Winter -014-015 - Pear, Spark & Lastie
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La beauté des instruments s'écoute, elle ne se regarde pas [PV Eva Snow]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: La beauté des instruments s'écoute, elle ne se regarde pas [PV Eva Snow]   Dim 18 Aoû - 10:44

Eva & Andrew
« la musique n'est pas un jeu, c'est un talent »



Les journées commençaient à être longues, vraiment très longues. Je passais mon temps à chanter, me balader ou aller voir des amis. Mais je ne profitais pas vraiment de ces vacances, vacances qui pour moi n’avaient aucun sens. Au point que les jours devenaient monotones et je me couchais aussi tôt que lorsque les cours sont lancés. Ah, si, parfois je passe ma nuit à la salle de sport de l’académie, pour m’entretenir. La nuit, parce qu’il n’y a personne, je peux donc profiter calmement de cette activité sans que l’on m’embête, et j’aime beaucoup le calme de temps en temps. En plus, ça donne un air macabre étrange cette seule pièce allumée alors que le reste était plongé dans le noir.

Je souris à cette pensée, je recommencerai cette nuit. Et puis ça m’évitera les cauchemars où j’ai l’impression que l’on m’étripe pour me réveiller ensuite en sursaut et filer sous la douche glacée. Ça m’arrive de plus en plus souvent, au point que je vais finir par me croire insomniaque ou que je suis en train de me transformer en une bête monstrueuse qui détruit tout sur son passage. Pourtant je suis loin d’être monstrueux, en plus je me suis coupé les cheveux pour me rendre encore plus charmant. Bon, j’arrête de me prendre pour le meilleur parce que quelqu’un va finir par m’en foutre une.

Je soupire et je regarde l’heure sur le petit écran de mon portable. Une minute de passée, j’vais aller loin. Je déteste patienter aujourd’hui, surtout cet après-midi. La chaleur est moins importante que les jours précédents et pourtant je n’en ai pas l’impression. J’ai très chaud, au point que j’enlèverai bien mon débardeur mais je doute qu’accueillir la prof de cette manière soit une bonne idée, bien que pour l’instant elle ne soit pas là et que je sois seul dans le couloir. C’est vrai, qui a envie de bosser pendant les vacances à part moi ? Mais ce n’est pas un cours spécial maths que j’ai demandé, c’est un cours spécial de musique. Un simple échange musical entre le professeur et l’élève, ce qui est normal.

Alors que je m’appuie accidentellement sur la poignée, la porte s’ouvre et je sursaute. Qui peut bien laisser les portes ouvertes en pleines vacances ? Je ne cherche pas la réponse et j’entre dans la pièce, mon violon en bois pur dans son étui sur mon épaule. Je l’aurais presque oublié s’il n’était pas si encombrant. Bon, ça va, j’ai préféré choisir cet instrument plutôt qu’un piano, ce qui est raisonnable car je n’avais nul envie d’aller dans la salle privé détenant tout ce dont j’avais besoin.

Je regarde autour de moi et observe cette pièce uniquement munie de chaises, et d’un seul bureau que l’on devine être pour les professeurs. Sur le mur en face des chaises, un tableau blanc. Je souris, amusé  qu’il ne soit pas totalement effacé. Alors je vais le faire, juste parce que j’aime la propreté. Puis je viens m’asseoir à la première rangée et j’attends sagement que Mademoiselle Snow arrive pour la saluer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: La beauté des instruments s'écoute, elle ne se regarde pas [PV Eva Snow]   Ven 23 Aoû - 18:10

Trame sonore:  Hatsune Miku - Anata no utahime (Your Diva)


Je ne me souviens pas de la dernière fois où il a fait si beau.  Le soleil, le ciel bleu, la chaleur...  Bon, d'accord, j'admet bien que lorsqu'il fait trop chaud, c'est désagréable, mais aujourd'hui, c'est juste parfait.  Ma robe du jour, en lin lilas délicat, flotte autour de mes jambes dans la brise, alors que je marche vers la maison Beethoven.  J'ai été passablement surprise par la demande qui m'a été faite, mais je ne pouvais refuser.  Pourquoi freiner un élève aussi enthousiaste?  Des cours supplémentaires, j'en ai donné, à plusieurs élèves qui n'auraient pas passé leur année sans cela.  On m'a longtemps détestée pour la sévérité que j'y mettait, mais c'était pour leur bien, pour que la matière rentre une bonne fois pour toutes dans leurs petites têtes de noix.  Cette fois, c'est différent.  On m'a délibérément demandé ce cours, ce qui implique une grande maturité de la part de l'élève, mais pas seulement.  Il y a aussi l'intérêt qui entre en compte.  L'intérêt pour cet art sublime qu'est la musique, ce qu'elle apporte aux autres, mais aussi à soi-même.

J'ai passé très proche de ne pas prendre ma harpe avec moi.  Mais comme cette beauté me suit partout, je ne pouvais pas me défaire de mon habitude.  Elle est très lourde, c'est certain, mais dans son étuis à roulette, c'est autre chose.  Et puis, j'en ai l'habitude.  De plus, dans cette académie, je ne crains pas de l'avoir avec moi, car les voyous et autres crapules de la petite école, ça ne doit pas être monnaie courante.  J'ai souvent vu des élèves abîmer des instruments à un tel point...  Même une flûte à bec!  Elle avait finit en copeaux sur le plancher du local, car les jeunes jouaient au baseball avec un dictionnaire...  Le bon vieux temps quoi...

J'arrivai à destination, bien heureuse de constater que la porte était ouverte.  Car jongler entre mon sac, ma harpe et devoir ouvrir la porte, très peu pour moi...  J'entrai donc, adressant un sourire à l'élève sagement assis.  Puis je me dirigeai vers le bureau pour y déposer mon sac, laissant ma harpe sur mon chemin.  J'allai m'assoir sur le coin du bureau, mes cheveux s'étalant délicatement sur mes épaules.

«Bonjour, quelle belle journée n'est-ce pas?  C'est bien la première fois de ma carrière qu'on me demande un cours spécial, en plein été qui plus est.»

Je souris gentiment.  Même sévère, je savais me montrer bien plus douce avec ceux qui démontraient un véritable intérêt.  
Je croisai les jambes, histoire d'appuyer mon autorité.  On a beau être pendant les vacances, ce qu'il a demandé, ce n'est pas une invitation à une petite fête privée.

«Donc, Andrew, c'est bien ça?  On a sensiblement beaucoup de temps devant nous.  À quoi veux-tu l'occuper en termes plus précis?»

Je posai mon regard directement sur lui.  Ce regard déstabilisant qui a fait trembler bien des jeunes étudiants dans le passé.  Les autres me considéraient comme une sorcière à cause de ce regard si particulier.  Je finis quand même par détourner mon attention et posai les yeux sur un point inexistant sur ma droite.
Revenir en haut Aller en bas
 

La beauté des instruments s'écoute, elle ne se regarde pas [PV Eva Snow]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Qui joue d'un ou de plusieurs instruments...
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» La «frontière» est-elle carrément fermée entre Haïtiens et Dominicains même au Q
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» L'armée d'Haïti est-elle soluble dans la démocratie ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Artistic Academy :: Concernant le membre :: RP abandonnés-