Winter -014-015 - Pear, Spark & Lastie
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les chevaux sont des toiles sur lesquels des cavaliers font grimper leurs pinceaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Cyrielle A. Min-ji
Elève Habitué ♪
♣ Messages : 244
♣ Date d'inscription : 22/05/2012
♣ Age : 22
♣ Localisation : Devant sa batterie, avec sa guitare :D


MessageSujet: Les chevaux sont des toiles sur lesquels des cavaliers font grimper leurs pinceaux   Dim 27 Mai - 17:51



Les professeurs n'assureront pas leurs cours du matin.

L'affiche dans la Salle Commune déçoit et ravit Lee. Elle aurait aimé avoir cours, pour améliorer une technique en peinture sur laquelle elle avait du mal, mais cette absence lui permettait aussi d'avoir du temps libre. Toute la matinée, rendez-vous compte ! Que pourrait-elle faire ? S'avancer dans les devoirs, aller se balader et surtout... Dessiner, peindre.

Habillée, coiffée, elle sortit de la Maison des Baroques vers 9h30. La jeune fille se dirigeait vers les jardins, pour pouvoir observer quelques plantes et les reproduire de mémoire ensuite. Mais à mi-chemin, quelque chose l'arrêta. Un hennissement.
Cela faisait déjà deux semaines qu'elle était à Artistic Academy et elle ne savait pas qu'il y avait des écuries. Curieuse, elle se dirigea vers le bruit. Sans un mot, elle poussa la porte en bois qui la séparait des boxes.

Rien. Il n'y avait aucun cheval, certainement parti en promenade ou en entrainement. Elle avait dû rêver pour le hennissement.
Pourtant, elle entendait des bribes de paroles et le souffle d'un équidé. Donc son imagination ne lui jouait pas des tours ? Elle fit quelques pas en avant.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Les chevaux sont des toiles sur lesquels des cavaliers font grimper leurs pinceaux   Dim 27 Mai - 20:14

Tu t'étais réveillé dans ta chambre vide. Andrew, ton ancien colocataire était partis la veille, le jour de.. l'accident de Brume. Celle-ci te manquais vraiment, vous étiez comme les cinq doigts de la main. Maudite voiture qui avait apeurée sa jument. Si tu retrouvais le conducteur, tu lui ferait passer un sale quart d'heure. Avant de fondre en larme sur ton matelas, tu t'habillas, et partis en direction des écuries.

***

Tu jouais machinalement avec les mèches d'Ebène, la jument de ta soeur. Où plutôt l'ancienne jument de ta soeur. Rien que le fait de penser à cette dernière te faisait trembler. Pendant que tu pensais à elle, elle était allongée sur un lit d'hôpital aussi blanc que son teint, qui d'habitude était bronzé. Les larmes se mirent à rouler sur tes joues, sans que tu puisses les arrêter. Pour ne pas tomber à terre, tu t'agrippas à l'encolure de la jument. Sentant ton désespoir, celle-ci baissa la tête et souffla de l'air chaud dans ton cou blanc. Tu la regarde dans les yeux, elle aussi devait être triste d'avoir perdue sa maîtresse. Avec un petit sanglotement, tu pris une brosse et commença à la brosser doucement. Un petit bruit sur ta droite te fis te retourner. Devant toi se tenait une gamine de douze o treize ans. Tu lui souris tristement avant de dire:
« Salut moi c'est Arthur, des Beethoven. Et elle c'est Ebène... l'ancienne jument de Brume... ma soeur...»
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cyrielle A. Min-ji
Elève Habitué ♪
♣ Messages : 244
♣ Date d'inscription : 22/05/2012
♣ Age : 22
♣ Localisation : Devant sa batterie, avec sa guitare :D


MessageSujet: Re: Les chevaux sont des toiles sur lesquels des cavaliers font grimper leurs pinceaux   Lun 28 Mai - 7:30


« Salut moi c'est Arthur, des Beethoven. Et elle c'est Ébène... l'ancienne jument de Brume... ma sœur... »

Lee n'avait pas l'habitude des approches aussi franches. Les autres filles de son école, celles qui n'étaient pas ses amies, elles aussi balançaient des choses très vite et sans attendre ; mais là Lee pensait ne pas avoir fait de bruit. Elle n'avait pas encore rencontré beaucoup de monde à Artistic Academy, parce qu'elle préférait peindre plutôt que de parler.

« Oh. Bonjour Arthur des Beethoven. Et bonjour Ébène. »

Elle s'approcha et caressa la tête du cheval. Elle fit la sourde oreille aux mots « ancienne jument de ma sœur ». Il était évident que quelque chose était arrivé à cette sœur, raison pour laquelle le garçon pleurait.
Lee détestait voir les gens pleurer. Elle ne savait jamais comment réagir. Les consoler ? Les faire sourire ? Ça n'était pas si facile que ça, surtout quand ils s'obstinaient à rester dans leur chagrin.

« Tu la montes ? » Dit-elle d'une voix joyeuse.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Les chevaux sont des toiles sur lesquels des cavaliers font grimper leurs pinceaux   Lun 28 Mai - 9:25

Tu restas quelques minutes dans un silence, la main sur la crinière de la jument, quand la gamine dit d'une voix joyeuse et plein d'entrain:
« Oh. Bonjour Arthur des Beethoven. Et bonjour Ébène. »
Tu souris intérieurement à la façon dont elle t'avais appelée. Elle s'approcha et la caressa doucement à la tête. Elle ne devait pas souvent voir des cheveux, en fin, sûrement, tu ne connaissais pas sa vie après tout. Elle continua doucement:
« Tu la monte?»
Tu caressas l'encolure d'Ebène, pensif. Tes cheveux noirs se balançaient au grès du vent. Tes yeux bleus cristallin trahissaient tout ton chagrin, mais tu fis un effort pour sourire.
« Deux minutes de reviens.»
Comment tu avais deviné sa maison? Eh bien, à sa façon d'observer le paysage, et ses doigts fin qui frémissaient. Cela se voyait qu'elle avait envie de dessiner. Ça s'appelle le don d'observation ce que tu avais fait là. Tu fis signe à la petite de rester là, et tu allas chercher la selle de la jument et sa bride. Ce n'était pas la première fois que tu venais aux écuries, mais c'était la première fois que tu cherchais la sellerie. Tu la trouvas en quelques minutes, et entras en quête de selle et de bride. L'étiquette avec le nom "Ebène" se trouvait dans un coin, avec un porte-selle et un porte-bride. Enfin, c'est comme ça que tu appelais ces objets. Heureusement que tu avais des muscles, car les accessoires de la jument n'étaient pas léger. Tu revins dans le box de celle-ci, et dis gentiment:
« Oui je la monte, tu veut essayer toi? D'ailleurs je ne connais pas ton nom, mais je pense que tu es chez les baroques non?»

| Voilà |
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cyrielle A. Min-ji
Elève Habitué ♪
♣ Messages : 244
♣ Date d'inscription : 22/05/2012
♣ Age : 22
♣ Localisation : Devant sa batterie, avec sa guitare :D


MessageSujet: Re: Les chevaux sont des toiles sur lesquels des cavaliers font grimper leurs pinceaux   Lun 28 Mai - 20:09



Arthur s'absenta quelques minutes puis revint avec de quoi harnacher la jument. Lorsqu'il proposa à Lee de monter Ébène, elle fut surprise. Elle n'était jamais monté sur un cheval, cela ne l'avait jamais attiré. Elle ne savait même pas si elle avait peur de faire de l'équitation, quant aux chevaux, elle savait depuis longtemps qu'elle ne les craignait pas. La preuve : elle approchait sans mal Ébène.

« Je m'appelle Lee, des Baroques oui et je ne sais pas monter... »

Elle préférait les dessiner. Beaucoup plus facile, moins de risques de tomber et de se blesser et aucunes peurs à l'horizon.
Mais pourquoi ne pas essayer ? Après tout, que risquait-elle ? Combien avait-elle de chances de tomber et de se faire mal ? La probabilité, elle ne connaissait pas beaucoup, en tout cas Lee devinait qu'il y en avait peu.
La jeune fille se rapprocha du cheval et d'Arthur et lui prit la bride. Elle en avait déjà vu dans les films de western, mais pour ce qui était de la mettre... Elle préférait laisser ça au garçon plutôt que de faire des bêtises.

Peut-être qu'Ae-Cha, sa propre soeur, était déjà monté à cheval ? En dehors ou à l'intérieur d'Artistic Academy. Elle n'en savait rien ; sa grande soeur était là depuis plus longtemps qu'elle et elles n'avaient pas eu l'occasion de beaucoup se voir ces derniers jours. Elle lui manquait un peu, d'ailleurs.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Les chevaux sont des toiles sur lesquels des cavaliers font grimper leurs pinceaux   Sam 2 Juin - 12:45


« Je m'appelle Lee, des Baroques oui et je ne sais pas monter... »
Lire dans les pensée? Non tu avais seulement deviné sa maison à sa façon d'observer le paysage et de ses mains qui s'agitaient sans cesse, en quête de feuilles et de crayon, voulant redessiner trait pour trait, ombre pour ombre le paysage de printemps. Avec lenteur, tu passas ta main sur le museau de la jument noire. Incroyable, cela faisait quelques jours que je la connaissait, et vous étiez déjà complice, mais au fond de toi, tu savais qu'elle n'avait pas oubliée Brume, tout comme toi. Tu secouas la tête pour ne pas pleurer. Un jour elle se réveillerait, tu en étais sûr! Tu harnachas la jument en quelques secondes, et elle se lissa faire avec un petit hennissement. Tu la caressa entre les deux oreilles, la pris par la bride et la dirigea dans l'enclos, Lee sur tes talons. Entrés dans l'enclos, tu enjambas Ebène d'un coup, secouas les rênes, et lui fit faire des cercles concentriques. La jument ne renâcla pas une seule fois. Celle-ci obéit au doigt et à l'oeil. Tu tiras sur les renes, et fis un signe a Lee, qui s'approcha, et tu lui tendis avec un sourire.
« A ton tour. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cyrielle A. Min-ji
Elève Habitué ♪
♣ Messages : 244
♣ Date d'inscription : 22/05/2012
♣ Age : 22
♣ Localisation : Devant sa batterie, avec sa guitare :D


MessageSujet: Re: Les chevaux sont des toiles sur lesquels des cavaliers font grimper leurs pinceaux   Dim 3 Juin - 10:08



Arthur montait bien. Il ne faisait pas de figures artistiques compliquées, mais il savait monter. Pas comme Lee. Elle accepta néanmoins les rênes qu'il lui tendait, une fois ses petits tours dans l'enclot faits.
Étant assez petite, Lee n'arriva pas à monter du premier coup sur la jument. Mais celle-ci semblait compréhensive et ne bougeait pas. Lors qu’enfin elle réussit, Lee se pencha en avant et murmura des paroles douces à l'oreille du cheval. En fait, elle lui demandait surtout de ne pas aller trop vite. Peut-être que ça marcherait, qu’Ébène comprendrait ? Elle avait vu cette technique dans un film et bien qu'à cette époque elle dessinait plus l'homme et le cheval qu'elle n'écoutait ce qu'ils se disaient, elle s'en souvenait.

Donnant un petit coup de pied au flanc du cheval - encore une fois elle avait vu des cavaliers le faire, elle supposait donc que c'était comme ça qu'il fallait faire - celui-ci se mit à avancer doucement. Il accéléra un peu et Lee ne put retenir un petit cri.
Elle avait peur, peur de tomber, de se faire mal, de... Mais elle avait confiance en Ébène. La jument semblait sentir sa peur et n'étant pas méchante, elle ne faisait rien pour brusquer Lee

_:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Les chevaux sont des toiles sur lesquels des cavaliers font grimper leurs pinceaux   Mer 27 Juin - 10:20

La petite voulut monter sur Ebène, mais étant trop petite, elle dut s'y prendre à deux fois avant de réussir. Une sourire se dessina sur mes lèvres quand je la vis se pencher en avant avec douceur, pour murmurer quelques paroles à la jument noire. Cela pouvait marcher, après tout, Brume le faisait bien. Je passa ma main dans mes cheveux, tandis qu'elle donna un petit coup de talon dans les flancs d'Ebène. Quand la jument se mit à accélerer, elle poussa un petit cris qui me fit rire intérieurement. Elle en devait pas avoir l'habitude de cotoyer des cheveux. Je souris à Lee, et lui fit signe de s'approcher.

« Pas mal pour une première fois. »

Avec un sourire je l'aida à descendre de la jument qui était plutôt grande. Celle*ci baissa l'encolure quand je passa près d'elle, en quête de caresse. Avec amour je passa ma main dans sa douce crinière noire. Je me tourna vers Lee .

«Alors, tu n'as pas eu trop peur?»

La petite Baroque me regarda avant de me répondre.


||Voilà je suis VRAIMENT désolée de la taille mais c'était ça ou t'attendais encore longtemps D:||
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cyrielle A. Min-ji
Elève Habitué ♪
♣ Messages : 244
♣ Date d'inscription : 22/05/2012
♣ Age : 22
♣ Localisation : Devant sa batterie, avec sa guitare :D


MessageSujet: Re: Les chevaux sont des toiles sur lesquels des cavaliers font grimper leurs pinceaux   Sam 30 Juin - 22:33



Je rapprocha Ebêne du garçon et il me fit descendre. La selle était confortable, mais c'était toujours mieux d'être debout sur ses deux jambes que sur un cheval, aussi gentil soit-il. Il me demanda si je n'avais pas eu peur. Je pris le temps de le fixer avant de répondre :

« Un peu, mais c'était amusant. »

Les sauts de la jument lorsqu'elle trottait surtout, et la rapidité bien sûr. Je regarda ma montre. 10h30, déjà. Je n'avais pas vu l'heure passer du tout. Il me restait encore deux heures à peu près avant le déjeuner, puis les cours.
Je ne connaissais même pas sa maison en fait. Et donc, pas sa passion, évidemment. Il parait que deux nouvelles maisons venaient d'ouvrir : Baudelaire et Molière. Baudelaire pour la lecture et tout ça, et Molière pour le théâtre, les films. Intéressants, mais mon élément était et restait toujours la peinture et le dessin. J'aimais lire bien sûr et regarder des films, mais jouer du théâtre je n'en avais jamais vraiment fait.

Je regarde encore ma montre, pour être sûre de l'heure. Oui, il est bien 10h30, mais j'ai rendez-vous avec ma grande soeur, dans cinq minutes, vite !

« Désolée, j'ai rendez-vous avec ma... » je me retins juste à temps, me souvenant que sa propre soeur à lui était dans le coma « Avec ma mère. On se voit plus tard Arthur ! »

_:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Les chevaux sont des toiles sur lesquels des cavaliers font grimper leurs pinceaux   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les chevaux sont des toiles sur lesquels des cavaliers font grimper leurs pinceaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les mailles brunies du Rohan - problème de traduction
» " La Seule Compagnie Dans tes Nuits de Pleurs sont les Etoiles, Elle brillent en toi et pour toi."
» Pourquoi les pommes sont-elles rondes ? (PV - Kallo Hone)
» Pourquoi les nègres sont-ils des xénophobes?
» ILS SONT DEVENUS FOUS! Est-ce que je mène une campagne contre Aristide au Forumh

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Artistic Academy :: Concernant le membre :: RP abandonnés-