Winter -014-015 - Pear, Spark & Lastie
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Que peut-on bien boire là-haut d'où il ne tombe que de l'eau ? || Babouche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Ethan Collins
Administratrice Spark
♣ Messages : 1535
♣ Date d'inscription : 28/11/2011


MessageSujet: Que peut-on bien boire là-haut d'où il ne tombe que de l'eau ? || Babouche   Lun 24 Aoû - 22:39

J’enfonce un peu plus profondément mes doigts dans le sable. Le clapotement doux des vagues venant lécher la rive parvient à mes oreilles alors que seul assis sur la plage, j’observe tranquillement le soleil parsemer le ciel de sang tandis qu’il s’effondre dans la mer. Je pousse un léger soupir. Le soir tombe doucement, mais la plage continue d’attirer les jeunes venus faire un feu de camp pour brûler des chamalows et profiter d’un bain de minuit. Les lumières jaunâtres des lampadaires de la ville commencent à éclairer les rues encore pleine de monde. Lorsque le soleil disparaît définitivement derrière l’étendue d’eau, je me relève enfin, retire le sable collé à mes vêtements et repars en direction de l’hôtel. C’est la dernière soirée du voyage en Espagne organisé par l’Académie. Nous repartons le lendemain en début d’après-midi, suffisamment tard pour laisser le temps à nos élèves majeurs de décuver. Je sais que les profs se sont organisés une petite soirée entre eux dans un bar à tapas, à laquelle j’étais convié. Mais je n’étais pas d’humeur à entendre parler des premières qui « n’ont pas été très attentifs en maths cette année » ou des « exploits philosophiques de certains Baudelaires ». Et encore moins à discuter avec des gens qui ont pris un certain plaisir à me coller lorsque j’étais leur élève. Et puis je ne voulais pas risquer de passer une soirée avec Fauve. Peut-être qu’elle n’y est pas allé non plus, probablement pour les mêmes raisons. Mais ça n’a aucune importance.
J’arrive devant la ruelle menant à l’hôtel. Alors que je m’apprête à l’emprunter, j’ai une hésitation. Il n’y a pas moyen que je passe la dernière soirée du voyage seul et abandonné, à me glisser dans mon lit avant minuit. Je mords ma lèvre inférieure, tournant la tête vers les rues animées de la ville. Il faut que je me change les idées, de toute façon. C’est presque vital. D’oublier. De l’oublier, elle, et ce qu’il s’est passé ce jour-là. D’oublier les mots qui se sont échappés de ma bouche et de mon cœur presque malgré moi.
Je fais volte-face et m’éloigne de l’hôtel, laissant mes pas me guider au centre-ville. J’aperçois un groupe d’élèves de l’Académie attablé à la terrasse d’un bar. D’autres déambulent dans les rues ou s’apprêtent à rentrer en boîte. Un sourire étire mes lèvres.  Je rentre dans un petit bar qui fait le coin de la rue, où semble régner une ambiance plutôt sympathique. Je prends un premier verre tout en regardant un peu autour de moi. Je remarque un groupe d’espagnols déjà un peu bourrés installé à une table qui, aillant noté ma solitude, m’encourage à les rejoindre à l’aide de grands mouvements de bras et de « ¡ Ven ! ». Je puise dans mes dernières ressources en espagnol et m’apprête à m’approcher d’eux quand la porte du bar s’ouvre.
Je ne crois pas aux coïncidences troublantes.
Je ne crois pas que lui et moi aillons été programmé pour se rencontrer uniquement dans les bars.
Je ne crois pas que ce ne soit pas un hasard si on se retrouve un an après, presque jour pour jour, dans la même situation que l’année précédente.
Mais c’est bien Gabriel Sunrise O’Angels qui entre.

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je vous aimeuuuh ♥:
 


Dernière édition par Ethan Collins le Ven 23 Oct - 10:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kyle Paige
Elève Mythique ♪
♣ Messages : 1235
♣ Date d'inscription : 26/05/2012
♣ Age : 20
♣ Localisation : Je suis sur la planète Terre, en mission pour découvrir le caractère complexe de l'être humain. Moi, THE extraterrestre ^^


MessageSujet: Re: Que peut-on bien boire là-haut d'où il ne tombe que de l'eau ? || Babouche   Mer 26 Aoû - 20:44

Le soir est tombé sur la ville comme une araignée sur sa proie. Furtivement, sans bruit. Comme tout le monde, Gabriel n’a encore une fois rien vu venir. C’est la deuxième journée qu’il passe sans rester coller à Amanda, le temps lui parait du même coup bien plus long. Et pourtant il a été surpris de voir le soleil sur le point d’aller éclairer l’autre hémisphère. Elle est partit s’amuser avec ses amies sur la plage. Au début, le garçon voulait l’accompagner mais elle lui a fait comprendre qu’il se devait de la laisser respirer un peu. Du coup, il se promène en ville à la recherche de quelque chose d’intéressant à faire, à la recherche de quelque chose à penser. Démêler ses pensées qui le taraudent. Il sait que demain, c’est la fin du voyage et le début d’une nouvelle vie. Il doit chercher un travail. Se concentrer sur ça.

En tant que musicien, il a peu de chance de gagner ce qu’il lui faut pour subvenir au besoin de sa future famille. Du coup, il pensait peut être trouvé un job de nuit, qui lui permettrait en plus de prendre soin des siens au moins une partie de la journée. Il avait l’habitude de ne pas beaucoup dormir et pensait pouvoir s’en tirer comme ça. Et si tout allait bien, d’ici quelques mois, il chercherait un appart dans le centre-ville pour Amanda et lui. Comme ça, il l’aiderait plus facilement et elle continuerait à pouvoir aller en cours. Il commençait aussi à comprendre qu’il devait laisser les autres l’aider. Son père par exemple, qui lui versait régulièrement une petite somme d’argent, rendrait sa nouvelle vie plus confortable et il ne pouvait refuser cette aide. Il avait mis du temps à l’intégrer mais il devait apprendre à faire confiance à cet homme qui l’avait trahit par le passé.

Le Beethoven pousse donc la porte d’un petit bar en centre-ville dans l’espoir de se détendre un peu et de profiter de cette dernière journée de vacances. Il sait qu’il aura encore beaucoup à faire par après. Derrière cette fameuse porte, se cache des petites tables rondes, un barman à l’air sympathique et un groupe d’espagnol bruyant. Les lumières créent une ambiance plutôt familial et l’espace n’est pas fort remplit, ce qui est au gout du garçon. Le musicien va pour demander un verre quand son regard croise un visage connu. Le hasard ? Le destin ? Comment aurait-il pu appeler ça d’autre ? Car le visage en question n’est autre que celui d’Ethan Collins. Il est assis à une des tables, et semble ou semblait prendre du bon temps. L’Irlandais hésite l’espace d’une seconde à faire demi-tour pour ne pas déranger l’éducateur mais quelque chose le retient. Il s’approche, décider à grandir et arrêter de jouer les gosses martyr chaque fois qu’il le croise. Comme pour montrer sa bonne volonté et bien décidé à être civilisé, il lui demande :

- Je te paye un verre ?

Il pose la main sur une des chaises de la table de Collins, attendant un signe qui lui laisserait entendre qu’il était le bienvenue. Après tout, l’éducateur n’avait aucune raison de l’accueillir à bras ouvert ou même de lui adresser la parole, lui qui jamais n’avait montré de bonne volonté à l’égard de ce qu’on pourrait appeler son supérieur hiérarchique. Que du contraire, il avait plus d’une fois envoyé paître l’ex-Beethoven et pas toujours de manière très subtile. Et c’était un euphémisme. En plus, leur dernière rencontre dans un bar (qui remontait à la première fois où ils s’étaient parler) ne s’était pas tellement bien passé.

___________
JE VOUS AIME TOUS BANDE DE T'ITES CACAHUETES AMBULANTES 8D !!!!!!!!!!!!!!!!!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ethan Collins
Administratrice Spark
♣ Messages : 1535
♣ Date d'inscription : 28/11/2011


MessageSujet: Re: Que peut-on bien boire là-haut d'où il ne tombe que de l'eau ? || Babouche   Jeu 3 Sep - 22:17

Je finis mon verre et le pose sur la table avant de lever les yeux vers Gabriel. Celui-ci marque une légère hésitation lorsqu’il m’aperçoit, mais prenant son courage à deux mains, finit par s’approcher de la table à laquelle je suis assis.

- Je te paye un verre ?

Mon regard se plante dans le sien. Sa main est posée sur le dossier d’une des chaises de ma table, comme pour attendre d’être explicitement invité à s’y asseoir. Un léger sourire étire mes lèvres. L’année dernière, à Melbourne, nous nous étions rencontré dans la même situation. Seuls, dans un bar. Et quoi ? On avait chacun parlé de soi, oubliant pour la plupart ce qu’on avait bien pu raconter à l’autre, trop ivres pour se souvenir, révélé ce que personne d’autre ne sait, avoué nos pires peurs. Et puis tout cela avait servi à blesser l’autre lors de notre dernière rencontre, près du lac, alors que je surprenais Gabriel à sécher une heure de cours pour composer tranquillement dans la forêt. Et maintenant, quoi ? Après m’avoir fait clairement comprendre qu’il me prenait pour un con, qu’il me haïssait pour ce qu’il m’avait dit, pour l’autorité bancale que je représente, pour les conseils à deux balles que j’ai tenté de lui donner, pour avoir voulut faire preuve de trop de zèle, pour avoir fait semblant que son avenir dans l’académie m’importait, il se pointe, me voit dans ce bar et veut me payer un verre. C’est une blague.
Je hausse un sourcil.

- Parce qu’on a des choses à se dire ? je demande, ironique.

Le planter là et rejoindre le groupe d’espagnols est terriblement tentant. Parce que je n’ai pas envie d’une discussion houleuse avec ce garçon, et encore moins le dernier soir du voyage scolaire. Parce que lesdits espagnols ont l’air de passer une bonne soirée, à enchainer les verres de bières. Parce qu’ils m’avaient invité à les rejoindre et que je n’ai de toutes façons as l’intention de finir la nuit seul. Parce que je payerai presque pour voir Gabriel se décomposer en me voyant l’abandonner sur place. Mais il a fait un pas vers moi. Il tente d’agir en adulte, pour une fois. Et moi-même ne garde que très peu de rancœur concernant notre dernière rencontre. En réalité, je crois que je l’avais un peu oublié. Un peu comme s’il était passé dans ma vie de manière trop brève pour que je me souvienne.

Et je me rends compte que je n’ai pas fais ce pas vers lui. Je pourrais respecter l’effort. Je fais un geste du bras en direction de la chaise sur laquelle il attend de s’asseoir pour l’inviter à s’exécuter.

- Mais vas-y, assieds-toi.


Spoiler:
 

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je vous aimeuuuh ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kyle Paige
Elève Mythique ♪
♣ Messages : 1235
♣ Date d'inscription : 26/05/2012
♣ Age : 20
♣ Localisation : Je suis sur la planète Terre, en mission pour découvrir le caractère complexe de l'être humain. Moi, THE extraterrestre ^^


MessageSujet: Re: Que peut-on bien boire là-haut d'où il ne tombe que de l'eau ? || Babouche   Mar 8 Sep - 18:31

Je me doutais de sa réaction. Qu’est-ce qu’on a à se dire au final ? On s’est confié dans un moment de désespoir puis on s’est blessé avec ce que l’on savait l’un sur l’autre. Je l’ai repoussé plusieurs fois, sans chercher à comprendre pourquoi il me tendait la main, il n’avait aucune raison de ne pas en faire autant. C’était un peu me rendre la monnaie de ma pièce. Je ne suis même pas sur de ce que je lui aurais dit s’il avait accepté. On n’a pas vraiment d’atome crochu lui et moi.

Maintenant que je m’ouvre aux autres, je me rends compte que je ne connais personne. Presque. Et que les rares que je connais ne sont pas vraiment proche de moi. Je me sens un peu bête d’avoir toujours réagit si mal face aux autres, surtout quand je pense que je faisais ça pour ne pas attirer l’attention. J’aurais mieux fait de jouer l’étudiant normal avec des amis en quantité normal. Mais bon, j’en ai marre de regretter ce que je fais alors je préfère me concentrer sur cette vie que je rêve d’avoir avec Amanda. C’est ce qui me permet de changer. Me concentrer sur le futur. C’est la première fois de ma vie que je ne suis pas enfermé dans le passé, persuadé que je ne peux contrôler la situation, que tout est une question de destin. J’avais tort. Comme toujours.

Je m’apprête à lâcher la chaise sur laquelle mes doigts sont crispés. Je ne compte pas non plus m’imposer, je ne vais pas le forcer à me parler. Sauf qu’à l’instant où je me décide, il reprend la parole, changeant totalement d’avis. Ok. Je m’assois donc en face de lui, sans trop savoir si il se force ou pas. Ca m’étonnerait de sa part tout de même. Ethan n’est pas du genre à s’encombrer d’une personne indésirable. Quand le serveur passe, je lui demande deux verres de ce que l’ex-Beethoven à prit avant que je n’arrive puis je me reconcentre sur le surveillant. Je ne sais pas trop comment commencer. J’ai trop de fierté pour m’excuser de manière cash. Et je ne suis pas sur que ce soit nécessaire. Il doit comprendre mon geste. Contrairement à ce que je lui dis depuis qu’on s’est rencontré au bar, je ne le prends pas vraiment pour un idiot fini. Je ne me vois pas non plus parlé de la pluie et du beau temps avec lui. Les conversations de courtoisies, ce n’est pas mon truc, et certainement pas le sien non plus. En même temps je ne vois pas comment commencer d’autre.

– Alors, qu’est ce qui t’amène ici ?

J’essaye de mettre toute l’intonation amicale dont je suis capable. Après la conversation que j’ai eu avec Nathanaël, je préfèrerais vraiment ne pas me prendre la tête avec lui aussi. J’en ai marre de me prendre la tête avec tout le monde, c’est fatiguant. Je veux vraiment que les choses changent. Mais j’ai peur que les gens aient tellement l’habitude de mon comportement qu’ils ne parviennent à s’adapter au « nouveau moi » et continuent comme avant. Comme quoi, j’ai beau vouloir changer, ça ne viendra pas tout seul et certainement jamais avec certain. Il faut juste que je ne me décourage pas.

[spoiler] Désolé pour le passage en je Razz J’espère que ça te dérange pas Wink [ /spoiler]

___________
JE VOUS AIME TOUS BANDE DE T'ITES CACAHUETES AMBULANTES 8D !!!!!!!!!!!!!!!!!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Que peut-on bien boire là-haut d'où il ne tombe que de l'eau ? || Babouche   

Revenir en haut Aller en bas
 

Que peut-on bien boire là-haut d'où il ne tombe que de l'eau ? || Babouche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La manière douce peut très bien être mêlée à la forte ; une poignée de fer dans un gant de velours, une douce fermeté.
» Devine qui c'est ?! Euh... Je n'en sais rien mais je voudrais bien boire mon thé tranquille !
» [Terminé] Là où un vol peut cacher bien d'autres choses ... (PV Bardok)
» Boire, ou bien se conduire... il faut choisir [PV Aïlin]
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Artistic Academy :: Le centre ville-