Winter -014-015 - Pear, Spark & Lastie
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 We are charming dolls //feat Memory, ma poupée de cauchemar :3//

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Estrella Hoffmann
Elève Habitué ♪
♣ Messages : 119
♣ Date d'inscription : 01/09/2013


MessageSujet: We are charming dolls //feat Memory, ma poupée de cauchemar :3//   Dim 23 Fév - 22:04

- Pense à la douleur du monde. Ca ne te fait donc pas pitié ? Murmura Dave d'une voix qu'il voulait tremblotante.
« - Si si tellement » murmura Estrella d'un air placide en répétant encore une fois ce pas de danse qui semblait lui échapper.
- Tu n'as donc pas de coeur ? Aucune pitié ?
« - Dave, tu devrais d'abord apprendre la signification du mot pitié avant d'essayer de l'utilisé. » fit remarquer la jeune fille avant de commencer ces étirements tout en dévissant sa bouteille d'eau avec les dents. Elle se permettait de parler tout haut sachant la salle de danse totalement vide et ces paroles étant masqué par des notes de musique. Sinon, même si le regard intrigué des autres ne la dérangeait pas, elle préférait éviter de passé pour une folle. Elle détacha la masse de cheveux noir qu'elle avait tressé pour ne pas être dérangée pendant son entrainement et s'ébroua comme un chien faisant voleté les rubans multicolores qu'elle avait tendance à nouer un peu partout dans son épaisse chevelure. Elle tourna ses yeux vert vers un des multiples miroir de la pièce et sourit à son reflet avant de se tirer la langue lorsque Dave se moqua d'elle en la traitant d'égocentrique. Elle attrapa la poignée de son sac et se dépêcha de rejoindre sa chambre où elle jeta le sac pour se précipiter vers la salle à manger. Elle ne voulait pas arriver en retard et ne pas trouver quelqu'un qu'elle connaisse avec qui s'asseoir. En effet, n'étant pas là depuis très longtemps et ayant des allures étranges à l'avis de certain la jeune cygne se retrouvait parfois seule pour manger et n'étant pas une solitaire, cela ne l'enchantait pas bien qu'elle ai matière à parler avec ces personnages pour le moins singulier qui avait décidé de camper dans son esprit.
- Heu.. camper, c'est un bien grand mot. Disons qu'on squatte, déclara Dave, le plus bavard des trois et aussi et surtout le plus agaçant.
Estrella traversa le dernier couloir qui devait la mener à la salle à manger et pénétra dans la salle surchauffé ou beaucoup d'élèves étaient déjà entassés et parlaient bruyamment entre deux cuillères d'un mélange un peu verdâtre qui semblait être des épinards. Estrella n'était pas difficile pour tout ça, tout ce qui se présentait devant elle et était un potentiel dîner y passait. Elle mangeait pour 4 et au fond rien d'étonnant, c'était exactement le nombre de personnes qu'elle pouvait représentée à elle toute seule. La bohémienne tira sur les bords de son bustier rouge lacé sur le devant pour qu'il retombe mieux sur sa robe qui pour une fois était sobre et noire malgré quelques rappel léger de rouge. Elle sautilla jusqu'à la fil d'élèves qui s'étirait jusqu'à l'endroit ou une dame à l'air sévère servait les portions de l'étrange mixture lorsque fut venue son tour la jeune fille fit un grand sourire à la dame et la remercia et celle ci eut une esquisse de sourire. Cela faisait plaisir à Estrella de rendre les gens un peu plus heureux. C'était son frère qui lui avait appris qu'un sourire ne coûtait rien mais valait les plus grand trésor du monde. La bohémienne s'installa à une table vide tout près d'un groupe de fille qui semblait bien plus intéresser par leurs maquillages que par les personnes qu'elles cotoyaient. Estrella se détourna au grand damne de Fridan qui lui, trouvait que la vue était splendide de ce côté là. Siméon fit remarquer qu'une salle à manger c'était pas splendide ne comprenant pas, candide qu'il était que l'argentin parlait plus des jambes découvertes des demoiselles qu'autre chose. Dave se moqua forcément du français et Estrella habitué à cette routine commença à manger ignorant ces trois colocataires. On pouvait dire que ces derniers lui avait vraiment appris le self control !

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
MERCI NAIA <333 BLOUP BLOUP *ça veut dire j'approuve en poissonien :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: We are charming dolls //feat Memory, ma poupée de cauchemar :3//   Lun 24 Fév - 10:53



We are charming dolls

Feat Estrella Hoffmann


Le monde n'est pas comme on attend qu'il soit. Et vous savez quoi ? C'est pire que cool ! Aujourd'hui était ma première journée dans cette académie. Je n'ai pas fait grand chose de très intéressant. Ah si, visiter ? "Voilà ta chambre" et tout le blablabla qui suit. Sans compter l'emploi du temps que j'ai malheureusement perdu après l'avoir mémorisé. Oups ! Mais c'est pas grave, ça ne m'a pas empêché d'aller en cours. Et vous savez quoi ? Toujours pas un seul effort. Les profs sont barbants, ils m'agacent. "Voici la nouvelle élève !" qu'ils disent un grand sourire aux lèvres. Puis on me fixe, on me dévisage le temps que je traverse la classe d'un pas banal pour aller m'installer au fond près de la fenêtre. On m'a approché, d'ailleurs je n'ai pas dit non, mais c'est pas pour ça que j'ai encore plus bossé. Au contraire, je leur parlais tellement que les profs les changeaient de place. Mais c'est drôle. Sauf que je finis par chanter toute seule dans mon coin, la musique discrètement dans les oreilles. Du rock, faut pas abuser non plus. Il y a juste en cours d'arts appliqués, ou arts plastiques, que j'écoutais. En même temps, le dessin, y'a que ça qui m'intéresse ! Enfin, y'a d'autres choses aussi.

Bref, j'étais donc en cours aujourd'hui. J'ai mangé au self dans mon coin, et quand quelqu'un est venu me rejoindre je suis partie rapidement. En même temps, cette fille sentait la sueur... C'était affreux. Figurez-vous que j'ai été vomir après. En plus elle semblait ne pas s'en rendre compte... Oh, bien sûr, avant de fuir je lui ai demandé de s'acheter du déo parce que là, ça donnait pas envie de l'approcher. Par contre j'aimais bien ses joues de hamster, c'était amusant. Elle ne m'a pas tout de suite compris, et quand ça a fait "tilt!" dans sa tête elle s'est mise à pleurer comme un enfant qui réclame des bonbons et qui n'en a pas.

Et après manger, enfin, après les cours je suis allée un peu dans les jardins faire un tour. Toutes ces fleurs... Tous ces gens, ces arbres... C'était juste magnifique, et magique ! Je n'avais plus envie de partir. J'étais là, à me promener, jusqu'à ce que je m'assois dans l'herbe fraîche... Tellement fraîche que si je m'y étais allongée j'aurais pu m'y endormir. Mais je suis restée assise, j'ai mis ma musique avec des petites enceintes que j'avais branchées à mon Ipod. Le son fort, de toute façon j'étais dehors, qui ça aurait pu déranger ? Donc voilà, j'ai sorti mon carnet de feuilles blanches que j'ai placé sur mes genoux, j'ai sorti des crayons noirs, gris, et du blanc. Une gomme aussi, même si généralement je ne gomme pas beaucoup. Et j'ai regardé autour de moi pour voir comment cet endroit était formé. Je n'ai pas mis beaucoup de temps à gribouilles un décor digne de ce nom, ou presque. J'ai rajouté par la suite du vert, du rouge, du rose, du bleu. Et voilà, j'avais terminé mon chef d'oeuvre en une heure !

Le temps de regarder l'heure, j'ai compris qu'il fallait vite que je me lève pour aller manger. C'est ce que j'ai fait, après avoir rangé tout mon bazar. Et sans attendre je suis partie, sac sur le dos, avec ma petite robe rose pastel qui arrive au dessus des genoux, surmontée d'un nœud noir dans les cheveux et dans le dos de cette même tenue. J'y ai ajouté mon grain de sel : des collants noirs troués et des boots tout à fait Rock & Roll ! Et mes cheveux sont encore une fois détachés, pour me donner un peu de liberté, sinon je ne peux pas bouger la tête. Une fois arrivée à la cantine, je vais dans la file, toute contente -comme toujours. Je m'avance lentement, prend un plateau et en profite pour regarder ce qu'il y a à manger sur le menu accroché au mur. Ah ouais, épinards... J'adore ça ! Je pourrais en manger tous les jours ! Je suis tellement enthousiaste que j'en pousse un petit cri de joie, récompensé par des regards étranges vers moi. Ils doivent croire que j'suis timbrée, j'aime trop. Surtout quand je remercie la cantinière de m'en mettre une pleine assiette -comme tout le monde en fait. Avec des œufs, il n'y a rien de meilleur.

Sauf que le cauchemar commence à la sortie de la file. Je m'arrête net en plein chemin. Il y a du monde à n'en plus finir. Pas une seule table toute seule. Parmi tous ces vêtements ternes je cherche une place intéressante. Et je me mets - sans comprendre - à avancer vers une table pleines de finir maquillées comme des barbies. Quoi que, elles pourraient en dire autant sur moi. Donc je m'assois à côté d'une fille qui semble différente. De longes cheveux noirs magnifiques, qui me font directement jalouser, une robe qui rehausse ses formes. Ouah comment ça lui va super bien ! J'en ai des étoiles pleins les yeux quand je la regarde. Et je souris après avoir posé mon plateau sur la table.

-Enchantée, moi c'est Memory !

Puis je m'approche pour lui chuchoter à l'oreille qu'elle est plus magnifique que toutes les autres personnes d'ici. J'en profite ensuite pour me servir un verre d'eau glacée. J'ai chaud tout à coup. Mais c'est pas grave, ça ne m'empêche pas de manger ni de continuer à parler.

-Les cours étaient ennuyants à mourir ! Tu ne trouves pas ? Au fait, je suis de la maison... Comment ça s'appelle déjà ? Bref, maison des artistes tout ça.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Estrella Hoffmann
Elève Habitué ♪
♣ Messages : 119
♣ Date d'inscription : 01/09/2013


MessageSujet: Re: We are charming dolls //feat Memory, ma poupée de cauchemar :3//   Lun 24 Fév - 19:31

Son regard continua de circuler, tentant de deviner ce que cette multitude d'élèves pouvaient bien penser tandis qu'ils trainaient des pieds vers leur place ou au contraire s'y rendaient avec vivacité. Là, dans la fil, une fille à la robe particulièrement jolie capte son regard. C'est vrai qu'en général les gens préfèrent les couleurs sobres bien qu'on ait de tout à l'academy. Mais cette robe était d'un magnifique rose pastel assorti à ses cheveux. Elle est de dos et semble parler à la cantinière. Estrella n'est pas du genre à juger les gens sur leurs vêtements étant elle même habillée de manière assez particulière mais en tout cas, ce style avec ces bottines est tout à fait remarquable et allait très bien à la jeune fille au teint très pâle. Estrella aime bien les gens qui ont le respect d'adresser la parole à la cantinière, en effet, ayant elle même été serveuse dans un bar elle ne s'empêchait de s'attacher à ses clients sympathique. Lorsqu'elle se tourne pour rejoindre une place la jeune cygne se désintéresse d'elle pour se complaire à la contemplation d'un jeune homme plutôt pas mal qui la suivait dans la fil des élèves affamés avant d'avaler une bouchée d'épinards. C'est juste parfait avec le poisson.
- Stupiiiide hobbit joufflu !
La jeune fille manqua de s'étrangler avec sa cuillère tandis que Dave s'esclaffait, très fier de lui. La bohémienne lui fit remarquer mais pas à haute voix étant donner qu'elle n'était pas seule bien que tous le monde semblaient absorber par son assiette :
- Un jour, quand je t'aurai sous la main, tu vas ressembler à gollum. On verra qui rigolera espèce d'idiot.
Fridan sourit :
- Ce stupide espion ressemble sûrement déjà à gollum.
- Alors toi la princesse à patins on t'a pas demander ton avis.
- Tss, tu n'as rien compris à l'art mon pauvre
- C'est ça Yankees, va manger des hamburgers dans ton pays natal et fiche moi la paix.
Estrella leva les yeux au ciel avant d'enfourner une nouvelle bouchée d'épinard ignorant une des traditionnelle dispute de ces deux colocataires. Elle releva les yeux et vit arriver dans sa direction la fille qu'elle avait repéré un instant plutôt dans la fil. De dos je ne voyais pas ces magnifiques et grand yeux bleus. On peut dire qu'elle a vraiment du style, une vraie artiste quoi ! On dirait qu'on n'est comme ça nous autre, parfaitement inadaptable à la société, on pense trop différemment. Enfin, ça dépend bien sur. Mais prenez l'exemple de Baudelaire, un vrai drogué qui faisait fonctionner la presse à scandale. A son époque, peu de gens avait pu comprendre son art mais il amusait. La jeune fille donc, fit un ravissant sourire à la Cygne qui fit enfin taire ses deux comparses intérieur et posa son plateau chargé d'épinards sur la table. Elle me fit toute heureuse :

 « -Enchantée, moi c'est Memory ! »

Elle s'approche ensuite tout près d'Estrella et lui chuchote avec de la manière la plus naturelle du monde que la cygne est la plus magnifique personnes de la salle à manger. Heu, pourquoi se sent elle le besoin de se pencher de la sorte, elle peut le dire tout haut. Et même, c'est bizarre de dire ça, la jeune bohémienne est belle certes mais de là à le clamer comme ça.
- T'as une touche, ricana Dave.
- Elle est pas mal je trouve, fit remarquer Fridan.
- Je suis navré d'être d'accord avec lui pour une fois, rajouta Dave.
Estrella se dit qu'à force de cotoyer des idiots pareil elle avait fini par penser comme eux. Elle se faisait des films parfois, s'en était risible. Memory, donc, prit la carafe et se servit un verres d'eau. Ces joues avait pris une couleur un peu plus vive que le reste de sa peau, sans doute devait elle avoir chaud. Estrella qui avait sentie le rouge lui monter aux joues et qui devait se trouver un moyen de garder une contenance se servit elle aussi un verre.
Memory, c'est un nom assez rare ça et joli. Ca vient de l'anglais sans doute. A moins que ça n'ait une autre signification.

 « -Les cours étaient ennuyants à mourir ! Tu ne trouves pas ? Au fait, je suis de la maison... Comment ça s'appelle déjà ? Bref, maison des artistes tout ça. »

Cette remarque fait naitre un sourire sur le visage de la cygne. D'abord parce qu'elle a adorée les cours. Et oui, tant qu'à ne pas être saine d'esprit autant l'être jusqu'au bout. En faites, avant de rejoindre l'académie, la jeune fille n'était pas scolarisée. Oui, oui pas très légal mais tout le monde s'en fichait et son frère lui apprenait tout ce qu'elle voulait connaitre. Le seul ennui ici, c'était de rester en place toute une matinée. Heureusement que cet après midi avait été consacrée à la danse sinon Estrella n'aurait sans doute pas tenu le coup. Et puis, elle voulait être la meilleure pour ne pas gâcher l'argent de Mr Hoffmann ou même qu'il refuse de continuer à lui payer l'académie. Elle devait lui faire honneur. Parce que la danse c'était sa vie. La deuxième raison qui avait peint un sourire sur le visage de la jeune fille était cette deuxième réplique. La maison des artistes hein. Comment ne pas sourire. Parce qu'il n'y avait que ça des maisons d'artiste. Estrella se rappelait qu'en arrivant, elle même ne savait absolument pas qu'il existait des maisons différente et encore moins dans la quel elle était. La jeune fille en face d'elle était donc bien nouvelle. S'il y eut encore un doute, il était maintenant éclairci.
- Tu sais, si elle avait été là avant, je l'aurai vu, fit Fridan.
C'était sans doute aussi la raison qui avait poussée cette dernière à s'asseoir ici.
Estrella eut un sourire et lui fit :

« - Et moi Estrella ! Aussi d'une maison d'artiste. Alors, comment se passe tes premiers jours ici ? Ca doit pas être facile d'arriver en milieu d'année »

Demande vague, la jeune cygne ne sait pas trop depuis combien de temps Memory est là. La bohémienne, elle a eu de la chance. En arrivant en septembre, elle avait pu plus facilement s'adapter à l'école et au autre élèves bien que ces derniers se connaisse déjà pour la plupart entre eux. De toute façons, vu les manie bizarre de la jeune fille de se parler tout haut, elle en avait sûrement fait fuir plus d'un.

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
MERCI NAIA <333 BLOUP BLOUP *ça veut dire j'approuve en poissonien :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: We are charming dolls //feat Memory, ma poupée de cauchemar :3//   Mar 25 Fév - 10:47



We are charming dolls

Feat Estrella Hoffmann


J'essaie de ne pas trop faire claquer mes bracelets entre eux quand je mange. L'envie ne me manque pas, mais j'évite. Après tout, ce n'est pas le moment de me faire des ennemis pour de pauvres bijoux trop bruyants. Et puis mince, n'a-t-on plus le droit d'en porter ? Ah oui, je soupire. Si on me l'interdisait, je pense que je leur lancerait bien ma croix dans leur tête. Bien que ce soit mon collier le plus précieux. Une petite croix noire gothique qui se glisse parfaitement au dessus de ma poitrine pour la mettre en valeur. Enfin, poitrine, c'est vite dit. D'ailleurs elle en a plus que moi elle, non ? Hum, je me contenterais de fixer mon regard sur mon assiette, ce n'est pas de mon genre de regarder les poitrines des autres filles. Même si je l'avoue, je le fais, parce que je les jalouse secrètement. Oh bien sûr, ça ne m'empêche pas de détailler le visage de la fille à côté de moi ! Et je lui souris encore. Avant de regarder de nouveau mon plat et pour avaler des épinards.

-J'adore les épinards ! je m'écris soudainement,peut-être un peu trop fort en voyant les autres filles de la table me dévisager, étonnées.

Je baisse les yeux en ricanant mentalement. Et puis j'observe de nouveau ma voisine de table. Elle dit s'appeler Estrella. C'est tellement sonore comme prénom. On pourrait penser à des cloches qui sonnent, secouées par le vent. Ou des carillons... Oui, des carillons ! Ouah, c'est juste magique comme bruit. Je rigole quand elle m'annonce qu'elle fait aussi partie d'une maison d'artistes.

-Ah oui, j'avais oublié, il n'y a que des maisons d'artistes ici.

Je souris encore, puis pose mon regard bleu sur la salle à manger. Il y a des garçons craquants ici. Mais ils ne viendront jamais vers moi, alors je me détourne, une lueur d'espoir ayant subitement disparu de mes yeux.

-Je suis là pour le dessin, en fait.

J'espère que ça l'aidera à deviner dans quelle maison je suis. Puisque je ne le sais plus moi-même... Oh, son sourire est à tomber par terre. Il rehausse son teint en quelque sorte bronzé naturellement, ses yeux d'un vert que j'aime particulièrement, et ses cheveux noirs... J'en suis éblouie. Je rougis devant ce tableau.

-Tu pourrais me servir de modèle un jour... Enfin, c'est si tu veux, je ne te forces pas !

Je suis sincère. Vraiment. Par contre, je crois lui avoir mis un vent. C'était quoi la question déjà ? Bon bah, tant pis, j'essaie de répondre du mieux que je puisse :

-Aujourd'hui était ma première journée de cours. Il y a de charmantes personnes qui sont venues s'asseoir à côté de moi, mais je les faisais trop parler alors les professeurs les ont changé de place, même si ça me déçoit un peu. Du coup, je sors discrètement ma musique et dessine sur mon cahier, je n'ai jamais été très scolaire.

Je hausse machinalement les épaules en espérant que cela range un peu les cours de ma tête. Ou du moins, des bribes de cours. En fait, tout commence à se mélanger dans ma tête. Sauf une chose. La vision que j'en ai d'Estrella. Quand j'y pense, c'est pas très français comme prénom. En français ce serait plus Estelle je pense. Mais Estrella lui va mieux. C'est aussi fragile que son visage d'ange. Oh mon dieu, mais que suis-je en train de penser ? J'en perds mes moyens. Vite, une bouchée d'épinards. Et un peu d'eau et de pain. Je dois avoir l'air d'une affamée mais tant pis, j'ai beau manger tout ce que je veux je ne prends pratiquement pas un gramme, alors j'en profite.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Estrella Hoffmann
Elève Habitué ♪
♣ Messages : 119
♣ Date d'inscription : 01/09/2013


MessageSujet: Re: We are charming dolls //feat Memory, ma poupée de cauchemar :3//   Mer 26 Fév - 15:44

Estrella enfourna une nouvelle cuillère d'épinards avec un morceau de poisson. Elle chipotai au large anneau de boucle d'oreille qui pendait à gauche pensivement. Elle était un peu fatigué de la journée aussi et ça la rendait vraiment heureuse. Si elle ne l'était pas au soir, au fond, ça aurait voulu dire qu'elle avait passer une journée moins remplie et c'était frustrant pour elle. Elle aimait bien vivre à deux cent à l'heure. C'était un mode de vie que son frère lui avait appris. Un léger sourire se peignit sur ses lèvres tandis qu'elle repensait à lui. Memory aussi c'est remise à manger. La cygne se demande si elle a de la famille. Si elle s'entend bien avec. Pour elle s'est difficile, ça lui manque. Enfin,  légalement elle ne fait pas vraiment partie d'une famille mais c'était bien plus que ça. Parfois, elle se demandait si elle avait fait le bon choix en les laissant. Bien sur elle était heureuse ici, elle avait un tuteur, des papiers, elle avait un endroit fixe ou habiter. Mais était ce bien un mode de vie adapté à la bohémienne?
- Tu te poses trop de questions, et sans cerveau t'arrivera pas à y répondre. Mange et pense pas, lacha Dave.

« -J'adore les épinards ! »


Estrella lève les yeux de son plateau pour les tourner vers Memory comme les autres filles d'ailleurs. Elle baisse les yeux, gênée peut être d'avoir parler si fort. C'est dommage, elle devrait pas penser à ce que les autres peuvent bien croire. La Cygne essaye de ne jamais rentrer dans leurs moules tout conçu, d'avoir honte de ses différences. Mais ce n'est pas toujours facile quoi qu'on puisse en penser. De nos jours, si on était pas comme tout le monde on était marginaux. C'est idiot mais on ne peut pas facilement changer la mentalité des gens malheureusement. A l'académie, c'était moins fort étant donner que la plupart des élèves avaient leur look particulier et essuyait donc, en règle général, moins de moquerie.

« -Ah oui, j'avais oublié, il n'y a que des maisons d'artistes ici. »

C'est  vrai que ce n'est pas facile de s'acclimater à une nouvelle école. Déjà, pour s'y retrouver. Parce que l'académie est assez grande et étendue, il vaut mieux être accompagner par des gens qui y sont depuis un petit bout de temps au début, ou venir quelques jours avant les cours pour s'acclimater au lieu. En plus de ça, il faut retenir le prénom d'une demi-tone d'élèves qui seraient vexés qu'on ne se rappelle pas d'eux les fois suivante. Il faut aussi se mettre en ordre pour les cours, c'est pas toujours évident pour tout le monde. Par exemple, Estrella avait un retard phénoménal a comblé en sciences au début de l'année
- Ouai, heureusement qu'on est là pour t'aider, sinon les cours, tu n'y survivrais pas, ricana Fridan.
- Ca y est, tu me piques mes répliques le Yankees, je déteints sur toi, fit Dave lui aussi d'un ton ironique
- C'est ça l'espion, ferme là
- ..
Et c'était repartis pour une nième dispute entre les deux jeune garçons.

« -Je suis là pour le dessin, en fait. »

Estrella essaya d'ignorer les deux idiots qui continuaient leurs joutes verbales pour se concentrer sur ce que Memory disait. Une... Baroque ? Oui, c'est bien ça. Ca doit pouvoir être génial de s'exprimer à travers des dessins, des peintures. Mais pas de jalousie. A quoi bon ? Après tout, la Cygne quand a elle pouvais danser. Chacun ses points fort. La vie n'aurait aucune saveur si on était doué en tout, tout de suite. Savoir que son talent vient de beaucoup de travail c'est gratifiant. Memory semble un peut intimider ce qui inquiète Estrella, la jeune bohémienne espère ne pas avoir vexé la Baroque en la taquinant au sujet des maisons d'artistes. Mais c'est dans le caractère de la jeune fille d'être un peu taquine. Par fois, elle a un peu peur que l'autre le prenne mal. C'était déjà arriver une fois et depuis, elle se méfiait un peu.
- Heureusement qu'elle entend pas Dave, fit Fridan. Sinon, il l'aurait déjà fait pleurer.
- Non, ça c'est juste avec Estrella, ça me fait trop rire quand elle est en colère contre moi.
Ca c'est certain que les gens on de la chance de ne pas entendre ces patates qui disent des milliers de bétises par secondes. Heureusement, Siméon est beaucoup moins envahissant et bête aussi.
- Le français ? Mais il est tellement candide qu'il ne sait même pas à quoi serve les filles, fit Fridan.
- C'est pas vrai, une fille, c'est fait pour qu'on s'occupe d'elle et qu'on lui fasse plaisir. Faut lui offrir des fleurs et lui écrire des poèmes.
Les deux gars éclatèrent de rire face à la réplique de Siméon. Quel bandes de bouffons.

« -Tu pourrais me servir de modèle un jour... Enfin, c'est si tu veux, je ne te forces pas ! »

Ca voulait dire qu'elle n'était pas vexé, Estrella se sentit soulager et sourit. Sevir de modèle ? Pourquoi pas, après tout, pour les cygne, c'était avant tout lors corps qui leur servait d'outil de travail.
- Comme les putes
- Crétin ! Fit Estrella mentalement.
Elle devait donc prendre soin d'elle car la danse devait aussi être beau esthétiquement parlant. Pas contre l'idée de servir de modèle donc. Mais pas forcément un modèle sage.

« -Aujourd'hui était ma première journée de cours. Il y a de charmantes personnes qui sont venues s'asseoir à côté de moi, mais je les faisais trop parler alors les professeurs les ont changé de place, même si ça me déçoit un peu. Du coup, je sors discrètement ma musique et dessine sur mon cahier, je n'ai jamais été très scolaire. »

C'est dommage pour elle. Estrella aussi c'est le genre à parler avec ses voisins, même si c'est pour parler du cours parfois. C'est aussi ça l'école après tout, le contact humain. C'est vrai que la cygne est un peu bavard. D'ailleurs, elle s'est elle aussi retrouvé seule à une place. Mais en général ça ne changeait pas grand chose puisqu'elle avait toujours Dave, Fridan et Siméon avec qui parler si elle s'ennuyait trop. C'était les avantage d'être folle. Il en fallait bien après tout. En tout cas, Memory semblait avoir le même goût que la bohémienne pour la nourriture. En effet, elle on presque toutes les deux terminée leur assiette et semble s'en donner à coeur joie. Estrella ne prenait jamais vraiment de poids. Après tout, elle bougeait énormément et se dépensait beaucoup. En plus, elle avait un sacré bon métabolisme alors en général, même sans trop bouger elle ne prenait pas grand chose non plus. C'était sacrément pratique pour une danseuse.

« - Moi c'est la danse. Je suis sûr qu'à nous deux dans la même classe, on ne pourrait plus s'arrêter de parler. Peut être qu'on aura des cours en commun avec de la chance. »

J'ai un petit rire. Le pauvre prof qui se retrouverait avec nous deux, il souffrirait vraiment beaucoup. Je bois un peu d'eau et regarde Memory. Elle a vraiment du style comme ça. Et j'adore ces yeux, ils sont d'un beau bleu.  

« - Ca doit pas être facile d'arriver en cours d'année. Une raison spéciale à ce changement d'école ? »

Estrella s'étire comme un chat, une habitude qu'elle a pris en cours pour ne pas que ses membres s'anxylose où ne s'endorme. Elle passa une main dans ses cheveux pour en tirer un des ses rubans à moitié défait qu'elle attacha autour de son poignet pour ne pas le perdre. C'était le désavantage de se promener avec autant de rubans dans les cheveux.

"- Tu es en interne ou tu dois venir tous les jours jusqu'ici ? J'imagine en interne si tu viens manger à la cafèt ?

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
MERCI NAIA <333 BLOUP BLOUP *ça veut dire j'approuve en poissonien :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: We are charming dolls //feat Memory, ma poupée de cauchemar :3//   Jeu 27 Fév - 19:35



We are charming dolls

Feat Estrella Hoffmann


Quand j'y pense, je devrais peut-être l'inviter pour qu'elle lui montrer ma chambre ? J'ai pas envie de passer la soirée toute seule à bosser. J'ai pas envie de bosser, j'ai envie de m'amuser un peu. Peu importe si elle boit de l'alcool ou pas, si elle fume ou pas. Ce serait cool, c'est vrai, mais je ne vais pas la forcer. Si elle vient, c'est déjà bien. Elle s'installera et moi aussi, avec mon chevalet et mon matériel. On parlera, ce sera drôle, un moment inoubliable.

-Si tu veux venir avec moi après manger, ça me dérange pas. Je n'ai que du temps à tuer de toute façon.

Je suis lui souris encore, après avoir bu de l'eau pour effacer les marques vertes sur mes dents. Et vite ma mèche retombe devant mes yeux en me faisant loucher. Je la retire rapidement. C'est pas sexy de loucher. Et puis je rigole de ça. Elle doit me prendre pour une folle. Je regarde à la table, mais y'a pas de mec. Bon bah c'est déjà ça. Ah bah j'ai parlé trop vite, un vient de s'asseoir en face d'Est. Avec un grand sourire je lui lance un clin d'oeil. Et je me penche vers elle pour lui chuchoter :

-T'en penses quoi du mec qui vient de s'installer là ?

Bah quoi... On pourrait juste s'amuser un peu à parler avec lui, ou bien le draguer non ? Surtout que je verrais bien Estrella avec. M'enfin, j'vais pas tout de suite jouer les cupidons. Je prends un peu plus de temps et de fausse grâce à manger mon poisson. J'aime moins le poisson par contre. On dit que ça stimule le cerveau et ça aide à avoir meilleure mémoire. Alors j'veux pas, surtout si c'est pour se souvenir H24 des cours. Juste pour les prénoms que ce serait cool.

Je ne cache pas que j'aurais préféré que ce mec me laisse papoter avec Estrella tranquillement, mais vu qu'il est plutôt mignon c'est pas grave il peut rester. Et si on en veut pas à notre place on peut le virer non ? Ou alors on vire. Mais je dois d'abord finir mon assiette. Ce que je m'empresse soudainement de faire, avant de me servir un ultime verre d'eau.

En fait, je ne sais pas ce que j'ai en tête. Quand j'y repense, c'est étrange que je m'approche ainsi d'Est'. J'ignore pourquoi j'ai envie qu'elle soit mon modèle pour un dessin. Peut-être que je veux graver dans ma tête son beau visage. J'ai peut-être envie de tenter de nouvelles choses, j'ai souvent comme ça à notre âge. C'est ainsi qu'on se forme au futur. C'est ainsi qu'on est, qu'on soit étrange ou non.

Merde, j'suis en train de lui faire du pied ! Je me sent tellement mal quand je m'en rend compte que je me recroqueville presque sur moi même. En plus de ça, j'étais en train de la fixer, dans mes pensées. Je me suis un peu rapprochée d'elle aussi. J'essaie de souffler, de me contrôler, puis je regarde le mec en face. Il nous sourit avant de dire :

-Vous êtes mignonnes toutes les deux !

Je perds un peu mon sourire, et je rougis avant de m'exclamer :

-Ah oui mais... Enfin merci quand même pour le compliment !

Je n'ose plus dire autre chose. Il a un beau sourire ravageur. Il a une voix que j'entends de nouveau quand il nous annonce :

-Vous en faites pas, moi aussi j'suis gay. Enfin, homo si vous préférez.

Je ne sais plus quoi dire. Nous ne sommes pas ensemble. Non ! Je ne la connais même pas. Je suis quelqu'un qui attend son prince charmant depuis tellement longtemps. Je ne sais plus quoi dire alors je me tais.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Estrella Hoffmann
Elève Habitué ♪
♣ Messages : 119
♣ Date d'inscription : 01/09/2013


MessageSujet: Re: We are charming dolls //feat Memory, ma poupée de cauchemar :3//   Jeu 27 Fév - 21:31

Estrella mastiqua pensivement ses épinards. Elle se demandait si elle parviendrait à atteindre ses buts dans la vie. Danser. Mais pas juste ça. Elle voulait pouvoir continuer à rêver, toujours être libre de ses choix. L'était elle en ce moment ? Elle n'en était pas sur. Mais au fond, elle pensait qu'elle travaillerait sans relâche pour défier ses plus grande peur. Peut être un jour le vertige qui la prenait à certaine hauteur cesserait enfin. Elle avait promis à son frère qu'elle y arriverait. Elle allait donc y parvenir. Un léger sourire étira ses lèvres en pensant à lui. Il serait fier d'elle. Du moins tant qu'elle même le serait.

-Si tu veux venir avec moi après manger, ça me dérange pas. Je n'ai que du temps à tuer de toute façon.

Elle sourit entre deux gorgées d'eau fraiche. Estrella trouve cette semi timidité absolument adorable. C'est peut être ridicule mais elle trouve ça idéal. De la voir rougir après avoir loucher sur sa mèche rouge par exemple. Elle avait une façon de s'inquièter de ce qu'elle faisait. Du moindre de ses gestes. Estrella se demanda si c'était dans sa nature ou si c'est son environnement qui le lui avait imposer. D'ou que ça vienne, c'était vraiment comique et ça lui donnait un air fragile. Elle a un petit rire. Jolie et frais. Un vrai rire, pas un de ceux qu'on pousse ou qu'on modifie pour être plus léger. C'était plaisant. Ca ne servait à rien de jouer un rôle au lieu de s'accepter qu'elle que soit notre caractère, nos défaut et nos qualités. Juste vivre. Un garçon au yeux bleu très pâle, presque translucide vient s'assoir en face de la cygne. Il a un grand sourire et semble vouloir s'intégrer dans la conversation. Il me semble l'avoir déjà vu mais je me trompe peut être. Ou alors j'ai juste oublier. Memory lui fait un joli sourire ponctué d'un clin d'oeil. Aurait elle un coup de coeur pour ce joli inconnu ? En tout cas elle semble en confiance. Peut être ce connaisse t'il déjà ? Estrella se penche vers moi et me chuchote :

-T'en penses quoi du mec qui vient de s'installer là ?

Je souris à mon tour, un sourire complice. Elle mange son poisson avec raffinement et je pouffe en nous voyant, un instant plutôt engloutir nos épinards de manière très peu gracieuse. Elle achève ensuite son assiette sous le regard amusé de l'inconnu. Estrella aussi mange, elle ne sait pas trop quoi faire d'autre, attend un bonjour de l'inconnu. Il devait bien avoir quelque chose à leur dire, sinon pourquoi s'assoir là alors que la salle commençais à se vider, l'heure de pointe étant passée. La jeune bohémienne ne se formalisa pas de la distance qui la séparait dorénavant de Memory, peut être était ce assez habituelle pour elle. Elle avait une bulle personnelle vraiment très petite. La jeune bohémienne était rarement gêné par les contact physique. Au pire, si elle finissait par déboucher sur des avances explicites, elle n'aurait qu'à montrer son désaccord. En général, ce n'était jamais le cas. Le regard de Memory semble perdu dans ses pensées, fixant un point à côté de la bohémienne. A moins qu'elle ne soit elle même le point ? De toute façon, quand on était dans nos pensées, on avait tendance à regarder un peu n'importe ou. La cygne acheva son assiette et sirota son verre d'eau, tournant ses deux yeux vert émeraude vers l'inconnu d'un air inquisiteur. S'il persistait à se taire, il allait devoir quitter la table.

-Vous êtes mignonnes toutes les deux !

C'est vraiment une approche pourrie. Habitué à ce genre de commentaire de la part des gars un peu saoul ou lourd du bar dans lequel elle avait servie, du coup, la jeune fille le regarda avec méfiance, sur la défensive. Dave quand a lui s'esclaffe. La cygne fit comme si de rien n'était, légèrement vexé, il n'attendait rien pour attendre lui. Elle l'aurait au tournant. Cela fait rougir Memory et elle répond tout intimider :

-Ah oui mais... Enfin merci quand même pour le compliment !

On voit qu'elle n'est pas encore désabuser par la gente masculine. Elle semble encore croire au prince charmant. Ca me fait sourire. J'espère qu'elle se trouvera un type bien. Je vois bien qu'elle en a besoin. Une personne gentille et attentionnée. Pas quelqu'un qui lui fasse des histoire. Estrella, elle est très septique. Peut être n'était ce vraiment qu'un compliment mais ce n'était pas le style d'un homme. En général ça cachait une demande implicite. Après si c'était pas le cas tant mieux. Lorsqu'il sourit, Memory semble encore plus intimider.

-Vous en faites pas, moi aussi j'suis gay. Enfin, homo si vous préférez.

Memory semble toute gênée. La cygne s'en fiche franchement mais la baroque semble si malheureuse soudainement. Peut être a t-elle peur qu'on ne la catalogue dans cette catégorie dès le début de l'année. Alors Estrella sourit a cette inconnu. En disant ça, il a déclenché bien évidemment l'hilarité de Dave et Fridan. Il vont la bassiné des mois avec cette histoire. Elle n'avait qu'une envie, se venger. Elle se pencha donc vers le jeune garçon, qui, inconscient du danger leurs souriait et à son grand étonnement l'embrassa. Elle se leva ensuite de sa chaise, pleine d'élégance et alla ramener son plateau et celui de Memory avec les autres. Lorsqu'elle revient, le garçon avait pris les jambes à son coup. Comme quoi, parfois un simple geste valait mieux qu'un long discours. Elle rigola et fit à Memory, le regard brillant :

«  Si on allait ailleurs ? Ici, les gens regardent sans penser. »

Estrella n'aime pas les gens qui disent des choses sans savoir, tant pis pour eux. Et puis, l'air dans la pièce est irrespirable quand il y a trop de monde. Elle préfère un peu s'éloigner de la foule, elle a fait assez de show pour aujourd'hui. La cygne rigole et rajoute :

« Enfin, si tu veux toujours trainer encore un peu avec moi... »

Après tout elle aurait compris que non. Ce qui c'était passé n'était pas anodin pour tout le monde. Si Estrella s'en fichait cela pouvait fortement blesser d'autre personne. Elle ne voulait pas déranger. Ou s'imposer.

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
MERCI NAIA <333 BLOUP BLOUP *ça veut dire j'approuve en poissonien :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: We are charming dolls //feat Memory, ma poupée de cauchemar :3//   Ven 28 Fév - 13:35



We are charming dolls

Feat Estrella Hoffmann


Tout le reste se passe si vite. Comme de l'eau qui coule d'une cascade. J'aurais bien voulu prendre un peu de temps encore, mais visiblement, le mec en face me met trop mal à l'aise pour ça. Je sais pas, je comprends pas. Je n'ai jamais compris pourquoi je n'arrivais pas à lâcher cette horrible timidité, qui m'empêche d'approcher les gens, d'oser. Peut-être que ça me va bien, ça me rend "mignonne"me dit ma mère. Mais je ne crois pas à tout ça. Il n'y a que des fous pour s'attaquer à des âmes fragiles. J'oublis le passé désormais. J'essaie.

Sans le faire exprès je renverse de l'eau sur ma mitaine, j'écarquille les yeux, reste figée dessus. Et pourtant je remarque le jeu d'Estrella envers le jeune homme, qui est de plus en plus terrifié. Quoi, elle vient de l'embrasser ? Ah... Okay. Je vois. En fait, c'est juste un bisou, n'est-ce pas ? Je ne sais pas quoi dire de plus. C'est... Bizarre. Bon, je m'occuperais de ça plus tard. Je suis juste surprise de voir qu'Est ne remarque pas que j'ai trempé ma main dans l'eau involontairement. Elle se lève gracieusement, le sourire aux lèvres et prend nos deux plateaux pour aller le ranger. Je regarde l'homme, le fusille du regard. Il m'implore, me demande de rester. Mais la seule chose que je puisse faire, c'est lui mettre une claque. Oui je le fais, avec toute la force que je peux.

-Dégage de là, je lui lance le plus froidement possible.

Il parait surpris, mais se lève précipitamment et s'en va avec son plateau pour aller manger à l'autre bout de la table. Je soupire, me cogne la tête contre la table avant de la relever et je regarde Estrella, mon amie, si je puis l'appeler ainsi, revenir en remarquant qu'il est parti. J'espère qu'elle n'a pas remarqué que je lui ai mis une baffe. Je ne voudrais pas qu'elle me déteste pour ça. Elle pourrait prendre peur, penser que je pourrais la frapper ainsi ? Oh non, pitié tout mais pas ça ! C'est la première fois que je perds le contrôle à ce point-là, c'est juste affreux. Mais ça fait tellement bien de se défouler même un court instant. Je ne sais plus trop quoi penser. C'est bizarre comme situation. Bref, on verra plus tard. Je sursaute en entendant la voix de ma nouvelle connaissance retentir, aussi joyeuse :

« Si on allait ailleurs ? Ici, les gens regardent sans penser. »

Je hoche la tête, je retrouve un instant mon sourire, bien que je sois dévisagée par les filles qui sont dans la file pour sortir.

-Merci pour le plateau.

« Enfin, si tu veux toujours traîner encore un peu avec moi... »

Je hausse les épaules, comme pour signifier que je l'aurais bien fait, mais c'est gentil. Et puis bien sûr que j'ai envie de traîner avec elle ! Je lui fais remarquer rapidement et m'approche pour la prendre dans mes bras. Une étreinte, comme ça, ça fait toujours plaisir non ? Donc je la lâche après quelques secondes et la regarde.

-Je crois que j'ai pas de colocataire, donc on pourra mettre autant de musique qu'on veut.

Du rock, je sous entends. Elle le devinera bien facilement. Je l'attrape naturellement et doucement par le bras pour avancer à ses côtés. Bon, j'avoue, je la lâche sous les regards discrets de certaines personnes. Sauf si je suis parano et que finalement il n'y a que mon cerveau qui imagine qu'on nous regarde ? Ils doivent voir tellement de choses ici, qu'ils ne doivent plus trop faire attention.

-Et pour répondre à ta question, c'est quand même un peu difficile d'être nouvelle. Je ne sais pas trop sur quel pied danser, si tu vois ce que je veux dire. J'ai l'impression d'être un gibier sur le territoire des lions. Un territoire dangereux, mais on peut quand même sentir l'adrénaline nous parcourir le corps.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Estrella Hoffmann
Elève Habitué ♪
♣ Messages : 119
♣ Date d'inscription : 01/09/2013


MessageSujet: Re: We are charming dolls //feat Memory, ma poupée de cauchemar :3//   Dim 2 Mar - 15:40

Memory semble toute perdue, je remarque que sa mitaine est trempée. C'est étrange qu'elle n'en porte une mais à vrai dire, je ne m'y attarde pas vraiment. Il faut qu'on sorte d'ici. Je sens mon coeur battre dans ma tempe et je suis totalement indignée. Lorsque Memory me prends dans ses bras, ça me calme d'un coup. Je sens que je reprends pied. Je la regarde et lui sourit. Grace à elle je balaie tous ce que les gens peuvent penser d'un revers de la main. Après tout on se fiche bien de ce que les autre peuvent penser.

-Je crois que j'ai pas de colocataire, donc on pourra mettre autant de musique qu'on veut.

Super. De la musique. Pour me perdre. Je pourrai danser, elle me montrera ses dessins. On aura qu'à rigoler, et à la rigueur, on sera tranquille. Pas comme ici. Elle m'attrape par le bras pour que je la suive. Je sens la brûlure des regards sur nous. Le gars qui nous a accosté quand a lui n'ose même plus levé les yeux. Je sens sa main glissé et s'éloigner. J'hésite à la lui reprendre mais retient mon geste. Tant pis. Il y a du monde à la sortie, des bousculades. On se dirait dans un troupeau d'animaux qui ne savent pas se tenir. Sortir chacun sont tour ? Ces gens ne connaissent pas apparemment. C'est pitoyable. C'est pour ça que j'aime tant la solitude. Ou les petits comités. Mon frère et moi on s'éclipsait souvent pour faire des tours en montagne, forêt ou même près de la mer. On rendait le gérant du cirque fou. Le pauvre, on arrivait à peine à temps pour notre spectacle.

-Et pour répondre à ta question, c'est quand même un peu difficile d'être nouvelle. Je ne sais pas trop sur quel pied danser, si tu vois ce que je veux dire. J'ai l'impression d'être un gibier sur le territoire des lions. Un territoire dangereux, mais on peut quand même sentir l'adénaline nous parcourir le corps.

Je comprenais. Ca n'était sans doute facile pour personne. Déjà, il fallait pour la plupart des gens quitter ceux qu'on aimait, nos familles. Ensuite, on se retrouvait parfois dans un environment qui nous était parfois étranger. On parvient enfin à se dégager hors du bâtiment. L'air est frais et bien meilleur qu'à l'intérieur. La nuit a déjà pris possession du ciel et la lune jette sur le bâtiment un halo jaunâtre. Le temps c'est refroidi et le sol est humide. J'espère qu'il ne va pas pleuvoir sinon je ne pourrai pas profiter de ma matinée pour courir dans l'herbe sans mes chaussures ou j'attraperai un rhume.
- Ca pourrai être drôle, fit Dave.
- T'es pas gentil, répondit Siméon d'une petite voix.
- C'est clair, rajouta Fridan.
Si j'avais pu voir Dave, j'aurai juré qu'il leur tirait la langue. Je me tourne vers Memory et je tente de faire un rugissement très peu réussi en levant les bras en l'air avant de me précipité vers elle et de la chatouiller. Je sais pas pourquoi, mais j'ai envie de le faire alors je réfléchis pas plus loin. Et puis, de toute façon comme le dirait Dave, je ne réfléchis jamais.
- Héééé ! Ma réplique !
Et oui Dave, tu ne sers déjà plus à rien. Je vais bientôt parvenir à te faire taire.


- Tu as bien raison, tu es sur mon territoire, je vais devoir te chatouiller à mort !

Et j'éclate de rire avant de tomber par terre. Là, je rigole de plus belle. Mon frère me chatouillait tout le temps avant. Et si quelqu'un mourrait bien de rire dès qu'on la touchait, s'était moi. Pauvre Memo, j'étais pas sympa. J 'eus un sourire et poussai un soupir heureux. Après quoi je me redressai et fit à l'adresse de ma nouvelle amie :

« - Alors, elle est ou ta chambre ? »

J'avais hâte de pouvoir mettre de la musique et faire les 400 coups. J'espérai qu'on discuterai et qu'on apprendrai à mieux se connaitre. Par ce que c'est vrai qu'en général on ne connait pas si bien que ça les gens qui nous sont chère. Même si je ne la connais pas très bien, je sais qu'on risque de se voir encore souvent et de se lier encore plus d'amitié alors je préfère prendre les devant.


//sorry, je repasse en "je" mais j'arrive mieux à écrire comme ça Razz//

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
MERCI NAIA <333 BLOUP BLOUP *ça veut dire j'approuve en poissonien :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: We are charming dolls //feat Memory, ma poupée de cauchemar :3//   Ven 7 Mar - 11:45

[La suite est par >>Ici<<:3]
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: We are charming dolls //feat Memory, ma poupée de cauchemar :3//   

Revenir en haut Aller en bas
 

We are charming dolls //feat Memory, ma poupée de cauchemar :3//

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» We are charming dolls [part.2] - Featuring Estrella ♥ [Terminé]
» j''me suis fait tout p''tit devant une poupée qui disait non
» Sarkozy et la poupée vaudou
» Abbigaelle Thuringwethil. Etrange poupée blonde. [ FINI ! ]
» Une adorable poupée ou bien le diable ? =o [PV AYUMU]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Artistic Academy :: Concernant le membre :: RP terminés-