Winter -014-015 - Pear, Spark & Lastie
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 C'eût été tellement simple... || Nate & Damon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: C'eût été tellement simple... || Nate & Damon   Sam 18 Juil - 18:10

Nate traçait pensivement quelques courbes dans le sable encore tiède. Il avait attendu ce moment toute la journée ; la plage s’était enfin vidée et la température ambiante était redescendue de plusieurs degrés. Le moment était propice pour une petite sortie.
Il avait marché le long de l’océan pendant un long moment, pour s’éloigner un peu de la zone la plus peuplée du littoral. Il avait fini par trouver ce petit coin de solitude. Assis en tailleur sur le sable, il ferma un moment les yeux, savourant le son des vagues et le parfum iodé de l’air marin. Apprécier les choses, un peu, petit à petit, réaliser que tout n’était pas complètement désagréable, qu’il existait encore des choses constantes, invariables, dans la vie, c’était… bien. Sans doute.
Il avait hésité à participer au voyage, cette année. Il avait même failli louper la date limite d’inscription, pour le coup. C’était juste après l’intervention d’Ethan. Finalement, il était content d’être venu. Ça limitait le temps à passer avec ses parents. D’autant plus que son père avait récemment changé de petite amie et qu’il n’avait pas encore rencontré la nouvelle. Ça avait achevé de le motiver pour partir en Espagne.
Mais il faisait beaucoup trop chaud. Et il s’ennuyait. C’était la première fois qu’il faisait le voyage d’été en « solitaire », c’est-à-dire sans être accompagné d’un véritable ami. La première année, à Ibiza, il avait passé beaucoup de temps avec Ethan, qui était encore étudiant à l’époque. Mais maintenant que son meilleur ami était surveillant à mi-temps, ils ne pouvaient plus se voir aussi souvent. Et les deux années suivantes, il avait Antarès… Ça paraissait tellement lointain. C’est à peine s’il arrivait à se souvenir de sa propre manière d’être, avant. Sa désinvolture, sa capacité à sourire sincèrement, sans se retenir… Tout ça avait disparu. Un an plus tard, ce Nathanaël là avait disparu. Remplacé par un autre. Plus dur, avec les autres comme avec lui-même. Plus fermé, aussi. Mais pas comme il avait pu l’être avant l’académie, non. C’était très différent. Avant, il était renfermé parce que c’était la manière la plus simple de garder le contrôle sur ses émotions, et sur la manière dont les autres pouvaient le percevoir. Maintenant, au contraire, il comprenait plus de choses, il était moins naïf. Et il ne voulait plus revivre l’année qu’il venait de traverser. Non, maintenant, il allait la jouer en solo. Faire ce qu’il avait à faire, pour lui et pour personne d’autre. Il trouvait que cette nouvelle carapace lui allait mieux que la précédente, de toute manière.

Il creusa un peu dans le sable devant lui. Il était froid en dessous, et l’humidité de la mer ne se cachait pas très profondément. Le soleil était encore assez haut, ce qui lui laissait une bonne demi-heure de méditation solitaire devant lui.
Il n’avait pas apporté son carnet, ni même un crayon. Il avait volontairement laissé ça à l’hôtel. Pas envie de dessiner, ni de faire tourner inlassablement un crayon entre ses doigts en s’imaginant tout ce qu’il était possible de dessiner dans ce décor. Il avait fait ça toute sa vie. Il s’accordait une petite pause. Pas d’art, ni de pensées liées à l’art, juste pour une soirée. Ces derniers temps, tout ce qu’il avait pu faire pour l’art n’avait été que frustration et douleur. Il avait dû se forcer, pour l’école. Parce qu’il ne parvenait plus à rien. Ce n’était même pas de l’art. Il s’y était doucement remis à la fin de l’année, mais le résultat n’était pas au rendez-vous. Alors il avait décidé d’essayer autrement. Ou plutôt, d’arrêter d’essayer, pour le moment. Il verrait bien si cela marchait ou pas. Pour l’heure en tous cas, à cet instant précis, devant le soleil qui s’apprêtait à être englouti par l’océan, Nate se sentait un peu plus léger.
Peut-être était-ce aussi parce qu’il était seul.
était.
Quelqu’un approchait.
Un sourire amer étira très brièvement le visage de marbre du dessinateur. C'eût été bien trop simple.

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

Je vous aime vraiment, bande de tarés ♥
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Damon Saercy
Elève Discret ♪
♣ Messages : 36
♣ Date d'inscription : 28/03/2015


MessageSujet: Re: C'eût été tellement simple... || Nate & Damon   Ven 24 Juil - 16:26

Tu ne sais même pas pourquoi tu as accepter de participer à se voyage. Tu est seul, comme d'habitude, tu ne sais pas si les deux personnes que tu connait de l'académie était ici, et pourtant, même la bas tu aurait était seul. Mais tu connait la solitude, même si elle te pesait parfois. Tu avait pris une décision pour cette été, tu voulais au moins connaitre plus de gens, tu avait décidé de faire outre à ta timidité, tu voulais connaitre d'autres personnes en prenant le temps de venir leurs parlés en premier, chose qui n'allait pas être facile. La preuve, tu était rester enfermer dans ce qui serait ta chambre pendant les vacances, à gratter les cordes de ta guitare alors que dehors la chaleur se faisait étouffante. Tu n'était pas très adeptes de la chaleur, tu la supporter moyennement et tu évitait de sortir les heures où la chaleur était la plus forte. Bien entendue, tu attendait le couché de soleil pour allez voir tranquillement se moment magnifique qui te donne la plupart du temps une grande imagination pour pouvoir créée une petite mélodie dont tu ne seras pas spécialement fière, mais tu aime créée donc tant que tu peut cela te va. Tu n'avait pas encore rencontrer la personne qui partageait cette chambre pendant ces vacances puisque tu sortait presque toute la nuit et que tu la rattrapait pendant la journée lorsqu'il faisait chaud. Donc impossible de voir cette personne qui partageait cet chambre, et pourtant, sans aucune raison valable, tu était de plus en plus fatigués plus tôt et donc, tu rentrer quand il était couché donc tu ne voyait pas son visage.

Lorsque tu vit que la lumière du soleil devenait peu à peu orange, tu quitta la chambre. Sans rien, ni ta guitare ni même écrire des notes sur ton calepin pour te rappeler de la mélodie. Tu n'avait pas besoin de tout cela, tu était bien trop "gardeur" dans ta tête qu'il te serrait simple de la faire ressortir. Tu n'avait pas pris tes chaussures aimant la douceur du sable sur tes orteils et était vêtue simplement d'une chemise et d'un short. Tu pris la direction de la plage, tu marcha quelques temps. Tu pouvait sentir la chaleur encore assez forte des rayons du soleil couchant sur une partis de ton visage, tu pouvait sentir le sable doux, chaud et agréable sur tes pieds, tu pouvait entendre le bruit des vagues et de l'écume s’abandonnant en plein fouet sur la plage. Tu pouvait sentir la douce odeur de l'eau, des herbes et de l'air frais des environs. Tu aimait être ainsi, seul en face de la nature, être surement la seule personne goûtant à se plaisir de marchez aux derniers rayons du soleil, pouvoir enfin être libre de pensé se que tu veux sans aucune entrave à ta croyance, à tes idées farfelues, et à tes idées réfléchis, mais aussi, tu laissait libre cour à cette mélodie sans frontière qui trottait toujours dans ta tête. Tu aimait cette nature car tu était en harmonie avec elle, et que t'as mère avait l'habitude de t'emmener dans une forêt ou autres coins pour t'apprendre l'art de la guitare.

Tu continuait ton chemin, quand une silhouette apparue sur ton champs de vision toutes pensées futiles qui trottait dans ta tête à se moment la disparut subitement. Tu n'avait jamais vue personne lors de tes promenades au couchés du soleil ainsi que celle nocturne. Tu était très étonner, et t'approcha assez curieux, presque même trop curieux de savoir se que faisait ce jeune homme sur la plage lors du magnifique coucher de soleil. Comme si personne d'autre que toi n'avait le droit de cela. La curiosité prenait le dessus sur ta timidité normalement habitudel. Te penchant en avant tu déclara doucement :

*Salut ...*

Spoiler:
 

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: C'eût été tellement simple... || Nate & Damon   Lun 27 Juil - 18:52

L’intrus aurait pu continuer son chemin, aller s’asseoir plus loin, pour profiter tranquillement du coucher de soleil et laisser Nate en faire de même. Mais non, ça aurait été trop facile. Le dessinateur – qui avait décidé d’arrêter d’en être un pour la soirée – leva les yeux vers celui qui avait eu l’audace de le déranger. Celui-ci s’était un peu penché, mais pas assis. Pas encore du moins. Le visage de marbre, Nathanaël ne répondit pas, se contentant d’observer cet individu. Il mit plusieurs secondes à situer ce visage. C’était un étudiant de l’académie, mais un avec qui il n’avait jamais parlé, qu’il n’avait que très rarement croisé dans les couloirs, et qui n’avait jamais particulièrement attiré son attention. Un nouveau, sans aucun doute. Il n’avait pas franchement fait attention aux nouvelles têtes, ces derniers mois.
Il continua à dévisager le jeune homme qui se tenait près de lui. Il n’aimait pas trop cette curiosité affichée. Ce mec aurait pu faire un effort pour paraître plus neutre. Pourquoi les gens se sentaient-ils toujours obligés d’en faire des tonnes ? Mais bon, puisque l’autre ne faisait pas d’efforts, il n’allait pas en faire non plus, ni faire semblant de ne pas l’analyser.
Blond, yeux sombres. Assez grand. Un peu maigre. Sec, en fait. Plutôt musclé. On lui donnait quinze ans maximum. Une assurance assez limitée trahissant une timidité fraîchement combattue. Eh voilà, le coup du nouveau qui décide qu’il est temps pour lui de se faire des amis, et fallait que ça tombe sur Nate. Ce dernier posa un instant son regard sur les mains de l’autre, meilleur indice pour trouver la maison à laquelle il appartenait, et donc son art. Il avait le bout des doigts de la main gauche très légèrement calleux, ce qui n’échappa pas à la vision affutée du dessinateur. Le nouveau n’était pas Baroque, Nate l’aurait reconnu. Pas Cygne non plus, du moins à en juger par la manière dont il se tenait. Pas Molière vu son manque d’aisance. Donc, A moins qu’il ne s’agisse d’un Baudelaire tenant très bizarrement son stylo, c’était sans aucun doute un Beethoven pratiquant un ou des instruments à cordes pincées.
Nathanaël cessa on examen, qui avait duré moins d’une minute, pour se tourner à nouveau face à l’océan. Il soupira et lança distraitement, sans un regard pour l’intrus :

- Si tu viens chercher de l’inspiration, tu n’as pas frappé à la bonne porte.

Il attendit quelques secondes et, lentement, traça du bout de l’index un cercle dans le sable tout autour de lui.

- Périmètre interdit à l’art, expliqua-t-il en époussetant ses mains.

Bon, si l’autre avait compris le message, d’ici quelques secondes il pourrait reprendre sa paisible méditation en compagnie du soleil couchant.
Les yeux rivés sur l’horizon, Nate chassa la pensée qui traversait son esprit à ce moment : c’était la première fois depuis des mois qu’il « analysait » un inconnu comme il venait de le faire.

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

Je vous aime vraiment, bande de tarés ♥
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Damon Saercy
Elève Discret ♪
♣ Messages : 36
♣ Date d'inscription : 28/03/2015


MessageSujet: Re: C'eût été tellement simple... || Nate & Damon   Jeu 6 Aoû - 21:28

Tu fronça les sourcils en entendant les paroles de l'homme, tu avait bien vue qu'il faisait un sorte d'examen sur ta personne et cela n'était pas pour te plaire. Tu ne pouvait rien faire, tu ne bougeait pas mais tu sentait comme une certaine tentions entre vous deux, comme si l'homme n'était pas quelqu'un de très sociable, soit c'était ça, soit tu le déranger pendant qu'il était perdue dans une méditation surement "importante". Mais cela n'était pas une raison pour te répondre aussi sèchement, toi qui essayer d'être pour une fois sociable ... Fallait que tu tombe sur la mauvaise personne ... Tu secoua la tête en te redressant, tu était têtu comme personne, et tu était persuader que dans le fond, tout le monde à une part de gentillesse qui attend juste la bonne personne pour sortir. Et tu n'allait pas abandonner sur le fait que cette homme soit surement de mauvaise humeur pour essayer de trouver cette gentillesse, tu avait toute la nuit si il le fallait.

Tu était surement le gars sympas, que tout le monde adore trop facilement et qui veut te surprotéger, mais au fond de toi tu cachait un caractère bien plus dure. Tu ne voulais laisser personne penser que tu était quelqu'un de faible, que tu avait toujours besoin d'être protéger et que tu te laissait marcher sur les pieds. Tu allait te laisser traiter de la sorte par une personne appartenant certes à l’académie, qui est certes surement plus fort que toi, mais il t'avait mal parler, et t'a mère t'avait toujours appris à ne pas te laisser marcher ainsi sur les pieds. Tu regarda l'homme sans vraiment de fureur dans tes yeux, mais un certains mépris naissant, tu n'aimait pas les personnes qui était comme ça, même si la plupart était ainsi de peur de revivre quelques choses déjà vécu et qui leurs avait fait du mal. Tu lança un regard vague autour de vous et déclara sans le regarder, les yeux plongés dans l'horizon :

*Désolé tu te trompe de personne, je cherche pas l'inspiration. *

Tu ne te montrait pas blessant dans ses paroles, même si n'importe quelles personne pouvait penser le contraire. Tu n'arrivait jamais à contrôler le ton de ta voie selon tes humeurs, étant rarement assez énerver par les actions d'une personne, la colère n'était pas quelque choses que tu contrôler à la perfection. Tu t'assis non loin du cercle, mettant tout de même un périmètre de sécurité, on savait jamais qui était vraiment la personne en face de toi, même si, dans se cas, le garçon te montrait bien qu'il ne voulais aucunement parler avec quelqu'un. Au fond tu t'en fichait, tu pouvait plus facilement cerner le caractère du gars.
Cependant, le fait qu'il t'es en quelque sorte "analysait" quand il t'avait regarder ne t'avait pas plus. Et tu comptait le lui dire mais d'une certaine façon à ne pas l’énervait. Tu croisa tes bras sur tes genoux, déposant la tête dessus pour regarder l'horizon tu pris un grand bol d'air frais de la nuit puis laissa un silence de quelques seconde :

*T'a façon de m'analysait avec tes yeux ne m'as pas plut.

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: C'eût été tellement simple... || Nate & Damon   Mer 12 Aoû - 17:47

Malheureusement, le mec n’avait pas compris le message. Il resta encore un peu debout, et démentit le fait d’être là pour l’inspiration. Alors que cherchait-il ? De la compagnie ? Si c’était le cas, il cherchait à un drôle d‘endroit. Nate ne tourna les yeux vers lui que lorsqu’il vint finalement s’asseoir à côté de lui. Il eut presque envie de sourire en voyant que l’autre avait respecté le périmètre précédemment tracé. Il ne voulait visiblement pas le provoquer. Le baroque regarda le petit nouveau s’installer à son aise, essayant de deviner s’il avait vraiment quinze ans comme son visage le laissait croire, ou bien s’il était plus âgé ou plus jeune. Puisque ce type n’avait pas l’air déterminé à le laisser, et que Nathanaël ne comptait pas quitter sa place de choix juste pour s’éloigner de lui, autant continuer à l’analyser. Il n’avait que ça à faire, pour ainsi dire.
Mais il fut tiré de ses pensées par la remarque de l’autre. Remarque qui ressemblait plutôt à un reproche, en fait. Ca ne lui avait pas plu ? Nate émit un petit rire.

- Je n’ai rien vu que tu ne m’aies délibérément montré, rétorqua-t-il.

C’était vrai. Il n’était pas devin, contrairement à ce que pouvaient parfois penser certaines personnes sérieusement simples d’esprit. Ces trucs-là n’existent pas. Non, lui il se contentait de regarder et de comprendre ce qu’il avait sous les yeux. Ni plus ni moins. Le dessinateur tourna à nouveau la tête vers l’horizon, observant les mouvements de l’océan devant eux. Si ce type n’était pas content, pourquoi restait-il avec lui ? Il allait vite comprendre que Nate n’était pas du genre à changer de comportement juste pour faire plaisir aux autres. Il n’avait jamais été comme ça, et il ne comptait pas le devenir. Au contraire.

- Je n’ai fait que constater que tu es un nouveau, et un musicien.

Nate parlait d’un ton détaché, tandis que sa main gauche traçait presque machinalement, dans le sable, la forme d’une guitare. Il l’effaça juste après, et releva les yeux vers l’inconnu.

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

Je vous aime vraiment, bande de tarés ♥
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: C'eût été tellement simple... || Nate & Damon   

Revenir en haut Aller en bas
 

C'eût été tellement simple... || Nate & Damon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Go Habs Go - Simple Plan
» AVIS DE RECHERCHE !!!!! LE PASSE SIMPLE AU PASSE COMPOSE !
» Un simple POEME qui dit tant de notre SORT :Le loup et le chien
» La Dernière Maison Simple
» Deux poèmes très simple

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Artistic Academy :: La plage de La Caleta-