Winter -014-015 - Pear, Spark & Lastie
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Comme quoi, la peinture a aussi du bon [PV Masaki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Comme quoi, la peinture a aussi du bon [PV Masaki]   Ven 3 Fév - 12:01

Nathanaël était étendu sur le lit de sa chambre, mordillant distraitement son crayon à papier fétiche. Les yeux rivés vers le plafond immaculé, il était plongé dans une intense réflexion visant à déterminer comment il allait achever un devoir ; Il s’agissait de peindre une scène fantastique dans un décor hivernal.
Nate était contrarié. Ce n’était pas le sujet qui le dérangeait, mais l’obligation de peindre. En effet, il se débrouillait beaucoup mieux lorsqu’il était question de dessiner, et il avait toujours le sentiment frustrant de rater une œuvre lorsqu’il peignait un dessin. Jusqu’à présent, il n’avait jamais réalisé la moindre peinture qui ne l’ait atrocement déçu. De plus, il était nouveau à l’académie, et avant d’intégrer la prestigieuse école, il s’était installé dans une sorte de confort loin de la peinture.
Il soupira, se frotta les yeux. Il ne lui restait qu’une semaine pour finir.
Le jeune blond se leva, avisa la fameuse toile – qu’il avait posée dans un coin de la pièce, sous une housse protectrice –, avant d’orienter son regard vers la fenêtre. La plupart des élèves jouait gaiement dans la neige. Normal, pour un dimanche après-midi.
L’occasion rêvée pour Nate d’aller continuer son œuvre au calme dans la salle commune, qui était probablement vide à cette heure-ci.
Le jeune étudiant prit son iPod dans une main, son tableau dans l’autre, et quitta sa chambre.

Dommage. En arrivant dans la salle commune, Nathanaël découvrit qu’il n’était pas seul : un jeune homme peignait lui aussi, un casque sur les oreilles, fredonnant une mélodie. Il était assis en tailleur devant la cheminée sur un grand et moelleux tapis – quitte à le tacher avec sa peinture –, de dos.
Le blond n’eut pas besoin de voir son visage pour reconnaitre Masaki Kariya, un garçon de sa classe. Outre sa chevelure bleutée quelque peu atypique, il était souvent assis devant Nate, permettant à ce dernier de mémoriser parfaitement la carrure fine du garçon.
Tant pis pour la solitude. De toute façon, la présence de Masaki ne le dérangeait pas – d’ailleurs il n’avait pas encore réalisé la présence du blond. C’était mieux que la bande qui trainait là tous les soirs, principalement constituée de filles terriblement bruyantes.
Nate choisit une place vers la fenêtre et posa sa toile sur un chevalet – oui, il y en avait aussi dans la salle commune – avant de s’asseoir sur un tabouret juste en face, pour l’observer afin de mieux choisir les couleurs.
Une fois à peu près sûr de lui, il commença à préparer son matériel. C’est alors que Masaki s’étira et, tournant la tête, réalisa la présence de son collègue.

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Masaki Kariya
Elève Discret ♪
♣ Messages : 64
♣ Date d'inscription : 20/11/2011
♣ Localisation : A yaoilande 8)


MessageSujet: Re: Comme quoi, la peinture a aussi du bon [PV Masaki]   Dim 23 Sep - 20:33

    You have a new message.



    Il avait eu l'idée du siècle c'est ça ?

    J'en étais presque venu à le haïr, à souhaité une malencontreuse chute du deuxième étage purement accidentel qui l’emmènerait, au mieux, faire un petit séjour à l'hôpital durant quelque petites semaines où il profitera de ses congés payés pour trouvé de meilleurs idées de travaux à donné à ces chers petits élèves qu'il semblait tant aimé ... Mmmh ... Un peu exagéré tout de même non ?

    Le problème ne découlait pas d'une fainéantise occasionnelle, d'un désintérêt totale pour son cours ou bien même d'une haine profonde en son égard , - bien que la troisième option commence à être envisageable -, mais son idée de projet d'une originalité digne des meilleures série à l'eau de rose contenant un pseudo vampire qui brille au soleil, un loup garou tout ce qu'il y a de plus ridicule et une humaine complètement cruche qui bien évidement est aimée de tous tellement elle est belle me donnait l'envie irrésistible de lui arracher les ongles un par un avec une pince métallique avant de l'enterrer vivant à la première occasion venu.

    "Peindre un paysage fantastique dans un décor hivernal." L'idée ne me plaisait pas du tout mais bon, ce n'était pas comme si j'avais le choix de toute manière alors autant ne pas mettre mon plan dénudé de tout sens à exécution, non ? C'était donc en traînant les pieds comme un gosse ne voulant pas aller au magasin avec ses parents que je me leva de mon lit pour attrapé d'une main mon matériel que j'avais préalablement préparer si jamais " une envie soudaine de travailler m'était venu " et mon casque relier à mon portable qui me servait plus de lecture de musique qu'autre chose vu le nombres incroyable de messages que j'envoyais ou recev-...

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    * Vous avez un nouveau message.*
    .


    Tient, ce n'était pas banal ça ... Peut être que le Sempai s’inquiétait un minimum pour son pauvre petit Masaki ? J’esquisse un sourire rapide, l'idée m'amuse tellement elle est stupide !


    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    * Nouveau message. *
    .


    Première nouvelle ! Cet imbécile heureux sait se servir d'autre chose qu'un ballon ? Mais cela voudrait dire que durant un délai de quelque petites minutes, - en comptant le temps qu'il aurait pris à trouvé son portable parmi ses affaires -, notre cher Matsukaze aurait pensé à autre chose qu'à ce qu'il considérait presque comme une divinité, c'est à dire "Le Grand Sakka" ? Hey bien ... Monsieur le Punk en serait presque jaloux de voir son ami avec le quel il entretient une relation purement platonique perdre son temps à prendre de mes nouvelles alors qu'il n'arrête pas de lui parlé de son dieu vingt-quatre heures sur vingt-qu-... Attendez deux minutes, comment cet incapable à eu mon numéro et surtout, comment j'ai eu le sien ?!

    Tant pis, je lirais son message plus tard, de toute manière ça ne dois pas être si important que ça non ? Vu l'intelligence de son expéditeur, je devrais rapidement tombé sur des messages tels qu'une chaîne stupide ou une anecdote pas drôle écrite dans un langage qui pourrais faire croire que se lavé les yeux à l'acide est une chose milles fois plus agréable que de continué à décrypté le texte. Et pour ce qui est du numéro je vais gentiment opté pour un oubli occasionnelle vu l'importance que j'accorde à mon portable. J'esquisse un bref sourire en regardant par la fenêtre , avec un temps pareille tous devraient être dehors et quitte à être l'un des rares élèves à ne pas profité de ses temps libre, autant passé mon moment de solitude dans un endroit plus approprier pour peindre que la pièce dans la quelle je me trouvais actuellement. Pensant un long soupire je poussa pour de bon et d'un pas décidé la porte enfin de me rendre dans la salle commune. Elle qui est d'habitude hantée par des "Ooooh tu me croira jamais besta ! Aujourd'hui 'y a Kevin qui m'a dit bonjour !" "Naaaan c'est pas vrai ? " " Si ! Et tu sais ce que je lui ai répondu ? " " Non tu lui as répondu quoi ?! " " Baaah j'lui ai dis bonjour ! " "Ooooh c'est pas vrai ! J'suis trop heureuse pour toi sistaaaa ! " habituelle et autre discutions futiles de se genre devrait être plongée dans un silence absolut si ce genre de ... Personnes ... Qui fréquentaient le lieu ne si trouvaient plus. C'est purement logique n'est ce pas ?
    Cette chanson a-t-elle un sens ?
    Ces vers n'ont pas de sens ...
    Cette chanson a-t-elle un péché ?
    Ces vers n'ont pas de péché ...
    Benzène ... A-t-il un sens ?
    Benzène ... N'a pas de sens !
    Benzène ... A-t-il un péché ?
    Le sens de cette chanson est ...
    Benzène.

    J'devais avoir l'air d'un gosse avec cet air benêt et en fredonnant une chanson sans sens devant une toile à moitié remplie par des traits de couleurs ternes qui devraient en toute logique mettre en valeur des détailles plus colorés ... A vrai dire, j'évite le plus possible la peinture, pas que je n'aime pas mais tout simplement que je ne suis pas très bon dans se domaine. Aillant la manie de faire une peinture toujours trop liquide, je ne compte plus le nombre de fois où je me suis retrouvé avec des effets aquarelles non-désirés. Poussant un soupire inspiré par la fainéantise et avec un regard qui semblait vouloir hurler " C'est bon, je suis désespéré ! ", je m'étira rapidement en laissant tombé sur le sol mon pinceau encore humide par la peinture, tant pis pour le sol, je vais considéré cette tache comme une vengeance contre cette idée de devoir pei-...
    Je m'arrêta net, derrière moi se trouvait un jeune homme à la chevelure blonde qui semblait, par son physique plus imposant que le mien, un peu plus âgé que moi. A l'inverse de son nom de famille dont la prononciation m'était encore un peu difficile, son prénom me revenu directement car semblable à celui de mon tuteur. J'avoue d'ailleurs avoir manqué de peu la crise cardiaque quand je l'ai entendu pour la première fois, moi qui ai toujours cru que même ici ça restait un prénom rare ... Mes joues commençaient à prendre des couleurs rosées quand j'eu l'idée stupide de lui parlé, bien que l'habitude de prononcé son prénom ne me posait pas tant de difficulté, avec mon accent fortement prononcé j'avoue que j'avais vraiment l'air bête à parlé en français.

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    Nathanaël-Sempai ? Vous aussi vous profitez du calme ? J-je p-peux vous laissez si vous le souhaitez .. !
    .



    |Hors-sujet, Kariya Masaki: J'ai honte du temps que j'ai pris et de la qualité de mon RP (surtout vers la fin que j'ai refait une dizaine de fois ...) , je suis vraiment, vraiment, vraiment désolé je promets de faire des efforts ... ._.'' Je peux toujours le refaire si tu le souhaite, en tout cas désolé désolé désolé ! >-<" (Oooh et histoire de raconté ma vie, merci encore à une amie de m'avoir faire comprendre que les codes c'est pas le mal et que les bons tuto' ça existe ! *PAN*) |


___________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: Comme quoi, la peinture a aussi du bon [PV Masaki]   Dim 14 Oct - 13:27

Masaki rougit légèrement en réalisant la présence de Nate. Il lança aussitôt, avec le fort accent japonais qui le caractérisait :

- Nathanaël-Sempai ? Vous aussi vous profitez du calme ? J-je p-peux vous laisser si vous le souhaitez …!

Nate trouvait toujours curieux que son camarade utilise des suffixes pour appeler les gens, surtout le suffixe « Sempai », comme si Nate lui était supérieur alors que ce n’était pas le cas. Le blond ne s’attarda pas sur cette information, préférant dévisager son interlocuteur. Il avait souvent l'occasion de le voir de dos, rarement de face. Les traits de son visage étaient aussi fins et délicats que ceux de son corps, lui donnant un côté androgyne intéressant. Ses yeux dorés étaient intrigants, poignants. Nate était obsédé par les yeux des gens, c’était un fait. Ceux de Masaki étaient réellement sublimes ; la couleur étonnante de l’iris, la profondeur du regard, accentuée par un léger trait de crayon noir… Tout dans les yeux de ce Baroque attirait obligatoirement le regard d’autrui.
Malgré le profond intérêt de Nathanaël pour cette contemplation, le garçon demeurait de marbre, parfaitement impassible. Il n’était pas du genre à laisser filtrer trop d’informations sur ce qu’il pensait, n’ayant aucune envie que les gens puissent le deviner comme il pouvait les deviner. Les yeux plongés dans ceux de Masaki, il laissa s’écouler quelques instants avant de répondre, sur le ton calme et posé dont il ne se défaisait jamais :

- Tu as autant le droit d’être ici que moi. Et appelle-moi Nate, s’il-te-plait.

Nate était plus habitué à ce qu’on l’appelle ainsi, à vrai dire. Nathanaël, c’était long à dire. Et c’était ainsi que ses parents l’appelaient, alors il aimait autant que ses collègues et amis le nomment par son surnom anglophone (il préférait Nate que Nat’). Bref, là n’est pas la question.
Il finit par reporter son attention sur sa toile, conscient qu’il risquait d’embarrasser Masaki, à le dévisager ainsi. Il avait pour ainsi dire la flemme de peindre… Mais il le fallait, sinon il n’aurait jamais fini ce foutu devoir à temps.
Quoique, il ne risquait pas de peindre beaucoup, aujourd’hui. Il n’avait jusqu’à présent pas encore eu l’occasion de faire vraiment la connaissance de Masaki, et les chances pour qu’ils aient une conversation ici et maintenant avoisinaient les cent pourcents, ce qui ne le dérangeait absolument pas.
Nate commença à composer sa palette avec minutie, réfléchissant à chaque millimètre carré de sa toile. Il avait fait l’esquisse deux semaines plus tôt, mais avait été jusqu’à présent incapable de se résoudre à peindre par-dessus. C’était le moment…
Le jeune dessinateur jeta un coup d’œil à son collègue aux cheveux bleus qui, il le savait, était lui aussi en train de se battre avec le sujet que leur avait imposé le professeur d’art. Il n’essaya pas de regarder ce que Masaki faisait : il ne regardait les œuvres des gens qu’avec leur autorisation, lui-même n’appréciant pas vraiment que l’on regardât son travail. Il fallait pourtant qu’il s’y habitue, et la présence de Masaki dans la pièce était de ce fait un bon entrainement.
Bref, concentration. Nate avait d’abord eu l’idée saugrenue, alors qu’il galérait en peinture, d’employer pour ce travail-ci de la peinture à l’huile, bien qu’en connaissant pertinemment la difficulté. C’était à ses yeux la meilleure solution, même s’il doutait de parvenir au résultat escompté.
Nathanaël ne put retenir plus longtemps un soupir de découragement. Juste un minuscule soupir, qui avait échappé à son contrôle pour franchir ses lèvres entrouvertes.

Spoiler:
 

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Masaki Kariya
Elève Discret ♪
♣ Messages : 64
♣ Date d'inscription : 20/11/2011
♣ Localisation : A yaoilande 8)


MessageSujet: Re: Comme quoi, la peinture a aussi du bon [PV Masaki]   Lun 24 Déc - 11:01

    You have a new message.



    C'est quelque chose que j'apprécie beaucoup chez lui ... Enfin, je dis ça, mais je ne connais de lui que cette image d'homme réfléchit et neutre que je suis sûr, pas mal de personne devraient trouver ... Sinistre ? Flippant ? Je ne sais pas et vrai dire je suppose que cette vision des choses ne doit pas être des plus objective. Du moins, c'est se que je pense.
    Pour moi, avec cet air neutre il me fait pensé à ... Rolling Girl. Stupide comme référence n'est-ce pas ? Mais c'est à elle qu'il me fait penser. Plus particulièrement à un passage de la version rap de la chanson, chanté par un synthétiseur de voix dont l'image marketing aux cheveux bleus lui à donné le nom de Kaito; " Élégant et résistant, c'est impossible que ce soit humain. N'ayant aucunes faiblesses, c'est une machine parfaite que personne ne peut voir ... ". Je souris très légèrement, même après sa phrase qui démontre la parfaite stupidité de mes propos, me procurant un certain bien que léger sentiment de gêne pour la fin de celle-ci.

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    Bien, je le ferais Sempai. Si c'est se que vous voulez. Exc-... Excu-... Ex-...
    .


    ... Merde.

    Je bloque. Ce genre de situation devait bien finir par arriver un jour. Je réfléchit quelque instant à une excuse pour avoir tiquer sur se mot et pouvoir faire passer cela pour quelque chose de parfaitement normale et calculé d'avance. Okay, j'abandonne, c'est impossible.
    Certes, j'ai mon alibi que les son "Exc" et simplement "u" n'existent pas dans ma langue d'origine mais je me vois mal sortir ça en pleine phrase, surtout que je ne sais pas du tout comment le dire en français.
    Mon expression faciale se veut douloureuse sur ma dernière tentative de prononciation. J'aurais pu changer de mot mais ça aurait été d'autant plus ridicule.


    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    Ex-... Excus-... Pardonnez moi, c'est une manie que j'ai prise.
    .


    Si elle se voulait douloureuse sur le début, elle devient gênante sur la fin. J'ai rapidement reposé mon regard sur la toile, dans un geste devant m'éviter d'augmenter se sentiment.
    Roulant autour d'une circonférence, la fille n'est plus que l'ombre d'elle-même.
    Les réponses à ces questions , -d'une banalité affligeante-, vont éventuellement sortir ?
    Une Voix ... Un bruit semblable à du poison ...
    Des mot gravement déchirés et perdu.

    Je ne compte en rien continuer de peindre aujourd'hui. J'en ai perdu l'envie, le goût ... Je fini par décroché mon regard pour que celui-ci touche le sol. Après tout, pourquoi se forcer à continuer quelque chose quand on sait d'avance que dans la situation actuelle, nous ne ferons que de la merde ? J'exagère peut être, surement même car seul les faignants on se genre de pensée. Dans se cas, on va simplement dire que le péché d'acédie m'a touché ? Non Masaki, arrête de dire des choses aussi stupides ...
    Je secoue vivement la tête, cherchant désespérément l'inspiration. Rien, néant totale à l’exception peut être du Maneki-Neko que je m'imagine entrain de faire perpétuellement son geste de bienvenu. Stupide, mais cette vision qui me faisait peur quand j'étais gosse aura l'utilité de m'occuper l'esprit quelque instant.

    Je crois officiellement que j'ai touché le fond.


    |Hors-sujet, Kariya Masaki: Oui mais bon, j'devrais quand même faire des efforts niveaux temps ! Ooh merci c'est gentil ça ! (Première fois qu'on me fait un compliment sur mes RP, ça me touche beaucoup. ^^) |


___________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: Comme quoi, la peinture a aussi du bon [PV Masaki]   Sam 23 Mar - 0:15

Masaki semblait en fait de plus en plus embarrassé à chaque seconde qui passait. Cette agitation chez lui contrastait d’ailleurs fortement avec l’impassibilité à toute épreuve de Nathanaël. Ce dernier, qui certes se montrait très calme, était en revanche intérieurement perplexe quant aux excuses de son camarade – difficilement et douloureusement prononcées. De quoi diable s’excusait-il ? Nate l’observait en silence et sans quitter son expression de marbre, cherchant la raison de ses excuses. Raison qu’il ne trouva pas, soit dit en passant. Il faut dire aussi qu’il ne s’était en fait pas attardé très longtemps sur la question, également perturbé par le vouvoiement. Nate ne parlait pas beaucoup aux gens en général, autant dire que ses occasions de parler avec un étranger avaient auparavant été relativement nulles. Comprendre les codes et fonctionnement sociaux de celui-ci était un exercice d’autant plus compliqué qu’avec une personne maîtrisant la même langue et issue de la même culture que lui.
Bon, Nathanaël était quand même un peu perturbé intérieurement, même s’il n’en montrait rien. Il voyait Masaki perdre pied complètement et n’avait aucune idée de ce qu’il était supposé faire pour redresser la situation. Alors plutôt que de tenter quelque chose d’incertain potentiellement capable d’aggraver la situation – car il est de notoriété publique que Nate n’aime pas l’incertitude – il se contenta de reporter son regard sur sa propre toile et de se concentrer un peu dessus, le temps éventuellement que son camarade reprenne calmement ses esprits.
Bon, alors cette toile. Oui mais voilà, maintenant qu’il était parti sur autre chose, l’adolescent n’arrivait plus à se concentrer sur ce pour quoi il était venu à la base. Il voulait parler avec Masaki, apprendre à le connaitre un peu mieux, découvrir ce qui se cachait derrière son regard doré et fascinant, qui il était sous cette couche d’intense gêne.
Reposant le pinceau qu’il avait à peine pris, Nate regarda un instant par la fenêtre pour observer la neige avant de s’en détourner, pour reporter une nouvelle fois son attention sur Masaki, qui fixait sa propre toile.

- Tu fais le truc pour la semaine prochaine ? interrogea le blond de son éternel ton calme et posé.

Bonne manière d’entamer une conversation à priori… Non ? Nate n’avait jamais été très doué pour ça. Il agissait un peu au hasard, par imitation de ce qu’il avait pu observer auparavant. Depuis qu’il était à l’académie, c’est-à-dire à peine quelques mois, il avait eu l’occasion de rencontrer des personnes plus agréables et plus intéressantes qu’au cours de ses quatre désastreuses années de collège. Ici au moins, il n’était pas considéré comme « le type bizarre ». Par synthèse, on pouvait donc affirmer que Nathanaël évoluait aujourd’hui dans un cadre beaucoup plus sain pour lui, mais également par conséquent plus agréable et plus épanouissant. Auparavant, parler ainsi à un garçon de sa classe était pour lui une chose complètement impensable, et aujourd’hui pourtant il le faisait, sans se sentir mal ni avoir peur d’être jugé ou/et rejeté au moindre mot ne s’inscrivant pas dans un processus « normal » de socialisation.

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Pepper B. Blossom
Fondatrice Bambi
♣ Messages : 1115
♣ Date d'inscription : 02/11/2011
♣ Age : 20
♣ Localisation : Sous le lit o/


MessageSujet: Re: Comme quoi, la peinture a aussi du bon [PV Masaki]   Mar 23 Avr - 7:40

[UP ? =)]

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][/img]
♥♥♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artisticacademy.forumgratuit.org

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Comme quoi, la peinture a aussi du bon [PV Masaki]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Comme quoi, la peinture a aussi du bon [PV Masaki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Comme quoi, la peinture a aussi du bon [PV Masaki]
» Comme quoi, en faisant du shopping on apprends des choses... [PV: mon Akari-chan à moi !]
» Les Limbes, ou, comme quoi, faire des erreurs peuvent engendrer de mauvaises surprises [PV]
» comme quoi...une vie de voleur...c'est pas si cool...[pv]
» Comme quoi, les Corbeaux ne sont pas toujours des Volatils [ Corbeau & Zephy' ][FINI]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Artistic Academy :: Concernant le membre :: RP abandonnés-