Winter -014-015 - Pear, Spark & Lastie
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Doesn't matter if the world rejects us : we own the sky [PV Abygail]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Doesn't matter if the world rejects us : we own the sky [PV Abygail]   Sam 31 Mar - 16:28

Nathanaël fourra ses affaires dans son sac et quitta la salle de cours parmi le flot d’élèves emportés par la sonnerie stridente. Il était dix-sept heures, il avait terminé les cours. Enfin.
Les températures printanières étaient douces, mais le ciel demeurait couvert. Le dessinateur avait plusieurs choix : aller dans sa chambre, se promener dans les alentours de l’Académie, aller nager ou aller sur le toit.
Le choix fut vite fait. Il n’avait pas spécialement envie d’aller dans sa chambre, sachant qu’il y passerait la soirée ; il s’était déjà promené ce matin avant d’aller en cours, de plus à cette heure-ci il n’était pas impossible que d’autres élèves soient eux aussi en train d’arpenter les sentiers du parc – et Nate, s’il aimait observer les gens, avait surtout besoin de tranquillité – ; et enfin il était trop fatigué pour aller à la piscine.
Il avait découvert le toit assez récemment, par hasard. C’était un endroit tranquille comme il les aimait, c’est-à-dire aéré à souhait, tout en étant relativement coupé du monde. De plus il savait l’endroit assez peu fréquenté, donc les chances qu’il s’y retrouvât seul étaient élevées.
Nate se dirigea d’une démarche cadencée et stable vers l’escalier permettant d’accéder au sommet du bâtiment. Le ciel nuageux et menaçant, agrémenté d’une douce brise, feraient de l’endroit une agréable source d’inspiration. Le garçon, légèrement essoufflé par la montée de l’escalier, poussa la porte grinçante du toit tout en choisissant une playlist adéquat sur son iPod.
Dommage. Quelqu’un était déjà là, à sa gauche, assis contre le mur. Sa première réaction fut de songer à faire demi-tour sur-le-champ, mais il s’interrompit rapidement en reconnaissant la jeune fille.
Abygail Levinson. Quinze ans, artiste tout comme lui. Il ne lui avait jamais parlé, mais elle l’intriguait. Comme beaucoup de Baroques, d’ailleurs. Lui qui croyait être marginal, il n’était rien comparé à certains peintres. Les Baroques étaient globalement réputés pour être des cas sociaux, bien pires que certains musiciens. Bref, Abygail semblait marginale, tout en étant un peu comme les autres. Un peu comme lui. Dans son monde, solitaire, peut être un peu méfiante.
Nate l’observa. Elle ne s’était pas rendu compte de sa présence, occupée à dessiner. Adossée au mur gris protégeant la cage d’escalier, ses genoux ramenés vers son buste, un cahier en appui contre ses cuisses, elle dessinait. Des écouteurs vissés dans les oreilles, elle était coupée du monde. Seule dans sa bulle, seule avec sa musique et son dessin, complètement seule. L’horreur pour certaines personnes, le bonheur parfait pour un artiste.
Plus compréhensif que quiconque, Nathanaël voulut partir pour ne gâcher en rien la tranquillité de la jeune fille.
Alors qu’il était sur le point de faire demi-tour, elle leva les yeux vers lui.

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Doesn't matter if the world rejects us : we own the sky [PV Abygail]   Dim 1 Avr - 20:56

Je suis en ce moment même assise sur le toit, un lieu magnifique pour les rêveurs et les personnes solitaires comme moi. Quand j’ai fini les cours à 16h, il y a donc un certain temps, j’ai accouru dans ce lieu idyllique qui surplombe les jardins de l’Académie, qui sont entourés d’arbres en fleur, pour m’adonner à mon passe-temps favoris, c’est-à-dire le dessin. C’est d’ailleurs pour ça que j’ai été admise ici, enfin je crois..
Je regarde mon dessin d’un œil critique. Il représente une jeune femme que j’avais vu en ville il y a quelques jours, âgée d’une vingtaine d’années environ. Elle était voluptueuse, habillée d’un t-shirt noir avec écrit en banc « Nirvana », d’un jean de même couleur complétement déchiré ainsi que de bottes sombres arrivant à ses mis-mollets. La seule touche de couleur sur son corps était, non pas ses cheveux ou ses yeux, mais ses lèvres qui étaient d’un rouge sang, elles étaient splendides. C’est surement pour cela que j’ai redessiné cette femme, bien sûr en noir et blanc. Quand j’aurai fini, je poserai la dernière touche, l’une des plus importantes : le rouge de ses lèvres. J’adore faire le portrait des personnes avec un style intéressant, qu’elles me soient inconnue ou non. J’aime aussi dessiner des paysages et beaucoup d’autres choses, mais je préfère quand même les portraits. Je n’ai jamais su pourquoi.. Je souris puis reprends où j’en été, tout en écoutant mes chansons préférées, l’une d’elles est « je cours » de kyo. C’est une magnifique chanson, ma sœur n’apprécie pas à sa juste valeur, elle l’a trouve trop « triste ». Bon en même temps elle aime shy’m et M. Pokora.. Tout et dit.
Quelque instant plus tard, je sens un regarde se poser sur moi. Comment je l’ai deviné ? Aucune idée.
Je relève la tête.. je veux vivre chaque seconde, comme si demain était la fin du monde.. Euh je m’égare là. Je relève donc le tête et vois un garçon au teint pâle sublimé par le soleil présent dernier lui, ses cheveux blonds en bataille encadrent son visage de façon angélique.. Depuis quand je trouve une personne angélique ?? Il a l’air absent mais cela ne l’empêche pas de me détailler. Je pourrai bien sûr lui en faire la remarque, si je ne faisais pas comme lui.. Je souris (encore) et remarque qu’il écoute de la musique, lui aussi. Ça n’a pas vraiment d’importance, mais la vie est faite de détailles insignifiants, dixit mon père. Le garçon est près à faire demi-tour, j’ai dû le priver de son moment de calme sur les toits. Je lui fais un signe de la tête pour qu’il vienne s’assoir quand même, de toute manière si lui ne veut pas discuter, ce n’est pas moi qui vais le forcer. Je sais comme c’est pénible. Merci sœurette..
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: Doesn't matter if the world rejects us : we own the sky [PV Abygail]   Mar 3 Avr - 18:39

Abygail aurait très bien pu l’ignorer ou lui demander de partir afin de replonger dans sa bulle, mais elle préféra l’inviter à s’asseoir. Tant mieux, il ne l’avait peut être pas tant dérangée que ça. Nate s’approcha donc et s’assit à côté de la jeune fille. Il jeta un discret coup d’œil à son dessin.
Pas tout à fait précis, sûrement le fruit d’un souvenir plus ou moins lointain, mais maitrisé. Les élèves de l’académie étaient vraiment doués.
Nate détourna rapidement le regard. C’était un sujet délicat pour lui, l’exposition des œuvres. Lui-même étant assez mal à l’aise lorsqu’il s’agissait de montrer les siennes, il ne savait jamais ce qu’il en était des autres. Il ne voulait pas regarder sans être certain que ça n’embêtait pas l’artiste. Pas plus qu’il ne se permettrait le moindre commentaire sans y être invité.
Mais en l’occurrence, si Abygail n’avait pas souhaité qu’il voit son dessin, elle l’aurait probablement rangé.

- Salut, dit-il enfin.

Il tourna la tête vers elle. Blonde et pâle, quelques petits cheveux platine s’échappaient de ses deux couettes. Son visage harmonieux était pourvu d’un nez délicat et d’une bouche rosée et pulpeuse parfaitement dessinée. Mais ce sont ses yeux qui retinrent l’attention de Nate.
Grands et soigneusement maquillés comme si elle avait pleuré. N’importe qui pourrait y croire, s’il n’était pas attentif. Car elle ne pouvait pas avoir pleuré : ses yeux n’étaient pas gonflés, son visage n’était pas rougi par les larmes, et une couche de mascara parfaitement appliquée recouvrait ses cils, couche qui ne serait pas présente si elle avait réellement pleuré. Pourquoi se maquillage ? Raison métaphorique ou purement esthétique, il était trop tôt pour le savoir.
Son regard était d’un gris métallique, profond. Une fois plongé dedans, Nate dût se faire violence pour en ressortir. Car le regard est une fenêtre ouverte sur l’âme pour qui sait y faire attention ; et Nate ne savait que trop bien déceler les petites choses que les gens s’efforçaient de cacher. Sans doute était-ce une des raisons pour lesquelles la plupart de ses congénères l’évitaient.
Nathanaël leva les yeux vers le ciel et se demanda pourquoi tout le monde le préfére bleu.

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Doesn't matter if the world rejects us : we own the sky [PV Abygail]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Doesn't matter if the world rejects us : we own the sky [PV Abygail]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» CNN: Food prices rising across the world
» Vente Elysien Forge World (GI)
» Rock My World
» Forge World
» Nouveauté Forge World

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Artistic Academy :: Concernant le membre :: RP abandonnés-