aime. ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tugdual d'Harrock
Elève Habitué ♪
♣ Messages : 197
♣ Date d'inscription : 11/10/2012
♣ Age : 18
♣ Localisation : In my dream


MessageSujet: Re: Bal de Givre || RP général   Jeu 3 Jan - 20:25

Je regardais Naia, la voir adossée au mur, avec cette expression de tristesse dans les yeux, regardant les autres danser tandis ce qu'elle se morfondait seule, m'avait touché. Et bien oui, je suis tout ce qu'il y a de plus sensible. Elle aussi me regardait, me dévisageait plutôt. En vérité, nous ne nous étions jamais parlé, voilà pourquoi je comprenais son incrédulité et son désarroi le plus total en ma présence, l'incitant à danser avec moi. Je lus comme un éclair de soulagement dans son regard tandis ce qu'elle me tendait une jolie main que je pris. Naia accepta mon invitation. Mais que pouvait elle faire d'autre, refuser ? Alors qu'elle est seule dans son coin et qu'un gentil jeune homme lui propose une valse afin de la sortir de sa détresse ? Je l'emmenais au milieu des couples de danse, m'arrêtant où je trouvais de la place et posais une main sur ses hanches. Les siennes vinrent se déposer respectivement dans ma main libre et sur mon épaule. Commençant à tournoyer sur nous même, je me rappelais les instructions de mon ami, un deux trois, un deux trois, souple sur tes jambes, les bras légers, comme si tu voulais la faire s'envoler, tout en délicatesse. Je m'efforçais tant bien que mal d'appliquer ses conseils, souriant à la jeune demoiselle.

« - Je suis curieuse comment connais-tu mon nom ? »

Me demanda t-elle fort intéressée par ce détail insignifiant. Dans cette académie, les paroles en l'air n'existent pas, il faut toujours peser ses mots de peur de se retrouver avec des rumeurs jusqu'au cou. Alors, tout d'abords je savais qui elle était parce que je l'avais déjà vue en compagnie de mes amies, mais aussi avec Pauline, et que sa beauté ne passait pas inaperçu chez les garçons débiles qui me servaient de potes. Le monde est petit, comme le disent souvent les personnes qui se rencontrent et découvrent qu'elles se connaissent par un lien de parenté ou autre.

« - Qui te dis que je ne connais que ton prénom... »


Lui dis-je en esquissant un sourire. Bien sur je bluffais, je ne connaissais que son prénom. Mais elle ne connaissait pas le mien. Perdu dans le monde magique de ses yeux, je fixais ses iris en tournant sur la piste, je m'étonnais moi même de mes talents de valseur. Bon d'accords, je ne savais même pas si ce mot faisait parti du vocabulaire français. En attendant je ne me débrouillais plutôt pas mal, je ne faisais que quelques pas de travers, mais pas trop non plus. J'avais trouvé ma cadence et je m'étais calé sur la musique, emportant Naia dans mes pas endiablés. Comme dans les contes de fées, comme dans la Belle et la Bête où le prince danse avec la Princesse, sauf que je ne suis pas le Prince et qu'elle n'est pas la Princesse, en tout cas pas ma Princesse. Mais j'étais sur qu'un garçon rêvait d'elle en secret, elle était bien trop belle pour vivre seule.

___________
You'll be my satisfaction +
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Tu sais, il m’arrive parfois de rêver que je vole. Je commence par courir très très très vite, comme si j’étais surhumaine. Et le terrain devient de plus en plus rocailleux et pentu. A la fin je cours si vite que mes pieds touchent même plus le sol. unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.la-guerre-des-clans.forum-gratuit.be
avatar
Persée T.-M. Brown
Elève Habitué ♪
♣ Messages : 133
♣ Date d'inscription : 16/12/2012
♣ Age : 17


MessageSujet: Re: Bal de Givre || RP général   Jeu 3 Jan - 21:09

Le contact de sa paume contre la mienne était agréable. Il n'avait pas les mains moites et collantes d'un débutant. Il paraissait asse sur de lui. Pas la tête qu'aurait tiré un sixième qui essayait de s'en sortir tant bien que mal et de ne pas écraser les pieds de sa cavalière. En sixième, à moins d'avoir de la chance, si l'un ne les écrasait pas, c'était l'autre. Parfois même le voisin. Une fois que je m'étais retrouvée sans cavalier, j'avais pu rire un peu, adossée au bar, me fichant éperdument des garçons qui m'entouraient. J'étais venue voir comment ça se passait et faire l'honneur de ma présence. Je me foutais éperdument de danser. Quelques personnes avaient tenté de m'inviter, j'avais dû en décliner une bonne partie.

Jusqu'à ce jour. La musique était entraînante et j'avais repris le truc de la valse. Je n'avais plus besoin de penser à ce que je devais faire, à comment je devais placer mes bras, mes pieds... Ca revenait naturellement à nouveau. Et puis, le regard de Valentin me rassurait. Son regard vert. Mon coeur chantait pour une raison que je ne comprenais pas. A croire qu'il avait vu le futur. Au bout d'un moment, je sentis sa main qui reposait sur ma taille me rapprocher de lui. Ca ne me dérangeait pas tellement. C'est alors que je sentis ses lèvre sur les miennes. Ce baiser était doux, agréable... Mon coeur poussa un soupir de contentement. Mais.. Non, je ne l'aimais pas... C'était... Un ami... Qui provoquait en moi des réactions tout à fait étranges. Oui, peut-être que je l'aimais. Mais... Était-ce donc ce que ça faisait l'amour ? Je ne m'en était même pas rendue compte. Je pensais toujours au fait que je n'étais pas capable de le montrer quand je dansais lorsque j'avais rencontré ce garçon... Hier. Je voulais lui dire quelque chose. Mais je ne savais pas quoi. Je lui lançai un regard interrogateur suivi d'un regard plus doux. Alors que nous valsions toujours, au milieu des robes des autres filles, la seule chose qui me vint à l'esprit, pour le remercier et pour lui dire ce que je voulais fut... De lui rendre son baiser. Je n'avais jamais embrasé personne, j'espérais juste lui en avoir donné un à sa hauteur. C'était d'un romantique pas possible. Si y avait eu un autre moi qui avait assisté à la scène, je suis s^pure qu'elle aurait fait mine de vomir. Et ouais, j'suis pas romantique. Et quoi de plus romantique, de plus cliché qu'un baiser lors d'un bal ?

"-Je crois que j'suis absolument nulle pour embrasser."

J'avais dit ça sur un ton un peu joyeux. Nous continuions de tourner sur la piste de danse. Peut-être, même sûrement qu'il y en avait d'autres qui dansaient mieux, mais comme dans les dessins animés, je ne les voyais plus. Mes yeux s'étaient ouverts sur la réalité de mes sentiments. Mais... Je ne pouvais pas devenir si romantique. Ce n'était pas possible. Je ne voulais pas le devenir. Je ne pouvais pas me permettre de devenir amoureuse. L'amour est un sentiment creux, comme je l'ai dit hier. Je ne voulais pas devenir aussi creuse que lui. L'amour allait m'affaiblir et je ne me ferais plus respecter dans ma banlieue. Ma vieille banlieue aux immeubles noirs de pollution, aux voitures brûlées chaque nuit, aux différentes personnes... Là où la mixité était majeure, et où la loi était celle du plus fort. Tu devais apprendre à te faire respecter. La timidité n'avait pas sa place et d'ailleurs, elle disparaissait en moi dès que j'arrivais à la maison. Même si j'aimais le lieu qui m'avait vu grandir, je ne saurais négliger la protection que m'offrait l'Académie. Cette protection que pouvait aussi m'offrir Valentin. Son regard émeraude... Non. Je ne pouvais pas permettre ça. Je n'étais pas amoureuse. Autant m'en persuader pour rester moi.

___________
Ambros:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Valentin Hemson
Elève Habitué ♪
♣ Messages : 126
♣ Date d'inscription : 24/06/2012
♣ Age : 18
♣ Localisation : In my dream


MessageSujet: Re: Bal de Givre || RP général   Ven 4 Jan - 10:47


Je ne réfléchissais même plus à mes gestes, ils semblaient se faire d'eux même, perdu dans l'immensité des yeux d'Ambroisia, je la laissais digérer mon baiser, comme moi je le faisais en ce moment. C'est alors qu'elle se rapprocha de moi et ses lèvres effleurèrent les miennes tendrement. Elle se remis à sa place, dansant, fendant la foule, on voyait qu'elle ne savait pas où se mettre. Je la regardais, ou alors elle se moquait éperduement de moi et s'amusait de mes sentiments, ou alors elle en éprouvait également, ne sachant que faire. Voyant ses yeux, son expression troublée, presque traumatisée, j'optais pour la seconde solution. Mais qu'est ce qui la tracassait ? A vrai dire, nous ne nous connaissions seulement d'hier, il était impensable que nous ayons des sentiments autre qu'amicaux l'un envers l'autre, des sentiments ... amoureux. La voix en moi qui parlait lorsque je ne savais pas quoi faire me dit que c'était un coup de foudre. Mais tout ce que je savais des coups de foudre, c'était que les choses se passaient trop vite, et que ça se terminait toujours mal, et trop tôt. Moi je ne voulais pas quelque chose de rapide, pas après que la dernière personne aimée soit décédée, car ce serait blasphémer contre elle. Je savais qu'elle voulait que j'en aime une autre, parce que nous étions jeunes, mais je savais qu'elle serait contente de mon choix. Je la voix encore me dire, Val, une danseuse, voilà ce qu'il te fallait, t'es une brute toi, il te faut de la douceur. Je frémis à cette pensée, avant d'être ma petite amie, elle en avait été ni plus ni moins la meilleure, ma meilleure amie, comme ma sœur, et j'avais réussi à m'éprendre d'elle comme elle de moi, qui était sensé être son grand frère, son protecteur. Et là, voilà que des sentiments aussi forts me poussaient vers une toute autre voie, une voie dans laquelle c'était Ambroisia celle qui faisait battre mon cœur.

"-Je crois que j'suis absolument nulle pour embrasser."


Dit elle un peu plus enjouée. Je voulais lui dire que non, qu'elle embrassait merveilleusement bien mais aucun son ne sortit de ma bouche. Je me demandais bien comment j'avais pû l'aimer, aimer une fille qui m'était inconnue la veille, au point de l'embrasser, à un bal qui plus est. Moi, romantique ? Moi, qui embrasse une fille qui ne sort pas avec moi lors d'un bal de Givre sous les yeux de tous les élèves de l'académie ? Non, l'Amour je connais pas. Je connaissais amourettes faciles et conquêtes vite rejetées, mais l'Amour, cet amour là, seule une personne y avait eu droit, une personne décédée, et voilà que je me rendais compte que j'éprouvais la même chose pour une autre demoiselle de mon académie. De ma vie je n'ai connu que la haine et le mépris de mes parents, des professeurs hautains, un frère couvert de gloire qui croulait sous les félicitations, les bonnes notes en tout genre et moi dans l'ombre qui ne récoltait que punitions et corrections. Bizarrement, j'aurais dû éviter son regard, gêné peut être. Mais la danse me procurait une sorte de liberté, qui faisait que je ne pouvais m'arrêter, pas maintenant.

"-Si tu veux, je peux te laisser, du temps..."

Lui dis je sans m'arrêter de tourner. Je pouvais l'attendre une semaine, un mois, un an, un siècle, elle pouvait prendre le temps de réfléchir à la marque d'amour que je lui portais. Je lui souriais, je ne savais même pas comment j'avais réussi à sortir cette phrase, par simple respect pour elle bien sur. Du temps, pour réfléchir à elle, à moi, à nous deux. A sa vie ici, à ce qu'elle envisageait de faire si elle désirait que je sois sa moitié, le temps qu'elle le désirerait.

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ambros <3:
 

Line <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.la-guerre-des-clans.forum-gratuit.be
avatar
Persée T.-M. Brown
Elève Habitué ♪
♣ Messages : 133
♣ Date d'inscription : 16/12/2012
♣ Age : 17


MessageSujet: Re: Bal de Givre || RP général   Ven 4 Jan - 11:28

Il voulut répondre à ma phrase. Je fis ses lèvres bouger, mais il se tut. Même si j'essayais d'avoir l'air confiante en-dehors, il fallait que je me ressaisisse à l'intérieur. Mon coeur battait à une allure folle et à l'intérieur de moi, j'avais l'impression de faire une longue chute, comme celle d'Alice. Cette chute me permettait de réaliser certaines choses. J'allais commencer à maîtriser toutes mes expressions, ce qui était l'un de mes buts principaux pour cette année. Mais aussi que je n'allais plus être totalement seule. Bon, c'est pas comme si je l'étais, mais l'amour, le vrai, me manquait parfois. Quand je voyais que la plupart de mes amies étaient "casées"... Ca me déprimait un peu parfois, mais jamais bien longtemps. Je n'avais toujours pas lâché la main de Val. Au contraire, je la tenais plus fort à présent. Même si mes sentiments étaient encore flous.. Je pouvais ressentir le "grosso modo". L'amour m'habitait à présent.

"-Si tu veux, je peux te laisser, du temps..."

Il me sourit. Oui, du temps, il m'en fallait. Mais pas beaucoup. Je devais juste dégrossir un peu mes sentiments. Je devais raisonner, être rationnelle. Et en même temps, ne pas tomber, ne pas glisser... Je lui rendis son sourire. Un, deux, trois. Un, deux, trois. Ces temps revenaient dans ma tête, comme un métronome. Non, je n'allais pas voir besoin du temps qu'il m'accordait. Le coup de foudre.... Pourtant, il n'y avait pas eu d'orage hier, juste de la neige (a). Non. Vous voyez les Muses dans Hercule, le dessin animé de Disney ? Bon, ben voilà, elles chantaient dans ma tête. Et j'étais moins résistante que Mégara. Oui, je l'aimais. Oui, c'était un coup de foudre. Oui, je lui avais rendu son baiser pour lui montrer que je partageais ses sentiments. Oui, son regard vert me transperçait le coeur. Alors que j'avais repris le rythme, que mes pas allaient de nouveau sur la musique, que nous étions au bord de la piste, je lui répondis.

"-Je te remercie de m'avoir accordé du temps. Mais je n'en ai pas besoin. Je sais déjà ce qu'il se passe là-dedans, dis-je en baissant mon regard pour qu'il se dirige vers mon coeur. Je t'aime."

Je relevai la tête pour croiser son regard, attendant impatiemment sa réponse. Bien sûr, nous ne pouvions pas nous arrêter de danser. L'orchestre commença le deuxième mouvement. Il "tait plus rapide. Vert, la couleur de l'espoir. Finalement; j'avais bien choisis ma robe. En plus d'être confortable et magnifique, elle risquait de me donner assez d'espoir pour continuer.
Un coup de foudre pour l'une des Cygnes les moins romantiques. Le coup de foudre, puis le baiser au bal. Est-ce un conte ? Un rêve ? Un cauchemar ? Non. C'était bien la réalité. La réalité. Il y avait aussi, autre part, des enlèvements, des viols, des assassinats et autres choses si violentes en ce soir de Noël. Mais pour l'instant, nous étions à l'Artistic Academy, qui nous offrait sa protection, et l magie de Noël opérait. Alors, j'arrêtai de penser au reste, et me concentrai sur mes pas de danse. J'aurais voulu l'embrasser à nouveau, pouvoir goûter à ses lèvres, une dernière fois. Mais je devais lui laisser le temps de tout mettre en place. Il m'avait accordé du temps, je devais me montrer patiente à mon tour.

___________
Ambros:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Valentin Hemson
Elève Habitué ♪
♣ Messages : 126
♣ Date d'inscription : 24/06/2012
♣ Age : 18
♣ Localisation : In my dream


MessageSujet: Re: Bal de Givre || RP général   Ven 4 Jan - 13:54

Les secondes ma parurent des heure, alors que la musique changeait et que nous entamions une deuxième valse, un tantinet plus rapide que la précédente. J'avais l'impression d'avoir un sentiment nouveau, mais qui se terrait au fin fond de moi, ne demandant qu'à ressurgir. Je ressentais le besoin d'aimer, de chérir. Pourquoi ? Peut être étais je destiné à devenir protecteur de cette jeune femme, peut être que j'en ressentais le besoin apparent, alors qu'elle n'en avait pas besoin. La main d'Ambroisia raffermit sa prise autour de la mienne. Je caressais le bout de ses doigts, fins, sans aucune imperfection. Frolant les autres couples, nous dansions sans nous soucier des autres, tel un ballet fantôme où nous étions là sans vraiment remarquer la présence des autres. Je n'entendais ni les bruits des talons qui claquent, ni les rires du côté du bar, ni même mes propres propos. Je n'entendais que sa voix, douce et calme, qui m'apaisait.

"-Je te remercie de m'avoir accordé du temps. Mais je n'en ai pas besoin. Je sais déjà ce qu'il se passe là-dedans. Je t'aime."


Elle me désigna son cœur des yeux, avec une signification magnifique. Elle m'aimait, elle l'avait dit, les trois mots, je t'aime. Parfois dire deux mots à quelqu'un c'est mal, mais les trois plus beaux mots ensemble en valent la peine. Je plongeais mon regard dans le sien pour ne pas m'en défaire. Elle portait une robe qui s'accordait avec le vert de mes yeux. Si elle savait ce qu'elle voulait. Si elle savait dans quoi elle se lançait en me lançant ses trois mots, alors elle était prête. Je la fixais intensément, réfléchissant, pesant le pour et le contre, la phrase que je pourrais lui annoncer. Cela n'aurait pas dû être trop dur, je suis un Baudelaire non ? Je suis sensé pouvoir trouver des phrases aux tournures parfaites, pourtant, rien que la vue d'Ambroisia m'emportait dans un autre univers, complètement différent du notre, comme une monde parallèle. Si mes profs me voyaient ils me diraient, zéro Valentin, toi qui est si doué d'habitude. Cela éveilla une mini colère en moi, qui disparu lorsque je reposais mes yeux sur Elle.

"-Je t'aime Ambroisia...Si tu me fais confiance alors tu n'as pas besoin de temps."

Pan, le prof m'aurait mis quinze. Je ne voulais pas qu'elle se trompe, je voulais qu'elle soit sure. L'amour est une question de confiance. Sans attendre un instant de plus, je l'enlaçais et plaçais mes lèvres contre les siennes, avide d'un baiser. La musique, comme si elle suivait nos mouvements, se transforma soudainement en un slow. Bon, ce n'est pas ma danse préférée mais j'étais là, alors autant la faire cette danse. Je lui souris, mes deux mains attachés à ses hanches, comme aimantées, comme si c'était leur place naturelle.

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ambros <3:
 

Line <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.la-guerre-des-clans.forum-gratuit.be
avatar
Persée T.-M. Brown
Elève Habitué ♪
♣ Messages : 133
♣ Date d'inscription : 16/12/2012
♣ Age : 17


MessageSujet: Re: Bal de Givre || RP général   Ven 4 Jan - 15:46

"-Je t'aime Ambroisia...Si tu me fais confiance alors tu n'as pas besoin de temps."

J'hochai lentement la tête. Je lui accordai ma confiance. Mais il devait savoir que s'il venait à la trahir, je ne partirais pas en me lamentant.Je le lui ferais regretter. J'ai vécu en banlieue, je sais que pleurer n'aide pas pour se faire respecter. A partir d'un certain âge, on ne vous console plus. On préfère vous marcher dessus. C'est tellement plus simple. Mais ces quelques fractions de secondes de réflexion furent interrompues de la meilleure manière qu'il soit. Je sentis à nouveau les lèvres de Valentin se poser sur les miennes. Je répondis à son baiser et la musique se changea en slow. LA danse de couple qui me donnait envie de vomir. LA danse que je ne dansais jamais. Je préférai généralement me rendre au bar, et tourner le dos à la piste plutôt que de voir ça. Oui, j'étais l'une des rares filles à ne pas regarder les slows. Comme le dit si bien ce personnage de Disney (nommé Timon) "Dans cette romaaaantique atmosphère, ça sent mauvais dans l'air ! ". Généralement, j'avais un ou une amie qui passait à ce moment là et qui riait de me voir faire semblant de vomir. Mais là.... C'était différent. Je fixai les yeux de Valentin. Je savais danser le slow. Mais il allait me falloir un temps d'adaptation à la musique. On se concentre sur les temps nécessaires Andros. Lent. Trop lent. Mais c'était si romantique. Je me laissais conduire par Valentin. Vivement qu'on puisse s'amuser un peu. Juste de la pop. Pas forcément du rock. Même si c'était le meilleur.

"-Pourquoi est-ce aussi lent ?"

J'avais dit ça en souriant. Parce que justement, ça s'appelait un slow. Parce que c'était une danse ou on devait rester collés et profiter de ce moment. Même si j'étais une personne assez tactile, je n'aimais pas trop la distance inexistante entre nous deux. Pas que ça me dérangeait de me coller à lui. Mais toute l'académie pouvait nous voir très distinctement. Ma réputation de fille totalement zarbi auprès de mes amis allait en prendre un coup. Ce bal, j'allais en entendre parler. J'étais même sûre qu'à la vitesse où défilent les informations, mon père, où qu'il soit, en haut ou en bas, est déjà au courant. Alors, mes amis...
J'avais été excessivement calme depuis qu'il m'avait invitée à danser. Et là, j'avais un soudain besoin de bondir, de danser librement. Concentrons-nous sur la musique. La musique est lente, tu dois suivre les pas de Val. L'une de mes mains, qui étaient posées sur les épaules de Val ne pouvait s'empêcher de marquer les temps. C'était la danse qui me venait le moins naturellement. Je me décollai légèrement de... Comment pouvais-je qualifier Valentin sans trop anticiper les choses, et sans paraître trop immature ? Bah, en absence de statut, je dirais de mon cavalier. Je pus alors à nouveau croiser son regard, qui me fit oublier mon dégoût pour la romance. Je me remis en place sur son épaule et continuai à danser.

La musique changea. Pas du Muse, bien sûr (ben oui, c'est Noël, mais on va pas demander un miracle non plus. Du rock, ça colle pas trop à l'image de Noël), ni même du rock d'un autre groupe. Pas de rock moderne. Du rock, genre années 60. La danse que vous apprenez avec votre famille quand vous êtes petit. La danse que vous trouvez démodée et ridicule quand vous grandissez. Celle qu'il y a à tous les mariages. Je pris les mains de Valentin et l'entraînai sur la piste. J'allais enfin pouvoir m'amuser. Comme les autres je la maîtrisais assez bien. Ca n'allait donc pas m'embêter de danser sur Rock Around The Clock.

"-Ca c'est beaucoup mieux ! "

J'avais lancé ça en souriant. L'une des premières musique qui bougeaient que j'avais entendu et dont je me rappelais. Ca, c'était de la musique, contrairement aux nouveaux tubes qu'on peut entendre.

___________
Ambros:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 20
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: Bal de Givre || RP général   Ven 4 Jan - 23:29

Toute l'attention d'Antarès était portée sur les musiciens et les danseurs, plutôt que ce qui pouvait éventuellement se passer autour de lui. Ou elle. Ou... Ah, c'était assez difficile à définir, sachant que ce soir il préférait se faire considérer comme une fille, mais à quoi bon ? Appelons-le "lui", comme d'habitude, ce serait quelque chose de beaucoup plus simple. Tout ça pour dire que lui, Antarès, ce jeune garçon roux habillé ce soir d'une robe, n'avait même pas fait attention à Ambroisia qui s'était discrètement rapprochée de lui. A vrai dire, il ne l'avait même pas remarqué dans la foule, tout comme une bonne partie des gens qu'il connaissait. Il était trop absorbé par la musique qui se jouait, et les lumières de la salle qui se déposait sur les danceurs, dont on pouvait voir une légère réflection sur le sol ciré de la salle. Ca l'inspirait, et s'il avait pu, il aurait sorti ses grandes feuilles format raisin et ses crayons et il aurait fait tout une série de croquis, comme il aimait le faire. Sauf que le moment ne s'y prétait pas spécialement, et puis, oh tiens on lui parlait.

Et puis en fait, quand il tourna la tête vers son interlocutrice, il en remarqua deux. Naia avait eu le temps de s'ajouter à leur maintenant petit groupe. Toutes les deux étaient d'ailleurs très joliment habillées, bien qu'un peu plus simplement que lui (qui finalement, tout bien réfléchi, en avait peut-être fait un peu trop, mais il fallait bien ça pour recouvrir ses hanches et donner l'illusion). De toutes façons, Antarès n'était pas spécialement un adepte des vêtements compliqués, alors voir ce genre de robes faisait plaisir à ses yeux. Surtout le vert d'eau d'Ambroisia, tout bien réfléchi, qui faisait partie de ses couleurs préférées. Ca ne voulait pas non plus dire que Naia n'était pas radieuse de son côté. Toutes les deux flattaient ses yeux, dans tous les cas. Il leur répondit à chacune par son sourire si particulier, puis d'une voix calme :

"Vous n'avez pas de cavalier ? "

Bien sûr qu'elles n'en avaient pas, c'était évident, pourquoi est-ce qu'elles seraient ici autrement ? Enfin, sa question se rapportait plutôt à un "pour quelle raison" qu'un "avez-vous ou non un cavalier", mais c'était formulé à sa façon, donc forcément, avec peu de mots. De toutes façons, lui non plus n'en avait pas, pour la simple et bonne raison qu'il n'avait pas crié sur tous les toits que le soir du bal, il serait une fille. Il aurait bien proposé à Nathanaël de danser avec lui en toute amitié (ou pas d'ailleurs), mais il se doutait qu'il ne viendrait pas, voir du monde n'était pas son genre, et puis rien que le fait de l'imaginer danser était une torture de l'esprit tellement c'était difficile. Puis son oeil capta quelque chose d'autre sur le côté, ou plutôt quelqu'un d'autre. Un garçon. Non, c'était une fille, c'était Levy, la posture et les manières indiquaient tout. Antarès ne put s'empêcher de laisser s'échapper un léger rire (mais léger) face à l'exagération de cette dernière. Sans grand étonnement, son costard lui allait à merveille, et on pouvait passer plusieurs minutes à se demander si elle était bien un garçon, une fille, les deux. Il lança un regard amusé à Naia et Ambroisia, avant de prendre la main de son nouveau cavalier.

"Ce serait avec grand plaisir, mon cher monsieur. "

Allez, il allait essayer de ne pas trop lui marcher sur les pieds. Il avait quelques rudiments en danse, que son frère lui avait enseignés naturellement, mais on ne pouvait pas dire que c'était son domaine préféré. Il se débrouillait.

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
Ethan Collins
Administratrice Spark
♣ Messages : 1535
♣ Date d'inscription : 28/11/2011


MessageSujet: Re: Bal de Givre || RP général   Sam 5 Jan - 14:39

Je marche douloureusement dans la neige, y laissant mes empruntes de pas qui sont rapidement recouvertes par les flocons qui ne cessaient de noyer le paysage de leur manteau blanc depuis le matin. Le ciel est gris, presque noir alors que quelques étoiles commencent à briller courageusement, comme pour tenter d’égaler la Lune qui monte tranquillement dans le firmament. Je soupire, et une légère buée s’échappe de mes lèvres gercées. Une capuche me protégeant du froid et les mains enfouies dans les poches de mon pull, j’avance, peu pressé d’atteindre mon but : la salle de bal. Cependant, Laya, une fille de ma classe avait insisté pour que je vienne, et j’avais accepté. Je suis trop gentil. Ladite fille se précipite vers moi lorsque j’atteins enfin la porte du hall d’entrée. Elle est jolie, ses boucles brunes tombant sur ses frêles épaules et vêtue d’une robe rouge sang. Enfin je dis ça mais je ne m’y connais pas trop en robes… Elle me regarde en souriant puis, soudain, écarquille les yeux :

- Mon dieu Ethan, rassure-moi, tu ne vas pas au bal dans cette tenue ?!

Je hausse les épaules, puis prends le temps de me détailler. Je porte un jean abimé, des baskets noires et un sweet à capuche. Rien de bien palpitant donc… La jeune fille s’approche de moi et entreprend de tirer vers le bas la fermeture éclair de mon pull.

- J’espère que tu as quelque chose de plus adapté là-dessous !

Un soupire résigné franchit ses lèvres lorsqu’elle découvre un t-shirt banal sous mon sweet. Mes lèvres se plissent devant son air presque écœuré. Elle me donne une tape sur l’épaule et déclare :

- Je sais pas ce que je vais faire de toi mon gars, tu vas à une fête, pas en cours !

Une fois de plus, je hausse les épaules. Je déteste les bals. Ce n’est pas une vraie fête. Alors, peu importe de la manière dont je m’habille pour m’y rendre.

- Tu sais bien que je n’aime pas les fêtes où l’on doit se coltiner les gamins de dix à seize ans et les profs qui nous surveillent comme si nous étions des délinquants, soupiré-je.
- Bon suit-moi, je vais t’arranger un peu.

Laya m’attrape par le bras et me traine jusqu’au bâtiment des Beethoven au pas de course, le bruit de ses talons résonnant dans le couloir désert. Tous les élèves sont déjà là-bas, à danser au rythme des chansons ringardes choisies par la directrice. Décidemment, je ne sais pas ce qui me retient de partir de l’Académie pour la soirée et laisser les troupeaux d’élèves s’amuser gentiment. J’ouvre la porte de ma chambre et la jeune Beethoven se précipite vers mon armoire. Elle jette son contenu sur le sol, à la recherche de quelque chose de plus « adapté ». Je l’observe, mi- amusé mi- dépité. Finalement, elle me lance quelque chose à la figure que je rattrape au vol, alors qu’elle fanfaronne :

- Allez, enfile-moi ça.

Je m’exécute. Lorsque je boutonne le dernier bouton de la chemise blanche qu’elle m’avait dégotée, elle m’entraine dans la salle de bain de la maison pour que je m’observe dans la glace. Devant mon reflet, je tourne un peu la tête, incapable de donner un quelconque avis. Laya m’observe un instant puis s’approche à nouveau de moi pour déboutonner les deux premiers boutons de la chemise, découvrant ainsi une chaîne qui pend autour de mon cou, et de remonter les manches jusqu’à mes coudes. Satisfaite, elle lâche :

- Eh bien voilà, t’es beau maintenant !
- J'ai surtout l'air bien gay, lâché-je.
- Mais nooon ! Allez viens.

Je veux bien la croire. Enfin, elle prend ma main dans la sienne et courant presque, m’entraine jusqu’à la salle de bal. Lorsque que nous entrons, la fête bat déjà son plein, et de nombreux couples de danseurs bougent au rythme de la musique. Je soupire à nouveau. Soudain, derrière le buffet, seule et semblant s’ennuyer à mourir, ma professeure de français de l’année dernière. Enfin quelque chose d'intéressant... Un sourire charmeur étire mes lèvres. Je glisse quelques mots à Laya avant de me diriger vers la belle blonde.

- Salut, déclaré-je en posant mes mains sur la table qui croule sous les gobelets et les boissons en tout genre.

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je vous aimeuuuh ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fauve Evernight
Administratrice Sherlock ♣ Fauve, professeur de littérature.
♣ Messages : 370
♣ Date d'inscription : 17/07/2012
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: Bal de Givre || RP général   Sam 5 Jan - 17:37

Fauve s’ennuyait vraiment à mourir… Elle n’avait même pas son téléphone avec elle pour envoyer des sms, idiote qu’elle était. Pas d’ami enseignant aux alentours ? Non, ils étaient tous à leur poste. Pas de gentil élève pour venir papoter avec elle cinq minutes ? Non, ils étaient tous occupés à s’amuser. Bon, l’avantage était que les gamins de moins de treize ans devaient aller se coucher à vingt-deux heures trente, ce qui signifiait une meilleure vue d’ensemble sur les plus grands.
Oh, tiens donc, était-ce bien Ethan qui arrivait en retard avec une charmante demoiselle vêtue de rouge ? Leurs regards se croisèrent, celui du jeune homme aussitôt accompagné d’un sourire charmeur. Ah, peut-être que Fauve allaient enfin s’ennuyer un peu moins. Un sourire étira ses propres lèvres lorsqu’elle vit le Beethoven abandonner aussitôt sa cavalière et se frayer un chemin jusqu’au buffet.

- Salut.

Un sourire amusé vint étirer de manière tout à fait irrésistible le coin gauche des lèvres de la jeune femme alors qu’elle plongeait ses yeux dans ceux de son ancien élève.

- Je te sers un punch ?

Sans prendre la peine d’attendre la réponse, elle remplit un gobelet de cette boisson rougeâtre un peu trop sucrée qui aurait bien mérité un peu d’alcool et la lui tendit.

- Alors comme ça, tu plantes ta cavalière dès le début de la soirée ? Quel gentleman.

Regard espiègle. Fauve appréciait beaucoup Ethan, dans le genre amant très arrangeant. Il n’avait jamais tenté de la supplier de sortir avec lui, ne lui avait jamais dit qu’il l’aimait, ne l’avait jamais couverte de cadeaux dans l’espoir désespérément pathétique d’obtenir son cœur. Fauve ne donnait pas son cœur, et ça il l’avait bien compris. Outre ceci, c’était un grand joueur, et elle adorait ça. Non vraiment, elle l’aimait bien et regrettait un peu de ne plus l’avoir en cours. Ça faisait un moment qu’ils ne s’étaient pas parlé, d’ailleurs.
Ah, troisième point commun à en juger par le look du pianiste, son retard et sa désinvolture à l’égard de sa cavalière, ni lui ni elle n’avaient vraiment envie d’être ici. Décidément, il fallait que Fauve s’arrange pour l’avoir à nouveau.

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Naia Egan
Modératrice à l'essai Pear ♣
♣ Messages : 609
♣ Date d'inscription : 09/09/2012
♣ Age : 18


MessageSujet: Re: Bal de Givre || RP général   Sam 5 Jan - 18:36

    « - Le Bal de Givre »
    |. Tous les élèves.

« If love is what you need, a soldier I wiil be »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Nous étions là, à deux, à valser sous les lumières de la piste. Il avait posé sa main sur mes hanches, et moi j'avais posé la mienne sur son épaule, et de ma deuxième main, pris la sienne et nous nous étions mis à tournoyer. Ce contact me faisait frissonner légèrement, je n'étais pas habituée à ce que l'on me touche. Je sentais mes pas suivre les siens et parfois, de même que moi, il faisait des faux pas. Alors, ensemble nous nous rattrapions avant de reprendre le rythme lent de la valse. Je me demandais comment j'avais pu songer à rentrer dans ma chambre. Mon cavalier était tout à fait sympathique et galant, alors je me sentais à l'aise. Je ne voyais plus rien tellement j'étais concentrée sur mes pas. Une chance que je n'ai pas mis mes escarpins, sinon je me serais littéralement écroulée sur le parquet. Je souris à cette pensée ridicule, et admirait les filles capables de valser avec des talons de plus de dix centimètres.

« - Qui te dis que je ne connais que ton prénom... »

Sur son visage se dessina un nouveau sourire et je compris qu'il plaisantait. Après tout un prénom était facile à glaner, un nom c'est autre chose. Et puis après tout qu'est ce que ça peut bien faire qu'il me connaisse ? Le monde ne va pas s'écrouler pour cela alors je décide de laisser tomber ce sujet idiot. Mais une idée frappe alors que nous poursuivons notre danse. Je danse avec un parfait inconnu. Le fait en lui même ne me dérange pas pas je ne connais même pas son prénom. Mon regard se pose sur la jeune fille qui était à côté d'Antarès tout à l'heure. Son cavalier est en train de l'embrasser tendrement et je souris. Au moins une qui a trouvé l'amour. J'étais sincèrement heureuse pour elle. Je décidai alors de le lui demander tout simplement. Je lui rendis donc son sourire et avant de poser ma question, répondais à son bluff, une lueur amusée illuminant mon regard lui montrant que je ne croyais pas un mot de ce que je disais :

« - Oh mais ne j'en doute. »

Je m'arrêtais un instant afin de reprendre mon souffle.

« - Mais à qui ai-je l'honneur au fait ? »


| C'est court désolée |

___________

« C'est comme de jouer au tetris,
c'est de plus en plus dur jusqu'à ce que tu crèves.
»
Nathanaël Von Arlex, 01h05 le 04  janvier 2013
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Je n'aurai jamais assez de mots pour vous dire à quel point je vous aime. ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ethan Collins
Administratrice Spark
♣ Messages : 1535
♣ Date d'inscription : 28/11/2011


MessageSujet: Re: Bal de Givre || RP général   Sam 5 Jan - 19:44

Un sourire amusé étire la bouche de mademoiselle Evernight, évidemment. Content qu’elle soit ravie de me revoir, depuis le temps. C’est vrai que ça faisait longtemps que je ne l’avais pas croisée, puisque je ne suis pas dans sa classe de français cette année. Mais aujourd’hui, je lui offre probablement l’occupation qu’elle attendait pour palier à l’ennui mortel qui semblait la consumer depuis le début de cette soi-disante fête – et le mien aussi, par la même occasion. Bref, ce bal ne sera peut-être pas si ennuyant qu’il en a l’air. Ses yeux figés dans les miens, elle demande :

- Je te sers un punch ?

Plus une affirmation qu’une question, mais j’hoche tout de même la tête en signe d’approbation alors qu’elle me verse déjà ledit punch dans un gobelet en plastique, qu’elle me tend par la suite. Je récupère mon verre, et trempe mes lèvres dans le liquide rouge qu’il contient. La jeune prof déclare :

- Alors comme ça, tu plantes ta cavalière dès le début de la soirée ? Quel gentleman.

Elle sourit à nouveau alors que je hausse les épaules avec nonchalance. Je ne l’avais pas vraiment « plantée » puisqu’elle n’était de toute manière pas seule, je l’ai plutôt sauvé du poids que j’aurais pesé sur ses épaules si j’étais resté avec elle. Je ne crois pas que cela l’aurait enchantée de se trainer un mec blasé et désabusé tout le long de la soirée. En gros, je lui ai quelque peu sauvé son bal. Je sais, je l’ai déjà dit, je suis très gentil. Et généreux. Elle me remerciera, un de ces quatre. Je réplique :

- C’est elle qui a insisté pour que je vienne, mais je ne pense pas que je lui aurait été de bonne compagnie si je n’étais pas venu tromper l’ennui avec vous.

Nouveau sourire charmeur, alors que je plonge mon regard céladon dans le sien, presque rendu argenté par les lumières qui éclairent la pièce. Je vide mon gobelet en quelques gorgées puis le pose sur la table avant de me tourner un peu vers la foule qui envahie le parquet. Laya n’a pas l’air de trop s’ennuyer de moi, là-bas, dans les bras de ce mec. Il faudra tout de même que je me renseigne sur son identité… A ma gauche, je vois danser un garçon déguisé en fille, dans les bras d’une fille déguisée en garçon. Levy, certainement. Amusant. Cocasse.

Je reporte mon attention sur la belle blonde, hésitant. Je passe une main dans ma chevelure noire et finis par déclarer, le regard brillant :

- Vous ne vous ennuyez d'ailleurs pas trop ?

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je vous aimeuuuh ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Emma Hathaway
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 614
♣ Date d'inscription : 13/10/2012
♣ Age : 19
♣ Localisation : En Normandie


MessageSujet: Re: Bal de Givre || RP général   Sam 5 Jan - 23:08

Retard


« Que de temps perdu
à gagner du temps ! »
de Paul Morand

J'étais en retard. Je m'en rendais bien compte pourtant cela ne me mettais pas dans l'urgence. L'habitude d'être tout le temps en retard prenait le dessus. Pourtant ce n'étais pas m'habiller qui m'avais posé problème. J'avais pris une robe noire, arrivant un peu au dessus des genoux. Cintrée au dessus de la taillé, elle se terminer par des voiles en tulles en bas. Cette robe m'allait plutôt bien, enfin je l'aimais. Ce qui est normal, je n'auras pas pris une robe qui ne me plaisais pas. Logique. Pour les chaussures c'était des talons hauts, mais pas trop non plus, enfin juste ce qu'il faut. Mes longs cheveux blonds tombant en cascade derrière. J'avais accroché à mon poignet une petite chaîne auquel je tenais beaucoup et un collier de la même couleur. J'avais mis peu de maquillage, non pas que j'aime pas mais je trouvais que ça n'allais pas. Donc non la préparation n'avait pas été longtemps c'est juste que étant en retard, j'avais oublié qu'il fermé les portes. Le nombres de détour je ne l'ai compter plus. J'entrée dans la salle, le bal avait déjà commencé, la directrice avait terminé son discours et les partenaires évolué sur la piste. Je me faisais toute discrète et partait rejoindre un groupe d'amis. Je n'avais pas vraiment hâte de danser. Mes talents de danseuse étaient moins brillant que ce de comédienne. J'observais les danseurs, j'avais repéré Antarés, on avait du mal à le reconnaître mais vu que je lui avais déjà parlé c'était plus simple à comprendre. Ensuite il y avait mon frère, je le reconnaissais même de dos et je fus contente qu'il est l'air de s'amuser. Son bonheur faisait mon bonheur. Et puis il y avait Naia aussi qui dansait avec quelqu'un que je connaissais bien. Tans mieux pour elle. J'irais la saluer dés que possible elle était une très bonne amie. Et puis il y avait les autres que je connaissais ou pas. Il me semblait reconnaître une prof aussi, oui c'est bien ce qui me semblais. Le buffet ne me tenter pas trop en même tans il était encore très tôt. J'attendais de voir comment ce déroulerait la suite de la soirée.

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fauve Evernight
Administratrice Sherlock ♣ Fauve, professeur de littérature.
♣ Messages : 370
♣ Date d'inscription : 17/07/2012
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: Bal de Givre || RP général   Dim 6 Jan - 12:51

Fauve se demanda si Ethan sortait avec cette fille en robe rouge, ou bien si elle était uniquement sa cavalière. En tous cas, il n’avait pas l’air très amoureux, vu son air blasé alors qu’il était en train d’observer la jeune fille danser avec un autre garçon. En tous cas, il devait bien l’apprécier un peu quand même, sinon il n’aurait pas accepté de venir à ce bal qui de toute évidence l’ennuyait profondément. Peu importait, de toute manière. Que le Beethoven sorte ou pas avec cette fille ne modifiait en rien le dessein de la jeune enseignante.
Ethan reporta son attention sur Fauve, semblant hésiter, puis demanda finalement :

- Vous ne vous ennuyez d'ailleurs pas trop ?

Mademoiselle Evernight lui adressa un large sourire et désigna la table remplie de gobelets et boissons devant elle avant de répliquer, amusée :

- Non pas du tout, je passe la meilleure soirée de ma vie. J’ai toujours rêvé d’être serveuse de punch, c’est un métier d’avenir. Tu n’es pas de cet avis ?

Elle fit mine de remplir un gobelet avec un soin tout particulier et le tendit à un gamin qui passait par là avant de reporter son attention sur Ethan, sans se défaire d’un petit sourire en coin.

- Ah, voir leur visage s’illuminer en recevant ce délicieux breuvage, que demander de plus ?

Oui, ce soir Fauve se sentait d’humeur à employer l’ironie à outrance. Pourquoi pas ? Autant faire de l’humour lorsqu’on en a l’occasion, et puis rire est excellent pour la santé.

- Et toi, comment vas-tu depuis le temps ? lança-t-elle soudain d’un ton fort enjoué en plongeant intensément son regard dans celui du pianiste.

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Bal de Givre || RP général   

Revenir en haut Aller en bas
 

Bal de Givre || RP général

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Givre Absolu [Solitaire]
» Guilde JcE Coeur de Givre
» Un jeu inévitable et tellement bien. [PV Boule de Givre]
» Balade tranquille [Lac de Givre]
» |Délais écoulé| -By Nut- Patte de Givre presentation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Artistic Academy :: Concernant le membre :: RP terminés-