Winter -014-015 - Pear, Spark & Lastie
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ACTE I

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Fauve Evernight
Administratrice Sherlock ♣ Fauve, professeur de littérature.
♣ Messages : 370
♣ Date d'inscription : 17/07/2012
♣ Age : 22


MessageSujet: ACTE I   Mar 11 Juin - 11:33


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les personnages

Duc de Beauséant
Comte von Arlex, son fiancé
Chevalier de Beauséant, grand frère du Duc et libertin
Marquise de l’Evernight, libertine
Baron de Collins, grand séducteur
Demoiselle Hemson, jeune vierge sortant du couvent
Sieur Hadley, futur fiancé de demoiselle Hemson
Lady Wall’Stood, Anglaise en voyage à Lorient
Maître McBond, grand érudit
Dame McCandless, gouvernante
Père Juju, prêtre de la secte de l’orientation sexuelle /PAN/
Naia, soubrette sexy
Jessie, cuisinière ronchon
F.
Les Mères supérieures




___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Fauve Evernight le Mar 11 Juin - 16:38, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fauve Evernight
Administratrice Sherlock ♣ Fauve, professeur de littérature.
♣ Messages : 370
♣ Date d'inscription : 17/07/2012
♣ Age : 22


MessageSujet: Re: ACTE I   Mar 11 Juin - 11:34



scène 1
Marquise de l’Evernight, Chevalier de Beauséant, Baron de Collins


Baron de Collins, éclatant de rire
Hohohohoho cette blague est d'une drôlerie sans mesure ! Quelle trouvaille ! "Elle était bien sauvage" hahaha ! Je n'aurais pas trouvé mieux !

Marquise de l’Evernight
Une plaisanterie véridique, mon cher, véridique ! Oh, Chevalier, votre verre est vide ! Tenez, reprenez encore de ce délicieux vin, un Visconte italien me l’a fait parvenir de ses vignes en Toscane… Un délice, ces Italiens ! Hohoho…

Chevalier de Beauséant
Ne m'en parlez pas ! Il y a quelques jours de cela, je me suis fait... Accoster, direz-vous, par l'un d'eux alors que je revenais par le couvent... Oh ! Quels coureurs ! Kufufu

Marquise de l’Evernight, se lève soudain
Quelle heureuse coïncidence que vous évoquiez le couvent ! J’ai une grande nouvelle… Baron, vous rappelez-vous de la petite Pauline Hemson ? Oh, nous l’avons peu connue, cette charmante créature a quitté la Cour très tôt afin de recevoir, comme l’a souhaité sa frigide mère, une éducation plus chaste que celle dont elle aurait bénéficié en nous côtoyant… Eh bien aujourd’hui, ladite maternelle de ladite charmante demoiselle a décidé de marier celle-ci ! L’on dit qu’elle est sublime, et tellement… Innocente !

Baron de Collins
Comment aurais-je pu oublier son si doux sourire ? Voici là la plus heureuse des nouvelles ! Elle qui était déjà si prude, du temps de son enfance... Depuis combien d’années est-elle partie ? Huit, neuf ? Je me ferai un plaisir de l'accueillir de nouveau, peut-être pourrions-nous parfaire son éducation ? Sait-on si sa maternelle a quelques pistes concernant son futur époux ?

Chevalier de Beauséant
Qui qu'il soit, ne vous faîtes pas d'idées cher Baron ! Dame Hemson sa mère connait très bien votre réputation, ce serait de la folie que de confier cette chaste demoiselle à vous... Franchement, si j'étais elle, je donnerais sa main à quelqu'un de beaucoup plus... Roux. (Passe sa délicate main entre ses cheveux soyeux au ralenti.)

Marquise de l’Evernight
Allons, que de précipitation chez vous autres mâles ! Chevalier, il est de notoriété publique que vous êtes autant libertin que Collins, si ce n’est plus. Dame Hemson est une femme méfiante et frigide qui veut le meilleur pour sa fille, et ni votre réputation, ni la rousseur de votre chevelure ne feront de vous un mari potentiel pour la petite Pauline. Quant à vous, Baron, votre subtilité en matière de séduction est autant à parfaire que l’éducation de cette charmante et blonde créature. Oh, mes pauvres amis, vous n’êtes pas mariables, vous le savez bien.

Baron de Collins
Je suis tout à fait mariable, Marquise, et avec n'importe quelle femme dont j'ai envie. Croyez-vous que je sois tout aussi peu astucieux que ce... Rustre infernal à côté de vous ? Pfeuh ! Vous vous méprenez.

Chevalier de Beauséant
Rustre infernal ? Comme vous vous avancez, jeune Baron inexpérimenté. Vous n'avez pas idée du nombre de propositions en mariage que j'ai pu recevoir.

Baron de Collins
Je maintiens mes propos, rustre infernal ! Qui voudrait de vous, à part des vieilles filles aux dotes ridicules et des paysannes ? Vous êtes vieux et roux, je suis jeune et beau !

Chevalier de Beauséant
Le roux est le nouveau brun, vous verrez dans quelques temps... De plus, qui vous a proposé quoi que ce soit récemment ?

Baron de Collins
Mais je vous retourne la question ! Si vous aviez tant de demandes, seriez-vous céans en cet instant ? Le temps des demandes en mariage est révolu pour vous, vieux Chevalier !

Chevalier de Beauséant
Nenni ! Je les ai refusées, ne vous déplaise.

Baron de Collins
La vérité est que vous les avez refusées car elles étaient laides et pauvres, avouez-le !

Chevalier de Beauséant
Je les ai refusées car je ne peux me résoudre à renoncer à ma liberté.

Baron de Collins, s’esclaffe
Votre liberté ! En voilà une bien bonne ! Parce que vous n’auriez pas pu vous résoudre à tromper votre chère et tendre, c’est cela ? Ah, cessez donc de me faire rire, Beauséant !

Chevalier de Beauséant
Sachez, immature énergumène, qu'un homme marié fait bien moins bonne impression auprès des femmes qu'un homme libre. Parlons un peu de vous, plutôt ! Quelle jeune, riche et belle demoiselle s'est proposée à vous ?

Baron de Collins
Mais cela ne regarde que moi, voyons ! Je peux vous assurer que bien des jeunes filles ont voulu et veulent encore m’épouser ! Car je suis beau, riche et brun !

Chevalier de Beauséant
Pfeuh ! Vous ne saurez jamais les faire danser aussi bien que moi.

Baron de Collins
Je les fais chanter bien mieux que vous !

Marquise de l’Evernight, jette son verre de vin au sol, entre les deux adversaires
ASSEZ ! Regardez-vous, vous êtes ridicules ! Aucun de vous n’épousera jamais qui que ce soit, et de toute manière vous n’en avez même pas envie ! Nous n’avons pas de temps à perdre dans ces badinages enfantins, nous avons de bien plus intéressantes conspirations à mener. Par ailleurs, pour en revenir à la petite Pauline, inutile de vous quereller, c’est Sieur Hadley qui l’épousera, je tiens l’information de source sûre.

Baron de Collins
Comment ? Hadley ? Ce scélérat, ce mécréant ?

Chevalier de Beauséant
Cette brute finie ? Je ne traiterais jamais une femme comme il le fait, quand bien même elle me le demanderait !

Baron de Collins, à part
Il faudrait déjà qu’une femme ait envie de lui demander quelque-chose, au rouquin…

Marquise de l’Evernight
Du calme, allons ! Vous êtes pires que les demoiselles de la Cour ! Bon, ceci étant dit, voici ce que nous allons faire…

On entend un bruit, La Marquise s’interrompt.

Marquise de l’Evernight
Il commence à y avoir de l’agitation… Il devient assez peu prudent de nous entretenir ainsi au beau milieu de la journée, nous nous retrouverons plus tard. Adieu.

Elle sort.




___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Fauve Evernight le Mar 11 Juin - 11:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fauve Evernight
Administratrice Sherlock ♣ Fauve, professeur de littérature.
♣ Messages : 370
♣ Date d'inscription : 17/07/2012
♣ Age : 22


MessageSujet: Re: ACTE I   Mar 11 Juin - 11:49




Scène 2
Duc de Beauséant, Comte von Arlex


Duc de Beauséant
Aah, je n'y arrive pas !

Comte von Arlex
Je vais essayer encore…

Duc de Beauséant
Peut-être qu'il faudrait y faire entrer quelque chose...

Comte von Arlex
Mais non voyons, c’est déjà très serré à mains nues.

Duc de Beauséant
Ou alors trouver une substance capable de faire glisser..?

Comte von Arlex
Oui, ne bougez pas, je vais chercher du beurre…

Duc de Beauséant
Faites vite, je souffre !

Comte von Arlex
Voilà ! Bon, j’essaye à nouveau, avec le beurre cela devrait aller…

Duc de Beauséant
Hgnn... Rien à faire ! Ça ne marche pas... J'essaye comme un fou, pourtant...

Comte von Arlex
Je crois que ça vient… Oui, regardez, j’y suis presque !

Duc de Beauséant
Oh ! Je le sens, vous avez raison !

Comte von Arlex
Encore un petit effort…

Duc de Beauséant
Ah... Nous y sommes presque ! Oh... oh mon dieu ! Ca y est, ça y est !

Dame McCandless entre avec fracas

Dame McCandless
MON DIEU, JE VOUS Y PRENDS ENCORE ! Qu'est-ce que vous foutez, et surtout dans la CUISINE ?

Comte von Arlex, sursautant
M… Mais rien enfin, je l’aidais juste à ouvrir un pot de confiture !

Duc de Beauséant, effrayé
Doux Jésus, ne nous châtiez point pour un tel malentendu !

Dame McCandless, aveuglée par la colère
VOUS N’AVEZ AUCUN SENS DES RESPONSABILITES BORDEL DE DIEU, VRAIMENT JE VOUS JURE JE VAIS…

Le Duc s’évanouit et le Comte le retient de justesse.

Comte von Arlex, indigné, tend le pot de confiture à Dame McCandless
Madame, nous voulions juste manger un peu de confiture, pour une fois ! Regardez cette pauvre brebis, ainsi assommée par tant d’émotion..!

Dame McCandless
FOUTAISES ! CALOM... Oh... Vous êtes habillés ?

Il y a un instant de silence très gênant, puis elle sort son skate-board de sous sa jupe et s’en va en roulant.




___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fauve Evernight
Administratrice Sherlock ♣ Fauve, professeur de littérature.
♣ Messages : 370
♣ Date d'inscription : 17/07/2012
♣ Age : 22


MessageSujet: Re: ACTE I   Mar 11 Juin - 11:53



Scène 3
Demoiselle Hemson, Maître McBond


Demoiselle Hemson
Ah, si vous saviez comme sortir enfin de cette bâtisse décharnée m'emplit de bonheur ! Je sais que je vous l'ai déjà mentionné plus tôt, mais Seigneur ! Comme ces femmes étaient rudes ! Je ne suis plus sûre de qui étaient les plus durs, entre les lits et elles. J'avais l'impression d'être au bagne, bien que je ne sache aucunement à quoi ressemble ce genre de lieu ! Vraiment, un peu d'air pur ne me fait aucun mal, croyez-moi. J'espère ne plus jamais y retourner, ni revoir une seule de ces... Bonnes mères acariâtres.

Maître McBond
Ces lieux sont peut-être austères, mais ils sont sûrs. Votre mère est bonne, en vous envoyant là-bas elle a fait le meilleur pour vous, ne le savez-vous donc pas ? Je ne doute pas que l’éducation dont vous avez bénéficié fût optimale.

Demoiselle Hemson
Assurément, c'était la meilleure chose à faire. La seule chose que je puis remettre en question serait la forme de la chose, et non le fond.

Maître McBond
Peut-être est-ce trop austère pour une jeune fille aussi délicate et belle que vous, certes. Mais ne vous en faites pas, désormais vous êtes loin de ce lieu et vous n’y retournerez plus, si tout se passe comme convenu.

Demoiselle Hemson
Je ne pense pas avoir besoin d'y retourner de sitôt, mes enseignements se sont si bien déroulés.

Maître McBond
Oui, vous me semblez tout à fait éduquée ! Outre l’apprentissage de la foi, comment s’est déroulée votre instruction concernant les sciences, l’écriture, le chant, l’anglais ..? Parlez-moi de vos connaissances, je serais ravi de connaitre mieux votre savoir.

Demoiselle Hemson
Eh bien, j'ai appris que voyez-vous, dans notre monde, tout concerne Dieu notre Père... Toutes ces théories qui disent que la Terre tournerait autour du Soleil sont totalement fausses ! Je l'avais toujours su au fond de moi, mais ces années passées au couvent me l'ont confirmé. Quoi d'autre... Oh, ne me parlez pas de l'anglais, c'est ma bête noire.

Maître McBond
Seigneur ! Mais enfin, n’êtes-vous pas sérieuse ? Je crois qu’il faut tout reprendre… L’on vous a appris la foi en Dieu, mais aussi la bêtise de la religion ! It is such a shame, I can’t believe it !

Lady Wall’Stood entre

Lady Wall’Stood
(En aparté) Oh, I heard someone speaking over here, I'm glad I won't have to use this silly French language again ! (à Maître McBond) Hello ? Can thee tell me if I really am or not at Château de Lorient ?

Maître McBond, une lueur d’espoir naissant dans son regard
Oh, hello there ! I am Master McBond, pleased to meet you. This is the Château de Lorient indeed, welcome. ( Il fait une révérence.)

Lady Wall'Stood
Such a gentleman thou art ! I come directly from England, see. I am most pleased to encounter another native.

Demoiselle Hemson
Excusez-moi… Que se passe-t-il ? Je n'entends pas un mot.

Maître McBond, se tournant un instant vers Pauline
Cette jeune femme est Britannique, et il est grand temps que vous vous réconciliez avec cette langue si délicate ! Tenez, pourquoi n’iriez-vous pas visiter le château toutes les deux, pour faire un peu connaissance ? De plus, cela ravivera vos souvenirs d’enfance… (à Lady Wall’Stood) It is a pleasure for me too ! I have things to do, why don’t you go visit the castle with Demoiselle Hemson ?

Demoiselle Hemson
Oh, ce serait un plaisir, bien sûr. (en aparté) J'espère qu'elle parle un peu français, tout de même... Ce serait idiot qu'elle fasse tout le chemin jusqu'ici sans connaître un seul mot.

Lady Wall' Stood
Charming idea indeed ! It's been a pleasure to meet thee. (à Demoiselle Hemson) Shall we go ?

Demoiselle Hemson
Euh… Yes yes, hello.

Maître McBond
Faîtes en sorte de ne pas vous perdre, je veux vous revoir vivantes !

Il sort.





___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fauve Evernight
Administratrice Sherlock ♣ Fauve, professeur de littérature.
♣ Messages : 370
♣ Date d'inscription : 17/07/2012
♣ Age : 22


MessageSujet: Re: ACTE I   Mar 11 Juin - 12:27



Scène 4
Père Juju, Sieur Hadley


Père Juju
... Car voyez-vous, mon bien cher fils, et comme je vous l'ai montré, les choses ne sont pas aussi simples qu'elles en ont l'air. En effet, comment pourriez-vous vous marier à la douce demoiselle Hemson si vous éprouviez ne serait-ce qu'un léger doute au sujet de votre orientation sexuelle ? D'ailleurs, y avez-vous songé un instant ? Il se pourrait que quelques jours avant le mariage... Non, pire ! Le jour-même, vous vous découvriez une passion inespérée pour la gent masculine, alors même que vous vous croyiez parfaitement hétérosexuel à peine quelques heures plus tôt. Et dans ce cas, que feriez-vous ? Laisseriez-vous tomber la presque mariée, envoyant toutes les promesses faîtes à sa famille en l'air, ou vivriez-vous votre amour en secret de votre douce ? Vous jetteriez-vous dans les bras du premier pauvre hère de l'audience, en hurlant "Oui ! Je le veux" ? C'est une question à creuser mon pauvre ami, et je suis sûr que vous n'y avez même pas réfléchi. Oh, peut-être avez-vous peur de découvrir la bien triste - serait-elle d'ailleurs triste ? - vérité, c'est pour cette raison que vous vous voilez la face de cette façon, oui je le crois bien. Vous avez peur, sieur Hadley.

Sieur Hadley
Mon Père, c’est vous qui me faites peur ! Il n’y a bien que vous pour inventer de tels scénarii. Le vrai problème, bien loin de vos idées saugrenues, est ma fiancée elle-même : je la connais si peu ! Je ne l’ai rencontrée qu’une fois alors qu’elle était encore enfant, et il est certain qu’elle ne se souvient même pas de moi. Et si nous ne nous plaisions pas ?

Père Juju
Et si vous ne vous plaisiez pas ? Il s'agit-là d'un réel problème, mon bien cher fils, mais il y a bien pire encore : vous avouez ne point la connaître, ou presque pas. Tous les doutes peuvent être émis à son sujet, et bien au-delà du "et si vous ne vous plaisiez pas" ! En effet, qu'est-ce qui vous prouve qu'elle s'intéresse aux hommes ? Après tout, elle a passé le plus clair de son temps au couvent, vous le savez sûrement, et entièrement entourée de femmes. N'y aurait-il pas un risque qu'elle ait développé quelques sentiments fortuits pour les personnes de son propre sexe ? Et il y a pire encore : est-elle vraiment celle à qui vous vous attendez ? Car finalement, nous ne sommes même pas au courant de sa réelle identité, et le soir, lors de la nuit de noces, vous pourriez découvrir un bien étrange spécimen de mâle. Qu'est-ce qui vous prouve qu'il ne s'agit pas d'un jeune homme travesti ? Cela se fait, de nos jours, et vous en avez déjà rencontré un auparavant il me semble, le Duc si ma mémoire est bonne ? Et je pense que les questions à soulever dans ce cas, s'il est, seraient de savoir quelle réaction vous pourriez avoir. Après tout, vous pourriez être tombé amoureux de notre... Damoiseau, et au final, ne seriez-vous pas confus ? Dans ce cas, seriez-vous un fervent admirateur de la femme, ou bien gai comme un pinson ? Ou bien les deux, qui sait. Etes-vous bien certain qu'il s'agisse d'une femme ?

Sieur Hadley
Rah, vous m’énervez mon Père ! Je ne sais même pas pour quelle raison je viens vous parler, alors que vous inventez constamment des histoires complètement abracadabrantes ! Pauline n’est assurément pas un homme ! Dans tous les cas, je n’ai pas vraiment le choix puisque le mariage est arrangé entre nos parents. Ah ! Mon Père, j’eus espéré un réconfort de votre part, mais vous ne faites qu’attiser mes craintes !

Père Juju
Ah ! Tel que je vous le disais auparavant : vous avez peur. Vous ne vous posez pas les bonnes questions, mon fils, et je me dois de vous mettre sur le chemin de la connaissance. Voudriez-vous que je vous leurre sur le fonctionnement des choses, pour que vous retombiez de bien trop haut par après ? Ne vous voilez pas la face. Tout n'est pas que droiture et règles inébranlables.

Sieur Hadley
Assez, mon Père ! Je ne suis pas aussi innocent que vous le pensez, cessez donc de me parler comme à un enfant. Vous m’importunez !

Père Juju
Assurément vous l'êtes, puisque vous refusez de voir la vérité en face. Vous ne cessez de fuir le destin qui vous attend, pour vous conforter dans vos pensées idéalistes !

Sieur Hadley
C’est vous qui refusez de voir la vérité en face ! Oui, vous ! Vous préférez inventer des histoires sans queue ni tête plutôt que d’accepter la vérité la plus simple ! Je ne fuis pas mon destin. J’épouserai Pauline et nous vivrons ensemble toute notre vie, car c’est ainsi que le destin en a décidé. Maintenant laissez-moi tranquille !

Père Juju
Attendez-vous à tout, mon fils ! Ainsi la déception ne vous atteindra pas, n'oubliez jamais !

Sieur Hadley s’en va en claquant la porte de la chapelle.




___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fauve Evernight
Administratrice Sherlock ♣ Fauve, professeur de littérature.
♣ Messages : 370
♣ Date d'inscription : 17/07/2012
♣ Age : 22


MessageSujet: Re: ACTE I   Mar 11 Juin - 12:29



Scène 5
Dame McCandless, Naia, Jessie, F.


Dame McCandless, surgissant sur son skate
Pas de temps à perdre, il va y avoir du monde au Château à partir de maintenant et nous allons devoir mettre les bouchées doubles !

Naia
Du monde ? Que voulez-vous dire ?

F.
N'êtes-vous point au courant ? Demoiselle Hemson est sortie du couvent, et son mariage est annoncé avec Sieur Hadley pour dans quelques jours. Tout le monde ne parle que de cela, aujourd'hui, pourtant.

Dame McCandless
S’il n’y avait que cela ! Nous recevons également une Britannique, qui doit être la cousine de je-ne-sais-qui, je pense.

F.
Dans tous les cas, vous allez avoir beaucoup de travail dans les prochains jours, je vous conseille donc de vous y mettre dès maintenant. Il faudrait que vous prépariez la chambre de cette Britannique - Lady Wall' Stood il me semble - ainsi que Demoiselle Hemson, puis vous pourrez vous mettre aux préparatifs du mariage.

Jessie
Je laisse Naia s’occuper des chambres, je ne suis pas femme de ménage moi, non mais. Je vais aller préparer le souper…

Dame McCandless
Oh, puisque nous parlons de cela, j’ai encore surpris les deux énergumènes trainer dans les cuisines !

F.
Bah ! Jessie pourra les renvoyer dans leurs appartements. Il faudra leur rappeler que s'ils veulent s'encanailler, ils ont des lits à disposition...

Naia
Quoiqu'il en soit, je ne vois pas le problème à être femme de ménage. (regard noir à Jessie) Quelles chambres dois-je préparer ?

F.
Nous en avons deux disponibles au premier étage, elles iront très bien. Ah, et n'oubliez pas de leur fournir les clés, pour une fois.

Jessie, rendant son regard à Naia
Oh mais il n’y a aucun problème, continuez à passer le plumeau en dandinant vos petites fesses, pendant que je prépare des mets de qualité : à chacun sa place ! (elle se tourne vers Dame McCandless et F.) Oui, je vais les déloger, et je ferai en sorte qu’ils ne reviennent plus cette fois-ci !

Naia
Je suis outrée, et qui plus est vous avez tant de confiance en vos piètres qualités de cuisinière ! Quand je pense que vous ne savez même pas doser le sel correctement... Et après tout le monde s'étonne que l'eau vient à manquer à la table !

Dame McCandless, interrompant Jessie qui s’apprêtait à répondre
Oh mais vous allez arrêter ? Que chacune reste à son poste et n’en parlons plus !

F.
De toute façon, vous devriez déjà être en train de travailler. Jessie, je veux que le repas de ce soir soit excellent, il faudrait que nous gardions une bonne image auprès des nouveaux arrivants. Et Naia, leurs chambres devront être irréprochables ! Entendu ?

Naia
Mais… Qui êtes-vous au juste, pour nous ordonner ainsi ?

F.
Comment ça, qui je suis ? VOUS DEVEZ M’OBÉIR AU DOIGT ET A L’ŒIL. VU ? Vous êtes des SERVANTES. QUI COMMANDE ICI ?

Jessie
C… C’est bon, je… Je vais en cuisine, voilà…

Elle sort précipitamment

Naia
Je...

Elle fait profil bas et part s'occuper des chambres


___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Fauve Evernight le Ven 9 Aoû - 22:46, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fauve Evernight
Administratrice Sherlock ♣ Fauve, professeur de littérature.
♣ Messages : 370
♣ Date d'inscription : 17/07/2012
♣ Age : 22


MessageSujet: Re: ACTE I   Mar 11 Juin - 12:32



Scène 6
Tout le monde est réuni dans le salon, sans savoir pourquoi. Grand chahut. On attend qu'il se passe quelque chose.

Chevalier de Beauséant, après s'être raclé la gorge
VOULEZ-VOUS BIEN VOUS TAIRE ?

Tout le monde s’interrompt, et la Marquise se lève.

Marquise de l’Evernight
Merci. Bien, nous voilà tous réunis ici car j’ai une grande annonce à faire. J’ai reçu une lettre de la plus haute importance, annonçant la très prochaine venue parmi nous… (prenant un ton très intense) De nos Mères Supérieures !

F.
Comment ça ? Pour quelle raison, je vous prie ?

Marquise de l’Evernight
Faut-il qu’il y en ait une ? La lettre n’en disait pas plus.

Dame McCandless
Il fallait bien que ça arrive, avec les spécimens qu'on a au château ! (elle lance un regard noir au Comte et au Duc)

Duc de Beauséant, mangeant une tartine de confiture, timidement
Heu heu hois has heu hoi hou phmhhmm…

Père Juju
Sans compter que je risque de me retrouver à la porte ! Même si mes enseignements sont purs et chastes, je doute qu'elles ne les approuvent... Oh ! Miséricorde !

Sieur Hadley
Comment ! Purs et chastes dites-vous ? Vous semez le doute et la crainte, tel un démon semant le chaos ! Les Mères Supérieures ne peuvent qu’apporter la paix en ce château empli de folie !

Baron de Collins
Mais que voulez-vous, cher Hadley, transformer ce château en une demeure où l'ennui règnerait ? ÇA, mon cher, serait le chaos ! Comment pensez-vous qu'une communauté puisse se construire, sans cette "folie" dont vous parlez ? Vous ne seriez même pas né !

Demoiselle Hemson
Et si tout le monde était comme vous autres libertins, le monde serait en flammes ! Vous devriez préférer mille fois l’ennui, propice à la méditation et à la prière, plutôt que le péché, pauvre âme condamnée à l’Enfer que vous êtes !

Un léger vent se fait sentir, soulevant alors quelques pétales de rose du bouquet présent non loin. On entend un air romantique au violon tandis que Sieur Hadley et Demoiselle Hemson s'observent du coin de l'œil timidement.

Dame McCandless, s’adressant à F.
Mais d’où vous sortez ce violon, vous ?

F.
Je pourrais vous poser la même question au sujet de cette sorte de... planche à roulettes.

Lady Wall' Stood, avec un fort accent anglais
Je demande votre pardon, mais... Qui sont ces supérieures mères ?

Tout le monde éclate de rire.

Marquise de l’Evernight
Oh, qu’elle est mignonne cette petite !

Chevalier de Beauséant
Charmante, très charmante ! Mais là n'est pas la question, erm... (il se tourne vers F.) Qui êtes-vous, au juste ?

F.
Ben, je suis Frida, parbleu !

Comte Von Arlex
D'accord, mais pourrions-nous ravoir de la confiture..?


© Lastie & Sherlock

||Merci d'avoir lu ! A vos commentaires ♪ (postez à la suite)||



___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Naia Egan
Modératrice à l'essai Pear ♣
♣ Messages : 609
♣ Date d'inscription : 09/09/2012
♣ Age : 19


MessageSujet: Re: ACTE I   Jeu 27 Juin - 9:02

C'est génial. 8D
J'ai beaucoup ri pendant la scène deux.
C'était vraiment super merci à vous deux pour le mal donné. ♥

___________

« C'est comme de jouer au tetris,
c'est de plus en plus dur jusqu'à ce que tu crèves.
»
Nathanaël Von Arlex, 01h05 le 04  janvier 2013
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Je n'aurai jamais assez de mots pour vous dire à quel point je vous aime. ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Frida Calloway
Elève Connu ♪
♣ Messages : 459
♣ Date d'inscription : 08/11/2011
♣ Age : 20
♣ Localisation : DANS UN TROU.


MessageSujet: Re: ACTE I   Jeu 4 Juil - 12:57

Haaaa F ! J'en étais sûre que F c'était ma Frida ! J'adore la dernière réplique genre "t'es qui ?" et moi "Je suis Frida ->>" haha et quand ma Frida engueule les servantes x)
ahlala, vraiment bien je lis la suite !

___________
the black swan
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://biscotte-croquante.tumblr.com/
avatar
Kyle Paige
Elève Mythique ♪
♣ Messages : 1236
♣ Date d'inscription : 26/05/2012
♣ Age : 21
♣ Localisation : Je suis sur la planète Terre, en mission pour découvrir le caractère complexe de l'être humain. Moi, THE extraterrestre ^^


MessageSujet: Re: ACTE I   Lun 5 Aoû - 12:18

Hahaha xDD Je l'avais pas vu se merveilleux et hilarant Acte ^^ Mercchhhiiiii

___________
JE VOUS AIME TOUS BANDE DE T'ITES CACAHUETES AMBULANTES 8D !!!!!!!!!!!!!!!!!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: ACTE I   

Revenir en haut Aller en bas
 

ACTE I

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fin de l'acte et passage en beta
» LA GRANDE EPIDEMIE - acte 1
» [B] La trahison est un acte impardonnable. [Ft. Kadoria Shuji]
» Acte 1 : Changer les traditions !
» Préval Acte II; par Jean Erich René !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Artistic Academy :: La confiture, plus on en a, plus on en a.-