Winter -014-015 - Pear, Spark & Lastie
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Au milieu des roses du jardin [Nathanaël Von Arlex]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Au milieu des roses du jardin [Nathanaël Von Arlex]   Sam 11 Aoû - 10:52



Rhine était assise dans l’herbe des jardins, près des arbres et des fleurs où presque personne ne venait. Elle était en train d’écrire.

« Et sous le coup de la panique la jeune brunette tomba à terre, hurlant à pleins poumons. Le sol carrelé de gris et les murs teintés de bleus le décor était vraiment horrible. La pièce était vide, sans aucun meubles et aucunes portes ni fenêtres. Fiona tremblait de peur du haut de ses douze ans. Elle n’avait jamais sauté par la fenêtre de sa chambre en atterrissant dans une pièce lugubre. L’ampoule au plafond éclairait peu et elle avait peur du noir. Elle craignait que celle-ci s’éteigne et la laisse seule. Oui, car elle savait que personne ne pouvait atteindre son cauchemar sans aucune aide… »

La jeune canadienne poussa un soupir, trouvant son texte littéralement horrible. En plus une fichue abeille lui tournait autour au lieu de s’occuper des roses rouges et jaunes autour d’elle. Elle se leva, pieds nus sur la pelouse verte et balança son précieux carnet, essayant de viser l’insecte. Le petit bloc-notes vola et finis par retomber sur l’herbe dans un bruit sourd.

Agacée, elle détacha ses cheveux jusque attachés en une natte et visa l’abeille avec l’élastique, comme un lance-pierre. Celui-ci toucha la bestiole qui tomba au sol, peut-être raide morte. Rhine passa la main dans ses longs cheveux et soupira de soulagement. Elle alla retrouver son chouchou pour le mettre autour de son poignet.

-C’est pas la p’tite qui va manger la grosse !

Déclara-t-elle en fixant la petite abeille. Elle entendit un bruit de feuilles et se retourna. Un jeune homme d’un an de plus qu’elle –sûrement- venait d’arriver et avait le carnet de Rhine dans ses mains. La jeune fille paraissait vraiment embarrassée. Elle n’avait jamais montré le carnet à qui que ce soit. Il contenait des phrases, des mots, des descriptions et des noms, des dessins et des bouts de d’histoires. Elle remit en place son tee-shirt, discrètement ainsi que son short. Elle n’aimait pas être mal habillée ou mal coiffée devant quelqu’un même si ce n’était pas important. Elle fixait le blond aux yeux verts sans rien dire, un peu gênée.

Elle voulu avancer pour récupérer son carnet mais elle glissa et tomba, se retrouvant dos contre le sol.
*C'est quoi la suite ?*
Pensa-t-elle, soupirant à nouveau. Elle se trouvait absolument ridicule.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: Au milieu des roses du jardin [Nathanaël Von Arlex]   Jeu 16 Aoû - 11:26

Nate se promenait dans les coins calmes de l’académie, comme à son habitude lorsqu’il recherchait une solitude paisible. Il faisait beau et chaud, ce samedi après-midi. Les élèves de l’académie étaient pour la plupart au lac ou à la piscine, d’autres encore étaient en ville ou en train de faire leurs devoirs, sans compter ceux qui étaient rentrés chez eux pour le week-end. Le jardin était donc relativement désert, en principe… Nate, son crayon fétiche en poche et ses écouteurs vissés dans les oreilles, s’apprêtait à passer l’après-midi dans l’herbe douce et grasse, parmi les roses et les abeilles. Programme alléchant et reposant en perspective.
Jardin désert ? Pas si sûr, finalement. Alors qu’il s’approchait de l’endroit convoité, Nate vit la silhouette d’une jeune fille aux longs cheveux bleus s’esquisser parmi les roses. Intrigué, il continua d’avancer. La jeune fille semblait agitée, et jeta d’ailleurs le carnet qu’elle tenait entre les mains, avant de défaire sa tresse pour jeter son élastique. Absorbée par ce qu’elle faisait, elle ne se rendit même pas compte que quelqu’un arrivait.
Nate avançait encore, tandis qu’elle récupérait son élastique dans l’herbe et déclarait en fixant quelque-chose au sol, probablement un insecte qui l’agaçait particulièrement et qu’elle venait d’abattre avec son élastique :

- C’est pas la p’tite qui va manger la grosse !

Nathanaël arriva au niveau du carnet balancé par la jeune fille aux cheveux bleus. Il le ramassa. Celui-ci était ouvert sur un petit texte auquel le Baroque jeta un bref coup d’œil.

« Et sous le coup de la panique la jeune brunette tomba à terre (…) »

La jeune fille semblait particulièrement embarrassée, aussi Nate cessa de regarder pour focaliser son attention sur elle. Il allait de soi qu’elle était Baudelaire, et le jeune dessinateur mettait un point d’honneur à respecter l’art de chacun comme il voulait que l’on respectât le sien, c’est-à-dire ne pas regarder sans permission.
L’inconnue, mal à l’aise, remit ses vêtements en place et plongea son regard bleu pâle dans celui de Nate. Ils s’observèrent ainsi un instant, puis la jeune fille aux cheveux bleus esquissa un geste vers le Baroque et… glissa sur l’herbe, se retrouvant à plat dos. La situation, bien que fortement gênante pour l’écrivaine en devenir, avait un certain aspect comique. Son texte commençait par une histoire de brunette qui tombait à terre, et à en juger par la couleur tout sauf naturelle de sa chevelure, il y avait de fortes chances pour que cette adolescente soit naturellement brune… Texte prémonitoire ?
Nate esquissa un léger sourire. Pas un sourire moqueur, loin de là, mais un sourire paisible et vide de toute arrière-pensée. Il tendit sa main libre à la jeune fille afin de l’aider à se relever.

- Nate Von Arlex, déclara-t-il alors que la Baudelaire prenait sa main dans la sienne.

Ils se dévisagèrent un instant, face à face, puis Nathanaël lâcha doucement la main de l’inconnue et lui tendit son carnet, qui semblait extrêmement précieux à ses yeux.

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Au milieu des roses du jardin [Nathanaël Von Arlex]   Ven 17 Aoû - 12:24

Le jeune garçon lui tendit la main –qui était étonnamment tiède- pour l’aider à se relever. Elle la saisit et le remercia d’un signe de tête alors qu’il lui adressa gentiment la parole pour se présenter :

-Nate Von Arlex.

Elle avait déjà entendu ce nom une ou deux fois mais n’avait jamais pu placer un visage sur ces paroles. Elle était tout de même heureuse de rencontrer quelqu’un d’autre, d’ailleurs, ils se dévisagèrent avant que ce fameux « Nate » lui lâche doucement la main. Elle lui adressa un sourire avant de dire machinalement « Rhine Meetle » pour qu’il sache au moins quelque chose sur l’inconnue qu’il avait en face de lui. Elle n’avait pas grand-chose d’autre à rajouter. Elle récupéra le carnet qu’il lui rendit et le ferma sèchement avant de le ranger dans son petit sac qui était positionné près d’un arbre vert. Elle revînt ensuite vers le jeune homme et le regarda.

Elle remarqua que le blond venait de la Maison Baroque. Un artiste… Cette découverte lui plaisait. En fait, elle n’aimait pas dessiner mais elle aimait voir des dessins, notamment pour illustrer ses petites histoires intéressantes ou non.
Elle passa sa main dans ses cheveux bleus, comme elle avait l’habitude de faire lorsque qu’aucunes paroles ne voulaient sortir de sa bouche. Elle avança vers les roses jaunes et toucha délicatement les pétales de celle-ci, qui était fraiche et douce.

-Alors toi aussi tu te balades ?

Elle lança un sourire à Nate et le fixa longuement, pensive. Elle connaissait peu de gens dans l’Académie car elle ne les approchait pas. Il fallait donc qu’elle fasse un effort de parler assez pour lier une « amitié » avec Nate. Du moins, elle ne voulait pas qu’ils soient ennemis. Peut-être ne la supporterait-il pas ? Elle ne savait que penser, de peur de paraitre trop bizarre ou encore pire, ridicule.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: Au milieu des roses du jardin [Nathanaël Von Arlex]   Mer 22 Aoû - 15:06

Nate ne lâcha pas Rhine, car tel était le nom de la fille aux cheveux bleus, des yeux tandis que celle-ci récupérait et refermait sèchement son carnet avant de s’éloigner un instant pour ranger celui-ci dans son sac. Il ne s’étonna pas de cette attitude qui aurait pu sembler froide pour certains, mais qui n’étais que de l’auto-défense aux yeux de quelqu’un comme Nathanaël, qui comprenait mieux que quiconque le désir de protéger son art, son jardin secret, aux yeux des autres. Il était clair qu’elle ne montrait jamais ce carnet à personne, étant donné sa méfiance.
Muette, Rhine se passa une main dans les cheveux. Etait-elle de ceux que le silence embarrasse ? Nate, en revanche, n’était nullement incommodé de ce mutisme. Il avait grandi dans le silence, et même s’il s’était ouvert, il l’appréciait toujours et était très à l’aise dans le calme.
La jeune fille se dirigea vers un bosquet de roses jaunes et en caressa une. Force était de constater que la scène était artistiquement intéressante. La jolie fille aux cheveux bleus éclatants, au milieu de sublimes roses aux couleurs vives et vibrantes d’intensité, le tout inondé de soleil. Cela donnait presque envie à Nate de peindre, pour une fois que les couleurs l’intéressaient.

- Alors toi aussi tu te balades ?

Rhine se tourna vers le jeune Baroque et lui adressa un sourire. Il se garda bien de dire qu’il était venu pour profiter du calme de l’endroit, d’une part parce qu’il était poli, d’autre part parce que cela ne le dérangeait pas de troquer une après-midi de solitude, certes agréable et apaisante, contre une rencontre intéressante. Car oui, Nate se disait que cette rencontre était intéressante. Il ne connaissait Rhine que depuis quelques minutes, mais c’était suffisant pour savoir. Observateur, il lui en fallait très peu pour se faire une opinion des gens, mais aussi pour apprendre des choses sur eux…

- Je comptais m’installer ici. Je compte toujours.

Ah, Nate dans toute sa splendeur… Pas de « désolé de te déranger », ni de « tu permets ? », non, Nathanaël allait toujours au plus bref. Taciturne, il parlait peu et le moins possible, sauf lorsque le sujet de conversation était suffisamment intéressant pour lui tirer quelques phrases un peu plus longues… Bref, Il s’assit dans l’herbe, grasse et confortable, et la caressa un instant du bout des doigts, avant de retirer ses écouteurs de ses oreilles et de ranger soigneusement son iPod dans sa poche, puis de reporter son attention sur la jeune fille, qui se tenait toujours près des fleurs.
Il l’avait déjà croisée, aperçue. En même temps, il eut été difficile de ne pas repérer une telle chevelure. Mais outre ceci, Nate était très physionomiste et se souvenait de tous les visages qui avaient déjà attiré son attention. Rhine Meetle, en l’occurrence, l’avait intrigué parce qu’elle était très souvent seule. Oh, cet aspect n’était pas exceptionnel en soi, elle n’était pas la seule élève de l’académie à apprécier la solitude. C’était une caractéristique récurrente chez les artistes… Mais il l’avait simplement remarqué.
D’ailleurs, autre preuve qu’elle appréciait la solitude, elle était seule, alors que les élèves ayant un minimum de vie social étaient en train de profiter de l’après-midi entre amis. En revanche, la jeune fille ne semblait pas trop incommodée de la présence de Nate. Solitaire donc, mais pas fuyarde.
Il était calme, elle était calme. Ils avaient de grandes chances de s’entendre.
Nate n’ajouta rien, se contentant d’observer Rhine dans les yeux. Elle avait de jolis yeux, d’ailleurs. Sereins, mais très légèrement méfiants, probablement en conséquence à la chute que la jeune fille venait de faire. A moins que cette lueur soit toujours présente ; il était trop tôt pour le dire. On pouvait aussi lire une part d’interrogation, subtile, dans ce regard. Des doutes, Rhine ?

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Au milieu des roses du jardin [Nathanaël Von Arlex]   Sam 25 Aoû - 23:08

- Je comptais m’installer ici. Je compte toujours.


Surprenant. Fascinant. Intéressant. Miraculeux.

Elle le regarda et tira un sourire d’amusement. Elle fut surprise –mais agréablement- d’entendre des paroles telles que celles-ci. Elle se tourna vers lui mais restait toujours debout. Il était fascinant ce garçon… Du moins, c’était son point de vue. Alors qu’ils se regardaient droit dans les yeux, Rhine fugua dans des pensées douteuses. Elle se demandait s’il allait être son ami, s’ils allaient s’entendre et devenir plus un jour –ce qu’elle ne souhaitait pas était de dépasser la barre « meilleur ami »- et elle se demandait ce qu’il pensait d’elle. Elle ne bougea pas, et resta là à fixer les yeux de Nate.

Qui allait briser le silence en premier ? C’était à se demander. Aucun des deux n’avait l’air d’avoir envie de prononcer une petite parole, préférant observer l’autre silencieusement. Enfin, la fille aux cheveux bleus l’aurait bien fait si elle n’avait pas vu une guêpe lui passer sous le nez. Aussitôt elle se mit à s’agiter et vint aux côtés de Nathanaël. Elle fixait la guêpe se déposer sur une fleur pour partir. Non elle ne tremblait pas mais elle était tout de même moitié cachée et terrifiée. Tout de façon tant qu’elle n’était pas seule elle se disait que rien ne pouvait lui arriver.
Finalement elle s’écarta de Nate et plongea de nouveau son regard dans le sien avant de dire:

-Excuse-moi…

Elle souriait légèrement et hocha un peu la tête pour confirmer sa phrase. Jamais son comportement n’avait été tel que cela et ça la gênait énormément. Elle n’en avait pas marre de leurs deux regards, bien au contraire, c’est juste qu’elle n’avait pas forcément l’habitude. Au moins qu’elle clignait des yeux deux fois moins qu’à la normale, sans s’en rendre compte évidemment.

Pour elle c’était une belle rencontre, et elle espérait de tout cœur le revoir après cet après-midi, si celui-ci lui permettait par la suite de rester en sa compagnie plus longtemps. Il était mystérieux et calme, et ça plaisait beaucoup à Rhine. Désormais il était impossible qu’elle le note sur sa liste noire, elle en parlerait même en bien dans son journal intime. Jamais elle n’avait évacué son désir de solitude aussi rapidement que ce précieux jour. Mais attention, un pas de travers pourrait permettre à la jeune Canadienne de perdre facilement cette nouvelle connaissance. Connaissance qui bien au contraire de ce que l’on pense, pourrait très bien s’entendre avec l’écrivain. Un écrivain et un dessinateur –ou artiste- amis, n’est-ce pas un beau roman d’amitié à écrire ça ? Nous le saurons très prochainement, et espérons de tout cœur que Rhine lui saute dessus pour lui arracher quelques cheveux... Blonds. Oui, car Rhine est une fille imprévisible à qui l’envie de se battre arrive souvent alors qu’elle ne le demande pas du tout.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: Au milieu des roses du jardin [Nathanaël Von Arlex]   Sam 1 Sep - 12:03


Nathanaël et Rhine se fixaient en silence. La jeune fille ne baissa pas les yeux, comme l’auraient fait certaines personnes intimidées par le regard scrutateur du dessinateur. Cela aurait pu durer encore, si elle ne s’était pas soudainement précipitée vers lui, effrayée par une guêpe qui passait par là. Le jeune homme était légèrement surpris, d’une part de l’accès de panique de la Baudelaire, d’autre part du fait qu’elle se soit réfugiée près de lui. Finalement, la terrible créature disparut parmi les fleurs, et Rhine s’écarta de Nate.

- Excuse-moi…

Cette jeune fille semblait avoir un problème avec les insectes… Curieux qu’elle vienne écrire ici, alors.

- Cette guêpe ne te fera rien si tu restes immobile, fit remarquer Nate avec une pointe d’amusement dans la voix.

Une abeille choisit cet instant pour venir tourner autour du dessinateur, qui demeura impassible. La petite créature vint même se poser sur son bras un bref instant avant de repartir. Les abeilles ne piquent qu’une fois dans leur vie, aussi ne le font-elles que lorsqu’elles se sentent réellement en danger.
Bref, on s’en fout. Une Baudelaire attendait. Nate reporta son attention sur elle, et repensa à son petit carnet, qu’elle avait jeté au loin avant l’arrivée du Baroque.

- Tu n’aimes pas ce que tu as écris.

Ce n’était pas une question, mais bel et bien une affirmation. S’il y avait bien une chose pour laquelle Nate aimait parler, c’était pour faire part de ce qu’il découvrait sur ses interlocuteurs. Il avait raison, et il le savait. Nathanaël n’ouvrait la bouche que lorsqu’il était sûr de lui.

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Au milieu des roses du jardin [Nathanaël Von Arlex]   Dim 2 Sep - 22:10

Nate lança quelques paroles :

- Cette guêpe ne te fera rien si tu restes immobile. (D’ailleurs l’une d’elle fit le tour du jeune homme. Elle allait même se poser sur son bras avant de partir et le jeune homme tourna la tête vers Rhine) Tu n’aimes pas ce que tu as écris.

C’était bel et bien une affirmation. En effet elle n’aimait pas ses récits, gardant ce « secret » pour elle depuis bien longtemps. Dès qu’elle écrit une phrase elle se sent ridicule et ne peut s’empêcher de soupirer et recommencer. Nathanaël avait-il remarqué des traces écrites effacées ? Elle ne savait pas et s’en moquait un peu. S’il ne le répétait pas ce n’était pas dérangeant, au contraire.

Ils se regardaient en silence, sans pouvoir prononcer un mot. En fait, la jeune fille avait l’impression que c’était à elle de parler. En plus de cela ils étaient seuls dans cette partie du Jardin éloignée du reste. C’était gênant parce qu’elle connaissait à peine le jeune homme et ça ne lui était jamais arrivé. Elle ne savait pas comment réagir, non, elle n’en avait aucune idée. La fille aux cheveux bleus savait qu’elle devrait répondre à cette affirmation par une méchanceté comme elle le fait toujours mais c’était comme si il lui avait fermé toutes les portes menant aux issus.
Alors elle s’avança vers lui et retint son souffle. Perdre son sang-froid ? Oui, mais Rhine se ressaisit toujours assez vite généralement. Elle le regardait, ayant une proximité étrange avec le blond. Elle le regardait dans les yeux, les mains le poussant contre le tronc d’arbre pour ne pas qu’il s’enfuie.

-Écoute Nate, je ne veux pas parler de ça alors tu ne répètes pas ce que tu viens de deviner s’il te plaît. Jusqu’à présent jamais personne n’avait trouvé cet infime détail étant donné qu’il passait inaperçu. Et excuse-moi si je viens de te faire mal.

Elle ne retira pas ses mains des épaules de Nathanaël, juste par prudence même si elle savait qu’elle devrait pour éviter de se recevoir un magnifique retour de flammes. Elle lâcha tout de même la pression pour ne pas le blsser car ce n’était pas dans ses intentions. En tout cas elle ne souriait plus.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: Au milieu des roses du jardin [Nathanaël Von Arlex]   Mar 4 Sep - 6:13

Nate avait vu juste, naturellement. Il se releva, étant donné que Rhine était restée debout. La jeune fille commençait à perdre pied, à en juger par la tension dans son regard. C’était évident, en même temps. Elle était solitaire, et voilà qu’elle se retrouvait seule avec Nate, qui ne mâchait pas ses mots, comme d’habitude. Rhine était légèrement perturbée par ses paroles. Mal à l’aise. Une Baudelaire qui n’aime pas ses écrits, elle ne s’en vantait sûrement pas.
Soudain, contre toute attente, Rhine saisit le Baroque par les épaules et le poussa contre un arbre. Le jeune homme resta de marbre.
En façade.
Il avait à peu près l’habitude de se faire violenter, ça ne l’émouvait pas plus que ça. Il n’était pas très sensible à la douleur, dont il faisait facilement abstraction. Avant qu’il n’intègre l’académie, sa différence lui avait valu nombreuses railleries et des types l’avaient déjà frappé parce qu’il les avait regardés dans les yeux, ou parce qu’il leur avait mis le doigt sur un sujet sensible pour eux. Ethan, une de ses premières rencontres enrichissantes à l’académie, l’avait étranglé le jour de leur rencontre. Zac avait failli lui mettre un coup de poing qui aurait pu lui déboiter la mâchoire.
Mais jamais une fille ne s’était tenue aussi près de lui. Jamais il n’avait eu de tels contacts avec qui que ce fut. Elle était si proche de lui qu’il pouvait sentir l’odeur de sa peau.

- Écoute Nate, je ne veux pas parler de ça alors tu ne répètes pas ce que tu viens de deviner s’il te plaît. Jusqu’à présent jamais personne n’avait trouvé cet infime détail étant donné qu’il passait inaperçu. Et excuse-moi si je viens de te faire mal.

Elle avait achevé son monologue, mais ne s’était pourtant pas éloignée du jeune homme. Celui-ci était anormalement troublé, même s’il affichait toujours une surprenante neutralité, ses yeux rivés dans ceux de la jeune fille aux cheveux bleus. Pourquoi ne le lâchait-elle pas ? Pourquoi gardait-elle ses mains sur ses épaules ? Attendait-elle qu’il réponde pour le relâcher ?

- Je ne suis pas du genre à colporter. Et non, tu ne m'as pas fait mal.

A qui voulait-elle qu’il le dise, de toute manière ? Ça ne regardait personne. Nate ne parlait aux gens que des choses les concernant eux, il n’avait jamais raconté le moindre ragot et n’était pas près de commencer.
Et maintenant ? Il fallait qu’elle le lâche. Elle empiétait de manière non-autorisée et inédite dans son espace vital, c’était troublant.

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Au milieu des roses du jardin [Nathanaël Von Arlex]   Mar 4 Sep - 12:09

Leurs yeux plongés l’un dans l’autre Nate dit qu’une façon totalement neutre :

- Je ne suis pas du genre à colporter. Et non, tu ne m'as pas fait mal.

L’écrivain lâcha le dessinateur et partit s’assoir devant les roses en soupirant. Elle espérait qu’il tiendrait parole, sinon elle serait prête à le mettre dans sa jolie liste noire et de lui sauter dessus pour le taper et l’insulter. Elle n’avait pas grand-chose à dire et hésitait de croiser le regard du jeune homme, qui la gênait quand même beaucoup. Elle ne savait pas si elle devait partir ou non. D’autant plus que Nate ne disait pas grand-chose, à son grand désespoir. Elle entama une toute autre conversation :

-Tu étais venu ici pour chercher la tranquillité ?

Elle ne le regardait pas, elle arrachait des brins d’herbe tellement il la rendait nerveuse. Elle n’avait pas l’habitude que quelqu’un ne parle pas, et encore moins cette habitude de se contrôler quand elle a envie de se battre. Bref, ce détail n’avait aucun rapport avec les roses jaunes ou bien roses, donc Rhine préférait ne pas y songer. Elle se leva et revint s’assoir à l’ombre près de son sac, oser enfin regarder Nate, pour observer sa réaction notamment.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: Au milieu des roses du jardin [Nathanaël Von Arlex]   Mer 10 Oct - 18:19

Rhine semblait gênée, un peu nerveuse. Elle s’assit dans l’herbe, non loin des roses malgré la « menace » des abeilles, et se mit à arracher les brins d’herbe sous le regard impénétrable de Nate.

- Tu étais venu ici pour chercher la tranquillité ?

Nathanaël songea aux paroles de Rhine. C’étaient des mots destinés à meubler le silence, des banalités, pour quiconque ne prenait pas le temps de s’attarder sur leur sens. Il y avait toujours quelque-chose à penser, lorsqu’on y réfléchissait, pour n’importe quelle phrase aussi banale fût-elle.
La tranquillité. C’était une notion assez vague, en somme. Certains la vivent comme une solitude ennuyeuse et insurmontable, une punition. D’autres y songent comme à un moment de médiation solitaire, douce et reposante. La tranquillité pouvait aussi être vécue à plusieurs, non ? Faire la connaissance de quelqu’un de visiblement intéressant quoiqu’aux tendances légèrement violentes, un après-midi d’été dans un jardin fleuri et paisible, n’était-ce pas une pure et légitime forme de tranquillité ?
Rhine se leva et revint s’asseoir près de son sac à l’ombre de l’arbre. Nate, sans la quitter des yeux – une vieille habitude chez lui – s’assit à son tour, à une distance respectable de la jeune fille. Il lui accorda un regard indéchiffrable, le visage impassible, et répondit enfin, d’une voix posée et naturellement douce :

- Oui.

Il se tut un instant. Avant, il s’en serait tenu à cette simple affirmation. Mais force était de constater qu’il avait évolué, depuis son arrivée à l’académie, à l’automne dernier. Trois saisons s’étaient écoulées, trois saisons au cours desquelles il s’était ouvert, il devait le reconnaitre. Nate s’exprimait plus aisément qu’avant, c’était un fait. Il ajouta donc :

- Je considère cela comme de la tranquillité.

[Mille excuses encore pour le retard >.<]

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Au milieu des roses du jardin [Nathanaël Von Arlex]   Dim 14 Oct - 21:12

La jeune fille finit par se lever pour s’approcher de Nate, Une fois en face de lui elle l’observa droit dans les yeux. Elle le trouvait très gentil. Et hésitait à s’amuser juste une minute, à peine. Mais à vrai dire c’était risqué. Comment connaître la réaction du jeune homme ? Impossible, évidement. Alors elle recula juste d’un pas. Mais elle resta de marbre, une expression calme sur le visage. Elle l’aimait bien Nathanaël. Bien qu’il soit un peu silencieux et distant. Mais ça ne la dérangeait pas.

Par reflexe elle passa une main dans ses cheveux, à lui. Mais elle se retira rapidement, gênée et gênant le jeune garçon. Non ce n’était pas comme un jeu pour elle. Juste quelque chose qu’elle avait pris goût à faire. Elle retourna alors vers les fleurs en poussant un soupir désespéré. Elle n’avait plus vraiment envie de faire quelque chose.

-Aïe !

Elle laissa échapper un petit cri de douleur et serra son index de la main gauche avec la main droite. Une grimace de douleur tordait son visage. Elle venait de e couper presque tout le doigt avec une épine de rose et le sang coulait le long de son doigt. Elle se sentait de plus en plus mal et se laissa tomber sur l’herbe fraiche. Ce n’était vraiment pas son jour de chance.
Rhine regardait son doigt en l’essayant contre le sol, espérant que ça fasse quelque chose mais ça n’arrangeait pas puisque l’abeille vint de nouveau tourner autour d’elle. Elle se sentait ridicule et n’osait plus regarder Nate en face.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: Au milieu des roses du jardin [Nathanaël Von Arlex]   Jeu 18 Oct - 19:40

Soudain, le plus naturellement du monde, Rhine passa sa main dans les cheveux de Nate. Celui-ci se raidit par réflexe, n’étant pas habitué à ce genre d’interaction avec qui que ce fût. Rhine était visiblement quelqu’un de très tactile, or il n’avait jamais eu à faire face à ce genre de personne auparavant. Perturbant.
La jeune fille aux cheveux bleus retira cependant très vite cette main baladeuse de la tignasse blonde du Baroque, en profitant pour se détourner de lui avec un soupir chargé de désespoir que Nate n’était pas bien certain de comprendre. Quoi, Nate qui ne comprend pas quelque-chose ? Oui, son cerveau semblait en grève.

Le jeune homme se mit à caresser l’herbe du bout des doigts, tandis que la Baudelaire se rapprochait une fois encore des fleurs. Elle ne tenait pas vraiment en place, décidément. Nathanaël songeait à l’attitude qu’avait la presque-inconnue envers lui, lorsque soudain un cri de ladite presque-inconnue l’arracha brutalement à ses pensées. Il leva la tête, pour voir Rhine en train de presser son index gauche à l’aide de sa main droite, la douleur crispant son visage. Cette fois-ci, ce n’était pas une abeille qui l’avait agressée, mais une rose. Décidément, la nature lui en voulait.
Sauf qu’une abeille revenait justement à la charge, achevant de couvrir d’embarras la jeune fille qui essayait tant bien que mal de faire partir le sang qui coulait de son doigt.
Sans un mot, Nate se leva, sortit un paquet de mouchoirs qu’il avait glissé dans sa poche avant de quitter sa chambre – il avait tendance à faire de l’allergie au pollen, il s’était donc montré prudent par habitude – et s’approcha d’une jeune fille qui n’osait même plus le regarder dans les yeux tant elle était gênée.
Avec une délicatesse surprenante, Nate prit la main de Rhine et emballa son doigt dans un mouchoir. Sans lâcher sa main, dont il pressait très légèrement le doigt pour stopper l’écoulement, il plongea son regard dans le sien – comme à son habitude, à vrai dire.
Il aurait pu parler, dire une banalité inutile du genre « fais attention ». Mais non, il n’ouvrit pas la bouche. Il n’avait rien d’utile à dire, alors il se taisait. C’était Nathanaël, quoi.

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Au milieu des roses du jardin [Nathanaël Von Arlex]   Ven 19 Oct - 12:21

Lorsque les doigts agiles entourèrent ceux de la jeune fille avait un mouchoir elle leva les yeux vers les siens. Ils ne disaient rien, comme si l’un d’eux avait peur de faire une bêtise en brisant le silence. C’était pesant mais pas forcément très gênant. Du moins, pas du point de vu de Rhine. Elle se sentait trop étrange. Trop pensive et tendue. Peut-être qu’en fin de compte il la déstabilisait tant que ça ? C’était une possibilité parmi tant d’autres. Elle ne savait que faire, ne savait que dire. Alors elle restait là à contempler les yeux du jeune homme. Elle avait l’habitude des gens qui ne disait rien, mais lui c’était comme s’il se contentait de parler peu pour ne pas gaspiller sa voix. Quelque chose d’assez ridicule oui, peut-être.

Mais qu’est-ce qui n’est pas ridicule dans ce Monde ? Rien. Non, vraiment rien.
Rhine détourna rapidement les yeux en remerciant d’une toute petite voix le jeune homme. Ses yeux se remplissaient de larmes mais elle ne les essuya pas, parce qu’elle n’avait pas la force de retirer sa main de celle de Nate qui était chaude. Et puis elle s’en moquait un peu de pleurer. Toute comme elle se fichait du sang qui coulait sur son doigt, bien que son comportement prouve le contraire.

Mais là n’était pas le plus important. Parce que les larmes ne resteront que de l’eau de toute manière. Et la vie juste un brin de poussière qui n’est là que pour disparaitre un jour ou l’autre. Et si on ne pleure pas au moins une fois dans sa vie, c’est qu’on ne vit pas. Le monde est fait d’embûches alors il faut les surmonter parce qu’il n’y a rien de mieux à faire.

Rhine cligna un peu des paupières et les essuya finalement avec la main libre. Elle regarda à nouveau Nathanaël sans oser prononcer juste une seule parole.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: Au milieu des roses du jardin [Nathanaël Von Arlex]   Ven 19 Oct - 18:49

Rhine ne souhaitait visiblement pas prolonger ce contact oculaire. Beaucoup de gens avaient du mal à soutenir le regard de Nate, intense et pénétrant. Elle ne rompit pas non plus le silence, ses yeux s’emplissant inévitablement de larmes. Les filles pleurent vraiment facilement…
Nate ne savait vraiment pas comment s’y prendre avec Rhine. Tantôt maladroite, tantôt presque violente, tantôt très tactile, tantôt silencieuse, et voilà qu’elle se mettait à pleurer. La situation devenait délicate : Nate n’avait jamais eu à consoler qui que ce fut, cela n’était d’ailleurs absolument pas son genre, puisqu’il était parfois même la cause des larmes – les gens n’aiment pas qu’on leur dise la vérité.
Nate continua à observer les yeux humides de Rhine, même si elle évitait son regard. Elle n’avait même pas entrepris d’essuyer les larmes qui coulaient délicatement sur ses joues pâles, laissant sa main aux soins de Nathanaël. La jeune fille aux cheveux bleus semblait avoir déjà accordé une partie de sa confiance au Baroque, même s’ils ne se connaissaient que depuis très peu de temps. La blessure était assez superficielle, mais l’action elle-même de laisser ce garçon dont elle ne connaissait rien la soigner était assez significative.
Il observait pensivement le parcours lent et douloureux des perles brillantes qui naissaient au cœur de deux iris pâles et bleutés, clairs, brillants, profonds… Quelqu’un d’autre que le dessinateur aurait pu essuyer délicatement les joues de la Baudelaire, peut-être était-ce même ce qu’elle espérait au fond d’elle, pourtant il n’en fit rien.
Non, il se contentait d’observer avec intérêt l’eau salée qui s’échappait de ces yeux si pâles qui évitaient les siens, les petites gouttes qui s’accrochaient dans les cils de la jeune fille, celles qui perlaient en bas de son visage. Il n’avait aucune envie de faire disparaitre cette triste beauté.
Mais tout tend à s’achever un jour, et cet instant-là ne faisait pas exception à l’impitoyable règle. Rhine s’essuya les yeux de sa main libre et offrit à nouveau son regard à Nate, demeurant muette.
La question vint naturellement au jeune homme. C’était une question qui le passionnait réellement, et qu’il lui arrivait assez souvent de poser aux connaissances intéressantes qu’il faisait. La base de toute relation.

- Me fais-tu confiance ?

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Au milieu des roses du jardin [Nathanaël Von Arlex]   Lun 22 Oct - 13:37

L’adolescent demanda à Rhine si elle lui faisait confiance. Cette dernière ne sut dire pourquoi elle avait dit « oui » paisiblement sans en éprouver un seul remord. Habituellement elle renvoie chez eux les gens qui lui demandent des choses qu’elle n’a pas envie de répondre. Mais là c’était différent. Et puis le silence était tombé de nouveau. La jeune fille avait envie de partir pour le revoir plus tard. En plus elle avait prévu de réviser quelques morceaux à la batterie en dehors de l’académie. Ce qu’elle n’avait pas fait depuis qu’elle y était arrivée, non seulement parce qu’elle n’avait pas le temps : elle avait oublié…

Elle avait beau faire confiance à Nate elle devait aller rejoindre son « groupe ». C’était surtout pour savoir s’ils avaient pris une autre batteuse ou s’ils avaient attendu. Mais au pire, ne devait-elle pas profiter de ces moments avec les gens de l’académie ? Elle ne savait pas trop ce qu’elle allait faire et ce qu’elle allait dire. La présence de Nathanaël ne la dérangea pas vraiment. C’était assez agréable d’être à côté de lui et de « papoter » avec lui cet après-midi qui était au départ si calme.

Enfin, ce n’était pas le plus important si ? Sacrifier du temps pour connaître quelqu’un peut être vraiment bien parfois. De plus que le jeune homme blond tenait toujours la main de Rhine. Elle ne pouvait pas s’échapper en courant, il était devant la « sortie ». Et il le prendrait peut-être mal parce qu’il l’a aidé.

Elle était confuse notre petite Rhine. Elle se contentait de fixer Nate sans prononcer une parole. Comme si des paroles de chansons venaient et repartaient dans sa tête pour la déranger et l’empêcher de penser au présent. Et puis des partitions aussi. Celles qui lui tenaient le plus à cœur. Des morceaux plus ou moins tristes qui faisaient remuer son passé et pourraient d’une minute à l’autre la faire pleurer. Mais au lieu de se laisser emporter trop loin elle fit en sorte que son interlocuteur lui lâche la main et lui lança quelques paroles en détournant le regard et en tirant un tout petit sourire que l’on ne saura dire gêné ou amusé :

-J’t’aurais bien embrassé si y’avait pas un autre dans ma vie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: Au milieu des roses du jardin [Nathanaël Von Arlex]   Lun 22 Oct - 18:42

Rhine répondit un simple oui à sa question. Les gens avaient habituellement tendance à hésiter, à contourner la question, s’agacer. Non, la jeune fille aux cheveux bleus avait répondu aussi naturellement que la question lui avait été posée, et cela plût à Nate. Celui-ci esquissa même, exceptionnellement, l’ombre de l’esquisse d’un léger sourire, qui remplaça durant un bref instant son visage constamment de marbre.
Rhine était bien différente de certaines personnes qui avaient pu croiser la route du Baroque. Elle ne le jugeait pas, n’était pas distante – au contraire… – et n’était pas vraiment curieuse, contrairement à certaines personnes complètement butées qui cherchaient absolument à comprendre Nathanaël quitte à avancer des théories complètements erronées. En fait, elle était plutôt reposante.
D’ailleurs, le dessinateur lui-même était plutôt sage, aujourd’hui. Il ignorait si c’était la chaleur qui avait plus ou moins anesthésié son cerveau, mais il réfléchissait assez peu. En temps normal, il aurait déjà deviné la moitié de la vie de Rhine et le lui aurait fait savoir, ce qui provoquait en principe des réactions assez violentes chez les gens victimes de l’esprit d’analyse de Nate.
En fait, c’était peut-être comme ça que devait se passer une conversation normale, sans interrogatoire ni répliques particulièrement brillantes et particulièrement bien placées. Intéressant. Nathanaël n’avait vraiment pas l’habitude de ce genre de conversation. Quoique, pouvait-on parler de conversation alors qu’ils avaient passé le plus clair de leur temps à ne rien dire ? Même si au fond, l’absence de paroles était loin d’être désagréable.
Bref.
Nate finit par rendre sa liberté à Rhine, qu’il n’avait pas cessé d’observer durant toute son introspection. Elle-même semblait plongée dans ses réflexions, une part d’hésitation pouvant se lire dans son regard. La jeune Baudelaire détourna les yeux et sourit.

- J’t’aurais bien embrassé si y’avait pas un autre dans ma vie.

Sur le coup, Nate eut ce qu’il convient d’appeler un bug. Puis son esprit se remit en marche. Son visage demeurait impassible, comme d’habitude – une protection infaillible longuement développée au cours de sa vie – mais son cerveau analysait, comme il le faisait sans cesse. Embrassé. Pourquoi elle aurait fait ça ? Personne n’avait jamais embrassé Nate ni ne l’avait voulu, alors pourquoi elle ? Et pourquoi lui ? Elle n’avait aucune raison de faire une chose pareille. Faut-il une raison pour embrasser quelqu’un ?
Stop. L’intérêt de la phrase n’était pas là.

- Penses-tu avoir de l'avenir avec Zac ?

Certes, Nate ne connaissait rien à l’amour. Cependant, cette phrase lancée par Rhine avait reboosté son esprit d’analyse, et ses yeux étaient à nouveau pénétrants et brillants de clairvoyance. Il savait que Rhine et Zac, qui était son ami, sortaient ensemble. Mais il savait aussi que le Cygne n’occupait pas entièrement le cœur et l’esprit de la Baudelaire. On ne peut sans doute pas reprocher à une adolescente de ne pas avoir de relation fixe, mais Nate cherchait réellement à comprendre ce qui la poussait à rester avec Zac.
Nathanaël cherchait à garder constamment le contact oculaire avec Rhine, comme il en avait l’habitude. C’était machinal, il ne s’en rendait même plus vraiment compte, à force. Du moment que ses yeux pouvaient plonger dans ceux de son interlocuteur, tout était normal.
Ne dit-on pas des yeux qu’ils sont une fenêtre ouverte sur l’âme ?

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Au milieu des roses du jardin [Nathanaël Von Arlex]   Lun 22 Oct - 21:27

- Penses-tu avoir de l'avenir avec Zac ?

Pour sûr cette phrase déclencha un certain choc à l’oreille de Rhine. Alors comme ça le petit couple était connu de ce garçon ? Peut-être était-il ami avec Zachary ? Oui, ce devait être ça car -jamais ou du moins ils pensent- ils n’ont été épiés par des indiscrets. Et cette question était étrange. Rhine n’avait jamais réfléchi à ça. Un avenir avec lui ? Du genre : « ils se marièrent et vécurent heureux avec pleins d’enfants » ? Non, ça ne lui plaisait pas trop. En fait c’était une sensation bizarre de voir Zac père de ses enfants et son mari. Mais à seize ans n’est-on pas encore jeune pour penser à ça ? Il fait croire que non d’après Nathanaël.

-Je ne me suis jamais posé la question, bien que je ne pense pas réellement…

Ses yeux ne cherchaient pas à fuir ceux de Nate, au contraire. C’était bizarre de raconter sa vie à quelqu’un qu’elle connaissait à peine mais elle aimait ça. Parce qu’il est souvent plus facile de dire quelque chose de personnel (ou non) à quelqu’un que l’on ne connait –ou du moins, suivant les personnes.

Elle se sentait comme protégée et elle lui faisait confiance, tout comme elle l’avait exprimé à voix haute. Elle appréciait vraiment beaucoup ce grand blond calme et assez silencieux. Elle n’avait pas envie de partir et de se retrouver seule. Elle le prenait déjà comme un ami. Ou peut-être un peu plus, qui sait ? Avec Rhine il faut savoir s’attendre à tout ! Amour, amitié, relation vraiment très spécial ou liste noire, carrément. C’est pour ça qu’on ne la comprend pas souvent dans ses gestes, même si ça pose quelques problèmes parfois, surtout à ses mains ! N’oublions pas qu’elle s’est déjà blessé le poignet et qu’elle venait de se couper après avoir touché les cheveux du jeune blondinet. Que se passera-t-il ensuite ? Nous ne savons pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: Au milieu des roses du jardin [Nathanaël Von Arlex]   Dim 28 Oct - 15:25

Rhine sembla surprise de la question de Nate. C’était légitime, d’un autre côté. Il n’était pas supposé la connaitre, et pourtant il venait de lui révéler qu’il savait qu’elle était en couple avec le turbulent Cygne, tout en insinuant qu’il était probable que leur relation ne dure pas.
La Baudelaire répondit avec une franchise qui collait parfaitement avec l’affirmation simple faite un peu plus tôt lorsque Nathanaël lui avait demandé si elle lui faisait confiance.

- Je ne me suis jamais posé la question, bien que je ne pense pas réellement…

Elle était assez pragmatique, sans doute. Il était probablement tout à fait normal de ne pas pouvoir ni vouloir imaginer un futur commun avec quelqu’un, à seize ans. Nate n’en savait franchement rien, en fait. Contrairement à ses congénères, il n’avait jamais recherché le moindre amour, le moindre regard, la moindre étreinte de qui que ce fut. Et alors ? Il avait d’autres préoccupations. Ceci dit, le fait de voir ses amis amoureux l’amenait à commencer à s’intéresser à la question.

Rhine et lui étaient assis là, seuls dans ce jardin, au calme, à se parler avec la confiance de ceux qui se connaissent depuis longtemps alors qu’ils venaient de se rencontrer. Nate sondait toujours Rhine du regard, plongé au cœur de l’âme de la jeune fille, qui ne cherchait pas à l’en empêcher, parfaitement en confiance. Le Baroque comprit alors une chose. Cette chose, c’était la raison pour laquelle, outre le fait qu’elle n’ait que seize ans, Rhine ne pensait pas avoir d’avenir avec Zac.

- Il y a quelqu’un d’autre que Zachary dans ton cœur, déclara simplement Nate.

C’était l’évidence même. Rhine n’avait absolument pas l’air d’une fille éperdue d’amour pour son copain, mais elle n’était pas non plus indifférente. Sauf qu’elle pensait à quelqu’un d’autre, en même temps, et son cœur était partagé. Ca sautait aux yeux.

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Au milieu des roses du jardin [Nathanaël Von Arlex]   Mer 31 Oct - 16:34

- Il y a quelqu’un d’autre que Zachary dans ton cœur, déclara simplement Nate.

Ces paroles… étaient cruelles pour la jeune fille. Elle détourna très vite le regard en se mordant légèrement la lèvre inférieure. C’était comme un coup de marteau ou un couteau qu’on remuait dans une plaie. Oui, exactement pareil. Si elle ne s’était pas mordue la lèvre Rhine aurait éclaté en sanglots pour cette triste vérité. Elle ne disait plus rien, recula d’un pas et n’osait plus regarder Nate en face. Ça lui faisait honte. Un inconnu qui découvre sans le moindre regret une chose qui lui paraissait si personnelle. Mais on ne choisit pas.

Oui c’est vrai, ce n’était pas de sa faute si elle aimait autant un garçon que l’autre ! Elle n’avait plus qu’un choix. Peut-être était-ce celui qu’attendait Nathanaël ? Que Rhine quitte son ami ? C’était probable comme ça pouvait ne pas l’être.

Finalement la jeune Baudelaire reprit sa respiration et osa affronter le regard de l’artiste. Après tout, ne dit-on pas qu’il faut voir la vérité en face et que seule elle peut blesser ? Si. Alors Rhine prit son courage à deux mains.

-Oui, c’est vrai. Il n'est pas ici.

Elle n’en dit pas plus et retourna s’asseoir près de l’arbre. Elle n’avait rien d’autre à ajouter.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: Au milieu des roses du jardin [Nathanaël Von Arlex]   Lun 5 Nov - 12:06

La réplique de Nathanaël fit l’effet d’un coup de poing dans le ventre à Rhine. Elle recula légèrement en se mordant la lèvre, complètement déstabilisée. Nate demeura impassible. Il avait l’habitude que ses paroles fassent réagir assez vivement ses interlocuteurs, ça ne l’émouvait pas. Il ne faisait que dire la vérité. Oui, peut-être qu’il avait blessé la jeune Baudelaire. Oui, peut-être que ce qu’il disait était méchant. Mais le Baroque n’avait jamais prétendu être gentil. Si elle ne supportait pas qu’on lui dise les choses telles qu’elles étaient, Rhine n’allait pas pouvoir rester longtemps en la compagnie du dessinateur.
Elle reprit son souffle après quelques instants de concentration pour se retenir de pleurer et offrit à nouveau son regard à Nate.

- Oui, c’est vrai. Il n'est pas ici.

Elle retourna s’asseoir près de l’arbre, sous le regard impassible du Baroque. Il s’approcha d’elle, restant debout, et murmura sans se défaire de sa voix calme et neutre :

- Penses-tu qu’il soit possible d’aimer deux personnes de la même manière ?

Il posait réellement la question. Lui n’avait jamais été amoureux de qui que ce soit et ne savait rien de l’amour. Certes, il aimait des gens. Il aimait ses amis, il aimait sa sœur. Mais même en amitié, s’eut été mentir que de prétendre aimer de la même manière tous ses amis. Il aimait Ethan différemment de Jessie, tout comme il aimait Zac d’une autre manière. Chaque personne qu’il aimait était spéciale à ses yeux. Aimer de manière identique deux personnes différentes lui paraissait inconcevable, mais ce n’était que son point de vue, et peut-être que Rhine ne le partageait pas.

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Au milieu des roses du jardin [Nathanaël Von Arlex]   Mer 7 Nov - 20:55


Alors que Nathanaël se rapprochait pour lui murmurer une phrase, Rhine avait reprit son activité à arracher quelques brins d'herbe.

- Penses-tu qu’il soit possible d’aimer deux personnes de la même manière ?

Là, Rhine est sidérée. Pourquoi Nate avait ce don de poser des questions qui la rendaient mal mais qui étaient vraies ? Forcément elle n'en savait rien. Mais elle fut obligée de répondre. Elle répondit que non ce n'était pas possible, que le monde était injuste et qu'elle était vraiment stupide, or qu'elle ne pouvait pas contrôler ses sentiments et qu'elle espérait voir un miracle arriver pour savoir qui elle préférait dans ses conquêtes. Elle n'ajouta rien d'autre, pensant que c'était tout le nécessaire qu'elle avait prononcé là.

Elle se leva tout en regardant Nate, en pensant à ses mots. Elle mourrait d'envie de poser des questions au jeune garçon mais elle avait décidé de ne pas le faire finalement, se retrouvant bien trop mal à l'aise en face de lui. Le monde est cruel mais nous devons vivre ainsi, c'est notre destin. C'est pourquoi la jeune fille arracha la chaîne qu'elle portait autour du cou pour la montrer à son "nouvel ami".

-Celle-la c'est un cadeau du mec hors de l'Académie.

"Censé être mon meilleur ami" ajouta-t-elle en prenant la main de Nathanaël et en lui déposant au creux. Elle lui lâcha ensuite le poignet sans rien dire et en le fixant de ses yeux bleus. Rien à ajouter. Non, pas un seul mot, une seule phrase ou même un seul paragraphe. Juste un geste lui suffisait. Elle laissa son bras revenir le long de son corps. En arrachant ce bijou de son cou elle avait arraché le lien qui la liait à Valentin, qui portait lui-même la même chaîne. "Tant que tu le porteras ou que je la porterais, nous serons comme liés et ce sera la preuve qu'on s'aime. Si Zachary pose des questions n'hésite pas à mentir". Un baiser avec suivit cette phrase et la fille aux cheveux bleus était retournée d'où elle venait: l'Académie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: Au milieu des roses du jardin [Nathanaël Von Arlex]   Sam 24 Nov - 12:39

Nathanaël écouta Rhine sans se défaire de son visage de marbre. Il était légèrement étonné que Rhine se confie aussi facilement, après tout elle ne le connaissait pas tellement, même si elle avait affirmé lui faire confiance. Il songea qu’elle risquait probablement de rompre d’ici peu avec l’un ou l’autre des garçons qu’elle aimait, si elle pensait réellement qu’elle ne pouvait pas aimer les deux de la même manière, mais n’en fit pas la remarque. Ce n’était pas à lui de dire ce genre de choses, de plus il ne connaissait franchement rien à ce sujet.
S’il n’en montra rien, Nate fut en revanche assez surpris lorsque la jeune fille aux cheveux bleus se releva et arracha le collier qu’elle portait autour du cou. Pourquoi faisait-elle cela ?
Il apprit ainsi que la chaine était un cadeau de son meilleur ami, qui était le fameux « mec hors de l’académie ». Zac était-il au courant de ce cadeau ? Rhine attrapa la main du Baroque et y déposa le bijou. Il frémit légèrement au contact de la jeune fille : l’idée qu’on le touchât par surprise comme cela le mettait un peu mal à l’aise, et sur le coup il faillit dégager sa main immédiatement. Il n’en eut pas le temps, car Rhine le lâcha d’elle-même – fort heureusement.
Nate soutint le regard bleu clair de son interlocutrice. Le geste d’arracher le collier était symbolique, pour elle : c’était en quelque sorte une façon de briser un lien qui l’unissait à ce deuxième garçon. Cela signifiait-il qu’elle renonçait à cet amour pour revenir vers Zac ? Ca, Nathanaël n’en savait rien. C’était un sujet trop compliqué pour lui, il ne savait rien de tout cela. Il baissa les yeux vers la chaine déposée dans sa main, songeur. Rhine était une personne intéressante, surprenante et complexe. Elle était assez impulsive, et donc à manier avec précautions. Les paroles du Baroque l’avaient-elles piquée au vif au point qu’elle prenne une décision immédiate ? Il ne savait pas. Il ne comprenait pas tout.
Nate prit la main de Rhine et y déposa à son tour le bijou de la jeune fille, en plongeant à nouveau son regard dans le sien.

- Ne prends pas de décisions à la légère, déclara-t-il simplement d’un ton égal en refermant la main de la jeune fille sur la chaine.

Il recula légèrement, récupérant un peu de son précieux espace vital.

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Au milieu des roses du jardin [Nathanaël Von Arlex]   Sam 1 Déc - 14:47

Rhine replaça la chaîne autour de son cou en silence. Nathanaël avait peut-être raison, elle devait choisir. Elle ne savait pas quoi faire, pas quoi dire. Elle se contenta de hocher la tête pour confirmer et rassurer le jeune homme blond. Elle voulait retourner dans sa chambre sans se retourner, espérant que cette conversation l'aiderait. En fait elle préférait arrêter de penser à tout ça. Car au fond d'elle est était chamboulée, elle n'avait plus envie de rien faire.

Elle lâcha un soupir et se dirigea de nouveau vers les fleurs.

-Je vais y aller. Je te promets de réfléchir sérieusement, merci.

Ses paroles étaient claires, sincères. Jamais elle n'avait penser faire preuve d'autant de courage envers elle-même et envers les autres. Et surtout envers les inconnus.

Elle revint devant Nate et plongea son regard bleu dans le sien, décidée de fouiller des souvenirs dans sa mémoire, décidée de peser le pour et le contre pour ne pas faire de bêtises, bien que son coeur sache déjà le choix qu'elle va faire. Elle le salua de la tête en lui lançant un sourire et entreprit le chemin du parc jusqu'à l'internat. Elle se retourna une ou deux fois, pour voir ce que faisait Nate. S'il la regardait où s'il avait disparu. Elle lâcha un soupir et entra dans sa chambre, s'affalant sur le lit pour s'endormir paisiblement. Sa journée n'avait pas été forcément très remplie mais elle se sentait vidée de toute son énergie. De plus, le long moment en compagnie de son nouvel "ami" l'avait fait trop réfléchir pour qu'elle ne se laisse pas pleurer une fois isolée des gens.



[END]
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Au milieu des roses du jardin [Nathanaël Von Arlex]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Au milieu des roses du jardin [Nathanaël Von Arlex]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Au milieu des roses du jardin [Nathanaël Von Arlex]
» « Quand on vit au milieu des roses, on en prend malgré soi le parfum. » (ft. Lucas&Ivy)
» Début de soirée en milieu hostile ...
» Les Roses De Versailles
» pour les amoureux de jardin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Artistic Academy :: Concernant le membre :: RP terminés-