Winter -014-015 - Pear, Spark & Lastie
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les morts prennent parfois plus de place que les vivant dans nos coeurs /Anti/

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
James MacBond
Prof de Mathématiques, Sac.
♣ Messages : 301
♣ Date d'inscription : 28/07/2012


MessageSujet: Les morts prennent parfois plus de place que les vivant dans nos coeurs /Anti/   Dim 7 Oct - 16:01

James regarda le bâtiment au mur délavé, le moral au plus bas.
Il shoota dans un caillou qui fut projeté 1 mètre plus loin. Le ciel gris et les nuages gorgés d'eau dornnaient au ciel une teinte triste et morbide. Il eut un haut le coeur. Jamais il n'arriverait à donner cours dans cet état, pas aujourd'hui, c'était impossible. Il quitta l'école, sans même prendre la peine de prévenir de son absence. Il avait besoin de se retrouver seul. Il alla chercher un bouquet de rose blanche chez le fleuriste et fit un tour au cimetière. Il savait qu'il ne La trouverait pas là mais il devait s'y rendre, pour se receuillir, pour lui demander pardon, encore et encore. Il s'assit là, dans un coin et sortit les caillous qu'il avait récolté. Il créa un petit cercle au milieu duquel il posa son bouquet. Il y avait aussi un petit billet accroché à la corde qui retenait les fleurs. Un petit mot qu'il adressait à Ellana : "Je t'aime".
Il aurait voulu écrire une lettre, mais se savait piètre écrivain. Il se coucha à côté de cette tombe imporovisée et ferma les yeux. Il se rappellait de chaque détail de cette journée. Même du léger éclat dans le pare brise de la voiture de location. Il se rappelait de l'impact, et comme dernière image, de sa femme, une fleur écarlate naissant sur sa robe de mariée. Cela faisait 1 an. Jour pour jour. Il se retient de pleurer, il voulait être fort. Pour Elle. Sa gorge était serré et sa machoire crispé. Il s'abandonna au silence, restant ainsi immobile de longue heure à penser à Elle. Il se sentait coupable, s'était sa faute s'ils avaient eu cet accident, il aurait du faire plus attention.
Il aurait du être à la place de Ellana. Il rouvrit les yeux, et les laissa s'habituer à la lumière pâle qui l'entourait et se releva. Autour de lui, le cimetière avait fait place à une immense étendu blanche. Devant lui, une fine silhouette au contour pâle tendait une main vers lui. Il n'eut aucun mal à la reconnaitre et voulut courir vers elle mais quelques chose le retenait. Il tendit la main frolant celle d'Ellana sans la toucher.
Les contours de la jeune femme se faisait de plus en plus pâle et la frustration de James s'accentua. D'un coup, tout devient noir et James se réveilla en sursaut. Il respirait par sacade et avait la main levé vers le ciel comme un abruti. Il l'abaissa et n'en pouvant plus, laissa une larme couler sur sa joue. Elle lui manquait tellement ! Il se mit assis et respira un grand coup comme pour chasser la détresse qu'il contenait.
Il s'adossa au vieux muret du cimetière sans quitter le bouquet de fleurs des yeux. Il se sentait plus seul que jamais, loin des siens pour le réconforter, de son oncle et de sa cousine, qui l'aurait épaulé. Il souffla sur ses mains frigorifiés, pour les réchauffer, repoussant la mèche blanche qui tombait devant ses yeux. Ainsi assis, les jambes ramené à lui, il se sentait vulnérable, à la merci de n'importe qui. Il frotta ses yeux bleus, empêchant les larmes de s'échapper et respira une nouvelle fois profondemment.

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 20
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: Les morts prennent parfois plus de place que les vivant dans nos coeurs /Anti/   Dim 7 Oct - 16:29

Antarès devait se dépécher, car il était une fois de plus en retard pour son cours de mathématiques, mais il prenait comme d'habitude tout son temps. Il se rendit compte en sortant de l'internat Baroque qu'il pleuvait des cordes et qu'il n'avait même pas pensé à prendre son parapluie, alors il s'abrita avec sa grande pochette à dessins qu'il prenait toujours avec lui. Une chemise blanche mouillée, c'était peut-être très sexy, mais ce n'était pas du tout son genre, et il n'imaginait même pas l'état de ses cheveux après une bonne douche comme celle-ci. Il ne savait même pas en quelle salle il était supposé avoir cours, et ce fut une aubaine pour lui d'apercevoir son professeur quelques mètres plus loin. "Je ne dois pas être si en retard que ça, se dit-il, je n'ai qu'à le suivre jusqu'à la salle et ça ira".

Il pressa le pas, avant de se rendre compte un peu tard que monsieur Bond, ou quel que soit son nom de famille (il l'avait déjà oublié), se dirigeait vers la sortie de l'école. C'était assez étrange, et Antarès essaya de réfléchir aussi rapidement que possible. Si il le suivait encore, il ne serait pas en retard en cours, vu que le professeur lui-même était en retard, et allait peut-être même s'absenter pendant toute l'heure. Mais il n'avait pas non plus envie de se mêler de sa vie, il pouvait toujours sortir son emploi du temps, aller à la salle de cours et prévenir sa classe qu'il n'était pas la peine d'attendre. Après quelques instants assez compliqués dans sa tête, il se retrouva en dehors de l'Académie, car il ne s'était pas non plus arrêté de marcher. "Trop tard, de toutes façons".

Antarès prit bien soin de rester à distance, à vrai dire, il n'avait pas tout à fait envie de se faire repérer, et de se faire ensuite marquer comme un petit fouineur. Il se retrouva en ville, puis se traîna du côté d'un cimetière. Pourquoi un cimetière ? MacBond avait un point de rendez-vous glauque ? Des parents morts ? Il penchait plutôt pour cette option, comme il était parti acheter des fleurs plus tôt. Quand il fut sûr après quelques minutes d'attente que le professeur vaquait bien à ses occupations, il se posta au portail, pour mieux voir. Et il vit qu'il était étalé par terre, à côté de ses fleurs, avec la main tendue en l'air comme si il voulait atrapper la pluie ou quelque chose dans ce goût-là. Cette vision le fit sourire légèrement, jusqu'à ce que le prof se redresse. Antarès fit en sorte de disparaître derrière le muret, en se baissant le plus possible, et en tenant toujours sa pochette au dessus de sa tête.

Quelques instants plus tard, il sentit quelque chose contre sa cachette. Il leva un peu les yeux et sursauta : MacBond se tenait adossé juste au dessus de lui. Il recula silencieusement pour se relever, en évitant de lui mettre un grand coup et en étant bien sûr qu'il n'allait pas se retourner. Le prof était trempé. Antarès haussa les épaules, se ravança et partagea son "parapluie".

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Antarès de Beauséant le Dim 7 Oct - 21:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
James MacBond
Prof de Mathématiques, Sac.
♣ Messages : 301
♣ Date d'inscription : 28/07/2012


MessageSujet: Re: Les morts prennent parfois plus de place que les vivant dans nos coeurs /Anti/   Dim 7 Oct - 17:13

James entendit un léger bruit et reprit enfin conscience de ce qui l'entourait. Plongé dans son monde, il n'avait pas remarqué la pluie qui tombait à grosse goutte sur lui et de ses vêtements complètement trempés. Il ne se rendit pas tout de suite compte que la pluie ne le mouillait plus. Il fut surpris de voir à côté de lui, un jeune garçon et sursauta si fort qu'il se cogna la tête sur....la pochette du garçon. Il regarda l'élève, car s'était bien un élève, les yeux grand ouvert, un peu paumé. Il connaissait son nom, c'était Antarès. Il reprit contenance, toussa légèrement et demanda, la voix un peu rocailleuse :

"- Heu, Antarès, tu ne devrais pas être en cours à cette heure ci ??"

Quel heure au faites? Parce qu'à vrai dire James n'avait aucune idée de l'heure qu'il pouvait bien être. Il avait un peu perdu la notion du temps. Le jeune professeur se demanda depuis combien de temps Antarès était là, et si il avait assisté à une scène génante comme le cauchemar ou bien la larme. Il haussa les épaules. Quelle importance après tout ? Il avait toujours été bizarre et chacun de ses élèves le savaient et personne ne l'ennuyait avec ça. Il sourit faiblement au jeune homme et repoussa sa mèche mouillés qui lui tombait denouveau devant les yeux. Il soupira et se releva doucement, chancelant un peu sur ses jambes préférant la position debout à celle qu'il avait un instant plutôt.

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 20
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: Les morts prennent parfois plus de place que les vivant dans nos coeurs /Anti/   Dim 7 Oct - 17:31

Antarès sursauta car son professeur avait sursauté. Une raison totalement débile, mais il s'attendait à se faire hurler dessus, alors son calme le surprit un peu. Il remonta sa pochette pour ne pas qu'il s'y cogne une fois de plus. Finalement, il ne savait même pas si c'était utile qu'il l'abrite, vu qu'on aurait dit qu'il venait de plonger entièrement et tout habillé dans un lac, mais de toutes façons, ce n'était pas le plus important.

"Si, et je suis supposé être dans votre cours, Monsieur. "

Il lui avait répondu sur un ton calme, il ne voulait pas être agressif. Il avait vu une bonne partie de ce qu'il s'était passé, en tout cas assez pour comprendre que l'heure n'était pas aux engueulades. Il ne savait pas si son professeur était exténué, ou très très triste, ou alors méprisant, mais bref. Il tentait de rester aussi inexpressif que possible, et comme d'habitude, il y arrivait très bien. Il s'attendait à n'importe quelle réaction de sa part, vu qu'il s'était rendu compte depuis la rentrée que ce prof de maths était quelqu'un d'étrange -quoiqu'on pourrait se demander ce qu'est la normalité, dans cette école.

Antarès n'allait pas lui demander ce qu'il faisait ici. Ce n'était pas ses affaires, et il voulait limiter les risques de l'énerver. Il pensa un instant à dire quelque chose comme "je n'ai pas le souvenir d'avoir eu un mot concernant votre absence", ou une autre connerie banale dans ce style, mais ça aussi pouvait le mettre en rogne. En y repensant, tout avait le potentiel d'une bombe nucléaire sur MacBond, alors il resta quelques instants dans le silence le plus total.

"Vous allez prendre froid. "

C'était la seule chose de bien à laquelle il avait réussi à penser, et il s'en voulait presque pour ça, mais dans tous les cas, c'était le genre de phrases banales qui auraient du mal à mettre quelqu'un sur les nerfs, à moins d'être complètement taré. Il s'en tint à ça, en ajoutant un regard mi-inquiet mi-rien du tout, de cette façon, il était sûr que le professeur comprendrait ses intentions.

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
James MacBond
Prof de Mathématiques, Sac.
♣ Messages : 301
♣ Date d'inscription : 28/07/2012


MessageSujet: Re: Les morts prennent parfois plus de place que les vivant dans nos coeurs /Anti/   Dim 7 Oct - 18:06

Antarès répondit à James avec le plus grand calme :

"Si, et je suis supposé être dans votre cours, Monsieur. "

Le jeune professeur se félicita mentalement pour son imbécilité maladive et se rendit compte qu'il avait abandonné ces classes sans prévenir. Un luxe qu'il aurait du éviter de prendre, vu qu'il était nouveau professeur et que ça place était encore en balance, si l'école voulait, il pouvait le virer. Antarès avait un visage assez neutre, et semblait attendre quelques chose de moi. Peut être une réaction. Sauf que je n'aurai pas su réagir, j'étais tellement fatigué et fourbu en cet instant. Un silence, un de plus aujourd'hui, laissant James reprendre un peu ces esprits. Il frissona, sentant l'humidité lui transpercer la peau. Il était complètement gelé. Il resta ainsi, debout immobile, fixant le muret en face de lui. Antarès finit par parler, tirant James de sa rêverie :

"Vous allez prendre froid. "

Il semblait même un peu inquiet et James se retient de lui répondre que c'était logique d'un ton acerbe. Il opta pour répondre, d'une voix cassé :

"Oui."


Il ne se sentait pas l'envie de s'occuper de chose aussi matériel et avoir froid était bien la dernière de ses préoccupations. James n'allait pas seulement attrappé froid mais finirait avec une pneumonie s'il restait là. Sauf qu'il n'en avait rien à faire. Tomber malade, c'était rien, ce n'était pas grave. Ce n'était pas comme s'il allait mourir. A cette pensée son regard se posa sur le bouquet qui trainait par terre, complètement détrempé. Il était amer, Elle, elle ne pourrait plus jamais tombé malade. Son regard se voila légèrement. Il s'en fichait de tomber malade. Il sursauta quand son regard se posa sur Antarès. Il avait déjà oublié sa présence. Il se massa le crane, épuisé, tentant de rassembler ces idées ne lachant pas le jeune homme du regard pour ne plus se laisser surprendre.

"- Qu'est ce que tu fais ici au faites ? Tu me cherchais ?"

Qui sait, peut être que les élèves s'étaient inquièté de la disparition de leur cher prof de math. Sauf que James en doutait, personne ne devait se soucier de lui en ce moment. Il n'était pas vraiment quelqu'un d'indispensable au bon fonctionnement de l'école. Loin de là.

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 20
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: Les morts prennent parfois plus de place que les vivant dans nos coeurs /Anti/   Dim 7 Oct - 18:28

Il ne savait pas trop quoi faire pendant ces quelques blancs, il le laissait prendre son temps. De toutes façons, au point où ils en étaient, ils avaient une heure pour discutailler. Antarès pensa un instant au reste de la classe, qui devait soit poireauter devant la salle, soit se disperser un peu de partout, ayant compris que le cours de maths serait annulé aujourd'hui. Il lui avait répondu "oui", un simple oui, d'un ton morne, horriblement morne, auquel il n'avait aucune idée de quoi répondre. Antarès observa son professeur se dissiper, il n'arrivait pas à savoir à quoi il pouvait penser, mais cela semblait occuper une très grande partie de son esprit. Du moins assez pour oublier le monde qui l'entourait. Antarès se rendit compte que MacBond observait le bouquet qu'il avait déposé, et il regarda lui aussi dans cette direction, tentant d'imaginer ce qu'il pouvait se passer dans sa tête. Puis il se rendit compte que son prof de maths était sorti de ses pensées, au moment où il se mit à lui parler.

"Je... "

Ici non plus, il n'avait aucune idée de quoi répondre, et une légère panique se fit sentir dans son esprit. Est-ce qu'il devait tout raconter, ou seulement le plus important ? Est-ce qu'il devait mentir ? Antarès détestait mentir, plus que tout au monde.

"Je vous ai suivi, parce que je ne savais pas dans quelle salle on avait cours. Je vous ai peut-être suivi un peu trop loin, ceci dit. "

Jouer à l'étourdi, comme il savait si bien le faire. D'un côté, il l'était. C'était une réponse simple, qu'on pouvait interpréter de différentes façons, enfin bref, exactement ce qu'il voulait. C'était ça de moins à penser, dans tous les cas. Est-ce qu'il voulait rester ici ? Est-ce qu'il voulait rentrer à l'Académie ? Est-ce que par hasard il avait envie de remonter le moral à son professeur ?

"Vous ne devriez peut-être pas rester ici. Ca vous déprime. "

Un peu trop tard, Antarès se rendit compte de son énorme bourde. Il n'aurait pas dû lui dire ce qu'il avait à faire. Ca y est, il en était sûr, ça allait l'énerver, tout ce qu'il n'avait pas envie. Non pas parce qu'il détestait se faire engueuler, ça il s'en fichait royalement, mais pare qu'il était humain, et qu'un être humain n'aime pas quand un autre être humain en face de lui se sent mal en plein milieu d'un cimetière, sous la pluie, un matin de cours.

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
James MacBond
Prof de Mathématiques, Sac.
♣ Messages : 301
♣ Date d'inscription : 28/07/2012


MessageSujet: Re: Les morts prennent parfois plus de place que les vivant dans nos coeurs /Anti/   Dim 7 Oct - 20:21

"Je... "

Il hésita, cherchant ses mots. Il semblait presque paniqué, peut être que ma question était indiscrète. Après tout, si le jeune garçon se trouvait dans le cimetière, s'était peut être aussi pour se receuillir. Antarès finit par dire :

"Je vous ai suivi, parce que je ne savais pas dans quelle salle on avait cours. Je vous ai peut-être suivi un peu trop loin, ceci dit. "

Donc, il avait du assister à toutes ses gérémiades, la fierté du jeune professeur en prenait un coup. James eut un petit sourire, en effet, suivre une personne ayant un sens de l'orientation si pitoyable que moi étaît la dernière chose à faire. Le professeur allait le faire remarquer à son jeune élève quand celui ci me fit :

"Vous ne devriez peut-être pas rester ici. Ca vous déprime. "

Antarès avait raison pour sur, j'étais déprimé mais le lieu n'avait pas vraiment une impacte plus forte sur moi. Je lui répondit, d'un air lasse :

"Ca n'ira pas mieux ailleurs. Au faites, vaut mieux éviter de me suivre, je suis la seule personne au monde à réussir à me perdre."

J'avais rajouté ça d'un ton que je voulais léger même si je souffrais à l'intérieur. Je n'avais aucune envie de bouger à vrai dire. Mes jambes étaient enfoncés dans la terre humide, et je n'avais aucune intension d'essayer de les bouger. Je ne voulais pas non plus rester ici mais je savais que le seul endroit au monde ou j'aurais voulu me trouver c'était en Angleterre, auprès de ma famille. Sauf que ça, c'était impossible. Je regardai le jeune garçon dans les yeux, mon regard bleu pâle plongé dans ses yeux dorés. Il semblait légèrement embarrassé voir inquiet. A vrai dire, un autre professeur l'aurait probablement envoyé ballader, voir enguirlander. Sauf que j'étais non seulement un professeur au calme légendaire, et surtout, j'étais tellement maladroit dans ma façon de parler et d'aborder les gens que je ne pouvais blâmer les autres de faire de temps en temps les même erreurs. Je finis par dire, tentant d'alimenter la conversation :

"- Sinon, toi tu vas bien ??"

James MacBond était une personne qui n'y connaissait rien en conversation et dont les capacités à parler avec les autres se limitaient à quelques phrases simple comme la question qu'il venait de poser. Le jeune professeur était vraiment très nul dans ce domaine, à l'opposé de ce qu'il pouvait faire en mathématique.

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 20
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: Les morts prennent parfois plus de place que les vivant dans nos coeurs /Anti/   Lun 8 Oct - 7:24

Everything went better than expected, je crois que cette simple phrase pourrait résumer tout son état d'esprit à ce moment précis. Antarès aurait presque poussé un brusque soupir de soulagement, tellement il avait retenu sa respiration pour se préparer à l'impact de sa réponse. Il avait même eu un sourire quelques secondes plus tôt, c'était déjà ça de gagné ! Et même maintenant, il n'avait pas l'air très en colère, du moins c'était ce qu'il laissait paraître.

La seule personne au monde à réussir à se perdre ? Pourtant, il avait réussi à partir directement en ville, puis au cimetière, sans faire de détour, enfin ça en avait bien l'air. Peut-être qu'il connaissait le chemin par coeur, ceci dit, en tout cas, il n'avait pas fait preuve d'un très mauvais sens de l'orientation en ce début de matinée. Le professeur avait prononcé ces mots sur un ton léger, mais Antarès compris qu'il ne l'était pas vraiment au regard dans ses yeux, qu'il avait d'un bleu magnifique. Si il avait pu, il aurait sorti ses crayons et ses couleurs, et il aurait croqué la scène. Mais il pleuvait, et la situation ne se prêtait pas vraiment à ça, alors il resta à le fixer dans les yeux. Son professeur était beau, même si il faisait un peu peur par moments, avait un comportement étrange, et même si il était dégoulinant de pluie. Ca, il ne pouvait pas le nier. Il ne savait même pas pourquoi il pensait à ça, peut-être parce qu'il n'arrivait pas à deviner ce qu'il se passait dans la tête de MacBond.

D'un coup, sans raison apparente et totalement au hasard, il demanda à Antarès si il allait bien. Il avait l'air de vouloir changer de sujet, ou alors au moins de sortir de ce silence embarrassant. C'en aurait presque été vexant, la banalité de cette réplique, si on ne savait pas déjà qu'il était bizarre, et presque un peu asocial de temps en temps.

"Est-ce que je vous dérange ? "

Antarès avait totalement esquivé la question pour passer à quelque chose d'un peu plus sérieux. C'était ce qu'il se demandait depuis le moment même où il l'avait abrité : peut-être qu'il n'était pas le bienvenu ici, peut-être que son professeur aurait voulu rester seul, peut-être qu'il aurait simplement dû regarder son emploi du temps. Il espérait que la réponse serait non, car il n'avait pas envie d'avoir empiré la situation.

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
James MacBond
Prof de Mathématiques, Sac.
♣ Messages : 301
♣ Date d'inscription : 28/07/2012


MessageSujet: Re: Les morts prennent parfois plus de place que les vivant dans nos coeurs /Anti/   Mar 9 Oct - 17:46

James avait vraiment mal au coeur. Il devait être encore plus pâle qu'à l'habitude ce qui était pourtant difficilement possible. Et il n'arrivait vraiment pas à ce concentrer sur Antarès, qui ouvrait la bouche pour parler :

"Est-ce que je vous dérange ? "

La phrase mit un temps fou à se former dans la tête du jeune professeur de mathématiques, il n'arrivait pas à l'assimiler et il lui fallut près de deux minutes pour la formé dans sa tête. A vrai dire, si la présence de l'élève dans un moment si intime de sa vie le genait un peu mais il ne pouvait pas nier que sans Antarès, il aurait pu accomplir un acte aux conséquences désastreuse. Quelques chose d'irréversible. C'est temps-ci, James avait eu plus d'une pensée noire et avait caressé l'idée de rejoindre sa femme, une lacheté qu'il espérait ne jamais accomplir. Il frissona. Il répondit d'une voix rauque et avec difficulté au jeune homme :

"Non au contraire"

Il se rassit sur le muret, incapable de rester debour plus longtemps, il avait un peu mal aux jambes. Son visage fermé, son teint pâle et son regard lointain devait sans doute mettre le pauvre élève mal à l'aise mais James ne savait pas caché ses émotions. Le jeune professeur eu une quinte de toux. Il avait sans doute fini par attrappé froid. Pas étonnant vu que son pantalon noir et son pull était complètement trempé, dégoulinant d'eau. Pourtant, le jeune professeur n'avait pas froid, il était plutôt mort de chaud. Il avait du mal à capter les sons et les couleurs qui l'entourait.

"Je crois que je ne me sens pas très bien, j'ai besoin de compagnie."


James sursauta en entend sa propre voit, dont les mots mélangés résonnaient à ses oreilles. James tenta de reprendre le controlle, ça faisait maintenant des mois que ce genre de malaise lui arrivait mais ils étaient de plus en plus fréquent. Il avait fait des recherches sur internet mais il n'avait rien trouvé de très concluant. Et surtout, il était hors de question qu'il rencontre un médecin, il en avait une phobie maladive depuis un certain temps. Je détestais aller les voir ce que j'avais décidé de faire, quittant l'Angleterre sans même les prévenir.


Dossier médical de James MacBond, 1 mois après son accident de voiture:
 

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 20
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: Les morts prennent parfois plus de place que les vivant dans nos coeurs /Anti/   Mar 9 Oct - 20:31

Antarès commençait un peu à s'inquiéter, enfin un peu beaucoup. Son professeur était vraiment très pâle, plus pâle même que sa peau, qui était pourtant une peau de roux, vous vous imaginez. Il avait l'air d'avoir beaucoup de mal à mettre ses idées en place, vu le temps fou qu'il avait mis à répondre à sa question. Il fut surpris de le voir se rassoir brusquement, et il avait l'impression qu'il allait faire un malaise devant lui, si ça continuait. Mais comme à son habitude, il garda son calme. Il ne savait pas ce qu'il se passait au juste, mais si il commençait à paniquer, ça n'arrangerait rien du tout, alors il prit le temps de réfléchir quelques secondes. Il se doutait qu'il allait avoir besoin de ses mains, alors il posa sa pochette contre le muret, tant pis si il finissait complètement trempé, il courait moins de risques que MacBond.

Bien, il avait besoin de compagnie, et Antarès allait lui en donner. Il se raisonna un peu dans sa tête et s'assit à côté de lui, qui semblait sur le point de presque mourir. Il n'était pas médecin, bien au contraire, il s'était toujours foutu des matières scientifiques, mais il allait faire de son mieux. Après tout, peut-être qu'il n'était pas passé par la S pour rien, et que ça allait lui servir pour une fois dans sa vie.

"Vous... Permettez ? "

Tant que ses mains n'étaient pas encore gelées, il releva les mèches du front de son professeur pour voir sa température, on n'était pas à ça près. Il avait de la fièvre, beaucoup même, et rester ici sous la pluie n'était sûrement pas la meilleure chose à faire, ce qu'il s'empressa de faire remarquer.

"Il faudrait rentrer, au moins pour vous reposer. Je peux vous ramener, si vous voulez. "

Il prit le temps de parler calmement, pas trop vite, et en appuyant bien sur son regard. Il fallait qu'il saisisse ce qu'on lui disait. Il pouvait même le répéter si il en avait envie, autant de fois qu'il voudrait, le tout c'était qu'il comprenne, même si Antarès finissait par attraper lui aussi froid. Car oui, il était maintenant complètement détrempé, également. Mais ce n'était vraiment pas le problème.

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
James MacBond
Prof de Mathématiques, Sac.
♣ Messages : 301
♣ Date d'inscription : 28/07/2012


MessageSujet: Re: Les morts prennent parfois plus de place que les vivant dans nos coeurs /Anti/   Mer 10 Oct - 20:26

Antarès regarda le jeune professeur d'un air inquiet, inquiet mais calme. Il semblait se demander ce qui se passait et James le comprenait plutôt bien, depuis la tantôt ce dernier ressemblait à un espèce de zombie. Il finit par poser sa pochette, abri improvisé contre la pluie, sur le muret. James recouvrait peu à peu ses capcités audio visuelles ce qui était un signe encourageant. Antarès s'assit à côté du jeune professeur, le regard légèrement angoissé, nerveux comme s'il s'apprêtait à passer un test qu'il n'aurait pas étudier.

"Vous... Permettez ? "

Il n'attendit pas ma réponse et d'une main tremblant légèrement, il releva les mèches mouillé qui tombait sur le front de James. Le contact de sa main glacé sur la peau du jeune professeur le fit frissoner. D'autant plus qu'il était rarement en contact avec d'autre être humain depuis un an, mis à part quelques poignées de main. Antarès pris un air sérieux et le regarda, avant de le faire :

"Il faudrait rentrer, au moins pour vous reposer. Je peux vous ramener, si vous voulez."

Le jeune garçon avait parlé avec calme et assez lentement, sans doute parce que deux minutes auparavant James avait eu du mal à le comprendre. Sauf que ce dernier n'était pas du tout décidé à rentrer et encore moins à se reposer. Il me regardait d'un air appuyé, conscient de ma deconnexion dans les secondes ultérieur. James grimaca, il n'avait plus mal nul part, excepté à la tête. C'était toujours comme ça après ces petits malaises. Il avait l'impression qu'on tentait de lui enfoncer une hache dans le crâne, assez désagréable comme sensation, croyez moi ! Bref, James répondit à Antarès sur un ton plus assuré que précédemment, posant ses yeux bleus sur ceux, doré que le jeune garçon avait :

"- Je vais très bien mais merci. Si tu veux, tu peux me tutoiez tu sais."

Oui, en faites, il déteste que les élèves le vouvois alors que lui non. Ca lui donne sans doute l'impression d'être un bourrin dans ses situations et il s'en soucie sérieusement. James regarde Antarès, qui commence à vraiment prendre l'eau. Hors de question qu'un de ses élèves attrapent froid par ça faute, il s'en voudrait. MacBond ouvre sa besace et en tire un petit parapluie pliable qu'il ouvre. Le parapluie noir protège presque automatiquement les deux comparses. James sourit à Antarès, un petit sourire, mais un sourire quand même.

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 20
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: Les morts prennent parfois plus de place que les vivant dans nos coeurs /Anti/   Mer 10 Oct - 21:56

Antarès était soulagé en voyant que son professeur commençait à aller mieux, du moins il en avait l'air. Ses yeux s'étaient remis à fixer quelque chose (et de façon plutôt soutenue), et il commençait à reprendre des couleurs. Ca le rassurait un peu, même beaucoup. Le regard inquiet dans ses yeux disparut progressivement, pour laisser place à son air calme inexpressif habituel. Voire même un demi-minuscule-sourire, sur le côté... ce qui était plutôt rare. Antarès savait même si il n'était pas médecin que forcément, James n'était pas totalement remis, ça prenait un peu de temps, mais dans tous les cas, il avait moins l'impression qu'il allait faire un arrêt cardiaque devant ses yeux.

Maintenant, arriver à tutoyer son professeur serait une toute autre chose. Il fallait qu'il s'en rappelle, et qu'il essaye de ne pas trébucher sur les mots, ce qui allait être difficile. Il n'avait pas pour habitude de tutoyer les grandes personnes, et il lui arrivait même parfois de vouvoyer des élèves par réflexe, sans aucune raison. Ce n'était pas qu'il était distant ou hautain, c'était juste... Une sorte de forme de politesse qui n'avait aucune signification particulière. Il hocha la tête, pour approuver, toujours avec son presque sourire, et toujours en fixant son prof dans les yeux. Il ne les avait pas quittés.

D'un coup, la pluie s'arrêta de tomber sur lui, et Antarès se rendit compte que quelque chose les couvrait à nouveau. Un parapluie ?

"Parce que v... Tu l'avais pendant tout ce temps ? "

Dit-il presque sur le ton de la rigolade. Ca le surprenait. Alors comme ça, son professeur s'était laissé tremper par la pluie pendant tout ce temps, enfin tout le temps qu'il fallait pour attraper un rhume carabiné, quand il avait tout ce qu'il fallait dans son sac ? Il trouvait la situation un peu drôle, sans non plus se moquer. La surprise.




[J'ai réussi à poster avant demain matin \o/ ]

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
James MacBond
Prof de Mathématiques, Sac.
♣ Messages : 301
♣ Date d'inscription : 28/07/2012


MessageSujet: Re: Les morts prennent parfois plus de place que les vivant dans nos coeurs /Anti/   Jeu 11 Oct - 17:42

"Parce que v... Tu l'avais pendant tout ce temps ? "

Il dit ça d'un ton ou se mélait la surpise à la rigolade. Il fallut quelques secondes à James pour comprendre la raison de cette amusement avant de se dire qu'il aurait peut être du prendre son parapluie plutôt. Ca semblait logique finalement, quand il y pensait. Sauf qu'il avait du mal avec la logique dès qu'elle s'éloignait du sujet des math. Beaucoup de mal. Il eut un léger sourire lui aussi et haussa les épaules. C'est vrai que la situation était assez cocasse. Il eut un long baillement à s'en décocher la machoire. Il s'étira, manquant d'assomer Antarès avec son parapluie. Heureusement, son jeune élève avait assez de réflexe pour éviter l'objet.
James se répéta quelques formules de math pour s'assurer qu'il allait définitivement mieux. Tout revient à la normal. Son mal de tête se refit léger, habituelle et discret comme il l'était toujours. Il espérait ne pas avoir attraper de rhume mais il avait des doutes, pas grave de toute façon, il n'était pas vraiment venu ici pour se soucier de sa santé mais pour parler à Ellana et lui faire savoir qu'il ne l'oubliait pas. A présent, il lui fallait aller de l'avant, au lieu de se morfondre ici. Il se releva et proposa à Antarès :

"- On s'en va ?"


Il regarda son élève au yeux d'un profond doré, attendant une réponse soit positive et il s'en irait une bonne fois pour toute, soit négative et il resterait ici. Presque logique vous allez dire, mais le jeune professeur préfèrait planifier sa mentalement histoire de ne pas se louper sur la réponse, chose qui n'aurait surement pas été étonnante de sa part. Il repoussa la mèche blanche et rebelle qui lui tombait devant l'oeil.

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 20
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: Les morts prennent parfois plus de place que les vivant dans nos coeurs /Anti/   Jeu 11 Oct - 20:21

James s'étira, parapluie dans la main, et Antarès évita ce dernier juste avant qu'il n'arrive dans sa figure. Soit son professeur était vraiment un maladroit, soit il était encore dans les vappes. Il opta pour la première proposition, tout avait l'air redevenu normal, comme si rien de tout ça ne s'était passé. Et c'était tant mieux, du moins de son point de vue, même si il se demandait un peu toujours ce qu'il s'était passé exactement. Il ne savait pas si il avait le droit de se soucier de ça, de lui demander, alors il se résigna et fit son timide.

Il lui avait proposé de rentrer. Ca ne posait pas spécialement de problème à Antarès, qui lui, finalement, n'avait pas grand chose à faire ici. Et si James se sentait mieux, alors autant profiter de l'occasion avant que tous les deux ne ratent d'autres cours. Il acquiesca en se levant, avant de se rendre compte qu'il ne savait même pas qu'il s'appelait James. Il se remit alors à penser à cette histoire de tutoiement : devait-il maintenant utiliser son prénom (qu'il ne connaissait pas) ou son nom de famille (ce qui risquait de faire plutôt bizarre) ? Est-ce qu'il devait se risquer à lui demander ? Est-ce que ça avait une importance, surtout ? Pourquoi est-ce qu'il se torturait l'esprit avec ce genre de choses inutiles ? Il avait buggé pendant quelques secondes en fixant son professeur directement dans ses yeux bleus océan, qu'il trouvait toujours aussi beaux, avant de reprendre ses esprits et de ramasser sa pochette, un peu gêné.

"Pas de problème, pas de problème. "

Il se redressa et lui adressa un sourire (toujours aussi calme). Il était prêt à partir.

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
James MacBond
Prof de Mathématiques, Sac.
♣ Messages : 301
♣ Date d'inscription : 28/07/2012


MessageSujet: Re: Les morts prennent parfois plus de place que les vivant dans nos coeurs /Anti/   Lun 22 Oct - 18:52

« Pas de problème, pas de problème. »

Antarès se redressa d'un bon. Trois pas dans le gravier, un dernier regard en arrière pour imprimer la scène dans sa tête et c'en était fini. Il eut un sourire amer. Le bouquet de fleur blanche, dévasté par la pluie à côté de croix en marbre dans le sol. C'était une scène bien pittoresque. James eut un soupir et s'éloigna de cet endroit à l'atmosphère tendu. Le silence se fit, seulement ponctué par le crissement des chaussures sur le gravier de l'allée. James ne savait pas trop quoi dire, il était un peu gêné de tout ce qui s'était passé et avait du mal à trouver quoi dire. Ca n'avait jamais été son fort, et se n'était pas nouveau. Il haussa les épaules. Il frissonna sous ses vêtements trempé et émit un petit éternuement.

« Pardon. »


Il était gelé jusqu'au os mais à vrai dire, ça ne le dérangeais pas. Après tout, il venait lui même d'un pays pluvieux, ce n'était pas un peu d'eau qui allait avoir raison de lui.

« Tu es en seconde c'est ça ? J'espère que tu ne m'en veux pas de vous avoir fait louper deux heures de math ».


Il avait dit ça avec une légère touche d'humour, sur qu'Antarès était assez content d'avoir échappé au math, c'est ce que beaucoup de personne pensaient et même si s'était bien triste, il valait mieux en rire. James n'avait jamais eu de sens de l'humour très prononcé, et il se demanda si il était malade. Sans doute. Bref, James dévisagea le jeune homme aux yeux dorés et à la longue chevelure rousse. Il semblait assez réservé mais pas trop non plus. Un juste équilibre.

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 20
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: Les morts prennent parfois plus de place que les vivant dans nos coeurs /Anti/   Mer 24 Oct - 20:14

Antarès accompagnait les pas de son professeur, qui s'était arrêté quelques instants pour revoir le paysage qu'il laissait. Il faisait bien attention de garder sa pochette à dessins sous la protection du parapluie, comme si c'était la plus précieuse pochette du monde, et qu'il n'avait plus que ça. James éternua, ce qui le fit sursauter sous la surprise (une vraie mauviette, je vous jure). Il s'excusa, ce qui laissa Antarès assez perplexe, n'était-ce pas à lui de dire quelque chose comme "à tes souhaits" ? Bah, c'était sans importance, et il sourit à ce petit détail.

Oui, Antarès était bien en seconde année. Enfin, en seconde année de post bac. Mais passons, car ceci non plus n'était pas de la plus grande importance. Les maths n'avaient jamais été son fort, même si il venait d'une filière scientifique, à son plus grand malheur. C'était par miracle qu'il avait réussi à décrocher son diplôme, et il ne savait pas du tout comment il avait obtenu un 13 dans cette matière, sûrement une action de Dieu ou quelque chose dans ce goût-là. Mystère.

"A vrai dire... Je ne crois pas que les mathématiques soient mon cours préféré, désolé ! "

Répondit-il, un peu gêné, mais il préférait être franc avec lui. De toutes façons, cela pouvait se voir dans ses notes, alors à quoi bon mentir ? Il avait un peu peur qu'il le prenne mal, par contre. Il avait souvent vu James à fond dans ses cours, comme un vrai passionné - et il ne doutait pas du fait qu'il en était un. D'un côté, ça l'impressionnait, qu'on puisse autant aimer ce que l'on fait. Il admirait ce genre de personnes.

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
James MacBond
Prof de Mathématiques, Sac.
♣ Messages : 301
♣ Date d'inscription : 28/07/2012


MessageSujet: Re: Les morts prennent parfois plus de place que les vivant dans nos coeurs /Anti/   Dim 4 Nov - 12:26

"A vrai dire... Je ne crois pas que les mathématiques soient mon cours préféré, désolé ! "

James sent doutait un peu. Rare était les élèves qui adorait vraiment les math étaient bien rare. Antarès semblait gêné de me répondre cela, comme ci il avait peur qu'il se fache. Pourtant, ce n'était absolument pas dans sa nature. Il avait le sang froid et était doux comme un agneau. Il n'aurait jamais haussé le ton de sa voix, même sur les cancres. Hors, Antarès était loin d'être un cancre, bien au contraire, le jeune professeur de mathématiques voyait bien qu'il faisait des efforts pour tenir à flot sa moyenne de mathématiques, et il travaillait bien, un élève constant et travailleur qui méritait clairement des félicitations. Il n'était pas de ceux qui ne faisait rien et attendait la fin du cours. James le lui fit remarquer :

" Tu n'as pas à t'excuser, je trouve que tu te débrouilles très bien, et si tu as le moindre problème, je serai là pour t'aider."

Le jeune professeur l'aime bien Antarès, c'est un élève qui a de la volonté mais James sait que sa timidité doit sans doute l'empêcher de demander de l'aide à ses professeurs parfois. Alors, le lui proposer directement, c'est l'invité à moins hésiter à en demander. Surtout que James était près à tout pour que ces élèves arrivent à atteindre les objectifs du cours et apprenne à maitriser et aimer les math, qui jusqu'alors était des matières absolument hostile pour eux. Evidemment, c'était difficile de réussir à obtenir se résultat avec tout le monde, et cela nécessitait tout son temps, mais quand il y arrivait, c'était un véritable bonheur pour lui de se dire qu'il avait vraiment fait son boulot de professeur. Une victoire pour l'enseignement. Il adressa un léger sourire à son élève, un sourire d'encouragement.

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Cassiopeia Crydamoure
Elève Populaire ♪
♣ Messages : 511
♣ Date d'inscription : 19/09/2012
♣ Age : 20
♣ Localisation : Dans mon thé.


MessageSujet: Re: Les morts prennent parfois plus de place que les vivant dans nos coeurs /Anti/   Dim 4 Nov - 14:34

La réponse de son professeur l'avait un peu surpris. C'est vrai qu'il faisait quand même pas mal d'efforts pour éviter de couler, mais de là à très bien se débrouiller... Il arrivait à être un peu au dessus de 10, quoi. Mais peut-être qu'il parlait de la quantité de travail qu'il fournissait pour arriver à ce niveau ? Oui, ça devait être quelque chose comme ça, il ne voyait rien d'autre. Antarès lui adressa un sourire de remerciement. Alors comme ça, il avait le droit de poser des questions de temps en temps ? Enfin, ça pouvait paraître évident, mais ce n'était pas réellement dans ses habitudes, et il n'aimait pas trop avoir l'air ridicule devant le reste de la classe (peut-être pensait-il que ses questions étaient idiotes). Enfin. Avant qu'il oublie (ce qui allait sûrement être dans assez peu de temps), il se mit à réfléchir sur ce qui pouvait lui poser problème en mathématiques. La première chose qui lui vint à l'esprit... Les représentations paramétriques. Déjà au lycée il avait du mal avec ça, mais maintenant, c'était de pire en pire. Il ne savait jamais comment les utiliser pour savoir si un point était sur une telle droite ou un tel plan, et puis de toutes façons il ne savait même pas faire une représentation paramétrique avant de s'en servir, enfin bref, c'était assez catastrophique à ce niveau là. Ca lui semblait être un bon sujet pour commencer.

Mais peut-être que ce n'était pas spécialement le moment pour poser ses questions. Après tout, ils sortaient d'un cimetière, James venait de faire une crise de... De grippe, ou d'hypoglycémie, ou alors de malaise intempestif, alors peut-être qu'il avait autre chose à penser que des mathématiques à cet instant précis. Antarès se dit qu'il verrait avec lui en cours, ou alors après un cours (étant donné que l'explication risquait de prendre un peu plus de cinq minutes avec lui). Il se dit que noter ça dans un coin de son cerveau n'était sûrement pas une excellente idée, c'est pour cela qu'il prit le premier bout de papier/crayon qu'il trouva dans sa poche et nota tout ceci d'une main pressée, avant d'y ranger précieusement.

"Merci. C'est, um, sympathique, enfin, je suppose. On dirait, um, qu'il va s'arrêter de pleuvoir. "

Dit-il tout à fait au hasard, et il fut surpris de constater que c'était le cas. La pluie s'était un peu calmée, enfin, ça ne voulait pas dire non plus qu'il allait faire beau dans deux minutes, si ça se trouve ça allait être encore pire, mais bon, c'était juste pour changer de sujet. Pas qu'il n'aimait pas parler de mathématiques, au contraire. Enfin, il ne savait pas trop. Il ne savait pas grand chose, apparemment.

___________
Even though you are strong, flying higher, running much faster
You are so strong, you weave yourself a flower crown
Why then do you look so sad now ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelast-rebel.deviantart.com/
avatar
James MacBond
Prof de Mathématiques, Sac.
♣ Messages : 301
♣ Date d'inscription : 28/07/2012


MessageSujet: Re: Les morts prennent parfois plus de place que les vivant dans nos coeurs /Anti/   Dim 4 Nov - 15:57

Antarès avait l'air surpris par ce que James venait de lui dire, donc c'était une bonne chose qu'il l'ai fait. Il sortis un bout de papier et un crayon et y nota vite quelques chose avant de le ranger précieusement. Il regarda le ciel, les nuages gris semblaient beaucoup moins menacant et la pluie plus fine et moins drue. Une aubaine vu l'état pitoyable dans lequel les deux comparses se trouvaient tout les deux, trempé ainsi. Antarès prit la parole :

"Merci. C'est, hum, sympathique, enfin, je suppose. On dirait, hum, qu'il va s'arrêter de pleuvoir."

Le jeune professeur regarde une seconde fois le ciel et les nuages qui se disolve, vidé de toute leur pluie. James soupira. Il se demandait comment la vie continuait à tourner sans elle. De parler de chose aussi normal un jour aussi spécial. Je tentais de chasser ces mauvaises pensées. Il fallait que je passe le cap, même si c'était très dur. Quelques minutes plus tard, Antarès et James arrivèrent à l'académie. Leur chemin allait se séparer ici, Antarès irait suivre son prochain cours, quand à James, il irait lui aussi à son prochain cours, en espérant ne pas se perdre dans les couloirs de l'académie, ce qui bien sur allait arriver. Mais, les deux jeunes gens se reverraient tôt ou tard, dans d'autre cisconstances, peut être plus heureuse ou il pourrait partager plus encore qu'ici. Ou peut être pas. Après tout, qui sait ce que nous réserve l'avenir...

END

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Les morts prennent parfois plus de place que les vivant dans nos coeurs /Anti/   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les morts prennent parfois plus de place que les vivant dans nos coeurs /Anti/

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les morts prennent parfois plus de place que les vivant dans nos coeurs /Anti/
» La place d'Haïti dans le monde
» Waverly Place RPG
» La mort
» L'amour est une fumée faite de la vapeur des soupirs ♦ Hélène & Lilieth

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Artistic Academy :: Concernant le membre :: RP terminés-