Winter -014-015 - Pear, Spark & Lastie
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 On dit que les adolescents sont tous pareils. Pourtant, je ne crois pas être comme toi. | Héloïse Aragon |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Aramis de Bomant
Elève Habitué ♪
♣ Messages : 122
♣ Date d'inscription : 23/11/2011


MessageSujet: On dit que les adolescents sont tous pareils. Pourtant, je ne crois pas être comme toi. | Héloïse Aragon |   Sam 7 Sep - 19:47

ON DIT QUE LES ADOLESCENTS SONT TOUS PAREIL. POURTANT, JE NE CROIS ETRE COMME TOI PUISQUE TU N'ES PAS MA COPIE EXACTE.


Voilà. Voilà quoi ? Une nouvelle année scolaire a débutée. A Artistic Academy, prestigieuse école de tout. Oui, de tout. On peut y apprendre la danse, le chant, la musique, le dessin, l'art d'écrire, de peindre,... Beaucoup de choses. Mais récapitulons.

Avant. Ma famille était riche, j'étais gâté, bon élève et beau. Aujourd'hui je suis pauvre, bon élève et toujours beau -normalement-. Il y a quelques années j'ai demandé à faire de la danse, immédiatement j'ai eu un professeur particulier et tout le tralala. Après, j'ai dit à mon père que je voulais devenir prêtre, là ça a pas du tout, mais pas du tout plu à Papa, et Maman a rien dit. Du coup, j'ai dit adieu à la danse. Il y a quelques mois mes parents sont morts dans un tragique accident de voiture. La fortune a mystérieusement disparue sans laisser de trace. Certes, je ne suis pas intéressé par l'argent, mais ne plus avoir un sou en poche ça fait bizarre. Se retrouver dans un orphelinat miteux ça fait bizarre. Et, un jour, recevoir un courrier d'Artistic Academy comme quoi une place m'est réservée ça fait aussi bizarre. Ça fait très plaisir aussi.
Quitter son orphelinat miteux pour un grand et magnifique château c'est merveilleux.

Je suis à Astistic Academy depuis exactement une semaine. Ma première semaine de cours s'est très bien passée. Mon emploi du temps est, comme tous les élèves, très chargé. En plus du programme habituel de nombreuses heures de danse y ont été ajoutées. Mais j'aime ça.

Actuellement nous sommes samedi et il est 15h. Je viens d'arriver en centre-ville. La directrice m'a donné un peu d'argent afin que je puisse m'acheter des affaires convenables. Mes vêtement d'avant sont maintenant trop petits et ceux de l'orphelinat sont minables. Un de mes camarades de chambra m'a indiqué comment me rendre en ville. Ce n'est pas très loin et la route est agréable. La ville n'est pas bien grande mais je pense y trouver tout ce dont j'ai besoin.

Cette ville est très agréable. Elle est très bien décorée, tous les habitants ont l'air de contribuer à l'entretien de leur ville et de la rendre agréable et chaleureuse. De nombreuses fleurs sont présentent sur les balcons, les rues sont propres et le soleil est radieux. Quelques personnes âgées sont installées sur des bancs le long de la rue marchande. Elle me sourient chaleureusement. C'est si agréable ces sourires, cette bienveillance, ces rayons de soleil.

J'entre dans une boutique de vêtements. La porte s'ouvre et la clochette tinte joyeusement. Une femme d'une quarantaine, petite et ronde m'accueille avec un grand sourire.


« Bonjour jeune homme ! »


Elle me jauge du regard et s'exclame :


« Vous venez de l'Internat vous. Je m'occupe d'un monsieur et je suis à vous. Une jeune pensionnaire attend, elle aussi, vous la connaissez peut-être. »

Elle disparaît entre les rayons. J'en fait le tour et décide de l'attendre, elle saura mieux que moi ce dont j'ai exactement besoin. Effectivement, une jeune fille est installée dans un fauteuil non loin de là. Des cheveux noirs et raides encadrent son visage qu'une frange dissimule en partie. Je m'installe dans un fauteuil voisin du sien, croise son regard et me sent un peu obligé d'entamer la conversation. Moi, parler à quelqu'un alors que je n'ai rien à lui dire. Vous m'avez vu ?


« Bonjour. »


Lui dis-je avec un sourire. Beaucoup de gens aiment mon sourire. Je ne fais pas exprès, il est beau, paraît-il.


« La vendeuse m'a dit que tu faisais, toi aussi partie d'Artistic Academy. »

___________
-J’arrangerai ça demain-

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Héloïse Aragon
Elève Discret ♪
♣ Messages : 92
♣ Date d'inscription : 12/01/2013


MessageSujet: Re: On dit que les adolescents sont tous pareils. Pourtant, je ne crois pas être comme toi. | Héloïse Aragon |   Lun 9 Sep - 19:44

J'attends assise dans ce fauteuil qui me parais de plus en plus inconfortable au fur et à mesure que le temps passe. Moi qui n'aime pas plus que ça faire les boutiques, je me retrouve à attendre dans une de vêtements. Et le soleil pendant ce temps là brille tellement, quel gâchis! Cela fait au moins un quart d'heure que la vendeuse est occupée avec cet homme! Dire qu'il a fallu un coup de file de mon amie Alys pour me faire sortir de mon livre... à un moment des plus passionnant qui plus est! Elle me propose une sortie shopping, arguant que j'avais besoin de renouveler ma garde robe et que ça me donnerait l'occasion de sortir. j'arrive dans notre lieu de rendez vous. Et puis... elle me pose un lapin! Enfin, un sms pour me dire qu'elle a oublié que son petit ami venait la chercher pour une virée en ville. Donc forcément, ça m'a mise en boule. Vexée, j'avais tenu à faire les boutiques même sans elle. J'ai eu la bonne idée de venir ici.

Connaissant un peu la vendeuse qui est une femme adorable, je me suis dit qu'elle saurait me conseiller en hauts. Mis à part les chemises, histoires de "changer un peu" comme le disait souvent Alys. Mais je crois bien être tombée au mauvais moment. Un moment de calme. Par miracle, elle réussit à attirer l'attention du bonhomme sur deux cravates parmi la vingtaine qu'elle avait sortit! Et là, le bruit de la clochette retentit. Je n'arrive pas à retenir un sourire amusé. Pour elle, chaque client devait être accueilli dès qu'il entrait dans son domaine. Rien qu'en cela, elle se distingue de certains de ses collègues, qui ne disent bonjours qu'a la caisse. Mais par bien des aspects, cette femme est un phénomène. Et elle est toujours de bons conseils.

« Vous venez de l'Internat vous. Je m'occupe d'un monsieur et je suis à vous. Une jeune pensionnaire attend, elle aussi, vous la connaissez peut-être. »

Haha! Sait-elle que sa voix porte jusqu'ici? ehm? Une jeune pensionnaire? Elle parle de moi?! Euh... s'il a la bonne idée de venir par là, je fais quoi moi? Je baisse légèrement la tête en entendant des pas se rapprocher. Je n'ai jamais été très à l'aise avec les garçons. Peeta exception faite. Et là, me revoilà partie ailleurs, dans mes pensées. Je sens vaguement quelqu'un s’asseoir dans un fauteuil proche du mien. Sans pouvoir m'en empêcher je tourne la tête pour voir le nouveau venu. Hélo, Hélo, la curiosité est un vilain défaut. Je soupire intérieurement. Je suis irrécupérable. Bien habillé et beau garçon en plus de ça. Enfin! Mais de quoi je m'occupe?! Je n'ai guère ce genre de considération d'habitude. J'ai du prendre en coup de soleil pendant l'été, je ne vois pas d'autre explications! Nos regards se croisent. Je me sens rougir, comme prise en flagrant délit de curiosité.

Il me salut d'un simple "bonjour" en esquissant un magnifique sourire. Je ne sais pas pourquoi mais d’emblée il a gagné ma sympathie. Sans doute parce que je sens qu'il est timide lui aussi.

"Oh bonjour" lâchais-je en lui rendant son sourire. Hélo no panique. Tu gère jusque là.

Bon jusque là ça va, niveau de conversation basique.

« La vendeuse m'a dit que tu faisais, toi aussi partie d'Artistic Academy. »

Je me retiens de faire remarquer que j'avais entendu et hoche la tête:

- C'est exact. Je suis de la maison Baudelaire. Au fait appelle moi Héloïse.

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aramis de Bomant
Elève Habitué ♪
♣ Messages : 122
♣ Date d'inscription : 23/11/2011


MessageSujet: Re: On dit que les adolescents sont tous pareils. Pourtant, je ne crois pas être comme toi. | Héloïse Aragon |   Jeu 12 Sep - 17:27

« C'est exact. Je suis de la maison Baudelaire. Au fait appelle moi Héloïse. »
Elle a une voix agréable. Dans un sens, cela me rassure qu'elle soit là, elle connaît peut-être mieux que moi le coin.

« Je suis content de te rencontrer ! Moi c'est Aramis, maison des Cygnes. Je viens juste d'arriver.... »

Sous-entendu, je suis complètement à la masse. Enfin bref, ces banalités échangées que dire ? Avec le sens de la conversation que j'ai, pas grand-chose. Il reste juste à prier très fort pour que ce blanc ne gène pas ma voisine, ou alors, dans le cas contraire, que la vendeuse rapplique très rapidement. Cette vendeuse, d'ailleurs, avait l'air très gentille.

Récapitulons ce qu'il faut que j'achète. Des chaussures. Trois pantalons. Des chemises. Des habits pour la danse. Finalement ça fait pas mal. J'ai beaucoup grandit ces derniers moi et je ressemble à quelqu'un qui a fait passer ses habits au sèche-linge et qu'ils ont rétrécis.

Il faut aussi que je passe je ne sais trop où pour acheter des fournitures pour les cours « normaux ». Beaucoup de gens me disent de profiter de la seconde. Après il y a le bac et tout le tralala. C'est vrai. Pourtant ce n'est que la première semaine et j'ai déjà l'impression d'être rentré depuis super longtemps, pourtant ça passe très vite. C'est une impression très difficile à expliquer.
A côté de moi, Héloïse bouge et me tire de ma rêverie. Dire quelque chose, dire quelque chose, dire quelque chose.

« Heuu.... Tu sais où je pourrai trouver un papeterie ? Ou un supermarché ? »

Conversation de la mort qui tue. La clochette sonne. Le client part. La vendeuse s'approche de nous.

« Je suis désolée, les jeunes. Je m'occupe de vous. »

Elle a déjà deux pantalons et des chemises dans une main, tandis qu'elle a un chemisier dans l'autre.

« Allez, jeunes gens, au boulot. »

Elle se poste derrière nous et nous pouce gentiment vers les cabines d'essayage.

___________
-J’arrangerai ça demain-

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Héloïse Aragon
Elève Discret ♪
♣ Messages : 92
♣ Date d'inscription : 12/01/2013


MessageSujet: Re: On dit que les adolescents sont tous pareils. Pourtant, je ne crois pas être comme toi. | Héloïse Aragon |   Mer 18 Sep - 18:09

« Je suis content de te rencontrer ! Moi c'est Aramis, maison des Cygnes. Je viens juste d'arriver.... »

J'esquisse naturellement un léger sourire, compréhensive. Après tout, je me suis trouvée dans une situation similaire, il n'y a pas si longtemps. Tout juste un an de cela. J'étais arrivée, morte d’angoisse et très impressionnée par les bâtiments. Quand j'y repense, je pense que cette rentrée fut la plus éprouvante de toute. Livrée à moi-même, sans aucun repères, autant dire que j'étais complètement paumée! Enfin, j'ai eu le bonheur de rencontrer Alys et sa magnifique voix. Je me perds avec délice dans mes souvenirs... jusqu’à l'instant ou je me souviens que je ne suis pas toute seule. Je reviens au moment présent et me redresse vivement sur mon fauteuil. Ce qui fait semble réveiller mon voisin. Je cherche, enfin j'essaye un sujet de conversation intéressant mais peine perdue, c'est le grand vide dans mon esprit. Je me maudis intérieurement. Bon sang! Fait un effort Hélo! Pense à ce que peuvent se dire deux timides ensembles?! ... ehm... grande question qui mériterait réflexion.

« Heuu.... Tu sais où je pourrai trouver un papeterie ? Ou un supermarché ? » me demande t-il finalement.

Je hoche la tête. Après des mois de grandes vadrouilles en ville, je peux affirmer réussir à ne pas me perdre. Et bien sûr à repérer quelques endroits, en particulier la bibliothèque et la librairie-papeterie.

Je m'apprête à lui proposer de l'emmener acheter ce dont il aura besoin quand:

« Je suis désolée, les jeunes. Je m'occupe de vous. »dit-elle enjouée.

Ah, toujours aussi efficace on dirait. J'esquisse un sourire amusée. ça vallait la peine d'attendre aussi longtemps! Elle nous conduit jusqu'au cabine d'essayage.

« Allez, jeunes gens, au boulot. »

Un chemisier bleu avec de fines fleurs blanches. Joli et discret . Que demander de mieux?

- Il vous va à ravir! Vraiment. Je pense que vous devriez mettre des couleurs plus vives. Vous n'aimez pas ce rouge? me demande t-elle en me montrant le chemisier.

- J'adore cette couleur mais... euh... ça tape un peu tape à l’œil je trouve.

- ça mettrais en valeur avec vos magnifiques cheveux. Qu'en pensez vous?

Moi? Osez porter du rouge?! Ah, non je préfère me fondre dans le décors plutôt que d'attirer l'attention sur moi. Je m'apprête à lui répondre quand je me rends compte que ce n'est pas à moi qu'elle pose la question.

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: On dit que les adolescents sont tous pareils. Pourtant, je ne crois pas être comme toi. | Héloïse Aragon |   

Revenir en haut Aller en bas
 

On dit que les adolescents sont tous pareils. Pourtant, je ne crois pas être comme toi. | Héloïse Aragon |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» On dit que les adolescents sont tous pareils. Pourtant, je ne crois pas être comme toi. | Héloïse Aragon |
» Ils sont tous pareils... -Libre~
» MI1 ► les mecs ils sont tous nuls, les mecs, les mecs, les mecs ils sont tous nuls.
» Les mailles brunies du Rohan - problème de traduction
» Definitivement ils sont tous " d-kontwole" par ce

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Artistic Academy :: Concernant le membre :: RP abandonnés-