Winter -014-015 - Pear, Spark & Lastie
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Je n'ai pas d'idée de titre. Alors on va faire comme si c'était un titre. Y'a pas de règle sur les titres, si ? (Nath) || Fini.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 21
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Je n'ai pas d'idée de titre. Alors on va faire comme si c'était un titre. Y'a pas de règle sur les titres, si ? (Nath) || Fini.   Sam 3 Nov - 17:40

C'était un lieu bien étrange pour rencontrer des gens, les douches du bâtiment Baroque. Et heureusement, on avait indiqué à Antarès une heure où il était peu probable que des étudiants viennent se laver, histoire d'éviter les mauvaises surprises. Et c'était une très bonne chose. Maintenant qu'il était arrivé, il décida de s'asseoir dans un coin, pour attendre son partenaire inconnu.

Le prof d'arts plastiques avait toujours les meilleures idées du monde. Il avait décidé qu'il allait mettre ensemble des groupes de deux peintres de classes et d'âges différents, pour réaliser un projet. Jusque là, rien de très inhabituel, vous allez me dire... Là où toute l'histoire devenait assez tordue, c'est que ce fameux professeur s'était dit que ça pourrait être amusant de ne pas dévoiler l'identité des partenaires, et de leur donner un point de rendez-vous étrange, où ils se rencontreraient par eux-mêmes. Et Antarès, ainsi que son binôme encore inconnu, étaient tombés sur la salle de bain des Baroques, ce qui semblait au premier abord assez glauque, voire un peu pervers sur les bords, mais juste un peu.

Plus il attendait, plus Antarès se demandait qui pouvait bien être son partenaire. Il y avait un bon nombre de Baroques dans l'établissement, et tous les énumérer serait une perte de temps. Dans tous les cas, il se demandait surtout si tous les deux allaient bien s'entendre. Combien de temps il leur faudrait pour boucler le projet. D'ailleurs, parlons-en un peu, de ce fameux projet ! Les deux élèves devraient rendre à la fin deux tableaux (un peu plus élaborés que des portraits, à part ce détail, le rendu final était libre) représentant chacun l'un des deux peintres, et qui devaient refléter leur personnalité. Alors vous vous doutez bien que la question qui tourmentait le plus Antarès était celle de la personnalité de son mystérieux binôme.

Autant d'interrogations qui restaient sans réponses au fur et à mesure que l'heure avançait, et qu'il restait seul à attendre sur le sol, adossé contre un mur, regardant dans le vide, dans un lieu assez étrange.

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: Je n'ai pas d'idée de titre. Alors on va faire comme si c'était un titre. Y'a pas de règle sur les titres, si ? (Nath) || Fini.   Dim 4 Nov - 20:52

Nate remonta la fermeture éclair de son blouson tout en marchant d’un bon pas vers le bâtiment des Baroques. Il avait froid à la tête, il fallait vraiment qu’il investisse dans un sweatshirt à capuche.
Il changea son sac d’épaule et pressa le pas. Il était légèrement en retard, en fait. Ce n’était absolument pas son genre. Nathanaël songea une fois de plus qu’il avait bien changé, depuis son arrivée à l’académie l’année dernière. A vrai dire, il était à la piscine avec Ethan et avait un peu perdu la notion du temps, comme cela pouvait parfois lui arriver lorsqu’il était avec le Beethoven.
Bref, là n’était pas la question pour l’instant. Il fallait qu’il repasse à sa chambre poser ses affaires trempées et prendre son crayon fétiche, puis qu’il se rende au lieu du rendez-vous convenu par le professeur d’art, qui avait encore eu une idée étrange de sujet. Etrange mais pas inintéressante, ceci dit.
Nate monta les escaliers quatre à quatre, passa devant la salle commune sans y jeter un seul regard, se dirigea jusqu’à sa chambre, entra, ouvrit rapidement son sac pour étendre sa serviette et son maillot de bain, enleva son blouson, glissa son crayon fétiche dans la poche de son jeans et ressortit, direction la salle de bain.
Le jeune dessinateur passa une main dans ses cheveux mouillés. Au moins, sa coiffure se prêtait aux circonstances du rendez-vous. Il se demanda qui était son ou sa partenaire. Le prof d’art n’avait rien révélé, il savait simplement que c’était quelqu’un d’une classe supérieure.
Nate arriva enfin devant la salle de bain. Il n’avait que cinq minutes de retard, au final. Il posa la main sur la poignée de la porte, savourant une dernière seconde de mystère. Dès qu’il l’ouvrirait, il saurait qui était son fameux partenaire, avec qui il devrait travailler pendant un mois.
Nathanaël ouvrit la porte.
Intéressant.
Très intéressant.
Antarès de Beauséant, martyr de quelques idiots, victime de préjugés et de moqueries en raison de son physique androgyne et de son homosexualité complètement affirmée.
Nate ne lui avait jamais parlé auparavant, il avait juste entendu les gens parler de lui. Il n’avait pourtant aucun préjugé, puisqu’il n’était pas du genre à accorder de l’importance à ce que disent les gens tant qu’il ne s’est pas fait sa propre opinion.
Antarès était assis par terre, il semblait attendre depuis un moment. Nate ferma la porte derrière lui et tendit la main à son désormais partenaire.

- Bonjour, désolé.

Il ne précisa pas « du retard », puisque c’était évident. Moins il disait de paroles inutiles, mieux il se portait.

- Je suis Nate.

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 21
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: Je n'ai pas d'idée de titre. Alors on va faire comme si c'était un titre. Y'a pas de règle sur les titres, si ? (Nath) || Fini.   Dim 4 Nov - 22:58

Antarès entendait des bruits de pas dans le couloir qui précédant la salle. Peut-être qu'il s'agissait enfin de son binôme, ou peut-être pas. Un léger sentiment d'excitation se fit ressentir dans sa cage thoracique, sentiment qu'il ne laissa pas apparaître sur son visage impassible, comme il en avait l'habitude. Il allait enfin savoir qui était la mystérieuse personne que son professeur avait désigné. Et quand son état intrigué était à son paroxysme, il fut surpris d'entendre que les pas ne s'arrêtaient pas devant la salle de bains. Il s'agissait sûrement d'une femme de ménage, ou alors d'un autre élève, enfin en tout cas, pas de son partenaire.

Il soupira, et attendit encore quelques minutes. Lui et sa manie d'être toujours en avance... Au final, ça ne l'avançait jamais à rien, à part peut-être à faire divaguer son esprit pendant qu'il patientait. Et au moment où il était une fois de plus perdu dans ses pensées, à se dire que la prochaine fois il viendrait pile à l'heure, la porte s'ouvrit enfin. Antarès releva calmement les yeux, et arriva à la conclusion qu'il ne connaissait pas cette personne - oh, il l'avait sûrement croisé auparavant, après tout ils "vivaient" dans le même bâtiment. Ce jeune homme avait les cheveux à moitié mouillés, détail assez amusant puisqu'ils étaient dans les douches, et lui tendait la main en s'excusant, de son retard sûrement.

"Ce n'est rien. Antarès. "

Répondit-il en lui serrant la main, avant de se relever de sa confortable position de mendiant des marais. Il avait un semblant de prénom, "Nate" - car oui, il se doutait un peu que ce n'était qu'un surnom, et pas forcément son prénom entier - et semblait d'un naturel calme, à en juger par le non-flot de paroles qu'il avait prononcées en arrivant. Et c'était tant mieux, car ils allaient sûrement s'entendre. Antarès lui adressa son habituel regard inexpressif de robot roux, alors qu'il réfléchissait à ce qu'ils pourraient faire dans cette salle. Antarès scruta la pièce, cherchant un endroit où ils pourraient se poser, pour commencer à travailler ensemble.

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: Je n'ai pas d'idée de titre. Alors on va faire comme si c'était un titre. Y'a pas de règle sur les titres, si ? (Nath) || Fini.   Lun 5 Nov - 13:14

Antarès se releva après avoir serré la main de Nate, et ce dernier le dévisagea machinalement – réflexe d’artiste oblige. Fin, pas spécialement grand, pas petit non plus, quoi que très légèrement plus petit que Nathanaël. Effectivement très androgyne, il avait le visage pâle et constellé de taches de rousseur, et ses longs cheveux flamboyants avaient de quoi rendre certaines filles jalouses. S’il n’était à première vue pas le genre de type dont tout le monde rêve – contrairement à Ethan par exemple – son physique était néanmoins indéniablement artistiquement intéressant. Bref, il était plutôt beau.
Nate s’attarda enfin sur les yeux de son collègue. Oh, voilà qui allait être encore plus intéressant. Outre la beauté et la profondeur de son regard doré, Antarès était doté d’un regard purement inexpressif dont Nate se régalait d’avance. Le challenge était déjà lancé dans sa tête, et pour un peu il aurait même abandonné sa propre expression de neutralité parfaite pour se permettre un petit sourire de jubilation.
Mais le jeune Von Arlex était fidèle à lui-même, c’est-à-dire de marbre. Lui-même allait sans doute devoir galérer pour trouver une faille dans le masque parfait d’Antarès, alors il n’allait pas se dévoiler si facilement à son binôme.
Ils allaient bien s’entendre.

Après ce rapide récapitulatif, Nate se détourna de son interlocuteur pour jeter un regard panoramique à la pièce. Elle était à l’image de toute l’académie, c’est-à-dire grande et luxueuse, très classe et à mille lieues de toute salle de bain commune classique. D’un côté se trouvaient des cabines de douche, de l’autre des lavabos composés de vasques de pierre posées sur une épaisse étagère de marbre noir, avec au mur un immense miroir s’étendant sur toute la longueur de la pièce, et au milieu, un long banc de bois. Au fond, dans une sorte de grande alcôve un peu à l’écart se trouvait un jacuzzi incrusté dans une grande dalle de marbre blanc. Nate s’en approcha pour le regarder de plus près. Il ne l’avait jamais utilisé, à vrai dire. Les remous n’étaient pas en fonctionnement et l’eau n’était pas chauffée la journée.
Nate réalisa soudain, autre idée saugrenue du professeur d’art, qu’ils devaient réaliser ce travail dans le cadre du lieu de rendez-vous. Le jeune homme se demanda alors sincèrement ce que le prof avait derrière la tête, parce que ça lui semblait très légèrement au bord de la perversité de la part de l’enseignant.
Nathanaël se tourna vers son partenaire et l’interrogea du regard. En fait, le blond n’avait jamais travaillé avec quelqu’un à part Ethan, et les conditions étaient… différentes. Peut-être que son collègue fonctionnait différemment et savait déjà ce qu’il allait faire, d’autant plus qu’il était là depuis un moment et avait sans doute déjà eu le temps d’y songer.

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Nathanaël Von Arlex le Sam 23 Fév - 11:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 21
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: Je n'ai pas d'idée de titre. Alors on va faire comme si c'était un titre. Y'a pas de règle sur les titres, si ? (Nath) || Fini.   Lun 5 Nov - 19:02

Il ne se rendait pas compte qu'on l'observait rigoureusement, il était trop plongé dans sa réflexion. Il était vrai qu'il aurait pu commencer à décider de leur lieu de travail alors qu'il était encore seul, mais étourdi comme il était, ça ne lui avait même pas traversé l'esprit, et il le regrettait un peu. Ca leur aurait économisé pas mal de temps. Antarès détaillait la pièce en analysant chaque détail, chaque recoin, comme si absolument tout allait être indispensable. Il s'auto-suggéra dans sa tête que le grand banc du milieu pouvait être un bon endroit pour commencer, et qu'ils verraient sûrement après, vu que de toutes façons il fallait bien qu'ils commencent par faire connaissance. Il regarda une dernière fois la pièce pour être sûr de n'avoir rien raté, puis se baissa pour prendre ses affaires. Quand il se retourna vers Nate, celui-ci avait l'air d'attendre une réponse de sa part. Antarès lui indiqua du regard le fameux banc en bois, vers lequel il se dirigea sans se presser.

Antarès s'assit près du milieu du banc, vers le côté droit. Enfin, bien évidemment, le côté dépend du point de vue que l'on peut prendre. En effet, si l'on se plaçait du côté des miroirs et des vasques, il s'agissait bien du côté droit. Par contre, si l'on choisissait d'observer la scène en face des lavabos, alors là, c'était le gauche. J'aurais également pu dire "du côté du fond de la salle", mais là encore, cela posait problème : se plaçait-on près de la porte, ou bien de l'autre côté ? Car là encore, le point de vue influait sur la description. Naturellement, je ne pense pas avoir besoin de préciser dans quel sens de l'axe Y il s'était placé, étant donné que de façon logique, on s'assied sur un banc avec les pieds au sol et la tête en direction du plafond. Mais de quel côté de quel axe des X ? La gauche ? La droite ? Et que peut-on dire de l'axe Z de profondeur ? Au fond ? Dans quel sens ?

Et après ce petit dilemme Rebecca-Blackien, nous pouvons retourner à notre scène. Antarès, donc, s'assit sur le banc, assez proche du milieu, mais assez éloigné pour laisser de la place à son partenaire. Il posa ses affaires à côté de lui. Maintenant qu'il était dans une position plus confortable, il pouvait s'adonner à une observation de son binôme un peu plus constructive que celle qu'il avait faite tout à l'heure. Nate avait un visage assez défini, mais pas trop, carré sans non plus être carré, complexe et simple à la fois, et tout cela rendait un très bel effet de lumières. Il serait certainement un excellent modèle, d'autant plus que son allure et sa dégaine générale inspiraient quelqu'un de difficile à cerner. Ses yeux étaient d'un vert menthe glaciale, et dégageaient un calme à toute épreuve et un sang froid hors du commun. Il allait sûrement beaucoup s'amuser, enfin, si c'était le bon terme. Il adorait les casse-têtes, et Nate semblait en être un beau.

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: Je n'ai pas d'idée de titre. Alors on va faire comme si c'était un titre. Y'a pas de règle sur les titres, si ? (Nath) || Fini.   Lun 5 Nov - 21:32

Antarès choisit de s’asseoir sur le banc, puis détailla à son tour Nathanaël, qui n’avait pas bougé. Se faire ainsi scanner déstabilisa très légèrement Nate, qui avait plus l’habitude d’être l’observateur que l’observé. Pour autant, il n’en montra rien à son partenaire, se contentant de rester purement neutre. Antarès ne parla pas, Nate non plus. Décidément, ils se ressemblaient en de nombreux points, et le blond commença d’ailleurs à se demander si le professeur avait fait les binômes au hasard ou s’il avait fait exprès de les mettre ensemble.
Nate vint s’asseoir à califourchon sur le banc, de façon à pouvoir observer son partenaire à loisir. Il s’était mis à une distance respectable, ni trop près ni trop loin, de sorte qu’il puisse détailler ses yeux – extrêmement important ! – sans que l’espace vital d’aucun des deux ne soit remis en cause.
Nate plongea son regard dans celui d’Antarès, par réflexe. C’était un peu sa manière à lui de faire connaissance, à vrai dire. Il pouvait souvent lire dans l’âme des gens comme dans un livre ouvert juste comme cela et savoir le principal en quelques minutes, mais il se rendit rapidement compte qu’il ne pourrait pas procéder aussi facilement avec Antarès. Celui-ci était tout aussi doué que Nathanaël pour dissimuler ses sentiments, c’était étonnant. C’était la première fois que le blond rencontrait quelqu’un qui avait cette même facilité que lui.
Nate ne savait pas vraiment quoi dire pour engager la conversation. En principe, soit c’était son interlocuteur qui parlait en premier, soit il trouvait directement quelque chose d’intéressant à dire sur ledit interlocuteur. Sauf qu’il n’avait pour l’instant rien à dire pour l’instant, il n’avait pas assez d’éléments. Ok, il savait qu’Antarès était gay, mais ça n’avait rien d’exceptionnel, Nate était beaucoup plus fin que ça.
Il se remémora sa première rencontre avec Ethan, où il l’avait directement cherché au sujet de sa cicatrice – il s’était fait étrangler pour ça, d’ailleurs. Ça avait bien brisé la glace, pour ainsi dire. Antarès n’avait pas de cicatrice. Il était impeccable, net et sans bavure, propre sur lui.

- Tu ne peux pas être aussi irréprochable.

Ah, il avait trouvé, finalement. Les mots avaient émané naturellement de sa bouche du ton calme et neutre qui le caractérisait, sans qu’il lâche Antarès des yeux un seul instant.

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 21
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: Je n'ai pas d'idée de titre. Alors on va faire comme si c'était un titre. Y'a pas de règle sur les titres, si ? (Nath) || Fini.   Lun 5 Nov - 23:25

Nate était venu s'asseoir lui aussi sur le banc, à cheval. Il se mit à examiner Antarès, de la même façon que ce dernier l'avait fait, mais en s'attardant en particulier sur ses yeux. On aurait dit presque une baston de regards, et il semblait qu'aucun des deux ne voulaient détourner les yeux en premier. Et ce petit jeu était au final assez inutile, puisque tous les deux ne laissaient passer aucune émotion, et ne laissaient pas l'autre apercevoir ne serait-ce qu'un petit bout de leur âme. C'était apparemment à qui cèderait en premier. Antarès changea de position pour se mettre lui aussi à califourchon sur le banc, sans quitter Nate des yeux pendant un seul instant.

Après plusieurs longues minutes de contemplation silencieuse, l'un des deux, le fameux blondinet, se décida à prononcer quelques mots. "Tu ne peux pas être aussi irréprochable", eh ? Cette remarque arracha un demi-sourire à Antarès, sourire qui ne se reflétait pas dans son regard. Il ne savait pas si il devait se sentir flatté, ou peut-être amusé. Il avait bien envie de rentrer dans ce genre de jeu, pour essayer d'arriver à faire sortir Nate de derrière son mur de calme indescriptible. Une idée traversa son esprit. Il prit ses airs les plus féminins que possible (ce qui n'était pas très difficile, en soi, il avait déjà pas mal de choses d'une fille) et se rapprocha furtivement de lui, glissant peu à peu, en plongeant ses yeux encore plus profondément dans les siens, à la recherche d'une réaction, d'un changement quelconque. Il savait à peu près ce qu'il faisait.

"Je n'ai pas dit que je l'étais. Qui est irréprochable ? "

Une fois qu'il eut fini de prononcer ces mots, il empiétait déjà largement sur le terrain de Nate. Sa voix était devenue... Quelque peu lascive, et beaucoup moins masculine. Il tentait d'user de ses charmes sur Nathanaël, sans non plus le draguer, mais presque, il dosait. Bref, en d'autres termes, il voulait voir jusqu'où il fallait aller pour le faire sortir de ses gonds.

Antarès arrangea une mèche de cheveux derrière son oreille, alors qu'il forçait un peu plus sur son regard.

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: Je n'ai pas d'idée de titre. Alors on va faire comme si c'était un titre. Y'a pas de règle sur les titres, si ? (Nath) || Fini.   Mar 6 Nov - 0:17

La remarque de Nate souleva la toute première réaction faciale d’Antarès, à savoir un demi sourire, qui eut pu être une victoire si ledit sourire s’était reflété dans son regard, or ce n’était pas le cas. Le rouquin était doué.
Soudain, alors que Nathanaël ne s’y attendait absolument pas – l’idée n’avait d’ailleurs même pas traversé son esprit – Antarès prit un air encore plus efféminé qu’il ne l’était déjà et glissa lentement vers le blond, son regard s’intensifiant considérablement.

- Je n'ai pas dit que je l'étais. Qui est irréprochable ?

Le cerveau de Nate mit un peu plus de temps que d’habitude pour analyser les mots de son partenaire. Le plus jeune était surtout en train de se rendre compte que ledit partenaire empiétait de manière impromptue dans son espace vital, et qu’il jouait à présent un jeu dans lequel Nate n’était pas certain de pouvoir le suivre car pas certain de le comprendre.
D’autre part, et ce n’était pas négligeable, c’était la première fois de sa vie que Nathanaël avait affaire à ce genre de situation. Seul, dans la salle de bain, avec un homo dangereusement près de lui mais qui cachait tellement bien son jeu qu’il était impossible de savoir ce qu’il pensait réellement.
Aussi déstabilisé fut-il, Nate se reprit suffisamment tôt pour ne pas faire tomber son masque de neutralité, aussi ne baissa-t-il pas les yeux lorsqu’Antarès intensifia encore son regard. Non, il demeura de marbre, comme cette fichue salle de bain. Il n’allait pas accorder à son partenaire le plaisir de se laisser vaincre aussi facilement.
En fait, passé le cap de la surprise, le jeu était plus amusant qu’il n’y paraissait.

- Personne. Mais que caches-tu alors derrière ton irréprochable façade ? rétorqua-t-il d’un ton égal en appuyant légèrement sur l'avant-dernier mot, intensifiant lui aussi son regard.

Antarès voulait jouer ? Ok, Nate allait s’adapter.

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 21
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: Je n'ai pas d'idée de titre. Alors on va faire comme si c'était un titre. Y'a pas de règle sur les titres, si ? (Nath) || Fini.   Mar 6 Nov - 0:44

Aah, il fallait apparemment creuser un peu plus loin que ça. Nathanaël n'avait même pas l'air de seulement vasciller. Ca allait être un travail plutôt difficile que de réussir à lire dans son esprit, mais quand on aime les défis, après tout, ce n'était qu'une longue partie de plaisir. Et Antarès n'allait sûrement pas s'arrêter de jouer maintenant que ça n'avait que commencé. Il jubilait dans sa tête, même si il n'en laissait rien, absolument rien paraître. Il en profitait pour examiner encore un peu plus son futur modèle. Il était vrai que ses traits fins n'étaient pas déplaisants, et que ses cheveux maintenant presque secs reflétaient la lumière d'une façon très intéressante, à la limite de la perfection. Il aurait pu être son genre, si il n'y avait pas eu James. Et Dieu savait qu'il y était.

Nate venait de qualifier sa façade d' "irréprochable", peut-être de façon ironique, et sans aucun doute pour lui faire comprendre qu'à un moment, ladite façade allait bien finir par tomber. Antarès s'en amusait. Il était déterminé à le faire céder en premier. Et tandis que son partenaire intensifiait encore plus son regard, il se rapprocha encore de la même façon, en se cambrant même un petit peu de façon plutôt séductrice. Il n'était peut-être pas acteur, mais il avait servi de modèle à de nombreuses personnes, alors donner diverses impressions ne semblait pas lui poser de problème particulier. Il continua son petit jeu, se laissant glisser encore un peu en avant, jusqu'à lui, et ne le quitta des yeux que pour pouvoir glisser quelques mots à son oreille, non sans sourire légèrement maintenant qu'il n'était plus soumis à sa surveillance.

"Pourquoi tu n'essayes pas vraiment de le savoir ? "

C'était clairement un défi qu'il lui lançait, pendant qu'il contrôlait encore un peu la situation. Enfin, il supposait qu'il contrôlait, qui sait ? Peut-être que Nate allait se montrer plus malin que lui. Aussitôt qu'il eut fini sa phrase, il éloigna son visage, mais pas trop, de sorte à se trouver jusqu'en face de lui, et de pouvoir être capable de détailler chaque petite lumière qui dansait dans les yeux verts de Nathanaël, chaque ombre qui pourrait se dessiner.

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: Je n'ai pas d'idée de titre. Alors on va faire comme si c'était un titre. Y'a pas de règle sur les titres, si ? (Nath) || Fini.   Mar 6 Nov - 1:33

Antarès s’approcha encore, mais cela n’eut cette fois-ci aucun effet de surprise sur Nate, qui s’y attendait. Pourtant, son instinct de préservation avait de plus en plus de mal à accepter la révoltante intrusion de son interlocuteur dans son espace vital, dans sa bulle protectrice. Il n’en laissait pour autant toujours rien paraitre, bien déterminé à ne pas perdre tout de suite. Mais était-il vraiment utile de s’enorgueillir ainsi pour un simple défi de fierté dont il ne connaissait même pas les règles ?
Oui, car certaines facettes d’Antarès se dévoilaient peu à peu, malgré lui. Sa posture indiquait, de même que sa facilité à rester neutre, qu’il était loin d’être mauvais acteur et qu’outre sa capacité de non-expression, il pouvait aisément jouer la comédie, bluffer, peut-être même mentir. Derrière ses allures efféminées et sa silhouette chétive se cachait quelqu’un de plus dangereux qu’il n’y paraissait.
Le contact oculaire ne fut rompu que lorsqu’Antarès glissa sa bouche près de l’oreille de son collègue pour glisser :

- Pourquoi tu n'essayes pas vraiment de le savoir ?

Inspirer, expirer. Lentement, normalement. C’était le plus important. Tant que Nate était capable de garder une respiration normale, il resterait impassible. Les paroles d’Antarès à son oreille provoquèrent néanmoins une légère décharge électrique dans le bas de son dos. L’instinct de préservation surdéveloppé du jeune homme criait au scandale, mais son intérêt pour la situation le fit taire. Antarès lui renvoyait la balle de manière inédite pour lui, proposant implicitement un défi que Nate n’était pas certain de déchiffrer totalement. Cela commença à s’annoncer assez mal pour lui : il avait des doutes. Or, Nathanaël Von Arlex ne doute pas. Il sait les choses ou il ne les sait pas, mais le doute n’est pas dans son programme.
Qu’à cela ne tienne, il aviserait.
Antarès recula très légèrement afin de pouvoir confronter à nouveau son regard à celui de son partenaire de travail. Ils étaient dangereusement proches, et même si il n’y paraissait rien, Nate avait de plus en plus de mal à rester décontracté et neutre. Respirer. Tout en ne pensant PAS à l’odeur absolument pas désagréable d’Antarès. Tout en se comportant comme si oui, normal, tous les jours il se mettait à dix centimètres des gens pour leur parler, que non, ce n’était absolument pas la première fois que ça lui arrivait.
Antarès contraignait Nate à un choix décisif. Rentrer pour de bon dans son jeu étrange, ou capituler. Nathanaël n’avait aucune intention de capituler et n’était pas certain de la manière la plus judicieuse de rentrer dans le jeu de son interlocuteur. Il était perturbé et arrivait pourtant à rester impassible, ce qui relevait presque du miracle. Il opta donc pour la solution joker, celle dans laquelle il s’était bien des fois réfugié : le silence.

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 21
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: Je n'ai pas d'idée de titre. Alors on va faire comme si c'était un titre. Y'a pas de règle sur les titres, si ? (Nath) || Fini.   Mar 6 Nov - 2:13

Pas une seule réaction, pas même un léger changement dans le rythme de sa respiration, pas même une seule modification de son regard. Nathanaël était bon, très bon, et il savait très bien manipuler son état apparent. Cependant, Antarès devina qu'il n'avait peut-être au fond pas autant d'assurance qu'auparavant, puisqu'il ne lui répondit pas. Et ça, c'était une très bonne chose pour lui. Il ne lui restait plus qu'une seule étape à franchir : le contact physique. Il réfléchit quelques instants à la façon dont il allait procéder, il fallait que chaque mouvement soit calculé au millimètre, dirigé à la perfection. Il ne voulait pas avoir à hésiter un seul centième de seconde, il voulait être LE manipulateur, SON manipulateur, celui qui arriverait à le déchiffrer comme il se devait. Il n'était pas cruel. Ou si il l'était, ça n'était pas dans ses intentions. C'était juste son travail ! Il devait connaitre assez son partenaire pour pouvoir en faire une représentation sans aucun défaut, qui le reflétait comme un miroir renvoirait son image à quiconque passerait devant. Par conséquent, son petit jeu de séduction était légitime, il fallait qu'il passe par là. Tout était justifié, n'est-ce pas ?

Alors qu'Antarès laissait une nouvelle fois paraître un faux sourire, ses doigts, puis sa main, vinrent effleurer doucement le visage de Nathanaël. Il prit le temps de caresser chaque millimètre carré de la peau de sa joue, qu'il trouva étonnament douce. Mais il ne se laissa pas déstabiliser par ce plaisant détail, et laissa glisser ses doigts jusque sous son menton, pour le soulever légèrement de son index, avec confiance - c'était le seul sentiment qu'il laissait volontiers dégager dans cette situtation. Il approcha une seconde fois son visage de celui de Nathanaël, sans le quitter du regard, doucement, comme si il voulait le laisser s'habituer à sa présence, comme pour l'apprivoiser. Mais cette fois, il ne partit pas du côté de son oreille, non, il se dirigeait en avant dangereusement, jusqu'à frôler ses lèvres, penchant sa tête sur le côté, toujours en observant ses yeux, il ne voulait pas le lâcher un seul instant, aussi court serait-il.

"Je te pensait un peu plus meilleur joueur que ça. "

Et était-ce encore bien un jeu ? Antarès connaissait la réponse à cette question, mais en apparence ? Il passa délicatement ses doigts derrière sa nuque, attendant peut-être une réponse de sa part.

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: Je n'ai pas d'idée de titre. Alors on va faire comme si c'était un titre. Y'a pas de règle sur les titres, si ? (Nath) || Fini.   Mar 6 Nov - 11:20

Antarès avait-il seulement une limite ? Un nouveau sourire dépourvu d’authenticité étira ses lèvres, et Nate comprit que s’il en avait une, elle allait bien au-delà de la sienne.
Il aurait dû abandonner. Mettre fin à ce jeu stupide et récupérer son précieux espace vital. Il aurait dû le faire tant que c’était encore possible. Car plus les secondes passaient, plus Antarès dépassait les bornes, et cette fois-ci, lorsque le rouquin vint caresser la joue de Nathanaël, ce dernier ne put réprimer un tressaillement. Extrêmement léger, certes, presque imperceptible, mais un tressaillement quand même. Il avait perdu.
Antarès approcha à nouveau son visage du sien, créant avec une lenteur exaspérante une proximité encore plus insoutenable. Leurs regards de se détachèrent pas un seul instant. Nate ne bougea pas. Ne parla pas. C’était tout ce dont il était encore capable.
Antarès, toujours sûr de lui, franchit l’infranchissable et, penchant légèrement la tête sur le côté, vint effleurer les lèvres de Nathanaël.
Le corps de ce dernier resta figé.
Dans sa tête, ce fut l’apocalypse.
Son instinct de préservation hurla au viol. Sa raison fit remarquer qu’il l’avait mérité. Son historique nota que c’était la première fois que quelqu’un osait lui faire une chose pareille et que ses lèvres venaient donc de perdre leur virginité sans le consentement du propriétaire. Donc l’instinct ramena l’argument du viol. La connaissance expliqua que ce ne pouvait être du viol mais une simple agression, car pour qu’il y ait viol il faut une pénétration quelconque. La raison suggéra qu’il n’avait rien fait pour empêcher ladite agression, donc que cet argument était moyennement recevable.
Et Nate, lui, constata simplement que c’était à la fois très désagréable d’être aussi proche de quelqu’un sans l’avoir souhaité, et paradoxalement… que le contact en lui-même n’était pas si désagréable que ça.

- Je te pensais un peu plus meilleur joueur que ça.

Nathanaël se rendit compte qu’il avait oublié de respirer. Oups. Il se remit à inspirer et expirer normalement, mais le mal était fait. Il s’enfonçait de plus en plus. Son ultime moyen d’obtenir le salut était de plonger pour de bon dans le jeu d’Antarès. Sauf qu’il était dépourvu de la moindre arme, et sans le savoir son partenaire était en train de faire régresser Nate, qui s’enfermait chaque seconde un peu plus dans son mutisme, dernière source de sécurité qu’il possédait maintenant qu’on lui avait pris son assurance et son espace vital. Tout ce travail qu’il avait fait sur lui-même pour s’ouvrir, tous ses efforts, détruits par un malheureux baiser.
Alors Nate resta silencieux et immobile, concentré uniquement sur son impassibilité et les mots qu’il se répétait inlassablement dans sa tête pour ne pas perdre la face.
Ne bouge pas, ne t’éloigne pas, ne fuis pas, ne te replie pas sur toi-même. Pas maintenant.
Comme il était tentant de repousser les doigts qui s’étaient posés sur sa nuque. Comme il était tentant de se lever de ce banc et de se recroqueviller dans un coin, seul avec le silence sécurisant.
Non.
Ne bouge pas, ne t’éloigne pas, ne fuis pas, ne te replie pas sur toi-même. Pas maintenant. Tu n’es plus un enfant. Ne te comporte pas comme tel.
Nate ferma les yeux une seconde. Il s’accordait une seconde. Une seconde pour remonter la pente et assumer.
Nate rouvrit les yeux.

- J’espère que tu ne fais pas connaissance de cette manière avec tout le monde, ce serait malsain.

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Nathanaël Von Arlex le Sam 23 Fév - 11:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 21
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: Je n'ai pas d'idée de titre. Alors on va faire comme si c'était un titre. Y'a pas de règle sur les titres, si ? (Nath) || Fini.   Mar 6 Nov - 12:33

Antarès venait de gagner la partie, il l'avait bien remarqué. Nathanaël était tendu, crispé, il avait même arrêté de respirer à un moment, jusqu'à même fermer les yeux quelques instants. Il avait peut-être même l'air un peu mal à l'aise. Le petit jeu était maintenant terminé, et il en avait assez appris sur lui pour pouvoir dire qu'il était affreusement réservé, et qu'il avait du mal à parler aux gens. Mais qu'il était également loin, très loin d'être un idiot. Antarès savoura sa victoire pendant encore quelques secondes, avant de se reculer enfin, conscient qu'il était peut-être allé trop loin pour lui. Beaucoup trop loin. Non, il ne faisait pas connaissance avec tout le monde de cette façon, et à vrai dire, ça ne lui était jamais arrivé auparavant, il avait juste improvisé. Il lui adressa finalement un sourire, un vrai, peut-être pour le rassurer, peut-être pour le récompenser, avant de lui répondre.

"A vrai dire, non. "

C'était maintenant à son tour. Peut-être que son partenaire, lui aussi, voulait s'amuser à torturer son esprit.Peut-être qu'il voulait se "venger" de l'agression qu'il avait subite Ou peut-être qu'il voulait juste en finir, et commencer à travailler convenablement (bien qu'ils le faisaient déjà, enfin ! ), au quel cas il fallait simplement qu'il lui dise, et Antarès se livrerait à lui sans problème. Il se leva du banc pour s'étirer, et surtout pour reprendre une position plus normale que la précédente. Il fit en sorte de reprendre une distance acceptable par rapport à Nathanaël, de sorte à ce que son espace vital soit de nouveau respecté, et dans ce but il partit s'asseoir plutôt loin de lui, sur le rebord du jacuzzi, tiens. D'un côté, il n'y avait nulle part d'autre où s'asseoir, à part encore sur le banc. Il observa son binôme, en se demandant ce qu'il allait maintenant faire. Libre à lui de choisir ce qu'il voulait.

Il lui laissa encore quelques secondes pour respirer comme il en avait envie.

"A toi. "

Il ne précisa pas le choix d'actions possible, il supposait qu'il avait compris. Continuer, ou finir. C'était aussi simple que ça ! Et peu importe son choix, Antarès n'allait pas le juger le moins du monde. Il ne voulait pas lui imposer quoi que ce soit de plus qu'il l'avait fait auparavant.

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: Je n'ai pas d'idée de titre. Alors on va faire comme si c'était un titre. Y'a pas de règle sur les titres, si ? (Nath) || Fini.   Mar 6 Nov - 14:00

Ce fut enfin la délivrance, et Nate dut retenir un soupir de soulagement. Pour la première fois, Antarès sourit d’un sourire véritable, le sourire de la victoire. Ainsi, le blond était un privilégié, pour avoir le droit à ce genre de… conversation ? Mais pourquoi lui ? Nathanaël refusa de réfléchir à ça, ce n’était pas le moment. Il y réfléchirait plus tard, au calme.
Antarès se releva, s’étira comme si de rien n’était, comme s’il ne s’était rien passé d’important, et alla s’asseoir au bord du jacuzzi, mettant une distance plus qu’appréciable entre Nate et lui. Au fond, peut-être qu’il ne s’était rien passé d’important. Peut-être que c’était le jeune dessinateur qui dramatisait, peut-être que c’était purement anodin, peut-être que ça n’avait rien d’extraordinaire.
Peut-être.

- A toi.

A lui ? A quoi s’attendait Antarès, au juste ? Nate devait se ressaisir. D’habitude, il maitrisait la situation d’un bout à l’autre. Là, son binôme lui avait coupé l’herbe sous le pied et l’avait vaincu avant même qu’il n’ait eu le temps de faire quoi que ce soit. Maintenant, il fallait qu’il se reprenne. Si cela devait se passer ainsi à chaque fois, alors ce mois de travail commun serait très long.
Allons. Nate avait enfin affaire à une vraie difficulté, il devait en tirer profit, pas baisser les bras. Il passa la main sur la poche de son jeans et sentit son crayon fétiche juste derrière le textile, ce qui le rasséréna un peu.
Un point faible. Il fallait qu’il trouve une faille à l’irréprochable et légèrement pervers Antarès.
Légèrement pervers.
C’était ça, la faille ? Ou bien était-ce uniquement un masque de plus ? Antarès savait jouer la comédie. En même temps, il n’était pas comme ça avec n’importe qui. Nate sonda son regard une fois de plus, sans y trouver le moindre élément de réponse. Ça commençait à devenir frustrant. Il fallait qu’il trouve un autre axe à exploiter.
Irréprochable. Nate avait une quasi-certitude concernant son binôme : contrairement à certains amis du blond, Antarès n’avait pas un passé sombre qui voilait son regard et le rendait méfiant de tout. Non, il avait la vie normale d’un adolescent issu d’une famille riche et qui veut faire de l’art.

- Pourquoi Baroque ?

C’était une piste comme une autre. Même s’il était sûr de lui en apparence et que son ton était calme et d’aplomb, c’était la première fois que Nate galérait autant pour trouver un début de piste. Antarès était vraiment… spécial.

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 21
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: Je n'ai pas d'idée de titre. Alors on va faire comme si c'était un titre. Y'a pas de règle sur les titres, si ? (Nath) || Fini.   Mar 6 Nov - 14:29

Antarès reprit sa concentration initiale pour ne laisser paraître aucune expression, et croisa les jambes, attendant que Nathanaël s'attaque (ou non) à lui. Et après quelques temps de réflexion, il s'attaqua effectivement à lui, avec une question en apparence anodine - "Pourquoi Baroque ?" . Le cerveau du rouquin se mit en marche, et il se rappela que quand il était encore au lycée, il avait un excellent niveau en philosophie, presque un don, d'après ses professeurs. Et il allait s'en servir. Après tout, qu'est-ce qu'était la philosophie, sinon décomposer une question pour y répondre de toutes les façons possibles ? Il commença une courte introduction de dissertation dans sa tête, pour jouer sur ses mots.

"Pourquoi" était une question assez vaste, avec un bon millier de réponses plausibles. Mais "Baroque" était la partie intéressante du sujet. Après tout, Nathanaël lui demandait-il "Pourquoi as-tu choisi de poursuivre un enseignement de Baroque", ou bien plutôt "Pourquoi l'établissement a-t-il choisi d'appeler cet enseignement "Baroque" ? " ? Il y avait bien sûr bien d'autres interprétations possibles de cette question, telles que "Pourquoi la langue française a-t-elle choisi de prendre les syllabes ba, ro et que pour former ce mot", mais il décida de ne pas trop s'éloigner non plus de son sujet. Antarès décortiqua le problème jusqu'à ce qu'il soit à son goût, et commença un début de raisonnement. "Pourquoi cette classe s'appelle-t-elle Baroque" ? Eh bien, parce que l'époque Baroque a révolutionné la peinture, dira-t-on, et que c'est l'une des périodes les plus reconnues. Beaucoup de peintres célèbres se situent dans la catégorie "Baroque", et il s'agissait d'un nom comme un autre, comme on avait appelé les musiciens "Beethoven", ou les danseurs "Cygnes". Il était vrai que l'établissement aurait pu choisir un nom de peintre célèbre pour continuer dans sa lancée, ainsi au lieu de "Baroque" ils auraient peut-être été appelés "De Vinci", ou bien "Monet" ou "Debussy". Mais dans ce cas-là les Cygnes se seraient retrouvés seuls. A moins qu'ils trouvent le nom d'un danseur célèbre.

Ah, Antarès adorait philosopher.

"Tu as raison, peut-être que "Rubens" aurait convenu. "

Ainsi il lui soumettait un simple bout de raisonnement comme si Nathanaël avait entendu tout ce qui le précédait, en récitant sa phrase comme si il était un simple robot qui parle, sans aucune tonalité précise, de façon totalement monocorde. C'était à peine si il faisait bouger ses lèvres pour laisser passer le son, et il n'essayait même pas de prendre un air ou une posture particulière. Il ne jouait pas, il restait calme. C'était maintenant lui l'interrogé, et il n'avait pas l'intention de flancher.

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: Je n'ai pas d'idée de titre. Alors on va faire comme si c'était un titre. Y'a pas de règle sur les titres, si ? (Nath) || Fini.   Mar 6 Nov - 15:10

Nate éclata de rire. Il n’avait même pas cherché à s’en empêcher, d’ailleurs. Visiblement, Antarès n’allait pas se laisser faire aussi facilement. Ok, ça apprendrait à Nate à économiser les mots. Cependant, même en détournant le sens de la question, Antarès venait tout de même de révéler quelque chose d’intéressant : plus que d’être intelligent, comme cela se remarquait aisément, il était brillant. Il excellait aussi bien dans le self-control et la comédie – et naturellement l’art, puisqu’il était ici – que dans la réflexion et la philosophie, ce qui n’était pourtant pas un critère de sélection des élèves. Et ça, c’était un véritable élément de réponse.

- Tu avais un avenir professionnel brillant assuré, et tu as pourtant choisi l’instabilité de l’art.

Antarès ne s’était pas consacré toute sa vie corps et âme au dessin. La preuve puisqu’il venait seulement d’intégrer l’école. Non, il avait d’abord suivi des études classiques. Et il était doué, c’était un fait. Alors pourquoi changer d’avis si tard ? Caprice d’enfant issu de la noblesse, rébellion tardive, goût du risque, challenge personnel, passion ancienne enfin affirmée ? Les possibilités étaient multiples. La passion y était forcément, comme pour la quasi-totalité des élèves de l’Académie. Mais la passion peut rester au rang de loisir lorsque notre avenir est assuré. Alors pourquoi ?

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 21
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: Je n'ai pas d'idée de titre. Alors on va faire comme si c'était un titre. Y'a pas de règle sur les titres, si ? (Nath) || Fini.   Mar 6 Nov - 16:37

Nate venait de rigoler ? C'était surprenant, très surprenant, même, lui qui ne voulait pas laisser s'échapper un seul sentiment il y avait quelques minutes de cela. Il avait l'air de s'être beaucoup détendu depuis qu'Antarès était parti, et c'était une bonne chose. Il voulait bien essayer de découvrir le genre de personne qu'il était, mais sans non plus trop l'embarrasser. Alors sa réaction le soulageait un peu. Mais naturellement, tout ça se passait dans sa tête, et pas en dehors. Il décroisa ses jambes, pour les recroiser dans l'autre sens, car c'était un peu plus confortable, finalement. Nathanaël essaya de préciser sa question, ou alors de la formuler autrement. Ou peut-être d'ajouter des détails en fonction de ce qu'il avait compris ou appris, ou, enfin, quoi que ce soit. Il mentionna son éventuel avenir professionnel brillant.

Il était vrai qu'il aurait pu faire carrière, et qu'il avait le profil pour avoir un genre de métier parfait qui rapporterait beaucoup d'argent, mais à vrai dire dans son esprit, les choses se présentaient différemment. Antarès avait toujours voulu faire de l'art, et ce n'était pas lui qui avait demandé à être placé dans une bonne école et une filière pratique qui "rapporte". Il n'était pas celui qui voulait finir par devenir médecin, ou avocat, ou n'importe quel poste prestigieux qui impose un certain respect. C'était qu'il n'avait jamais osé, auparavant. Son inscription à l'Académie avait été sa première "rebellion" (bien qu'elle fut bien prise) contre ses parents et sa famille, tout ça parce qu'auparavant, il était trop réservé pour savoir dire ce qu'il voulait. Quand on lui demandait, il voulait devenir "ce que mes parents voudront que je soie". Il voulait rendre fière sa famille, parce qu'il ne voulait pas avoir honte d'expliquer à ses oncles, ses tantes, ses grands-parents, qu'il ne faisait pas autant d'argent qu'eux, et qu'il pouvait éventuellement avoir du mal à finir le mois, mais qu'il était fier de ce qu'il faisait, parce que c'était ce qu'il aimait faire. Une honte qui serait, d'ailleurs, plutôt inconsidérée, mais n'est pas aussi compliqué qu'Antarès qui veut.

"Question de priorités", répondit-il simplement. Il ne voulait pas finir riche et renommé, mais en faisant quelque chose qui ne lui plaisait pas, dont il n'était pas fier. Et de toutes façons, comme je l'ai déjà dit auparavant, il aimait les défis.

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: Je n'ai pas d'idée de titre. Alors on va faire comme si c'était un titre. Y'a pas de règle sur les titres, si ? (Nath) || Fini.   Mar 6 Nov - 20:43

Nate avait l’impression d’être de retour à la case départ. Il n’en savait pas vraiment plus sur Antarès, si ce n’était que c’était effectivement un passionné, comme presque tout le monde ici, et qu’il aimait philosopher. Pour quelqu’un qui a l’habitude de trouver des pépites en quelques minutes et sans grand effort, c’était un coup dur.
Nate se prit à penser que dans un cas comme ça, Ethan lui aurait proposé de tirer sur sa cigarette. Il se demanda pourquoi il pensait à ça maintenant. Il était loin d’être accro à la cigarette et n’aimait d’ailleurs pas vraiment fumer. Mais c’était toujours un moment intéressant, lorsqu’il était avec Ethan. La cigarette était un lien de plus entre eux, temporaire contrairement à l’amitié qui les liait, et ils échangeaient de longs regards derrière la fumée… Nathanaël songea qu’il ferait mieux de s’intéresser au cas présent plutôt que de toujours laisser ses pensées converger vers le pianiste.
Le blond sortit son crayon fétiche de sa poche et se mit à le faire tournoyer entre ses doigts, tout en dévisageant toujours Antarès.

- Est-ce que tu fumes ?

C’était une question comme une autre, en apparence. Mais elle pouvait néanmoins révéler des choses intéressantes, et Nate n’avait présentement pas d’autre idée. Ethan fumait pour se détendre et oublier son passé. Nate fumait quand il était avec Ethan et que ce dernier le lui proposait, c’était sa seule raison. Il avait fumé pour la première fois – et l’unique, avant sa rencontre avec Ethan – lorsqu’il était plus jeune, après la séparation de ses parents. Il avait treize ans.
Ce jour-là, il était rentré du collège énervé et mal dans sa peau, comme bien souvent. Il était allé directement dans sa chambre, comme d’habitude dans ces cas-là, et s’était rendu compte que son père, probablement exaspéré des tendances bordéliques du jeune adolescent, avait commis l’affront de violer son sanctuaire. Les dessins éparpillés un peu partout avaient été empilés, le bureau rangé, l’aspirateur passé. Nate ne trouvait plus son crayon, ce qui avait achevé de le mettre hors de lui. Il était alors sorti de sa chambre, prêt à exprimer sa révolte – chose rarissime –, et s’était rendu compte qu’il était seul. Son père avait laissé un post-it dans la cuisine pour dire qu’il rentrerait un peu plus tard, que Camille était à la garderie.
C’est là que Nate avait vu le paquet entamé qui trainait sur le comptoir de la cuisine, bien en évidence. Cela l’avait surpris parce que ce n’était pas le genre de son géniteur de laisser trainer ses affaires, et parce que ce n’était pas la marque qu’il fumait habituellement. Sans réfléchir, l’adolescent avait pris une cigarette et avait dû l’allumer avec une allumette, parce que c’était tout ce qu’il avait trouvé dans la cuisine. Il s’était mis au balcon et avait tiré deux ou trois fois dessus. Ça avait extrêmement mauvais goût, ça le faisait tousser et lui laissait la bouche pâteuse. Il avait fini par laisser le poison se consumer lentement entre ses doigts, sans le lâcher des yeux, concentré sur les petits bouts de cendre qui se détachaient progressivement, et ça l’avait apaisé. C’était un des seuls actes de rébellion qu’il avait commis et n’avait jamais recommencé par la suite, parce que ça ne lui avait rien apporté si ce n’était la certitude que son père fréquentait quelqu’un.

Bref, là n’était pas la question. Nathanaël s’extirpa de ses souvenirs pour se concentrer sur la scène présente, sans cesser de faire tournoyer son crayon.

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 21
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: Je n'ai pas d'idée de titre. Alors on va faire comme si c'était un titre. Y'a pas de règle sur les titres, si ? (Nath) || Fini.   Mar 6 Nov - 21:32

Nouvelle question cette fois-ci, après quelques instants de réflexion : Est-ce qu'Antarès fumait ? Et la réponse était non. Il avait essayé une fois de fumer, une seule fois dans sa vie, et cet essai lui aurait valu une crise d'asthme mémorable, si bien qu'il se jura de ne jamais recommencer. Il ne savait pas si il avait aspiré trop fort, ou alors si la fumée était trop chaude, ou si c'était peut-être les composés chimiques qui étaient trop nocifs, mais dans tous les cas, il avait passé bien quelques minutes avant de pouvoir respirer correctement à nouveau. Rien que le souvenir de cette sensation horrible lui donnait envie de vomir, alors il se dépêcha de lui répondre pour pouvoir passer à autre chose.

"Si j'ai des envies de mourir, oui. "

Vite, penser à quelque chose d'autre. Antarès se mit à observer la salle de bain. Oh, comme les murs étaient bien peints, dans des tons si agréables à l'oeil. Et comme ces vasques de pierre étaient harmonieuses avec les étagères de marbre noir, ainsi que le banc au milieu de la salle. Et, que ces cabines de douches étaient bien alignées ! Et comme Nathanaël était du plus bel effet au milieu de tout ça ! Vraiment il aurait fallu qu'il soit dans cette salle de bain toute la journée et tous les jours de la semaine, tant cet ensemble rendait si bien. Et puis l'éclairage était si parfait, un peu jaune, légèrement tamisé, mais après tout, c'est une salle de bains modernes, et quelle meilleure ambiance pour travailler !

Non, vraiment, il ne savait même pas pourquoi il pensait à des idioties pareilles, mais il trouvait ça beaucoup mieux que ce dont il était question juste avant. Mais bien sûr, il faisait comme si tout allait bien, comme si il n'avait pas un goût de fumée qui lui remontait dans la gorge, et surtout comme si la question était totalement anodine. Il arrivait encore à gérer à peu près les sensations qui se produisaient dans son corps quand on prononçait le mot "cigarette" et qu'il ne voulait pas montrer à tout le monde qu'il ne supportait pas ça. Il espérait secrètement que pour sa prochaine question, Nathanaël allait changer de sujet.

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: Je n'ai pas d'idée de titre. Alors on va faire comme si c'était un titre. Y'a pas de règle sur les titres, si ? (Nath) || Fini.   Mar 6 Nov - 21:57

Oh ? La question avait eu visiblement plus d’impact sur Antarès que ne l’escomptait Nate. Le rouquin répondit très rapidement et très catégoriquement, avant de détourner son attention de Nathanaël pour s’intéresser à la pièce. Même si son visage restait impassible, le blond put tout de même déduire que son binôme n’avait qu’une envie : qu’il change de sujet. Bien, enfin quelque-chose à creuser…
Il avait une revanche à prendre. Nate se leva lentement et vint s’adosser au mur, se retrouvant un peu plus près du jacuzzi. Il cessa de faire tournoyer son crayon pour se contenter de le tenir entre l’index et le majeur à la manière d’une cigarette, tout naturellement.

- Tu as déjà essayé.

Ce n’était pas une question. L’affirmation était facile, c’était purement logique. Tout le monde essaye un jour, de plus sa réponse était l’aveu même qu’il avait essayé et que ça s’était mal passé. Nate ne cessa pas d’observer Antarès, ses moindres faits et gestes, la moindre chose aussi infime soit-elle qui aurait pu le trahir. Si la cigarette le mettait mal à l’aise, alors Nate n’aurait aucun scrupule à s’en servir. Il n’était normalement pas du genre vengeur, mais là, l’occasion était trop belle.

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 21
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: Je n'ai pas d'idée de titre. Alors on va faire comme si c'était un titre. Y'a pas de règle sur les titres, si ? (Nath) || Fini.   Mar 6 Nov - 22:11

Antarès n'avait peut-être pas été aussi discret qu'il ne l'aurait espéré. Ce sujet avait fini par intéresser Nathanaël plus, voire beaucoup plus que ça n'aurait dû. Il vint s'adosser au mur, juste à côté du jacuzzi, pour lui demander si il avait essayé. Bien sûr qu'il avait essayé, et il n'avait pas spécialement envie de vider son estomac. Antarès se leva à son tour, un peu plus sur la défensive, bien qu'il gardait toujours un air calme et tranquille. Si ça partait un peu trop loin pour lui, il savait très bien comment lui répondre. Mais d'abord, il fallait parvenir à répondre à sa question comme si de rien n'était, en évitant à tout prix de tousser, de rouler des yeux, ou d'émettre tout signe distinctif de sa haine pour la fumette.

"Oui. "

Oh, l'odeur de la cigarette qui se faisait sentir à l'arrière de son nez. Il chassa cette idée de son esprit aussi rapidement qu'il put, en prenant ses airs aguicheurs de tout à l'heure. Oh, il savait comment riposter, et il n'avait pas envie de réfléchir plus loin. Il savait comment faire pour que Nate arrête de poser des questions stupides dans ce genre-ci. Rien que de se concentrer sur ce qu'il allait faire le faisait se sentir mieux, et il ne mit pas beaucoup de temps à arriver dans le périmètre de sécurité de Nathanaël - il n'était pas très loin. Après tout, la meilleure défense était l'attaque, n'est-ce pas ? Antarès plaqua ses deux mains contre le mur, autour de lui, et plongea son regard dans le sien, en faisant en sorte d'être le plus dérangeant que possible. Lui aussi il était capable de s'amuser avec sa gêne et son mal-être, maintenant qu'il en connaissait le secret.

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: Je n'ai pas d'idée de titre. Alors on va faire comme si c'était un titre. Y'a pas de règle sur les titres, si ? (Nath) || Fini.   Mar 6 Nov - 22:24

Nate avant mis dans le mille et Antarès était piqué au vif. D’ailleurs, il riposta immédiatement, se levant à son tour. Riposter par l’attaque, forcément. Il avait bien compris que son petit manège de tout à l’heure avait déboussolé Nathanaël et n’allait pas se priver de recommencer. Mais le blond avait envisagé cette possibilité et avait donc eu le temps de s’y préparer.
Aussi resta-t-il impassible lorsque son binôme décidément bien intrusif plaqua ses deux mains sur le mur, de chaque côté de Nate, emprisonnant celui-ci. Leurs regards s’entrechoquèrent dans une confrontation oculaire intense dont on pouvait presque palper la puissance.
Le plus jeune glissa son crayon dans sa proche. L’intrusion d’Antarès dans son espace vital était moins gênante que précédemment, sans qu’il sache vraiment si c’était parce qu’il s’était fait à la présence de son binôme ou si c’était parce qu’il était moins démuni que la fois précédente, ou peut-être même les deux à la fois.
Toujours était-il que cette fois-ci, Nate avait de quoi riposter. Il esquissa l’ombre de la subtile esquisse d’un début de sourire et lança, toujours du même ton neutre :

- J’ai fumé avant de venir.

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Nathanaël Von Arlex le Mer 7 Nov - 12:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 21
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: Je n'ai pas d'idée de titre. Alors on va faire comme si c'était un titre. Y'a pas de règle sur les titres, si ? (Nath) || Fini.   Mar 6 Nov - 22:47

Nathanaël ne semblait pas aussi déstabilisé que la dernière fois. Il était vrai que l'effet de surprise n'était plus réellement au rendez-vous depuis la dernière fois, et qu'il avait sûrement eu le temps de s'y préparé. Il rangea son crayon dans sa poche, avant de prendre un air presque à moitié amusé, et de lui annoncer qu'il avait fumé avant de venir. A vrai dire, après y avoir réfléchi, il avait plutôt une odeur de chlore plutôt que de cigarette, et Antarès se méfia un peu de ce qu'il lui disait. Il restait sûr de lui et confiant, tout au moins dans son regard et dans ses gestes. Antarès chercha dans son regard une preuve de mensonge, ou quoi que ce soit dans ce genre-là : rien, c'était le flou total. Pas la moindre petite indication. Il tenta maintenant de se souvenir de la sensation qu'il avait eue lorsqu'il s'était tenu aussi près de lui, à presque poser ses lèvres sur les siennes, mais il se rendit compte qu'il aurait eu un peu de mal à sentir une quelconque odeur de fumée. Il avait retenu sa respiration à ce moment-là. Si Antarès faisait quoi que ce soit maintenant, c'était à ses risques et périls. Il était en train de le comprendre maintenant.

Toutefois, il se colla quand même à lui, le coinçant ainsi définitivement. Il n'allait pas s'échapper aussi facilement, avec une excuse aussi simple que celle-là. Et même si Nathanaël disait la vérité, le goût (et l'odeur) se seraient forcément estompés. Au moins un peu. Et il n'y aurait pas cette sensation de brûlure horrible, ce besoin de tousser et de cracher ses poumons aussi urgent. D'autant plus qu'il se sentait défié. Allait-il avoir les tripes de se rapprocher encore plus, même si il savait pertinemment que ça lui causerait du tort à lui aussi ? Est-ce qu'il était kamikaze à ce point ?

Il faut un sacré courage pour avouer qu'on en a pas.

Antarès ne l'embrassa pas violemment. C'était beaucoup plus brusque que violent. Il avait retenu sa respiration pour minimiser les dégâts, et Dieu sait à quel point il avait hésité. Et cette fois-ci, on pouvait vraiment dire qu'il violait son intimité. Il l'embrassait pour de vrai, pour prouver qu'il était capable de sacrifier un peu pour gagner beaucoup. Et livrant au passage une autre petite partie de sa personnalité.

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: Je n'ai pas d'idée de titre. Alors on va faire comme si c'était un titre. Y'a pas de règle sur les titres, si ? (Nath) || Fini.   Mar 6 Nov - 23:53

Ils se jaugèrent. Nathanaël ne laissait rien paraitre, si ce n’est un léger air de défi qui semblait vouloir dire « à tes risques et périls ». Quant à Antarès, même s’il demeurait inexpressif, Nate comprit qu’il hésitait. Il essayait de trouver une faille dans son regard, cherchait si oui ou non le blond bluffait, sans pour autant avoir le courage de vérifier.
En réalité, je jeune dessinateur avait fumé, certes, mais bien trop longtemps auparavant pour que cela puisse encore se sentir. Depuis il avait nagé entretemps, ce qui avait enlevé toute odeur de fumée qui aurait pu potentiellement se trouver sur lui.

Si Nate avait eu une ultime chance de se sortir de là, elle venait de lui passer sous le nez. Antarès vint se coller à lui, l’immobilisant pour de bon. Nate ne put s’empêcher de paniquer intérieurement, comme la fois précédente. Il n’aimait pas la manière presque désinvolte avec laquelle le rouquin violait son espace vital. Il n’aimait pas sentir son cœur tambouriner de manière incontrôlable dans sa poitrine. Il n’aimait pas se sentir à la merci de son partenaire, complètement impuissant face à l’assurance de celui-ci. Lui qui avait cru pendant un instant pouvoir dominer Antarès, c’était maintenant à ce dernier que revenait la décision finale : écouter l’avertissement de Nate, ou ne pas l’écouter.

Ne pas l’écouter.
Si Nate s’était senti agressé la première fois, ce n’était rien comparé à ce qu’il subissait à cet instant. Nate n’avait jamais vraiment réfléchi à ce que serait son premier baiser, mais il n’aurait jamais cru que ce serait aussi… brutal. Dénué de douceur et même d’affection. Embrasser quelqu’un est supposé être une marque d’affection, non ? C’était à croire qu’Antarès avait une vision des choses complètement différente, et qu’il faisait ça uniquement pour emmerder le blond.
Pourquoi ? Pourquoi avoir pris le risque d’être confronté à une chose désagréable ? Qu’est-ce qui le poussait à faire ça ?
Nathanaël resta figé, incapable de la moindre réaction. C’était à nouveau l’apocalypse dans sa tête, et en même temps, il était forcé de reconnaitre qu’il y avait pire, dans la vie. Il ne comprenait rien, mais il y avait pire. Pourquoi son cœur battait aussi fort ? Pourquoi avait-il peur ? Pourquoi se retrouver pressé entre le mur froid de la salle de bain et le corps chaud d’Antarès le faisait frémir ainsi ? Et surtout, pourquoi un instinct inédit lui soufflait de ne pas rompre le contact, alors que son autre instinct lui hurlait de mettre un pain à l’agresseur ?
Nate saisit le col de la chemise de l’agresseur susmentionné. Ce fut son seul geste. Juste pour qu’Antarès se méfie un minimum. Du reste, il aviserait.

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 21
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: Je n'ai pas d'idée de titre. Alors on va faire comme si c'était un titre. Y'a pas de règle sur les titres, si ? (Nath) || Fini.   Mer 7 Nov - 0:14

Ca avait été une mauvaise idée de pousser le bouchon jusque là, et il était sûrement allé beaucoup trop loin cette fois-ci. C'est en tout cas ce qu'Antarès s'était rappelé losqu'il se sentit légèrement soulevé par le col, alors que ses lèvres étaient encore fixées aux siennes. La raison venait enfin de se réveiller dans son cerveau, après une très longue sieste apparente. Qu'est-ce qu'il était en train de faire ? Se venger de la vengeance d'une agression ? Pourquoi est-ce qu'il continuait à batailler comme ça ? Est-ce qu'il était majeur et un minimum mature, ou est-ce qu'il était complètement idiot ? Pourquoi chercher à décourager Nathanaël, si ce n'était même plus son tour ? Pourquoi essayer de se défendre, de cette façon, alors qu'il ne faisait que lui rendre ce qui lui était dû ?

C'était de l'injustice.

Antarès détestait les injustices.

A ce moment précis, on pouvait dire qu'Antarès se détestait.

Toute la logique qu'il avait finement élaborée précédemment était en train de s'écrouler dans son esprit impuissant. Qu'est-ce qu'il devait maintenant faire ? Qu'est-ce que Nate attendait qu'il fasse ? Est-ce qu'il venait de foutre un futur mois de travail en l'air ? Il ne savait même plus quoi penser de lui. Est-ce qu'il devait s'enlever, ou continuer plus doucement, ou quitter la pièce ? Est-ce qu'il valait à présent tout le mérite qu'on lui avait attribué jusque là ? Il était en train de se poser énormément de questions, beaucoup trop de questions, et il lança un dernier regard à son partenaire. Un regard beaucoup plus expressif que ce qu'il lui avait montré auparavant, qui voulait dire "fais de moi ce que tu veux, frappe-moi, hurle-moi dessus". Là, tout de suite, il ressentait une horrible détresse, qu'il avait rarement eu l'occasion de sentir auparavant. Il voulait disparaître dans un trou, ou alors avoir ce qu'il méritait, il ne savait pas, il ne savait plus. Il paniquait intérieurement. Et tout ça se passa en l'espace de quelques secondes, pendant lesquelles il ne bougea pas, trop inquet de savoir ce qu'on attendait de lui, ce qui allait se passer après.

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Je n'ai pas d'idée de titre. Alors on va faire comme si c'était un titre. Y'a pas de règle sur les titres, si ? (Nath) || Fini.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Je n'ai pas d'idée de titre. Alors on va faire comme si c'était un titre. Y'a pas de règle sur les titres, si ? (Nath) || Fini.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» La Caverne aux Milles et un Plaisirs
» potion de boost des familiers
» Tactique gobelins contre nains
» Des Profils
» Mur en crayon IKEA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Artistic Academy :: Concernant le membre :: RP terminés-