Winter -014-015 - Pear, Spark & Lastie
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Piégés dans les catacombes... || RP Général Halloween 2013

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
avatar
Fauve Evernight
Administratrice Sherlock ♣ Fauve, professeur de littérature.
♣ Messages : 370
♣ Date d'inscription : 17/07/2012
♣ Age : 21


MessageSujet: Piégés dans les catacombes... || RP Général Halloween 2013   Ven 18 Oct - 19:22


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Plic. Plic. Plic.
Le bruit raisonne sous la terre. Dans les dédales de couloirs sombres et humides, éclairés par de rares torches et quelques imperceptibles fentes percées au sommet des murs de pierre.
Plic. Plic. Plic.
Régulier. D’où vient-il ? De la crypte ? D’une cave obscure ?
Plic.
Une goutte. De l’eau ? Du sang ? Nul ne saurait le dire, dans la puanteur morbide des souterrains du château.
Quel château ? Le bâtiment central de l’académie, bien entendu. Nul ne connaissait l’existence de ces souterrains, jusqu’à cette nuit froide de pleine lune, le 31 octobre 2013, où les résidents de l’académie s’y sont mystérieusement fait piéger…
Un hurlement déchire l’air. Ce n’est pas humain. Ou du moins ça ne l’est plus. La peur et la mort imprègnent les lieux. Comment sortir d’ici ? Comment retrouver son chemin dans ce labyrinthe complexe qui semble dépourvu d’échappatoire ? Parviendrez-vous à garder votre sang-froid ? Mais prenez garde, vous n’êtes pas seul… Elèves, professeurs ou forces obscures, sachez faire la différence pour rester en vie…

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 20
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: Piégés dans les catacombes... || RP Général Halloween 2013   Dim 20 Oct - 13:48


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Antares de Beauseant
The Sαtevis Judge


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Que les coupables craignent la Justice, car Elle les retrouvera un jour ou l'autre.

Ou plus précisément, une nuit. Quel meilleur terrain de jeu pour un Juge sans pitié que des catacombes piégées ? Ses pas irréguliers résonnaient sur le sol, son ombre informe virevoltait contre les murs à la lueur des chandeliers. Sa marche était guidée par les voix qu'il entendait dans le labyrinthe de pierre, et ses doigts fins et longilignes se serraient autour d'une lame, telle le glaive de Thémis. Ses seuls yeux constituaient sa balance, lui qui était capable de lire en vous comme dans un livre ouvert.

Les étoiles voyaient, voient et verront chacun de vos gestes. Les étoiles soufflaient, soufflent et souffleront à l'oreille d'Antarès chaque nuit du trente-et-un octobre. Et le Juge exécute, dans tous les sens du terme. Il se grime du sang de ses victimes, peignant sur son visage, ses mains, son corps, un oeil, un autre, un os, un nez. Chaque trait est un nouveau trophée. Chaque nouveau trophée caractérise une nouvelle justice rendue. Une nouvelle vengeance. Et Antarès fête ses morts.

Vous craigniez la Justice, ce soir. Vous craigniez ses yeux luisants et dorés, vous craigniez son teint livide et sa main vengeresse. Vous craigniez le Juge qui déambulait dans les couloirs ce soir, et que vous pourriez croiser si vous aviez ne serait-ce qu'une once de culpabilité. Mais au final...

N'étions-nous pas tous coupables ?




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
Emma Hathaway
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 614
♣ Date d'inscription : 13/10/2012
♣ Age : 19
♣ Localisation : En Normandie


MessageSujet: Re: Piégés dans les catacombes... || RP Général Halloween 2013   Dim 20 Oct - 21:17




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Réveil




Froid. Dès qu'on a froid on sait qu'on n'est plus à l'abri, quand on a froid il faut bouger pour se réchauffer, quand on a froid on nos muscles se contractent pour produire de la chaleur. La jeune fille étendue au sol frissonnait. Une chose était sur : ce n'était plus sa chambre. Contre ça joue la pierre froide. Ou était-elle ? Elle n'osait pas encore ouvrir les yeux, se concentrant sur sa respiration. Pour une fois que ses exercices de théâtre marchaient. Elle se mit sur le dos, ses cheveux blonds encadrant son visage d'ange qui semblait apaisé. Sauf qu'elle ne l'était pas du tout. A vrai dire toute une série de questions défilaient dans son esprit. Ou était-elle ? Quel était le cri qu'elle avait entendu ? Etait-elle la seule ici ? Elle se mit sur le côté et se releva. Prenant appui sur le mur humide et poisseux... Sa main se retira immédiatement. Elle ne voyait pas grand-chose, ses yeux gris même plissaient ne discerné rien. Elle étouffa un grognement peu féminin et plutôt bestial. Le moindre bruit pouvait lui attirer des ennuis elle le savait. Temps qu'elle ne comprenait pas elle devait se montrer discrète, même si elle comprenait elle devait être discrète. Sa main, celle qui avait touché le mur l'a dérangé. Elle se demandait ce que c'était... La jeune française avait toujours été curieuse de nature et même si elle était perdue elle ne pût résister à la tentation de connaitre ce qui était sur sa main. Si c'était de l'eau elle mettrait ses principes de côtés pour s'essuyer sur son pantalon...Elle tremblait, heureusement qu'elle avait mis un sweet, car même si elle ne savait pas ce qui se passait elle louée son intuition. Sa main se porta à son nez...C'était une odeur qui lui semblait familière, une odeur assez étrange, un peu métallique....Sang. Humain ? Animal ? Elle ne préférait ne plus le savoir. Pauline se concentrait pour renfermer sa peur tout au fond d'elle. Elle entendait des bruits : des petits couinements semblables à ceux des rats qu'on entend dans les films. De sa main « intacte » elle chassa ses longs cheveux blonds derrière son dos. Ou était ses amis ? Son petit ami ? Son frère ? Ces questions la tué de l'intérieur et elle priait pour que ce sang ne soit pas le leurs. Mais quel jour on est ? Voilà une bonne question. C’était les vacances le mois d’octobre…Le 31…Pfff ça n’avait aucun rapport elle s’imaginée plus de scénarios qu’il n’en fallait.  Mais c’était une qualité en temps qu’actrice non ? Enfin pour l’instant fallait se repérer et avancer doucement. Un pied devant l’autre, frôlant presque le mur. Ses chaussures plates silencieuses pour le moment.

Code by BlueBerry



___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aliana Stark
Elève Habitué ♪
♣ Messages : 213
♣ Date d'inscription : 25/08/2013
♣ Age : 16
♣ Localisation : sur la lune


MessageSujet: Re: Piégés dans les catacombes... || RP Général Halloween 2013   Lun 21 Oct - 13:32


La vie n'est qu'un vulgaire jeu , mais attention à la carte que tu utilise

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



De la pière , oui un sol humide d'une odeur insupportable . Est ce un rêve ? Un cauchemar ? Ou une vulgaire imagination .
Ne pas ouvrir les yeux , la peur consume les humains , la peur de découvrir la réalité .
se caché , sous une couette , cela r'appelle la jeune fille dans les films d’horreur , le lit a disparu .
Elle se recroqueville , là sur elle même les larmes qui coule sur ces joues livides .
Bougé , non rester , mais il fat faire des choix pour survivre , lancer astucieusement les dés .
Elle se leva , toujours les yeux fermer la froid qui parcoure son corps , elle en chemise de nuit , blanche , à elle de la garda blanche .
( en cour )


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
wicked wonderland
[00:26:27] Adrian Kjerstin : les ours sont des espèces en voix de disparition du coup ils doivent beaucoup se reproduire pour maintenir l'espèce 8DDD (Commme Adrian [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Piégés dans les catacombes... || RP Général Halloween 2013   Mar 22 Oct - 7:53



Que ferais-tu si ton heure -de gloire ou de mort- avait sonnée ?

Tout paraissait si simple. Tout était une utopie. *Quel belle odeur de sang, j'aimerais que jamais elle ne disparaisse !*. J'ouvrais enfin les yeux sur l'environnement humide qui m'entourait. Une pierre gelée s'étalait sous mon corps dans une perfection incroyable. Lisse, dure, magnifique... Et cette odeur de sang qui peut paraître répugnante me remplit d'appétit. Est-ce le moment d'attaquer, de... manger ? Il doit bien y avoir un ou deux cocos dans le coin qui pourraient servir de poulets ! Je me lève tranquillement, mon corps frissonnant sous l'idée de croiser quelqu'un. J'aime hanter ce corps, j'aime le ruiner comme j'en ai ruiné d'autres. Je hante mademoiselle Luxor, et ça me convient, je n'aurais pas pu trouver mieux.

-Quiiiiii veut jouer avec moiiiii ?

Je m'esclaffe alors de mes paroles. Où sont mes cartes ? Ah oui, dans ma poche. Bon, j'la lève cette dame et j'la fais marcher. Elle ne se souviendra de rien quand elle sera revenue à elle, elle aura juste quelques... Inconvénients va-t-on dire. Je souris de ses dents blanches teintées d'un peu de rouge. Oh c'est bon les rats. J'avance, il fait noir alors je pose ma main sur la pierre, sur le mur du souterrain et je continue ma route. Cette nuit va être exquise n'est-ce pas ?

*Tu aimes le sang, tu raffoles du sang.* Oh oui, c'est délicieux, tout autant que la personne qui se trouve désormais juste sous tes yeux. Je me permets de m'essuyer "ma" bouche, d'encrasser un peu "mes" cheveux pour que ce soit plus amusant, et je lance un "BOUH" tonitruant pour effrayer l'âme égarée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kyle Paige
Elève Mythique ♪
♣ Messages : 1235
♣ Date d'inscription : 26/05/2012
♣ Age : 20
♣ Localisation : Je suis sur la planète Terre, en mission pour découvrir le caractère complexe de l'être humain. Moi, THE extraterrestre ^^


MessageSujet: Re: Piégés dans les catacombes... || RP Général Halloween 2013   Mar 22 Oct - 15:55


Les morts crient justice

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Le silence s'installa, s'insinuant dans chaque port de sa peau. Il eut un frison, rajusta la cape sur ses épaules. Un bruit au loin le fit sursauter, il s'approcha de la porte sur sa droite, dans le couloir obscure et humide. Des gouttes tombait doucement du plafond, une d'entre elles tomba sur sa chemise blanche. Cette dernière se teinta de sang. Le jeune garçon pâlit. Sans la présence rassurante de son sabre, il se sentait complètement perdu. Et impuissant. Il continua malgré tout ça traverser, s'éloignant d'un bruit de chaussures, comme un grincement de semelle neuve, la peur lui broyait le ventre. Il ouvrit la porte et quelque chose lui sauta dessus. Il poussa un hurlement de frayeur, un gémissement d'horreur. Mais ce n'était rien de plus qu'une chauve souris, qui passa la porte en volant, avec un cri strident. Le blond ne retient pas malgré tout quelques tremblements. Il s'avança malgré tout dans le couloirs obscures, ne savait même plus ou il marchait. Ses baskets crissèrent sur le sol et il frémit, se demandant sur quoi pouvait il marcher. Il poussa un second hurlement de terreur quand une main attrapa son pied. Là, dans l'ombre, deux yeux luisaient d'une lueur malsaine et Le comte Friedrich regarda son fils d'un oeil mauvais. C'est là que Gabriel se réveilla en sursaut. Son coeur battait dans sa tempe, sa respiration était irrégulière, il ne parvenait à cesser ses tremblements. Il eut un sursaut d'horreur lorsqu'il se rendit compte de l'endroit ou il se trouvait. De ses murs de pierre grises à l'aspect familier. De ses bruits de gouttements autour de lui. De la froideur ambiante. C'était un cauchemar. Ce n'était pas possible. Il ferma les yeux très fort, priant pour retrouver le calme rassurant de sa chambre mais lorsqu'il ouvrit les yeux, il n'y avait aucun doute. L'endroit était identique à celui du cauchemar qu'il faisait depuis des nuits. Il se releva, voulut prendre son sabre mais s'apercu aussitôt de son absence dans son dos. Il frémit et avança doucement. Lorsqu'un léger « ploc » le fit tressaillir plus encore. Il n'osa pas poser ses yeux sur la goutte de sang qui venait de fleurir sur sa chemise. Il s'approcha de la porte avec appréhension et l'ouvrit prudemment, s'écartant aussitôt mais rien ne se produisit au soulagement du jeune garçon. Il entre doucement, et pénètre dans la pièce à l'obscurité familière. Beaucoup trop familière. Mais il continue, sans reculer, ça ne servirait qu'à retarder l'inévitable. Il avance, la peur lui tord le ventre, des gouttes de sueur perle sur son front à la pâleur inhabituelle. Il sait ce qui va se produire mais  ce mouvement si soudain le tétanise et un hurlement lui écorche la gorge. Etait ce sa punition divine ? Même s'il s'y était préparé, cela ne l'empêchait pas d'avoir peur, de se sentir mourir de peur même. Là, il devina le regard de son père, il se rappelait encore de se sourire terrible que lui avait lancé ce dernier dans son cauchemar. Il ne parvenait pas à savoir si il devait dissocier ça d'un rêve ou non. Il n'était jamais allez si loin. Toujours il s'était réveiller. Hors là, il avait beau prier, rien ne se passait, il était coincé. Il se débattit, tentant de dégager sa jambe. Y parvient malgré les ongles cassés enfoncés dans sa chair, il recula précipitamment, trébuchant sur... quoi au juste ? Là encore, la lumière était trop faible pour qu'il ne le voit. Il poussa un gémissement terrifié en tombant au sol, là ou la lumière était la plus forte. Devant lui, une petite fille s'approcha de lui, un sourire aux lèvres, malgré les lamentations qui s'échappaient de sa gorge. Elle s'accroupit à ses côtés, lui tentait de bouger, mais la peur le paralysait. Il reconnaissait ce visage là aussi, malgré son contour flou, presque translucide. Sa demi-soeur. Elle le regardait de ses deux yeux bleu pâles, tel un fantôme. La peur parois, à le dessous sur le reste. Même sur l'instinct, c'est pour cela que Gabriel ne parvient à esquisser le moindre geste devant son sabre, que tenait la jeune fille, avec certes beaucoup d'élégance mais aussi beaucoup trop d'agilité. Le mur de brique s'ouvrit brusquement sur une ouverture, réveillant Gabriel de sa torpeur, il se précipita vers cette issue de secours arrivant juste à temps. Il recula, se servant de ses bras musculeux pour gagner du temps au lieu de se relever tout de suite. L'apparition hurla de rage et tenta de le poursuivre mais déjà l'ouverture disparaissait. Gabriel poussa le hurlement de peur qui était rester coincé à travers sa gorge juste avant, pleurant de peur et de joie de pouvoir encore crié. Il regarda autour de lui, le couloir était pareil à l'autre, un peu plus étroit cependant. Il frissonna, ainsi donc, cet endroit avait sa propre volonté ? Le garçon se demanda encore s'il était mort ou s'il rêvait. Il trembla en espérant que ce ne soit pas la première option, car il ne supporterait pas cette peur terrible qui s'insinuait en lui pour l'éternité. Il passa sa main sur sa cheville, parcouru de marques rouges et de taches violettes à l'aspect étrange qui le grattait terriblement. Il se décida à bouger, avant que ce stupide endroit ne s'ouvre une nouvelle fois permettant à l'apparition de sa demi-soeur de le suivre et prit le couloir non sans appréhension. Ses pas résonnait sur le sol en pierre et toujours, se bruit de goutte partout. Il espérait que ce ne fut pas du sang mais bien de l'eau, non sans frémir. La morsure froide de l'endroit ne le dérangeait pas vraiment, le garçon était bien trop préoccupé à dévisager tout ce qui l'entourait, sursautant au moindre bruit, le coeur battant dans les tempes, les yeux encore brillant et son visage tordu par la peur. Il aurait voulu se recroqueviller dans un coin et ne plus bouger mais savait que c'était la meilleure façon de finir entre les mains des Entités qui semblaient régner sur les lieux. Il devait être mort, il ne voyait pas d'autres solutions. Qui sait ? Peut être les Grec avaient il raison pour le Tartare, leur enfer à eux. Gabriel allait finir ici à refaire le même chemin horrible à l'infini. Ou alors, il allait rencontré encore d'autres spectres du passé. Il ne tiendrait pas longtemps avant de devenir complètement fou. Il marchait dans ce couloir sans fin lorsqu'une porte apparu sur sa gauche le faisait littéralement bondir sur le côté. Il hésita un instant avant de l'ouvrir. Au point ou il en était, ce qu'il allait y découvrir ne serait peut être pas pire que le reste. En tout cas, il l'espérait, parce qu'il détestait se sentiment d'impuissance, de ne pas métriser ce qui lui arrivait. De ne pas parvenir à chasser cette peur intense qui le tenaillait

___________
JE VOUS AIME TOUS BANDE DE T'ITES CACAHUETES AMBULANTES 8D !!!!!!!!!!!!!!!!!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Spoiler:
 


Dernière édition par Gabriel S. O'Angels le Dim 27 Oct - 12:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Emma Hathaway
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 614
♣ Date d'inscription : 13/10/2012
♣ Age : 19
♣ Localisation : En Normandie


MessageSujet: Re: Piégés dans les catacombes... || RP Général Halloween 2013   Mar 22 Oct - 17:43




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Pas toi !  





Un pas devant l’autre, sa main posait sur le mur de pierre froid et gorgé d’humidité afin de bien ce guidé. Pauline voyait de mieux en mieux dans le noir. Bon d’accord elle n’était pas un chat mais elle voyait mieux les détails, mieux les ombres…Ce qui était moins cool sur ce dernier point il fallait bien le dire. Un rat passa entre ses jambes, dans d’autre cas elle n’aurait pas réagit mais perdu aux milieux des souterrains, comment pouvait-elle le savoir ? Mademoiselle Hemson n’était pas madame proutte-proutte, alors quand elle avait vu sur le coté un genre de bassin elle s’était penché. Puis vite redressait ce n’était pas rassurant mais en tout cas elle en avait déduit ça, il ne fallait pas être Sherlock Holmes.

Elle avançait dorénavant en suivant le courant qu’avait prit l’eau. Elle débouchée bien quelques part cette eau ? Ou alors les souterrains s’inonderaient et ce serait fini. Elle ne faisait plus attention à ou elle mettait ses pieds et ne regardait que droit devant elle, appuyé sur le mur, elle manqua de se casser la figure au tournant. Maintenant la voix se divisé en deux. Elle tourna finalement plus par curiosité que par instinct. Pauline s’imaginait actuellement dans un mauvais film d’horreur, très mauvais et vraiment flippant. Ses cheveux blonds pendaient dans son dos. Elle marchait d’une marche à la fois ferme et lente.

Pauline se demandait ce qu’elle faisait ici, ce qu’elle allait faire dorénavant. Si elle était seule. Pourquoi une sensation de malaise ? Comme ci ce qui se passait actuellement c’était déjà produit mais pas dans les mêmes circonstances mais toujours aussi terrifiante. Elle se frotta les épaules dans un geste désespéré pour se réchauffer. Une ombre se forma, elle était humaine à coup sur. Pauline s’immobilisa contrôlant sa peur Il ne fallait pas qu’elle est peur. Ce n’était qu’un mauvais cauchemar. Mais un cauchemar tellement réel qu’elle doutait de son affirmation. Son regard se plissa, mais ne serait-ce pas…Antarès ? La jeune fille poussa un soupir de soulagement, elle le connaissait peut être pas assez bien mais elle avait discuté avec lui. Quand elle avait perdu Isidore… Le voir était un grand soulagement. Elle ne chercha pas midi a 14 h. Et se précipita dans ses bras :

-Antarès…Je suis tellement contente de te voir….

Elle le serait dans ses bras et remarqua l’odeur métallique si caractéristique du sang…Elle se recula et perçu les différents marquages. Une vérité s’imposa à elle. Elle venait sans doute de se jeter dans la Guelle du loup à bras ouvert, l’accueillant comme une amie. Pauline était dans une pièce de théâtre, dernier acte, scène final. Pièce dramatique, elle dans le rôle principal. Les héros principaux meurent. Elle allait mourir par la main d’une connaissance. Cette vérité s’imposa à elle et dans son regard gris il n’y avait pas de la peur mais de la détermination. S’il lui faisait qu’elle chose elle se devait de réagir, de se battre. Elle ne se rabaisserait pas au rôle de proie pas aujourd’hui, pas maintenant.


Code by BlueBerry


[/quote]

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lexy McKinon
Elève Habitué ♪
♣ Messages : 221
♣ Date d'inscription : 10/07/2013
♣ Age : 20
♣ Localisation : Wuhan, China ♥


MessageSujet: Re: Piégés dans les catacombes... || RP Général Halloween 2013   Mar 22 Oct - 19:15



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Je suis derrière ta porte...





S
imples mortels, méfiez-vous de la créature des ombres qui glisse dans la nuit pour mieux vous saisir à la gorge. Méfiez-vous de cette entité que seul le battement de votre pouls attire. Méfiez-vous de ce monstre qui vous ensorcèle avant de vous attraper et de vous dévorer. Méfiez-vous de ce tueur qu'aucun sentiment n'habite, rongé uniquement par le désir et la soif. Méfiez-vous de cet être immuable qui ne peut être consumé que par le feu et la glace. Méfiez-vous de cette bête qui vous sourit pour vous torturer par la suite. Méfiez-vous, simple mortels, méfiez-vous...

La première chose sont je me souviens, c'est la soif. La terrible soif qui vous brûle la gorge, vous déchire les entrailles, vous taille les veines. La soif qui coule, qui coule, qui bouillonne, qui s'enroule autours de vous tel un serpent affamé, qui vous aspire, qui vous étouffe, qui vous noie. J'étais engluée dans ce terrible désir de boire, de boire, d'apaiser la douleur qui enflammait ma trachée. J'ai poussé un grognement bas qui a raisonné dans l'immensité du sous-sol. De la rage et de la douleur.

La deuxième chose qui m'a frappé, c'est le sol, ou plutôt la texture du sol. Étant allongée sur le ventre, une grande partie de mon corps était en contact avec la surface froide. Je pouvais sentir chaque aspérité du béton gelé sous mes doigts, avec ma peau. Chaque poil de mon épiderme s'est dressé. Je n'avais pas froid, et pourtant, je me sentais glacée de l'intérieur. Le son qui est sorti de mes lèvres n'a pas amélioré la chose. Une sorte de feulement, un gémissement. Pas humain.

Enfin, la lumière. Un petit rayon s'échappait d'une faille dans le plafond. Ou plutôt, le hamas de pierre qui servait de dôme à l'endroit où je me trouvais. Les souterrains. La puanteur du renfermé est reconnaissable entre mille. À l'instant où j'ai ouvert les yeux, mes pupilles se sont agrandies, comme ceux d'un chat, fixées sur le trait mortel. Mon instinct me hurlait de m'éloigner le plus vite possible de cette chose terrible. Je peux me rappeler chaque particule du soleil mourant dansant dans la pénombre de la cave. J'ai bondi. Un simple mouvement de recul, qui m'a projeté à dix mètres de là, contre le mur rugueux. J'étais apeurée, terrifiée, paniquée, tremblante, assoiffé. Perdue. Alors j'ai entendu une voix. Merde. Si j'avais su...

Crédit: Neko-chan in [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

___________
« Le monde entier est un théâtre, et tous, hommes et femmes, n’en sont que les acteurs. Et notre vie durant nous jouons plusieurs rôles. »
- William Shakespeare
J'vous aime les cornichons ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
James MacBond
Prof de Mathématiques, Sac.
♣ Messages : 301
♣ Date d'inscription : 28/07/2012


MessageSujet: Re: Piégés dans les catacombes... || RP Général Halloween 2013   Mer 23 Oct - 16:16

On est au centre de quelques chose qu'on ne comprend pas. Parfois, on se réveille mais il arrive aussi qu'on ignore juste ce qui nous entoure.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La première chose qu'il remarqua, avec un certain temps de réflexion fut que les murs de sa chambres avait une forme vraiment étrange. Un peu trop peut être. Donc, il en conclut qu'il ne devait pas être dans sa chambre. Enfin, en théorie. Le jeune professeur aurait bien aimé vivre en théorie. Parce que comme il le disait si bien, en théorie, tout se passe bien. Ca aurait été un pays fabuleux s'il avait existé, malheureusement pour le mathématicien, ce n'était pas le cas. Par contre, se retrouvé dans une pièce glauque pareil en pyjama s'était assez étrange et un peu flippant. Bon, relativisons, pourquoi se trouvait il là ? Il ne se rappelait pas avoir bu quelques chose. Enfin, quelque chose d'autre que de l'eau, parce que s'il n'avait pas bu d'eau il serait mort bien sûr. Il détailla tranquillement la pièce, sans vraiment comprendre. Le jeune prof avait peut être un réveil un peu difficile et la vitesse de son cerveau devait en être vraiment diminué pour qu'il ne réagisse pas devant pareil décors d'horreur. Vraiment, il n'était pas du matin. Il passa une main dans ses cheveux et poussa un baillement, s'étirant comme un chat avant de souffler sur la mèche blanche qui avait reprit sa place devant ses yeux. Il écarquilla ses deux grands yeux bleus un peu innocents se rendant enfin compte de l'endroit ou il se trouvait quand il entendit un cri terrible déchirant l'air. Ca faisait un peu film d'horreur cette histoire. Peut être un peu trop irrationnel pour lui en tout cas car il réagit à peine à cette plainte venue du fond des âges. Il resta planter là encore quelques minutes à se demander ce qu'il était censé faire, où il se trouvait et ce qui l'y avait conduit. Il avait quand même du s'enfiler quelques chose de pas nette le soir d'avant, qui sait, peut être était il devenu toxico ? Il haussa les épaules et décida d'explorer l'endroit, peut être qu'un peu plus loin, il retrouverait le chemin de l'école ce qui aurait été un miracle étant donné son sens de l'orientation inné. Il se trouvait dans un dédale de couloir à l'apparence plutôt douteuse. Mais que faisait les personnes qui entretenaient cet endroit ? Il en toucherait deux mots à la maintenance. A moins que l'endroit ne soit abandonné ce qui finit par lui paraître le plus logique. Il faisait un peu froid aussi dans les couloirs et malgré ça, une odeur de renfermé et un peu métallique se dégageait. Un ancien entrepôt de morceaux de ferraille ? Dans un genre de cave géante ça paraissait quand même inhabituel. Personne n'avait dit au habitant de la cave que l'électricité existait ? Il était chez qui là ? Les hommes préhistoriques ? Il se dit que son boulot d'après l'éducation national était d'apprendre au gens, peut être qu'il s'était fait kidnappé par l'Etat pour venir apprendre à des hommes sous développés à se servir de leurs cerveaux. Qui sait ? Après tout il se débrouillait plutôt bien en math. Et les couleurs délavés des murs s'étaient vraiment dépassé, et d'une saleté alarmante surtout qu'il avait aussi des problème de canalisations vu que tout semblaient goutter ici. Qu'il ne compte pas sur James pour faire le plombier !

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 


Dernière édition par James MacBond le Dim 27 Oct - 10:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: Piégés dans les catacombes... || RP Général Halloween 2013   Mer 23 Oct - 17:16

Nathanaël haletait. Aveugle dans cet environnement inconnu, il n’avait aucune idée de la façon dont il avait atterri là. Et pourquoi avait-il si mal ? Où avait-il mal ?
Il tenta de se lever, en vain. Sa jambe. C’était sa jambe qui lui faisait mal. Le souffle court, il palpa délicatement sa cuisse droite. Son jeans était poisseux et largement déchiré sur une plaie béante et très douloureuse. Nate avait peur. Il n’avait jamais eu aussi peur qu’à cet instant précis. Est-ce qu’il allait mourir ?
La mort. Cet endroit semblait en être imprégné. L’odeur, la froideur, l’humidité et l’absence de lumière… Il était peut-être déjà mort, en fin de compte.
Nate soupira longuement et serra les dents. Il fallait qu’il bouge. Qu’il trouve une source de lumière, tente de sortir d’ici. Il était hors de question de se laisser crever comme ça. Il réfléchirait plus tard à la manière dont il avait bien pu se retrouver là, et comment il avait été blessé.
Il chercha une prise sur le mur de pierres contre lequel il était assis. Celui-ci était désagréablement poisseux, mais Nate s’efforça de s’empêcher d’y penser. Il trouva une prise et se hissa en prenant appui sur sa jambe valide. Il avança à tâtons dans l’obscurité totale, cherchant une ouverture quelconque sur les murs. Alors qu’il commençait à penser que c’était sans issue, il finit par déboucher sur un couloir. Et maintenant, gauche ou droite ? Bon, droite. Sa jambe lui faisait un mal de chien et il devait se faire violence pour ne pas hurler. Lui qui dépendait énormément du sens de la vue, cette absence de lumière était un réel handicap et une souffrance supplémentaire. Son odorat était saturé de la puanteur des lieux, et il n’entendait strictement rien, à part le bruit de ses pas qui résonnaient sur la pierre.
Combien de temps allait-il devoir avancer encore ? Il n’en pouvait plus. Nate trébucha sur une chose non-identifiée et s’étala de tout son long. Il se foula la cheville et ne put retenir un hurlement de douleur alors qu’un objet légèrement pointu cognait contre sa plaie à la cuisse. Il roula sur le côté et chercha de la main de quoi il pouvait bien s’agir. Il se figea en reconnaissant ce qui ressemblait fortement à des ossements. Tremblant de tous ses membres, le jeune dessinateur se releva tant bien que mal et se força à continuer d’avancer. Soudain, il vit enfin de la lumière. Au détour d’un couloir, une torche brûlait contre le mur. Il s’y engagea et s’en empara. En se retournant pour voir d’où il venait, il sursauta : il était dans un cul-de-sac. Avait-il rêvé, ou bien le couloir s’était refermé de lui-même ?
Mais non, ça n’existe pas. Tout ceci n’est qu’un affreux cauchemar. Tu vas te réveiller dans les bras d’Antarès dans quelques instants.
Mais le réveil ne venait pas. Et la douleur était de plus en plus intense. Une goutte de sueur roula sur la tempe de Nate, qui pourtant tremblait de froid. Il était obligé de continuer à avancer. Peut-être qu’il finirait par tomber sur quelqu’un…
Il repensa soudain à Antarès. Où était-il ? Etait-il, lui aussi, piégé dans ce labyrinthe sordide ?

- Y a quelqu’un ? murmura Nathanaël en plaçant sa torche devant lui pour tenter d’apercevoir quelque chose.

Ce n’était pas son genre, mais là il était vraiment désespéré. Au mieux, il tombait sur une connaissance qui pourrait l’aider. Au pire, quelque chose viendrait l’achever. Il avait tellement mal qu’il préférait mourir tout de suite plutôt que de continuer à souffrir.
Seul le silence lui répondit. Alors il continua à avancer. Jusqu’à ce qu’il entende un bruit. Il se figea, alerte. A quelques mètres de lui se tenait quelqu’un. Une femme… Il la connaissait. Enfin, non, pas vraiment. Mais il l’avait déjà vue, c’était une certitude. C’était qui, déjà ?
Un air démoniaque déformait son visage pâle. C’était la psy, non ? Il n’en était pas sûr. La seule chose qu’il savait, c’était qu’elle ne lui voulait que du mal.

- Bouh !

Nate ne sursauta pas. Mais un violent vertige le saisit et il laissa tomber sa torche dans une flaque, plongeant à nouveau l'endroit dans l'obscurité. Même en mettant le plus de poids possible sur sa jambe intacte, la douleur dans sa cuisse droite était si intense qu’il tomba à nouveau, en se rattrapant à moitié contre le mur.
Nate ferma les yeux. Alors c’était comme ça qu’il allait finir ?

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Nathanaël Von Arlex le Lun 28 Oct - 22:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 20
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: Piégés dans les catacombes... || RP Général Halloween 2013   Jeu 24 Oct - 0:45


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Antares de Beauseant
The Sαtevis Judge




"Allons, Pauline... As-tu peur ? "

Antarès l'avait sentie se jeter dans ses bras désespérément. Et avant de la sentir, il l'avait vue quelques mètres plus loin, alors qu'elle se perdait dans les couloirs, qu'elle tentait sûrement de se rassurer, et qu'elle s'immobilisait à la vue de la moindre petite ombre qui se dessinait. Et par après, il l'avait sentie se détacher de lui d'une manière si caractéristique... De la façon dont quelqu'un qui réalise qu'une fleur est pleine d'épine relâche son emprise sur cette même fleur. Elle s'était rendue compte de quelque chose, et grand bien lui fasse. Et au final, peut-être n'était-elle pas aussi "contente de le voir" qu'elle l'affirmait un peu plus tôt. Bien sûr que Pauline avait peur. Et l'esprit détraqué d'Antarès se délectait de sa peur. Il s'en nourrissait, s'en amusait. Il sentait sa crainte à travers son regard méfiant, à travers ses gestes brusques et son attention grandissante.

Peut-être tentait-elle d'épier chacun de ses mouvements, de deviner chacune de ses intentions, dans le but de s'en défendre, et éventuellement de riposter, qui sait ? Le problème était que personne ne savait. Et Pauline était loin, bien loin de savoir ce qu'il pouvait se passer dans la tête du Juge, car dénué de raison, car vide de réflexion, rempli d'une douce impulsivité et d'une calme imprévisibilité. Tel un Loki farceur ou un esprit du Corbeau, Antarès était d'humeur capricieuse.

"Mais peur de quoi, au juste ? De quoi aurait peur une jeune demoiselle telle que toi, forte et brave ? Tu as... Quelque chose à te reprocher, Pauline ? "

Antarès souriait derrière le sang qui recouvrait ses lèvres en un motif morbide alors qu'il laissa tomber sa tête sur le côté, et ses doigts s'enroulaient autour de la lame informe qu'il n'avait pas relâchée depuis le début de la nuit. Il se fit observateur. Spectateur de ses expressions, de ses gestes, jusqu'à devenir spectateur de son âme. Il scrutait l'esprit de Pauline, traquant ses irrégularités, ses culpabilités même les plus enfouies. Il saurait tout, même s'il devait pour cela le lire dans les entrailles de sa victime. Le Juge appliquerait la sentence.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Piégés dans les catacombes... || RP Général Halloween 2013   Jeu 24 Oct - 14:42



« La mort rattrape ceux qui la fuient. »Horace


Froid. Elle avait froid, terriblement froid. Et horriblement mal au crâne. Les idées toujours embrumées, elle s'assit, en prenant mentalement note de chercher si elle avait des médicaments. La première chose dont elle se rendit compte était ce sol, légèrement humide, mais surtout bien plus dur que ce à quoi elle s'attendait, pensant qu'elle était encore assise sur son lit. Au fur et à mesure que sa vision s'acclimatait à l'obscurité, son environnement se définissait de mieux en mieux et elle comprit, en voyant ses murs vides et ce plafond bas dont s'écoulait un liquide nauséabond, qu'elle était là, assise à même le sol au beau milieu d'un endroit qui lui était complètement étranger.

À ce moment, des dizaines de dizaines de questions affluèrent dans son [esprit], mais elle réussit à ne pas céder à la essaya de trouver une réponse à chacune d'entre elles, une à une. Combien de temps s'était-il écoulé ? Difficile de de connaître l'heure dans cet endroit condamné, mais elle ne pensait pas que plus de cinq heures se soient écoulées. Où était-elle ? Elle ne reconnaissait pas du tout cet endroit mais c'était sans doute assez proche de l'académie. Comment était-elle arrivée ici ? Elle n'avait pas la réponse mais c'était peut-être lié à son mal de tête. Qui l'avait amenée ici ? Parce qu'une chose était certaine, elle ne serait jamais venue dans cet endroit de son plein gré. Pourquoi ? Il faudrait avoir la réponse à la question précédente pour n'avoir ne serait-ce qu'une idée de la raison qui aurait pu l'amener dans ce lieu. Était-elle seule ? Étrangement, elle n'avait pas vraiment envie de le savoir. De la même manière qu'elle n'avait pas du tout envie d'être toute seule dans cet endroit sordide, elle était effrayée à l'idée de faire une mauvaise rencontre qui pourrait la mettre dans une situation bien pire que celle dans laquelle elle était.

Elle ne pouvait pas rester là indéfiniment mais s'aventurer ainsi sans moyen de se repérer était la meilleure chose à faire si l'on voulait se perdre dans ce qui s'apparentait à un dédale. D'instinct, elle passa ses mains partout autour d'elle à la recherche d'un objet qui lui permettrait d'inscrire un symbole pour indiquer le chemin qu'elle avait pris. Elle continua jusqu'à ce que sa main gauche passe sur un objet tranchant. Elle saignait. Elle avait mal. Et elle n'avait pas trouvé ce qu'elle cherchait. Il ne restait plus qu'une seule méthode, choisir un mur et toujours le suivre, en faisant attention au nombre de fois où l'on tourne dans la même direction, histoire de ne pas tourner en rond. Et puis en passant sa main dessus, elle pourra toujours laisser des traces de sang, quoique cette idée ne la réjouissait pas trop, surtout qu'elle n'avait pas la moindre idée de ce qui pouvait s'y trouver.

Elle s'apprêtait à s'en aller quand elle entendit des bruits de pas s'intensifier. Quelqu'un s'approchait. Sans raison apparente, elle recula pour se mettre le plus proche possible du mur, tout en étant prête à se lever à tout moment. Elle prit vivement l'objet aiguisé et attendit. Elle ne savait pas ce qu'elle comptait faire mais elle attendait que la silhouette s'approche. Et elle le faisait, et la respiration de la jeune fille s'accélérait, à l'instar de son rythme cardiaque.

Intérieurement, elle priait. Non pas pour que cette personne l'aide, ni pour qu'il ne lui arrive rien de mal, seulement pour qu'elle ne meurt pas.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Naia Egan
Modératrice à l'essai Pear ♣
♣ Messages : 609
♣ Date d'inscription : 09/09/2012
♣ Age : 18


MessageSujet: Re: Piégés dans les catacombes... || RP Général Halloween 2013   Ven 25 Oct - 9:14


HALLOWEEN

Naia avançait au hasard, dans ce dédale sombre sans fin qui semblait changer au gré de sa bonne volonté. Comment elle s'était retrouvée ici ? Elle ne savait plus. Elle avait l'impression d'errer ici depuis des jours. Ses yeux bien qu'un peu habitué à l'obscurité, enfin l'obscurité était un petit mot il aurait plutôt dire le noir total, aussi intense que l'encre la plus pure, l'absence totale de lumière, ne voyaient même pas les murs qui se dressaient devant elle. A force de chuter, de rencontrer brutalement le sol, ses mains étaient abimés et écorché. L'air était humide, putride, à la limite du respirable. La puanteur cuivrée du sang était absolument partout et relents de renfermé venaient se mélangé. Du souffre aurait eu une odeur plus plaisante. De temps en temps un cri de terreur venaient déchirer le silence avec fracas quand ce n'était pas le bruit de battements d'ailes des chauves souris qui s'en chargeaient. Sérieusement, c'était quoi ce bordel ? Elle avait envie de croire que c'était une blague, une plaisanterie raté. D'accord on était le 31 octobre aujourd'hui soit le jour d'Halloween mais bon il y a des limites quand même.

Soudain, elle butta sur les pavé inégaux et chuta au sol. Elle essaya de se retenir aux murs de pierres mais ils étaient lisse, sans rien pour se raccrocher. Quand elle toucha le sol il y eu un horrible craquement et sa tête cogna violemment les pierres froides. Elle vit troubles pendant quelques secondes. Tout tournait autour d'elle à vous donner la nausée. D'abord elle n'eut pas mal et elle cru qu'elle avait imaginé l'affreux bruit. Puis elle essaye de se relever. Elle tendit ses bras écorchés, plia sa jambe droite, la gauche. La douleur la fit hurler tout l'air de ses poumons. Elle rejoignit à nouveau le sol en haletant sous la douleur. Comme en écho le cri d'un garçon qui semblaient subir la même torture physique qu'elle lui répondit. Les larmes se déversèrent sur son visage sans qu'elle puisse les retenir. Elle fixa sa jambe et eut tout le mal du monde à retenir le haut le coeur qui la prit. Tordue dans une position, elle était déformée par l'os du genoux qui sortait de la jambe. La vision fut trop horrible et la bile lui monta à la gorge. Elle se pencha et avant et vomit de dégout. Sa gorge, sa trachée, ses poumons tout son corps la brûlait et un gout horrible avait pris place dans sa bouche. Incapable de se lever, elle se mit à ramper vers l'avant. Elle devait se tirer d'ici, de cet enfer. Elle ne voyait pas plus qu'avant et la douleur la ralentissait affreusement. Elle ne pouvait pas plié sa jambe, ni la tendre sans hurler sa souffrance. Elle était réduite à se trainer sur le sol. C'était humiliant, affreusement humiliant. Elle ne pouvait regarder sa jambe poisseuse de sang sous peine de s'évanouir. Cet endroit était le pire cauchemar. Comment pourrait-elle se tirer de là ? Y parviendrait-elle seulement ?

Elle avait abandonné l'idée de se trainer vers l'avant. Elle était adossée à pilier de pierre et essayait de maîtriser la terreur qui la gagnait. Elle n'avait même pas pu faire 10 mètre avant de s'avouer vaincu. Elle sentait une vague sombre la recouvrir comme un voile malsain tâché de sang. La tâche pourpre de son jean continuait de s'étendre peu à peu. Déchiré au niveau de genou il laissait une belle vue sur l'immonde blessure. Le sol et la colonne étaient glacials. Ce froid engourdissait ses membres, ses muscles la rendant incapable de bouger. Ses paupières devenaient lourdes et elle luttait pour garder conscience. Comment rester vivant ici ? Elle avait l'étrange impression qu'elle n'avait pas encore vécu le pire.

___________

« C'est comme de jouer au tetris,
c'est de plus en plus dur jusqu'à ce que tu crèves.
»
Nathanaël Von Arlex, 01h05 le 04  janvier 2013
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Je n'aurai jamais assez de mots pour vous dire à quel point je vous aime. ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lexy McKinon
Elève Habitué ♪
♣ Messages : 221
♣ Date d'inscription : 10/07/2013
♣ Age : 20
♣ Localisation : Wuhan, China ♥


MessageSujet: Re: Piégés dans les catacombes... || RP Général Halloween 2013   Ven 25 Oct - 10:16



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Je suis derrière ta porte...





U
ne voix. Ou plutôt un hurlement de douleur. Il y avait quelqu'un là-bas, au loin, qui souffrait. Je ne comprenais pas pourquoi. Pour moi, il faisait sombre, mais pas trop, on pouvait voir clairement les parois, même si le champ de vision s'éclipsait dans les profondeurs des souterrains. Les bruits me revenaient clairement, comme filtrés par l'épaisseur des tunnels. A part les différents cris qu'on entendait, tout paraissait calme. Très calme.

Il y avait quelque chose de proche. Son souffle me parvenait avec plus de netteté que les autres. Son odeur était un mélange de... vomit ? Une senteur dégoutante, nauséeuse, répugnante. Yerk. Je me souviens d'avoir froncé les narines. Sous ce bouillon affreux, je pouvais percevoir le parfum doucereux et métallique du sang. Du sang ! J'ai pris une profonde inspiration, une lueur folle dans les yeux. Il fallait que j'aille voir, tout les muscles de mon corps étaient bandés, près à se jeter sur la source. Mon corps bougeait tout seul, et je ne pouvais qu'approuver ses déplacement. Il fallait que j'y aille.

Je l'ai trouvée adossée au mur, en proie à des souffrances affreuses. Écorchée, essoufflée, écroulée. En perte d'espoir. Maintenant je me rends compte qu'elle devait être terrifiée. En me voyant arriver, étrange, l'air assurée, pas du tout perdue dans ce souterrain, elle a dû se dire que c'était louche. Je me suis agenouillée devant elle, scrutant son visage quelques instants. Mes mains se sont fait caressantes, glissant sur ses joues, protectrices. Puis tout est allé très vite. Ma main droite a agrippé sa nuque, enfonçant mes ongles dans la chair tendre de son cou. Pendant ce temps, ma main gauche a saisi son genou barré d'une longue blessure saignante. C'était affreusement délicieux. J'ai reniflé le parfum de sa peau, caressant la partie douce derrière son oreille avec le bout de mon nez. Dieu que c'était bon... J'ai commencé à la mordiller lentement, allant vers le bas. Tout cela n'avait aucune connotation déplacée à mes yeux, elle était juste un plat particulièrement appétissant, tellement appétissant qu'on ne sait pas par où commencer. La première impression que j'ai eu, c'est que sa peau était parfaitement magnifique. Douce, soyeuse, lisse, pâle rosée, dorée à souhait. Hm... Je me suis crispée et je l'ai mordue. Son nom m'est venue avec le sang. Naia.

Crédit: Neko-chan in [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

___________
« Le monde entier est un théâtre, et tous, hommes et femmes, n’en sont que les acteurs. Et notre vie durant nous jouons plusieurs rôles. »
- William Shakespeare
J'vous aime les cornichons ♥:
 


Dernière édition par Lexy McKinon le Lun 28 Oct - 20:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Amanda Slam
Romi ~ Celle qui a une affinité avec le vent, vu le nombre de vents qu'elle se prend !
♣ Messages : 866
♣ Date d'inscription : 03/06/2012
♣ Age : 19
♣ Localisation : Dans l'espace


MessageSujet: Re: Piégés dans les catacombes... || RP Général Halloween 2013   Ven 25 Oct - 18:18




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Souvenir   





Elle ne comprenait pas trop ce qui se passait, elle savait juste qu’elle avait peur, qu’elle avait eut peur. IL y a cinq minutes  elle était encore au sol. Ses cheveux bruns lui cachant la vue quand elle s’était relevée elle s’était retrouvée dans un sous-terrain. Il y avait eux  des cris, des paroles. La première chose qu’Amanda avait fait s’été de partir loin très loin de tous ses gens. Il y avait des brides de mémoires qui essayaient de s’imposer à elle. Elle voyait du sang, des morsures. Il y avait un ami à elle qui était parti : Zachary.  

Pourtant elle n’avait jamais vécu ça alors pourquoi ? Surement un rêve.  Son pied choutta dans quelque chose de métallique. Malgré la peur  elle se pencha et saisi le pommeau de se qui ressemblait très fortement à une épée. Faisant de l’escrime depuis qu’elle était petite elle n’hésita pas à la prendre. Les  grognements l’avaient fortement incité d’ailleurs. Mais déjà elle reprit son chemin, ne pas s’arrêter, toujours être en mouvement. Il fallait qu’elle marche même si elle perdait de l’énergie. Amanda tenait toujours fermement ce qui pouvait être un moyen de survivre.

Elle déboucha dans un tunnel, après une minute d’hésitation elle s’y engagea. Toujours pas de lumière. Malgré le noir qui l’entourait elle voyait les détails. Il y avait des murs à droite et à gauche. Devant elle un genre de brouillard peu rassurant. C’était risqué trop risqué, sa main sera l’arme qu’elle trimballait depuis le début. Combien de temps avait passé ? Elle avait perdu la notion du temps. Ses yeux bleus cherchèrent quelques détails mais il n’y avait qu’un brouillard qui semblait grossir au fur et à mesure des secondes. Il était temps de se faire la malle mademoiselle Slam. Elle tourna les talons prête à fuir mais fut barré par la seule personne qui ne pouvait pas être la…Grand, les cheveux blond-roux comme quand il était jeune, des yeux bleu la reproduction parfaite de ce de la jeune fille. Il avait vieilli et devait avoir l’âge qu’il aurait du avoir 17-18 ans…

Tout changea autour d’elle, c’était de nouveau son ancienne maison. Elle se voyait dans son lit, sentant l’odeur du feu, elle frappant à la porte de son frère, pas de réponse, elle toujours fuyant avec son chien alors que les flammes entamaient l’escalier a vitesse terrifiante. Et soudain la porte de son frère s’ouvrir. Elle ne l’avait pas vu ça. Les flammes s’attaquant à son frère. Elle était la devant lui. Ses bras tendu vers elle, homme en feu, il s’avança. Et dans la réalité il n’y avait rien. Amanda était seule complètement seule. Pourtant elle voyait vraiment la scène.

-Amanda…

Cette voie qui lui semblait venir d’outre monde, la fumée devenu familière la prit à la gorge.  Elle prit ses jambes à son coup fuyant son cauchemar à toute jambe. L’épée qu’elle avait était une extension d’elle sur ce coup là. Sauf que son extension était partie quelques mètres plus loin lorsque la jeune fille aveuglée par la peur  avait percuté quelqu’un de plein fouet. Cela la ramena à la réalité et la question de survie s’imposa. Elle roula sur le coté et atteignit l’épée qu’elle pointa droit sur le cou de l’inconnue.

- Qui êtes-vous ?

Elle ne distinguait l’inconnu sans pourtant le reconnaître, une mèche blanche ressortait de se visage si noir. Mais elle ne baissa pas sa garde, la pointe toujours sur son cou. Son regard bleu glacé autre fois prit de terreur était maintenant menaçant. Elle n’hésiterait pas. A jugé maintenant s’il était normal ou non.

Code by BlueBerry



___________
Spoiler:
 



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Piégés dans les catacombes... || RP Général Halloween 2013   Sam 26 Oct - 11:41



Mais le néant nous aura avant notre fuite

Il n'a pas sursauté. Un beau jeune homme blond, bien écorché... Mes yeux, ou plutôt les yeux de la dame se plongent sur cette blessure. Mais peu de secondes après, trois je crois, la torche s'écrase maladroitement contre une flaque de sang sur le sol et nous plonge dans le noir le plus total. Je frémis. Non, le noir me fait quitter les corps ! Je saisis la torche, la secoue dans tous les sens en lui hurlant de se rallumer. La vraie âme d'Alys gigote et me menace de me faire dépérir pour que je quitte son corps. Je sors donc une carte, la balance dans le sang mais rien ne se passe. Je teste les autres, balançant des mots et des insultes à tord et à travers. Puis je tombe sur les genoux, devant le jeune homme. Je lui saisis brutalement le visage pour qu'il relève la tête et que je puisse voir ses yeux brillants dans le noir.

-Rallume cette torche immédiatement !

Oh, elle a des ongles la dame. Je rigole, me relève en le lâchant. J'observe les alentours mais rien. Et quand j'essaie de passer où il n'y avait pas de mur, il y en a un. Je me cogne brutalement et m'étale de tout mon long, ou plutôt de tout son long. Mon sang ne fait qu'un tour, je brûle au plus profond de moi... Aidez-moi !

Mais il était déjà trop tard, celui qui la hantait était parti à l'aveuglette en hanter un autre...

Mon souffle s'accélère, j'ouvre les paupières que j'avais fermé deux minutes avant. Cette situation m'affole, je ne suis pas dans mon lit, et j'entends des gouttes de sang s'écraser bruyamment jusqu'à résonner pendant un court laps de temps. Et j'entends un souffle aussi, et je tends la main, criant en sentant la peau trempée de quelqu'un. Trempée... Est-ce...Du... Sang ? J'en ai tout autant dans la bouche, je me lève brusquement pour aller vomir et m'essuyer la bouche, plus loin, mais le goût est toujours là. C 'est répugnant de faire ça pour quelqu'un comme moi, surtout en présence de quelqu'un dont je ne peux même pas voir son visage. Je souffle doucement, tente de me calmer mais la panique m'envahit et déjà des larmes me salissent un peu plus le visage. J'essaie de parler, mais je n'arrive pas à formuler correctement ma phrase pour demander à l'inconnu quel est le nom qu'il porte, et que je m'excuse de ce qui vient de se passer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Emma Hathaway
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 614
♣ Date d'inscription : 13/10/2012
♣ Age : 19
♣ Localisation : En Normandie


MessageSujet: Re: Piégés dans les catacombes... || RP Général Halloween 2013   Sam 26 Oct - 21:46




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Oublier pour Avancer





"Allons, Pauline... As-tu peur ? "

Antarès semblait à la fois différent et familier se soir. Il avait la même apparence à part le maquillage dont-une odeur métallique s’en échappé mais c’est surtout le caractère qui avait changé. Comme si avec cette simple phrase il avait prit de l’assurance. Ou était passé le garçon qu’elle avait croisé une fois, qui était en train de dessiner alors qu’elle cherchait son cheval en fuite. Fuite était un bien grand mot d’ailleurs car il serait rentré…Un jour. Et puis personne n’aurait voulu de lui vu son sale caractère.

"Mais peur de quoi, au juste ? De quoi aurait peur une jeune demoiselle telle que toi, forte et brave ? Tu as... Quelque chose à te reprocher, Pauline ? "

Pauline n’avait pas peur, elle espérait toujours que derrière ce masque celui qu’elle avait connu n’était pas loin. Pauline se redressa un peu plus et le regarda droit dans les yeux. Elle n’avait rien à se reprocher, tout était parfait depuis qu’elle avait retrouvé son frère, depuis qu’elle était avec Seven. Depuis qu’elle avait retrouvé son petit train-train quotidien. Elle ne se reproché pas l’abandon de son père, celui-ci l’avait bien mérité. Non Pauline ne voyait pas se que cherché Antarès. Si c’était à refaire elle referait tout ce qu’elle a fait…Non il y a un truc qu’elle changerait…Son regard gris se voila malgré elle, pourquoi pensait à ceci. Elle avait oublié cet épisode oublié pour ne plus jamais avoir à le ressortir.
 

Retour en arrière.


Quand son frère à disparu la jeune fille blonde avait plongé dans une déprime totale. Elle ne comprenait pas pourquoi il était partit, ce qu’elle avait pu faire pour qu’il l’abandonne…Son père buvait encore plus maudissant son fils, noyant sa haine dans l’alcool. Le soir avant son départ pour la soirée elle espéra  sa mort. Qu’il crève dans l’alcool sans personne. C’est tout ce qu’il méritait pour lui pourrir la vie encore plus maintenant qu’elle était seule. La mère d’une amie était venue la prendre, elle était habillée d’une robe bleu nuit centré à la taille. Ses longs cheveux blonds tressé occasionnellement. Cette soirée était sous le signe de l’oublie. Pauline enchaina les boissons plus alcoolisées les une que les autres. Elle repartait avec cette même amie et sa mère venait les chercher à une heure qu’elle avait finie par oublier. Pauline avait un très vague souvenir de ce qui c’était passé avant sa rencontre avec le pote de son frère. Il semblait encore plus bourré qu’elle mais elle avait l’habitude de cet état.  Son père, parfois son frère alors lui ou un autre peu importe. Ils avaient dansé, ils avaient bu et il l’avait embrassé. A partir de ce moment là tout avez été clair pour elle. Elle l’avait repoussé,  non pas qu’elle l’aimait pas mais c’était juste un ami. Et puis elle était en couple. Mais lui n’avait pas l’air content. Pas content du tout vu la pression que se fit sur le bras de la jeune fille. Il l’avait trainé dehors dans un coin sans personne juste une petite nacelle sur laquelle le propriétaire de la maison  et de la fête avait du ce balancer étant plus jeune, elle se débattait lui ordonnant de la lâcher mais vous savez…Avec l’alcool on est plus dans le même état. Il avait tenté de nouveau de l’embrasser. Mais la jeune fille n’était toujours pas d’accord. Elle l’avait poussé, poussé avec toute la force qu’elle pouvait fournir. Le fait qu’il soit plus bourré qu’elle avait du l’aidé à basculer en arrière. Jolie nacelle, imprégner de son sang dorénavant. Elle n’était pas resté longtemps, la fille qui l’accompagnait ne tenait plus debout. Pauline complètement dégrisé en avait profité pour appelait sa mère pour qu’elle les ramène.  Quinze minutes plus tard elles embarquaient dans la voiture. L’ambulance les croisa mais personne ne fit attention. Le lendemain on annoncé son décès.


Retour dans les souterrains.


Pauline n’avait pas lâché du regard le garçon en face d’elle. Son regard redevient gris et elle secoua la tête. Il fallait qu’elle attache ses cheveux bientôt ça allait lui jouer des tours.  D’ailleurs elle le fit très vite, s’attachant les cheveux avec l’élastique qui traînait toujours à son poignet.

-Je n’ai rien à dire de particulier Antarès, j’aimerais juste sortir d’ici ou alors me réveiller et savoir que c’est un mauvais rêve. Sauf que je ne pense pas que ce soit un rêve donc voilà. Et toi tu fais quoi exactement ? A me poser des questions bizarres….

Pauline avait parlé d’une voix neutre, reprenant le masque de la comédienne pourtant elle savait que ses souvenirs l’avaient peut être trahi. Elle se préparer à tout maintenant. Le meilleur ou le pire préférant nettement plus le meilleur. Sauf qu'elle allait forcé un peu le destin. C'était suicidaire peut être mais elle distingué parfaitement bien la lame qu'il tenait. Et la tête sur le coté ne lui inspirait pas confiance. Elle risquait ça vie plus qu'autre chose. Il était temps pour elle de...Fuir.

-Antarès tu as raison j'ai un truc à me reprocher....

A peine avait-elle dit ça qu'elle envoya son pied dans l'estomac du garçon dans face. Elle fila prenant ses jambes à son cou. Elle ne devait faire confiance à personne ici et elle venait de le comprendre. La chose qu'elle se reprocher autre l'accident de la fête était maintenant ce coup. Elle était désolé pour Antarès...Était-ce vraiment le cas ? Elle n'avait fait que se protéger, du moins sauver sa vie. Courir sans se retourner. Elle prit la première intersection et elle courait fuyant se qu'elle pensait être la pire chose. Sauf qu'elle ne se doutait pas quand ce soir Halloween tous les êtres surnaturels étaient de sortis.


Code by BlueBerry



___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Naia Egan
Modératrice à l'essai Pear ♣
♣ Messages : 609
♣ Date d'inscription : 09/09/2012
♣ Age : 18


MessageSujet: Re: Piégés dans les catacombes... || RP Général Halloween 2013   Sam 26 Oct - 21:54


HALLOWEEN
J'entends des pas. Quelqu'un s'approche de plus en plus. Je devrais être soulagée de voir enfin quelqu'un cependant, un sentiment de pure terreur ms secoue. J'ai un mauvais pressentiment. Devant moi se dresse à présent une silhouette sombre. C'est une jeune fille d'environ mon âge, peut être un peu plus qui me dévisage. Une lueur d'espoir nait en moi elle à l'air tout à fait normal, tout à fait humaine. Puis elle s'approche doucement. Elle n'a nullement l'air perdu ce qui m'étonne un peu et ses yeux ne me quittent pas une seconde. Il y a une lueur étrange là dedans, une lueur d'envie. Je frissonne et la flamme d'espérance meurt aussitôt. J'essaye de reculer pour fuir mais la douleur fulgurante me fait suffoquer. En un instant elle est devant moi. Elle s'est agenouillée si bien que ces yeux d'une couleur sanglante, horrifiante, sont au niveau des miens. Je tente de me reculer le plus possible, mais le pilier de pierre me retient prisonnière. Je panique et mon coeur s'affole tandis que ses mains caresse mon visage. Paralysée, je sens sa main agripper mon genoux blessé et la douleur m'arrache un grognement de souffrance. Ses ongles s'enfoncent dans la chair de mon cou et j'ai la certitude que j'ai vais mourir ici. Du nez elle effleure l'arrière de mon oreille, mon menton, ma gorge et je me glace. Elle me mordille la peau d'abord légèrement puis de manière de plus en plus avide jusqu'à planter profondément ses crocs dans mon cou. La douleur est immédiate et je sens qu'elle boit. D'abord je ne comprends pas quoi plus je sens le liquide circuler en moi. Mon sang.

Je pousse un hurlement de terreur et agrippe son visage pour me libérer. Mon souffle se fait haletant et dès que je manque d'air, j'inspire une goulée pour crier à nouveau. Mon estomac de contracte et je sens mes membres faiblir. Je me débats et la douleur qui émane de mon genoux me fait tourner la tête. Dans l'énergie du désespoir, je donne un violent coup dans sa poitrine. Je sens ses dents se déloger de mon cou et j'entends un bruit sourd quand elle heurte le mur opposé. Je n'ai pas le temps de me demander d'où vient cette force incroyable. Une brûlure insupportable me déchire les veines. Mon sang prend feu, du moins c'est l'impression que j'ai. Je m'écroule au sol en gémissant, criant, pleurant, roulant sur moi même en implorant. Je ferme les yeux et me blottis au sol, les yeux humides trop souffrante pour lutter. Je sens le feu se répandre dans tout mon corps à une vitesse trop lente. Puis après un ultime pic de souffrance qui m'arrache un cri déchirant, elle disparut totalement. Ma respiration s'était tue, le silence régnait. Puis, comme les poupées dans les films d'épouvantes j'ouvris les yeux. Soif, j'avais soif.

___________

« C'est comme de jouer au tetris,
c'est de plus en plus dur jusqu'à ce que tu crèves.
»
Nathanaël Von Arlex, 01h05 le 04  janvier 2013
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Je n'aurai jamais assez de mots pour vous dire à quel point je vous aime. ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aldébaran de Beauséant
Elève Discret ♪
♣ Messages : 90
♣ Date d'inscription : 02/01/2013


MessageSujet: Re: Piégés dans les catacombes... || RP Général Halloween 2013   Sam 26 Oct - 23:32



Aldebaran de Beauseant
The Tαscheter Dancer




Aldébaran avait toujours été plutôt indifférent à Halloween. La seule raison pour laquelle il sortait ses fesses de chez lui ce soir-là n'était pas parce qu'il se déguisait, ou parce qu'il aimait donner des bonbons aux gamins (il n'aimait pas les gamins de toutes façons), mais bien parce qu'en général, c'était une bonne occasion pour aller boire un verre avec des amis. Par conséquent, il en avait profité pour s'émécher avec une ou deux connaissances de longue date qui avaient été assez sympathiques (et qui avaient également assez rien d'autre à foutre de leur soirée) pour faire tout le chemin jusqu'à Lorient. Mais dans tous les cas, le lendemain il devrait faire cours, donc il s'était rentré assez tôt pour ne pas trop avoir l'air d'un zombie, bien que ça aurait été approprié pour un lendemain d'Halloween.

Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'Aldébaran se réveilla en dehors de son lit. Il se demanda d'abord s'il était parvenu à sa chambre en premier lieu, après tout, peut-être qu'il s'était endormi par terre en cours de route et qu'il avait rêvé de s'être couché confortablement. Cependant, la sensation que la surface sur laquelle il était étendu lui procurait lui indiqua qu'il n'était ni dans la rue, ni dans un couloir de l'Académie, ni même sur le sol de sa chambre.

En fait, il n'avait aucune idée d'où il était. Cette simple réflexion lui envoya un vent de panique dans la colonne vertébrale.

Il procéda à un examen du sol, pour constater finalement... Qu'il ne sentait pas le sol, ou que si c'était le sol, eh bien il était tout de même franchement biscornu. Et poisseux. Et mou, et qu'il avait une espèce d'odeur de pourri, un peu comme un... Un... Un cadavre. Aldébaran savait officiellement qu'il avait dormi sur un tas de cadavres, tous plus ou moins décomposés. Plus ou moins, parce qu'il était certain que ça bougeait encore, là-dessous... Soit ils n'étaient pas tout à fait morts, soit ils étaient tellement morts qu'ils avaient décidé de revenir à la vie parce qu'ils s'emmerdaient trop.

Ok, finalement, il aurait l'air d'un zombie demain. Qu'il s'en sorte vivant ou mort.

"Yeeeeek ! "

Aldébaran se redressa d'un bond avec toute l'énergie que l'adrénaline lui procurait, avant de se choper tout naturellement un vertige monumental avec la nausée du siècle. Il aurait espéré pouvoir vomir, sachant que ça lui ferait passer le dégoût, mais il savait qu'il avait déjà vidé tout son estomac quelques heures auparavant à cause de l'alcool. C'était peine perdue, il allait devoir faire avec. Comme si l'heure était à s'inquiéter de ses troubles intestinaux, de toutes manières... Surtout que maintenant, non seulement le tas de corps bougeait, mais en plus il sentait des mains s'agripper à ses jambes.

Il fallait absolument qu'Aldébaran sorte de cet endroit. Au plus vite. Il n'y voyait foutrement rien. Il paniquait. Il tira l'une de ses jambes du tas de bras. Son autre jambe se coinca. Il perdit l'équilibre. Une main s'agrippa à son visage. Aldébaran se pétrifia. Hurla. Mordit. Fit lâcher prise. Il sentit le sang couler le long de son oeil. Mal de chien. Il s'en fichait. Rampa. Ne savait pas où aller. Ouvrit grand ses yeux. Il vit une source de lumière se refléter sur un mur. Il y avait un angle. Il ne vit pas l'ombre d'un corps. Il savait où se diriger. L'amas de cadavre ne finissait plus. Il mettait trop de temps. Beaucoup trop de temps. Il se sentait entaillé. Tiré. Il tirait plus fort. Se hissa jusqu'à la sortie. Sentit enfin le sol froid sous ses mains. Une larme sur sa joue. Redoubla d'effort. Horrifié. Haletant. Il ne se donna plus une seule seconde de répit avant d'avoir atteint cet angle.

Il ne se donna pas non plus de seconde de répit une fois qu'il eut atteint ce fameux angle. Il se saisit de la source de lumière. Une torche. Il se demanda s'il devait la balancer dans le tas de chair putride et mouvante, ou s'il devait la garder avec lui. Il décida que la lumière le rassurait. Il garda la torche en main.

Aldébaran se mit à courir, aussi loin que ses longues jambes le portaient. A ce rythme-là, il ne sentait même plus son coeur battre dans sa poitrine. Il ne sentait même plus le sol sous ses pieds. Il était un danseur, léger, rapide et agile. Il avait de la lumière pour se guider. Et même si ce couloir n'en finissait pas, même s'il était d'apparence sinistre, il savait qu'il avait passé le pire, et qu'il l'avait laissé loin derrière lui. Il savait qu'il était encore bien vivant, et il comptait le rester. Il ne s'arrêterait pas de courir avant d'avoir croisé quelqu'un de bien vivant. Il était sûr qu'il y avait quelqu'un d'autre. Il ne pouvait pas être le seul, il refusait d'être le seul. C'était le soir d'Halloween, des choses bizarres devaient arriver à tout le monde, pas seulement à lui. Il s'imaginait pouvoir croiser n'importe qui dans cet endroit, pourvu que cette personne n'ait pas complètement disjoncté ou qu'elle soit complètement vivante. Il s'imaginait même les amis qu'il avait vus plutôt en soirée. Il rêvait qu'il courait aux côtés de son petit frère. Aux côtés de Mal et Regu.

Et au fond de lui, tout au fond de lui, il aurait tellement voulu que Regulus lui donne une explication tout à fait scientifique et rationnelle à tout ce bazar, lui qui d'ordinaire détestait ce genre de discours.

Courant depuis une bonne dizaine de minutes, Aldébaran n'avait plus aucune idée d'où il était supposé aller. Il avait des impressions de déjà-vu absolument de partout, et peu de choses afin de se repérer. Il avançait en ligne droite, et pourtant, il lui semblait avoir déjà passé cette tâche sur ce mur, cette fissure sur le sol. Et peut-être même que c'était la troisième ou la quatrième fois qu'il les passait. Il avait l'impression de devenir fou. Il parlait à ses amis dans sa tête pour se distraire. Il faisait semblant de ne pas avoir remarqué cette ombre très étrange qui n'aurait jamais dû être là, ni cette espèce de tâche blanche qui était apparue loin devant lui durant quelques secondes. Il se disait que le seul moyen de ne pas débloquer complétement était d'au moins se donner l'air de ne pas débloquer. Comme une sorte de thérapie par le rire. Il ne voyait plus que ça.

Aldébaran aurait voulu faire semblant de ne pas avoir remarqué cette personne devant lui. Il se disait que s'il s'agissait de son imagination, comme pour toutes les autres apparitions, eh bien elle allait disparaître dans les secondes à venir. Pourtant, cette personne ne disparaissait pas, et il lui semblait même qu'il s'en rapprochait. Il pria pour qu'elle soit vivante. Pour qu'elle soit amicale. Il pria du fond de son coeur, du fond de son âme. Il distingua des cheveux blonds. Il distingua une peau un peu pâle, mais qui semblait vivante. Il distingua que c'était un garçon. Il distingua par ailleurs qu'il avait l'air tout aussi paumé que lui.

Mais Aldébaran refusait de tomber dans la gueule du loup, et il refusait de lui faire confiance d'emblée. Il ne savait même plus s'il devait se faire confiance à lui-même, de toute manière, alors pourquoi à un inconnu ?

Il s'arrêta à une bonne distance de lui, essoufflé, mais brandissant sa torche en direction du jeune homme, pour lui indiquer sa méfiance, mais également pour le voir un peu mieux. Ce garçon avait des yeux encore plus noirs que l'ombre qui l'entourait.

"Dis-moi quelque chose, oh je t'en supplie... Dis-moi que tu es sain d'esprit... "

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Comme c'est trop cool:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
James MacBond
Prof de Mathématiques, Sac.
♣ Messages : 301
♣ Date d'inscription : 28/07/2012


MessageSujet: Re: Piégés dans les catacombes... || RP Général Halloween 2013   Dim 27 Oct - 10:37

Réflechir n'est pas toujours la meilleure chose à faire.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
James fut plus que surprit lorsque l'ouverture qu'il voulait prendre se referma brutalement et émit un petit glapissement. Il venait d'éviter de se faire emmuré vivant de justesse ! Dans quoi était il encore tombé ? Apparemment il n'était là ni à cause des math, ni de ses talents en tuyau et canalisation.
Il ouvrit de grand yeux et regarda la pierre grise avec un peu plus d'attention. Venait il de découvrir une théorie physique qui bouleverserait l'univers ? Ca avait toujours été pour lui un rêve de gosse et il comptait bien sur ses connaissances et sa chance. Il frotta le mur du bout de la main, palpa la surface rugeuse de la roche sans vraiment lui trouvé de différence avec les autres bouts de cailloux qu'il avait déjà vu. Peut être une réaction chimique ? Il réfléchit à toute vitesse et fit quelques pas en arrière. La roche s'ouvrit à nouveau. Perplexe, James se rapprocha et le cailloux se referma. Le professeur de math aurait aimé être avec quelqu'un d'autre pour voir si le caillou aurait eu la même réaction, c'était vraiment très intéressant. Ou qu'il se trouve, ce qu'il avait découvert était tout bonnement incroyable. Il essaya de gratter un peu de la roche pour pouvoir le ramener au bercail et tenter quelques expériences mais une douleur pareil à une décharge éléctrique parcouru son corps et il ôta sa main aussi vite qu'il ne le pu. Bordel ! Ca s'était dingue ! Il sourit. C'était plus qu'une découverte qu'il venait de faire. C'était carrément trop fort. Qui sait ce qu'il pourrait faire avec un rocher pareil. Il s'approcha à nouveau, prudemment cette fois et détailla attentivement le mur. Sur le bas, il y avait une inscription que James mémorisa, il leva ensuite les yeux. Il aurait peut être mieux fait de s'abstenir car il tomba sur  des taches rouges et une immondes chose blanche qui ressemblait à s'y méprendre à une partie de l'anatomie humaine. Il eut un haut le coeur et, n'ayant pas l'estomac très accroché remit son souper. Il avait pris une teinte particulièrement blanche, et il se rendait seulement compte maintenant qu'il n'était ni là pour une entreprise scientifique, ni parce qu'il avait des hallucinations mais bien pour une raison étrange et il se sentait un peu en danger. Restant très pragmatique, la première chose qu'il fit fut de décrocher une des torches qui traînait dans le couloir. Il devait pouvoir se défendre face au malade qui semblait sévir dans le coin. Secondo, il devait trouvé un endroit plus sur, près d'un rocher qui pourrait s'ouvrir à sa chaleur corporelle au cas ou il aurait besoin de s'échapper au lieu de rester près d'un qui se fermait. Il commença donc sa marche, effleurant de temps en temps un mur, cherchant le moyen de se protéger d'une quelconques menaces. Il fut bientôt entourer d'un épais brouillard et malgré sa torche, il trébucha à de maintes reprises sur les irrégularités du sol. Soudain, il vit une ombre dans le brouillard et eut le réflexe stupide de lâcher sa torche qui s'éteignit aussitôt. La chose lui rentra dedans, et James tomba en arrière terrorisé. Un bruit de métal retentit et la chose qui ressemblait fortement à un être vivant roula tel un ninja et attrapa le bout de métal qui était une épée. Epée qui se retrouva bientôt trop près du professeur de math à son goût. James leva les yeux et reconnut instantanément le visage de la jeune fille. C'était une élève de l'académie. Le jeune professeur le savait pour avoir la fâcheuse habitude d'étudier le dossier scolaire de tous les élèves de l'académie même ceux avec qui il n'avait pas cours.

- Qui êtes vous ?


Elle le regardait avec un air tellement menaçant que James faillit tenter de s'enfuir en courant malgré l'arme braquer sur lui.

- Mademoiselle Slam, auriez vous l'obligeance d'éviter de braquer votre épée sur moi, ça peut être dangereux. Vous pourriez blesser quelqu'un.


Son argument n'était pas très convaincant mais il n'osa pas bouger ou dire un mot de plus. Par contre, il détailla la lame noir de l'arme que tenait la jeune fille. Sur le haut de la lame, un signe attira son attention et il fronça les sourcils, c'était le même que celui qu'il avait aperçu sur le mur. Ceci n'était certainement pas une coïncidence.

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kyle Paige
Elève Mythique ♪
♣ Messages : 1235
♣ Date d'inscription : 26/05/2012
♣ Age : 20
♣ Localisation : Je suis sur la planète Terre, en mission pour découvrir le caractère complexe de l'être humain. Moi, THE extraterrestre ^^


MessageSujet: Re: Piégés dans les catacombes... || RP Général Halloween 2013   Dim 27 Oct - 12:11


Qui croire ? En qui faire confiance ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Il déboucha dans un couloir tout aussi sombre et lugubre que les autres, observa l'endroit avec attention et considérant que le couloir était désert, il décida de s'y arrêter un instant, épuisé et mort de peur. Il resta debout, prêt à détaler au moindre mouvement suspect. Il ne s'appuya pas sur le mur de peur de déclencher un système possible. Ou que je ne sais quel spectre vienne encore le hanter. Il tenta de reprendre une respiration plus calme mais n'osa ôter sa cape malgré les gouttes de sueur qui dégoulinaient le long de son front. Il s'abaissa un instant, relevant le bas de son jean déchiré et regarda avec stupeur les taches violettes qui semblaient être remonter le long de sa jambe. C'est là qu'il vit approcher quelqu'un. Ou quelque chose. Il l'entendit avant de le voir, un bruit de course. Il se releva brusquement, les muscles contracté, près à détaler comme un lapin. L'ombre prit forme humaine. Ou en tout cas, sembla prendre forme humaine. Gabriel ne se laisserait pas duper si facilement. La méfiance du garçon avait toujours été un atout principal qui lui avait permis d'échapper à bien des déboires. Cependant, serait ce le cas cette fois ci ? La situation était bien différente. Il recula de deux pas, se trouvant dès lors à proximité d'une torche. Il ne resterait pas sans défense. Il détailla le nouveaux venu. Yeux entre le doré et l'orangé, cheveux roux, il faisait penser à Antarès, le gars de la cascade. Celui ci avait l'air totalement terrorisé et des entailles au visage montrait qu'il avait eu lui aussi quelque mauvaises rencontres.
Ces vêtements étaient très abimés, et il semblait perdu. Le gars fit, d'un ton suppliant, brandissant malgré tout sa torche :

"Dis-moi quelque chose, oh je t'en supplie... Dis-moi que tu es sain d'esprit... "

Il se recula de deux pas, échappant à la lumière de la torche qui lui blessait les yeux mais ne s'éloignant pas trop de celle qui était accroché au mur et regarda l'inconnu avec méfiance. Le souvenir des taches violettes qui semblaient le parcourir se propagea et il fit deux autres pas en arrière. C'était peut être contagieux. Ca allait peut être prendre possession de lui. Il n'en savait strictement rien mais il était un danger potentiel pour tous ceux qui se trouvait ici. Il ne pouvait répondre à la question de l'autre vu tout ce qu'il avait vu jusqu'ici. Il ne pouvait être sain d'esprit. Il était complètement fou. En même temps, il était soulagé de voir qu'il n'était pas seul dans cet enfer. Enfin, il espérait bien que l'autre était aussi vivant et humain que lui. Il lui fit, menaçant :

"- Ne t'approche pas ! Quoi que tu sois !"

Il ne prendrait pas le risque de s'approcher de l'inconnu. Ici, c'était peut être la loi de la jungle qui aurait raison de lui et il était hors de question qu'il se laisse avoir. Même si l'autre avait tout d'une personne effrayé et perdu tout comme lui, il garderait une distance de sécurité. Ca valait sûrement mieux, et pour lui, et pour l'autre. Il savait plus que quiconque ce qu'un homme blessé ou effrayé est capable de faire. Si l'autre trouvait utile d'exterminer le Beethoven, rien ne l'en empêcherait surtout qu'en cette endroit, tout semblait terriblement sombre et dangereux. A qui faire confiance ? Les choix qu'il ferait en cet endroit serait peut être ceux qui le sauverait ou le condamnerait. Hors, un allié était une aubaine. Il décida de changer de tactique. Il ne pouvait pas laisser passer l'occasion d'avoir de l'aide, même si la prudence était de mise, cela pouvait très bien le perdre. Il devait trouver un moyen de s'assurer de la véritable identité de l'autre.

"- Si je te dis Antarès, qu'est ce que tu réponds ?"

Voilà. Il allait maintenant faire le lien. Si l'autre était de la famille du garçon, dans les personnes vivantes bien sur, il aurait sa réponse. Mais le jeune élève restait sur ses gardes, car il devait s'assurer que ce type ne l'approcherait pas, qu'il fut son allié ou son ennemi. Parce que lui même était un potentiel ennemi, peut être qu'il serait bientôt du côté des forces obscures, s'il ne mourrait pas avant. Sa jambe le grattait terriblement, l'empêchant de bien réfléchir. Et la façon dont elle s'étendait terrorisait réellement le jeune homme. Il ne savait pas ce qu'il devait faire. S'enfuir ? Tenter le tout pour le tout ? Laisser l'autre le carboniser ? Il resta là, sans bouger, écarteler entre beaucoup de choix, qui pouvait lui sauver la vie autant que la lui voler.

___________
JE VOUS AIME TOUS BANDE DE T'ITES CACAHUETES AMBULANTES 8D !!!!!!!!!!!!!!!!!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Amanda Slam
Romi ~ Celle qui a une affinité avec le vent, vu le nombre de vents qu'elle se prend !
♣ Messages : 866
♣ Date d'inscription : 03/06/2012
♣ Age : 19
♣ Localisation : Dans l'espace


MessageSujet: Re: Piégés dans les catacombes... || RP Général Halloween 2013   Dim 27 Oct - 12:56




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Confiance   





- Mademoiselle Slam, auriez vous l'obligeance d'éviter de braquer votre épée sur moi, ça peut être dangereux. Vous pourriez blesser quelqu'un.

Elle ne baissa pas sa garde, son épée découverte très récemment toujours sur la gorge de celui qui semblait la connaitre. Elle-même semblait le reconnaitre au fur et à mesure des secondes qui passaient. Elle aurait du laisser son arme sur la gorge de celui qui était à sa merci. Mais Amanda ne le perçu pas comme une menace. Alors elle baissa son arme mais se tenait prête à tout moment. En cette nuit sombre il ne fallait ce fier à personne.  Ce qui c’était passé était quelques minutes avant était horrible, elle ne voulait plus que ça recommence. Pourtant dans son champ de vision une lumière vive s’approchait doucement et quelques flammes apparurent. Elle essayait de les oublier mais elles étaient, toujours là. Pourtant le prof ne semblait rien voir. Elle devenait folle.

-Monsieur MacBond en ce soir d’Halloween cette épée me sera plus qu’utile, au risque de blesser quelqu’un je préfère ça que mourir dans d’atroce souffrance. Il se passe des choses ici Monsieur…

Elle ramassa la lampe qu’il avait fait tomber lorsqu’elle était apparue. Elle ne fumée pas donc n’avait pas de briquet mais elle pouvait toujours servir. Amanda avec cette épée avait beaucoup changé, elle avait prit plus d’assurance, ses idées étaient plus clair même si elle voyait toujours des flammes dansaient devant ses yeux bleus. Elle se sentait un peu plus en sécurité maintenant qu’il était là mais ses cauchemars et ses appréhensions revenaient au galop. Elle lui tendit la torche et prononça ce qu’elle craignait depuis le début.

-Monsieur faite attention ici vos pires cauchemars revivent dans le but de vous faire souffrir… Qu’étiez-vous en train de chercher quand je vous ai percuté ? Vous pouvez avoir confiance en moi je suis dans la même situation que vous…

Elle ne lui laissa pas le temps de répondre croyant entendre des bruits de pas, elle préférait être parano plutôt que mourir bêtement. Elle attrapa le bras du prof de math aujourd'hui à ce moment précisé, la barrière prof/élève s’effondrait. Car même si elle resterait avec lui parce qu'il était "normal" elle avait pas envie d'être immédiatement en danger. Elle finit par ralentir se rendant compte qu'elle tenait Monsieur MacBond et qu'elle l'avait trainé en avant dans le souterrain.

-Désolé si mes paroles vous on choqué monsieur...C'est juste en connaissance de cause que je vous prévenais...


Code by BlueBerry



___________
Spoiler:
 



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
James MacBond
Prof de Mathématiques, Sac.
♣ Messages : 301
♣ Date d'inscription : 28/07/2012


MessageSujet: Re: Piégés dans les catacombes... || RP Général Halloween 2013   Dim 27 Oct - 16:49

Le mystère de l'épée

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
James ne bougeait plus, toujours dans l'attente l'espérance que la jeune fille baisse son arme. Ce qu'elle finit par faire au grand soulagement du professeur de math qui avait prié pour qu'elle n'éternue pas durant toute la durée de l'altercation.
La jeune fille semblait complètement perdue et ses yeux bleus était agrandis par quelque chose qui semblait l'effrayer. James regarda à nouveau le signe sur sa lame mal à l'aise.

-Monsieur MacBond en ce soir d’Halloween cette épée me sera plus qu’utile, au risque de blesser quelqu’un je préfère ça que mourir dans d’atroce souffrance. Il se passe des choses ici Monsieur…

James repensa au mur, surtout au trace de sang. Effectivement, il se passait des choses terribles. Mais cette épée... il ne savait si c'était un cadeau ou son opposé. La similitude entre les signes était troublante et le professeur de math était sur que l'endroit avait un lien particulier avec cette épée. Amanda ramassa la torche éteinte. Elle la tendit au jeune homme qui hésita un instant, particulièrement prudent au vu des évènements récents qui lui avait laissé entrevoir qu'il était trop vulnérable et surtout, qu'il avait mit un temps fou à se rendre compte qu'il était en danger.

-Monsieur faite attention ici vos pires cauchemars revivent dans le but de vous faire souffrir… Qu’étiez-vous en train de chercher quand je vous ai percuté ? Vous pouvez avoir confiance en moi je suis dans la même situation que vous…


James entendit un son aigu résonner dans sa tête et comme un crépitement dans ses mains. La seconde d'après, un bruit de pas se fit entendre, faisant sursauter les deux rescapés. Amanda l'attrapa par le bras et le traîna derrière elle. Ce dernier suivit le mouvement, non sans plusieurs trébuchements. Il avait beau avoir été dans l'équipe d'athlétisme de son école étant jeune, il était avec le temps devenu d'une maladresse incommensurable. Ils s'arrêtèrent une fois sur qu'ils étaient hors de danger. Enfin, pour le moment. Un nouveau bruit résonna dans l'esprit du professeur. Un cri très aigu, à la limite de l'ultrason. James tituba sous le coup.

-Désolé si mes paroles vous on choqué monsieur...C'est juste en connaissance de cause que je vous prévenais...

Le professeur hocha la tête. Vu la situation, il était tout à fait d'accord avec elle. Ce qui se passait ici n'avait rien de très net. Rien de très naturel et il comptait bien éclaircir ce mystère. Il ne croyait pas en la magie, ni en rien qui puisse y ressemblait. On pouvait faire de grande chose dans l'illusion, ça oui. Et quelqu'un semblait s'y donner à coeur joie. Le rationalisme du professeur le perdrait peut être mais il s'y accrocherait tant qu'il le pourrait. Il fit à Amanda :

-" Laissez tomber le monsieur, James ça suffira. Je ne sais pas ce qui se passe ici mais je ne compte pas rester sans réagir. Ce que je cherchais avant de vous rencontrée, c'était un moyen de "disparaitre" si je puis dire. J'ai remarqué que les murs réagissaient à notre empreinte thermique, enfin, je crois mais je n'ai pu tester qu'avec moi et j'en cherchais un qui me permettrait de passer dans un autre couloir, si jamais j'étais attaqué. J'ai aussi remarquer une inscription étrange sur le mur, inscription que je retrouve sur votre épée. "

Il laissa sa phrase en suspens. Peut être que cette épée permettait de faire quelque chose. Peut être permettait elle de gratter la roche contrairement à ce que James avait tenter de faire avec les mains. Peut être qu'elle permettait de graver ce signe qu'il avait vu, de créer un mouvement. Ou autre chose. James ne parvenait pas encore à définir son utilité précise dans cette histoire. Cela dit, s'il avait trouvé Amanda, cela voulait dire que d'autres personnes étaient coincé ici. Il devait absolument les retrouver. Les aider. Mais d'abord, trouvé un endroit plus sur ou se réfugier pour réfléchir. Il ressentit encore une fois cette étrange vibration dans le bout des doigts mais l'ignora. Il y avait bien plus important. Il regarda Amanda, ses deux yeux bleus fixant la jeune fille.

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lexy McKinon
Elève Habitué ♪
♣ Messages : 221
♣ Date d'inscription : 10/07/2013
♣ Age : 20
♣ Localisation : Wuhan, China ♥


MessageSujet: Re: Piégés dans les catacombes... || RP Général Halloween 2013   Dim 27 Oct - 17:29



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Je suis derrière ta porte...





E
lle m'a projettée contre la voûte en pierre avec une force insoupçonnée. Ma force, qui coulait à présent dans ses veines, mon venin qui se répandait en elle, lui injectant l'extase et la mort. car si cet état procure une sensation unique, le moindre faux pas nous détruit. Nous sommes des êtres quasiment indestructibles, mais un simple contact avec la lumière naturelle nous tue. Contrairement à tous les clichés connus, nous ne partons pas en fumée. Notre peau prend une teinte rose, à peu près normale. Nous mourrons, notre corps retrouvant les propriétés d'un humain. Nous mourrons en brûlant intérieurement. Nous ne sommes que des cadavres normaux, vidés de leur essence. Nous mourrons déchues, nous, créatures des ténèbres, redevenues des êtres parmi les autres. Les vampires non-mordus, les "ensorcelés", sont contrôlés par le possesseur des cartes. Les cartes de l'ensorceleur.

Toutes ces vérités s'imposaient dans mon esprit alors que la fille se tordait toujours sur le sol. Elle semblait en proie à des souffrances affreuses. Elle gigotait au sol, comme mue par une force invisible qui la faisait rebondir sur le sol comme un pantin au bout d'un fil. Malgré ses lèvres grandes ouvertes, aucun son ne sortait de sa bouche. Elle m'avait lancée contre le mur très violemment, mais ça ne m'avait pas fait plus d'effet que si elle m'avait poussée gentiment. J'ai atterri souplement à terre, et me suis mise à l'observer, angoissée. Elle s'est peu à peu calmée, et le silence s'est de nouveau installé. Je me suis approchée d'elle.

« Tu as soif ? »

Crédit: Neko-chan in [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

___________
« Le monde entier est un théâtre, et tous, hommes et femmes, n’en sont que les acteurs. Et notre vie durant nous jouons plusieurs rôles. »
- William Shakespeare
J'vous aime les cornichons ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Amanda Slam
Romi ~ Celle qui a une affinité avec le vent, vu le nombre de vents qu'elle se prend !
♣ Messages : 866
♣ Date d'inscription : 03/06/2012
♣ Age : 19
♣ Localisation : Dans l'espace


MessageSujet: Re: Piégés dans les catacombes... || RP Général Halloween 2013   Dim 27 Oct - 23:11




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Et vous ?  





-" Laissez tomber le monsieur, James ça suffira. Je ne sais pas ce qui se passe ici mais je ne compte pas rester sans réagir. Ce que je cherchais avant de vous rencontrée, c'était un moyen de "disparaitre" si je puis dire. J'ai remarqué que les murs réagissaient à notre empreinte thermique, enfin, je crois mais je n'ai pu tester qu'avec moi et j'en cherchais un qui me permettrait de passer dans un autre couloir, si jamais j'étais attaqué. J'ai aussi remarqué une inscription étrange sur le mur, inscription que je retrouve sur votre épée. "

Amanda était proche de James. Comme-ci il pouvait à tout moment la ramener à la réalité. Elle serrait toujours l’épée et la ramena prêt de son visage histoire de voir l’inscription. Hum…C’était étrange cette histoire mais depuis l’apparition du fantôme de son frère plus rien ne la surprenait. Ce qu’elle souhaitait c’était sortir, et si possible avec un maximum de gens normaux. Pas ses créatures qui se baladaient dans le labyrinthe que formaient ses souterrains. Un truc à poil fila entre ses jambes. Se fut plus dur qu’elle, dans un sursaut de panique elle s’accrocha au bras de James. Les rats et les souris voilà des choses qu’elle ne pouvait supporter. Elle frissonna et fini par se détacher de nouveau.

-Bien James mettons votre idée à exécution et testons. Vous aviez trouvé un mur déjà ?

Ses yeux bleus pénétrèrent dans ceux de son prof. Il affiché un regard à la fois calme et tendu comme si certains éléments le surpassé mais toujours avec un self contrôle. Contrairement à la jeune fille dont la coquille se fendait un peu plus. Il y eut un épais brouillard, le voyait-il aussi ? Elle doutait tellement qu’elle n’osait plus émettre d’hypothèse. Ses cheveux bruns virevoltèrent lorsqu’elle se tourna dans la direction opposée. Une forme blanche frôlant à peine le sol était arrêté devant un mur. Elle reconnaissait sa forme de dos mais la question qui la taraudait vraiment c’est que voyait James lui ? Elle, elle voyait son frère disparu mais lui ? Une personne qui avait disparue ? Un être cher ou alors rien du tout ? Amanda était partagée entre la curiosité et la frayeur. Curieuse parce qu’elle se demandé ce qu’il pouvait bien y avoir et terrifié car s’il lui en voulait un fantôme en colère pouvait être terrifiant.

-James j’espère sincèrement qu’on va sortir…Ce sera bientôt insoutenable…

Elle tenait des propos assez incohérent les uns aux autres il fallait bien le noter. Mais la jeune fille était partagée entre pleins de choses et la seule rattache qu'elle avait été bien cette épée et ce prof sortit de nul par avec sa mèche blanche qui arrivait à lui donner un sentiment de sécurité.


Code by BlueBerry



___________
Spoiler:
 



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Piégés dans les catacombes... || RP Général Halloween 2013   

Revenir en haut Aller en bas
 

Piégés dans les catacombes... || RP Général Halloween 2013

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Hwang A. Tasyr + un mauvais Dieu dort dans les catacombes.
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA
» haiti dans les annees 50
» Les changements climatiques menacent le tourisme dans les Caraibes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Artistic Academy :: Concernant le membre :: RP terminés-