Winter -014-015 - Pear, Spark & Lastie
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « ♦ THE PERFECT MODEL. ♦ »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Lexy McKinon
Elève Habitué ♪
♣ Messages : 221
♣ Date d'inscription : 10/07/2013
♣ Age : 20
♣ Localisation : Wuhan, China ♥


MessageSujet: « ♦ THE PERFECT MODEL. ♦ »   Mer 17 Juil - 12:15


« ♦ THE PERFECT MODEL. ♦ »
Antarès de Beauséant




Quel bonheur ! Je suis assise sur un banc, dans la Cour Intérieure de l'Académie, et le soleil me chauffe tranquillement le dos. Je me suis réveillée de bonne humeur et, depuis, rien n'est venu déranger ma tranquillité matinale. Je suis en train d'étudier la prochaine pièce que nous allons jouer en cours. J'ai le rôle d'un garçon -auquel je suis toujours sélectionné à cause de mes cheveux courts- assez anormal, qui est le meilleur ami et confident du personnage principal. C'est tout à fait moi, d'un point de vue psychologique réel. Tous les secrets viennent à moi, car je suis invisible aux yeux des autres. pour le comportement, c'est moins facile. Bizarrement, je n'arrive pas à copier la démarche voulue pour se jeune homme, malgré les didascalies. Sa façon de rire, d'écouter, de parler, de marcher, de se disputer, de pleurer... Je sers les dents, le visage penché au-dessus de mes feuillets. la fierté d'un acteur. Allez Lexy, ce n'est qu'un rôle, tu en as vu d'autres !

Dépitée par mon incompétence, par mon manque de concentration, je relève la tête et regarde les élèves qui m'entourent. Ils sont quasiment tous rassemblés en bandes d'amis. Ils discutent, plaisantent, se chamaillent... Quelques couples, discrets ou non, s'embrassent ou se chuchotent des paroles secrètes. Des petites vies d'étudiants quoi.

Je tourne la tête vers l'entrée du bâtiment le plus proche, avec l'idée de rejoindre Ira, quand je l'aperçoit. Il a une démarche suave, alanguie, féline, avec la tranquillité du maître. Sa tête se tourne pour repousser ses longs cheveux roux qui ondulent autours de ses épaules. Il s'arrête à peine pour saluer quelqu'un qui lui fait signe, lui réponds d'un geste de la main, presque négligent. Il a ce détachement naturel sur le monde, il y porte un regard haut sans être orgueilleux, il se promène comme si la Terre lui appartenait, avec l'assurance de celui qui sait tout. Il est Julian, mon personnage. Il est parfait.

Lorsque je sors de ma torpeur admiratrice, je remarque qu'il va tourner à l'angle du bâtiment Baroque, sûrement pour y entrer. Il doit avoir l'habitude de faire mannequin pour les séances de dessin des autres Baroques. Mais... non, il ne faut surtout pas qu'il s'en aille ! Je dois encore l'étudier pour mon rôle ! sans réfléchir, je m'élance à sa poursuite. Je n'ai aucun mal à le rattraper, il marche si lentement... Arrivée à ses côtés, j'examine ses vêtements en reprenant mon souffle. Il a de longues bottes noires moulantes, malgré la chaleur, et un jean en cuir noir avec des chaînes discrètes. En haut, il arbore une chemise moulante largement ouverte, dévoilant son torse blanc. Il a ajouté par-dessus une veste qui s'accorde parfaitement avec sa tenue. Remarquant ma présence, il se tourne vers moi avec l'assurance du prédateur. Il est très sexy. Tout est parfait. je l'aborde aussitôt.

« Ne pars pas, s'il te plait... Est-ce que tu pourrais encore marcher ? J'ai besoin de ta posture pour mon prochain rôle... »

___________
« Le monde entier est un théâtre, et tous, hommes et femmes, n’en sont que les acteurs. Et notre vie durant nous jouons plusieurs rôles. »
- William Shakespeare
J'vous aime les cornichons ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 20
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: « ♦ THE PERFECT MODEL. ♦ »   Mer 17 Juil - 14:36

Pantalon en cuir. Bottes hautes. Veste. Pas tout à fait une tenue d'été, et Antarès détestait la chaleur, mais même s'il n'avait pas tout à fait l'habitude de porter ce genre de choses, il le devait, au moins pour aujourd'hui - encore une lubie du professeur d'arts plastiques, qui voulait représenter une espèce de scènerie post-apocalyptico-punko-grunge. Il devait tout de même admettre que cet ensemble lui allait plutôt bien, et que s'il devait le re-porter, il y ajouterait éventuellement une paire de bretelles, parce que tout le monde est au courant que les bretelles donnent un certain style à n'importe quelle tenue. Surtout si l'un de ses éléments est une chemise blanche ouverte sur le devant. Swagger, aurait dit Shakespeare.

Dans tous les cas, il serait au frais dès qu'il serait à l'intérieur, soit à l'abri des rayons du soleil, qui se faisaient inexorablement absorber par ses vêtements majoritairement noirs, ce qui avait pour effet d'agiter les molécules au sein des diverses couches de matière, et qui dit agitation de molécules dit augmentation de température.

Mais Antarès avait quitté la S pour de bon.

Il n'avait aucune idée du rôle du personnage qu'il allait "interpréter", le professeur n'ayant pas donné plus de détails à ce sujet, comme d'habitude. Mais il pouvait se douter qu'il serait dans ses cordes, sinon cela n'aurait pas eu grand intérêt - après tout, il n'était pas en Molière, il n'était donc pas supposé avoir de très grandes qualités d'acteur. Tout ce qu'il pouvait faire pour l'instant était imaginer son personnage à partir des éléments dont il disposait, à savoir pas grand chose. A en juger par la piètre quantité de chaînes comparé aux autres tenues (dont il avait eu un très bref aperçu), il pouvait supposer grâce au symbolisme qu'affectionnait tout particulièrement Monsieur Arts Plastiques que son pseudo-héros serait quelqu'un de majoritairement libre, bien que rattaché à un ordre ou des valeurs. La chemise blanche et le long manteau ? Aristocratie. Ou bourgeoisie ? Non, sûrement mieux que ça. Dans un monde tel qu'essayait de le décrire son professeur (ou du moins ce qu'il avait compris), les classes sociales n'auraient plus lieu d'être. Une canne avait également été mentionnée, qui transposée en sceptre, pourrait montrer un certain pouvoir. Quel genre de personnage serait rattaché à des valeurs, ferait preuve d'autorité, et pourrait être joué par Antarès ?

Le Juge de Beauséant. How convenient.. Il était de notoriété publique qu'Antarès vouait un amour tout particulier à la Justice.

Il était impatient de savoir si ses suspicions étaient correctes, par conséquent il avait décidé de se rendre à la salle d'Arts légèrement en avance. Peut-être un peu trop en avance, d'ailleurs, ce qui le força à calmer un peu sa vitesse de marche - il n'avait pas vraiment envie de se retrouver seul devant la salle encore fermée. A mi-chemin, il croisa une connaissance, qu'il salua d'un vague signe de la main. Seigneur, il ne se souvenait même plus du prénom de ce gars. Il avait dû le croiser une fois dans sa vie.

Alors qu'il approchait le bâtiment Baroque et s'apprêtait à tourner à l'angle, il entendit un bruit plutôt singulier derrière lui, un peu comme quelqu'un qui... courait ? Plus cette personne approchait, plus elle ralentissait, jusqu'à s'arrêter à côté de lui. Tiens donc. Antarès se retourna. Il s'agissait d'une jeune fille, visiblement plus jeune que lui d'ailleurs. Ses cheveux étaient coupés plutôt courts, et il aurait pu éventuellement la confondre avec un garçon à cause de cela s'il n'avait pas fait plus attention, mais ses traits étaient fins, tout comme son corps. Ils faisaient sensiblement la même taille, peut-être parce qu'elle était grande et lui plutôt court sur pattes.

"Ne pars pas, s'il te plait... Est-ce que tu pourrais encore marcher ? J'ai besoin de ta posture pour mon prochain rôle... "

Une Molière, donc, et qui avait besoin d'un modèle. Ces derniers temps, Antarès se sentait comme une espèce de pantin modelable... Sauf que c'était quelque chose de plutôt différent que cela qu'elle lui demandait. D'après ce qu'il avait pu comprendre, elle lui demandait simplement d'être lui-même, de marcher en étant lui-même d'ailleurs. Demande plutôt surprenante.

"Bonjour", lui adressa-t-il sans retenir un léger gloussement amusé. "Permets que nous fassions ça pendant que je vais à la salle d'Arts ? Je suis plutôt pressé. Enfin... Pas que je sois en retard ou quoi que ce soit, mais... "

... Mais il avait bien envie de savoir ce que son professeur manigançait, tout de même.

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
Lexy McKinon
Elève Habitué ♪
♣ Messages : 221
♣ Date d'inscription : 10/07/2013
♣ Age : 20
♣ Localisation : Wuhan, China ♥


MessageSujet: Re: « ♦ THE PERFECT MODEL. ♦ »   Mer 17 Juil - 20:44


« ♦ THE PERFECT MODEL. ♦ »
Antarès de Beauséant




« Bonjour, permets que nous fassions ça pendant que je vais à la salle d'Arts ? Je suis plutôt pressé. Enfin... Pas que je sois en retard ou quoi que ce soit, mais... »

« Non non, vas-y... »

Il continue alors à marcher, passant la porte avec sa tranquillité qui lui colle à la peau. Je sors aussitôt mon texte et un crayon et commence à prendre des notes. Je remarque la cambrure de son dos, sa manière si particulière de poser les pieds par terre, le mouvement de ses épaules lors de sa respiration, l'inclinaison de son cou pour regarder autours de lui. Je note frénétiquement chaque détails. Arrivé à la salle, il saisit la poignée de la porte. La courbe de ses doigts qui s'approchent est parfaite.

« Attends ! Recommence ce mouvement... »

Docile il s’exécute. Parfait. Mon œil d'acteur aguerri capte la moindre secousse de son corps. Tout chez lui est comme un lac calme, sans aucune vaguelette.

« J'ai juste un dernier truc à voir... Est-ce que tu peux te courber légèrement en arrière et mettre ta main sur ta bouche, comme si tu baillais ? »

Sympathique, il se met en position. Pendant tout une scène, je dois parler comme ça, pour faire un aparté. Maudite pièce.

« Parfait ! Surtout ne bouge pas ! »

Je l'examine aussitôt, notant l'angle magnifique de son bras par rapport à son corps, la tension de ses muscles postérieurs pendant pendant l'effort. Alors que je le sens faiblir, je lui fais un signe de la main pour lui dire de lâcher.

« C'était superbe ! Tu as un corps sculpté pour le théâtre... Dis-moi, où s-tu acheté tes vêtements ? »

___________
« Le monde entier est un théâtre, et tous, hommes et femmes, n’en sont que les acteurs. Et notre vie durant nous jouons plusieurs rôles. »
- William Shakespeare
J'vous aime les cornichons ♥:
 


Dernière édition par Lexy McKinon le Ven 19 Juil - 22:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 20
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: « ♦ THE PERFECT MODEL. ♦ »   Ven 19 Juil - 21:16

Ladite jeune fille accepta sans problème particulier. Tant mieux. Antarès entra donc dans le bâtiment Baroque, tentant tant bien que mal de ne pas faire attention au fait que quelqu'un le suivait et... Et prenait des notes ? Et lui qui pensait que ça ne serait qu'une espèce de petite observation sans conséquences. Ca lui donnait un peu l'impression que quel que soit le mouvement qu'il exécuterait, il serait fiché à jamais. Enfin... Il ne pouvait pas y avoir de "mauvais" mouvement, puisqu'elle lui demandait d'agir normalement, n'est-ce pas ? Aucune raison de s'inquiéter, donc. Absolument aucune raison.

Après avoir traversé le couloir, ils arrivèrent enfin à la salle d'Arts, et comme Antarès s'y attendait, personne n'était encore arrivé. La salle semblait à priori vide, à en juger par l'absence de lumière passant sous la porte. Il espérait juste que cette dernière ne serait pas fermée à clé. Il posa sa main sur la poignée et s'apprêta à la tourner.

"Attends ! Recommence ce mouvement... "

Pardon ? Quel mouvement ? Celui de la poignée de porte ? Oh, très bien. Il répéta le geste aussi naturellement qu'il le pouvait et attendit qu'elle ait bien encré sa posture dans sa tête avant de finalement vérifier si la porte était ouverte. Et elle l'était. Et comme il l'avait deviné, personne n'était à l'intérieur. Peut-être que son professeur était parti prendre un café, ou bien il s'attendait à ce que quelqu'un arrive en avance. Il n'aurait très certainement jamais laissé cette salle ouverte si ce n'était pas pour revenir quelques minutes après. Il y avait bien trop de choses à voler ici pour que tout soit en libre service, et ce même si le vol était plutôt rare dans cet établissement.

Antarès alluma la lumière, découvrant que tout le matériel de la séance d'aujourd'hui était déjà parfaitement en place. Visiblement, ils allaient faire de la peinture : chevalets étaient de mise, et dans un coin se trouvait des suppléments de tubes de peinture à l'huile et des pinceaux de rechange pour ceux qui en auraient éventuellement besoin. Pas de décor pour les "acteurs" de la scènerie, cependant, ce qui pouvait sembler étrange à première vue, mais finalement peut-être pas : le professeur voulait sûrement faire travailler le fond, justement, et pas simplement les personnages. Il se souvenait avoir fait ce genre d'exercices l'année précédente, il servirait donc sûrement de modèle à des classes inférieures. Il n'avait plus qu'à attendre que le cours commence afin de savoir si ses théories étaient justes, et...

"J'ai juste un dernier truc à voir... Est-ce que tu peux te courber légèrement en arrière et mettre ta main sur ta bouche, comme si tu bâillais ? "

Une fois de plus, coupé dans ses réfléctions. Bah, il ne lui en voulait pas vraiment, à vrai dire, le silence avait été plutôt long et pesant, et de toutes façons il en arrivait à la fin.

"Comme si je bâillais ?.. Bien. Je ne sais pas si j'arriverai à faire ça de façon très naturelle, ceci dit. "

Antarès s'exécuta du mieux qu'il put, ce qui semblait convenir à son interlocutrice, essayant de ne pas rester totalement figé pendant que celle-ci prenait des notes. Prenait beaucoup de notes. Et ce pendant un petit moment, d'ailleurs. Il fut autorisé à se relâcher alors qu'il commençait à être un peu fatigué de cette position.

"C'était superbe ! " Superbe, superbe... Ca, il ne savait pas trop. Il avait juste fait ce qui lui était demandé. "Tu as un corps sculpté pour le théâtre... Dis-moi, où as-tu acheté tes vêtements ? "

En profitant pour s'observer un peu, Antarès constata une fois encore qu'il était maigrichon, chose dont il commençait à avoir un peu l'habitude. Il ne savait pas ce qu'était un corps sculpté pour le théâtre. N'était-ce pas un corps qui pouvait portrayer n'importe quel type de personnage ? Il n'était pas sûr de ça à son sujet. Il était incapable de prendre du poids, ou du muscle. Et de toutes façons, la seule chose pour laquelle il était doué dans ce domaine était maintenir son calme de façade légendaire, et éventuellement prendre des airs de séducteur quand il n'en est pas un. Mais il considérait cette remarque comme un compliment.

"Ce ne sont pas mes vêtements, à part éventuellement la chemise. C'est le professeur d'Arts plastiques qui me les a prêtés, pour aujourd'hui seulement. Cependant, je n'ai aucune idée d'où il est allé les chercher, je m'excuse. "

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
Lexy McKinon
Elève Habitué ♪
♣ Messages : 221
♣ Date d'inscription : 10/07/2013
♣ Age : 20
♣ Localisation : Wuhan, China ♥


MessageSujet: Re: « ♦ THE PERFECT MODEL. ♦ »   Sam 20 Juil - 21:12


« ♦ THE PERFECT MODEL. ♦ »
Antarès de Beauséant




« Ce ne sont pas mes vêtements, à part éventuellement la chemise. C'est le professeur d'Arts plastiques qui me les a prêtés, pour aujourd'hui seulement. Cependant, je n'ai aucune idée d'où il est allé les chercher, je m'excuse. »

Alors qu'il prononce ces paroles, je me rends soudain compte de mon comportement inacceptable. Il est là, à me servir de parfait modèle, se pliant à tous mes désirs de comédienne, exécutant les positions les plus ridicules pour moi, et je ne sais même pas son nom ! Je n'ai pas eu la décence de me présenter, ni de dire pourquoi je faisais ça ! Je suis ridicule et malpolie, je suis la pire personne que la Terre ai jamais portée ! Il était très gentil, et moi, tout ce à quoi je pensais, c'était une pièce et des vêtements ! Je me tourne vers lui en bafouillant.

« Je... je suis confuse ! Je ne suis pas comme ça d'habitude, je ne sais pas ce qui m'a pris ! Je suis Lexy McKinon, ravie de te... »

Et là, je vois arriver un grand type, les cheveux en bataille, une veste de costume noir ouverte, qui laisse entrevoir une chemise blanche usée et tachée de toutes les couleurs. Visiblement, c'est le prof d'Arts. Il porte une grande mallette noire, qui déborde de matériel en tout genre, des objets que je ne saurais même pas nommer. En arrivant, il a l'air un peu perdu, secouant la tête, comme pour dire non à une de ses pensée à laquelle nous n'avons pas accès. Il semble si... concentré. Soudain, il semble se rendre compte de notre présence, et nous adresse un grand sourire.

« Salut les jeunes, ça va ? »

Je deviens aussitôt toute rouge, voyant qu'il nous dévisage tout les deux d'un air significatif. Je me met à faire de petit bruit de bafouillage, tout en devenant plus brillante qu'une tomate.

« Hum... je suis Lexy McKinon, de la maison Molière, et voici mon modèle, ... »

___________
« Le monde entier est un théâtre, et tous, hommes et femmes, n’en sont que les acteurs. Et notre vie durant nous jouons plusieurs rôles. »
- William Shakespeare
J'vous aime les cornichons ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 20
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: « ♦ THE PERFECT MODEL. ♦ »   Jeu 1 Aoû - 17:47

Antarès n'eut pas le temps de finir son explication qu'il remarquait déjà que la jeune fille s'agitait intérieurement, du moins c'était ce qu'elle laissait paraître. Il avait mal dit quelque chose, peut-être ? Ou bien elle prévoyait de lui emprunter les vêtements dont ils parlaient, et se rendait compte que ça ne serait pas possible car il allait en avoir plutôt besoin aujourd'hui ? Non, c'était sûrement totalement autre chose, elle devait sûrement s'être rappelée d'un rendez-vous ou d'une affaire de ce genre d'importance.

"Je... je suis confuse ! Je ne suis pas comme ça d'habitude, je ne sais pas ce qui m'a pris ! Je suis Lexy McKinon, ravie de te... "

Ah, non, ce n'était pas ça. Antarès n'avait pas vraiment remarqué qu'elle ne s'était pas présentée, de toutes manières, et ça ne lui semblait pas d'une importance aussi capitale et démesurée. Après tout, un nom ne servait à priori pas à grand chose, si ce n'était que de pouvoir utiliser un autre groupe nominal que "jeune fille de Molière" ou "être humain de sexe féminin de taille plutôt grande" afin de déterminer la personne de laquelle on parlait. Enfin, dans tous les cas elle s'appelait Lexy. Prénom plutôt court. Un diminutif, peut-être ? Dans tous les cas, ce n'était pas un prénom très compliqué. On pouvait même dire qu'il correspondait plutôt bien à son apparence physique, qui criait une espèce de "je ne me prends pas la tête, merci".

Le fait qu'elle avait arrêté sa phrase en plein milieu mit un certain temps à arriver au cerveau du rouquin, à vrai dire il ne s'en rendit vraiment compte que lorsqu'il aperçut son professeur arriver dans la salle, fidèle à lui-même, toujours dans ce genre d'ensemble semi-débraillé semi-classe, de fait qu'on avait toujours du mal à déterminer s'il avait eu la flemme de s'habiller correctement le matin ou s'il avait fait un effort et que depuis il s'était un peu (beaucoup) sali. Il avait une façon organisée d'être bordélique.

"Salut les jeunes, ça va ?
- Bonjour"
, lui répondit-il, accompagné de son sourire si particulier qui signifiait "je vais comme tous les jours, donc en gros je n'ai pas à me plaindre, si vous voyez ce que je veux dire".
" Hum... je suis Lexy McKinon, de la maison Molière, et voici mon modèle, ... "

Modèle dont Lexy ne connaissait d'ailleurs toujours pas le nom, et dont la fin de la phrase ressemblait à une invitation à se présenter. Et si ce n'était pas le cas, cela semblait être le bon moment. D'un côté, sa nature joueuse (très bien dissimulée) lui demandait de s'inventer un prénom tout à fait ridicule et une vie qui irait avec. Il savait que son professeur le suivrait de toutes façons, lui-même avait l'esprit un peu tordu et adorait faire des blagues douteuses. Mais aujourd'hui, Antarès ne se sentait pas sadique à ce point.

"Antarès de Beauséant. C'est un plaisir. "

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
Lexy McKinon
Elève Habitué ♪
♣ Messages : 221
♣ Date d'inscription : 10/07/2013
♣ Age : 20
♣ Localisation : Wuhan, China ♥


MessageSujet: Re: « ♦ THE PERFECT MODEL. ♦ »   Dim 4 Aoû - 20:43


« ♦ THE PERFECT MODEL. ♦ »
Antarès de Beauséant






« Antarès de Beauséant, c'est un plaisir. »

Mais... une minute... le prof de dance ne s'appelle-t-il pas Aldébaran de Beauséant ? Ce doit être le frère, ou bien le cousin. Ça m'étonne qu'ils ne soient pas dans la même maison, ça se passe souvent comme ça dans les familles. Je connait Ira et Adrian Kjerstin dans la même maison. En tout cas, Antarès m'a dit ça avec un petit sourire goguenard, et je ne sais pas trop s'il est en train de se ficher de moi ou pas. Je vais prendre ça pour la vérité. Le prof s'avance vers son bureau et commence à sortir du matériel. Je le regarde faire étonnée. Je ne pensais pas qu'il y avait tant d'instruments pour juste peindre et dessiner ! Je ne peux pas nommer la moitié de ce qui se trouve sur la table. En fait, mis à part ma propre discipline, je ne connaît rien des autres maisons, et tout ce fatras me donne envie d'en savoir plus.

« Ravie de te rencontrer. Ça sert à quoi tous ces crayons différents ? D'habitude, c'est juste un ou deux en rechange... »

___________
« Le monde entier est un théâtre, et tous, hommes et femmes, n’en sont que les acteurs. Et notre vie durant nous jouons plusieurs rôles. »
- William Shakespeare
J'vous aime les cornichons ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 20
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: « ♦ THE PERFECT MODEL. ♦ »   Dim 18 Aoû - 17:20

Un léger air de doute plana sur le visage de Lexy lorsqu'Antarès lui donna son nom. Quoi, il était si étrange que ça ? Ce n'était pas comme s'il lui avait dit qu'il s'appelait "Pooplord Zoosmell", ce qui aurait été tout de même légèrement plus douteux (et d'assez mauvais goût). Franchement, qu'y'avait-il d'étrange à s'appeler Antarès ? Oui, bien sûr, ce n'était pas un prénom très commun, certes. Et d'ailleurs, à première vue, cela ne lui correspondait peut-être pas tout à fait. Il avait plutôt un visage à s'appeler... Quelque chose comme Tristan ou éventuellement un prénom mixte, comme... Claude ? Non, ça ne lui allait pas du tout. Peut-être tiltait-elle sur le "de Beauséant", après tout ? Si elle avait entendu parler de son grand frère, c'était possible.

Mais au final, elle semblait accepter l'information.

"Ravie de te rencontrer. Ça sert à quoi tous ces crayons différents ? D'habitude, c'est juste un ou deux en rechange... "

Oh, elle parlait sûrement de ce que le professeur était occupé à étaler sur la table. Et, "d'habitude" ? Elle avait sûrement déjà servi de modèle à quelques artistes, ce n'était pas si rare que ça, et il était vrai qu'elle avait un physique plutôt intéressant. Peut-être qu'Antarès aurait envie de la dessiner, un de ces jours. Il devrait lui demander, tiens.

"Ce sont effectivement des crayons de rechange, mais à l'échelle de toute une classe. Si j'ai bien compris, le rendu final est libre, par conséquent, les élèves peuvent choisir de travailler avec les outils qu'ils veulent, on a donc de la mine de plomb, des fusains, des crayons aquarelles, et toutes sortes d'autres choses. Et il n'a pas encore sorti les tubes de peinture de rechange. "

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
Lexy McKinon
Elève Habitué ♪
♣ Messages : 221
♣ Date d'inscription : 10/07/2013
♣ Age : 20
♣ Localisation : Wuhan, China ♥


MessageSujet: Re: « ♦ THE PERFECT MODEL. ♦ »   Dim 18 Aoû - 20:05


« ♦ THE PERFECT MODEL. ♦ »
Antarès de Beauséant





« Ce sont effectivement des crayons de rechange, mais à l'échelle de toute une classe. Si j'ai bien compris, le rendu final est libre, par conséquent, les élèves peuvent choisir de travailler avec les outils qu'ils veulent, on a donc de la mine de plomb, des fusains, des crayons aquarelles, et toutes sortes d'autres choses. Et il n'a pas encore sorti les tubes de peinture de rechange. »

J'écoute attentivement Antarès me parler de matériel. En fait, sorti de sa bouche, dessiner à l'air fascinant, plein de techniques et de couleurs. Je n'ai jamais été passionnée par la peinture, je préfère de loin la sculpture. Je la trouve plus expressive, plus réelle, elle me parle plus que des tableaux comme Picasso, auquel je ne comprends rien. Ils vont visiblement faire de la peinture, et j'adorerais les observer, mais je ne sais pas si le prof sera d'accord. Je m'approche des chevalets d'un pas aérien, examine les tubes de peinture qui s'alignent dans les bacs, effleure du bout de la main les grandes toiles blanches au grain épais installés en rang d'oignon dans la classe. J'imagine déjà une scène de théâtre comme ça. Quelques comédiens, faignant de peindre un jeune homme croquant une pomme, et un quiproquo autours d'une phrase... Il faudrait une intrigue digne d'un bon Shakespeare, pleine de rebondissements, et une tragédie à la fin. Je me tourne vers le rouquin, et lui sourit. Je l'imagine en train de peindre, ou de dessiner, tout droit devant son tableau, ses grandes mains fines tenant un pinceau et une palette, ses hanches féminines gracieusement courbées. Il est vraiment un modèle parfait.

« Excuse-moi de te demander ça, est-ce que je peux te voir en train de peindre ? »

___________
« Le monde entier est un théâtre, et tous, hommes et femmes, n’en sont que les acteurs. Et notre vie durant nous jouons plusieurs rôles. »
- William Shakespeare
J'vous aime les cornichons ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 20
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: « ♦ THE PERFECT MODEL. ♦ »   Ven 30 Aoû - 12:46

Lexy semblait écouter Antarès attentivement, à la limite de la fascination, alors qu'il ne faisait qu'une simple liste non exhaustive du matériel que les gens de sa maison utilisaient. Elle ne se doutait sûrement pas qu'il y aurait autant d'outils différents, comme beaucoup d'autres de toutes manières. Pour certains, le dessin n'est qu'une simple feuille de papier avec un crayon acheté au rabais dans une grande surface. Ca pouvait l'être bien sûr. Mais ça n'était pas que ça, c'était même très loin de l'être. Pas de restrictions dans les arts picturaux, jamais de limites, seulement celles que l'on dégnait s'imposer. C'était d'ailleurs cette liberté presque invraisemblable qui épatait encore et toujours Antarès. Tout, absolument tout était possible, tant que son imagination le porterait.

Outre le matériel du professeur, Lexy sembla s'intéresser maintenant à Antarès
en lui-même. Peut-être que ça aurait à voir avec le fameux personnage de sa pièce, dont elle devait s'imprégner du caractère et des gestes ? Sûrement, même. Elle avait l'air d'avoir une idée.

"Excuse-moi de te demander ça, est-ce que je peux te voir en train de peindre ?
- De peindre ? "


Sauf si le personnage qu'elle devait jouer était un peintre, il devait avouer que sa requête le surprenait un peu. D'autant plus qu'il n'allait pas peindre maintenant, seulement servir de modèle, par conséquent il faudrait qu'ils prennent un rendez-vous un autre jour, et il n'était pas encore très sûr de son planning pour la semaine à venir. Il allait peindre, bien sûr, mais il n'avait jamais prévu d'heure précise pour ce genre de choses, il le faisait simplement lorsqu'il en avait envie et qu'il avait le temps pour ça. Ou bien en cours, mais dans ce cas Lexy serait très sûrement en cours elle aussi, sauf une concordance très chanceuse de leurs emplois du temps.

"Sûrement, mais dans ce cas je pense qu'il faudra se revoir un peu plus tard. "

Maintenant, il fallait qu'il trouve un moyen de communiquer avec elle en dehors de lorsqu'ils étaient l'un en face de l'autre... Ah mais oui, c'est vrai, le téléphone ça existe.

"Tu pourrais me passer ton numéro ? "

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
Lexy McKinon
Elève Habitué ♪
♣ Messages : 221
♣ Date d'inscription : 10/07/2013
♣ Age : 20
♣ Localisation : Wuhan, China ♥


MessageSujet: Re: « ♦ THE PERFECT MODEL. ♦ »   Sam 31 Aoû - 19:19


« ♦ THE PERFECT MODEL. ♦ »
Antarès de Beauséant





« De peindre ? »

Bah oui de peindre ! La position de dessinateur/peintre est une position de base en théâtre. Les mains sont tendues en avant, les hanches légèrement inclinées vers l'objectif, les yeux sont fixés devant. Avec ça comme support premier, on peut adapter facilement dans n'importe quel contexte. On peut l'appeler le peintre, ou l'interlocuteur, car c'est aussi un mouvement de parole, tourné en direction de son partenaire. C'est la position parfaite pour une scène « figée » comme on dit dans le jargon des Molières, une scène où les personnages ne bougent pas ou très peu, une scène de texte. Dans ce genre de mise en place, il faut exprimer beaucoup avec son visage, vu qu'il n'y a quasiment pas de mouvements pour retranscrire les pensées et les émotions. Pour en revenir à la question d'Antarès, oui, de peindre, pour une raison parfaitement évidente. J'ai appris ça au tout début, c'est la base, au cinéma comme au théâtre. Tous les grands acteurs de film ont ça comme point de repère. En attendant, mon modèle a l'air embêté. Bon, s'il veut pas, c'est pas grave, je comprends, je peux être énervante sans le vouloir.

« Sûrement, mais dans ce cas je pense qu'il faudra se revoir un peu plus tard. Tu pourrais me passer ton numéro ? »

Ah... je commence à chercher mon portable dans mes poches, c'est un nouveau, un nouveau numéro, j'ai perdu mon ancien à la discothèque, ou dans la rue, je ne sais plus. En attendant, je ne connais pas encore mon nouveau numéro, ce qui n'est pas très pratique, mais, de toute façon, je dois prendre celui d'Antarès, alors... Je cherche un moment dans la multitude de pochettes et de rangements que contiennent mon jean et mon sac avant de trouver mon portable. Il a aussi sorti le sien, et je lui sors un chapelet de chiffres, puis il fait de même. J'ai son numéro, je pourrais le rappeler ou le texter si j'en ai le temps. C'est l'heure de son cours, et aussi du mien. Grâce à lui, je ferais une très belle performance en répétition.

« Et bah, merci encore, à plus tard ! »

Désormais, j'ai un modèle à disposition, et Antarès est plutôt docile, on peut dire que ça commence bien...



End pour moi.

___________
« Le monde entier est un théâtre, et tous, hommes et femmes, n’en sont que les acteurs. Et notre vie durant nous jouons plusieurs rôles. »
- William Shakespeare
J'vous aime les cornichons ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 20
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: « ♦ THE PERFECT MODEL. ♦ »   Mer 11 Sep - 20:45

Aussitôt, Lexy se mit à chercher son téléphone dans ses poches, d'abord de son pantalon, puis de son sac. Il ne pouvait pas la blâmer, lui non plus n'avait généralement aucune idée d'où était allé se ficher son portable lorsqu'il en avait besoin. D'ailleurs, où était-il cette fois-ci ? Antarès fouilla à son tour ses affaires, c'est à dire à peu près à n'importe quel endroit où il y aurait des poches, c'est à dire à peu près de partout. Et comme d'habitude, son téléphone se trouvait au dernier endroit auquel il avait cherché, ben oui, sinon c'est pas fun du tout. Au moins, pour une fois, il ne l'avait pas oublié dans sa chambre, ce qui était un très très bon début, surtout étant donné la personnalité étourdie d'Antarès, et éventuellement aussi le fait que s'il le pouvait, il communiquerait à l'aide de pigeons voyageurs.

Et il l'avait apparemment retrouvé juste à temps, Lexy étant prête à lui donner son numéro, et à noter le sien, si un jour Antarès parvenait à retrouver son numéro dans cet appareil technologique qui lui était si étranger. Par la grâce divine, il l'avait noté quelque part dans ses brouillons ("au cas où"), ce qui le rendait plus facile à trouver que s'il était dans ses contacts. Finalement, il parvint, au bout de quelques minutes passées à faire comme s'il était à l'aise, à lui donner les dix chiffres qui composaient son numéro. Ouf.

Tant d'aventures futuristes aujourd'hui, que diable. Presque ça lui donnait la migraine.

Mais peut-être pas autant que le brouhaha qui se formait déjà à l'entrée de la salle, indiquant qu'il était l'heure pour Lexy de s'en aller, et pour Antarès de prendre place là où le professeur avait prévu de placer les modèles, à l'avant de la salle. Il espérait de tout coeur que les élèves seraient moins bruyant lors de l'exercice, déjà parce qu'il n'appréciait pas le bruit, et ensuite parce que sinon il allait devoir entendre le professeur leur hurler dessus, et ça, c'était encore moins supportable.

"Et bah, merci encore, à plus tard !
- De rien, bonne journée. "


Il eut à peine le temps de lui glisser un sourire et un signe de la main que son esprit fut accaparé par l'immense joie de voir la classe rentrer dans la salle dans le plus grand bordel imaginable. Enfin, le plus grand bordel imaginable par Antarès, précisons. De façon plus objective, les gens discutaient entre eux avant de venir s'installer à leurs tables et se calmer peu à peu.

On ne peut pas en vouloir à Anti de toujours exagérer le niveau de désordre.



Fin

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: « ♦ THE PERFECT MODEL. ♦ »   

Revenir en haut Aller en bas
 

« ♦ THE PERFECT MODEL. ♦ »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» picture perfect memories - nolà
» Perfect World
» Perfect night ♪
» « I'm not perfect but I keep trying...» ~ Mia.
» Do you want a perfect girl in your life?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Artistic Academy :: Concernant le membre :: RP terminés-