Winter -014-015 - Pear, Spark & Lastie
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Not so nice to meet you... [PV Cameron Wayne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Gaëlle Zelinka
Elève Habitué ♪
♣ Messages : 213
♣ Date d'inscription : 17/08/2012


MessageSujet: Not so nice to meet you... [PV Cameron Wayne]   Dim 19 Mai - 20:17



En ce beau samedi ensoleillé, Gaëlle ne pu résister de gribouiller un paysage. Elle se dirigea donc vers les jardins où les arbres avaient commencé à fleurir et à répandre leur parfum. Sur son chemin, elle observait les malheureux qui étaient allergiques au pollen. Cela l’amusait bien de voir leurs amis s’éloigner quand ils se mouchaient. C’est beau l’amitié! La jeune artiste continua sa route jusqu’à ce qu’elle trouve un arbre couvert de fleurs roses. Elle s’assit au pied de ce feuillu, puis commença à créer. C’était un endroit très inspirant pour une peintre en devenir. Elle se laissa emportée par le l’odeur qui se dégageait des fleurs. Elle prenait de grandes respirations pour savourer ce moment de paix et de repos. Une fois bien détendue, Gaëlle commença à dessiner avec entrain.

Après un certain moment, un bruit des plus étranges se fit entendre. C’était très désagréable, on aurait qu’un castor dévorait grossièrement l’arbre. La jeune fille essaya d’oublier ce bruit de fond, puis continua son dessin. Cependant, ce bruit était horrible à ses oreilles. Gaëlle ne pu s’empêcher de s’exclamer :

« Non mais on peut pas avoir de silence ici? Est-ce trop demandé? »

Le bruit se dissipa peu à peu jusqu’à disparaître. « Bon! Merci! » Après avoir prononcé son remerciement, le bruit revint, mais encore plus bruyant. Ça venait d’en arrière, de l’autre côté de l’arbre. Gaëlle déposa brusquement son cahier, se leva les poings serrés, puis fit le tour du tronc. Elle s’arrêta brusquement en voyant un étrange garçon gravant l’arbre de son couteau. Ce personnage osait graver un cerisier en fleur. Pour qui se prend-il!? Gaëlle ne se gêna point pour le demander.

« Hey! Qu’est-ce que tu fais là? T’as pas honte de faire ça? »

Le jeune homme la regarda, haussa les épaules et continua sa besogne.

« Réponds-moi quand je te parle! » Il la regarda du coin de l’œil sans s’arrêter.

«Quoi? T’as perdu ta langue? Tu sais parler? »

Haussement d’épaules. S’il y a une chose qui énerve Gaëlle, c’est bien les personnes qui se croient tout permis et qui ne parlent pas. Cette grande échalote ne semble pas consciente de ce qu’elle fait, on devrait lui dire. Gaëlle songeait fortement à lui hurler que son geste est la chose la plus stupide qu’elle n’a jamais vue. La fille décida de lui crier autre chose :

« T’es qui toi pour te permettre de faire ça, hein? Hein? T’as pas mieux à faire? Ça existe des vrais outils pour graver du bois et ça s’achète du bois à graver. Veux-tu, s’il te plait, arrêter d’abîmer la nature!? Oui?»

___________
Merci beaucoup Night!
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Cameron Wayne
Elève Habitué ♪
♣ Messages : 195
♣ Date d'inscription : 11/10/2012
♣ Localisation : « Somewhere in Chaos we all find Ourselves. »


MessageSujet: Re: Not so nice to meet you... [PV Cameron Wayne]   Sam 25 Mai - 23:43

« NOT SO NICE TO MEET YOU... »
CAMERON WAYNE FEAT. GAËLLE ZELINKA

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« One's sister is a part of one's essential self;
An eternal presence of one's heart and soul and memory »


UN SEUL REGARD FUT SUFFISANT. Le pauvre type recula maladroitement, s'écartant de la porte avec un pas rapide. L'expression sur son visage était bien amusante. D'abord la surprise puis ensuite une certaine panique quand il reconnut celui qui se trouvait devant lui. Non-non! Ne m'frappe pas j'me pousse! Cameron passa la porte de manière décontractée, comme si rien ne s'était passé. En fait, c'était le cas, mais pas pour l'autre élève qui semblait bien nerveux. Histoire de s'amuser un peu, alors qu'il s'éloignait, le grand Beethoven lança un regard dur au jeune homme dont les jambes tremblaient presque. L'autre sembla soudainement encore plus inconfortable. Cameron se détourna avec un sourire mesquin collé aux lèvres. Cette journée commençait bien! Il leva les bras dans les airs et joignit ses mains ensembles pour s'étirer. Il senti avec bonheur le sommeil se faire chasser hors de chacun des muscles de son dos et des ses bras. Il se garda une gêne pour bailler.

Après une longue semaine de cours, la fin de semaine était la bienvenue. Il avait des travaux à faire, mais jamais il ne les ferait en commençant le week end. Vous parlez d'une manière horrible de partir des congés! De plus, ses devoirs, il ne les fera simplement pas. Comme à l'habitude en fait. Ses études n'avaient jamais été une priorité et elles n'étaient pas près de le devenir. Lorsqu'il faisait beau, la majorité des élèves sortaient pour passer la journée à l'extérieur. C'était compréhensible, il fallait être vraiment étrange pour ne pas apprécier ces beaux jours ensoleillés. Il vit d'ailleurs beaucoup de gens de ses cours qui traînaient autour de l'Académie, se préparant à sortir avec leurs amis ou simplement pour profiter de l'agréable température de la saison. Quant à lui, il avait seulement l'intention de se balader sur les terrains de l'école à la recherche d'une quelconque connerie à faire ou d'un malheureux bonhomme à embêter. Le but étant de rester dehors. De toute manière, à l'intérieur, il n'y avait rien à faire. Il s'était écœuré de jouer à des jeux vidéos pendant toute la semaine dû au mauvais temps qu'il y avait eu.

Il passa sous l'arche menant aux spacieux jardins fleuris. Il y avait de nombreux groupes d'amis qui travaillaient, jouaient ou discutaient à l'ombre d'un large bosquet de buisson décoratif ou assis à des tables. Sur le sentier pavé de pierre qu'il suivait, il y avait des jeunes filles qui restaient sur place, plongées dans une conversation qui n'intéressaient qu'elles. Lorsqu'il arriva à leur hauteur, Cameron bouscula celle qui se trouvait le plus dans le chemin et continua sa route sans un mot. Il l'entendit protester dans son dos, geignant avec sa voix aiguë et agressante à ses oreilles. Il leva les yeux au ciel: elle n'avait qu'à ne pas s'arrêter dans le chemin. Les filles... Dieu qu'elles avaient le don de l'énerver! Presque autant que son père. Il grommela en pensant à son paternel. Depuis que ce dernier avait dit qu'il ne voulait plus voir son fils chez lui, le jeune homme ne lui avait plus parlé. C'était l'automne passé... Ça faisait quelques mois déjà, il avait donc largement eu le temps de calmer sa colère depuis ce temps. Cependant, il gardait encore une certaine rancune.

Il réprima un grondement et décida de se changer les idées. Penser à son idiot de père et toutes ses stupidités influençait grandement son humeur. Il plongea sa main droite dans sa poche de shorts et la fouilla. Il en retira un canif. L'un de ses sourcils se souleva. Il se demandait bien ce qu'un couteau pouvait faire dans sa poche: il n'en avait pas eu besoin ces derniers temps et ne l'avait donc pas apporté avec lui. Il se gratta la tête de son autre main. À croire que l'on pouvait trouver plein de truc intéressant dans des poches de jeans. Il regarda autour de lui. Que pouvait-il bien faire d'un couteau? Le jeune homme balaya les environs des yeux avant de repérer quelques mètres en bas du pavé un grand arbre au large tronc et au feuillage garni de fleurs roses. Il resta immobile pendant un moment, réfléchissant silencieusement. Why not? Il hésita un instant, jeta un regard à droite, un coup d'œil à gauche puis un petit rapide derrière lui avant de quitter le sentier et descendre jusqu'à l'arbre, canif à la main.

Il fit glisser sa main gauche sur le tronc, sentant chaque irrégularité du relief de l'écorce lisse sous ses doigts. Quelques rapides coups d'œil autour de lui pour vérifier s'il n'y avait personne et il planta son couteau dans le bois. Il se mit a gratter l'écorce de manière brouillon. Il n'avait rien de vraiment précis en tête. Son objectif n'était que de faire rager la direction, énerver le personnel. Une voix énervée s'éleva, le faisant sursauter. Il manqua d'échapper sa lame, la rattrapant de justesse après qu'elle soit quelques fois passée maladroitement d'une main à l'autre. Curieux et irrité, il s'inclina sur le côté afin de voir de l'autre côté du tronc. Il y avait là une jeune fille assise entre les racines. Ses cheveux foncés descendaient en cascade dans son dos. Elle gribouillait dans un cahier. Par dessus son épaule, Cameron pu voir des petits croquis de paysages. Baroque. Elle remercia l'arrivé du silence. Il réprima un soupir excédé. La petite artiste ne semblait pas très grande et avait l'air plutôt jeune. Sans attendre une seconde de plus, il se remit à graver l'écorce de l'arbre, la lame de son canif entamant le bois en le faisant légèrement craquer.

« Hey! Qu’est-ce que tu fais là? T’as pas honte de faire ça? » s'écria une voix haut perchée derrière lui.

Il sursauta à nouveau, mais il réussit à ne rien laisser paraître. Qu'est-ce qu'elle avait encore? Il arrêta ce qu'il était en train de faire et tourna la tête vers elle. Il l'observa d'un air neutre. Il haussa mécaniquement les épaules et détourna son regard de la petite dessinatrice, se remettant au travail. Probablement indignée, elle protesta encore. Bla bla bla. Il haussa à nouveau les épaules. Il s'en foutait royalement de ce qu'elle disait cette chialeuse. Comme si elle n'avait que ça à faire, elle ajouta d'autres paroles insignifiantes. Il fit la sourde oreille et ne répondit rien. Aucun mot et pas un seul geste. Il ne la regarda même pas. Il n'avait pas envie de parler à une gamine qui s'énerve pour un arbre. Un simple putain d'arbre. Elle devait blaguer. Elle devait sûrement blaguer. Mais elle semblait trépigner de rage. Les poings serrés, elle lui hurla:

« T’es qui toi pour te permettre de faire ça, hein? Hein? T’as pas mieux à faire? Ça existe des vrais outils pour graver du bois et ça s’achète du bois à graver. Veux-tu, s’il te plait, arrêter d’abîmer la nature!? Oui? »

Elle ne devait pas blaguer en fait. Cette petite bonne femme avait de la voix et du cran pour s'exprimer ainsi devant l'un des types les plus craints de l'Académie. Elle était comme un petit chien: elle faisait beaucoup de bruit pour essayer de paraître plus impressionnante. Seulement, il était bien difficile d'impressionner Cameron qui était grand, menaçant et ayant déjà une forte réputation de Bad Boy. Mais elle avait réussi à capter son attention par contre. Il s'arrêta de graver l'arbre, mais laissa son couteau planter dans l'écorce. Il se tourna vers la petite-sûrement-Baroque. Il la regarda -de haut- pendant un instant. Il s'amusait à la voir bouillonner de colère dans son petit corps. Et bien sûr, elle rageait contre lui. Encore une autre qu'il arrivait à écœurer sans rien dire. Il croisa les bras sur son torse et s'accota sur le tronc de l'arbre. Il inspira et ouvrit la bouche pour répondre.

« ... Non! » dit-il avant de ricaner de manière moqueuse.

Un sourire mauvais décorait son visage. D'un geste rapide il reprit son couteau et le fit tourner dans sa main, faisant glisser habilement la lame le long de ses doigts. Il envoya ses cheveux sur le côté d'un brusque mouvement de la tête. Il se redressa, écartant son épaule de l’arbre. Jonglant avec son canif, il se sentait franchement supérieur. Surtout face à la demoiselle qui ruminait sa colère. Il reposa son regard sur la jeune probablement Baroque.

« Et puis le bois pour la gravure, c’est techniquement la nature aussi. Donc qu’il soit planté ou pas, ça reste du bois. En plus, c’est gratuit! » dit-il avec sarcasme. « Et bam! »

Tout en prononçant ces derniers mots, il planta son couteau dans le tronc de l’arbre, enfonçant perpendiculairement la lame dans le bois du malheureux cerisier fleuri. Comme blessé, l'arbre abandonna une fleur rose qui se détacha de sa tige et tomba lentement pour se déposer délicatement à leurs pieds.


___________

SCHOOL TAKES MY LEISURE


« I'm waiting for another day, another way;
I don't believe that you can make all the pain go away. »

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nathanaël Von Arlex
Administratrice Sherlock
♣ Messages : 1366
♣ Date d'inscription : 02/12/2011
♣ Age : 21


MessageSujet: Re: Not so nice to meet you... [PV Cameron Wayne]   Dim 15 Déc - 18:46

Je mets en abandonné, cliquez [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] pour le récupérer !

___________
C'est facile d'être plus logique que l'univers - Gryfi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Parce que vous êtes vraiment trop géniaux ♥:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ArtisticAcademy.rpg

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Not so nice to meet you... [PV Cameron Wayne]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Not so nice to meet you... [PV Cameron Wayne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 07. Hi, I'm Glenn ! Nice to meet you !
» Nice to meet you...
» Heeeeee, dude ! It's nice to meet ya again ! | Mercedes Ferrès.
» «Hello my name is... Nice to meet you.»
» Nice to meet you !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Artistic Academy :: Concernant le membre :: RP abandonnés-