Winter -014-015 - Pear, Spark & Lastie
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'Apocalypse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: L'Apocalypse.   Dim 26 Aoû - 11:16



L'APOCALYPSE


Je n'aurai jamais pensé que je vivrais sa un jour. Et pourtant ...

    Tout était parfait, au début. J'étais là, assise à la terrasse d'un bar, dans une ville sur la côte, avec l'amour de ma vie. Eric. Il était là, lui. Et lorsqu'il était là, je me sentais protégée. J'étais sûre que rien ne pouvait m'arriver. Nous parlions, de tout et de rien, nous échangions des regards complices, il faisait gris, mais rien d'inquiétant. Nous nous aimions, nous nous embrassions. Nous étions tellement bien, ensemble. Notre amour était éternel. Nous nous étions levés de notre table pour partir, mon amour me prit la main, et nous avions décidé de se balader sur le port. Ce que nous fîmes, main dans la main, j'étais tout simplement heureuse. Pour rien au monde je n'aurai échangé ma place. Ou n'aurai souhaité la mort.

    D'un coup, le ciel s'assombrit. Les nuages étaient devenus plus épais. Beaucoup plus épais. Je pensais à un orage qui allait éclater violemment. A la télévision, dans les bars,un message d'urgence, disant que ce n'était pas un simple orage, et que les météorologues craignaient le pire. Cependant, ce message disait aussi de rester calme, de ne pas paniquer. JE regardais Eric, inquiète, mais seul un de ses sourires a parvenu à me calmer. Il savait comment gagner ma confiance. On continuait notre ballade, mais on marchait désormais d'un pas plus rapide. J'entendis des bribes de voix venant d'une radio. J'avais perçu quelques mots, mais ils suffisaient à m'effrayer au plus haut point. Parmi eux, "l'Apocalypse". Ce mot me fit frissonner, je fixai donc encore une fois mon regard sur Eric. Malheureusement, il ne réussit pas à me calmer, bien qu'il était vraiment d'un calme déconcertant lui même. D'ailleurs, je ne savais pas comment il pouvait rester aussi calme. On aurait dit qu'il avait déjà vécu cela, ou qu'il savait que tout était faux.

    Nous rencontrions un de ses amis, anciennement connu sur son lieu de travail. Les deux hommes discutaient tranquillement, tandis que je m'inquiétais de notre sort, à tous. Une alerte sonna, et mon amour m'entraîna vers un poteau, qui devait à la base servir pour l'électricité du port. Je vis une énorme vague apparaître au loin. Je montais, il me tenait la main, il avait l'air tellement serein. C'en était vraiment troublant. De là haut, la vue était imprenable sur le port, et je constatais que tout le monde se trouvait perché. Lorsque le niveau de l'eau avait considérablement baissé, mon homme me dit de descendre. Ce que je fis, car tout ce qu'il m'aurait demandé de faire, même les choses les plus incongrues, je l'aurai fait. J'avais aveuglément confiance en lui. Quand l'eau disparu enfin du sol, nous descendîmes tous de nos perchoirs. Nous continuons notre route, plus aussi sereins qu'avant. Notre pas était vraiment rapide, et j'avais repéré un tuyau, duquel j'obligeai Eric de nous approcher. C'était un tuyau de gaz inflammable. J'avais constaté un trou dans le tuyau, ce qui constituait une fuite. Dans mon sac, j'avais un allume-gaz. Mais je ne fis rien, je pensais juste qu'il pourrait m'être utile.

    Nous partîmes de cet endroit, nous avancions à grand pas, mais mon amour m'avait arrêté pour demander une cigarette à quelqu'un assis sur la terrasse d'un bar. On aurait pu dire qu'il n'avait pas été touché par la vague. Pendant ce temps, quelqu'un, dans la panique, m'avait bousculé, et mon sac s'était renversé. Je me dépêchais de ranger toutes mes affaires, et mon Eric me demanda d'être plus rapide, je lui obéis. Soudain, une seconde alarme retentit. Je regardais les nuages, et la montagne, me demandant comment nous allions pouvoir nous en sortir. Mon homme m'entraina alors vers un bunker, non loin de là. Nous entrâmes, et je constatait que des gens étaient déjà là, et qu'ils avaient l'air d'avoir fait l'amour ensemble. Ils étaient quatre. Cela m'avait étonné, puis je me dis qu'ils voulaient tout simplement profiter de leurs derniers instants. Une fois la vague passée, nous sortîmes. Le ciel s'était dégagé, mais les dégâts étaient considérables. Toutes les maisons étaient dévastées. Une rivière conséquente s'était formée, à deux pas de notre endroit. Nous partîmes donc voir, et ce que je vis à cet instant m'avait choqué. Des dizaines de cadavres flottaient sur l'eau, et deux personnes d'origine asiatique étaient dans l'eau, au bord, la tête dépassait juste. Je vis avec horreur qu'ils étaient morts. Je me mis à hurler, et ce fut la dernière chose que je fis.


    Je me réveillais en sursaut, une sueur froide coulait de mon front, j'étais dans mon lit, vide. Il n'était pas là. Je regardai l'heure à mon téléphone : 4h06. J'allumai ma télé pour me rassurer, prit mon ordinateur, et écrit tout ce que je venais de vivre, ou plutôt de rêver ...


THE END.




Dernière édition par Marie-Lou Whaylen le Mar 28 Aoû - 10:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Adrian Kjerstin
Elève Connu ♪
♣ Messages : 262
♣ Date d'inscription : 09/08/2012
♣ Age : 19
♣ Localisation : Quelque part entre mon lit et le canapé


MessageSujet: Re: L'Apocalypse.   Dim 26 Aoû - 17:01

J'aime la fin de l'histoire. Ton récit est bien mais il y a une chose qui me choque beaucoup . Par exemple il vient d'y avoir une énorme vague mais il y a quand même des gens qui sont sur une terrasse en train de fumer. Enfin tu vois ce que je veux dire. Tout le monde devrait être en train de paniquer.

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 

Merci les filles <3


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: L'Apocalypse.   Dim 26 Aoû - 17:08

Bah je sais, mais quand tu rêve, tout n'est pas forcément logique. Regarde, un jour j'ai rêvé qu'un cheval a ouvert sa machoire jusqu'à toucher le sol, puis a avalé un minikeum Oo C'était ... Tout bonnement effrayant, surtout quand tu n'as que douze ans x)
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: L'Apocalypse.   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'Apocalypse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» rapport de bataille apocalypse
» Codex Apocalypse
» reportage photo : Apocalypse chez les Dark Angels
» "Konkour Gros Boum" fin d'année Apocalypse
» Apocalypse 45 cherche une guilde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Artistic Academy :: Nouvelles & Fanfiction-