Winter -014-015 - Pear, Spark & Lastie
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le peintre a la toile, le danseur la musique, mais le musicien n'a que le silence | Nate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Ethan Collins
Administratrice Spark
♣ Messages : 1535
♣ Date d'inscription : 28/11/2011


MessageSujet: Le peintre a la toile, le danseur la musique, mais le musicien n'a que le silence | Nate   Lun 6 Fév - 20:03

Ethan marchait dans les couloirs bientôt noyés par l’obscurité de l’Académie. Seul le bruit de ses pas contre le parquet troublait le silence qui s’était installé dans le bâtiment des élèves Beethoven. Le ciel s’obscurcirait peu à peu, laissant apparaitre les étoiles dans la voûte, tandis que la lune s’élevait toujours plus haut, surplombant l’école, la nimbant d’une lumière argentée. L’adolescent s’arrêta finalement devant la porte de la salle de musique, marquant une hésitation. Il avait encore le temps de faire demi-tour. Il passa sa main dans ses cheveux de jais avant de finalement actionner la poignée. Il soupira tandis que la porte s’ouvrait sur une grande salle remplie d’instruments en tout genre. L’adolescent referma doucement la porte derrière lui et s’approcha de la fenêtre. Stupide rendez-vous. Maintenant, il regrettait d’avoir accepté de servir de modèle à Nate, le garçon blond taciturne qui faisait partit des élèves Baroque. Il l’avait rencontré la veille, alors qu’ils étaient à la piscine. La conversation avait plutôt mal tournée d’ailleurs, et Ethan avait bien crut ne plus pouvoir se contrôler devant ce gamin étrange, arborant toujours une expression neutre. Le brun n’avait aucune raison d’accepter d’être dessiné. Surtout que cette salle était exclusivement réservée aux musiciens, et rare étaient les autres élèves à y être entré. Finalement, Ethan se dirigea lentement vers le piano qui reposait au centre de la pièce, les touches d’ivoire brillant d’une lueur mystérieuse. Le brun contourna l’instrument, sa main glissant sur l’ébène, sans aucune imperfection. Il s’assit sur le tabouret et posa ses doigts sur les premières notes. Un large sourire étira ses lèvres tandis que ses mains s’agitaient au-dessus du clavier. Sans s’en rendre totalement compte, il commença à jouer un morceau de piano qu’il avait appris l’année passée.


Alors que ses doigts pianotaient toujours sur les touches, la porte s’ouvrit lentement dans un léger grincement, dévoilant le visage pâle de Nate. Ethan humecta ses lèvres et cessa de jouer, plissant légèrement les yeux.

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je vous aimeuuuh ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: Le peintre a la toile, le danseur la musique, mais le musicien n'a que le silence | Nate   Mar 7 Fév - 19:58

Nate quitta sa chambre avec tout ce dont il avait besoin, c’est-à-dire son crayon à papier fétiche, une gomme et un grand cahier à dessin.
Lorsqu’il entra dans la maison Beethoven, de nombreux élèves le dévisagèrent. Ce n’était pas très étonnant : il était rare qu’un élève d’une maison aille dans une autre.
Mais Nathanaël s’en fichait, il avait la tête ailleurs. Dans son esprit s’entrechoquaient de nombreuses images chimériques, pâles esquisses de ce que pourrait être son dessin une fois qu’il l’aurait achevé. Mais une question s’imposait face aux images : Pourrait-il seulement commencer ce dessin ? Ethan allait il venir au rendez-vous, ou bien aurait-il fini par changer d’avis ?
Non, il serait là. Malgré lui, il avait été intrigué par Nate. Perturbé, certes, mais intrigué. Il viendrait, le dessinateur en était convaincu.
Et il se trompait rarement.
La preuve, une mélodie légère parvint à ses oreilles alors qu’il approchait de la fameuse salle de musique. Assez gaie, elle avait un côté très romantique, presque féminin. Nate douta un instant que ce fut vraiment Ethan, mais la façon parfois forte et intense dont certaines notes parvenaient aux oreilles aiguisées du dessinateur ôta toute trace de doute de son esprit.
Après avoir écouté quelques secondes, il poussa doucement la porte et entra dans la pièce. Ethan cessa immédiatement de jouer et leva les yeux vers lui. Sur la défensive, naturellement.
- Continues, fit Nate de son habituelle voix parfaitement calme.
Il jeta un regard panoramique sur la salle. Grande, remplie de toutes sortes d’instruments. Le piano dont le brun se servait était très beau, et sans doute très coûteux : demi-queue noir, très esthétique. Il y en avait un autre à l’autre bout de la salle, un piano droit en bois très sombre.
Le blond fit lentement le tour de l’instrument d’Ethan afin de l’observer plus en détails, semblant presque avoir oublié la présence du pianiste.

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Ethan Collins
Administratrice Spark
♣ Messages : 1535
♣ Date d'inscription : 28/11/2011


MessageSujet: Re: Le peintre a la toile, le danseur la musique, mais le musicien n'a que le silence | Nate   Mer 8 Fév - 19:44

Nate entra dans la salle de musique, un crayon, un carnet à dessin et une gomme dans les mains. Fidèle à lui-même, il ne laissait transparaitre aucune émotion, arborant toujours la même expression faciale neutre. Ses mèches blondes retombaient négligement sur son front. Il referma la porte derrière lui et dit d’une voix calme :

« Continues. »


Le brun arqua un sourcil interrogateur. Il l'invitait à continuer de jouer ? Il sourit tandis que Nate observait la pièce remplie d’instruments, et il répondit :

« Salut. »


Il caressa doucement les touches d’ivoire de l’index, les yeux braqués sur le clavier du piano. Le blond regardait l’instrument d’ébène minutieusement, aillant presque oublié le brun. Ethan humecta à nouveau ses lèvres sèches et joua, observant le dessinateur d’un œil.


Ses doigts effleuraient les touches, tandis qu’une douce musique s’échappait de l’instrument. Ethan aimait cette musique. Elle lui rappelait son enfance, en quelque sorte. Il déclara simplement, un sourire aux lèvres :

« Nuvole Bianche. »


Finalement il s’arrêta, plongeant ses yeux céladons dans ceux du blond et demanda :

« Tu me dessines ? »

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je vous aimeuuuh ♥:
 


Dernière édition par Ethan Collins le Mer 8 Fév - 20:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Pétale J. Answer.
Fondatrice Iris
♣ Messages : 2154
♣ Date d'inscription : 05/11/2011
♣ Age : 19
♣ Localisation : Trapped in this fucking life ~


MessageSujet: Re: Le peintre a la toile, le danseur la musique, mais le musicien n'a que le silence | Nate   Mer 8 Fév - 19:47

|| Ethan, essaye d'étoffer un peu tes réponses la prochaine fois, s'il te plait, même si le nombre de ligne est a peu près correct. ^^ ||

___________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: Le peintre a la toile, le danseur la musique, mais le musicien n'a que le silence | Nate   Ven 10 Fév - 19:51

Ethan emprunta un air interrogateur, quelque peu hésitant sur la démarche à suivre. Nate continua tranquillement son exploration, ignorant le pianiste.
- Salut, déclara ce dernier.
Un œil un tantinet suspect posé sur Nate, le brun se remit à jouer. La mélodie lui correspondait plus que la précédente. Il la maîtrisait à la perfection, d’une main à la fois légère et intense. C’était comme si chaque note émanait de lui-même, embrasant la pièce de sa mélodie envoûtante.
- Nuvole bianche, murmura-t-il à la fin de l’introduction, désormais entièrement captivé par son morceau.
C’était un homme différent. Le fait de jouer faisait tomber peu à peu le masque d’arrogance dont il se parait, laissant entrevoir quelqu’un de passionné, de sensible.
Nate demeurait immobile à l’autre bout du sublime instrument, les yeux rivés sur le visage paisible du pianiste.
La mélodie prit fin, et le rideau qui s’était ouvert pour laisser place au cœur d’Ethan se referma.
- Tu me dessines ? demanda-t-il alors qu’il plongeait son regard dans celui de Nate.
Ce dernier ne répondit pas, sortant d’une sorte de léthargie étrange. Comme un réflexe, il se mit à sonder l’âme du brun. Réalisant la supercherie, ce dernier tourna immédiatement les yeux vers ses mains, encore posées sur le clavier lisse.
- Ne t’occupe pas de moi, répondit finalement le dessinateur, les yeux toujours posés sur Ethan.
Il contourna le piano, s’approcha de la fenêtre. Il faisait nuit noire, hiver oblige, mais le ciel était dégagé et la Lune brillait avec force sur le Lac aux Cygnes.
Il déglutit, pensif.
- C’est toi qui as composé ce morceau ? demanda-t-il, tournant le dos au brun.

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Nathanaël Von Arlex le Jeu 23 Fév - 19:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Ethan Collins
Administratrice Spark
♣ Messages : 1535
♣ Date d'inscription : 28/11/2011


MessageSujet: Re: Le peintre a la toile, le danseur la musique, mais le musicien n'a que le silence | Nate   Mar 14 Fév - 10:59

Nate sembla sortir de sa rêverie lorsqu’Ethan parla. Il se tourna vers le brun et plongea son regard scrutateur dans le sien. Ethan plissa les yeux et, gêné qu’il puisse deviner aussi facilement ses pensées, détourna les yeux. Cette étrange capacité l’énervait, décidément. Il siffla entre ses dents et effleura les touches du piano du bout des doigts. Finalement, Nate répondit :

«Ne t’occupe pas de moi. »


Ethan redressa la tête tandis que le blond lui tournait le dos, observant le ciel par la fenêtre, entièrement noir à cette heure-ci, malgré les quelques points lumineux qui crevaient la voûte. Ethan humecta ses lèvres, légèrement mal à l’aise. En fait, jouer du piano dévoilait une autre part de lui-même au dessinateur, et il n’aimait pas ça. Ce n’était peut-être pas une aussi bonne idée que de se laisser dessiner, finalement. Ethan fronça les sourcils, hésitant. Il était trop tard à présent, il ne pouvait pas abandonner Nate ici alors qu’il s’était lui-même déplacé.

«C’est toi qui as composé ce morceau ? »


Surpris par cette question inattendue, Ethan mit quelques instants avant de répondre :

« Non, pourquoi ? »


Le blond était toujours dos à lui, son visage éclairé par la lune.

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je vous aimeuuuh ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: Le peintre a la toile, le danseur la musique, mais le musicien n'a que le silence | Nate   Ven 24 Fév - 20:08

Ethan ne répondit pas immédiatement, sans doute un peu pris au dépourvu – ou sortant lui aussi de ses pensées, difficile à déterminer en lui tournant le dos.
- Non, pourquoi ? finit-il par répliquer.
Nate sourit et se tourna vers le pianiste.
- Alors il a été fait pour toi, déclara-t-il de son éternelle voix monocorde.
Il s’approcha à nouveau de l’instrument, s’éloigna un peu pour le voir de profil.
- Peux-tu jouer une de tes compositions ? demanda-t-il, fasciné par le piano.
- Ouais, si tu veux, répondit Ethan d’un ton quelque peu semblable à celui du blond.
Ethan fit glisser ses doigts un instant sur les touches lisses de son instrument, rassemblant ses esprits. Une fois décidé, il releva le menton et se mit à jouer.



Pas d’introduction démarquée, contrairement au morceau précédant. Une mélodie à la fois dynamique de par ses notes galopantes, tout en étant parée d’une certaine mélancolie. Le morceau était techniquement très complexe, et très beau. Un frisson courut le long de l’échine de Nate, qui se laissa transporter par la mélodie. On eut dit qu’elle avait été composée par la même personne que Nuvole Bianche, le dessinateur trouva cette ressemblance prodigieuse. Le visage du pianiste était détendu, tantôt il regardait droit devant lui, tantôt il fermait les yeux, les sourcils se fronçant légèrement, d’autre fois encore il jetait un coup d’œil expert à ses mains, sans jamais déraper sur la moindre note. Puis la mélodie devint plus obscure, plus faible, avant de s’éteindre en douceur.

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Ethan Collins
Administratrice Spark
♣ Messages : 1535
♣ Date d'inscription : 28/11/2011


MessageSujet: Re: Le peintre a la toile, le danseur la musique, mais le musicien n'a que le silence | Nate   Dim 26 Fév - 19:00

«Alors il a été fait pour toi.»


Ethan observa le blond, qui semblait réellement fasciné par le piano. C’était une pièce très rare, les pianos en ébène vernis aux touches d’ivoires ne se faisaient plus, laissant leur place aux pianos électriques. C’était vrai, Nuvole Bianche était un morceau qui correspondait bien à Ethan. Celui-ci ne saurait dire pourquoi, mais c’était l’un des morceaux qui le plongeait dans une profonde nostalgie. Soudain, le blond lui demanda de jouer un morceau qu’il avait composé. Ethan plongea son regard dans le sien et acquiesça. Il réfléchit un instant et posa ses doigts sur les touches d’un blanc immaculé. Enfin, il joua. Plus le morceau avançait, plus Ethan avait la douce sensation que ses doigts dansaient au-dessus du clavier de l’instrument. Il ferma les yeux un instant, et le visage de sa mère revint au galop dans sa mémoire. Une femme jeune, et très belle. Blonde, aux prunelles céladons, comme les siennes. Ce morceau, il l’avait écrit pour elle. Elle qui s’était tant battue pour qu’il ait une enfance normale. Elle qui, au fond, lui manquait tant, mais qu’il avait réussi à oublier, parce que de toute façon, il était trop tard pour regretter quoi que ce soit.
Doucement les notes s’éteignirent, laissant le silence redevenir maître des lieux. Ethan redressa la tête, arborant, à son tour, une expression neutre. Le blond semblait un peu ébranlé par le morceau, peut-être lui aussi plongé dans ses souvenirs. Ethan se félicita lui-même d’avoir réussi à arracher un sentiment à ce garçon si taciturne. Il déclara :

« Je l’ai appelé Fly. »

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je vous aimeuuuh ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: Le peintre a la toile, le danseur la musique, mais le musicien n'a que le silence | Nate   Mar 28 Fév - 19:27

- Je l’ai appelé Fly.
La voix d’Ethan déchira le silence qui s’était installé lorsque le morceau s’était achevé, et Nate sembla revenir à la réalité. Le dessin commençait à prendre forme dans sa tête, mais il ne se sentait pas encore prêt à commencer – son rituel différait beaucoup de celui des autres dessinateurs, il s’en rendait de plus en plus compte depuis qu’il était à l’académie. Cependant, il savait que le pianiste n’était pas réputé pour sa patience, et donc qu’il ne devait pas en abuser. Ledit pianiste lui lança justement un regard interrogateur, alors qu’il était encore plongé dans son observation minutieuse de l’instrument.
- Je peux ? demanda le dessinateur en désignant une chaise à quelques pas de lui.
Son modèle acquiesça, et il s’installa de manière à voir Ethan de trois quarts, ainsi que le piano dans sa totalité.
- Depuis combien de temps joues-tu ? l’interrogea-t-il tout en ouvrant son carnet à croquis.
Il estimait l’ancienneté d’Ethan à au moins dix ans, puisqu’il était à l’académie depuis quatre ans et qu’il avait très certainement déjà un très bon niveau à son arrivée ; de plus il suffisait de l’entendre jouer pour reconnaître sa dextérité. Nate commença à griffonner le piano avec expertise, tandis que le pianiste répondait :

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Ethan Collins
Administratrice Spark
♣ Messages : 1535
♣ Date d'inscription : 28/11/2011


MessageSujet: Re: Le peintre a la toile, le danseur la musique, mais le musicien n'a que le silence | Nate   Jeu 1 Mar - 19:47

Lorsqu’Ethan ouvrit enfin la bouche, brisant le silence qui s’était installé, Nate sembla sortir de sa rêverie, reprenant son inspection de l’instrument devant lequel le brun était assis, alors que celui-ci l’interrogeait du regard. Ethan pensait que le blond l’avait dessiné pendant qu’il jouait, mais Nate voulait certainement prendre son temps et se forger une image précise de son œuvre avant de commencer. Le pianiste haussa les épaules et l’autorisa à venir s’asseoir non loin de l’instrument éclatant de propreté. Hésitant un instant, le dessinateur demanda :

«Depuis combien de temps joues-tu ? »


Nate ouvrit son carnet de dessin, saisit son crayon dans sa main gauche et griffonna rapidement une forme sur sa feuille blanche, qu’Ethan ne pouvait pas voir. Le brun répondit :

« Onze ans.»


Ethan humecta ses lèvres tandis qu’une question lui brûlait la langue. Il voulait en savoir plus. Il caressa les touches d’ivoires avant de se tourner, les yeux animé d’une curiosité insatiable, vers le blond qui dessinait toujours.

« Tu pensais à quoi, tout à l’heure ? Je t’ai jamais vu réfléchir comme ça.»


Un sourire espiègle tordit la bouche du blond tandis qu’il répliquait :

« Tu ne m'a pas vu souvent. »


Il contournait sa question. Ethan en déduit qu’il ne voulait pas répondre, ce qui poussait sa curiosité à son apogée. C’était à lui, maintenant, d’en savoir plus sur cet étrange garçon. Bien décidé de ne pas se laisser abattre, le brun continua :

« Certes, mais je pense que tu n’es pas un garçon à laisser tes sentiments te dominer. »


« Belle déduction. »


« Alors ? »

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je vous aimeuuuh ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: Le peintre a la toile, le danseur la musique, mais le musicien n'a que le silence | Nate   Ven 2 Mar - 22:10

- Onze ans.

C’était bien ce qu’il pensait. Nate se trompait rarement, pour ce genre de choses. Ethan humecta ses lèvres. Ah, il allait poser une question…

- Tu pensais à quoi, tout à l’heure ? Je t’ai jamais vu réfléchir comme ça.

A ce point-là ? Le dessinateur ne s’en était pas vraiment rendu compte, en fait. Il n’était jamais vraiment dans la Lune – malgré les apparences –, il était rare qu’il perde pied à ce point.

- Tu ne m'a pas vu souvent, répliqua-t-il avec un sourire espiègle.

La curiosité d’Ethan montait inévitablement alors que Nate était en train de le décevoir par sa réponse, en toute connaissance de cause. Non, vraiment, il ne faisait pas partie de ces gens qui se dévoilent aussi facilement. Ses pensées, ses dessins et ses souvenirs, c’étaient son jardin secret. Sa propriété exclusive. Pourtant, il passait son temps à découvrir des choses chez les gens sans leur demander leur avis, rien qu’en les regardant, mais il avait lui-même du mal à se confier. C’était trop dur, trop intime. Il lui fallait quelqu’un de confiance, quelqu’un qu’il connaisse.

- Certes, mais je pense que tu n’es pas un garçon à laisser tes sentiments te dominer.

Non, en effet. Nate était presque toujours maître de lui-même. C’était naturel, chez lui. Sans doute pour se protéger du regard des autres, parce qu’il savait, pour en avoir fait assez régulièrement l’expérience, à quel point il était possible d’en apprendre sur quelqu’un rien qu’en observant ses réactions.

- Belle déduction.

Ethan lui lança un regard insistant.

- Alors ?

Alors… Nate jeta un coup d’œil insatisfait à son croquis, se leva pour se placer sous un angle différent et dessina à nouveau le piano, à côté de l’esquisse précédente. Concentré sur la longueur des pieds de l’instrument, il répondit finalement à Ethan – qui attendait toujours – :

- Je pensais à la manière dont j’allais te dessiner.

Il ajouta, levant son regard de marbre vers le pianiste :

- Pourquoi voulais-tu savoir ça ?

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Ethan Collins
Administratrice Spark
♣ Messages : 1535
♣ Date d'inscription : 28/11/2011


MessageSujet: Re: Le peintre a la toile, le danseur la musique, mais le musicien n'a que le silence | Nate   Dim 4 Mar - 18:36

« Alors ? »


Ethan fixait le blond qui s’était levé pour dessiner, l’instrument sans doute. Il ne répondit pas tout de suite, concentré sur son croquis. Finalement, il redressa la tête, s’adressant au brun :

«Je pensais à la manière dont j’allais te dessiner .»


Alors qu’Ethan hochait la tête, assez peu satisfait de sa réponse, il lui lança un regard glaçant, demandant à son tour au pianiste :

«Pourquoi voulais-tu savoir ça ? »


Pourquoi ? Parce que n’importe qui qui serait confronté à un garçon aussi mystérieux n’aurait qu’une envie, savoir à quoi il pense. Parce que Nate ne parlait pas, découvrait les choses sur les autres sans dévoiler une miette de lui-même, comme s’il se protégeait, comme s’il craignait qu’un autre ait la même capacité de déduction, de deviner. C’était lui, contrairement à ce qu’il pensait, qui se protégeait. Pas Ethan, comme il l’avait soutenu la veille lors de leur première rencontre. C’était le coeur de Nate qui était recouvert d'une épaisse couche de glace. Le brun, lui, voulait juste oublier. Cependant, l’adolescent répondit simplement :

« Simple curiosité. »


Il avala sa salive, passa sa main dans ses cheveux de jais et reporta son attention sur le blond.

« Et donc, tu as l’intention de me dessiner comment ? Je joue, ou je dois rester immobile ? »

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je vous aimeuuuh ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: Le peintre a la toile, le danseur la musique, mais le musicien n'a que le silence | Nate   Jeu 8 Mar - 20:00


- Simple curiosité.

Nate avait senti le pianiste hésiter légèrement avant de se rabattre sur cette réponse. Cela signifiait qu’il venait de réaliser quelque chose, mais qu’il avait fait le choix – arrangeant, même si le dessinateur aurait fait le contraire à sa place – de passer outre.
Ethan passa sa main dans ses cheveux avant de demander au blond :

- Et donc, tu as l’intention de me dessiner comment ? Je joue, ou je dois rester immobile ?

Nate jaugea un instant son croquis, puis le piano, puis le pianiste, puis la scène dans sa globalité, fit le tour, s’arrêta deux fois, refit le tour, déplaça la chaise, se rassit, réfléchit, soupira, se mit à mâchouiller son crayon tout en observant un des pieds du piano et ne bougea plus. Ethan ne l’avait pas lâché des yeux, sidéré.

- Ta réponse à ma question est en option ?

Nate sourit. Il était à la limite du rire, en fait. Il leva un regard amusé vers Ethan, mais s’abstint de lâcher la moindre parole.
Il resta immobile quelques secondes avant de se lever subitement pour se placer face au pianiste, de l’autre côté de l’instrument.

- Apparemment oui, commenta le brun.

Le dessinateur ne prêta pas attention à sa remarque. Il venait d’avoir l’illumination qu’il attendait. A présent, il savait exactement de quelle manière il allait dessiner Ethan. Il se mit à faire un rapide croquis sur son cahier, sans jeter le moindre regard au pianiste.

- Tu as vraiment l'intention de m'ignorer alors que j'ai gentiment accepté d'être ton modèle ? La politesse voudrait que tu me répondes !

Nate, impassible, s’accorda quelques secondes pour terminer ce qu’il entreprenait avant de lever les yeux vers Ethan. Une expression d’impatience et d’exaspération se rapprochant de la colère était peinte sur son visage.

- Tu disais ?


___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Ethan Collins
Administratrice Spark
♣ Messages : 1535
♣ Date d'inscription : 28/11/2011


MessageSujet: Re: Le peintre a la toile, le danseur la musique, mais le musicien n'a que le silence | Nate   Ven 9 Mar - 17:34

Nate arpentait la salle comme un lion acculé, réfléchissant certainement à son dessin. Il observait la pièce d’un œil expert, changeait sans cesse d’avis et de position, changeant l’emplacement des chaises. Ce comportement commençait sérieusement à taper sur les nerfs du brun. Il n’était pas venu pour le regarder réfléchir ! Il fut pris d’une soudaine envie de le planté là. Il n’avait qu’à se débrouiller, après tout, puisqu’apparemment, il ne jugeait pas utile de s’intéresser à son modèle. C’était Ethan qui avait accepté de venir ici. Si le comportement de Nate ne changeait pas, il serait tout à fait capable de lui claquer la porte au nez, tant pis pour son dessin. Ca ne le dérangeait pas. Le blond ne semblait pas avoir encore compris qu’il ne fallait surtout pas abuser de la patience du brun.

« Ta réponse à ma question est en option ? »


Le blond sourit, comme s’il allait se mettre à rire, ce qui exaspéra encore plus Ethan, qui se retint de s’en aller pour de bon. Il concéda à lui laisser une dernière chance. Nate resta immobile un instant, puis animé d’une pulsion subite, se leva et se figea en face du pianiste. Un commentaire acerbe s’échappa des lèvres du brun, mais l’autre n’y prêta même pas attention, plongé dans les abysses de son imagination. Il semblait d’ailleurs assez fier de lui. Brûlant de rage, Ethan lança :

«Tu as vraiment l'intention de m'ignorer alors que j'ai gentiment accepté d'être ton modèle ? La politesse voudrait que tu me répondes ! »


Le dessinateur, toujours concentré, attendit quelques secondes avant de répondre :

« Tu disais ? »


Ethan bondit sur ses pieds. Comment ce gamin pouvait se permettre une pareille réaction ? Le brun se demandait même s’il l’avait entendu, ou si le faire attendre lui procurait du plaisir. Le blond, quant-à lui, restait parfaitement neutre, et le pianiste fut tenté de lui faire ravaler ses mots aussi vite qu’il les avait laissé franchir ses lèvres. Tentant de contenir son exaspération et son courroux, le brun répondit d’une voix agressive :

«A moins que tu ne cherches à faire ton stupide croquis sans modèle, je te conseille vivement de faire attention à ce que je te dis car je risque de claquer la porte de cette salle en moins de temps qu’il ne me faut pour abattre mon poing sur ta gueule d’ange. »

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je vous aimeuuuh ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: Le peintre a la toile, le danseur la musique, mais le musicien n'a que le silence | Nate   Ven 9 Mar - 20:00

Eblouissant. Prodigieux. Fantastique. Si Nathanaël était plus démonstratif, il aurait sans doute poussé un cri de joie ; cependant les seules émotions qu’il laissait entrevoir se concentraient dans son regard. Fascination et excitation. Sa main gauche le picotait d’impatience ; c’était exactement ça.
Mais avant de s’attaquer aux choses sérieuses, calmer la bête. Le dessinateur, à moitié inconscient de l’effet qu’il produisait, avait une fois encore poussé Ethan à bout de nerfs. A moitié inconscient seulement, car une fois qu’il avait compris la tournure que prenaient les évènements, il n’avait eu que deux mots à dire pour que l’impatience et la perte de contrôle du pianiste soit à son paroxysme, et que le contact se fasse dans l’esprit de Nate. Il n’avait pas perdu une miette de la scène. Et c’était brillant.
Ethan, toujours debout face à son piano, les mâchoires contractées et les poings serrés, était prêt à en découdre. Son regard noir de rage était plongé dans celui de Nate. Tous deux inflexibles, l’un prêt à tuer l’autre, l’autre jubilant face à la puissance artistique dont l’un n’avait même pas conscience.
Résistant à l’envie d’attaquer immédiatement son œuvre, Nate déclara d’une voix claire et apaisante :

- Ne t’en fais pas Ethan, je fais bien attention à ce que tu dis. Tous mes sens et toute mon attention te sont adressés, dans l’immédiat.

Ethan demeurait abasourdit. Surpris, aussi. Il ne savait pas comment réagir. Pendant un court instant, cette expression désemparée avait fait disparaître toute trace de colère sur son visage. Puis il se renfrogna, et se rassit sur son tabouret en quittant le regard de Nate pour se concentrer sur les touches du piano, qu’il caressa encore une fois du bout des doigts.

- Bon, dessine-moi maintenant, tu me fais perdre mon temps.

Nate secoua la tête. Pas question qu’il bâcle un travail pareil.

- Ce n’est pas comme ça que je fonctionne.

Ethan arqua un sourcil interrogateur, l’incitant à développer son idée. S’il y avait bien un sujet pour lequel le dessinateur éprouvait de réelles difficultés à s’exprimer, c’était son art. Il fit tout de même l’effort de s’expliquer :

- Je… Je passe plus de temps à observer qu’à dessiner vraiment, en fait…

Devant l’air légèrement sceptique d’Ethan, il ajouta :

- Mais si tu veux passer le temps, on peut discuter.


___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Nathanaël Von Arlex le Sam 10 Mar - 14:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Ethan Collins
Administratrice Spark
♣ Messages : 1535
♣ Date d'inscription : 28/11/2011


MessageSujet: Re: Le peintre a la toile, le danseur la musique, mais le musicien n'a que le silence | Nate   Ven 9 Mar - 22:14

«Ne t'en fais pas Ethan, je fais bien attention à ce que tu dis. Tous mes sens et toute mon attention te sont adressés, dans l’immédiat.»


De nombreux sentiments contradictoires bousculèrent Ethan. Nate osait lui dire que son attention était focalisée sur lui alors qu’il avait passé le plus clair de son temps à l’ignorer. La surprise avait effacé toute trace de colère sur le visage du brun, qui observait le dessinateur en silence. Ethan se rassit, sa colère reprenant le dessus et lâcha :

«Bon, dessine-moi maintenant, tu me fais perdre mon temps.»


C’était vrai. Cette situation étrange commençait profondément à l’agacer. Il n’avait qu’une certitude : Nate ne lui ferait pas ce plaisir. Il avait certainement envie de prolonger un peu leur rencontre et peut-être –qui sait – l’interroger une fois de plus sur la mystérieuse cicatrice que portait le pianiste à la base de son cou. C’était également une situation que le brun voulait à tout prix éviter. De plus, l’adolescent n’était pas réputer pour sa patience, et devoir affronter une fois de plus les questions du blond allait certainement raviver sa colère – et ses souvenirs. La certitude d’Ethan se justifia lorsque Nate répondit :

«Ce n’est pas comme ça que je fonctionne. »


Evidemment. Nate avait également cette capacité à ne jamais fonctionner comme tout le monde. C’était cela qui le rendais si… étrange. Et « intéressant ». C’était vrai, Ethan voulait cerner son caractère. Il voulait comprendre. Qui, ou quoi avait pu le rendre si distant, si introverti ? Pourquoi se cachait-il ?
Ethan arqua un sourcil, l’invitant à poursuivre. Il répondit, hésitant :

«Je… Je passe plus de temps à observer qu’à dessiner vraiment, en fait… Mais si tu veux passer le temps, on peut discuter.»


Discuter pour faire passer le temps ?

« Pourtant, je t’ai vu réfléchir longuement pendant que tu m’ignorais comme si j’étais la dernière de tes priorités. Je te rappelle que je suis là pour toi, et non par plaisir. »


Ethan soupira. Il demanda :

« Ok. Parler de quoi ? »

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je vous aimeuuuh ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: Le peintre a la toile, le danseur la musique, mais le musicien n'a que le silence | Nate   Sam 10 Mar - 14:12

- Je ne t’ignorais pas, protesta calmement Nate.

Ethan était toujours vexé, à en juger par sa réponse :

- Appelle ça comme tu veux, c'est ce que j'ai ressenti.

Le dessinateur sourit et s’accouda délicatement contre le piano, toujours placé face au brun. Ce dernier portait un pull de coton noir à col rond. Sa pâle cicatrice était discrète, mais bien visible. Elle se trouvait à la base du cou, bien au milieu, comme si on lui avait troué la gorge.
Nate aimait dessiner des personnes avec des cicatrices. Pour lui, un personnage portant des marques sur le corps était plus esthétique que n’importe quel autre. Une cicatrice, quelle qu’elle soit, évoque un évènement du passé souvent douloureux, que l’on ne peut cacher, et qui inspire curiosité et mystère. On ne peut voir une cicatrice sans se demander comment elle est apparue, qu’est-ce que la personne a vécue pour l’avoir. Les tableaux en sont t’autant plus vivants.
Pensif, Nathanaël commença un petit croquis dans le coin de son cahier. Tout en laissant son crayon jouer sous ses doigts, il questionna le pianiste :

- Te souviens-tu de la première fois que tu as touché un piano ?

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Ethan Collins
Administratrice Spark
♣ Messages : 1535
♣ Date d'inscription : 28/11/2011


MessageSujet: Re: Le peintre a la toile, le danseur la musique, mais le musicien n'a que le silence | Nate   Sam 10 Mar - 15:12

«Te souviens-tu de la première fois que tu as touché un piano ? »


Ethan s’en doutait. Nate n’avait pas trouvé meilleur sujet de conversation que la vie du brun. Mais cette fois, le pianiste n’allait pas lui laisser le plaisir de deviner quoi que ce soit, ni d’apprendre quoi que ce soit. Lui aussi pouvait s’amuser à détourner la conversation, il savait faire. Mieux que quiconque, puisque manipuler était une discipline ou il excellait. A lui d’en savoir plus et de percer le mystère du dessinateur. Ethan sentit son regard vert s’attarder sur la cicatrice qu’il portait à la base de son cou, et gêné, le brun remonta le col de son pull en la masquant à moitié. Il ne manquait plus qu’il remette ce foutu sujet sur le tapis. Il répondit :

« Ouais, j’avais huit ans. Et toi, tu te souviens de la première fois que tu as dessiné ? »


Un large sourire étira les lèvres du blond alors qu’il répondait :

« J'avais trois ans et je me souviens juste que c'était avec un crayon gras absolument ignoble. »


« Et tu avais dessiné quoi ?»


Le blond sembla se plonger dans ses plus profonds souvenirs, le regard indéchiffrable. Peut-être cherchait-il au fin fond de son passé ce qu’il avait pu tracer sur sa feuille ce jour-là. Mais le souvenir était bien trop loin, et il répondit :

« Je ne sais plus. »


Le brun hocha la tête, pensif. Nate, quant à lui, reprit la parole, le regard animé d’une étrange curiosité :

«Comment s'est passée ta rencontre avec la musique ? »


Le pianiste fronça les sourcils et répliqua :

« Pourquoi veux-tu savoir ça ? »


Le blond poussa un léger soupir :

«Pour discuter. Tu es toujours aussi méfiant ? »


« Non, pas toujours, mais je n’ai pas envie d’en parler. Je pensais que tu avais suffisamment observé et que tu pourrais commencer ton croquis, maintenant. Tu n’as pas besoin de ce genre d’informations pour me dessiner. »


Ce n’était pas une question, plutôt une affirmation. Et même s’il en avait quand-même besoin, il ne les lui donnerait pas.

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je vous aimeuuuh ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: Le peintre a la toile, le danseur la musique, mais le musicien n'a que le silence | Nate   Sam 10 Mar - 15:39

- Et tu avais dessiné quoi ?

Nate dévisagea le pianiste, son regard calme parfaitement hermétique. Quelques souvenirs lui revinrent à l’esprit, lointains et flous. La plupart des gens n’ont aucun souvenir de leur vie avant quatre ou cinq ans. Mais le jeune homme s’en souvenait, lui. Il avait toujours eu une grande mémoire, photographique surtout – ce qui lui permettait de réaliser beaucoup de dessins sans modèle.

- Je ne sais plus.

Ethan hocha la tête d’un air pensif. Il espérait sans doute en avoir fini avec les questions intrusives de Nate. Malheureusement pour lui, ce dernier était particulièrement motivé.

- Comment s'est passé ta rencontre avec la musique ?

Le pianiste fronça les sourcils, sur la défensive.

- Pourquoi veux-tu savoir ça ?

Vraiment sur la défensive. Chose rare, le blond laissa s’échapper un léger soupir.

- Pour discuter. Tu es toujours aussi méfiant ?

- Non, pas toujours, mais je n’ai pas envie d’en parler. Je pensais que tu avais suffisamment observé et que tu pourrais commencer ton croquis, maintenant. Tu n’as pas besoin de ce genre d’informations pour me dessiner.

Voilà pourquoi Nate ne parlait jamais de son art. Les gens ne comprenaient pas. Ethan ne comprenait pas son fonctionnement, il ne comprenait pas sa façon de penser, il ne voyait pas au-delà du dessin pur et dur.

- Tu ne me fais pas confiance.

C’était une affirmation tout ce qu’il y a de plus simple. Mais elle ne sonna pas avec autant de neutralité que les autres. Il y avait dans la voix de Nate une part, infime, de déception. Aussi bien envers Ethan qu’envers lui-même. S’il échouait à obtenir de la franchise de la part de son interlocuteur, il échouerait à le dessiner. Et il était en train d’échouer. S’il n’était pas aussi motivé, le dessinateur aurait aussitôt récupéré ses affaires et dit au revoir à Ethan. Il se contraignit néanmoins à continuer. Tout n’était pas encore joué.
Nathanaël attendait sa réaction, ses yeux plongés dans ceux d’Ethan.

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Ethan Collins
Administratrice Spark
♣ Messages : 1535
♣ Date d'inscription : 28/11/2011


MessageSujet: Re: Le peintre a la toile, le danseur la musique, mais le musicien n'a que le silence | Nate   Sam 10 Mar - 15:59

«Tu ne me fais pas confiance. »


Nate semblait déçu. Le brun avait noté une légère différence dans sa voix. Evidemment, Ethan n'allait pas le contredire. Le brun ne le connaissait pas, après tout, pourquoi accorderait-il sa confiance à un inconnu ? Qui plus est, un inconnu introverti et taciturne qui avait cette étrange capacité de deviner à peu-prêt tout rien qu’en regardant le visage des gens. Ils s’étaient rencontrée la veille, avait fait rapidement connaissance et ils s’étaient donnés rendez-vous ici pour que Nate le dessine car il en avait formulé la volonté. C’était tout. Ethan ne voyait pas en quoi la confiance empêchait le blond de le dessiner. Il était là, c’était déjà bien ! D’ailleurs, cette situation commençait sérieusement à l’agacer. Il voulait partir. Non, pas tout de suite. D’abord, il voulait comprendre. Légèrement sur les nerfs, il demanda :

« Non. Et j’aimerais savoir pourquoi ce manque de confiance t’empêcher de me dessiner. Cela t’amuse de gaspiller mon temps ? »


Il tourna légèrement la tête en direction de la fenêtre. Dehors, le ciel devenait de plus en plus sombre et les étoiles criblaient la voûte, et le blond n’avait encore rien dessiné. Le brun soupira, avant de reporter son attention sur Nate, toujours debout face à lui, son carnet dessin à la main.

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je vous aimeuuuh ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: Le peintre a la toile, le danseur la musique, mais le musicien n'a que le silence | Nate   Dim 11 Mar - 18:31

Nate, toujours aussi calme, contourna le piano et retourna sur la chaise, à côté d’Ethan. Il s’installa de manière à avoir le dossier devant lui pour y poser ses bras. Le manque de confiance en Nate du pianiste était sans doute légitime, évidemment. C’était une des caractéristiques de beaucoup d’humains : qualifier d’inconnu quelqu’un qu’on vient de rencontrer et refuser de se lier à lui, juste parce qu’on ne le connait pas assez sur la durée. Les gens s’attardent souvent trop sur la durée, sans prêter attention au reste. Pourtant la réaction du brun avait quelque chose d’illogique, que le dessinateur lui fit d’ailleurs remarquer :

- Pourquoi avoir accepté d’être dessiné par un type que tu connais à peine et en qui tu n’as aucune confiance ?

Ethan s’accorda quelques instants de réflexion, le regard posé sur les touches du piano. Derrière ses pupilles apparemment neutres, Nate décela comme un trouble, léger. Avait-il mis le doigt sur quelque chose ? Déchirant le silence nocturne, la voix basse et grave du pianiste, presque semblable à un murmure, lui répondit :

- Aucune idée...

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Ethan Collins
Administratrice Spark
♣ Messages : 1535
♣ Date d'inscription : 28/11/2011


MessageSujet: Re: Le peintre a la toile, le danseur la musique, mais le musicien n'a que le silence | Nate   Mar 13 Mar - 18:59

Comme à son habitude, Nate arborait une expression faciale toujours aussi neutre, ne laissant strictement rien transparaitre, laissant ses sentiments enfouis au plus profond de lui-même. Quoique, Ethan put y déceler une profonde réflexion. Peu de temps après, sortit de sa rêverie, le blond demanda :

«Pourquoi avoir accepté d’être dessiné par un type que tu connais à peine et en qui tu n’as aucune confiance ? »


C’était une bonne question. En réalité, en se penchant sur le sujet, le brun ne savait pas. Le jour où Nate lui avait dit qu’il voulait le dessiner, le pianiste n’avait pas vraiment réfléchis. Il avait répondu par l’affirmative sans vraiment se poser de questions. Il avait fait ça pour lui, parce que le dessinateur semblait vraiment tenir à ce qu’il lui serve de modèle. C’était tout. Il ne lui faisait pas confiance parce qu’il ne le connaissait pas, il le lui faisait pas confiance parce qu’il avait le don de toucher les points sensibles du brun. Il ne répondait pas non plus à ses questions parce que cela ne le regardait pas. Le manque de confiance l’empêchait-il réellement de le dessiner ? Ethan ne pensait pas. Une nouvelle fois, il fut pris d’une soudaine envie de s’en aller. Il avait presque l’impression que la question de Nate sonnait comme un reproche, et cela énerva le brun. Il était venu pour lui !

« Auncune idée...»


Il reprit :

«Tu ne peux pas exiger de moi que je t’accorde ma confiance en seulement quelques heures. Je suis venu pour toi.»


Ethan plongea ses prunelles émeraude dans celles du blond, le fixant avec une telle intensité que l’on aurait pu penser que ses yeux s’enflammaient.

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je vous aimeuuuh ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: Le peintre a la toile, le danseur la musique, mais le musicien n'a que le silence | Nate   Mar 13 Mar - 20:32

Nate n’avait pas lâché Ethan des yeux tandis que celui-ci, légèrement dérouté, tentait de trouver une réponse à sa question. Une sorte de colère indignée passa dans son regard alors qu’il lançait :

- Tu ne peux pas exiger de moi que je t’accorde ma confiance en seulement quelques heures. Je suis venu pour toi.

Le dessinateur eut un léger sourire en écoutant ces paroles. Contradictoire fut le premier mot qui lui vint à l’esprit. Il lui disait qu’il ne lui faisait pas confiance puis, la seconde d’après, affirmait qu’il était venu « pour lui ». Mais on ne fait pas de choses pour les gens avec qui on n’a rien, non ? S’il avait cherché à agacer davantage le pianiste, il le lui aurait fait aussitôt remarquer. Cependant il s’abstint, conscient qu’il suffisait d’un seul mot de trop pour qu’il parte pour de bon.
Ethan lui lança un regard d’une rare intensité, brillant d’une étrange détermination.
Quelle formidable muse. Nate avait tout de suite tiqué lorsqu’il avait vu le jeune homme à la piscine. Et plus il passait de temps avec lui, plus le brun l’intriguait. Un garçon qui affiche un aplomb arrogant et désinvolte, mais en réalité un garçon paumé, déstabilisé par des mots trop justes, trop crus, trop bien placés, qui allaient jusqu’à le faire douter de ses propres convictions.
Ce n’était pas qu’une question de confiance. Non… Il y avait autre chose qui gênait Ethan, Nate le savait. Une sorte de crainte, finalement. La crainte d’un gamin qui voit les choses, la crainte d’un gamin trop marginal, trop perturbant ; et cette peur secrète de voir son passé découvert par ce gamin « bizarre », alors qu’on l’avait si bien dissimulé au reste du monde.
Nathanaël passa sa main dans ses cheveux, pensif. Il avait des tas des choses à dire à Ethan, et ce n’était pas son genre de se retenir lorsqu’il avait quelque chose à dire, mais la situation était délicate, aussi se contenta-t-il de déclarer doucement, les yeux plantés dans ceux du pianiste :

- Réfléchis un instant à ce que tu viens de dire.

Il attendit quelques secondes, tâtant le terrain, puis décida finalement de parier sur la franchise :

- Ne me fais pas croire que tu es un bon samaritain qui fait des choses aveuglément pour des inconnus en qui il n’a pas vraiment confiance. Tu ne peux pas avoir accepté de venir juste pour mes beaux yeux. Tu ne sais même pas comment je vais te dessiner, ni ce que je vais faire de mon dessin une fois qu’il sera terminé. Alors je te propose de jouer cartes sur tables. Dis-moi ce qui te gêne, et n’hésite pas à être honnête. En échange, si tu as des questions j’y répondrai.

Il s’interrompit un instant, hésitant à ajouter quelque chose. Est-ce qu’Ethan serait capable de comprendre ? Allait-il le laisser en plan pour de bon ? Tentant le tout pour le tout, il murmura finalement :

- J’ai besoin d’avoir une confiance mutuelle avec mon modèle. Si tu ne te sens pas capable de jouer ce rôle, autant arrêter tout de suite.


___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Ethan Collins
Administratrice Spark
♣ Messages : 1535
♣ Date d'inscription : 28/11/2011


MessageSujet: Re: Le peintre a la toile, le danseur la musique, mais le musicien n'a que le silence | Nate   Sam 17 Mar - 12:59

«Réfléchis un instant à ce que tu viens de dire. »


Ethan plissa les yeux. Ce garçon l’agaçait à tel point que ses réponses n’avaient plus aucun sens. Un sifflement courroucé s’échappa des lèvres du brun. Il doutait même de sa présence ici. Nate l’observait calmement, comme s’il se rendait compte de quelque chose d’important. Le brun fronça les sourcils. Il avait horreur que le dessinateur sonde sa mémoire comme il le faisait. Il détestait qu’il sache des choses contre son gré. Il n’avait rien à lui dire, il devait s’estimer heureux qu’Ethan soit encore ici. Le blond reprit :

«Ne me fais pas croire que tu es un bon samaritain qui fait des choses aveuglément pour des inconnus en qui il n’a pas vraiment confiance. Tu ne peux pas avoir accepté de venir juste pour mes beaux yeux. Tu ne sais même pas comment je vais te dessiner, ni ce que je vais faire de mon dessin une fois qu’il sera terminé. Alors je te propose de jouer cartes sur tables. Dis-moi ce qui te gêne, et n’hésite pas à être honnête. En échange, si tu as des questions j’y répondrai. »


Le pianiste humecta ses lèvres, se leva et s’approcha de la fenêtre, tournant le dos à Nate. Cela faisait bientôt une heure qu’ils étaient ici, et il n’y avait pas l’ombre d’une esquisse sur la feuille du blond. Il n’avait dessiné que le piano. La voix du dessinateur n’était plus qu’un murmure lorsqu’il déclara qu’il avait besoin de sa confiance. Ethan se retourna vers lui, le visage à demi éclairé par la lune, lui donnant un aspect presque fantomatique. Il siffla :

« Je ne sais pas comment tu vas me dessiner car tu n’as pas répondu à mes questions. Et je suppose que tu vas faire de ton dessin ce que tous les artistes font, tu vas le laisser se recouvrir de poussière dans un coin de ta chambre. Je ne vois pas ce que tu peux en faire d’autre.»


Le brun avala sa salive et poursuivit :

« Il n’y a rien qui me gêne. Et je ne sais pas comment t’offrir ce qu’il te manque pour que tu commences ton dessin. »

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je vous aimeuuuh ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: Le peintre a la toile, le danseur la musique, mais le musicien n'a que le silence | Nate   Sam 17 Mar - 16:37

Nate eut un léger soupir. La situation était délicate. Ils étaient pour ainsi dire dans une impasse, et ils avaient aussi bien l’un que l’autre l’esprit embrumé. Le problème n’était pas que le pianiste ignore comment Nathanaël allait le dessiner et ce qu’il allait faire du dessin, mais qu’il ne cherche même pas à savoir. Il se contentait de supposer. C’était bien quelque part une preuve de confiance, et à la fois un signe de désintérêt. Nate aurait très bien pu faire un dessin compromettant d’Ethan et le diffuser sur Internet sans que celui-ci ne soit jamais au courant. De plus, il y avait une nouvelle contradiction dans les dires du brun. Comment pouvait-il affirmer n’être gêné par rien du tout alors qu’il se montrait aussi résistant, puis dire qu’il ne savait pas comment lui accorder sa confiance ?
Plus il le fréquentait, plus Nate réalisait la complexité du garçon. Il ne pourrait pas achever son dessin ce soir. Ethan et lui devaient faire plus ample connaissance.
Mais le dessinateur craignait de ne plus être capable de retranscrire le mystère du personnage, une fois qu’il le connaitrait mieux. Le dessin risquait de perdre de sa spontanéité, de sa fraîcheur.
Le blond émit un claquement de langue agacé qui éveilla la curiosité d’Ethan.

- Peux-tu jouer un autre morceau ? demanda Nate sans réagir au sourcil arqué du pianiste.

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le peintre a la toile, le danseur la musique, mais le musicien n'a que le silence | Nate   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le peintre a la toile, le danseur la musique, mais le musicien n'a que le silence | Nate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Du nouveau sur la toile--L'autreTV.com
» Yosei, l'étoile du matin
» Le Chevalet [Le Peintre]
» arme à 2M et danse de danseur de guerre.
» A travers la montagne. [PV Peintre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Artistic Academy :: Concernant le membre :: RP terminés-