Winter -014-015 - Pear, Spark & Lastie
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Just remember //feat Sir De Beauséant Senior//

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
James MacBond
Prof de Mathématiques, Sac.
♣ Messages : 301
♣ Date d'inscription : 28/07/2012


MessageSujet: Just remember //feat Sir De Beauséant Senior//   Mer 1 Mai - 14:37

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

James MacBond était entré à l'hôpital 2 semaines auparvant. Il les avait passé dans le coma. Il se trouvait dans une chambre seul, son état était stable mais personne ne pouvait dire quand il se réveillerait et s'il se réveillerait. Près des murs à la peinture jaune écaillé et délavé, il y avait une multitude de machine qui émettait des bruits réguliers, sans doute au rythme du pouls du jeune professeur de mathématiques.

Quelques rares élèves étaient déjà venu lui rendre visite, et son oncle avait fait le déplacement de Londres pour voir comment allait le jeune homme mais avait du s'absenter une journée. La nouvelle de son accident avait fait le tour de l'école en un rien de temps mais personnes n'en connaissait les cirsconstances. Enfin... sauf le coupable de l'état de James bien sur. Ce dernier était passé presque tout les jours depuis l'accident et c'était sans doute la seul personne qui espérait que James ne sorte jamais du coma.

Hors, James commencait lentement à émmerger du noir abyssales dans lequel il se trouvait depuis bien trop longtemps. Même si de l'extérieur, il restait le corps inanimé, pâle et fragile de quelqu'un qui a eu un accident. Cela faisait des jours qu'il marchait, autour de lui tout n'était qu'obscurité. Il se sentait perdu, seul et il avait froid. Il n'arrivait à trouver aucune issu à ce noir effrayant, c'est ainsi qu'il se mit à réciter ces tables de multiplications pour se donner du courage. Cet individu était définitivement bizarre. C'est arriver à 37 x 49 qu'il découvrit uen faille dans la noirceur inquiétante, qu'il entrevit l'espoir de quitter ce cauchemar. Une lumière parmi les ombres. Frêle et tenu. Son coeur accéléra, l'espoir naquit.
....


James MacBond mit du temps à sortir de sa torpeur. Autour de lui, des couleurs flous. Il avait mal à la tête, il était complètement engourdi, il essaya de bouger un peu les bras ou les jambes mais il avait l'impression d'être assomé par la fatigue. A ses côtés, Un total inconnu, sans doute un médecin. Il a des cheveux roux et deux yeux dorés où proche de cette couleur. Mais James n'y fait pas attention longtemps, l'accident lui revient en tête. La voiture qui les avait percutée. La douleur. Ellana... Il se redressa soudain...voulu se redresser. Poussa un léger gémissement, paniqués.

- Ellana, il y... y a eu cet accident et ... ou est elle ? Comment va t'elle ? Fit il à l'attention du médecin ou peut être ami sans savoir si vraiment il l'avait dit et si ces paroles avait un sens.

Il avait parlé dans sa langue natale qu'était l'englais bien sur mais autour de lui, les lettres des affiches collés au mur jaunatre s'entremmellait. Une autre langue. Il ne comprenait pas mais ne s'y attarda pas vraiment. Son coeur battait dans ses tempes, s'il était arrivé quelques chose à sa fiancée.. non son épouse, il ne se le pardonnerait pas. Jamais. Il espérait de tout coeur qu'elle n'avait rien.

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aldébaran de Beauséant
Elève Discret ♪
♣ Messages : 90
♣ Date d'inscription : 02/01/2013


MessageSujet: Re: Just remember //feat Sir De Beauséant Senior//   Mer 1 Mai - 22:39

Ca faisait bien une heure qu'Aldébaran était dans cette salle qui lui foutait le cafard. Déjà parce que l'ambiance de cette fichue pièce pouvait foutre le bourdon à n'importe quel mioche gai et décervelé, à cause de cette tapisserie totalement glauque et de son silence assommant, mais surtout parce que l'un de ses amis était présentement la personne allongée dans ce lit d'hôpital, en train de faire on ne sait trop quoi entre la vie et la mort. Et ça, ça le déprimait complètement. Comment ne pas se sentir déprimé, dans tous les cas ? Ca faisait deux semaines que James était dans cet état, sans que personne ne puisse expliquer pourquoi. Apparemment, il s'était pris un coup. Très bien, mais quel coup ? Est-ce que c'était un accident, est-ce que quelqu'un l'avait frappé délibérément, ou est-ce que personne n'avait frappé qui que ce soit et qu'un objet lui était simplement tombé dessus ? Vraiment, il pataugeait. Ca lui retournait la cervelle et c'était extrêmement désagréable.

En écoutant le bruit régulier des électrocardioscopes et des autres machines présentes dans la chambre, Aldébaran se posait toujours les mêmes questions idiotes. Pour quelle raison est-ce qu'il venait ici pendant des heures ? Parce que James était son ami, naturellement. Mais encore ? Sa présence n'influençait aucunement son état de santé, alors qu'espérait-il, qu'il se réveille d'un coup et qu'il lui saute dans les bras ? C'était absurde. Même les médecins ne savaient pas combien de temps encore il resterait dans cet état, alors ce serait vraiment du pur hasard s'il émergeait maintenant, alors qu'il était présent. Mais tout de même, ça restait possible... Alors pourquoi, plus il lui rendait visite, plus il avait l'impression de perdre son temps pour rien ? De toute évidence, il servirait plus en cherchant ce qui l'avait foutu dans le coma qu'en attendant sans rien faire.

Et ce bip incessant... Si ce n'était pas la preuve que James était en vie, cette machine aurait sûrement traversé la fenêtre.

Aldébaran remarqua que le rythme s'accéléra. Il se dit que ça devait être son imagination, que c'était juste parce qu'il commençait à en avoir assez. Il commença d'ailleurs à penser qu'il fallait qu'il parte, maintenant, parce que ça faisait pas mal de temps qu'il était assis ici et qu'il sentait ses membres s'engourdir petit à petit. Il commença à penser, mais il s'arrêta tout de suite lorsqu'il entendit un bruit assez singulier. Un bruit de quelqu'un qui gémit ? Un bruit de James qui gémit. Il releva les yeux immédiatement. Il s'était réveillé ? Est-ce qu'il avait rêvé ? A priori non. Et à priori, son ami aurait dû être dans le coaltar, mais il semblait plus paniqué qu'autre chose. Il se rua à son chevet.

Quoi ? Qu'est-ce qu'il venait de dire ? C'était de l'anglais. A vrai dire, il aurait pu s'y attendre : quand on reste dans le coma pendant deux semaines et qu'on a parlé Anglais toute sa vie, la première langue qui vient sur le coup quand on se réveille ne va pas forcément être du Vietnamien. Soit. Heureusement pour James, Aldébaran avait un ami gallois, par conséquent il comprenait à peu près de quoi il parlait. Et même si c'était plutôt confus, il pouvait comprendre qu'il parlait d'Ellana, et d'un accident. Ellana, soit sa femme, et un accident... Quel accident ? L'accident qui s'était produit juste avant qu'il soit plongé dans une inconscience de deux semaines ? Et pourquoi parlait-il d'Ellana maintenant, est-ce qu'il insinuait qu'elle était en danger ou quoi que ce soit ? A moins qu'il ait rêvé de ça juste avant de se réveiller. Après tout, il ne savait pas vraiment ce qui avait bien pu se passer dans sa tête pendant ce laps de temps. Dans tous les cas, son ami avait l'air complètement affolé, et il n'avait aucune idée de ce qu'il devait lui raconter pour le faire sortir de sa panique. Autant être honnête.

"James, calme-toi. Tu es resté dans le coma pendant deux semaines, et tu viens à peine de te réveiller. Il faut juste que tu te calmes, que tu respires un grand coup, et ça ira mieux. "

Est-ce qu'il devait appeler une infirmière, maintenant ? Il n'en avait foutrement aucune idée.

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Comme c'est trop cool:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
James MacBond
Prof de Mathématiques, Sac.
♣ Messages : 301
♣ Date d'inscription : 28/07/2012


MessageSujet: Re: Just remember //feat Sir De Beauséant Senior//   Jeu 2 Mai - 18:55

Le présumé médecin c'était rué à mon chevet. James tenta de remettre de l'ordre dans ses pensées.
N'y parvient pas.
L'autre lui fit :

« James, calme toi. Tu es resté dans le coma pendant deux semaines et tu viens à peine de te réveiller. Il faut juste que tu te calmes, que tu respires un grand coup, et ça ira. »

James mit du temps à comprendre. Il se sentait nauséeux.
Pourquoi l'autre parlait il en français ? Le jeune professeur ne pratiquait plus cette langue depuis la fac. Il se sentit soudain perdu. Complètement perdu.
Rien ne coïncidait. OU était il ?
L'autre avait il réellement dit deux semaines ? Ou sont français approximatif était il insuffisant ? Cela semblait énorme voir improbable.
Et surtout, s'il était dans cet état pittoresque, comment allait Ellana ? Au fond de lui, il le savait. Il se rappelait de l'accident, du bruit de la tôle froissé, de l'horrible crissement de pneu. Et surtout du sang. Vermeille. Sur fond blanc.
Le jeune professeur pâlit. Il n'était plus si sur de vouloir apprendre comment allait sa dulcinée. Pourquoi cet accident avait il du arriver maintenant ? Alors qu'ils avaient encore tant à vivre ? Tant à découvrir !
Il embrasa la pièce d'un regard fiévreux et son esprit pratique se chargea du reste.
Premier indice : Dehors, le soleil et l'arbre fleurit. 2 semaines ? C'était impossible. C'était l'automne. Presque l'hiver. Tout était couleur rousse, rouge et or.
Deuxième indice : Le calendrier. Ce fut le coup de grâce, il sentit ses nerfs lâchés. S'il n'arrivait à lire la date d'ici, l'année, elle ne lui laissait aucun doute. 2 ans d'avance. Il n'arrivait pas à comprendre. Devenait il fou ?

Il avait les larmes aux yeux. Soudain il se sentait si petit, le monde lui paraissait totalement étranger. Il ne reconnaissait rien. Ne comprenait rien. Il était terrorisé de ce monde étrange qui l'entourait. Il se recroquevilla, tenté de juste dormir et oublier mais se retient. Il avait appris au cours de sa vie qu'il fallait savoir retrousser ses manches quand il le fallait pour atteindre ses buts.
Après tout, peut être était il dans un pays à la culture religieuse fort différente, qui parlait français et se trouvait sur un coin du planisphère ou le printemps naissait.
C'était surement ça, il ne voyait pas quoi d'autre de toute façon. Et puis, James le saurait en temps voulu. Les pensées qui parcouraient ça tête étaient trop nombreuses et il avait l'impression qu'il allait exploser. Il en saisit une. L'analysa.

Pourquoi l'étranger l'avait il tutoyer ? Une façon de le mettre en confiance ? Il tenta d'appliquer ces cours de français et demanda hésitant :

« Qui etre vous ? »


Les mots étaient à peine murmurés, inaudible et James remarqua aussitôt son erreur de conjugaison pathétique. Sans doute le choc du réveil. Il se décida à faire une deuxième tentative, qui était d'une voix à peine plus forte mais au moins à la conjugaison plus correcte :

« Qui êtes vous ? »

Son accent était une abomination mais tout ce qui comptait était qu'il se fasse comprendre. Il avait tant d'autres questions à poser. Ou était il ? Et Ellana ? Comment allait elle ? Pourquoi avoir été transféré dans un autre hôpital ? Avait il été gravement blessé ? Il se sentait engourdit mais après deux semaines de non-effort physique cela n'avait rien d'étonnant ! Pourtant, il n'avait mal nul part. Se sentait juste très faible.
Il parvient à se redresser. A grand effort. Son cœur battait dans ses tempes. Mais en réalité, il sentait que d'ici peu, son cœur prendrait un choc mille fois plus grand.
Ellana... Et si elle avait été gravement blessé ? Quoi qu'il lui soit arrivé, James se permit de l'aider à guérir et prendre soin d'elle. Elle même avait déjà tellement fait pour lui. Il lui devait tellement.
Il se rappela leur première rencontre.
Elle, entourée d'une horde d'étudiante, lumineuse, les yeux tournés vers le ciel. Lui, seul, les yeux rivés au sol, perdu dans ses pensées.
La collision dans les couloirs de la fac. Les feuilles que la jeune fille tenait s'éparpillant partout. C'est comme ça qu'il avait apprit qu'elle était écrivaine et adorait les mots, les lettres.
Lui qui bredouille une pittoresque excuse en lui tendant ses feuilles. Elle qui lui sourit, ce penche, prend les livres et lui glisse son numéro de gsm.
Depuis sa vie était un sourire. Elle l'avait aidé à devenir plus sur de lui.
Elle dégageait une lumière, tellement éblouissante.
Elle était éblouissante.
Elle était sa lumière.
Et elle était sa vie.
Il l'aimait plus que tout.

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aldébaran de Beauséant
Elève Discret ♪
♣ Messages : 90
♣ Date d'inscription : 02/01/2013


MessageSujet: Re: Just remember //feat Sir De Beauséant Senior//   Lun 13 Mai - 22:12

James avait l'air totalement perturbé, beaucoup plus que ce à quoi Aldébaran se serait attendu, en fait. Il avait eu l'habitude de voir son ami dans les nuages, un peu à l'ouest, mais là ça dépassait clairement l'entendement. Qu'est-ce qui le mettait dans cet état, bordel ? Bon, d'accord, il avait été dans le coma pendant deux semaines, certes. Ca pouvait chambouler un petit peu. Mais qu'est-ce qui lui donnait cet air... Complètement déprimé ? Déprimé, mais avec un peu d'incrédulité d'un autre côté. Quoi, il était si peu convainquant que ça ? Pourquoi est-ce que James analysait la pièce maintenant, il cherchait des preuves ou quelque chose comme ça ?

Aldébaran l'observa se recroqueviller sur lui-même. Il semblait complètement abattu.

Qui êtes-vous et qu'avez-vous fait du vrai James McBond ?

Il allait lui demander ce qu'il se passait exactement, quand James anticipa un peu la conversation - apparemment - et prononça quelque chose. Malheureusement, c'était assez inaudible, et Aldébaran n'était pas sûr d'avoir très bien saisi. Et au moment où il allait lui demander de répéter, James alla encore une fois un peu plus vite que lui, et reprit la même question, un peu plus fort.

Comment ça, "Qui êtes-vous" ? Il lui faisait une blague, là ? D'accord, Aldébaran savait qu'il avait un humour douteux... Des fois. Et pas dans ce genre de circonstances, ah ça non. Et puis... Il avait pris un accent anglais, tout à coup ? D'accord, il avait parlé anglais tout à l'heure, mais c'était certainement dû au choc et à son réveil difficile. Mais tout de même... C'était comme si en deux semaines d'absence, il avait oublié pratiquement tout ce qu'il avait appris en français depuis son arrivée. Oublié ? Oh, non... Il n'avait tout de même pas perdu la mémoire ? Aaah, non non non, ça n'allait sûrement pas se passer comme ça.

Aldébaran paniqua un peu. Voire beaucoup, à vrai dire. Il n'avait absolument aucune idée de ce dont James pouvait se souvenir. Si ça se trouve, il croyait qu'il avait encore ses 18 ans.. Non, impossible, il n'aurait pas mentionné Ellana, ou sûrement pas de cette façon. Et puis quoi ? Il ne savait pratiquement rien de lui ! Il avait parlé d'accident ? Et qu'est-ce qu'il en savait ? Ca semblait difficile à dire, mais Aldébaran ne connaissait pas son ami. Du moins pas assez pour savoir ce genre de choses. Maintenant, il se sentait coupable. Qu'est-ce qu'il ferait s'il lui demandait quoi que ce soit à propos de son passé ? Quel abruti il faisait.

Allez, réfléchis. Qu'est-ce que tu peux déduire de tout ce qu'il vient de se passer ?

Tout d'abord, la première chose qu'il avait mentionnée était sa femme, et cet accident. Ca devait donc forcément être ses derniers souvenirs, autrement il serait passé à autre chose. De plus, il avait parlé anglais, ce qui voulait dire que l'accident, s'il avait bien eu lieu, s'était produit en Angleterre, son pays natal, ou dans n'importe quel autre pays anglophone, même si la Grande Bretagne semblait être l'hypothèse la plus favorable. Maintenant, quand était-il arrivé en France ? Allez, James lui avait forcément parlé de ça. Quoi, deux ans auparavant, à peu près ? Ca devait être ça. Et si sa migration et l'accident étaient liés ? Et si... Et s'il avait perdu sa femme ? Non. C'était tiré par les cheveux... Quoique ? A vrai dire, James ne mentionnait pratiquement jamais cette fameuse "Ellana". Il ne l'avait jamais surpris au téléphone avec elle, et en plus de cela il avait une chambre à l'Académie, ce qui voulait dire que soit sa résidence principale était trop loin, soit... Soit il n'avait pas de résidence principale ?

Seigneur.

Réveille-toi et chasse la surprise de ta figure, Aldébaran, le monsieur t'a posé une question. Une fois de plus, heureusement pour James, il avait des rudiments d'Anglais.

"Well... Well, it's nice to meet you again. I'm Aldébaran. I'm a friend of yours. "
Eh bien... Eh bien c'est un plaisir de te rencontrer encore une fois. Je suis Aldébaran. Je suis un de tes amis.

Quoi qu'il essayait, il n'arrivait pas à chasser cet horrible accent gallois que lui avait inculqué son ami, à force de parler. Tant pis, il devrait se débrouiller avec ça, c'était tout ce qu'il avait. James semblait comprendre le français, mais sans plus. Dans tous les cas, ce qui était le plus embêtant, c'était qu'il avait du mal à cacher ses émotions. De la tristesse, d'une part, un peu de gêne, et surtout de l'inquiétude.

"I don't really know if you'll remember this someday - well, I hope you will. We met at a school, we're both teachers. You do math, and I dance. I still don't know exactly how we became friends, but... We did."
Je ne sais pas si tu te souviendras de ça un jour - enfin, j'espère que ça sera le cas. On s'est rencontrés à une école, nous sommes tous les deux professeurs. Tu fais des maths, et je danse. Je ne sais toujours pas exactement comment on est devenus amis, mais... On l'a fait.

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Comme c'est trop cool:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
James MacBond
Prof de Mathématiques, Sac.
♣ Messages : 301
♣ Date d'inscription : 28/07/2012


MessageSujet: Re: Just remember //feat Sir De Beauséant Senior//   Mar 14 Mai - 16:37

James tenta de garder la tête froide. Il fallait à tout pris qu'il garde la tête froide, il fallait avant tout qu'il reste calme. Qu'il réfléchisse. Mais comment pouvait il faire alors que le gars qui était là semblait soudain presque aussi paniqué que lui. Il se redressa sur son lit, regrettant de s'être réveillé. Il ne comprenait rien. Le jeune homme était complètement perdu. Ce qui l'inquiétait surtout, c'était la réactions du présumé médecin, était ce normal cet air de panique dan son regard ? Il semblait réfléchir à plein régime. Était-ce parce qu'il choisissait ces mots avec soin ? Parce qu'il pensait à autre chose ? Il n'en avait pas la moindre idée. Le voilà justement qui s'apprêtait à prendre la parole. James se concentra pour bien capter chaque mots, près à se faire une traduction mentale mais il n'en eut l'occasion car ce dernier parla en anglais :

"Well... Well, it's nice to meet you again. I'm Aldébaran. I'm a friend of yours. "
Eh bien... Eh bien c'est un plaisir de te rencontrer encore une fois. Je suis Aldébaran. Je suis un de tes amis.

Un ami ? Mais dans quel sens ? Dans celui « je ne vais pas te faire de mal » ou dans le sens « on se connait » ? James n'aurait su tout à fait le définir. Mais il sentait qu'au fond, ça devais être la deuxième option. Si c'était le cas, comment ce faisait il qu'il ne s'en rappelait pas ? Était il de la famille d'Ellana ? Non. Il s'en serait souvenu. Ce qui était exceptionnel avec le jeune homme c'était sa formidable mémoire. Il pouvait se rappeler de chaque détail, même minime. Alors un visage, il ne l'aurait pas louper.

James tentait en vain de trouver une quelconques explication à cette situation pour le moins irréelle. N'en trouva cependant aucune. Tout était entièrement illogique, dénué de sens. Mais peut être faisait il un rêve ? Non plus, ce n'était pas son genre de rêver de ce genre de truc. Bien que, peut être allait il se réveiller ? Peut être n'était ce qu'un mauvais moment à passer. Son attention se tourna à nouveau vers le présumé médecin mais peut être ami.

"I don't really know if you'll remember this someday - well, I hope you will. We met at a school, we're both teachers. You do math, and I dance. I still don't know exactly how we became friends, but... We did."
Je ne sais pas si tu te souviendras de ça un jour - enfin, j'espère que ça sera le cas. On s'est rencontrés à une école, nous sommes tous les deux professeurs. Tu fais des maths, et je danse. Je ne sais toujours pas exactement comment on est devenus amis, mais... On l'a fait

Professeur de mathématiques ? Lui ? Il eut une crise de rire aussi nerveuse qu'incontrolable. Il était mathématicien, ça cela ne faisait aucun doute, il avait décroché une bourse dans une école polytechnique du Massachusetts en Amérique alors qu'il n'avait pas un sous. Il avait terminé sa dernier année d'étude avec mention excellent et faisait partie des 5 meilleurs élèves de cette année là. Il avait, quelques mois auparavant signé un contrat pour un poste clé dans une des multinationales les plus puissantes d'Angleterre, Wellington Management. C'était un de ses rêves. C'est là que son rire se transforma en un sanglot tout aussi incontrôlable. Parce qu'il savait ce que cela voulait dire. Il commençait à mettre tout les éléments les un derrière les autres. Il espérait se tromper.

Il avait perdu la mémoire. Il ne savait pas à partir de quel circonstances mais tout collait. La saison et le calendrier lui montrait clairement qu'il était en décalage de deux ans. Ce gars, son ami lui parlait d'une école dans laquelle ils enseignaient tous deux. Il était en France et non dans son pays natal. Cela ne pouvait vouloir dire qu'une chose. Douleur sourde et brutale. Bouleversante . D'où venait la douleur qui remontait dans mon corps jusqu'à mon cœur. Mais aussi et surtout dans mon esprit. Ellana était morte. La douleur s'intensifia. Il avait soudain envie de hurler au monde entier à quel point il souffrait. Il n'en fit rien. Il se laissa juste retomber dans son lit. Le regard vide. Anéanti.
Il n'avait même pas la force de hurler son désespoir. Que lui restait il maintenant ?

« Avoir le sentiment d'être perdant
Quand d'avoir trop gagné on se lasse
Si dans la vie on ressent
Que l'on a plus sa place. »


Il se sentait dérivé. Emporté par le courant. Trop de bruit, trop de gens. Ecrasé par ce nouveau fardeau, il se sentait plus fragile que jamais. Il perdait pied. La réalité était tellement sombre parfois. Alors que sa vie prenait un si magnifique tournant, comment tout cela avait il pu si mal tourné ? Il regarda son présumé ami, ses yeux bleus noyé par des larmes et se redressa. Il lui demanda d'une petite voix, en français puisqu'il lui faudrait s'y remettre :

« Ellana. Tu la connaissait ? Elle est..., sa voix se brisa mais il continua, ...morte n'est ce pas ? »

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aldébaran de Beauséant
Elève Discret ♪
♣ Messages : 90
♣ Date d'inscription : 02/01/2013


MessageSujet: Re: Just remember //feat Sir De Beauséant Senior//   Lun 20 Mai - 20:56

Mais pourquoi est-ce que d'un coup, il... Il rigolait ? Est-ce qu'il pensait que c'était une blague ? Ou à l'inverse, est-ce que James avait fait une plaisanterie à Aldébaran en lui faisant croire qu'il était amnésique ? Il ne comprenait plus rien. Ca avait plus l'air d'un fou-rire qu'autre chose, alors ça devait être nerveux, mais... Pourquoi ? Aldébaran le fixa dans l'incompréhension totale, jusqu'à ce que son rire se transforme en une espèce de sanglot étrange. De toute évidence, il s'était passé quelque chose dont il n'avait pas été au courant, avant qu'ils ne se rencontrent. Cela confirmait sa théorie, d'ailleurs. Même s'il ne disposait pas de tous les éléments, il avait une idée de ce qui pouvait éventuellement se passer dans la tête de James à cet instant précis.

A cet instant précis où il se laissait retomber dans son lit, d'ailleurs, comme s'il abandonnait tout essai de raisonnement, juste après que l'oscilloscope sur le côté du lit se soit légèrement affolé pendant quelques instants. Parce qu'il s'était rendu compte de quelque chose, sûrement ? Parce qu'il avait réussi à reconstituer une partie du puzzle, et sans doute la plus importante. Peut-être qu'il avait compris pourquoi il était ici, en France, au lieu d'être en Angleterre. Et d'autres choses encore ? Après tout, Aldébaran ne connaissait qu'une infime partie de sa vie, et seulement d'après ce qu'il pouvait comprendre. Il se sentait complètement inutile, pour cette raison précise.

James resta encore allongé pendant quelques instants, le regard complètement vide, avant de se redresser à nouveau. Aldébaran sortit de ses pensées pour se concentrer une fois de plus sur ce qu'il se passait à l'instant présent. Il put ainsi remarquer une vague d'émotion dans les yeux de son ami. Ellana ? Non, il ne la connaissait pas. Comment pouvait-il la connaître, alors qu'il ne lui en avait jamais parlé ? Si Aldébaran ne pouvait rien lui dire maintenant, c'était de la faute de James. S'il lui avait expliqué, il aurait pu en mener plus large. Et pourtant... Et si c'était lui qui aurait dû être plus curieux que ça ? Mais à quel prix ?

Il ne savait même pas pourquoi il s'en voulait à ce point. Cependant, il attendait une réponse de sa part, et il ne pouvait pas le laisser en plan à ce moment-là, alors qu'il était à deux doigts de la crise de larmes. Apparemment, il savait parler français, ou alors il avait retrouvé comment faire.

"Je... Je n'en sais rien. Tu ne m'as pratiquement jamais parlé d'elle. "

Trop facile, Aldébaran, beaucoup trop facile. Mais c'était si dur de lui dire ce qu'il pensait... Même si de toute évidence, c'était la meilleure chose qu'il pouvait faire. Il se mordit douloureusement la lèvre, comme pour se donner un coup de fouet.

"Mais... Avec le peu que je sais... Je suppose. Sûrement... "

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Comme c'est trop cool:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
James MacBond
Prof de Mathématiques, Sac.
♣ Messages : 301
♣ Date d'inscription : 28/07/2012


MessageSujet: Re: Just remember //feat Sir De Beauséant Senior//   Sam 3 Aoû - 12:05

"Je... Je n'en sais rien. Tu ne m'as pratiquement jamais parlé d'elle. "

Donc, elle l'était. Sinon, pourquoi aurait il garder le silence sur son existence dans le cas contraire ? Cela paraissait logique, et ce jour là, James hait la logique. C'était tellement irréelle, tellement dur à assimilé. Pourquoi elle et pas lui ? Pourquoi avait fallu que ça leur arrive ? Que restait il de sa vie a présent ? Des lambeaux déchiquetés de souvenirs. Il voulait montrer toute sa frustration. Il ne pourrait plus jamais serré Ellana dans ses bras, elle ne rirait plus et ne chanterait plus avec lui, se moquant de sa voix totalement fausse. Elle ne ferait plus rien de cela. Elle ne ferait plus jamais rien. Jamais.

La gorge du jeune professeur se serra. Il regarda cet ami qu'il ne connaissait pas mais qui avait pris la peine de venir lui rendre visite malgré tout. Cela voulait dire qu'il avait réussi à reconstruire quelque chose malgré tout. Qu'il avait pu continuer à vivre. A moins qu'il n'ait fait que survivre, Il se demanda comment il avait pu être. Pareil à avant ? Non, c'était peu probable. Il était trop joyeux avant, trop espiègle. Il se demanda s'il le serrait un jour à nouveau. Mais dans l'immédiat, il avait besoin de trouver du réconfort. Il penserait au reste ensuite. Il ne savait pas ce qu'il ferait plus tard. Comment envisager le futur à présent ?
Son ami, comment avait t-il dit s'appeler déjà ? Aldébarran.., il fit, d'un air contrit :

"Mais... Avec le peu que je sais... Je suppose. Sûrement... "

James se sentait petit d'un coup. Tout petit. Ca paraissait logique, mais l'entendre de quelqu'un, c'était encore autre chose. Même si il connaissait la vérité à présent, il se sentait effondré. C'était une partie de lui qui était partit avec Ellana, tout ce qu'il avait de mieux en lui. Il se redressa malgré les fils et la tête qui lui tournait et vint se blottir contre son ami, comme un enfant. Des larmes coulait le long de ses joues, sur ses lèvres, lui laissant un goût salé dans la bouche. Certaines mouillèrent le vêtement de son collègue, le pauvre n'avait pas fini d'en voir de toutes les couleurs avec le professeur aujourd'hui, d'ailleurs, ce dernier s'en voulait un peu de l'ennuyer avec ses problèmes personnels, mais il n'aurait pu faire autrement, il était en état de choc. James tremblait comme une feuille, il était frigorifié, peut être par ce qu'il avait vécu la pire journée de son existence, une voix dans sa tête lui fit d'un air moqueur la deuxième... En effet, il avait surement du vivre déjà une fois la mort de sa femme. Il ne parvenait même plus à lâcher le bras d'Aldébarran, accroché à lui comme à une bouée de sauvetage, comme si en le lâchant, il risquait de se noyer., de se perdre ou encore de tomber.

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aldébaran de Beauséant
Elève Discret ♪
♣ Messages : 90
♣ Date d'inscription : 02/01/2013


MessageSujet: Re: Just remember //feat Sir De Beauséant Senior//   Jeu 8 Aoû - 16:04

James parut totalement perdu pendant quelques secondes, et Aldébaran se demandait s'il ne devrait pas le laisser seul, au calme. Il avait espéré se tromper au sujet de sa femme, mais ce n'était apparemment pas le cas. Peut-être que maintenant, James voulait juste se reposer, dormir un peu, de toutes façons il n'avait plus que ça à faire avant sa sortie de l'hôpital. Ou peut-être qu'il n'avait simplement pas tout à fait envie de le voir plus longtemps que ça, lui, l'homme qui lui avait ré-annoncé la mort de sa femme, et qui lui faisait remonter des souvenirs extrêments douloureux, à en juger par l'état dans lequel il était.

Il allait lui proposer de s'en aller, mais James se blottit dans ses bras de façon plutôt inattendue. Besoin de réconfort, sûrement. Compréhensible. Aldébaran connaîssait trop bien ce rôle, c'était un peu comme s'il en avait pris l'habitude, maintenant. D'abord avec son petit frère lors de la mort de leurs parents, ensuite avec James, il était celui qui réconfortait, et tentait d'apaiser les douleurs. Depuis le temps, il savait rassurer. Il savait accepter les autres dans ses bras, il savait calmer en caressant d'une main rassurante, il savait garder une respiration calme et constante et rester silencieux, les paroles ne faisaient parfois qu'aggraver les choses. Pas de "shhh, ça va aller", ni de "c'est pas grave", parce que de toute évidence, c'était purement hypocrite, et l'autre le savait. Tout ce qu'il avait à faire, c'était fermer les yeux et le laisser pleurer, évacuer.


"On ne sait pas encore ce qui t'a mis dans cet état. "

Peut-être qu'au lieu de se ressasser le passé indéfiniment, il était mieux pour l'instant de penser à quelque chose de plus récent, et de potentiellement plus étrange. James savait comment sa femme était morte, mais personne ne savait comment il avait été plongé dans le coma, et une simple indication telle que "il a pris un coup" n'aidait pas spécialement. Et après deux semaines, ne pas savoir ce qu'il s'était passé exactement, alors que ça semblait aussi idiot... Soit c'était louche, soit on n'avait pas cherché du tout à comprendre. Et on avait cherché à comprendre, justement. Quelque chose n'était pas clair.

Comme par exemple le fait que rien n'ait été retrouvé par terre, ou du moins rien d'assez lourd pour être tombé en l'assomant. A partir de ce simple constat, tout pouvait prendre une dimension étrange. Si quelque chose était bien tombé malencontreusement, pourquoi l'avoir retiré, et surtout qui l'aurait fait ? Tout indiquait que c'était volontaire, mais là encore, personne n'avait une quelconque indication à propos de l'objet qui aurait utilisé, et surtout de qui pouvait lui vouloir du mal. Et le pire dans tout ça, c'était que peut-être qu'une enquête un peu plus conséquente se serait déroulée s'il en était mort, quand bien même la menace était toujours bien présente - si menace il y avait.

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Comme c'est trop cool:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
James MacBond
Prof de Mathématiques, Sac.
♣ Messages : 301
♣ Date d'inscription : 28/07/2012


MessageSujet: Re: Just remember //feat Sir De Beauséant Senior//   Mer 28 Aoû - 18:54

James avait besoin d'air. Il suffoquait. Il devait quitter cet endroit. L'hôpital. Tout ici avait une odeur de mort. Parce qu'au fond, c'était bien cela un hôpital. Un endroit ou des gens étaient amenés et condamnés à la mort. Combien de personne avait bien pu émettre leur dernier souffle sur ce lit ? James n'avait pas envie de le savoir, c'était douloureux. Le problème de l'homme, c'est qu'à force de se voiler la face en pensant être immortel, il oublie à quel point il son petit, à quel point en quelques secondes, leur vie peu basculer.

"On ne sait pas encore ce qui t'a mis dans cet état. "

Il n'y avait pas encore pensé. Ce qui avait pu le mettre dans cet état. Quelles étaient les circonstances de son arrivée à l'hôpital. Peut être était il tombé dans les escaliers ? Peu probable vu ce que son ami venait de dire. Il n'avait pas la moindre idée ni le moindre souvenir de ce qui aurait pu se produire. Accident ? Sans doute. Après tout, qui aurait pu lui en vouloir assez pour l'agresser. Il n'arrivait pas à bien réfléchir ici. Dans cet air à l'odeur de désinfectant. Il devait sortir. Tout de suite.

Sans réfléchir, il enleva les fils qui le retenait prisonnier en quelques sorte de son lit. Les machines s'affolèrent, n'étant plus relié à rien. Il devait faire vite avant qu'un médecin ne tente de le reclouer au lit. Il s'appuya contre le mur, les muscles de son corps engourdis et affaibli après un si long moment d'inaction. Cela frustra un peu James qui se sentait d'une lenteur accablante. Dans la penderie jouxtant son lit, il sortit sa longue veste noir qui lui donnait un petit côté Sherlock et après l'avoir péniblement enfilé, il prit ses chaussures et voulut se diriger vers la sortie. Là, il eut un léger étourdissement et se rattrapa à Aldébaran.

«  On peut partir ? »

C'était presque une supplication. Mais à vrai dire, James détestait cet endroit. Il ne pouvait pas concentrer ses pensées dans un endroit pareil. Et son ami avait bien compris qu'il devait se changer les idées, c'était sûrement la raison pour laquelle il abordait le sujet de son accident. Si c'était bien un accident... Le jeune professeur était d'accord avec lui. Il avait besoin de faire quelque chose, sinon, il ne tiendrait pas le choc. Et rester coincé dans un hôpital était la dernière des choses dont il avait besoin. Et évidemment, les médecins ne le verrait pas de cet œil là. Médecins, qui se dit en passant ne tarderait pas à arriver, prévenu par leurs complices les machines. Il lança à Aldébaran un regard suppliant.

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aldébaran de Beauséant
Elève Discret ♪
♣ Messages : 90
♣ Date d'inscription : 02/01/2013


MessageSujet: Re: Just remember //feat Sir De Beauséant Senior//   Lun 9 Sep - 21:10

Aldébaran sentit James se séparer de lui et l'aperçut avec stupeur arracher chacun des câbles qui le reliaient aux machines et autres... Et autres... Eh, c'était une perfusion, ça ! Est-ce qu'il pouvait vraiment, sans prévenir, sur un coup de tête, se priver de quelque chose qui pourrait le faire aller mieux ? Et surtout pourquoi est-ce qu'il pétait un plomb comme ça, c'était à cause de ce qu'il avait dit à propos de ce qui l'avait plongé dans le coma ? Est-ce qu'il se souvenait, ou est-ce qu'il avait envie de se souvenir ? James parut sauter de son lit, mais se rattrapa au mur, preuve de sa faiblesse qui le clouait encore au sol malgré toute la volonté dont il pourrait faire preuve. Il était vraiment déconseillé dans son cas de s'en aller de cet hôpital, et s'il n'avait pas déjà attrapé et enfilé son manteau, Aldébaran l'aurait sûrement re-cloué dans son lit. D'ailleurs, il pouvait le faire, maintenant qu'il s'était cramponné à lui en dernier recours parce que de toute évidence, son ami ne tenait pas bien sur ses pieds.

"On peut partir ?"

Comme s'il s'agissait d'un ordre, Aldébaran chassa cette idée de son esprit et son cerveau un peu secoué se mit à élaborer un semblant de plan d'attaque. Et il devait réfléchir très vite d'ailleurs, parce que même si c'était tout de même l'heure de la pause café, il y avait sûrement des médecins et des infirmières prêts à rappliquer à peine le moindre problème - et il s'avérait que le fait que le coeur d'un patient se soit brusquement arrêté de battre, tel le laissaient penser les machines, était assez problématique.

Il lui vint à l'esprit une idée tout à fait idiote mais qui pouvait peut-être fonctionner s'ils avaient beaucoup de chance, s'ils ne perdaient pas de temps, et surtout si James n'était pas trop réticent, histoire d'éviter de faire passer cette histoire pour une tentative de viol.

"Ecoute, on va faire comme si c'était moi le patient et toi qui me rendait visite, mais pour ça il faut qu'on échange de vêtements - tu peux toujours garder ton manteau hein - et comme ça si jamais ils nous rattrapent dans les couloirs et ils nous reconnaissent pas, tu pourras partir quand même, par contre faudra que tu essayes de marcher correctement au moins pendant qu'on sera à l'hôpital, c'est risqué mais c'est le moins pire" lui annonça-t-il en déblatérant les mots aussi vite que sa langue lui accordait, tandis qu'il s'affairait déjà à lui enlever - arracher - son manteau.

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Comme c'est trop cool:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
James MacBond
Prof de Mathématiques, Sac.
♣ Messages : 301
♣ Date d'inscription : 28/07/2012


MessageSujet: Re: Just remember //feat Sir De Beauséant Senior//   Jeu 19 Sep - 19:26

James aurait bien aimé être dans de meilleur condition pour courir dehors comme un lapin. Cette soudaine crise d'hystérie dont il était atteint, cette soudaine envie de quitter cet endroit sur le champ était parfaitement incontrôlable. Aldébaran sembla réfléchir un instant et se lança dans l'élaboration d'un plan. Plan d'ailleurs plutôt ingénieux de l'avis du mathématicien.Quelques détails lui échappèrent à cause de cette langue dont il ne maîtrisait plus toutes les ficelles et de la vitesse à laquelle le professeur la lui avait débité. Heureusement, il avait compris l'essentiel.

Il se demanda comment il avait été après l'accident. Joyeux ? Triste et solitaire ? Rebelle ? Il ne savait pas trop, sans doute un peu cachottier d'après ce que son camarade savait ou plutôt ne savait pas. Il eut une soudaine envie de s'excuser, ce qu'il fit sans tarder. Il se promit aussi de ne plus rien cacher à son collègue. Il pensa à ce boulot, lui qui avait très vite rêvé de quitter l'école, se trouvait en être maintenant à l'état d'enseignant ? C'était de mauvais gout. D'un autre côté cela ne l'étonnait pas, aider des élèves à apprécier les math pourrait facilement devenir une vocation pour l'anglais. Il se rappelait l'époque où il faisait tourner sa prof de math à lui en bourrique en lui posant des questions trop compliqué pour elle.

Il se demanda aussi pourquoi avoir choisi une école d'art. Et en France qui plus est. Il existait des écoles de math réputés à travers le monde dans lequel il aurait pu entrer. Alors pourquoi ici ? Lui qui n'était pas un grand fan de musique, dessin et tout ces trucs ou il fallait se servir de son imagination. Il devrait y réfléchir, peut être avait il noter les raisons quelques part ?
Il réfléchissait trop et cela lui faisait perdre un temps précieux. Pour une fois, il ferait mieux d'agir avant de réfléchir. Et Aldébaran lui en laissait l'occasion en planifiant son évasion à sa place. Heureusement d'ailleurs car il faisait vraiment n'importe quoi.

Cela l'amusait un peu aussi, il aimait plutôt bien l'idée de s'enfuir comme un jeune délinquant. Un peu d'action ne pouvait pas lui faire de mal après tout. Cela lui permettrait de penser à autre chose. Ce n'était pas donné à tout le monde. Et il avait eu de la chance d'être tombé sur un ami à son réveil. Il aurait pu se retrouver seul et déboussolé et là, il aurait vraiment cru perdre la tête. Il se sentait plus fort en compagnie de son ami et collègue. C'était une présence rassurante pour James, un véritable ami. Il le pensait sans même le connaitre. Ou en tout cas, le reconnaitre.

Il laissa donc son collègue récupérer sa veste et se hâta de suivre le plan qu'il avait élaboré, espérant que les médecins n'arrivent pas avant. Cela semblait étrange d'ailleurs qu'ils ne soient pas encore arrivés mais cela arrangeait le mathématicien donc il espérait que la suite du plan se déroulerait sans accroche. Dans le cas contraire, il serait surement cloué dans son lit par une infirmière.

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aldébaran de Beauséant
Elève Discret ♪
♣ Messages : 90
♣ Date d'inscription : 02/01/2013


MessageSujet: Re: Just remember //feat Sir De Beauséant Senior//   Mar 24 Sep - 21:34

Au point où il en était et maintenant qu'il avait réussi à récupérer le manteau de James, Aldébaran se fichait totalement de ce qu'il pouvait se passer autour de lui. Il était un peu trop concentré sur enlever ses propres vêtements, qui finalement, étaient peut-être très seyants, mais n'étaient sûrement pas pratiques dans les situations d'urgence telles que celle-ci. Surtout son haut. Il ne savait même pas s'il s'agissait d'une chemise, ou d'un t-shirt-cache-coeur un peu élaboré, dans tous les cas le tissu partait dans tous les sens et il ne savait même plus quel trou correspondait à quoi. Et ça y est, ce qu'il craignait : il venait de se prendre la tête dans cette espèce de double-encolure-décolletée - appelez ça comme vous en avez envie. Voilà ce qu'il gagnait à vouloir se dépêcher : des torticolis et des accès de rage.

A présent, Aldébaran se gelait les fesses en caleçon dans la chambre, et il ne put s'empêcher de se demander si ses vêtements iraient à James, qui était peut-être un peu moins fin que lui. Bah. Ils lui iraient, de toutes façons ils devraient bien lui aller puisque sinon ils auraient eu l'air assez stupides quand les infirmiers débarqueraient dans la chambre. D'ailleurs, il ne put non plus s'empêcher de remarquer que le temps venait à leur manquer, et que même en y mettant toute sa bonne volonté, James n'avait toujours pas fini d'enlever cette espèce de blouse étrange spécialement conçue pour les hôpitaux et qui avait la particularité de s'attacher depuis l'arrière. Aldébaran s'empressa donc devenir l'aider en faisant très attention de ne pas... De ne pas lui jeter de regard un peu trop indiscret, ce qu'il venait de faire à l'instant, mais avouez que vous l'auriez fait aussi, non ?

Il tenta de chasser cette image de son esprit, ça le déconcentrait un peu trop.

"Tu pourras m'aider à attacher cette... Chose dans mon dos, s'il te plaît ? " lui demanda-t-il en lui tendant son paquet de vêtements, tout en s'assurant qu'il n'entendait encore personne dans le couloir. Il ne savait pas trop comment interpréter le fait que personne n'était encore arrivé : d'un côté, ça l'arrangeait parce que ça leur donnait encore un peu de temps pour organiser leur "fuite", mais de l'autre, si un patient avait réellement un problème, il aurait très bien le temps de mourir seul dans son lit avant que quelqu'un ne vienne le voir.

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Comme c'est trop cool:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
James MacBond
Prof de Mathématiques, Sac.
♣ Messages : 301
♣ Date d'inscription : 28/07/2012


MessageSujet: Re: Just remember //feat Sir De Beauséant Senior//   Ven 27 Sep - 10:36

James se battait avec sa chemise d'hôpital. Comment ça s'enlevait se truc ? Par l'arrière ? Et comment le mathématicien était sensé l'atteindre l'arrière ? Il n'était pas aussi souple qu'une danseuse. En faites, il n'était même pas souple du tout. Il eut un léger vertige quand il tenta de se contorsionné pour voir ce qu'il faisait, ce qui le décida à détacher la fermeture à l'aveugle. Aldébaran s'il avait eu un peu de mal à enlever son haut y était parvenu alors que James avait à peine réussi à atteindre son dos. Misère ! Heureusement, son collègue vient à sa rescousse et l'aida à défaire la blouse. Il se demanda ce qui se passerait si quelqu'un arrivait maintenant. Ca deviendrait un peu gênant. La chemise d'hôpital fut enfin enlevée au grand soulagement de James et Aldébaran lui demanda :

« - Tu pourras m'aider à attacher cette... chose dans mon dis s'il te plaît ?


Il lui tendis ses propres vêtements. James lui promis de l'aider après avoir enfilé les vêtements. C'est là qu'il eut un doute. Il ne rentrerait peut être pas dans les vêtements de son collègue. Il avait quand même une forte carrure et il était aussi un peu plus grand. Il regarda le prof longiligne, les vêtements, puis lui. James n'était certes pas gros, loin de là mais il doutait quand à sa capacité de se compacter dans ce vêtement. Il tenta quand même. Il prit le T-shirt qui ressemblait à... à quoi au juste ?  Le jeune professeur n'aurait su le dire. Ce n'était pas trop son genre de vêtement. A vrai dire, il ne s'était jamais vraiment préoccupé de sa tenue vestimentaire ou tout du moins, elle était très sobre. Il trouva miraculeusement ou il devait mettre ses bras et sa tête et tenta d'enfiler le vêtement. Heureusement que le tissu était un peu élastique car ce n'est peut être que grâce à ça que le professeur parvient à l'enfiler. Il avait presque peur de respirer avec le vêtement sur lui. Le tissu était collé à sa peau, et était juste au niveau de la taille. Mais juste ne veut pas dire trop petit après tout. Il eut un peu de mal aussi avec le pantalon mais parviens par je ne sais quel miracle à l'enfiler aussi. Il avait les oreilles qui bourdonnaient, sans doute aurait il mieux fait de rester ici mais il ne voulait pas. Il aida alors Aldébaran a attaché la chemise d'hôpital. James se demandait pourquoi personne n'était encore arrivé. Etait ce un jour de fête ? Et dans ce cas pourquoi Aldé' serait venu lui rendre visite ? A moins que ce ne soit qu'un jour de fête pour les médecins ? Ou alors il y avait peu être eu un problème de connexions de câbles dans sa chambre. Quelque chose dans le genre.

"Comment fuir d'un hôpital en deux épisodes avec James et Aldé'."


C'était exactement ça. James eut un faible sourire. C'était bien qu'il se remette aussitôt à rigoler et faire des blagues débiles. Surtout, il ne devait pas s'arrêter. Il devait trouver le moyen de rigoler malgré la disparition de ce qui avait été pour lui la personne la plus chère à son Coeur. Il devait profiter de la situation cocasse pour se changer les idées. Il venait aussi inconsciemment de surnommer son ami. Il se demanda si c'était comme ça qu'il l'appellait auparavant.

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aldébaran de Beauséant
Elève Discret ♪
♣ Messages : 90
♣ Date d'inscription : 02/01/2013


MessageSujet: Re: Just remember //feat Sir De Beauséant Senior//   Sam 19 Oct - 20:38

Aldébaran attendit que James ait terminé de se démener avec ses vêtements en tentant de se donner une contenance en croisant les bras comme si tout était normal - nooon, il ne se sentait pas du tout ridicule, juste avec cette espèce de blouse immonde ouverte dans son dos... Une fois que son ami eut fini de décortiquer son haut et de s'enfiler (difficilement, certes) dans son pantalon, il se tourna dos à lui en arborant un fier sourire, lui indiquant qu'il pouvait maintenant faire des jolis petits noeuds avec les bouts de ficelle qui pendouillaient, histoire que les gens qui passaient dans les couloirs n'aient pas une vue directe sur son postérieur quand ils seraient sortis.

"Comment fuir d'un hôpital en deux épisodes avec James et Aldé'."

James avait bien résumé la situation. Aldébaran pouffa de rire, avant de se rendre compte qu'il l'avait appelé autrement que par son prénom complet, qu'il aurait sûrement eu du mal à retenir d'ailleurs (ce qui était d'ailleurs tout à fait compréhensible, parce que sérieusement, "Aldébaran", c'est quand même un peu long comme prénom), mais par un diminutif. Peut-être que certaines choses n'étaient pas définitivement perdues en fin de compte, ce qui était bon signe, parce qu'il retrouverait dans ce cas la mémoire à un moment ou à un autre, progressivement. Mais ce n'était sûrement pas le moment de se laisser aller à des réflexions de ce genre, il aurait tout le temps de cogiter à ce sujet lorsqu'ils se seraient sortis de tout ce pétrin, et il leur fallait se mettre en marche maintenant s'ils ne voulaient pas risquer de croiser les mauvaises personnes.

"Allez, go ! "

Aldébaran mit le manteau sur les épaules de James et se tint à son bras comme s'il était le malade - mais surtout pour le soutenir au cas où il avait un vertige mal-venu. Il ouvrit la porte de la chambre, le laissa passer un peu avant lui le temps de prendre un air cancéreux, et déambula avec lui dans les couloirs comme si de rien n'était, le guidant sur le chemin de la sortie.

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Comme c'est trop cool:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
James MacBond
Prof de Mathématiques, Sac.
♣ Messages : 301
♣ Date d'inscription : 28/07/2012


MessageSujet: Re: Just remember //feat Sir De Beauséant Senior//   Ven 25 Oct - 20:03

Cela eut en tout cas pour effet de faire pouffer Aldébaran à qui James attacha maladroitement l'arrière de la chemise d'hopital. Cette situation d'échange de vêtements avait été pour le jeune professeur quelque peu embarrassant, étant fort pudique mais il s'en sortait plutôt bien. A l'école, on se moquait souvent de ça mais heureusement, James qui malgré tout était assez extravertis dans sa jeunesse et plein de fougue n'avait jamais hésité à prononcé tantôt une réplique cinglante qui laissait le malheureux élève complètement statufié ou alors, il lui foutait carrément une beigne dans le cas ou il s'agissait d'Alexandre, l'espèce de crétin avec qui il s'était retrouvé en classe depuis qu'il avait 3 ans, pendant près de 15 ans, ce qui n'était pas rien. Il se rappelait n'avoir jamais pu supporter ce fils à papa et lui avoir toujours mené la vie dure, évidemment, le garçon le lui rendait bien et il avait passé leurs années à se faire des coups bas dans le dos. James n'avait pas toujours été très fier de ce qu'il avait fait mais on pouvait dire qu'Alex non plus. Il était un peu quitte en somme. Au final, malgré ces disputes incessante, il avait été de bons amis même si personne n'aurait pu le deviner. Il avait même été le témoin de son mariage au grand étonnement de tous et James avait lui même dépanné plusieurs fois Alex lorsque ce dernier avait eut des soucis financiers. Le jeune prof se demanda s'il avait gardé contact avec l'insoumis garçon.

"Allez, go ! "


Il eut un léger sursaut, retour sur la réalité. Il laissa Alex dans un coin de sa mémoire, il y penserait plus tard, pour le moment le temps pressait. Aldébaran mit sur les épaules de James sa veste et tout deux se dirigèrent vers la sortie, le professeur de danse faisait mine de se tenir à son collègue. Le coeur de James battait fort dans ses tempes, il ne savait pas si c'était à cause de cette fuite improvisée ou juste la faiblesse du retour mais il était bien content de pouvoir compter sur son ami. Sur le chemin, lorsqu'il croisait un médecin, James se crispait légèrement mais prenait un air innocent, ce qui n'était pas bien compliqué avec ces deux grands yeux bleu pâle qui avait tendance à lui donner un air inoffensif, ce qui d'ailleurs n'était pas très loin de la vérité. James avait l'impression qu'on lui serrait le crâne entre deux étaux mais il prenait garde de prendre une allure régulière malgré ses muscles qui le tiraillait légèrement. Il fallait que son corps se réhabitue à bouger un peu. Il fut ravi de rencontrer enfin l'air libre. En effet, à l'intérieur, il mourrait de chaud. Il respira une grande bouffée d'air, savourant l'absence de produit médicaux dans l'air. James devait avoir contracter une genre de phobie des hôpitaux, ce qui était contraignant si il lui arrivait de nouveau quelque chose. Ils continuèrent à marcher pour échapper au regard que les fenêtres donnait sur l'entrée. James se retourna vers Aldébran et il lui fit, avec toute la sincérité dont il était capable :

« - Merci. »

Parfois un mot pouvait suffire à retranscrire toute la gratitude. Pourquoi un grand discours alors que ce mot voulait tout dire. James n'aurait pas su rester là bas tout seul. Sans le jeune professeur de danse, il aurait probablement complètement disjoncté. La blessure qu'avait laissé l'annonce faites un peu avant allait mettre du temps à cicatrisé certes mais grâce à son ami, il savait qu'il ne serait pas seul, il pouvait compter sur lui. Il passa une main fatigué dans ses cheveux. Femant les yeux un instant pour diminuer le mal de tête dont il était apparemment sujet.

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ethan Collins
Administratrice Spark
♣ Messages : 1535
♣ Date d'inscription : 28/11/2011


MessageSujet: Re: Just remember //feat Sir De Beauséant Senior//   Mar 26 Nov - 18:15

|| UP ||

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je vous aimeuuuh ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aldébaran de Beauséant
Elève Discret ♪
♣ Messages : 90
♣ Date d'inscription : 02/01/2013


MessageSujet: Re: Just remember //feat Sir De Beauséant Senior//   Lun 2 Déc - 19:13

[Akqsdflk désolée ça devrait être puni par la loi de faire attendre quelqu'un à ce point QwQ ]

Heureusement pour eux deux, Aldébaran connaissait plutôt bien les couloirs de l'hôpital, ils éviteraient donc de se paumer (ce qui aurait été légèrement problématique sachant qu'ils devaient être plutôt rapides histoire de ne pas lancer une folle course-poursuite entre les fauteuils roulants et les civières). Il avait dû accompagner un nombre incalculable de fois des élèves de sa classe jusqu'ici depuis le début de l'année, d'ailleurs il se demandait toujours pour quelle raison étrange c'était toujours ses élèves qui passaient leur temps à se faire des entorses... Affaire à creuser. Pour l'instant, il ne devait pas avoir l'air de réfléchir, il devait donner l'impression qu'il souffrait le martyre tel le pauvre malade qu'il était.

Il leur fallut approximativement cinq bonnes minutes pour sortir de l'hôpital, et dès qu'ils eurent ouvert la porte, Aldébaran put ressentir l'intense relaxation que James éprouvait dans la gigantesque bouffée d'air frais qu'il prit. Ce qui était d'ailleurs tout à fait compréhensible vu que de façon général, l'air dans les hôpitaux était assez malsain et il suffisait d'en respirer qu'une très faible quantité pour se sentir déjà un peu malade. Même Aldébaran se sentait légèrement mieux par rapport à quelques secondes auparavant, alors qu'il n'avait même pas remarqué qu'il se sentait mal. Il l'amena enfin à une distance plutôt raisonnable du bâtiment, ç'aurait été plutôt dommage de se faire prendre ici alors qu'ils étaient si près du but.

Ils s'arrêtèrent tous les deux une fois arrivés un peu plus loin, et Aldébaran eut du mal à retenir un léger gloussement nerveux en réalisant ce qu'ils venaient de faire. Non, mais sérieusement. Quel âge ils avaient ? Quinze ans ? Nooon, mais d'un côté c'était pour le bien de James, il se sentait mieux maintenant voilà. Mais le fait était qu'ils n'y avaient pas spécialement réfléchi plus que ça et qu'il y allait peut-être y avoir des conséquences un peu désagréables et Aldébaran n'avait aucune idée de ce qu'elles pouvaient être... Oui, bon, raison de plus pour ne pas y penser, allez. Il reprit son calme au bout de quelques secondes, plus précisément lorsque James lui annonça un "merci" aussi sincère que solennel.

"Um... De rien, je suppose. Enfin, je veux dire, c'est normal quoi... L'amitié, tout ça tout ça. Ahem. "

Qu'est-ce qu'il était supposé répondre de toutes façons dans ce genre de situations ? Il n'avait pas spécialement l'impression de lui avoir rendu un service incroyable, enfin peut-être que si avec un peu de recul, mais il avait surtout eu l'impression de s'amuser comme un adolescent.

"Ecoute, umm... Je peux toujours te ramener à l'Académie si tu veux, ou alors si tu veux aller ailleurs... Je sais pas. Dans tous les cas, um... Au pire je pourrai venir récupérer les vêtements qu'ils ont gardés à l'hôpital, un peu plus tard pour qu'on laisse couler l'affaire un petit peu et puis... On verra bien ? "

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Comme c'est trop cool:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
James MacBond
Prof de Mathématiques, Sac.
♣ Messages : 301
♣ Date d'inscription : 28/07/2012


MessageSujet: Re: Just remember //feat Sir De Beauséant Senior//   Dim 16 Mar - 20:51

[Bah voilà, j'ai réussi à faire encore pire, je n'ai plus qu'à aller me pendre quoi Razz Sorry Aldé <3 Pour me faire pardonner je t'offre un champ de coquelicot pour aller avec celui de paquerêttes Razz]



"Um... De rien, je suppose. Enfin, je veux dire, c'est normal quoi... L'amitié, tout ça tout ça. Ahem. "

Cette remarque fit sourire James. Il savait que rare étaient les amis qui l'auraient aidés à sortir de cette manière. Il en avait pourtant eu beaucoup auparavant. Avait il réellement tout abandonné pour venir en France ? La pensée de sa fiancé apparu alors et il comprit. Le professeur regarda autour de lui, reprenant enfin conscience de la réalité. Mais pourquoi ici plutôt qu'ailleurs ? Il aperçu un homme qui jetait sa cigarette juste au bout de la rue. Quelque chose en lui semblait familier au professeur. Lorsque ce dernier tourna sa tête, James se figea. Deux grands yeux bleus pâle et une chevelure blonde ébouriffée. Aucun doute, c'était l'oncle Will. Le mathématicien baissa le regard, priant pur qu'il ne soit pas aperçu par son quasi-paternel. Car en effet, c'était lui qui avait vu grandir le garçon et l'avait éduqué. James ne voulais pas lui parler. Pas maintenant, sinon il risquait de craquer. Trop de souvenir entourait l'homme. De toute manière, il comprendrait. Il comprenait toujours.

"Ecoute, umm... Je peux toujours te ramener à l'Académie si tu veux, ou alors si tu veux aller ailleurs... Je sais pas. Dans tous les cas, um... Au pire je pourrai venir récupérer les vêtements qu'ils ont gardés à l'hôpital, un peu plus tard pour qu'on laisse couler l'affaire un petit peu et puis... On verra bien ?

Il avait disparu lorsque James releva la tête pour aquiesquer à la question d'Aldébaran. A vrai dire, ces vêtements n'avait pas grande importance. La seul pensée qui trottait dans l'esprit de James en ce moment était cette douleur, ce goût acre qui lui montait à la bouche tandis qu'un souvenir s'imposait à lui :

Ce noir... Ca m'apaise. J'ai l'impression d'être dans une tombe. Il y a juste ce rayon de soleil qui passe à travers les rideaux. Pour me rappeler que je suis vivant. Comme si c'était nécessaire... la douleur qui me ronge suffit largement. Je me sens vidé. Comme si on m'avait ôté tout ce qui faisait de moi un être humain. Suis je réellement vivant ou suis je déjà mort ? Le rayon vient joué sur ma main. Je l'enlève rapidement, sentir une chaleur sur ma peau, c'est me sentir en vie. Je veux mourir. Je veux mourir. Je me recroqueville dans le coin de ma chambre comme si il allait m'aspirer et m'emporter loin.

James ne devait pas rester seul. Il le sentait. Certains souvenirs affluait. Pourquoi était ce uniquement douloureux ? Pourquoi était ce ceux dont il devait se rappeler en premier ? Le prof se demanda s'il pouvait rester avec Aldébaran. Mais lui, il a peut être des choses de prévues. Des amis ? Une famille ? Il doit sûrement être attendu quelque part. James hésite à poser la question. Il baisse la tête pour admirer ses chaussures pour la seconde fois de la journée, se sentant un peu gêné de demander en quelque sorte, une autre faveur au danseur.

« Tu...tu as un peu de temps pour me faire visiter l'académie ? Je veux dire, juste un peu. Enfin.. si t'as le temps quoi. »

Il ne se souvenait même pas du professeur, bien que son visage lui soit familier et réconfortant. Peut être que James l'ennuyait ? Peut être qu'il aurait préféré pouvoir s'en aller au lieu de devoir supporter le mathématicien plus longtemps. Surtout vu la situation qui devait quand même lui sembler un peu délicate. Qui était délicate. Mais James se sentait tout petit. Si petit qu'il avait besoin de réconfort. Surtout, il ne devait pas se retrouver seul. Pas encore. Dieu sait ce qui se produirait sinon. C'était bizarre de penser comme ça. De savoir sans vraiment savoir. Peut être était ce du au faites qu'il avait déjà vécu une fois tout cela. Même si pour l'instant tous les souvenirs n'étaient pas là, contrairement à la douleur.

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ethan Collins
Administratrice Spark
♣ Messages : 1535
♣ Date d'inscription : 28/11/2011


MessageSujet: Re: Just remember //feat Sir De Beauséant Senior//   Mar 22 Juil - 11:05

|| RP abandonné. C'est ici pour venir le récupérer : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ||

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je vous aimeuuuh ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Just remember //feat Sir De Beauséant Senior//   

Revenir en haut Aller en bas
 

Just remember //feat Sir De Beauséant Senior//

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Let's Remember [feat. Kee Young]
» KTM 50 pro-senior à vendre
» Le 20 juin... Remember Cosmos 1999...
» Mon dieu à moi... [LIBRE Senior Year-A]
» I remember when, I remember, I remember when I lost my mind. ₪ 27 mars, 20h21

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Artistic Academy :: Concernant le membre :: RP abandonnés-