Winter -014-015 - Pear, Spark & Lastie
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 It started out with a kiss, how did it end up like this ? It was only a kiss... [Duc(hesse) :} ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: It started out with a kiss, how did it end up like this ? It was only a kiss... [Duc(hesse) :} ]   Mar 22 Jan - 22:05

Nate posa calmement son crayon sur le bureau, puis se leva et se pencha sur son œuvre. Il la prit délicatement, souffla dessus pour faire partir quelques petits bouts de gomme, puis la posa par terre au milieu des autres, dans l’axe de la fenêtre de sorte que la lumière du jour l’illumine suffisamment. Il inspira profondément, observant attentivement ce dessin format raisin qu’il venait d’achever.
Le sol était jonché de dessins, de crayons divers, de bouts de gomme et même de quelques vêtements et affaires de cours. Un vrai bordel, pour ainsi dire. Mais Nate s’en fichait, il était bordélique comme pas mal d’artistes et l’assumait pleinement. Tout ce qui l’intéressait présentement, c’était ce dessin qu’il avait fini.
Ce dessin, donc. Beau, forcément. Mais là n’était pas la question. Non, la question était de savoir si oui ou non, Nathanaël avait réussi à retranscrire sur cette grande feuille l’image qu’il avait dans l’esprit, ladite image s’étant formée au fil des jours, des évènements, de ses émotions, de ses sensations.
Nate avait l’impression de voir son âme se refléter dans les traits plus ou moins foncés de sa création, plus que jamais. Il considérait déjà en temps normal que dessiner était une manière de dévoiler son intimité, mais à ce point… Il ne savait pas pourquoi cette impression était aussi forte. Peut-être parce qu’il savait ce qui se cachait derrière l’intensité du regard de son personnage, peut-être parce qu’il connaissait la texture des lèvres légèrement humides de ce même personnage, peut-être parce qu’il n’avait jamais autant vécu son œuvre.
Oh, il vivait toujours ses œuvres. Il avait dessiné Ethan d’après ses émotions à l’égard de son meilleur ami, il avait dessiné les membres de sa famille en fonction de l’humeur que ceux-ci avaient provoquée chez lui. Tout ce qu’il dessinait était plus ou moins personnel, en fonction de son implication dans le dessin concerné. Ses dessins étaient en quelque sorte la seule preuve existante de ce qu’il ressentait, de ce qu’il vivait. Le seul moment où il ne dissimulait pas ses sentiments, c’était en dessinant. Il libérait son esprit dans sa main, dans son crayon, sur sa feuille. D’où ses difficultés à dessiner en public et à montrer ses œuvres.
Et celui-ci, de dessin, serait-il capable de le rendre à son professeur ? Car oui, c’était un devoir qu’il devait rendre. Et pas n’importe quel devoir. Il s’agissait de ce fameux projet d’un mois durant lequel il devait travailler avec un élève d’une autre classe choisi par leur professeur d’art, dans le cadre d’un lieu également choisi par ledit professeur.
Ce lieu, c’était la salle de bain des baroques. Et ce partenaire, c’était Antarès de Beauséant.
Nate soupira profondément. Alors, ce dessin, bien ou pas bien ?
Bien. Foutrement bien. Pour qu’il soit troublé comme ça du résultat, c’était forcément bien. Il était incroyablement gêné rien qu’à l’idée de devoir montrer ce dessin à quelqu’un d’autre. Il fut tenté pendant un instant de le garder pour lui et d’en refaire un autre, moins intense, moins personnel, mais il abandonna l’idée aussi vite qu’elle lui était venue. Il venait de passer une semaine à faire des esquisses, des tas et des tas de dessins plus ou moins grands, plus ou moins détaillés. Depuis la dernière fois qu’il avait vu Antarès et en raison de la façon dont leur rendez-vous nocturne s’était achevé, la vie de Nathanaël s’était résumée à réfléchir, aller en cours, dessiner, réfléchir, dessiner, réfléchir, encore et encore. Il était resté enfermé dans sa chambre la majorité du temps et n’était même pas allé à la piscine. Surtout qu’Ethan et lui étaient légèrement en froid en ce moment, donc ils ne s’étaient pas revus non plus. Mais là n’est pas le sujet !
Ils étaient maintenant presque à la moitié du mois. En d’autres termes, il leur restait un peu plus de quinze jours pour rendre leur travail. Antarès avait dit qu’il voulait peindre Nate, et qu’il voulait l’avoir comme modèle… Mais ils ne s’étaient pas revus, pas recontacté, pas même croisés de loin.
Oui bon, il fallait avouer que Nathanaël cherchait un peu à l’éviter. Comme susmentionné, il avait passé le plus clair de son temps à dessiner et à réfléchir. Beaucoup. Antarès n’avait pas quitté ses pensées, il n’avait pas cessé de se souvenir de ce qu’ils avaient fait, ça l’obsédait complètement, torturait son esprit, qui retournait la question dans tous les sens. D’où ce besoin de réfléchir et de dessiner. Réfléchir, pour essayer de comprendre ce qu’il ressentait. Dessiner, pour extérioriser ce à quoi il réfléchissait.
Et maintenant que c’était fait, il se sentait mieux.
Nate ferma les yeux un instant, puis les rouvrit et observa à nouveau son œuvre. Tout y était, vraiment. Ah, voilà, il comprenait pourquoi cela le perturbait autant, outre l’intensité et l’aspect inhabituel de ce que représentait ce portrait : c’était ce fameux sens qu’il avait intégré dans son calcul pour la première fois, celui du toucher. Ca changeait tout. Tout.
Nathanaël se rendit également compte, par ce second regard, de la terrible sensualité de ce dessin. Le regard d’Antarès, qui dégageait une multitude d’émotions différentes tout en gardant une harmonie troublante, ses lèvres que l’on devinait humides, un peu plus foncées que d’ordinaire à cause d’un récent baiser et très subtilement entrouvertes dans un soupir essoufflé, ses cheveux ruisselants d’eau sur la peau nue de son buste, qui laissait deviner un corps extrêmement androgyne, donnant tout son mystère à l’œuvre, et enfin sa position elle-même, de profil, le dos plaqué contre un mur humide et probablement froid, le visage de face, offert à l’observateur du dessin, une main contre ce même mur, à peu près au niveau de son visage. L’arrière-plan était assez incertain, n’offrait pas vraiment de détails, mais l’ambiance générale ne laissait aucun doute sur le lieu dans lequel se trouvait cet être sensuel et intriguant, ce qui ajoutait encore plus d’intrigue et de sensualité à l’ensemble.
Mais surtout, ledit ensemble en dévoilait probablement autant sur l’artiste que sur le modèle, si ce n’est plus, et c’était là tout le problème.
Nate réalisa en jetant un coup d’œil aux autres dessins qu’il avait faits récemment qu’ils tournaient tous plus au moins autour de ce sujet. Il s’était laissé guider par ses émotions en dessinant. Est-ce que… devait-il finalement admettre qu’il était vraiment attiré par Antarès ? Si l’on regardait ses esquisses, alors oui.
Bon, alors il était temps d’arrêter de l’éviter…
Nate se laissa tomber sur son lit et prit son portable. Il hésita un instant, mais sélectionna finalement Antarès dans son répertoire.

- Je te dérange ?

Dire que tout était parti d’un simple baiser.

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Nathanaël Von Arlex le Mar 5 Fév - 21:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 20
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: It started out with a kiss, how did it end up like this ? It was only a kiss... [Duc(hesse) :} ]   Jeu 24 Jan - 20:13

Samedi après-midi. Affalé sur son lit, Antarès cherchait désespérément l'inspiration, lui qui d'habitude avait l'imagination si fertile. Quoiqu'il n'était en fait pas totalement affalé, il était plutôt allongé dans une position assez improbable, avec les pieds contre le mur et le visage en direction du plafond, les bras totalement étendus sur le reste du lit. Il ne fixait rien de particulier, mais en tout cas, il le fixait d'un air tout à fait perplexe. A vrai dire, l'avantage des samedis après-midis était que son camarade de chambre était rarement présent, ce qui lui permettait de faire à peu près ce dont il avait envie, dont réfléchir dans des positions complexes et élaborées pendant des heures et des heures comme bon lui semblait. En général, il philosophait, ou bien il faisait des maths ou d'autres devoirs, mais rarement il lui était arrivé de réfléchir autant à propos d'un dessin, non, franchement, aujourd'hui ne devait pas être sa journée. A vrai dire, il avait beaucoup de mal à se concentrer là-dessus, à chaque fois qu'il arrivait à une idée en particulier, son cerveau partait sur un sujet totalement autre, tel que "tiens j'ai Knockin' on heaven's door dans la tête" ou encore "les raviolis de ce midi étaient plutôt bons, ça change un peu du poisson pané - frites de tous les samedis", soit des choses qui ne l'avançaient à absolument rien.

Toujours était-il que depuis qu'il était revenu de la cantine ce midi, jusqu'à maintenant à environ dix-sept heures, il n'avait pas quitté sa chambre et ses tortures intenses de l'esprit. Représenter Nate dans la salle de bains des baroques. Bordel, qu'est-ce qu'il y avait de si compliqué à ce sujet ? Il connaissait assez Nathanaël pour faire un portrait de lui qui lui correspondrait, du moins il le pensait, et quelques jours auparavant il avait assez d'inspiration pour faire au moins une bonne dizaine de tableaux. Bah, Antarès pouvait supposer qu'il n'était tout simplement pas d'humeur aujourd'hui, ou alors qu'il était un peu fatigué, ou qu'il avait une légère baisse de tension. Il n'avait même pas réussi à faire une simple esquisse ou un petit croquis rapide, alors qu'il en avait pondu une bonne quinzaine seulement hier, et même s'il se forçait à poser son crayon sur sa feuille. Ca ne sortait pas. Y'a des jours comme ça.

Bon, il était peut-être temps d'arrêter de se contorsionner et de faire une pause.

Antarès fit bouillir de l'eau dans sa super bouilloire électrique moulinex achetée avec les points s'miles casino, alors qu'il sortait son sempiternel sachet de thé aux fruits rouges. Ca l'aidait en général à synchroniser ses différentes idées dans sa tête, et en même temps ça le réchauffait un peu, lui qui avait très souvent les mains gelées, été comme hiver. Et suivant l'heure de la journée, soit ça l'aidait à s'endormir, soit ça lui redonnait un petit coup d'énergie, du moins juste assez pour une heure ou deux. Non, décidément, il aimait le thé aux fruits rouges.

Alors qu'il entamait à peine sa tasse, ô miracle, il entendit son téléphone sonner. Maintenant, il fallait le trouver parmi toutes les affaires entassées dans son coin personnel, affaires qui contenaient son sac de cours, d'autres sacs inutiles et sa pochette à dessins. A moins qu'il soit dans son manteau, ce qui était hautement improbable car le bruit ne venait sûrement pas de l'autre bout de la pièce. Il se mit donc à farfouiller entre les sacs plastiques, et seigneur dieu, il trouva son portable et décrocha avant que la dernière sonnerie fatidique ne retentisse. C'était Nate. Et non, bien sûr que non, il ne le dérangeait pas.

A vrai dire, peut-être qu'éventuellement, Antarès aurait aimé qu'il l'appelle un peu plus tôt, mais il avait préféré être patient et l'attendre un peu. Il fallait bien qu'il prenne son temps, après tout, ce qu'il s'était passé il y a une semaine était sûrement très inhabituel dans son train de vie, et il avait dû être assez perturbé. Lui aussi, de son côté, avait un peu réfléchi à la question. Par politesse, et pour le mettre au courant que si jamais il agissait bizarrement avec lui, c'était normal, il avait fait sa déclaration à son professeur de mathématiques, qui comme prévu l'évitait un peu maintenant. Bah.

"Tu voudrais qu'on se rejoigne ? " Entre deux gorgées de thé, naturellement.

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: It started out with a kiss, how did it end up like this ? It was only a kiss... [Duc(hesse) :} ]   Dim 27 Jan - 17:11

Entendre la voix d’Antarès fit un drôle d’effet à Nate – il est probablement utile de préciser ici que ce dernier n’est déjà pas très à l’aise au téléphone, ce qui ajoute de l’embarras à la situation… bref, passons. Se rejoindre, donc. Nathanaël sentit tout à coup sa motivation l’abandonner et il faillit répondre « non, oublie » avant de raccrocher. Il s’en empêcha, parce qu’il fallait vraiment qu’il voit Antarès. Déjà pour parler de leur travail, qu’ils devaient rendre dans deux semaines, mais aussi pour parler d’eux deux, car cela s’imposait comme une nécessité.
Se rejoindre. L’instinct de préservation suggéra un lieu public, avec du monde et aucune intimité, mais cette proposition fut rejetée par tous les autres députés puisque Nate avait au contraire besoin de calme pour se concentrer correctement. L’adolescent songea à inviter Antarès dans sa chambre, puisqu’il envisageait l’éventualité de lui montrer son dessin – c’était légitime, il ne pouvait pas rendre un truc pareil au professeur sans l’accord du modèle – mais l’idée de ce qui pourrait se passer s’ils se trouvaient seuls dans sa chambre affola légèrement le cœur malmené de Nathanaël. La salle de bain sembla donc la solution la plus logique, puisqu’elle était normalement vide à cette heure de la journée.

- Dans la salle de bain d’ici cinq minutes ?

Nate se rendit compte qu’un assez long silence avait précédé sa réponse, et il s’agaça intérieurement de son incapacité à être plus détendu, à se poser moins de questions. Il ne savait vraiment pas ce qu’il voulait, ce qu’il ressentait, ce qu’il devait penser des dessins qu’il avait faits… Non vraiment, il se sentait complètement largué, au sujet d’Antarès. Certes, il était mal à l’aise avec lui, et pourtant il était contraint de reconnaitre que les sensations provoquées par son contact étaient incroyablement étourdissantes, au point de lui faire faire des dessins complètement troublants tant ils étaient différents de ce qu’il avait l’habitude de faire… Ah, c’était frustrant : cela faisait plus d’une semaine qu’il était coupé du monde, renfermé dans ses dessins et sa réflexion, et pourtant il avait la sensation de ne pas avoir progressé. Il se sentait toujours aussi troublé et confus, si ce n’est plus maintenant qu’il se penchait un peu sur ce qu’il avait dessiné.
Bref. Ils verraient tout ça tous les deux. Nate raccrocha et soupira, avant de partir en quête de ses chaussures – quoique la tentation d’y aller pieds nus fût grande. Il se sentait étrangement déchiré entre une peur étrange qui lui nouait le ventre, et, il fallait l’avouer, un certain désir de revoir Antarès en chair et en os – car il avait bien assez pensé à lui depuis la dernière fois.
Ah, voilà, ses chaussures. D’un autre côté la salle de bain n’était vraiment pas loin, il n’avait pas besoin de chaussures… Bon, faut se décider quand même à un moment donné. Pas de chaussures, c’est plus simple. Allez, maintenant tu prends ta clé et tu te bouges les fesses, c’est pas le moment de flancher.
Nathanaël fourra son crayon fétiche dans sa poche, inspira profondément puis quitta son cher havre de paix, direction la salle de bain – qui décidément ne serait jamais plus la même à ses yeux.

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 20
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: It started out with a kiss, how did it end up like this ? It was only a kiss... [Duc(hesse) :} ]   Sam 2 Fév - 19:07

Grand blanc, Nathanaël ne répondait pas. A vrai dire pendant un instant, Antarès se demandait s'il avait raccroché, ou quelque chose comme ça. Puis il entendit sa voix de nouveau. Il était nerveux, c'était pour ça qu'il avait mis un temps avant de parler ? A vrai dire, il avait des raisons d'être embarrassé, vu ce qu'il s'était passé la dernière fois qu'ils s'étaient vus. Mais de toutes façons, s'il l'appelait, c'était pour fixer un rendez-vous, n'est-ce pas ? Il n'aurait pas de raison particulière, autrement, enfin il n'était pas du genre à sortir son téléphone et valider le premier contact qui venait histoire de lui raconter un peu sa vie. Eeenfin, c'était confirmé, maintenant, dans la salle de bains dans cinq minutes.

Dans cinq minutes. Antarès ne savait pas trop si ça lui laisserait le temps de finir sa tasse de thé qu'il avait à peine entamée... Bah, au pire, il pourrait toujours l'amener là-bas et la poser sur le rebord d'un lavabo une fois qu'elle serait finie, ou alors sur le banc, c'était la même chose. Il prit encore une gorgée du liquide chaud, qui était bien agréable en ce temps de fin d'automne. Il fallait qu'il se prépare à partir. Qu'est-ce qu'il allait prendre, en dehors de son thé aux fruits rouges ? Un crayon, un carnet de croquis, au cas où ? Même s'il n'avait aucune inspiration pour dessiner, ça pouvait toujours lui être utile, peut-être que l'envie lui reprendrait. Ensuite ? Est-ce qu'il s'habillerait mieux et plus chaudement que sa simple chemise à moitié ouverte sur le devant ? Pourquoi il pensait à se faire "beau", au fait ? Ce n'était absolument pas un rendez-vous galant, et puis de toutes façons c'était ce qu'il portait d'habitude.

Arrivée devant la porte de la salle de bains, tasse de thé encore à moitié pleine (comme prévu) à la main, carnet sous le bras. Antarès ne savait pas si son partenaire était déjà arrivé ou non, alors juste au cas où, il arrangea un peu ses cheveux et sa chemi... Quoi ? Mais pourquoi il faisait encore ça, ça le gênait tant que ça d'apparaître un peu "débraillé" devant Nathanaël ? C'est vrai qu'il était un tant soit peu attiré par lui, mais là ça frisait le ridicule, il n'allait tout de même pas devenir superficiel pour si peu... Si ?

Il poussa la porte avec un petit haut le coeur. Encore personne.

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: It started out with a kiss, how did it end up like this ? It was only a kiss... [Duc(hesse) :} ]   Dim 3 Fév - 17:12

Lorsqu’il arriva devant la porte close de la salle de bain, Nate marqua un temps d’arrêt. Il ne savait pas vraiment ce qu’il était supposé faire une fois face à Antarès, de quoi lui parler, et encore moins ce que ferait son binôme lui-même. Bon, il fallait qu’il se ressaisisse. Ils allaient discuter calmement, peut-être travailler pour leur projet, et si le fameux sujet qui titillait Nathanaël depuis un bout de temps venait sur le tapis, alors soit, ils en parleraient. De toute façon, c’était le blond lui-même qui avait proposé à Antarès de se voir cet après-midi, alors autant assumer.
Nate souffla un instant, pour détendre son visage et reprendre son expression d’impeccable neutralité, puis il ouvrit la porte.
Antarès était déjà à l’intérieur. Depuis peu, visiblement, puisqu’il était encore debout au milieu de la pièce. Une tasse de thé à la main, son carnet de croquis sous le bras, sa chemise délicatement ouverte sur son torse pâle… Nate resta immobile un instant, étrangement perturbé par la vision de son partenaire de travail. Pourtant, le jeune homme se ressaisit assez rapidement et referma la porte derrière lui, sans se défaire de son masque de neutralité.

- Bonjour Antarès.

Puis il s’avança dans la pièce et vint s’asseoir sur le banc, mais cette fois-ci au bout de celui-ci, côté jacuzzi : varions les plaisirs, que diable. Ce faisant, il fit d’ailleurs preuve d’une certaine nonchalance qui le surprit lui-même : pas de regard embarrassé ni de position trop raide. Sa main se dirigea tout naturellement vers la poche de son jeans, dont il sortit son crayon fétiche afin de le faire tourner dans ses doigts : cela lui donnait quelque chose à regarder, autre que le rouquin.

- J’ai fini mon dessin. Mais si tu as besoin que je te serve de modèle, je suis toujours d’accord.

Voilà, c’est dit, bravo Nathanaël, c’est bien, félicitations.

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Nathanaël Von Arlex le Dim 10 Fév - 19:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 20
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: It started out with a kiss, how did it end up like this ? It was only a kiss... [Duc(hesse) :} ]   Sam 9 Fév - 16:24

La porte s'ouvrit, et Antarès espéra secrètement que ce n'était pas quelqu'un qui venait simplement se laver les mains ou prendre une douche. Ce n'était pas le cas, c'était tout simplement Nate qui venait d'arriver, et tant mieux d'ailleurs, parce que dans ce cas ils seraient seuls. Depuis quand est-ce qu'il espérait qu'ils restent seuls ? Ce n'était pas comme s'ils étaient à une espèce de rendez-vous amoureux un peu glauque (une salle de bains comme lieu... pas très romantique tout ça), ils allaient tout simplement parler du projet d'arts plastiques. Nathanaël n'avait de toutes façons pas l'air d'être perturbé plus que ça par leur nouvelle rencontre, du moins c'était ce qu'affichait son visage totalement neutre. Il partit directement s'asseoir sur le banc, après avoir marqué un temps et l'avoir salué d'un simple "bonjour Antarès", mais efficace.

"Bonjour."

Apparemment, il avait fini son dessin. Bien, c'était une bonne chose, lui au moins avait réussi à respecter les délais, contrairement à Antarès qui plus ça allait, plus se disait que ça allait être assez difficile de rendre quoi que ce soit. Bah, peut-être que ce n'était qu'une petite période difficile pour son imagination malmenée, et que ça irait mieux après. Dans tous les cas, Nate se disait toujours prêt à lui servir de modèle, alors il ne voyait pas pourquoi ça changerait plus tard. Sauf, bien sûr s'il se passait des choses étranges entre temps... Mais, ils allaient éviter, n'est-ce pas ? Oui, ils allaient éviter, et surtout Antarès allait arrêter de penser à ce genre de choses dans ce genre de moments.

"Ca te dérangerait de me le montrer ? Sauf si tu préfères garder ça secret jusqu'au jour J, bien entendu... "

Ah, Anti, petit curieux. Il but un peu de son thé, puis se dit que ce n'était peut-être pas très poli de se restaurer comme ça sous son nez sans lui en proposer.

"Au fait, tu en veux un peu ? "

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: It started out with a kiss, how did it end up like this ? It was only a kiss... [Duc(hesse) :} ]   Dim 10 Fév - 19:38

La curiosité d’Antarès déstabilisa légèrement Nate. Pourtant, il s’y attendait ; il était tout naturel de la part de son partenaire de vouloir voir le résultat, étant donné qu’il en était au cœur. Mais même en s’étant préparé à cette très forte éventualité, Nathanaël ne put retenir un petit frémissement, et il dut se faire violence pour ne pas baisser les yeux. Peut-être qu’au fond de lui subsistait une faible lueur d’espoir à laquelle il s’était raccroché désespérément. Seigneur, il aurait tellement aimé entendre quelque chose du genre « ok, je te fais confiance pour ton dessin, je me fiche de le voir ou non. »
Mais ça aurait été trop facile. Nate, depuis quand aimes-tu la facilité ?
Antarès but tranquillement une gorgée de thé. Il n’avait pas l’air spécialement perturbé par ce qui s’était passé la dernière fois, ou alors il cachait bien son jeu. Quoique, non, il ne devait vraiment pas être perturbé. Depuis le jour où ils s’étaient rencontrés, le rouquin avait montré plusieurs fois à quel point il était à l’aise, enfin du moins en comparaison à Nathanaël, dans ce genre de domaine. Il n’était pas pudique, plutôt séducteur… Et il parlait tellement facilement. Les mots qu’il avait murmurés à l’oreille du blond lors de leur rendez-vous nocturne revinrent en mémoire au jeune homme, accentuant un peu plus son trouble. L’adolescent fut tiré de ses songes par la voix de son partenaire de travail, qui lui proposait du thé.

- Non merci, répondit-il du ton calme et neutre qui lui était propre et qu’il avait pourtant tellement de mal à garder lorsqu’il s’adressait à Antarès.

Le dessin, donc. Là était le sujet, ne l’oublions pas.

- Je… pense qu’il vaut mieux que tu le voies. C’est euh… Assez particulier. Comme tu es le principal concerné je comprendrais que tu veuilles que je le refasse.

Tu comprendrais, mais tu serais désespéré parce que tu n’as rien réussi à faire d’autre parce que ce type te fascine et t’obsède. Nathanaël inspira profondément, recomposant son expression faciale qui avait perdu un peu – beaucoup – d’assurance à mesure que les mots émanaient de sa bouche, de plus en plus faiblement d’ailleurs, comme si quelqu’un s’était amusé à baisser le son au fur et à mesure qu’il parlait. Il observa un instant son crayon, qu’il n’avait pas cessé de faire tourner entre ses doigts, puis le rangea dans sa poche et leva les yeux afin de les plonger dans les dorures de ceux d’Antarès.
Il avait vraiment des yeux incroyables.

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 20
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: It started out with a kiss, how did it end up like this ? It was only a kiss... [Duc(hesse) :} ]   Lun 11 Fév - 11:16

Bon, eh bien il ne voulait pas de thé, ça en ferait plus pour Antarès. Peut-être que Nate n'était pas un amateur de boissons chaudes. Ou peut-être aussi qu'il était comme tout le monde et que c'était Antarès qui aimait un peu trop le thé aux fruits rouges, aussi. Oui, ça devait être ça. Aujourd'hui, il n'y a plus que les hipsters qui boient du thé. Quoi, Antarès serait un hipster ? Allons donc, tant de découvertes si palpitantes en une seule journée, on y allait fort ! Techniquement, il n'aimait pas spécialement la connotation du "hipster", qui pouvait être hautain et se croire un peu mieux que le reste de la planète, mais dans le sens pur du terme, dans le sens "personne qui ne fait pas grand chose comme tout le monde et qui ne suit pas spécialement les modes vestimentaires ou comportementales", alors oui, effectivement, on pouvait le considérer comme tel.

Oui, encore une autre réflexion inutile qui lui évitait de penser à des choses auxquelles il n'avait pas spécialement envie de penser.

Mais, revenons-en au sujet principal, qui tout naturellement était le dessin terminé de Nathanaël, qui apparemment acceptait qu'Antarès le voie. Enfin, acceptait... C'était assez intéressant, la façon dont il lui avait dit, on aurait dit que quelque chose le gênait, comme si ce dessin était embarrassant. Peut-être qu'il l'était, qui sait ? Il avait bien parlé de quelque chose de "particulier". Toujours était-il qu'il semblait lui causer bien des problèmes psychologiques, ce qui attisait encore un peu plus sa curiosité. Après cette courte période de malaise plutôt visible, il fit mine de se ressaisir, comme si rien ne s'était passé, et releva les yeux dans ceux d'Antarès. Aaah, il avait hâte de le voir, ce fameux dessin, il dut d'ailleurs retenir au dernier moment un léger sourire amusé, qui pouvait d'ailleurs se réfléter dans son regard. Bah, tant pis. Il serait moins inexpressif que d'habitude pendant quelques secondes.

"Quand tu voudras. Il est dans ta chambre, n'est-ce pas ? "

Ah. Non. Aaah non non non, pas la chambre. Peut-être qu'il avait dit ça sans vraiment y réfléchir plus de deux secondes, mais rien que cette idée fit naître tout un tas de choses inconsidérées dans son pauvre esprit perverti. Et peut-être que ça allait produire le même effet chez Nathanaël, alors autant se rattraper tout de suite...

"J- euh, enfin... Si tu veux... "

Ah bah oui, super.

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: It started out with a kiss, how did it end up like this ? It was only a kiss... [Duc(hesse) :} ]   Ven 15 Fév - 19:45

Nathanaël était plongé dans la contemplation des yeux d’Antarès. Cette couleur dorée, chaude et brillante, cette sorte d’intensité captivante, presque invisible pour qui ne sait pas regarder, seule preuve du potentiel d’expressivité de ce jeune homme qui restait bien souvent impassible. Nate se rendit compte que son espèce de fascination discrète lui avait fait oublier durant quelques temps le malaise auquel il était en proie quelques secondes plus tôt. Son goût pour l’observation le sauvait de l’embarras, pour le coup.
Une petite lueur d’amusement se refléta un instant dans le regard du rouquin, sans que cela ne se répercute sur son visage. Nathanaël faillit sourire à son tour, mais il n’en fit finalement rien : sourire parce qu’il avait eu l’immense satisfaction de voir une petite lueur amusée illuminer le fascinant regard d’Antarès, ça semblait tellement absurde ! Et pourtant, pourtant… L’adolescent réalisa soudain que le regard de son partenaire lui avait manqué, pendant tout ce temps passé à l’éviter. Mais pourquoi… Enfin, c’était stupide, il avait passé son temps à dessiner ces yeux qui le hantaient presque, comment pouvait-il ne serait-ce que songer à un manque ?
Bref, donc, le dessin. Bizarrement, lorsque son binôme répondit, Nate le sentait apaisé. Se concentrer sur un sujet purement physique et artistique lui avait remis les idées en place, et ses bons vieux codes/réflexes étaient revenus tout naturellement – à savoir respirer calmement et fermer son visage à toute expression afin de se concentrer sur l’essentiel : Antarès. Oui, le dessin était dans sa chambre. Oui, il envisageait de laisser son partenaire de travail pénétrer son antre, chose accordée uniquement à une élite très restreinte de personnes et sous contrôle de l’hôte.

- J- euh, enfin... Si tu veux...

C’était justement vers ce sujet que les pensées de Nate étaient en train de se diriger au moment où le rouquin bafouilla ces quelques mots très significatifs de ce qu’il avait probablement en tête. Hum. Il est vrai que la dernière fois qu’Antarès lui avait demandé d’aller dans sa chambre, ça n’avait à priori aucun but artistique… Si cette pensée affola quelques papillons qui avaient eu l’idée saugrenue de venir loger dans l’estomac de l’adolescent, cela ne perturba nullement son expression faciale, ce qui le rassura. Ah, cette douce et naturelle sérénité lui avait manqué ces derniers temps.

- Tout à l’heure, si tu veux, répondit-il d’un ton à l’image de cette sérénité, qui contrastait assez fortement avec la précipitation du balbutiement de son interlocuteur – bien entendu, sans détacher son regard du sien ne serait-ce qu’un bref instant.

Bon, le problème de la nature de sa relation avec Antarès n’était pas réglé, loin de là, mais au moins le malaise était peut-être un peu en train, sinon de disparaitre, de se réduire notablement. SAUF QUE, quand même, Nate était en train de réaliser que son temps de préparation psychologique à l’idée de montrer ce fameux dessin ET d’inviter le rouquin dans son territoire était plus que compté… Stress.

- Quand veux-tu peindre ? interrogea-t-il, d’un ton neutre mais un peu trop précipité.

Parce qu’il y avait cette histoire de modèle, aussi. Au moins, cela retardait l’échéance de la présentation du dessin à son partenaire, et dans le même temps la plus ou moins nécessité d’aborder le fameux sujet qui semblait un peu tabou.
La lâcheté tenta de séduire Nathanaël, lui proposant de laisser cette histoire dans la catégorie des tabous et de continuer à éviter le sujet ; et même s’il hésita réellement, il se résolut pourtant à faire taire cette lâcheté : s’il avait eu le courage de proposer ce rendez-vous à Antarès, c’était justement pour régler toutes les problématiques qui le concernaient. D’ailleurs, montrer ce dessin serait un peu comme une manière d’aborder la question de leur relation.
Ah, rien que d’y penser, son rythme cardiaque perdait sa légendaire stabilité.

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 20
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: It started out with a kiss, how did it end up like this ? It was only a kiss... [Duc(hesse) :} ]   Dim 17 Fév - 15:00

Nathanaël semblait être redevenu bien calme depuis tout à l'heure, ce qui était au final une plutôt bonne chose. On ne pouvait pas tout à fait en dire autant d'Antarès, qui plus ça allait, plus se sentait embarrassé. C'était un peu comme si quelqu'un s'était amusé à inverser leurs rôles, et même si ça pouvait sembler plutôt marrant, comme idée, au départ, ça ne l'était pas forcément sur le terrain. Antarès était persuadé au début qu'il était tout à fait à l'aise compte tenu de la situation, et peu à peu il se rendait que non, c'était même plutôt gênant, de se revoir comme ça après un peu plus d'une semaine en ayant laissé en suspens une invitation à coucher ensemble, alors qu'ils auraient pu trouver une façon un peu plus "normale" de terminer un rendez-vous. Enfin. On pouvait toujours se dire que c'était dans le feu de l'action, et que de toutes façons, c'était le passé, n'est-ce pas ? N'est-ce pas. Alors pourquoi est-ce que c'était si dérangeant ?

Tout à l'heure. Bien. Ca leur laissait peut-être le temps de passer à autre chose, enfin, surtout à Antarès qui finalement en avait bien plus besoin que Nathanaël, pour le moment. Donc, allons-y, passons à quelque chose d'autre : il avait accepté de le laisser entrer dans sa chambre, et tel qu'il l'avait compris, ce n'était pas chose facile. Et ça voulait aussi dire qu'il avait peut-être passé le cap de "si Antarès rentre dans ma chambre, il va me violer j'en suis sûr", ce qui, ça non plus, n'était pas si mal, parce que de toutes façons il n'avait jamais eu la moindre idée de le violer, ni de s'introduire dans sa chambre sans son autorisation d'ailleurs, enfin bref. Ah, et puis, quand il voulait peindre ? Allez, ressaisis-toi, redeviens inexpressif et vire le rouge de tes joues.

"Peut-être pas aujourd'hui, j'ai une grande perte d'inspiration. Un autre jour sûrement, sauf si ça revient entre temps. Désolé. "

Il n'avait même pas réussi à faire un seul petit croquis, alors peindre ? Non, ce n'était même pas la peine d'y penser. Antarès profita du fait qu'il avait une tasse à la main pour se cacher derrière quelques secondes (aaah, le prétexte de boire du thé), histoire de reprendre ses esprits comme il se devait. Allez, ce n'était pas si difficile que ça, si ? D'autant plus que c'était lui qui s'y connaissait en relations amoureuses. Enfin... S'y connaissait... Tout est relatif, naturellement, mais il était le plus expérimenté, alors ça n'était pas supposé représenter un quelconque problème pour lui. Si ? Allez. Voilà. Détends-toi, tout va bien se passer. Prends une grande inspiration, et pense à des choses plaisantes. Ah, voilà, il avait retrouvé un peu plus d'assurance, comme quoi ce n'était vraiment pas la peine de s'inquiéter pour si peu de choses.

"On peut faire ce que tu veux, en attendant. "

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: It started out with a kiss, how did it end up like this ? It was only a kiss... [Duc(hesse) :} ]   Dim 17 Fév - 17:56

Antarès avait viré au rouge, comme si Nathanaël et lui avaient inversé les rôles, chose assez fascinante. Nate, qui pourtant se trompait rarement sur les gens, aurait pensé que son partenaire serait plus assuré que cela, c’est pourquoi cette réaction était plutôt étonnante de sa part. Enfin bref, passons. Une chute d’inspiration ? Ça arrive à tout le monde. En fait, c’était un petit peu rassurant : ça faisait un sujet de moins à se préoccuper. Rappelons tout de même que le blond n’avait jamais servi de modèle à qui que ce soit, et les méthodes d’Antarès semblaient assez peu conventionnelles, de ce qu’il en avait vu.
Après une gorgée de thé et quelques secondes de silence, Antarès retrouva néanmoins son assurance, ou du moins en façade. Nate réfléchit un instant à ce qu’il voulait faire. Il n’avait pas d’idée particulière en tête, à vrai dire. Que peuvent bien faire deux jeunes hommes seuls dans une salle de bains un samedi après-midi ? Oh. Tourné comme ça… Ou alors, c’était lui qui avait l’esprit mal tourné. Arg. Non, ne rougis pas. Non. Non. Non… Si.

- Et que veux-tu, toi ?

Eeeeh merde. La réplique avait fusé toute seule, sans le consentement de la majorité des députés. Enfin, pas tout à fait. Disons plutôt qu’à la base, il avait dit ça sans arrière-pensée, dans le sens le plus pur du terme. Sauf qu’en entendant ses propres mots, Nathanaël s’était rendu compte qu’Antarès pourrait – et c’était d’ailleurs plus que probable – penser à une chose à laquelle Nate ne voulait pas penser.
Non, il ne voulait pas penser au fait qu’ils étaient seuls, il ne voulait pas penser au fait qu’il avait en mémoire la douce sensation procurée par ses lèvres d’Antarès sur les siennes, il ne voulait pas penser à l’incertitude de son degré d’attirance pour lui, il ne voulait pas penser à clarifier au plus vite leur relation.
Et pourtant.
Pourtant.

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 20
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: It started out with a kiss, how did it end up like this ? It was only a kiss... [Duc(hesse) :} ]   Dim 17 Fév - 19:08

Ah, la balance s'était encore inversée, maintenant qu'Antarès allait un petit peu mieux, c'était à Nathanaël de rougir. De rougir à quel sujet, au juste, parce qu'il avait mal interprété le "on peut faire ce que tu veux" ? D'un côté, vu leur actuelle relation très ambiguë, on pouvait très facilement penser à tout et n'importe quoi, voire surtout n'importe quoi. Bon, eh bien maintenant plus aucune histoire d'équilibre, ou de rôles, ils étaient tous les deux embarrassés, à cause de leurs deux esprits totalement pervertis, sûrement. D'ailleurs... Nate avait un esprit perverti ? Eh bien, apparemment, maintenant oui. Et Antarès, qu'est-ce qu'il voulait, lui ? Lui sauter dessus, assurément. Lâcher cette fichue tasse, se jeter sur le banc avec lui, et se laisser aller à ses lèvres comme si c'était quelque chose de normal. Mais, il évita de le faire, histoire de ne pas envenimer les choses.

"Arrêter de tourner autour du pot, peut-être... "

Bah oui tiens, ça serait peut-être une bonne idée. Il fallait qu'ils en viennent au fait, au lieu de trouver des sous-entendus inexistants dans des phrases tout à fait innocentes, ou d'êtres gênés au moindre regard un peu soutenu (enfin, c'était surtout le cas d'Antarès, pour le moment). Surtout qu'apparemment, ils avaient tous les deux ce sujet en tête, et qu'ils n'en finissaient pas de le repousser. Antarès but encore un peu de thé pour se donner force et courage (enfin... façon de parler) et partit s'asseoir à côté de Nathanaël, mais pas trop près non plus, histoire de ne pas forcer quoi que ce soit, ou le mettre un peu plus mal à l'aise qu'il ne l'était déjà, ce qui serait plutôt regrettable compte tenu de la petite discussion qu'ils allaient finir par avoir. Il avala sa salive, tentant d'oublier la sensation étrange qu'il avait dans l'estomac.

"J'ai... J'ai réfléchi. Enfin.. "

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: It started out with a kiss, how did it end up like this ? It was only a kiss... [Duc(hesse) :} ]   Mar 19 Fév - 21:19

Arrêter de tourner autour du pot, oui, c’était sans doute la meilleure chose à faire. Le cœur de Nate se mit à battre un peu plus fort lorsqu’Antarès s’approcha du banc pour venir s’asseoir près – mais pas trop, d’ailleurs il lui en était reconnaissant – de lui. Les députés commencèrent à émettre des suppositions sur la suite des évènements, mais le pragmatisme coupa court à leur conversation en mettant en évidence le fait qu’ils seraient vite fixés, puisqu’enfin les deux protagonistes de cette délicate histoire allaient mettre les points sur les i. Enfin, à priori. Courage Nate, respire, regarde-le dans les yeux, ça ira mieux.
Oui, le contact oculaire. S’ils étaient côte à côte, cela risquait de poser problème. Alors que certaines personnes supportent difficilement de soutenir un regard assez longtemps, c’était pour le blond une chose essentielle, comme on le sait déjà. Se perdre au fin fond de l’âme de son interlocuteur pour comprendre toutes les facettes de son discours, il n’y a bien qu’avec les yeux qu’on peut y parvenir. C’est donc pour cette raison que Nate passa une jambe par-dessus le banc pour pouvoir plonger ses pupilles dans celles d’Antarès sans se tordre le cou, répondant au passage par un regard interrogateur à sa dernière réplique, de manière à l’inviter à continuer – eh oui, Nathanaël était en mode « économie de mots ».
Il ne pouvait pas vraiment cacher le fait qu’il appréhendait un peu les explications de son interlocuteur. Il pouvait dissimuler ses sentiments autant qu’il le voulait, les battements saccadés de son cœur et cette petite boule dans son ventre provoquaient un léger rougissement de ses pommettes, contre lequel il ne pouvait rien faire. Et même pour ce qui était de cacher ses sentiments, maîtriser son regard dans une situation pareille n’était pas si simple que ça.
Et qu’appréhendait-il, au fait ? Que ne voulait-il pas entendre ? Une déclaration d’amour ? Une déclaration de non-amour ? Un « c’est compliqué » ? Il ne savait pas. Il ne voulait pas savoir. Il n’avait pas le temps de réfléchir à ça, il fallait qu’il se concentre sur le présent, sur le visage de son binôme, sur ses paroles à venir, si elles venaient.
Mais quand même… Antarès était… Artistiquement… Très…
Nathanaël, concentration.

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 20
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: It started out with a kiss, how did it end up like this ? It was only a kiss... [Duc(hesse) :} ]   Mar 19 Fév - 23:02

"Je... "

Maintenant, c'était à Antarès de faire un choix ou non. Nathanaël s'était mis en "position de conversation sérieuse", soit à cheval sur le banc pour pouvoir mieux le regarder dans le fin fond de ses yeux, et il se dit qu'il valait mieux pour lui de faire la même chose s'il voulait éviter de finir avec une vertèbre coincée à la fin de ses explications, qui allaient être très laborieuses. Il posa sa tasse sur le côté, histoire d'éviter d'en renverser maladroitement le contenu de partout comme il serait capable de le faire, et se positionna face à lui, sans le quitter du regard. Ah, ça allait être compliqué.

Ses mots ne venaient pas. Plus il sondait le regard de son... Son... Son partenaire, plus il se rendait compte qu'à part un léger rougissement de son visage, rien ne pouvait indiquer ce qu'il pensait. Il savait qu'il appréhendait quelque chose, c'était obligé, lui qui était si peu à l'aise avec les relations amoureuses ; dans tous les cas le contraire l'aurait fortement étonné. Mais à part ça... Mais à part ça, il lui était totalement impossible de savoir ce qu'il redoutait exactement, ou ce qu'il attendait de lui. Il n'avait aucune idée de ce que Nate ressentait pour lui, s'il était neutre, ou pas du tout. Et puis... Il y avait ce manque évident de préparation préalable. Avec James, c'avait été différent, il avait répété son discours des heures durant devant son miroir, choisissant ses mots avec soin pour troubler au minimum son asocial de professeur de mathématiques, il savait exactement ce qu'il allait dire et à quel moment. Cette fois-ci, tout était différent. Antarès était totalement livré à lui-même, et à son improvisation. Bah. Dans tous les cas, il le savait, l'honnêteté serait de mise. Et puis, quoi qu'il arrive, il était incapable de mentir, alors autant lui dire la vérité, toute la vérité. Après tout, une relation solide se base sur la confiance, et il lui en avait tant accordé, de sa confiance... Tout ce qu'il avait à faire, c'était trouver la bonne manière de s'exprimer.

Et pourtant, il était totalement en galère, accablé par le regard interrogateur de Nathanaël en face de lui, qui sondait son âme. Et aussi par l'horrible sensation qu'à partir de maintenant, tout dépendait de lui.

Ressaisit-toi, Antarès. Ca ne peut pas être si terrible que ça.

"Je crois que c'est plutôt ironique, comme situation. Alors que je te mettais en garde contre ça, c'est moi qui ai fini trop attaché à toi... "

Il laissa s'échapper un rire nerveux, comme pour compenser sa gêne et laisser sortir au moins son idée principale. Puis, il reprit son sérieux et son presque-calme apparent.

"J'ai... Je suis allé parler à James, et... Et au final, comme je le pensais, il m'évite, maintenant. Dans tous les cas, je ne lui ai jamais demandé une relation ou quoi que ce soit, je pense avoir été clair là-dessus. C'était... A titre informatif. Parce que ça serait avec toi que je voudrais vraiment avoir une quelconque relation, s'il y en a une. "

Ah... Il avait craché le morceau, du moins le plus gros. Il se sentait un peu plus libre, maintenant, mais il restait un détail qui le déstabilisait un peu. Juste un tout petit truc de rien du tout... Et aah, comme c'était difficile de le laisser s'échapper... Il fallait qu'il trouve les bons mots, mais lesquels ? Il ne devait pas dire "je crois", ni "il me semble", ni quoi que ce soit qui laisserait exprimer un quelconque doute, parce qu'il n'avait aucun doute.

Ca ne partait pas.

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: It started out with a kiss, how did it end up like this ? It was only a kiss... [Duc(hesse) :} ]   Jeu 21 Fév - 20:00

Un très léger sourire s’esquissa sur les lèvres de Nate, là où Antarès était pris d’un petit rire nerveux, son regard affichant une certaine gêne et une gêne certaine. Oui, en effet, c’était plutôt ironique. Même si au fond, ni l’un ni l’autre n’avaient vraiment respecté cette mise en garde, à aucun moment… Enfin, toujours est-il qu’ils étaient tous deux fautifs, quoique l’emploi du terme « fautifs » fût sans doute quelque peu injustifié. Mais bref, disserter sur l’emploi juste ou injuste d’un mot n’étant pas la chose la plus passionnante à faire, passons.
Nate écouta chaque mot du discours qui suivit, sans lâcher Antarès des yeux. James. James, le fameux « quelqu’un » dont le rouquin était amoureux. Nathanaël s’était beaucoup interrogé sur cette personne, s’était attardé sur la possibilité que ce fût un professeur, sans en avoir pourtant la certitude ni aucune preuve.
Mais au fond, James n’avais aucune importance. Qui qu’il soit, Nate s’en fichait.
Parce que la fin du monologue d’Antarès sonnait comme une sorte de déclaration, et parce qu’il était trop occupé à ressentir les battements puissants et affolés de son pauvre organe cardiaque dans sa cage thoracique pour penser à autre chose qu’à cette fameuse déclaration. Il voulait une relation avec lui. Une relation autre qu’une relation d’amitié, puisque l’amitié est rarement demandée de la sorte, à part sur Internet. Tu as le droit de le dire, tu sais. Oh, le député mystère… Oui, bon, une relation amoureuse.
Amoureuse.
D’amour.
Amour.
Aimer.
D’amour.
M… Mais… Mais… Mais Antarès aimait James, et James n’aimait pas Antarès, et Nate aimait bien Ant… Non, Nate n’aimait personne. Ah, vraiment ? Arg. Peut-être bien que si. Il n’en savait rien. Il ne savait pas à quoi c’était supposé ressembler. Trop de sentiments tourbillonnaient dans son esprit, il n’arrivait pas à faire le tri, à classer les informations, mais surtout à répondre à Antarès. S’il ouvrait la bouche, Nathanaël était à peu près sûr de, au mieux, bafouiller quelque chose de complètement inintelligible.
Il finit par inspirer profondément et par déclarer du plus calmement qu’il le put :

- J’ai réfléchi aussi. Mais je n’arrive pas à l’exprimer avec des mots, alors… Mes dessins seront plus explicites que mes paroles.

Pfiou, gros effort. Il n’y avait décidément qu’Antarès pour perturber autant Nathanaël Von Arlex, ou le sang-froid personnifié. Et là, son sang n’était plus si froid que ça. Un rire nerveux lui échappa à son tour, alors qu’il se relevait du banc et partait s’appuyer contre un lavabo un peu plus loin.

- Antarès, tu me perturbes, annonça-t-il comme on annonce un bulletin météo, en d’autres termes avec un ton bien peu accordé au contenu de sa phrase.

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 20
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: It started out with a kiss, how did it end up like this ? It was only a kiss... [Duc(hesse) :} ]   Sam 23 Fév - 1:17

Nathanaël resta silencieux, et même s'il ne détournait en rien le regard, Antarès pouvait deviner ce qui se passait éventuellement dans sa tête. Peut-être qu'il était surpris ? Non, finalement non, cette espèce de pseudo-déclaration improvisée n'avait rien de particulier qui aurait pu le surprendre, sachant qu'il avait déjà émis la possibilité qu'il veuille aller un peu plus loin auparavant. Alors, ça devait sûrement être qu'il ne savait pas spécialement comment réagir. Est-ce que Nate était au moins sûr de ses sentiments, déjà, pour commencer ? Ah, peut-être que ce n'était même pas le cas, et que c'était d'autant plus nouveau et perturbant pour lui. Et puis il y avait cette dernière possibilité, à laquelle Antarès n'avait pas spécialement envie de réfléchir : et si il le rejetait ? Et si la seule raison pour laquelle il maintenait le silence était parce qu'il réfléchissait à une manière pas trop brutale de lui dire que non, ça ne serait sûrement pas possible ? Ou alors, est-ce qu'il allait finalement éviter la question et se défiler, sans lui donner une quelconque réponse ?

Non, ça ne serait pas le cas. Il rompit enfin le calme de la pièce, ainsi que la tempête dans la tête d'Antarès.

Il n'arrivait pas à l'exprimer avec des mots, mais quoi, au juste ? Ca avait un rapport avec le dessin dont il était question tout à l'heure. Ce dessin qui avait l'air si gênant... Mais pourquoi était-il gênant ? Son embarras à propos de son tableau était forcément lié à leur situation actuelle, maintenant qu'il l'avait mentionné une fois de plus ça ne faisait plus l'ombre d'un doute. Alors, est-ce que Nathanaël partageait ce genre de sentiments ? Vu la façon dont il se comportait... Non, il ne se comportait pas d'une façon particulière finalement, peut-être qu'il se faisait des idées. Cependant... Cependant, il le sentait... Mais comment pouvait-il en être sûr ? Et si il se trompait complètement sur son compte, et si c'était encore et toujours un rejet ? Et pourquoi cette éventualité lui faisait si peur, alors qu'il... Alors que quoi ? Il avait toutes les raisons d'avoir peur, puisque... Puisque quoi donc ? Jusqu'où allait-il encore ramer de cette façon ?

Antarès perturbait Nathanaël.

Bien.

Et il fallait qu'Antarès arrête d'être une poule mouillée.

Bien aussi.

Il prit sa tasse de thé et la but entièrement, pour la finir sans plus attendre, puis la reposa sur le banc. Il fit disparaître la confusion de son esprit, la panique de son regard, le rouge pivoine de ses joues, et se leva.

"J'aimerais voir ce fameux dessin. "

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: It started out with a kiss, how did it end up like this ? It was only a kiss... [Duc(hesse) :} ]   Sam 23 Fév - 12:03

Voir le dessin. Une bouffée de panique fit palpiter le cœur de Nate, comme à chaque fois qu’il s’agissait de dévoiler une ou plusieurs de ses œuvres, en d’autres termes d’ouvrir une parcelle de son jardin secret le plus précieux à un regard étranger. Enfin, peut-être pas à chaque fois. Il avait fait des progrès dans ce domaine, et maintenant il supportait tout à fait que l’on regarde un de ses dessins, s’il donnait son accord pour cela et que le dessin n’avait pas beaucoup de signification particulière pour lui. Or, présentement, le dessin concerné – ou plutôt LES dessins d’ailleurs, puisqu’il y en avait absolument partout dans sa chambre, en vrac sur le sol, étalés sur le bureau, empilés sur le lit –, les dessins, donc, étaient tout sauf anodins pour lui, puisqu’ils étaient le reflet de ce qu’il ressentait au fond de lui et n’arrivait pas à comprendre autrement que par la vision de ces fameuses œuvres.
Mais le temps des doutes, des peurs et de la préparation psychologie était achevé. Il était temps de dévoiler à Antarès le fond de son âme, son intimité profonde, ce trésor qu’il aurait voulu garder pour lui par pure lâcheté. Jamais Nate n’avait été aussi terrifié à l’idée de montrer un/des dessin(s). Il avait toujours peur du jugement de l’observateur, mais là, c’était pire que tout.
Allez, du courage, que diable. Nathanaël se dirigea vers la porte et l’ouvrit en faisant signe à Antarès de passer. Durant tout le trajet pour se rendre à sa chambre, le blond ne put empêcher des pensées paniquées de s’insinuer dans son esprit. Et si Antarès le prenait pour un genre de psychopathe obsédé en voyant tous les dessins ? Et s’il éclatait de rire en trouvant cela ridicule ? Et s’il décidait que finalement, Nate était trop bizarre pour lui, et qu’il ne voulait plus… avoir de relation avec lui ?
Stop.
Ils étaient là, devant la porte. Il ne lui restait plus qu’à mettre la clé dans la serrure et à l’ouvrir, et ensuite plus rien ne serait comme avant. Durant un fol instant, l’adolescent envisagea d’entrer sans Antarès et de ranger un peu tout son bordel pour ne laisser que le dessin principal, qui était déjà une bien grande source de peur. Mais non, il avait décidé d’être honnête, il voulait que le rouquin sache tout.
Parce que bon, quand même, autant l’avouer, il l’aimait bien. Vraiment bien. Même s’il n’avait jamais rencontré quelqu’un d’aussi perturbant, il appréciait sa présence, il était fasciné par son regard, et surtout, surtout, il avait vraiment confiance en lui.
Nate expira discrètement et ouvrit enfin l’huis, un peu plus serein. Il avait confiance en Antarès. Tout allait bien se passer.
Ils entrèrent.

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 20
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: It started out with a kiss, how did it end up like this ? It was only a kiss... [Duc(hesse) :} ]   Lun 25 Fév - 1:02

Bon, eh bien maintenant serait moment le plus approprié pour qu'il voie enfin ce dessin, vu qu'apparemment, Nate était d'accord. Du moins on pouvait deviner qu'il était d'accord, vu qu'il était parti directement vers la porte (même si on aurait facilement pu également penser qu'il voulait tout simplement s'enfuir à cause de la requête un peu trop rapide d'Antarès) en l'ayant invité tout de même à le suivre. Et c'est ce qu'il fit : il le suivit jusqu'à sa chambre, qui n'était peut-être pas très éloignée, mais dieu que le trajet fut long. Long parce qu'Antarès ne pouvait pas s'empêcher d'imaginer tout un tas de scénarios possibles une fois qu'ils seraient rentrés dans la pièce, et aussi parce qu'il se demandait vraiment ce qu'il avait bien pu dessiner d'aussi embarrassant, pour que ça décrive d'après lui parfaitement ce qu'il pouvait ressentir pour lui. Et si c'était de la haine, du dégoût ? La gêne viendrait dans ce cas sûrement du fait qu'il n'osait pas lui dire qu'il le détestait, et... Mais pourquoi est-ce qu'il se montait la tête à se point, alors qu'il savait très bien que Nathanaël n'était pas du genre hypocrite ?

Ce dernier marqua un court temps de pause et ouvrit la porte, entrant avec Antarès dans sa chambre. Il n'osa d'abord pas regarder. Puis, comme dans tous les cas il fallait bien qu'il s'y fasse, il accepta de faire un tant soit peu attention à ce qu'il se trouvait autour de lui. Et il se trouvait de partout autour de lui, d'ailleurs. Littéralement. Il pouvait trouver des portraits de lui à chaque endroit où il posait innocemment les yeux. Chaque recoin (visible) de la pièce était tapissé d'esquisses de lui plus ou moins éparpillées, un peu rangées parfois, tout de même en une espèce de désordre ordonné. Ce n'était pas réellement le bazar qui lui faisait bizarre, c'était plutôt le fait qu'il... Qu'il était de partout, et qu'apparemment, Nate avait été totalement obsédé par lui ces derniers temps.

Après, est-ce que ça lui posait réellement un problème ? A vrai dire, plus il essayait de se dire que c'était malsain, plus il trouvait qu'il n'y avait rien de particulier à en penser. Il savait très bien que ce genre de comportement (soit dessiner quelqu'un une bonne centaine de fois sous toutes les coutures) pouvait sembler très étrange, voire parfois totalement pervers, mais il n'arrivait pas à penser de la sorte. Pourquoi ? Parce qu'il faisait presque la même chose de son côté ?.. Ah bah... Ah bah oui, sûrement, tiens. Et qu'est-ce que pouvait penser son partenaire de chambre d'une telle maniaquerie ? Eh bien... Probablement rien, puisque Nathanaël n'avait pas de partenaire de chambre. Il venait de remarquer qu'il n'y avait qu'un seul lit. Ah bon. Passons à autre chose de moins... Moins...

Antarès ne réussit pas à retenir un rougissement significatif de ses joues lorsqu'il posa son regard au hasard sur la grande feuille posée en plein milieu d'un tas d'autres, sur le sol. Alors c'était donc ça, la fameuse oeuvre dérangeante. Tout d'un coup, il comprenait ce qui était si incommodant avec ce dessin. Visiblement, cette dernière petite virée nocturne dans la salle de bains l'avait un peu perturbé... Voire énormément inspiré. Tant mieux pour lui, naturellement, mais maintenant il fallait trouver quelque chose à penser, et arrêter de bugger sur chaque... Petit... Détail vraiment très sensuel... De ce foutu dessin, mais à quoi il pensait au juste, pourquoi est-ce qu'il se laissait absorber de cette façon ? Et pourquoi est-ce qu'il avait envie de lui sauter au cou, et puis tout d'abord, est-ce que ce dessin voulait dire quelque chose de particulier ou est-ce qu'il avait juste posé son crayon sur sa feuille totalement au hasard et s'était débrouillé pour rendre ça pas trop, voire pas du tout moche ?

On se calme. On analyse ça de façon objective, et fissa.

Dans tous les cas, sauf si le tableau comportait de l'ironie (ce dont Antarès doutait fort, étant donné le capital humour-et-jeux-de-mots très restreint de Nathanaël), il n'exprimait certainement pas du rejet. Bien au contraire, le sujet de la pièce (ahem, Antarès, lui-même... ) semblait visiblement... Très attiré par la personne supposée voir la scène, et puis c'était apparemment réciproque, sinon il n'aurait pas été dessiné de cette façon, non, Nathanaël aurait choisi des traits plus durs, moins flatteurs, moins... Evocateurs de ce qu'il pouvait avoir derrière la tête, mais pourquoi est-ce qu'il revenait toujours à une vue subjective ? Aah, il fallait qu'il arrête de fixer ce dessin et qu'il trouve un moyen de s'exprimer sans trop de dégâts. Reprenons un air calme. Voilà. On respire, on regarde droit devant... Non, on ne regarde rien de particulier, parce que quoi qu'on regarderait on tomberait sur un dessin de soi-même, donc on regarde le vague, voilà. Et on récupère son expression dégagée habituelle, c'est bien. Maintenant, on formule un commentaire totalement ob-jec-tif de ce qu'on a eu sous les yeux pendant quelques minutes.

"Je reconnais bien mon côté "amoureux". "

Il n'avait vraiment rien trouvé de mieux que de raconter n'importe quoi. Et voilà, son coeur se remballait.

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: It started out with a kiss, how did it end up like this ? It was only a kiss... [Duc(hesse) :} ]   Lun 25 Fév - 19:26

Nathanaël avait envie de disparaitre sous terre tellement il était gêné. Il se tenait tout près de la porte – qu’il avait refermée sur eux – et observait avec consternation son propre domaine. La quantité de dessins lui semblait complètement démesurée, comme s’ils s’étaient reproduits entre eux pendant son absence. Il en avait vraiment fait tant que ça ? Vraiment ? Oh là là, et Antarès… Il posa le regard sur le rouquin, qui se tenait au milieu de la pièce. A quoi pensait-il ? Il allait prendre Nate pour un gros stalker pervers complètement malsain et partir en courant, c’était certain.
… Peut-être pas tout de suite, en fait. Il venait de remarquer le fameux grand dessin, posé par terre parmi les autres, mais qui s’en distinguait aussi bien par sa taille que par sa qualité. Le cœur de Nate sembla s’arrêter de battre un instant, alors qu’il retenait son souffle en guettant chaque petite réaction d’Antarès. Ce dernier rougit immédiatement, toute son attention se portant sur ce dessin, comme si tous les autres venaient de disparaitre. Il était dans un état de quasi-hypnose absolument fascinante, à vrai dire, à tel point que Nathanaël oublia presque son propre-malaise durant un instant. Pourtant Antarès finit par revenir sur Terre et recomposer son visage – avec effort, visiblement – et le cœur de Nate recommença à battre à lui en transpercer la cage thoracique.

- Je reconnais bien mon côté "amoureux".




Terre appelle Nathanaël. Nathanaël, répondez !

Je répète, Terre appelle Nathanaël ! Nathanaël, à vous.
Ah, euh, oui, donc. Ahem.
Bon, visiblement, notre cher compatriote était victime d’un bug de cerveau. Incident décidément bien trop fréquent en présence d’Antarès, soit dit en passant. Il était fort possible que la couleur de ses joues soit d’ailleurs à présent plus proche du rouge que du blanc. Oui, parce qu’insinuer des sentiments, les montrer dans une œuvre et les formuler à voix haute, c’étaient là trois choses fondamentalement différentes, et donc la réaction liée à chaque forme de déclaration s’en trouvait elle aussi différente. Et comme Nate avait un sérieux problème avec les mots, bah voilà.
Qu’était-il supposé répondre à ça ? Qu’est-ce que ce commentaire était supposé signifier, concrètement ? Est-ce qu’Antarès aimait le dessin ou pas ? Est-ce qu’il était gêné ?
Nathanaël se sentait complètement désemparé face à la situation. Il n’avait jamais reçu de commentaire de ce genre sur une œuvre. La critique était toujours positive ou négative de manière assez claire, ou parfois l’observateur posait une question pour exprimer son incompréhension face à l’œuvre, mais dans tous les cas Nate était capable de comprendre le sens du commentaire. Là, il ne savait même pas ce qu’il devait en penser. Est-ce que ça voulait dire qu’Antarès était vraiment amoureux de lui, ou bien mettait-il en évidence une sorte d’interprétation arbitraire de Nathanaël qui serait en fait un report sur son interlocuteur de son propre ressenti… En fait, plus les secondes passaient, plus l’adolescent se laissait absorber par les méandres complexes de son esprit torturé et s’éloignait de la réalité.
Nathanaël, ici la Terre ! Répondez !

- Je…

Ah, une réponse, peut-être ? … Non. Rien. Le néant total. "Je ne sais pas quoi te dire" aurait été la seule réponse intelligible possible. Pas même la possibilité d’échanger un regard, ce qui aurait été encore à la rigueur une option plus parlante pour eux deux. La seule chose dont Nate était certain, c’était qu’il n’en pouvait plus. Il fit un demi-tour sur lui-même, ouvrit la porte et sortit dans le couloir.
Bravo Nathanaël, belle preuve de courage, c’est magnifique.

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 20
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: It started out with a kiss, how did it end up like this ? It was only a kiss... [Duc(hesse) :} ]   Mar 26 Fév - 0:46

Il y eut quelques secondes de silences, durant lesquelles Antarès tentait de garder une contenance. Ce qu'il avait dit était tellement nul. Irréfléchi. Et tellement lourd de sens, mais aussi sûrement si complexe à décrypter pour quelqu'un comme Nathanaël, qui pouvait interpréter tellement de sens différents dans ses mots. Non, vraiment, il s'en voulait de ne rien avoir trouvé à dire d'autre que cette pauvre petite réplique minable, oui, voilà, minable était bien le mot. Antarès n'osait même pas regarder dans sa direction pour voir comment il réagissait. De toutes façons il ne disait rien, et il pouvait dans tous les cas facilement l'imaginer horriblement gêné. Aussi embarrassé que lui, tiens. Ah, tiens, un "je"... Mais rien après. Il ne savait pas quoi dire ? Allez, il allait bien trouver quelque chose à répondre, il trouvait pratiquement toujours quelque chose à répondre...

Oui, pratiquement, pas cette fois apparemment.

Il entendit la porte s'ouvrir après quelques instants d'un nouveau silence, et il n'eut pas le temps de réagir que Nathanaël était déjà sorti de la pièce. Et c'est à cet instant précis qu'il se remit à s'inquiéter déraisonnablement. Que... Pourquoi ? Il l'avait vexé ? Quelque chose ne lui avait pas plu dans son comportement, peut-être ? Ou alors Antarès avait mal compris ? Mais mal compris quoi, mal compris le dessin ? L'ensemble de ce qu'il se passait dans cette chambre ? Est-ce que le trouble venait de lui, d'abord ? Est-ce que c'était simplement parce qu'il ne trouvait rien à lui dire, et que la situation était bien trop embarrassante pour lui ? Est-ce qu'il allait revenir ? Ah, il n'arrivait plus à rester calme, et trop de questions se posaient dans sa tête, et il émettait bien trop d'hypothèse à la fois, et en plus de cela il se demandait si il ferait bien de retourner le chercher, ou bien de rester ici à l'attendre, ou alors de retourner ruminer dans sa chambre, et qu'est-ce qu'il devait penser au juste ? Il venait de tout foutre en l'air, parce qu'il avait trouvé l'idée merveilleuse de faire un commentaire sur ce dessin, alors qu'il aurait dû tout simplement se la fermer, ou bien trouver quoi que ce soit d'autre à dire que ça. Il voulait juste... Remonter le temps, et se taire. Ou alors au moins se faire tout petit et se cacher au fond d'un trou. Mais il savait que ça ne réglerait strictement rien.

"Aaa-attends, Nate !"

Peut-être que c'était une décision stupide, ou peut-être pas, mais il sortit de la chambre totalement paniqué. De quel côté du couloir il était parti ? Aah... Pas ici... Pas là non plus... Quoique... Ah, si ! Il n'était pas encore trop loin. Il se dépêcha de le rattraper, et sans réfléchir s'accrocha contre son dos, pour l'empêcher de partir plus loin.

"J'ai dit quelque chose qui t'a déplu ? J'ai... J'ai mal compris ? Je me suis mal exprimé ? Oh... Je suis désolé... "

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: It started out with a kiss, how did it end up like this ? It was only a kiss... [Duc(hesse) :} ]   Mar 26 Fév - 19:09

Nate avait envie de fuir très loin. Sauf que d'un autre côté, l'idée que quelqu'un soit dans sa chambre ne l'enchantait guère, et il s'en rendit compte après avoir déjà fait un certain nombre de pas. Il était en état de "mon dieu qu'est-ce que je fais du coup ?", mais il n'eut pas à trouver de réponse à cette question - il n'eut d'ailleurs même pas le temps de s'arrêter d'avancer : quelqu'un l'agrippa, lui coupant presque le souffle sous l'effet de la surprise. Ce quelqu'un, c'était bien évidemment Antarès...

- J'ai dit quelque chose qui t'a déplu ? J'ai... J'ai mal compris ? Je me suis mal exprimé ? Oh... Je suis désolé...

Le coeur de Nate battait à tout rompre. Premièrement à cause de la proximité imprévue entre Antarès et lui, proximité qui soit dit en passant n'était pas si désagréable que ça et constituait même une sorte de soulagement étrange ; deuxièmement parce qu'une fois de plus, il y avait un problème de compréhension entre eux, et qu'il n'arrivait vraiment pas à expliquer ce qu'il ressentait alors qu'Antarès essayait vraiment de comprendre.
Nate se retourna vivement. Même s'il aurait vraiment pu rester ainsi contre le rouquin pendant un certain temps, l'effet de surprise et la panique générale qui régnait sur son esprit le firent agir un peu trop vite - instinct de préservation oblige. Leurs regards s'entrechoquèrent, or contre émeraude, incompréhension totale contre incompréhension totale.

- Antarès ! Je...

Nathanaël avait parlé plus fort que d'ordinaire, comme s'il avait besoin de s'extérioriser de manière conventionnelle, une fois n'est pas coutûme. Il reprit un peu plus doucement néanmoins :

- Je...

Allez, vide ton sac.

- Je ne sais jamais comment réagir avec toi parce que je ne comprends pas tout et que tu me perturbes vraiment beaucoup et que... Et j'ai l'impression que je ne contrôle plus rien quand je suis avec toi et... Et pourquoi es-tu aussi... Aussi... Fascinant !

Nate n'avait jamais parlé aussi vite de toute sa vie. Et de manière aussi expressive, surtout. Son coeur allait finir par prendre la fuite pour de bon, les députés dans sa tête faisaient beaucoup de bruit, et lui-même était en train de perdre complètement la face. Personne, vraiment personne ne l'avait autant tourmenté avant Antarès. Personne n'avait été capable de faire déconner à ce point son cerveau qu'il croyait si infaillible.
Peut-être... Non, sans doute, était-ce en fait exactement ce dont il avait besoin.
Et peut-être qu'il ressentait toutes ces choses bizarres et inconnues parce que... Parce qu'il aimait Antarès un peu plus qu'il ne l'aurait cru.
Ca expliquait cette petite... pas si petite que ça... cette envie de goûter à nouveau aux lèvres du jeune homme qui se trouvait face à lui.

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 20
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: It started out with a kiss, how did it end up like this ? It was only a kiss... [Duc(hesse) :} ]   Mar 26 Fév - 21:50

Ainsi positionné contre son dos, Antarès pouvait maintenant ressentir tout ce qu'il pouvait se passer à l'intérieur de son torse, dont notamment les battements de son coeur, si rapides, si saccadés. C'était vraiment lui qui le mettait dans cet état ? Dans tous les cas, son brusque contact fut de très courte durée, comme Nathanaël se détacha de lui presque immédiatement. Mais visiblement, ce n'était pas parce que ça le gênait, mais plutôt sous le coup de la surprise. D'après son regard, bien que magnifiquement vert, lui non plus ne comprenait pas ce qu'il se passait. Eh bien, ils étaient deux. Et ils étaient bien avancés, également. Nate avait crié son prénom. Non, pas crié... Il avait parlé fort, certes, mais pas crié. Tout de même, c'était plutôt inhabituel. Et il avait l'air sur le point de tout mettre sur le tapis. Ce qui semblait laborieux, mais compréhensible.

Et il mit tout sur le tapis.

Fa-fascinant ? Comment ça, "fascinant", dans quel sens ? C'était une déclaration d'amour, n'est-ce pas, ou est-ce qu'il interprétait trop loin ? Non, il n'y avait pas d'interprétation spéciale à avoir, vu qu'il n'avait pas eu l'air de choisir ses mots, parce que ça venait du fond du coeur. Alors, alors c'était réellement une espèce de déclaration, très chaotique et à la sauce Nathanaëlesque, certes, mais c'en était une, et c'était d'ailleurs réciproque.

Antarès comprit tout, et y compris d'ailleurs à quel point la situation était totalement ridicule. Ils s'aimaient tous les deux, et rendaient eux-mêmes les choses plus difficiles qu'elles n'auraient pu l'être. D'un côté parce que niveau relationnel, Nate n'était vraiment pas très doué, et de l'autre parce qu'Antarès pensait beaucoup trop. Et maintenant, il se sentait soulagé, plutôt heureux, d'ailleurs, de savoir qu'il n'aurait sûrement plus à s'en faire. Mais concernant Nathanaël, ça allait sûrement être un peu moins simple, surtout s'il essayait de lui expliquer ce qu'il venait tout juste de saisir. Il valait peut-être mieux tenter le diable, et utiliser les gestes, ainsi que des expression très peu complexes.

Antarès se rapprocha doucement de lui. Encore un peu. Un tout petit peu... Il évita tout geste brusque et le pris dans ses bras pour le calmer, et lui faire comprendre que tout allait bien, et qu'il n'avait aucune raison de s'en faire. Caressant son dos délicatement pour le rassurer. Et dans un grand élan de courage, il murmura, dans son oreille :

"Je t'aime aussi, Nate. "

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: It started out with a kiss, how did it end up like this ? It was only a kiss... [Duc(hesse) :} ]   Mer 27 Fév - 17:22

Antarès comprenait. Son regard avait changé, la perplexité s'en était allée. Et les geste qui suivirent étaient une preuve supplémentaire de cette nouvelle compréhension. Il s'approcha de Nate, très doucement, prudemment, comme s'il craignait de l'effrayer ou de le perturber en étant trop brutal, et glissa ses bras dans son dos en provoquant instantanément un léger frémissement chez Nate, par réflexe. Ce dernier laissa Antarès se glisser ainsi dans son espace vital sans réagir, alors qu'il était si proche, tellement proche de lui. Pas d'instinct de préservation pour crier au scandale, pas de peur ni de timidité. Juste cette acceptation douce et, finalement, rassurante.

- Je t'aime aussi, Nate.

Le murmure d'Antarès à son oreille le fit frissonner, faisant palpiter une énième fois son coeur dans sa poitrine. Nathanaël ferma les yeux un court instant pour se laisser envahir pleinement de toutes les réactions sensorielles liées à la situation; Alors c'était vraiment ça. Après avoir - ils en parlaient justement tout à l'heure - tourné autour du pot pendant un long moment, Antarès finissait par comprendre Nate mieux que lui-même n'osait se comprendre. Et c'était tellement... rassurant. Une étrange sensation de sécurité qui semblait, pour le blond, antithétique par rapport à la situation, envahit soudain ce dernier. Sentir le corps d'Antarès contre le sien, écouter leurs coeurs battre la chamade, et surtout ce faible murmure qui n'était que pour lui... C'était ça, aimer ? Elargir son espace vital pour y accepter un autre, tolérer et même apprécier son contact, se sentir à la fois mal parce qu'on ne contrôle rien, et en même temps tellement bien ?
Fascinant.
Sans y réfléchir, se laissant simplement guider par une envie bien étrange pour lui, Nate plaça ses bras autour du cou d'Antarès afin de se serrer un peu plus contre lui, enfouissant son visage dans le cou de son vis-à-vis. Il n'avait plus envie de parler, d'une part parce qu'il avait épuisé son capital-parole pour la journée, et d'autre part parce qu'il n'avait rien à dire qu'il ne puisse montrer plus explicitement que par des gestes. La chevelure du rouquin lui chatouillait un peu le nez mais il s'en fichait, absorbé par le parfum si délicat de celui-ci. Il l'avait déjà constaté auparavant, certes, mais Antarès sentait vraiment, vraiment bon. Tout chez lui était... fascinant.
Nathanaël déposa ses lèvres sur la peau fine et douce du cou de son... "partenaire de travail", juste sous l'oreille, juste... juste parce qu'il en avait envie.

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Nathanaël Von Arlex le Dim 14 Avr - 15:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 20
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: It started out with a kiss, how did it end up like this ? It was only a kiss... [Duc(hesse) :} ]   Jeu 28 Fév - 3:16

Antarès se sentit tout de suite plus au chaud. Nate venait de le prendre dans ses bras, comme pour lui répondre. Et ça le rendait vraiment heureux. Heureux, tout d'abord parce que ça voulait dire qu'il n'aurait plus à se soucier du moindre petit geste ni à interpréter chacune de ses paroles comme s'il s'agissait d'un message crypté. Et puis peut-être un peu parce qu'il se sentait vraiment bien, tout contre lui, perdu entre sa chaleur, son odeur, sa respiration et les battements de son coeur, qui même s'ils ne se calmaient pas, le rendaient étrangement serein. Il était rassuré de ne pas être le seul à ressentir ce genre de choses. Et tout au fond de lui, il était si fier d'être la seule personne à pouvoir vivre ça avec lui, avec Nathanaël, celui qui ne supporte pas qu'on l'approche de trop près et encore moins qu'on le touche, même par inadvertance. Antarès éprouvait la joie profonde d'être celui qu'il aimait, et qui l'aimait en retour.

Il ressentit ses lèvres se poser contre son cou. Elles étaient... Chaudes, ou était-ce lui qui avait froid ? C'était la première fois que Nate se risquait à ce genre de fantaisies, ils ne s'étaient jamais embrassés que sur les lèvres auparavant, et c'était généralement Antarès qui entreprenait les choses. Ce dernier ne put pas retenir un soupir énamouré. Dieu ce qu'il aimait cette sensation... Instinctivement, ses mains remontèrent à sa nuque, et il se serra un peu plus contre lui, comme s'il ne pouvait jamais être assez proche de lui. Oh, si, il le pouvait... Pas maintenant.

Maintenant, d'ailleurs, qu'est-ce qu'il voulait ? Il avait horriblement envie de... De l'embrasser, tout de suite. Ca faisait plus d'une semaine qu'il ne l'avait pas fait. Une semaine de trop. Il se défit légèrement de son étreinte, juste assez pour pouvoir se dégager et se mettre face à son visage. Il posa alors doucement ses lèvres sur les siennes, lui donnant un court baiser, timidement, pour lui laisser le temps d'aller à son rythme (s'il n'allait pas déjà trop vite, qui sait). Il voulait que ça soit parfait, aussi parfait pour Nathanaël que pour lui.

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: It started out with a kiss, how did it end up like this ? It was only a kiss... [Duc(hesse) :} ]   Jeu 28 Fév - 22:50

Nate était en train de perdre le cours du temps. Cette sensation était d’ailleurs prétexte à la naissance d’une très légère petite panique, comme tout ce qui était inconnu et qui échappait au contrôle du blond. Il n’avait aucune idée du nombre de minutes qui s’étaient écoulées depuis qu’ils avaient quitté sa chambre… qui était d’ailleurs restée ouverte. Ah, ce n’était pas le moment d’y penser. Il n’y pensait même pas vraiment, d’ailleurs. Honnêtement, il s’en foutait, pour une fois. Rien n’avait d’importance, mis à part Antarès contre lui, leur chaleur mêlée et toutes les autres sensations qui résultaient de leur promiscuité, aussi bien les plus insignifiantes que les plus vertigineuses. Nate n’avait jamais fait autant confiance à quelqu’un, pas même à sa propre mère, qui n’avait jamais pu le serrer dans ses bras plus d’une ou deux minutes avant qu’il ne se sente mal à l’aise. Et là, justement, il avait perdu le fil du temps et de l’espace. S’il avait cru en autre chose qu’en la science et le réalisme, Nathanaël aurait trouvé cela… magique.
Antarès recula soudain, très doucement, très légèrement. Leurs visages, et surtout leurs regards, se retrouvèrent. L’or brillant des prunelles du rouquin avait-il toujours été aussi profond ? Nate crut s’y perdre, s’enfonçant avec fascination dans la profondeur abyssale de l’âme de celui qui faisait à présent partie intégrante de sa « bulle ». Puis Antarès réduisit à nouveau l’espace qui s’était créé entre eux, pour venir déposer sur ses lèvres un baiser, court, léger, et surtout extrêmement doux, le plus doux qu’ils aient échangé jusqu’alors. Peut-être parce que c’était la première fois qu’ils échangeaient un baiser véritable, consenti d’eux deux, qui ne soit ni de la provocation, ni de la curiosité : juste un baiser d’amour.
Et dieu que c’était différent du reste.
Et dieu que ça avait été bref ! Mais d’un autre côté, c’était parfaitement compréhensible : Nathanaël et Antarès ne s’étaient pas toujours très bien compris et d’un point de vue sentimental, ils étaient très différents, ce qui avait provoqué bien des malaises. Il était donc logique et même plutôt touchant que le plus expérimenté – on l’aura compris, Antarès – se montre prudent et attentionné. Ah, Nate commençait à comprendre quelques mécanismes de l’amour, sans doute. Même si ce simple mot sonnait toujours très étrangement dans sa tête.
Toujours est-il qu’il comprenait aussi que la balle était dans son camp, et ce c’était à lui de faire comprendre à Antarès que les choses étaient différentes maintenant, parce qu’il commençait à entrevoir des chemins qu’il n’avait même pas imaginés jusqu’à présent, et qu’il ne pensait surtout pas développer si vite. Oui, c’était à lui de montrer à ce garçon si particulier qu’il n’était plus un étranger potentiellement dangereux pour lui et son espace vital, mais un prolongement direct de cet espace vital.
Sans rompre ce contact oculaire si cher à son cœur, et surtout plus vrai que jamais, Nathanaël approcha à nouveau son visage de celui d’Antarès, très doucement – un peu pour tester les propres limites de sa tolérance, aussi – et effleura ses lèvres du bout des siennes un petit instant… avant de se presser avidement contre lui pour goûter un peu plus intimement cette saveur fascinante et renversante.
… Sauf que la notion du temps et de l’espace revint.
Brutalement.
La porte d’une chambre environnante venait de claquer, et un élève traversa le couloir en les regardant du coin de l’œil, l’air un peu étonné. Complètement chamboulé par cette intrusion dans leur bulle d’intimité qui n’était qu’à eux, et à personne d’autre qu’eux deux, Nate rompit machinalement cette bulle, s’écartant d’Antarès aussi soudainement que si celui-ci l’avait électrocuté.
Le garçon disparut à l’autre bout du couloir, sous le regard inexpressif – parce que oui, il s’était complètement refermé entretemps – de Nathanaël, et puis il n’y eut plus un bruit, et soudain il se souvint d’Antarès, du temps et de l’espace qui s’étaient envolés et qui étaient maintenant revenus. Ah, oui, en effet.

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: It started out with a kiss, how did it end up like this ? It was only a kiss... [Duc(hesse) :} ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

It started out with a kiss, how did it end up like this ? It was only a kiss... [Duc(hesse) :} ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» It started out with a kiss, how did it end up like this ? It was only a kiss... [Duc(hesse) :} ]
» Kiss me goodbye [PV Natasha]
» Aden | Your kiss it could put creases in the road
» présentation de kiss me
» oh !? It's You & I ? Let me kiss you !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Artistic Academy :: Concernant le membre :: RP terminés-