Winter -014-015 - Pear, Spark & Lastie
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Si près du but //Anti//

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 20
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: Si près du but //Anti//   Sam 17 Aoû - 15:37

La réponse de Gabriel était surprenante de précison, tout à fait différente de tous les éléments qu'il avait pu fournir à Antarès jusqu'à maintenant. C'était comme s'il avait changé de stratégie de façon tout à fait drastique. Voulait-il le noyer sous les informations pour qu'il arrête enfin de lui poser tout un tas de questions, ou était-ce une preuve de mensonge ? Antarès décida qu'il ne le titillerait plus à ce sujet pour cette fois-ci, mais il restait tout de même sur la défensive. Il avait du mal à lui faire confiance sur ses paroles, pour une raison qu'il ne comprenait pas tout à fait. Etait-ce l'aura étrange qu'il dégageait, ou le fait qu'il restait dans une espèce de mystère à toute épreuve ?

Tiens, Antarès n'avait jamais mentionné la France. Soit Gabriel s'était mal exprimé (ou alors Antarès avait mal compris), soit... Soit il venait de se "projeter", en quelque sorte, sur le rouquin. Et ledit rouquin en avait, à vrai dire, un peu marre d'être constamment sur la défensive, et de se questionner sur chaque tournure de phrase, chaque emploi de mots de Gabriel. Ce petit jeu devenait fatiguant, mais pourtant, il avait envie de le continuer, juste pour savoir jusqu'où il pourrait aller.  

Voyons. De la famille ailleurs qu'en France ? Il n'en avait pas la moindre idée. Il n'était pas si proche que ça des membres de sa famille, au-delà de ses grands parents. Qui étaient morts. Tout comme ses parents. Dans un regrettable accident ménager, tout aussi stupide que prévisible. Il savait qu'à un certain point, une de ses tantes du côté de son père était partie vivre en Italie, mais il n'avait plus eu de nouvelles depuis.

"Oui. Dans le ciel. "

Cette réponse pouvait être interprétée de deux façons différentes. Dans le ciel, parce que les membres de sa famille les plus proches (hormis son grand frère) étaient décédés, ou bien parce que bizarrement, leurs noms se rapportaient tous de près ou de loin à des éléments de la voûte céleste. Aldébaran, aussi connu sous le nom d'alpha Tauri dans la constellation du Taureau, son père, Orion, et sa mère, Andromède, par exemple. Gabriel pouvait entendre cela comme il en avait envie.

"Pourquoi es-tu venu en France ? "

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
Kyle Paige
Elève Mythique ♪
♣ Messages : 1235
♣ Date d'inscription : 26/05/2012
♣ Age : 20
♣ Localisation : Je suis sur la planète Terre, en mission pour découvrir le caractère complexe de l'être humain. Moi, THE extraterrestre ^^


MessageSujet: Re: Si près du but //Anti//   Mar 27 Aoû - 10:09

Petit air légèrement mélancolique. Ce petit air que les gens ont, lorsqu'il pensent à un événement qu'il aimerait revivre ou son contraire. Une sorte d'absence dans le regard. Tout à fait involontaire mais existante. Gabriel changea légèrement de position, pour éviter de garder ses membres engourdis. Antarès finit par lui répondre :

"Oui. Dans le ciel. "

Gabriel sentait que Antarès avait du perdre un être cher pour dire que sa famille était dans le ciel mais en même temps le musicien n'avait aucune garantie. N'était ce pas Antarès qui lui avait dit qu'il venait de la constellation du Scorpion. Peut être faisait il simplement ça pour ne pas révéler des choses trop importantes. Mais, pour cela, il aurait fallu que tout les membres de sa famille ait des noms concernant les constellation. Etait ce possible ? Mais souvent, les 2 parents ne portent pas tout deux un nom d'étoile ? Il aurait fallu vraiment une grande coincidence. Mais, avec Antarès, Gabriel se méfiait. Peut être qu'au fond, lui aussi avait quelque chose à cacher. Mais dans ce cas, qu'est ce que cela pouvait bien être ? Ou alors, peut être était il tout simplement méfiant d'origine et forcément l'était il encore plus devant un être comme Gab'. Et dans ce cas, Gab' devait redoublé de prudence.

"Pourquoi es-tu venu en France ? "

Il se rappelait de son arrivée en France. Il s'était mit à beaucoup voyager après L'accident et c'était arrêter en France, séduit par cette école de renommée. Séduit par cette possibilité de donner un sens. Un sens à toute cette douleur. Il était bien évidemment venu pour la musique. Pas très différent des autres personnes de l'académie. Il aurai pu prendre un précepteur, vu la fortune dont il avait hérité mais il voulait vivre comme les autres. Mais ce n'était pas possible au fond. Il ne serait jamais comme les autres. Il avait espérer pouvoir reprendre une vie normale mais c'était tout à fait impossible. Parce qu'au fond, il savait qu'il ne pouvait pas changer comme ça, du jour au lendemain. Qu' il ne méritait pas de pouvoir vivre tout simplement heureux.

« Pour la même raison que les autres élèves de l'académie. Pour ma passion. Et toi ? »

Passion... c'était un mot fort abstrait. Un mot peut utiliser par le musicien. Mais pour la musique, il savait que c'était différent. Tout était toujours différent. La musique l'avait porté lorsqu'il ne parvenait plus à marcher et maintenant, c'était son refuge, son petit coin de paradis. Cela ne lui appartenait qu'à lui.

___________
JE VOUS AIME TOUS BANDE DE T'ITES CACAHUETES AMBULANTES 8D !!!!!!!!!!!!!!!!!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 20
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: Si près du but //Anti//   Sam 7 Sep - 17:29

Antarès commençait à prendre l'habitude des réponses toujours aussi floues que Gabriel lui servait au fur et à mesure de leur conversation. Il parlait de sa passion, alors qu'il aurait tout simplement pu se rendre à une école plus proche de chez lui, en Ecosse - s'il avait vraiment vécu là-bas -, il y en avait forcément. L'Artistic Academy était fortement renommée en France, si ce n'était en Europe, mais il n'était pas obligée de faire tout le chemin jusqu'ici, même s'il s'avérait que c'était le cas pour certains élèves. Il devait y avoir autre chose, et peut-être que cet autre chose était ce que Gabriel tentait désespérément de cacher.

Non, c'était même très sûrement le cas.

Et plus ça allait, plus Antarès se demandait ce qui poussait Gabriel à ne pas lui accorder sa confiance. Se méfiait-il de tout le monde de cette façon, ou était-ce spécifique au rouquin ? Et surtout, quel genre de secret gardait-il pour se méfier des autres de cette façon ? Si chacune des informations que Gabriel pouvait dévoiler à Antarès pouvait lui porter préjudice, ce devait être loin du simple secret de famille du genre "mon oncle est en fait un travesti", si ?

"Gabriel, pourquoi te méfies-tu autant ? " lui répondit-il, contournant sa question une fois encore. Il avait déjà commencé quelques minutes auparavant à être fatigué de ce petit jeu, mais maintenant il en avait officiellement assez. Il savait très bien qu'il n'allait pas obtenir grand chose de lui, et il respectait sa volonté de ne pas dévoiler trop d'informations, mais c'était tout simplement ridicule maintenant. S'il ne voulait tout simplement pas parler, pourquoi être resté ici avec lui, et pourquoi ne pas l'avoir dit clairement ? Par peur d'éveiller encore d'autres soupçons ? Par pure paranoïa ?

"Il est compréhensible que tu ne fasses pas confiance à un étranger, cependant je ne suis qu'un élève de dix-neuf ans à l'Académie qui étudie le dessin. Je ne vais ni te faire de mal, ni me servir des informations que tu me donnes à des fins étranges, puisque je ne vois pas quelles fins étranges je pourrais servir à ton sujet. Je ne suis ni un maniaque, ni un psychopathe. Seigneur, je ne savais même pas que tu existais avant de te rencontrer il y a dix minutes, alors pourquoi est-ce que je te voudrais du mal ? Cette conversation devient ridicule. "

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
Kyle Paige
Elève Mythique ♪
♣ Messages : 1235
♣ Date d'inscription : 26/05/2012
♣ Age : 20
♣ Localisation : Je suis sur la planète Terre, en mission pour découvrir le caractère complexe de l'être humain. Moi, THE extraterrestre ^^


MessageSujet: Re: Si près du but //Anti//   Sam 14 Sep - 17:57

Gabriel regarda Antarès avec plus d'attention. La voilà donc cette fameuse question. Pourquoi... Gabriel pouvait il seulement le savoir ? Pour lui, c'était tellement naturel. Tout était dangereux. Il avait toujours vécu comme ça. Dans la peur et la méfiance. Déjà tout petit, le monde c'était montré méfiant avec lui, voir cruel. Il n'avait fait que se protéger. Et un jour, il en avait eu marre d'être cette victime. D'être ce garçon qui ne pouvait que se méfié pour survivre. Alors, il avait commis l'erreur de croire qu'il pourrait être quelqu'un de plus fort sauf qu'il n'était pas capable de se cacher et de se protéger sans se méfier. Il vivait dans un monde trop dangereux pour lui.

"Il est compréhensible que tu ne fasses pas confiance à un étranger, cependant je ne suis qu'un élève de dix-neuf ans à l'Académie qui étudie le dessin. Je ne vais ni te faire de mal, ni me servir des informations que tu me donnes à des fins étranges, puisque je ne vois pas quelles fins étranges je pourrais servir à ton sujet. Je ne suis ni un maniaque, ni un psychopathe. Seigneur, je ne savais même pas que tu existais avant de te rencontrer il y a dix minutes, alors pourquoi est-ce que je te voudrais du mal ? Cette conversation devient ridicule. "

Il le sait tout ça. Mais tu ne sais pas Antarès... tu ne peux pas savoir. Le beethoven ne le laissait jamais rien transparaitre, il tentait d'être fort mais Antarès, tu ne peux pas savoir comme cela peut être difficile. Parfois le muscicien doute. Comment être sur que ce qu'il a fait ? Comment réussir à rester tranquille alors qu'il a tant à se reprocher et si peu de remords. Il n'oublie pas. La rancune est sa meilleure arme et sa défense est faites de méfiance. Il aimerait aussi être seulement un simple élève. Un élève comme tant d'autres. Mais il ne peut pas simplement vivre. Antarès avait raison, parfois, se taire et se méfier pouvait détruire. Gabriel le sentais au fond. Trop de secrets c'était lourd. Il se sentait souvent seul, cela lui faisait comme un vide à l'intérieur, un vide froid et étrangemment lourd. Sauf qu'il avait fait des mauvais choix, il ne pouvait plus faire marche arrière. Il ne pourrait plus jamais. Parfois, il sentait qu'il risquait de tomber. De ne pas se relever. Surtout depuis son arrivée à l'académie. Cotoyer des jeunes de son âge, des jeunes sans préjugés à son égard, c'était comme de commettre un grave délit. Il ne savait pas si il en avait vraiment le droit.

“ Excuse moi...”

Sa phrase resta en suspent dans les airs. Il est surprise de a prononcer. Il aurait pu la compléter de tellement de manière différente. Il devait se faire pardonner de tellement de choses. Pourquoi avait il approcher Antarès au fond ? Il aurait mieux fait de garder ces distances. Au fond, il se mettait lui même au défi. Peut être essayait il de se faire craquer ? Peut être voulait il abandonner. Se libérer de ses secrets. Mais ce serait au prix de sa liberté, au prix de sa vengeance. Trop lourd à payer.

“Je crois que j'essaye de me protéger en restant méfiant.”


Regard amer. Il n'y parvenait que trop mal. Il ne se protégeait pas, il n'y parvenait pas.

___________
JE VOUS AIME TOUS BANDE DE T'ITES CACAHUETES AMBULANTES 8D !!!!!!!!!!!!!!!!!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 20
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: Si près du but //Anti//   Jeu 26 Sep - 6:16

A la plus grande surprise d'Antarès, Gabriel s'excusa, visiblement sans trop avoir fait attention aux mots qui sortaient de sa bouche. Ils restèrent d'ailleurs sans suite durant quelques instants, comme s'il cherchait quelque chose à ajouter afin de finir la phrase qu'il avait supposément commencée. Ce fut d'ailleurs durant ces quelques secondes de silence qu'Antarès put constater que le Beethoven avait légèrement perdu de son air froid et distant. Il réussit à déceler un léger fond de questionnement, peut-être même de doute. Mais certes, il avait abaissé ses barrières pendant un moment, cependant il restait à déterminer si ç'avait été volontaire ou non.

"Je crois que j'essaye de me protéger en restant méfiant."

Antarès comprit de l'amertume derrière ses mots, ainsi que dans son regard. Il avait forcément quelque chose à cacher, quelque chose qu'il regrettait même sûrement, mais ce n'était plus vraiment une surprise à présent. Ce qui surprenait le rouquin, c'était surtout l'expression "me protéger". De qui ou de quoi au juste avait-il peur ? Qu'est-ce qui pourrait le suivre de partout, même dans l'Académie, même aux endroits où il ne connaissait vraiment personne, jusque dans une discussion avec un parfait inconnu à côté d'une cascade par un après-midi ensoleillé ? La menace était-elle vraiment sérieuse à ce point, ou bien est-ce que Gabriel extrapolait largement trop ?

"Regarde-moi. "

Il se leva afin de retirer son manteau, qu'il posa à côté de son carton à dessins, dans l'herbe. L'air était encore un peu frais, mais dans le pire des cas, il le remettrait sur ses épaules dans quelques minutes. Il n'avait pas vraiment à se plaindre de toutes façons, il savait très bien qu'il aurait dû porter quelque chose d'un peu plus chaud qu'une de ses simples chemises blanches habituelles.

"Je suis un jeune garçon d'un mètre soixante-treize, et de soixante kilos tout mouillé. Les seuls muscles réellements présents sur mon corps sont ceux de mes épaules, à force de porter des sacs et des pochettes de tailles plus farfelues les unes que les autres. Tu es armé, mais je suis sûr que tu serais capable de m'abattre à mains nues sans aucun problème. Tu as même une cascade à ta disposition. L'eau n'est pas gelée, cependant elle est très froide, le choc thermique pourrait être assez fort pour me rendre inconscient. Il n'y a absolument personne dans les alentours, et même si je criais, ma pauvre voix ne porterait jamais assez loin pour que qui que ce soit ne m'entende. Si jamais tu disais un seul mot de travers, n'importe quel terme que je n'aurais jamais dû entendre et qui pourrait te porter préjudice, tu pourrais très bien me tuer. Ou bien, sans même aller jusque là, trouver un moyen de ne jamais me faire parler à ce sujet. Je suis un pacifiste, je ne léverais pas la main sur qui que ce soit, même si c'était pour me défendre, par conséquent, tu aurais champ libre. Et pourtant, c'est toi qui veux te protéger. Qui devrait craindre l'autre au final ? "

Ce n'est pas la petite bête qui va manger la grosse, en résumé. Antarès se rassit avant de reprendre son manteau et de le mettre sur son dos comme une genre de couverture. Parler autant que ce qu'il venait de faire avec l'air froid qui l'entourait lui donnait légèrement mal à la gorge. Bah, rien qu'un bon thé en rentrant ne pourrait pas arranger.

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
Kyle Paige
Elève Mythique ♪
♣ Messages : 1235
♣ Date d'inscription : 26/05/2012
♣ Age : 20
♣ Localisation : Je suis sur la planète Terre, en mission pour découvrir le caractère complexe de l'être humain. Moi, THE extraterrestre ^^


MessageSujet: Re: Si près du but //Anti//   Ven 27 Sep - 13:37

Gabriel regarda Antarès, ses yeux noir tournés vers le rouquin. Il écouta la longue tirade que le garçon débita après avoir ôté son pull et l'avoir poser à côté de lui. Il écouta toute son explication. Il avait raison, il n'avait pas grand chose à craindre du Baroque. Il avait plus peur de lui même. De ce manque de contrôle qu'il n'arrivait plus à rétablir depuis son arrivée à l'académie. Il ne se protégeait pas du garçon mais plutôt de lui même. Il avait été bâti dans la méfiance, il avait sculpté son caractère par rapport au regard des autres, mais tous se chamboulait depuis que les autres le regardaient comme ça. Il ne comprenait plus rien.

Il se découvrait des parties de lui enfui depuis trop longtemps, il se rendait compte qu'il était humain, comme tout le monde Qu'il n'était pas ce garçon insensible et glacial qu'il essayait désespérément de paraître. Il changeait mais ne parvenait pas à accepter ses changements. Contrairement au Baroque qui avait pris de la hauteur pour parler avant de s'asseoir à nouveau et de poser son manteau en cape sur ses épaules, il se laissa tomber dans l'herbe. Il regarda les petits morceaux de ciel, déchiré en lambeaux par les branches et les feuilles des arbres. Le vent c'était définitivement, rendant la brise plus froide. Il fuyait constamment le regard des autres. Il en avait encore plus peur que de parler. Il avait peur de lire de la haine, de la compassion, du dégoût. Ca lui était arriver bien trop suivant. Il resta ainsi, le visage fermé, les yeux perdus dans l'immensité du ciel.

« Ce n'est pas parce que tu n'es pas puissant que tu es bête. Je n'ai pas peur des gens fort mais des gens intelligent. Ce sont les plus dangereux. Mais il n'y a pas que ça... »

Gabriel hésita, le regard toujours rivé vers le ciel. Il se souvenait de ces accès de rage intense qu'il ne pouvait pas contrôler auparavant. Il les avait canalisé en se défoulant au sabre, en courant, en ne se préoccupant plus que de ça vengeance. Mais parfois elle remontait en lui cette rage. Il ne savait d'où elle venait, sans doute l'avait il accumulé au fur et à mesure des années. C'était de lui même qu'il avait peur en réalité, de lui et de son manque de contrôle. Il paraissait capable de garder son sang froid en toutes circonstances alors que ce n'était pas vraiment le cas. C'est juste ce qu'il faisait croire. Dans son attitude, dans ses gestes, il tentait de crier au monde entier que personne ne pouvait l'atteindre. Mensonges. Il était meurtrit, alors il faisait semblant. Seul ses yeux pouvaient le trahir, seul quelqu'un qui pouvait s'attarder sur ce regard, en détailler chaque millimètres verrait tout ce qu'il cachait. Cette peur, cette honte, cette envie de tout abandonner. C'était une des principales raison de la fuite de son regard dans les moments de faiblesse. Parce que c'était aussi le seul moment où cette faiblesse peut transparaître dans ses yeux.

« Je ne suis pas si fort que je veux bien le faire croire. »

___________
JE VOUS AIME TOUS BANDE DE T'ITES CACAHUETES AMBULANTES 8D !!!!!!!!!!!!!!!!!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 20
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: Si près du but //Anti//   Ven 25 Oct - 13:28

"Ce n'est pas parce que tu n'es pas puissant que tu es bête. Je n'ai pas peur des gens fort mais des gens intelligents. Ce sont les plus dangereux. "

Certes. Mais l'intelligence d'Antarès, comme il l'avait démontré tout à l'heure, ne le rendait pas moins vulnérable aux agressions de personnes plus fortes que lui. Son esprit ne survivrai pas dans la mort de son corps, et le flot d'informations qu'il aurait accumulées, décortiquées, comprises, s'envolerait sans parvenir à quoi que ce soit, ni à qui que ce soit. L'âme est dépendante de son enveloppe, et si l'on ne parvient pas à développer les deux, on reste insignifiant. Penser pouvoir bloquer la route à quelqu'un dans cette situation serait une sottise. Il suffisait d'observer le monde dans lequel on vivait pour tirer ce genre de conclusions.

Il ne faisait pas bon être intelligent dans un monde de brutes.

"Mais il n'y a pas que ça... "

Tiens donc. Gabriel était maintenant étendu sur le sol, et fixait le ciel à mesure que les mots s'écoulaient de ses lèvres. La masquarade était terminée. Les comédiens avaient disparu, laissant place à deux pauvres êtres hagards, le coeur ouvert.

"Je ne suis pas si fort que je veux bien le faire croire."

Antarès l'observateur allait de nouveau devoir faire face à une analyse complète des mots de Gabriel. Pas parce qu'il essayait de se dissimuler, mais justement parce que cette fois-ci, il essayait de se dévoiler. Puisqu'il était question ici d'intelligence, de force de l'esprit, il semblait plutôt évident que Gabriel ne parlait pas de sa force physique. Et puisqu'il avait prouvé qu'il était assez malin pour esquiver les questions ou donner des réponses très évasives, il évoquait sûrement sa froideur et sa distance qui semblaient à toute épreuve. Il tentait sûrement d'expliquer que ce n'était qu'un genre de façade et qu'il le savait très bien... Information qui, entre de mauvaises mains, pouvait lui faire bien plus de mal que de savoir où il avait vécu avant de venir à l'Académie, et pourquoi il avait choisi la maison Beethoven.

"Tu dois me faire énormément confiance pour m'avouer ce genre de choses. "

Mais Antarès restait tout de même sur ses gardes. Il avait pris en compte une autre éventualité. Peut-être que finalement, Gabriel ne lui faisait pas confiance. Peut-être qu'après lui avoir expliqué comment il fonctionnait, il utiliserait ce que le rouquin lui avait dit tout à l'heure. Peut-être qu'il finirait dans la cascade, le crâne fracassé contre un rocher.

Cependant, il avait très bien compris que même s'il se méfiait, Antarès ne parviendrait pas à empêcher cela.

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
Kyle Paige
Elève Mythique ♪
♣ Messages : 1235
♣ Date d'inscription : 26/05/2012
♣ Age : 20
♣ Localisation : Je suis sur la planète Terre, en mission pour découvrir le caractère complexe de l'être humain. Moi, THE extraterrestre ^^


MessageSujet: Re: Si près du but //Anti//   Mer 1 Jan - 15:49


Gabriel ne quitta pas le ciel des yeux, perdu. Toute sa vie avait toujours tourné autour d’une seule chose. Il y pensait en s’éveillant, en journée lorsqu’il travaillait chez le forgeron, le soir en vagabondant. Ca avait rythmée ces journées pendant près de 19 ans, et aujourd’hui, cela semblait être dépourvu de sens. Il avait basé sa vie entière sur quelque chose qui n’avait aucune importance dans le monde dans lequel il vivait. C’était comme si toute cette souffrance qu’il avait enduré, cette souffrance qu’il avait fait enduré aux autres n’avait pas de raison d’être.

Depuis qu’il était à l’académie, c’est toute son existence qui était remise en question. Malgré les nombreux voyages qu’il avait effectués, il avait en réalité continué à se couper du monde, des gens. Sans doute à cause de cette différence qu’il ne parvenait bien souvent pas à étouffer et qui faisait barrage entre lui et les autres. Mais depuis qu’il était à l’académie, il n’était plus qu’un gars parmi les autres. Ni plus, ni moins. Ici, personne ne le détestaient, n’avaient peur de lui ou encore pitié. Non, il était juste un garçon bizarre à l’air solitaire mais pour les excentriques artistes de l’endroit, rien de plus. Si d’un côté ça lui assurait l’anonymat le plus total, de l’autre, ça le changeait indéniablement. Et il devenait de plus en plus bavard. Il ressentait quelque chose par rapport aux autres membres de l’académie, quelque chose qu’il croyait jusqu’alors inconnu, étrange.

"Tu dois me faire énormément confiance pour m'avouer ce genre de choses. "

De la confiance ? Était-ce donc cela ? Gabriel n’avait jamais cherché la confiance des autres mais ici, bien souvent, on lui en montrait. Ca ou des signes de bienveillance. Cela semblait commencé à avoir un effet sur lui. Comme si il se sentait le devoir de rendre cette confiance qu’on lui avait parfois procuré. Il commençait peu à peu à passer moins de temps dans sa chambre et plus en dehors de l’académie, peut-être pas parmi d’autres jeunes, ou très rarement, mais au moins plus près d’eux. N’était-ce pas ce qui se passait justement en ce moment ? Après tout, il parlait à un autre jeune et malgré l’étrangeté de leur conversation, il en avait une. Son environnement changeait et pour la première fois de sa vie, Gabriel n’avait pas beaucoup d’idée de la manière dont il était censé s’adapter. Hors, s’il n’y parvenait pas, il finirait par faire des erreurs qui le mènerait à révéler des choses qu’il ne souhaitait pas partager. Il l’avait déjà fait depuis le début de l’année et malheureusement pour lui, il continuait à hésiter sur la démarche à suivre. Tout cela était encore très flou pour lui. Il se tourna vers Antarès hésitant :

« Ai-je raison ? »


*sorry pour l'attente xDD Tiu as le droit de faire de moi ce que tu veux 8D*

___________
JE VOUS AIME TOUS BANDE DE T'ITES CACAHUETES AMBULANTES 8D !!!!!!!!!!!!!!!!!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ethan Collins
Administratrice Spark
♣ Messages : 1535
♣ Date d'inscription : 28/11/2011


MessageSujet: Re: Si près du but //Anti//   Mer 23 Juil - 16:59

|| RP abandonné. C'est ici pour venir le récupérer : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ||

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je vous aimeuuuh ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Si près du but //Anti//   

Revenir en haut Aller en bas
 

Si près du but //Anti//

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» MON AMI ANTI ELECTION SAYO EST -IL DEVENU UN SWEET-MICKISTE OU UN MARTELLISTE ??
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]
» Club anti-mathématiques ! =3
» Julia de Lamerlay - Garde tes amis près de toi...
» L'Anti-seiche du Poulpe. 10/09 Septembre 2011.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Artistic Academy :: Concernant le membre :: RP abandonnés-