Winter -014-015 - Pear, Spark & Lastie
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Run away ~ Romi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Mael McCandless
Professeur de sport
♣ Messages : 158
♣ Date d'inscription : 17/05/2013


MessageSujet: Run away ~ Romi    Jeu 6 Juin - 21:17

« On a tort de courir après un passé enfui. »


    Il est libre Mael. Il est libre. Libre de choisir là où le mènent ses pas. Libre de choisir sa destination. Libre de partir ou de revenir. Il a la chance de pouvoir mettre un pied devant l’autre sans se soucier de son heure de rentrée. Il est libre de s’en aller sans savoir où il dormira la nuit, ni sans savoir qui il rencontrera. Et il le sait. Il en est fier. Heureux. Tout simplement heureux. Pendant 5 ans il a été privé de sa liberté, alors qu’il n’avait pas conscience de cette notion avant. Mais maintenant, il connaît sa chance. Il sait combien cette liberté est précieuse. Les gens ne se rendent pas compte de tout ce qu’ils ont le droit de faire, et ils ne savent pas non plus à quel point ces droits ne tiennent qu’à un fil. Rien n’est acquis. Pourtant aujourd’hui la populace jouit de ces droits sans en profiter, sans en comprendre le sens, elle crache sur la source même de ces libertés, elle critique ce qu’elle chérit tant au fond d’elle, elle râle sans savoir qu’elle piétine ce qu’elle a de plus important au monde. Et pire encore, au lieu de savourer ce présent que les générations précédentes lui ont laissé, elle préfère s’enfermer elle-même dans la cage de la consommation, du gain et du profit. Elle rentre elle-même dans cette geôle qu’ont conçu pour elle les capitalistes profiteurs, appâtée par l’illusion du confort matériel mais si futile qu’on lui propose. Elle se laisse submerger par le flot d’images, de couleurs vives, de mensonges, de tromperies des publicités. Elle utilise sa liberté pour s’entourer de barrières contre la Vie. Au fond, elle a peur. Peur de la solitude, alors elle s’arme de moyens de communication aliénants. Peur des jugements d’autrui, alors elle s’arme d’une apparence pathétique. Peur de la précarité, alors elle s’arme d’un confort inutile. Elle a peur de vivre oui, peur du bonheur. Du vrai bonheur. Celui que procurent la Nature, l’Amour et la Paix.  La Nature merveilleuse et sauvage, l’Amour avec ou sans le désir et la Paix avec soi-même et avec le reste du monde. Mais pour accéder à ce bonheur, il faut ouvrir les yeux. Oser regarder en face les choses qui nous effraient le plus : affronter le regard des autres, affronter l’image si horrible que la Nature nous montre de l’humanité qui la détruit, affronter notre propre regard sur notre existence. Parce qu’on a peur de la honte, de l’échec et du rejet, on n’ose pas. On n’ose pas.

    Notre jeune anglais court. Il a compris tout ça. Il a compris. Il sait ce qu’il doit faire pour parvenir à cet idéal de vie. Il a frôlé le bonheur durant les deux ans qu’il a passé à vagabonder en Amérique du nord. Seulement frôlé. Parce que lors de son voyage, il a compris une autre chose : le bonheur doit être partagé. Et le souvenir de son frère le hante encore. Il lui faut quelqu’un à qui tendre la main. A qui sourire. Une personne qu’il lui suffire de regarder dans les yeux pour exprimer l’immensité de son amour pour la Vie. C’est pour ça qu’il est revenu. Il voulait trouver sa sœur, il l’a trouvé. Maintenant, il va devoir apprendre à vivre en société. Adolescent, la société ne représentait rien pour lui. En prison, il en était exclu. Libéré, il était en marge du reste de l’Humanité. Donc il doit apprendre. Et il a peur lui aussi. Alors il court, pour penser et ne plus penser à rien en même temps, pour sentir battre son cœur , sentir vibrer toutes les fibres de son corps et s’assurer ainsi qu’il respire bien. Qu’il vit. Prendre conscience de l’air qu’il inspire, et de celui qu’il expire. La mort nous rend vivant. Et la souffrance du corps mis à l’épreuve est une douleur qui lui rappelle la mort. C’est de la sorte qu’il peut vivre. Ce samedi matin, il se sentait morne alors il a enfilé un jogging ample, un débardeur gris chiné et est parti courir. Après tout c’est de son corps qu’il est le plus habile. Il est 9h du matin et depuis 7h il court autour du stade de l’académie. Il a arrêté depuis longtemps de compter son nombre de tours, et il ne se soucie plus de la sueur qui coule le long de son torse, ni de l’ampleur de ses foulées. Il court, tout simplement.

___________
Spoiler:
 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Emma Hathaway
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 614
♣ Date d'inscription : 13/10/2012
♣ Age : 19
♣ Localisation : En Normandie


MessageSujet: Re: Run away ~ Romi    Ven 14 Juin - 21:20

Pauline Hemson
"La poésie en vers libres, c'est comme jouer au tennis sans filet" de Robert Frost 



Elle s’était levée tôt. Oui tôt. C’était rare surtout un jour de weekend genre 9 heures du matin. Mais, c’était pour lui faire plaisir. Alors la jeune blonde était sortie de son lit, avait sortie sa tenu de sport qui se résume une tenue de tennis blanche. Les deux raquettes étaient là posées sur sa chaise comme promis. Elle prit d’abord un petit déjeuner comme chaque matin composé de la même chose. Les habitudes sont vite prises ici même si cela ne faisait pas encore un an qu’elle était arrivée. Elle n’aimait pas s’attaché les cheveux et décida donc de le faire après être arrivé sur le terrain mais pour l’instant ce n’était pas le cas. La cascade de cheveux blond la coupé un peu du monde. Ne pas y penser. Elle remonta dans sa chambre et se saisi des raquettes avant de redescendre de nouveau. Pauline n’était pas la plus grande fan de tennis mais elle voulait faire plaisir a cette amie. Elle arpentait l’académie et observait les personnes. Elle n’était plus aussi presser qu’au début finalement. Ses yeux gris suivirent une forme qui courait autour de l’académie. Elle n’y prêta plus attention. Autre chose avec capté son regard : le terrain de tennis. Bizarrement personne à l’horizon. Mauvais pressentiment. Elle s’installa sur le banc et attendit.  Attendit et attendit encore. Elle finit par appelé son amie : Naia. Elle avait confiance en elle et savait qu’elle n’aurait pas fais ça sens raisons. Elle raccrocha après des explications de la part de son amie. Non pas sans être légèrement vexé. Elle pardonna sans mal. La comédienne resta un long moment sur le terrain regardant ses pieds. Soudain, elle entendit des bruits de chaussures. Quelqu’un qui courait ce rapproché. La forme de tout à l’heure surement. Cela n’avait plus d’importance, elle ne voulait plus penser à rien.  

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mael McCandless
Professeur de sport
♣ Messages : 158
♣ Date d'inscription : 17/05/2013


MessageSujet: Re: Run away ~ Romi    Lun 17 Juin - 9:44


L’ouïe est un sens primitif, avec le toucher et l’odorat. Ce sont les seuls sens que possède le nourrisson qui vient de naître. Et en courant, Mael est comme un nourrisson. A chaque fois que ses pieds frappent le sol meuble du terrain d’athlétisme, des vibrations remontent le long de sa jambe et viennent faire vibrer tout son corps. Il se sent voler, porté par le vent qui fouette son visage avec la vitesse. Et ce vent siffle à ses oreilles, il le coupe du reste de monde. Il n’entend que ce qui le concerne : le son de son foulées, celui de son souffle maintenant haletant, et les réconfortants battements de son cœur, qui vrombissent comme un million d’abeilles partout dans son être. La course a quelque chose de grisant. L’air que l’on inspire est plus salvateur, le corps est plus léger à porter, le vent plus frais, l’esprit plus sain. Pour l’Anglais, les 50 minutes premières minutes de course sont du gâteau. Le passage de la première heure est le plus dur : il faut accepter les tiraillements de ses muscles, et surmonter la douleur que provoque l’effort. Mais passée une heure et dix minutes de courses, cela devient exquis. Un pur bonheur. Voilà une petite heure qu’il nage dans cette phase d’extase. Concentré sur le rythme de ses pas, il n’a pas vu la silhouette qui s’est rapprochée du terrain. Mais rapidement le mouvement a attiré son regard, et il a aperçu la jeune fille blonde près des terrains de tennis. Ah, le tennis. Mael y a touché, comme à beaucoup d’autres choses. Mais les balles, quelque soient leur taille, ce n’est pas ce qu’il préfère. Pour sûr, il y est doué, comme dans la plupart des sports, mais cela ne lui procure pas grand plaisir. Sans plus s’intéresser à cette personne, il continue sa course. Mais lorsque trois tours après il voit qu’elle est toujours là, il se trouble. Son partenaire de jeu n’est surement pas venu au rendez-vous. Et oui ma cocotte, tu découvres ce que c’est les amis. Tu crois que c’est loyal, éternel, mais ils finissent toujours pas te trahir. Mael secoue la tête et chasse aussitôt cette pensée de sa tête : ce n’est pas parce que sa propre histoire lui a appris cette déception qu’elle doit l’apprendre à tout le monde, il n’est pas un modèle de société. Pendant le tour qu’il effectue, il garde les yeux rivés sur la fille, en attendant de voir si quelqu’un va rappliquer, mais en vain. Alors il s’énerve. Elle s’est levée tôt pour jouer, personne n’est au rendez-vous, et alors ? Pourquoi reste t-elle plantée là à rien faire ? Maintenant qu’elle est réveillée et prête à se dépenser, pourquoi elle ne fait qu’attendre, il y a un tas d’autres sports qu’on peut faire ici. Les sourcils froncés, il savoure un dernier tour de terrain en ralentissant petit à petit, puis s’approche en marchant de la jeune blonde. Il la reconnaît, c’est une élève qu’il a déjà eu. Ruisselant de sueur, la voix un peu rauque et toujours son accent natal qui vogue dans sa voix, il l’interpelle.
 
Hé toi là ! Pauline c’est ça ? On peut savoir ce que tu fous ?! T’as personne avec qui jouer, et alors ? L’autre est pas venu mais c’est pas grave, merde ! Tu vas pas rester là à attendre qu’un prince charmant te tende une raquette de tennis ! Tu t’es levée pour faire du sport, bah tu vas faire du sport.
 
Devant lui la fille ouvre de grands yeux. Bon d’accord il y est allé un peu fort, mais c’est un comportement qui le dépasse. Faut se prendre en main dans la vie, seul ou accompagné. Le temps de reprendre un peu son souffle après ces deux belles heures de course, et il reprend.
 
Si tu veux, et même si tu veux pas, je vais t’aider à faire quelque chose de ta matinée. Je suis vraiment pas fan du tennis, mais si il n’y a que ça que tu sais faire, on fera ça. Sinon je peux te proposer course, musculation, free-running, gym, toutes les disciplines de l’athlétisme, n’importe, ce que tu veux je m’en fous. C’est moi qui ai les clés de tous les locaux de sport de toute façon.
 
Il marqua sa parole par le geste, et sorti de sa poche le trousseau de clés que lui avait délivré le proviseur de l’académie.

___________
Spoiler:
 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Emma Hathaway
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 614
♣ Date d'inscription : 13/10/2012
♣ Age : 19
♣ Localisation : En Normandie


MessageSujet: Re: Run away ~ Romi    Lun 17 Juin - 13:31

Pauline Hemson 


« Nous [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] notre plus [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. » de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] 




Les pas se rapprochèrent, la jeune fille n’en avait que faire. Elle commençait à ce rendormir…Tôt, il était trop tôt pour ce levé et seul les fous le faisaient. Pauline n’était pas folle, elle irait ce recouché. C’était la meilleure solution. Sa coloc’ lui avait proposé de l’accompagner, mais la blonde avait refusé   ne voulant pas la dérangeait. La porte du terrain grinça et elle du redresse vivement la tête. Elle n’avait pas attaché ses cheveux, du coup elle du tournait la tête pour que ses yeux gris se posent sur…Son prof de sport ? 
-Hé toi là ! Pauline c’est ça ? On peut savoir ce que tu fous ?! T’as personne avec qui jouer, et alors ? L’autre est pas venu mais c’est pas grave, merde ! Tu vas pas rester là à attendre qu’un prince charmant te tende une raquette de tennis ! Tu t’es levée pour faire du sport, bah tu vas faire du sport.
Ses yeux s’agrandirent. La comédienne se demandait ce qu’avait son prof. Pourquoi donc lui criait-il dessus ? Pourquoi avoir arrêté son footing pour venir la voir ? C’était stupide, ou alors…Non elle ne voyait pas. Elle le regarder. Depuis quand courait-il ? Une heure au moins. Elle l’observe reprendre son souffle. Après le moment pur de stupéfaction, elle s’est remise et l’observe. Qu’est ce qu’il lui veut exactement ? Voilà ce qui la traquasse. Mais elle le serait bien assez tôt c’est sur. 
-Si tu veux, et même si tu veux pas, je vais t’aider à faire quelque chose de ta matinée. Je suis vraiment pas fan du tennis, mais si il n’y a que ça que tu sais faire, on fera ça. Sinon je peux te proposer course, musculation, free-running, gym, toutes les disciplines de l’athlétisme, n’importe, ce que tu veux je m’en fous. C’est moi qui ai les clés de tous les locaux de sport de toute façon.
Il sortit le trousseau de clé. Elle réfléchit pesant le pour et le contre : elle était levée alors pourquoi pas ? Sa la changerai de cette inactivité. Vraiment. Elle se releva du banc. Combien de temps était-elle restait ici ? Sur ce banc ? Un petit moment ouais… Maintenant venait une question très importante : tutoiement ou vouvoiement ? Prénom ou monsieur ? Elle n’avait pas l’habitude de taper la discute avec un prof. 
-D’accord, j’accepte la proposition. Mais je vous…Euh…tu…laisse le choix de l’activité…
Comment perdre tous ces moyens avec une simple phrase. La comédienne se reprend. Hors de question de s’avouer faible, elle a eut des personnes devant elle bien plus impressionnante quand elle était encore avec son frère. Alors non son prof de sport n’allait pas l’impressionnait plus longtemps. Quand on a du supporter les potes de son frère pas très fréquentable on peut tout supporter pour sûr. 

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mael McCandless
Professeur de sport
♣ Messages : 158
♣ Date d'inscription : 17/05/2013


MessageSujet: Re: Run away ~ Romi    Lun 17 Juin - 14:43


Pauline est une jolie fille. Elle le sait sans doute, à maintes reprises elle a du recevoir des réflexions de ses camarades masculins. Mais ce n’était pas ce qui intéresse Mael. Ici, dans cette académie, des jolies filles il y en a plein. D’une part, fricoter avec des adolescentes d’une dizaine d’années plus jeunes que lui ne lui ressemble pas. D’autre part et plus important encore, ces jeunes filles ou tout du moins la plupart ne connaissent rien à la vie. Oh certes, beaucoup n’ont pas des histoires de conte de fées pour passé, mais elles n’ont pas réellement vécu. Pour assouvir ses besoins physiques diront nous, Mael n’a pas à chercher bien loin. Il est beau lui aussi, musclé et sait être charismatique. Il n’a donc besoin que d’aller dans les bars ou se balader en ville le soir, séduire l’une ou l’autre jeune femme, et la garder dans son lit quelques jours. Rien de plus. Il n’a besoin que de chaleur humaine de temps en temps. Mais il ne cherche rien de plus, et ses conquêtes non plus d’ailleurs. Il a connu la noirceur des rues, les démons des villes, les gouffres des drogues, l’austérité des prisons, l’horreur de la mort, la solitude de la marche, l’ardeur de la Nature. Il a vécu tout ça. Il en est marqué, imprégné. Il ne lui suffit pas de fermer les yeux pour tout oublier et les rouvrir sur des jours meilleurs. L’amour, hum, il n’en veut pas. Il préfère les temps en temps, il préfère le goût du vent, le goût étrange et doux de la peau de ses amantes. Les sentiments très peu pour lui, il n’est pas prêt à perdre de nouveau quelqu’un, et il a déjà Sacha à chérir. Et l’aimer Elle représente déjà un bien grand risque. Alors Pauline est belle, et il se fera un plaisir d’entretenir ces jolies gambettes typées mannequin.
D’accord, j’accepte la proposition. Mais je vous… Euh… Tu… laisses le choix de l’activité.
Le vouvoiement. C’est une  invention bien ingrate de la part des Français. Cette règle de grammaire érige des murs entre les gens, elle impose des distances dans les relations. En anglais tout est plus simple, un seul suffit pour exprimer « vous » et « tu ». Le jeune homme a toujours du mal à se faire à cette injonction, il peine à discerner les gens qui méritent vraiment qu’il les vouvoie. Il n’a guère trouvé de candidats pour le moment. Alors qu’elle le tutoie, il n’en a cure. Après il est jeune aussi, pour elle cela doit amoindrir la barrière entre eux deux. Et puis il ne se  vexe pas, de toute manière, il va la souffrir dans les heures qui suivent, cela efface tout respect non ?
Je t’ai dis, tu choisis, on fait comme tu veux. Mais dépêches-toi, je suis chaud là.
Il plie quelque peu ses genoux et pose ses mains dessus, avant de relever la tête pour planter son regard dans celui de la blondinette.

___________
Spoiler:
 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Emma Hathaway
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 614
♣ Date d'inscription : 13/10/2012
♣ Age : 19
♣ Localisation : En Normandie


MessageSujet: Re: Run away ~ Romi    Lun 17 Juin - 15:12

Pauline Hemson 

« Celui qui [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] avec le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] d'[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] lui-[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] quelque [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] à son [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].  »
de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

La blonde n’était pas très sport genre athlétisme se dont son prof avait l’air d’adoré. Elle c’était plutôt danse, tennis et équitation. Le reste très peu pour elle. Il avait prit un air assez bizarre lorsqu’elle l’avait vouvoyé et elle avait dorénavant compris que pour lui le tutoiement c’était mieux. Bien au moins elle savait quoi faire maintenant. 
-Je t’ai dis, tu choisis, on fait comme tu veux. Mais dépêches-toi, je suis chaud là.
Elle retient un long soupir. Dans quoi c’était-elle embarqué ? Elle savait ce qu’elle allait devoir endurer. Avec un prof de sport c’est jamais de tout repos quand vous accepté de passé un peu de temps en sa compagnie. Non, Pauline ne faisait pas parti du troupeau de filles qui regarder leur prof courir et l’admirer sous toute les coutures. Pour la blonde, le sport c’était le sport. Et pas le sport ou on passe toute l’heure à le regarder. Combien de fois avait-elle entendu : comme il est mignon…J’adore l’accent qu’il a… Le pays compte beaucoup ma parole. C’était juste une remarque. Bon vu qu’il avait l’air chaud pour ce dépensé autant prendre la course non ?  Pauline ne s’y connaissait pas beaucoup en sport à part ce qu’elle adorer. Et franchement parmi la liste qu’il lui avait fournis : la musculation sans façon déjà que son frère en fait, elle ne tient pas à sa… Et puis la course permet de voir des paysages même si à son avis elle sera plus en train de pester contre le jeune homme qui lui fera faire des tours immense. 
-Allons y pour la course…A moins que tu en as marre de faire le tour de l’académie ? 
La course…Déjà elle regrettait son choix mais ce qui est dit et dit. Comme disait Shakespeare : Si vous avez des larmes, préparez-vous à les verser. Pourquoi cette réplique ?  Elle était partit pour courir toute la matinée, il aurait été plus sage dans sortir une sur la folie, ou sur le regret. Mais voilà elle ne regrettait plus, elle affrontait. Bien sur elle était endurante malgré les apparences mais elle pressentait qu’après elle ne pourrait plus s’assoir. Courage : mot qu’elle employé dans sa tête tout en le regardant. Elle laissa ses raquettes a coté de son sac et posa les mains sur ses hanches. Courage. Son regard gris dans celui marron du gars en face d’elle. 

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mael McCandless
Professeur de sport
♣ Messages : 158
♣ Date d'inscription : 17/05/2013


MessageSujet: Re: Run away ~ Romi    Jeu 20 Juin - 14:18


    A sa plus grande surprise, Pauline lui annonça qu’elle optait pour la course. Mael se demande si elle a bien compris que les choix se se résument pas à la petite liste qu’il a faite. A-t-elle conscience qu’elle est partie pour une matinée de pure souffrance ? Enfin, de pure souffrance seulement si elle n’y met pas du sien, car dans le cas contraire, au bout de trois quarts d’heure la souffrance se transformera en un plaisir quelque peu masochiste, mais enivrant à loisirs. La seule personne assez endurante pour le suivre jusqu’au bout de ses courses dans cette académie, Mael ne doute pas que ce soit Sacha. Si elle a vécu aux Etats-Unis à la manière dont il y a vécu lui aussi, c’est la seule à avoir la condition physique et psychologique nécessaire pour ça. Parce que si bien sûr les jambes et les muscles doivent suivre, et ce sont d’ailleurs ses muscles qui font sans doute le seul avantage du jeune  homme sur sa petite sœur, deux tiers de la réussite d’une course d’endurance tiennent à la force de l’esprit. Il faut savoir surmonter la douleur, fermer les portes au découragement et la peur, et se laisser bercer par le rythme de ses pas, oser aller plus loin que sa volonté, ne pas craindre de laisser le rythme de son cœur s’accélérer au point de croire qu’il va exploser. Il faut fermer les yeux et apprécier le plaisir de sentir l’air prendre possession de notre corps, ouvrir ses sens pour percevoir les douceurs de la Nature dans laquelle on évolue. Au bon d’un moment, si l’on a été assez fort pour parvenir jusque là, on se sent devenir un animal. Une noble bête, un cerf, qui fonce d’un pas léger à travers les arbres de la forêt en suivant son instinct le plus primaire de l’animal qui fuit le danger. Le danger que Mael fuit lorsqu’il court, c’est la condition humaine. Il faut trouver un motif qui vaille la peine de courir, un objectif à atteindre ou une contrainte de laquelle se libérer. L’anglais a trouvé son motif, et a acquis la force nécessaire pour pouvoir s’échapper à sa guise. Il ferme les yeux un instant, et les rouvre rapidement, une lueur brillante dans le regard.


    Tu es vraiment sûre ? Tu sais, tu peux me demander de faire autre chose que ce que j’ai dit, ce sont les disciplines auxquelles j’ai le plus vite pensé. Si on part courir, il est presque 9h30, on ne rentrera qu’après midi. Et ça ne sera une partie de plaisir seulement tu en as envie. Réfléchis le temps que je boive un coup.


    Il joint le geste à la parole en allant cherche son sac, revient vers elle et avale une longue gorgée d’eau fraîche en gardant les yeux rivés sur elle.
    So ?

___________
Spoiler:
 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Emma Hathaway
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 614
♣ Date d'inscription : 13/10/2012
♣ Age : 19
♣ Localisation : En Normandie


MessageSujet: Re: Run away ~ Romi    Jeu 20 Juin - 21:31

Pauline Hemson
"On a conscience avant, on prend conscience après." De Oscar Wilde 
Tu es vraiment sûre ? Tu sais, tu peux me demander de faire autre chose que ce que j’ai dit, ce sont les disciplines auxquelles j’ai le plus vite pensé. Si on part courir, il est presque 9h30, on ne rentrera qu’après midi. Et ça ne sera une partie de plaisir seulement tu en as envie. Réfléchis le temps que je boive un coup.
Elle se pinça la lèvre, avec un signe évident d’agacement. Oui, elle était sur et si son prof ne se décidait pas très vite à la faire changer alors elle ne serait plus prête à se bouger. Il prit sa bouteille d’eau et bu…longtemps. Pauline malgré les apparences aimait courir, et peut de gens la croyait quand elle disait ça. Et son prof non plus n’avait pas l’air d’y croire aussi. Elle voulait lui prouver le contraire, lui prouvait qu’elle pouvait courir et suivre son rythme. Enfin elle espérait, elle ferait tout même si elle devait en payer le prix après. Elle y arriverait. Dans ses yeux une détermination toute neuve.
-Je n’ai pas changé d’avis pendant que tu t’hydraté, ma seule condition est si possible de ne pas enchaîne les tours autour des bâtiments c’est tout.
Oui, la blonde ne voulait pas rester autour de ce bâtiment. Courir apporte de la liberté, et il y avait de l’espace alors pourquoi rester ici ? Son prof en courant avait l’air d’un poisson rouge dans son bocal. Elle n’en avait pas envie. Et si son prof refusé, et bien c’était sans elle, cette matinée de sport. Voilà sa réponse maintenant c’est à lui de choisir s'il veut avoir la compagnie de la jeune fille et la pousser à ce bouger ou s'il préférait rester seul...A tourner autour de l'académie pour une longue durée. 

-Es-tu d’accord ?

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mael McCandless
Professeur de sport
♣ Messages : 158
♣ Date d'inscription : 17/05/2013


MessageSujet: Re: Run away ~ Romi    Sam 22 Juin - 17:27

-Je n’ai pas changé d’avis pendant que tu t’hydratais, ma seule condition est si possible de ne pas enchaîner les tours autour des bâtiments, c’est tout. Es-tu d’accord ?
Mael venait d’apprendre un nouveau mot, s’hydrater. Elle parle bien cette petite ! A cette interrogation, il commence par répondre avec un rire. Comment a-t-elle pu imaginer qu’il l’emmènerait courir sur le stade ? Non seulement lui-même a assez couru dessus ce matin, mais en plus il a tout à fait conscience que demander à une ado d’aller courir un samedi matin, sans amis, sur une terre en plastique, c’est comme demander à un lama de vous conduire sur son dos jusqu’en Alaska. Impossible. Et puis, si depuis son il a effectué quelques repérages des alentours, il n’a pas encore exploré l’intégrité des horizons. Les découvrir en courant est sans doute la meilleure manière de le faire. Il repose la bouteille dans son sac, pose ses mains sur ses hanches et intime :
-Bon bah on y va, parce que moi non plus je ne compte pas courir ici. On commence doucement parce que toi tu n’es pas échauffée. T’inquiètes on accélèrera vite.

Sur ce, le jeune professeur se mit en route, en effectuant de petites foulées légères et aériennes, en direction du portail de derrière de l’académie. Il faut qu’il retrouve son rythme que cette rencontre a cassé. Ce n’est jamais de faire une si courte pause entre deux courses. Soit on s’arrête un quart d’heure et on prend le temps de respirer, de se détendre les muscles, soit on ne s’arrête pas du tout. Mais il n’aura pas mal, repartir en douceur et monter en allure crescendo leur ira très bien à tous les deux. Le ciel de ce matin est un peu gris, et malgré cette fin de printemps, le souffle du vent rafraîchit juste assez pour se sentir à l’aise. Ils croisent deux trois élèves. Pauline, à ses côtés, semble trouver petit à petit un rythme, il sera bientôt tant d’augmenter les foulées. C’est la première fois depuis 7 ans qu’il court avec quelqu’un à ses côtés. Ou tout du moins qu’il court en toute liberté avec quelqu’un à ses côtés. Parce qu’en groupe, en prison, ils avaient l’occasion de faire du sport, mais jamais sans surveillance. Personne dans cette académie, hormis Sacha et le directeur, ne connait ses antécédents judiciaires. C’est mieux ainsi, dans une école de gosses de riches, ce type de personnel est mal vu. Mais l’entretien qu’il a passé avec le proviseur a convaincu ce dernier : il a affaire à un homme qui a besoin de se reconstruire, et qui a assez souffert pour trouver la volonté de changer sa nature. 

___________
Spoiler:
 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Emma Hathaway
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 614
♣ Date d'inscription : 13/10/2012
♣ Age : 19
♣ Localisation : En Normandie


MessageSujet: Re: Run away ~ Romi    Lun 24 Juin - 19:52

Pauline Hemson
"Une amitié peut naître sur la terre la plus aride et la plus improbable" de Maeve Binchy 
Il rit, elle imagine bien toute les choses qui puisse le faire rire. Ce moque t-il d’elle ? Fort possible. Ou bien juste l’amuse t’il ? Tout aussi probable. Pauline ne sait pas pourquoi il rit même si elle a pleins d’idées en tête. Elle croise les bras et lui les pose sur ces hanches après avoir posé sa bouteille d’eau dans son sac. Elle sait qu’elle va courir et au plus l’événement ce rapproche, au plus elle devient impatiente. Ce n’est pas tout le monde qui aime courir comme son prof. Même si elle ne nourrit pas cette passion comme lui. Elle aime  quand même se balader que ce soit en marchant, en courant ou à cheval.
La blondinette se remémore sa rencontre avec Antarès, le jour ou son cheval avait disparu et qu’elle avait retrouvé le garçon en train de le dessiné. La discussion n’avait pas durait des heures mais elle aimé son esprit simple et a la fois recherché. Disons que quand il s’exprimait ce n’était pas forcément pour rien dire…. Oui elle avait beaucoup aimé cette balade. Peut être irait-il prêt de cette endroit, elle se souvient qu’il y avait une petite rivière le long de la clairière.
-Bon bah on y va, parce que moi non plus je ne compte pas courir ici. On commence doucement parce que toi tu n’es pas échauffée. T’inquiètes on accélèrera vite.
Les paroles du gars en face d’elle la sortirent de ses souvenirs. Elle redressa la tête, ses yeux gris suivirent son prof un instant. Elle n’hésita pas plus longtemps et le suivi. Il court ne prenant pas vraiment le soin de voir si elle le suit. Au début c’est ce qu’elle pense mais elle voit qu’il jette un coup d’œil ne serait-ce que pour voir. Elle le suit, à ces cotés perdu dans ses pensées, elle se demande a quand remonte la fois ou elle a couru pour le plaisir et avec qui…Surement avec son frère Valentin. Son autre frère préférait rester plongé dans ses bouquins et ne prenait pas la peine de sortir ce détendre. Certes, il aura un grand avenir, elle n’en doutait pas mais il est passé à coté de temps de chose…Elle ne lui en veut pas ou presque pas. Car elle aurait aimé qu’il y est une meilleure ambiance entre ces deux frères, ce qui na jamais eu lieu a part lorsqu’il était tout petit. Maintenant elle le sait…C’est mort pour qu’ils soient à trois. Triste réalité qui c’est imposé à elle lors du départ de Valentin de la maison. Et même avant. 
Elle ne fait même pas attention au rythme qui s’accélère doucement mais surement car lorsqu’elle pense elle fait tout par automatisme. Mais elle sait que si il lui parle alors elle l’entendra car elle a toujours une petite oreille qui traîne pour la prévenir. Elle est toujours sur ces gardes même si on peut penser qu’elle ne vous écoute pas. Une particularité de la comédienne. Elle observe son prof qui a l’habitude de courir, ne serait-ce que par son comportement,ces gestes. Tout en lui prouve qu’il pratique régulièrement le sport….Ou ce n’est pas toujours le cas pour certains profs qu’elle avait eut dans les années précédent celle-ci. Elle s’en souvient d’un en particulier qui ne faisait rien et qui passait son temps accoudait contre un mur à regarder ses élèves, du café à la main.  

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mael McCandless
Professeur de sport
♣ Messages : 158
♣ Date d'inscription : 17/05/2013


MessageSujet: Re: Run away ~ Romi    Mer 26 Juin - 17:56

    Mael commence à sentir ses jambes plus légères, son corps s’envoler et la sueur perler sur ses tempes. Cette sensation lui permet de s’envoler loin. Petit à petit il se soulève du sol, le voit s’éloigner sous lui, léger, il s’élève dans les airs comme une hirondelle en été, et il vole rejoindre l’âme de son frère, tout là-haut dans le ciel. En courant, c’est l’ombre d’Aaron qui court à ses côtés. 0 chaque pied qu’il repose sur le sol, la terre tremble pour deux. Lorsqu’il expire, il sent aussi le souffle chaud de son jumeau contre sa joue. Il est là, il l’accompagne sans cesse. Il ne l’a jamais quitté, son souvenir plane sans cesse au dessus de lui. Si seulement il pouvait se retourner et le voir. Si seulement il pouvait le regarder une seule fois encore dans les yeux, et lui dire tout ce qu’il lui pèse. Ses désirs, ses espoirs déçus, ses doutes, ses peurs, ses angoisses. Lui rappeler combien il l’aimait, l’aime et l’aimera. Combien sa présence lui manque. Lui raconter tout ce qu’ils auraient pu faire ensemble, la vie qu’ils se seraient construite. Lui dire à quel point il regrette de n’avoir pas été là au moment il a fermé les yeux pour la dernière. Lui raconter ses cris, ses pleurs, ses tremblements quand il l’a vu étalé au sol, gisant dans son propre sang. Mais il ne peut pas. Il ne pourra jamais. Ces doutes sont toujours présents dans l’esprit de Mael. Ils lui pèsent, le hantent, lui rongent le corps et le cœur à petit feu. Tout en courant, sa mâchoire se serre et ses sourcils se froncent. Il se concentre sur ces pas pour ne pas hurler et laisser sa colère déferler sur le monde. Il accélère encore plus la vitesse de ses pas. Tout autour de lui est flou désormais, il n’y a plus que lui. Plus que lui ? Non ! Pauline ! De manière égoiste il voulait noyer sa peine dans l’épreuve du corps, mais peut-être a-t-elle du mal à le suivre désormais ? Il court vraiment vite maintenant. Aussi il se retourne, et l’aperçoit, loin derrière au bout du chemin. Il ralentit d’un coup, et se recale sur un rythme d’échauffement pour qu’elle le rattrape sans peine.

___________
Spoiler:
 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Emma Hathaway
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 614
♣ Date d'inscription : 13/10/2012
♣ Age : 19
♣ Localisation : En Normandie


MessageSujet: Re: Run away ~ Romi    Jeu 27 Juin - 21:04

Pauline Hemson

« Qui ne se préoccupe pas de l'avenir lointain, se condamne aux soucis immédiats. » Confucius

Elle courait suivant le rythme de son prof. Il courait avec aisance. Il était à ses cotés, alors elle se permit de regarder un peu ailleurs. L’académie était vraiment immense, rien que le bâtiment. Son histoire…Elle ne l’a jamais entendu, écouté. Elle continue sans faire attention. Elle suit la route, oui elle suit son prof qui se trouve juste devant el…Stop. Pendant un moment elle est un peu perdue. Elle la quittait des yeux pas longtemps justes pour Comptempler les arbres, les alentours. Ses yeux gris se posait maintenant sur lui mais très loin devant. Elle ne l’avait pas vu accéléré…Aussi vite. Elle reprit sa route et accéléra a son tour. Il avait fini par s’apercevoir qu’il n’avait plus personne à ces côtés. Elle revient à sa hauteur et maintenant qu’elle était vraiment concentré sur ces pas et les siens elle souffla :

-Merci de m’avoir attendu…

Elle parlé bien sur qu’il soit revenu l’attendre. Elle n’était pas fatigué…Non loin de la. Juste qu’elle ne suivait pas les mouvements de son pr…Elle en avait marre de dire : son prof de sport, le gars qui lui donnait des cours de sport, son prof. Enfin tout des trucs avec prof qui ne mettait pas vraiment le moral et la super joie. Elle n’aurait déjà jamais imaginé courir avec une personne faisant parti des profs. Et puis c’était en dehors des cours alors un petit effort. Lui, il pouvait l’appelé Pauline et pourquoi pas elle son prénom ? Bien sur ce serait que pour le moment mais cela pouvais être gênant. Comme par exemple la quand il était parti loin, elle ne pouvait pas l’appelé après tout elle n’aurait pas su quoi dire. Elle était à la même hauteur ce qui lui permit de ne pas parler fort.

-Dis…Tu t’appel comment…Je peux te poser cette question ?

Elle garda le silence, reprenant un souffle normal. Elle allait courir pendant un moment alors il fallait qu’elle se règle bien. Après quand elle aurait trouvé le rythme ce ne serait plus un problème mais pour l’instant il fallait qu’elle se concentre.

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mael McCandless
Professeur de sport
♣ Messages : 158
♣ Date d'inscription : 17/05/2013


MessageSujet: Re: Run away ~ Romi    Ven 5 Juil - 10:52

La jeune blonde derrière lui ne tarde pas à le rejoindre. Arrivée à sa hauteur, elle le remercie d’une voix quelque peu haletante. Il lui répond par un léger sourire et reprend sa course à ses côtés, sans autre forme de procès. Un instant, il se demande pourquoi elle a accepté si facilement sa proposition. Ce qui est sur, c’est qu’il ne lui a peut-être pas vraiment laissé le choix, son ton sans doute était autoritaire. Mais lorsqu’il avait son âge, jamais oh grand jamais il ne se serait laissé dicter sa conduite ainsi. Les adultes ne représentaient alors pour lui qu’un simple tas d’immondices de la société, qui baise et mange dans la puanteur de la ville, et martyrise cette pauvre jeunesse qui tente de s’en sortir. Remarque, ce point de vue n’a pas vraiment changé. Si par moments Mael arrive à tendre la main aux adultes, à les accepter, à espérer qu’il puisse un jour les aimer, par d’autres plus nombreux il les hait, les insultes, ne rêve que de les voir s’effondrer. Il balance chaque jour entre l’amour et la haine, l’espoir et la résignation. Cette jeune Pauline, où donc a-t-elle été élevée pour suivre un professeur, de sport qui plus est, et de prendre plaisir à ruisseler de sueur en courant à ses côtés ? Un autre monde sans doute. C’est ce genre d’attitude qui lui plait chez les jeunes. Leur insouciance, l’immensité des choix de vie qui s’offrent à eux, la lueur dans leurs yeux, leur éternelle défiance pour montrer à la face du monde leurs valeurs, et encore, leur naturel. Les ados ne se prennent pas la tête. Ou du moins en général. Aussi quand elle lui demande son nom, tout doucement, il n’hésite pas pour répondre.

-Mael. Tu peux m’appeler comme ça. Vous pouvez tous, je m’en tape. En Angleterre on s’embête pas avec les noms des profs.

Il n’arrive pas à se détacher de ce ton marqué d’une pointe infime d’agressivité et de ces expressions familières. On lui a apprit à répondre de la sorte, et il craint de pouvoir en changer.

___________
Spoiler:
 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Emma Hathaway
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 614
♣ Date d'inscription : 13/10/2012
♣ Age : 19
♣ Localisation : En Normandie


MessageSujet: Re: Run away ~ Romi    Dim 7 Juil - 14:01

Pauline Hemson


-Mael. Tu peux m’appeler comme ça. Vous pouvez tous, je m’en tape. En Angleterre on ne s’embête pas avec les noms des profs.

Elle hoche la tête en signe d’accord, ignorant le ton de sa voix. C’est vrai quand Angleterre dans de chose sont différentes par rapport à la France. Déjà la langue, remarque idiote, mais aussi les manières, les paroles, les plats. Comme dans chaque pays à vrai dire. Pauline plutôt doué en anglais y est déjà allait plusieurs fois et elle est toujours revenu ravis. Elle préfère ne pas revenir sur le passé. Car malgré les bons souvenirs il y a aussi les mauvais ceux qu’elle veut évitait. Elle jette un coup d’œil rapide à Mael. Et lui ? Quel à était son passé ? Bon ou mauvais ? Elle ne le sera sans doute jamais. Les profs ne disent jamais rien aux adultes. Savent-ils seulement que parfois les ados et les enfants gardent mieux les secrets que les adultes ? Oui il y en a…Sa existe. Par moment ils semblent oublier que les jeunes ne sont pas stupides même s’ils le pensent et qu’ils savent quand un de leur prof de tous les jours va mal. Elle continu de courir prenant garde de ne plus se laisser avoir en plongeant dans ses pensées ou en admirant le paysage qui défile devant elle et lui. Elle a fini par adapter son rythme se doutant bien qu’il n’était pas à fond et qu’il n’allait pas tarder à s’accélérer. Certains auraient dit que c’était un suicide ce qu’elle faisait de partir courir mais elle voulait s’évader un peu…

-Tu as toujours vécu en Angleterre ?

Question comme ça, histoire qu’il n’y est pas trop de silence. Par moment c’est bien mais, part moment c’est gênant aussi. La comédienne aime les moments de calme entrecoupé d’un peu de conversation. L’être humain ne communique plus que part portable, sms, mail et autres technologies. Deux personnes dans la même pièce se parle par SMS alors qu’ils sont seuls…Stupide ? Oui assez. Pauline ne le cache pas elle aussi à un portable, elle aussi envoie des SMS mais elle n’est jamais devenue accro à cette chose qui vibre dans ta poche pendant les cours. Tu dois toujours le recharger…Chaque jour. Tellement de chose dans cette petite boite qui sont « utile ». Certes il y en a qui serve mais d’autre que dalle niette. Pourquoi encombrer une machine d’application qu’on n’utilisera jamais…Oups. Elle traine un peu. Elle reprend sa course et revient à la hauteur de Mael. Une autre question en tête que tous les élèves ont déjà posé à leurs profs pour voir leurs réactions : Quel âge il a ? Une question anodine, simplement pour être sur de ne pas faire de gaffe. Car oui le pire c’est quand ils vous répondent : devine. Alors pour pas les vexer du moins pour les plus âgés tu dis moins que ce que tu pense, sa les flatte. Et puis il ne réponde jamais. L’art de fuir certaines questions gênante c’est les profs qui le maîtrisent le mieux. C’est ce que tout le monde dit du moins.


___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mael McCandless
Professeur de sport
♣ Messages : 158
♣ Date d'inscription : 17/05/2013


MessageSujet: Re: Run away ~ Romi    Ven 9 Aoû - 10:35

    Mael choisit de rétrécir le parcours qu’il avait préalablement prévu. Il est déjà 11h45 à sa montre, et Pauline voudrait sûrement bientôt rentrer, boire un coup et apaiser les gargouillements de son ventre. Lui n’a pas faim. Il n’a pas fait un effort suffisamment intense pour se sentir faiblir. En y réfléchissant, il a rarement faim en ce moment. L’appétit et l’envie lui manquent. Souvent, machinalement, il se prépare son déjeuner ou bien part voguer dans les rues de la ville en quête de snacks, mais une fois devant la nourriture, tout le désir s’en va. Il faudra qu’il en parle à Sacha. C’est pas bon cette histoire. Quand l’appétit va, tout va. Quand l’appétit va pas … Gros dégâts. Quoi qu’il en soit, la jeune fille commence à montrer des signes de fatigue, et sur son corps perle la sueur. Le milieu de la journée n’est pas une bonne heure pour courir, il est vraiment temps qu’ils reprennent le chemin du bercail. Grâce au chemin que le professeur à décidé d’emprunter maintenant, ils seront dans un quart d’heure à l’Académie.

    -Tu as toujours vécu en Angleterre ?

    La question le sort de ses calculs. Sans cesser de courir, il tourne la tête vers son élève. Ah l’Angleterre … Il ne sait plus vraiment si l’évocation de son pays lui inspire un profond dégoût ou bien la nostalgie des 23 ans passés avec son frère. Il ne souvient que trop bien de la misère de sa ville, de l’odeur de pisse dans les ruelles sombres, des pavés sales mouillés par la pluie, des cris poussés dans la nuit, et des mises à tabac dans les coins obscurs. Mais il se souvient aussi parfaitement du visage d’Aaron, miroir du sien, de la chaleur de son corps toujours accolé au sien, de sa voix un peu moins rauque que la sienne mais où la rage transparaissait si bien. Aaron, c’était la lumière dans cette ville de fous. Mael adresse un sourire presque désolé à la blonde. Mais un sourire quand même.

    -Je sais pas si on appelle ça vivre mais … Jusqu’à mes 23 ans oui j’étais en Angleterre. Et avant d’atterrir en France, j’ai passé 3 ans à errer seul en Amérique. Ça, c’était vraiment vivre. Et maintenant je suis là.

___________
Spoiler:
 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Emma Hathaway
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 614
♣ Date d'inscription : 13/10/2012
♣ Age : 19
♣ Localisation : En Normandie


MessageSujet: Re: Run away ~ Romi    Lun 12 Aoû - 21:47

Pauline Hemson


-Je sais pas si on appelle ça vivre mais … Jusqu’à mes 23 ans oui j’étais en Angleterre. Et avant d’atterrir en France, j’ai passé 3 ans à errer seul en Amérique. Ça, c’était vraiment vivre. Et maintenant je suis là.

Il avait reprit le chemin vers l’académie. Il faisait chaud, Pauline avait chaud. Mais elle continuait essayant de ne pas faiblir. Après tout elle savait ce qu’elle allait endurée, elle irait jusqu’au bout. A partir de combien d’années on pouvait dire qu’on avait vécue. C’était une bonne question. Elle ne savait pas à qui la poser pour avoir une réponse. Bref, ils couraient toujours, un rythme régulier. Finalement c’était une bonne matinée, malgré le fait qu’elle est été un petit peu agressé par Maël au tout début. Elle ne sait pas vraiment quoi dire. Que rajouter à ceux qu’il vient de dire. Est-ce que l’académie lui plait et toutes ses choses…Banal. Pauline n’était pas dans les questions banales la plupart du temps mais aujourd’hui la conversation était un peu… Normal. Voir tellement simple qu’elle pouvait en être ennuyante. Mais elle ne l’était pas du moins la jeune fille ne savait pas trop quoi penser de tout ce qui ce passé.

-C’est comment l’Amérique…Je ne connais pas ton histoire n’y même ce que tu y as vécu mais en général… ?

Pauline souhaiterait un jour partir en Amérique. Elle ne cherchait pas personnellement à connaitre le passé de Maël, chacun avait le droit d’en parler ou non. Elle ne pensait pas qu’il soit du genre, à ce confié comme ça à une de ses élèves en plus. Enfin voilà, un peu de renseignement c’était sympa aussi.


___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: Run away ~ Romi    Dim 15 Déc - 18:57

|UP|

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Ethan Collins
Administratrice Spark
♣ Messages : 1535
♣ Date d'inscription : 28/11/2011


MessageSujet: Re: Run away ~ Romi    Mar 22 Juil - 17:44

|| RP abandonné. C'est ici pour venir le récupérer : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ||

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je vous aimeuuuh ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Run away ~ Romi    

Revenir en haut Aller en bas
 

Run away ~ Romi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Artistic Academy :: Concernant le membre :: RP abandonnés-