Winter -014-015 - Pear, Spark & Lastie
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quelques livres poussièreux des trésors si cachent (Privé Onya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Quelques livres poussièreux des trésors si cachent (Privé Onya)   Dim 2 Sep - 14:28

Mon père m'a toujours dit: "Quelques livres poussiéreux, des trésors si cachent". Et malgré tout le mal qu'il m'a fait je le crois encore et il restera à jamais mon idole. Aujourd'hui, comme à mon habitude, je me suis rendue à la bibliothèque pour trouver "le trésors" qui réjouira mes jours et mes nuits! Même si pour l'instant il reste introuvable. Mon intégration dans l'académie? Je préfére ne pas en parler pour la simple et bonne raison qu'elle sait plutôt mal passé! Je suis sur que le tiers des élèves ne savent même pas que j'existe et le reste... C'est à peine si je leurs adresse la parole et c'est mieux comme ça. Ma maman me disait, quand elle était encore de ce monde: "Il vaut mieux être seul que mal entouré"! Et ça j'en suis certaine parce que j'en ai déjà fait les frais! Si je vous racontais mon histoire à ce propos vous comprendriez ma méfiance envers les autres et ma solitube casi permanente! C'est pour cette raison que, pour la millièmes fois depuis que je suis arrivée, je me suis assise sur un fautueil à l'écart avec ma pil de livre sur les genous et que un par un je les fueilletait distraitement. Un courent d'air froid se fit sentir dans mon dos un frissons me parcourut la nuque... Je sentis le regard perçant de quelqu'un derrière moi et n'osais pas me retourner de peur de la personne que j'allais trouver. Je restais donc impassible à son arriver et attendais avec patience qu'elle ce décide à m'adresser un mot ce qui n'allait pas être chose facile....
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Viljah Greye
Administratrice Spark
♣ Messages : 118
♣ Date d'inscription : 27/07/2012


MessageSujet: Re: Quelques livres poussièreux des trésors si cachent (Privé Onya)   Dim 2 Sep - 16:54

La pluie. Juste ça, la pluie. Ce bruit irrégulier contre les vitres, ces gouttes qui coulent le long de la fenêtre, cette odeur… Juste ce qu’il me faut pour me redonner – un peu – le sourire en cette journée d’automne. Une journée comme toutes les autres, monotone, et qui sera comme toutes celles des jours suivants, soit : monotone. Elle avait débuté comme hier, avant-hier, et tous les autres jours, c’est-à-dire par l’horrible sonnerie de mon réveil, à six heures et demi. Je m’étais levée (plus difficilement que les autres jours, cela dit), m’étais préparée et j’étais allée, comme d’habitude, à mon premier cours de la matinée. Ensuite, - comme hier, mais est-ce bien nécessaire de le rappeler ? – j’étais allée manger puis j’étais retournée en cours. Jusqu’à maintenant. Il est quatre heures, et la sonnerie annonçant la fin de l’heure d’histoire commence sérieusement à se faire attendre par à peu-prêt l’ensemble des élèves de ma classe (sauf peut-être le blond là, assit au premier rang, qui a l’air particulièrement intéressé par ce que raconte la prof…). Je suis assise au dernier rang, à moitié affalée sur ma table (je ne me suis pas vraiment faite remarquer pour mon entrain, aujourd’hui), et j’entends une fille soupirer. Elle aussi semble trouver le temps long. J’étouffe un bâillement, me redresse à l’aide de mes coudes, décroise mes jambes. J’observe l’œuvre que j’ai réalisé un peu plus tôt, au début du cours, lorsque j’avais encore le courage de tenir un crayon et de dessiner sans m’effondrer à moitié. Enfin, la sonnerie retentit, comme une bénédiction. Je me redresse vivement et range mes affaires avant de quitter la salle au plus vite, sans oublier mon dessin sur ma table. Assister aux cours de cette prof était vraiment un enfer. Heureusement, il pleuvait. J’aime tellement sentir les gouttes d’eau tomber sur mon visage et couler comme des larmes… En fait, pour faire plus simple, j’aime l’orage. L’orage, c’est à peu près la représentation physique de ce qu’il se passe dans ma tête.

Je dévale les escaliers à toute vitesse, risquant probablement ma vie une dizaine de fois (quelle idée de nous faire cours au troisième étage…) et arrive enfin au premier étage, là où se trouve les dortoirs. Je me dirige vers ma chambre à une allure plus modérée, cherchant à reprendre mon souffle. Enfin, au bout du couloir, j’arrive à destination et déverrouille la porte à l’aide d’une petite clé argentée. Je la pousse sans ménagement (la porte, pas la clé) et pénètre dans la petite pièce. Mon lit est poussé contre le mur, en face de moi (près de la fenêtre), tandis que sur la gauche, il y a un bureau où git un ordinateur portable et des tonnes de toutes sortes de choses (plus ou moins utiles d’ailleurs…), allant d’une simple gomme ou un stylo à bille, à une planche entière de peinture, en passant par les feuilles cansons, les promarker et les rotring. Bref, c’est un gros bazar, mais ça ne me dérange pas (avec l’habitude, je vous assure qu’on finit par s’y retrouver). Sur la droite, il y a une énorme armoire blanche pleine à craquer de vêtements en tout genre. Je jette mon sac dans un coin de la pièce et m’assieds sur mon lit, avant d’ouvrir la fenêtre coulissante en grand. Je tends ma main vers l’extérieur et souris en sentant les gouttes de pluie tomber dans ma paume. L’orage qui s’était montré menaçant en début de journée s’est calmé, il ne tombe maintenant plus qu’un léger crachin qui trempe l’herbe qui s’étend à perte de vue trois mètres plus bas. Le vent pousse les énormes nuages gris, découvrant ainsi peu à peu le ciel d’un bleu limpide.

Soudain, une envie me prend de me rendre à la bibliothèque de l’Académie. C’est un endroit calme, parfait pour réfléchir (l’un de mes exercices habituels et quotidiens). A cette heure, il n’y a probablement personne, et il faut que j’aille rendre les bouquins que j’ai empruntés la semaine passée. Je descends rapidement de mon lit, récupère les trois livres posés par terre et sort de ma chambre, en prenant bien soin de la refermer derrière moi. Enfin, je dévale les dernières marches qui mènent au rez-de-chaussée puis continue ma route dans un long couloir pour finalement me retrouver dans le bâtiment principal. Là, je remonte un étage pour la énième fois et rentre dans la bibliothèque. Je pose mes précédents emprunts sur le bureau de la documentaliste après lui avoir adressé un bref salut, puis me dirige vers un étalage de livres, à la recherche de la perle rare qui pourrait m’intéresser. Du bout des doigts, je parcoure les reliures abimées des ouvrages les plus anciens, puis jette un coup d’œil aux résumés des livres neufs. Finalement, je trouve mon bonheur et prend le livre entre mes mains, histoire de commencer à le lire avant de l’emprunter. Dans la bibliothèque, il y a une fille qui me tourne le dos, probablement en train de lire une quelconque revue. Je l’observe un instant, avant de m’installer dans un fauteuil, pas très loin d’elle. J’ouvre mon livre, parcourt la première page… La fille sort complétement dans mes pensées alors que je me plonge totalement dans mon roman. Seulement, elle prend la parole…

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Signa : the pretty reckless
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Quelques livres poussièreux des trésors si cachent (Privé Onya)   Dim 2 Sep - 20:39

J'attendais ,me retenant de justesse de tapper du pied, puis décide de faire le premier pas! Je pose mon livre qui, à l'heure ou je vous parle, ne m'intéressait plus du tout et me retourne sans un bruit pour observer la jeune fille... Elle possédait de splendide cheveux noirs un peu comme les miens en beaucoup plus soyeux et entretenu et avait de beau yeux, vert? Je ne voyais pas très bien de là où je me trouvais et me levais... Un peu brusquement comme d'habitude et me rapprochais d'elle à grandes enjambées. Je m'arrêtais pile en face d'elle puis me rendis compte de mon abord un peu... Brutal? Alors je pris une grande respiration et lui lançais d'un ton agréable et doux:

-Salut... Moi c'est Mercedes Janisse mais appel moi Mercy...

Je lui fis un faible sourire avant de baisser les yeux gênée! Je regardais l'ouvrage qu'elle parcourait et continuais d'un ton plus sérieux:

-Est-il intéressant?

Je soupirais et mis une main sur mon front sans discrétion me rendant compte de cette situation idiote puis terminais:

-Ecoute si je t'ennuis dit le je décampe... J'ai un don pour m'effacer aux yeux des autres!

J'avais prononcée mes derniers mots avec une pointe d'ironie et aussi un peu de dégout.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Viljah Greye
Administratrice Spark
♣ Messages : 118
♣ Date d'inscription : 27/07/2012


MessageSujet: Re: Quelques livres poussièreux des trésors si cachent (Privé Onya)   Lun 3 Sep - 18:59

J'étais là, assise un peu en retrait, mon livre à la main et les yeux fixés sur les lignes qui ne cessent de me captiver chaque seconde un peu plus, lorsque soudain, je sens le poids d'un regard curieux sur mes épaules. La fille m'observe, j'en suis persuadée, et pourtant, je continu de lire, faisant abstraction de ce qui m’entoure, de sa présence. Elle va bien finir par se lasser, non ? Bah non. Je la sens se redresser brutalement et venir vers moi d’un pas rapide, s’arrêtant juste devant mon nez. Je prends le temps de refermer mon livre et de redresser lentement la tête vers elle tout en remettant une mèche rebelle derrière mon oreille. Elle est jeune, elle est petite, elle est brusque et semble pleine d’énergie. Elle m’observe avec ses grands yeux gris-verts assez étranges alors qu’elle me dit :

- Salut... Moi c'est Mercedes Janisse mais appelle-moi Mercy...

Il y a des gens qui ont de ses manières de se faire des amis, je vous jure ! Je hoche distraitement la tête tandis qu’elle esquisse un sourire et baisse les yeux, comme si elle se rendait compte que sa façon d’agir est quelque peu… brutale. Elle reprend, sans se décourager devant mon silence :

- Est-il intéressant?

J’ai envie de répondre : Qu’est-ce que ça peut te faire ? Ouais je sais, je suis un peu asociale, c’est vrai. Il parait que ce n’était pas le cas avant, que par le passé, j’étais toujours prête à discuter avec des inconnus… Mais les temps changent, n’est-ce-pas ? Je me retiens donc de lui répliquer ça, restant murée dans un silence un peu pesant. Elle soupire, passe une main sur son front puis déclare avec ironie :

- Ecoute si je t'ennuis dit le je décampe... J'ai un don pour m'effacer aux yeux des autres !

Bon, ok, là je suis bien obliger de répondre quelque chose. Elle me fait de la peine cette gamine. Elle est probablement nouvelle et ne connait personne. Or, il est difficile de se faire une place dans un groupe qui se connait déjà. Je réponds d’une voix calme :

- Pour ta deuxième question, oui, il est intéressant. Enfin, non, tu ne m’ennuis pas, mais tu devrais aborder les gens avec plus de simplicité et de tact, je pense que ça t’aiderais pour te faire accepter par les autres.

Je lui souris (ça fait longtemps que j’ai pas souris au gens, tiens !) puis pose mon livre à côté de moi avant de continuer :

- Moi c’est Onya.

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Signa : the pretty reckless
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Quelques livres poussièreux des trésors si cachent (Privé Onya)   Mar 4 Sep - 16:07

Alors que j'étais en pleine exaspération de moi même je fus très surprise d'entendre la jeune femme répondre d'une voix assez neutre:

- Pour ta deuxième question, oui, il est intéressant. Enfin, non, tu ne m’ennuis pas, mais tu devrais aborder les gens avec plus de simplicité et de tact, je pense que ça t’aiderais pour te faire accepter par les autres.

Elle me fit un sourire... Maintenant je rayonnais de bonheur et de joie puis éclatais de rire à sa remarque sur mon abord, que l'on pourrait qualifier de bizarre! Elle continua un peu plus chaleureuse:

- Moi c’est Onya.

Je respirais lentement de manière à ce que mon cerveau soit en état de marcher correctement et réfléchissais à la façon adéquate pour répondre mais ne sus que dire et restais plantée devant ses yeux sans réagir et ça sans même savoir si c'était bien ou non. Je devais paraître si étrange comme fille et immédiatement après ses pensée je m'en voulus encore plus car je ne souhaitais en aucun cas l'effrayer mais c'est ce que j'allais finir par faire si je ne trouvais pas une solution. Je finis donc par lâcher sans réfléchir:

-Oui... Surement! Mais que veux-tu! Je suis si difficile. Et tellement peu simple...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Viljah Greye
Administratrice Spark
♣ Messages : 118
♣ Date d'inscription : 27/07/2012


MessageSujet: Re: Quelques livres poussièreux des trésors si cachent (Privé Onya)   Mar 4 Sep - 16:55

[HRP : fais attention à ton nombre de lignes Wink]

La fille… Non, Mercedes éclate de rire à ma remarque. Je l’observe d’un air un peu étrange, bien qu’elle ne le remarque pas. Elle reste là, plantée devant moi et je me dis qu’elle ne doit pas avoir l’habitude avec les gens pour agir comme ça. On aurait dit que son cerveau marche au ralenti, vu le temps qu’elle met pour réagir. Enfin, bouge-toi, dis quelque chose, assied-toi, je ne sais pas moi, mais reste pas plantée là comme ça ! J’ai l’impression que son énergie de tout à l’heure vient de disparaitre. J’ai envie de me lever, de la prendre par les épaules et de la secouer, histoire qu’elle revienne à la réalité. J’ai l’impression qu’elle est plongée dans ses pensées, et je la sens paniquer un peu, comme si m’adresser la parole nécessitait un effort surhumain. Bon d’accord, je ne l’aide pas vraiment, mais quand même… Finalement, de plus en plus honteuse de son comportement elle lâche pour meubler le silence qui s’est installé :

- Oui... Surement! Mais que veux-tu! Je suis si difficile. Et tellement peu simple...

Je hoche la tête, pensive. Je crois avoir remarqué cette partie de sa personnalité, en effet… Enfin, dans le genre « personnes bizarres et compliquées », je ne suis pas trop mal placée non plus. A vrai dire, je ne connais personne d’amnésique à Artistic Academy… L’essentiel, c’est que personne ne l’apprenne. Or, personne ne m’a connu par le passé, ici, donc il m’est facile de m’inventer une vie en attendant que tout me revienne en mémoire. Je l’observe un instant, et excédée par sa soudaine mollesse, je dis :

- Tu peux t’asseoir, je ne mord pas, tu sais.

Je plonge mon regard d’azur dans le sien tandis qu’elle baisse les yeux une fois de plus. Elle se sent mal, c’est certain. Elle aborde les gens avec brutalité puis se renferme sur elle-même juste après. Si elle ne s’impose pas, comment peux-t-elle, en tant que nouvelle élève, réussir à s’intégrer dans un groupe ?

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Signa : the pretty reckless
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Quelques livres poussièreux des trésors si cachent (Privé Onya)   Mar 4 Sep - 19:33

Pour est-ce si dur?

Bon il faut bien avouer que pour l'instant l'ambiance entre Onya et moi était assez... Froide? Difficile? En fin bref, vous devez vous en douter je g-a-l-é-r-e littéralement à m'en faire une amie. Pourquoi? Ben parce que moi c'est moi, tout simplement je fais ma Mercy en grand n° 1!!! Et oui on a pas tous un don pour se faire remarquer au contraire moi, j'ai le don pour me faire détester. Alors voilà je recommençais et décidais de ne pas me prendre la tête et, alors que je m'apprêtais à faire demi-tour et à partir elle prononça un peu brusquement:

- Tu peux t’asseoir, je ne mord pas, tu sais.

Je fis un faible sourire et répondis:

-OHH non le problème est loin de venir de toi...

Je poussais un soupire las en m'affalant sur un fauteuil posé non loin de celui d'Onya et continuais:

-Je suis asociale et je fais peur pour la plus par des personnes d'ici...

Bon, ok, je fais un peu fort! Mais bon qu'est-ce que vous voulez que je fasse? Après toute ce n'est pas ma faute si le vie en communauté c'est pas mon bain... Et voilà que je rerecommençais à plaindre... Y faudrait peut-être que j'arrête de me croire la pauvre petite fille rejetée ce serait plutôt la pauvre petite fille qui se veut faire rejeter.... Mais bon là je sais pas trop quoi lui dire! Elle a son regard pressant qui me transperce les yeux et moi je suis à deux dois de me mettre à trembler tellement elle me noue le cou. Je pense que, là, maintenant j'ai très envie de me transformer en souris et de m'enterrer sous terre... Mais franchement faut que je cause d'autre chose... Alors, avec énormément de calme et de paix que je ne me connaissait pas:

-Parle moi de toi! Dans qu'elle classe es-tu?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Viljah Greye
Administratrice Spark
♣ Messages : 118
♣ Date d'inscription : 27/07/2012


MessageSujet: Re: Quelques livres poussièreux des trésors si cachent (Privé Onya)   Mer 5 Sep - 14:23

Je l’observe un instant alors qu’elle me répond doucement :

- OHH non le problème est loin de venir de toi...

Je plisse les yeux, attendant qu’elle poursuive et développe son propos. Elle soupire bruyamment et se laisse presque tomber dans un fauteuil à côté du mien. Elle semble presque dégoûtée de ne pas être capable de se faire apprécier par les autres. C’est quoi ça, au juste ? C’est si… compliqué ? Si elle est solitaire et asociale, alors pourquoi est-elle venue me voir ?

- Je suis asociale et je fais peur pour la plupart des personnes d'ici...

J’arque les sourcils, quelque peu étonnée. Je ne pense pas que le mot « peur » soit vraiment approprié à sa phrase (je n’ai pas peur d’elle, moi), mais j’évite de lui faire remarquer. Je n’arrive même pas à la décrire mentalement. Elle est… étrange. Ce n’est pas péjoratif, cependant. Mais Mercy sort de l’ordinaire. Disons qu’elle a ses manières bien à elle que personne ne comprend… Elle stress facilement apparemment, vu comme elle réagit… Finalement, elle reprend un peu contenance et me lance, pour changer de sujet :

- Parle-moi de toi! Dans quelle classe es-tu ?

Je lâche un léger soupire. Parlez de soi, quelle question vague et sans intérêt… C’était le genre de question typique des gens qui n’en ont en fait rien à carrer de la réponse, mais qui la pose quand même (pour se rattraper d’un mauvais pas, en l’occurrence). Mais bon, je laisse mon exaspération de côté (la voir s’emmêler les pinceaux quand elle parle m’énerve, qu’y puis-je…) et lui répond d’une voix monocorde :

- Je suis à l’Académie depuis mes treize ans, dans la maison Baroque.

Je la détaille de plus près, profitant de sa proximité. Je lui donne… allez, quinze ans ? Seize peut-être ? Pas beaucoup plus. Elle est petite, elle est fine. Je dirais… une Cygne. Ou une Beethoven. Quoi que, certains élèves semblent taillés pour une maison mais font quelque chose de totalement opposé ! Je finis par dire :

- Et toi ? Une nouvelle danseuse, je pense. Non ?

Et je souris.

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Signa : the pretty reckless
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Quelques livres poussièreux des trésors si cachent (Privé Onya)   Ven 7 Sep - 17:35

Ellen répondit visiblement enrevée et j'aurais voulu me donner des baffes à cause de mon manque de tacte!!! Elle répondit néanmoins d'un ton neutre voir un peu froid:

- Je suis à l’Académie depuis mes treize ans, dans la maison Baroque.

Je tentais de faire un petit sourire mais ans succé et vis ses yeux me détailler comme pour en savoir davantage sur omi et avoir l'effet de la surprise! Ce qui ne me fis rien du tout quand elle continua d'un ton presque amusé par ça toute nouvelle intelligence:

- Et toi ? Une nouvelle danseuse, je pense. Non ?

Elle sourit mais je ne l'immiçtais pas pensant sa réponse sans trop d'interet vu qu'on avait compri toutes les deux mais je répliquais d'un ton polis:

-Danseuse en effet...


Je me levais et executée un révérence devant Onya un peu comique pour détendre l'atmosphère. Et perdis l'équilibre en riant. J'étais nulle question sociale et je le savais. Mais bon que pouvais-je y faire. Je me redressais un faible sourire idiot sur les lèvres et attendis là. Je n'avais jamais su me faire des amies. On m'avait toujours rejetés parce que l'on me croyait bizarre. Mais j'étais normale. Tout à fait normale. On me faisait des coup de grasses dans le dos en permanence et je subissais sans l'ouvrir puisque c'était comme ça. Avant j'avais une école horrible et l'académie était un soulagement malgré tout. Je n'avais le soutien de personne et surtout pas de mon père. Il m'avait envoyé ici pour se débarrasser du fardeau que je suis, le boulet de la famille comme il le répétait souvent. Il ne faisait rien quand j'étais victime de moquerie ou de quoi que ce soit de ce genre parce qu'il disait: Mais voyons sa forge le caractère débrouille toi toute seule. Et moi je ne pouvais que pleurer jusqu'à ce que ça se finisse. J'avais pris l'habitude d'être rejetée maintenant. Et j'avais peur. Je vivais dans une peur constante. Une peur de ne pas être aimée ce qui était souvent le cas. Parce que j'ai beau dire que l'académie me soulage, il n'y a pas que des anges ici faut pas rêver.




Dernière édition par Mercedes Janisse le Dim 30 Sep - 11:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Viljah Greye
Administratrice Spark
♣ Messages : 118
♣ Date d'inscription : 27/07/2012


MessageSujet: Re: Quelques livres poussièreux des trésors si cachent (Privé Onya)   Ven 7 Sep - 18:47

[Ecoute, j'aimerais que tu rajoutes quelques lignes car je t'ai déjà mise en garde et tu n'en a que 5 alors qu'il faut avoir un minimum de 7 lignes complètes Wink je veux pas être méchante ou quoi que ce soit, mais tu devrais faire un peu plus attention. Je te répondrais quand tu auras écris un peu plus que ça.]

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Signa : the pretty reckless
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Quelques livres poussièreux des trésors si cachent (Privé Onya)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quelques livres poussièreux des trésors si cachent (Privé Onya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les chasseurs de trésors reviennent
» Les livres Star Wars
» Livres ou Films???
» Adaptation des livres au cinéma ???
» Les lieux lugubres renferment de lumineux trésors. [PV Kyrune et Yasmeen]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Artistic Academy :: Concernant le membre :: RP abandonnés-