Winter -014-015 - Pear, Spark & Lastie
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La mélodie des fées (Memory - Damon)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Damon Saercy
Elève Discret ♪
♣ Messages : 36
♣ Date d'inscription : 28/03/2015


MessageSujet: La mélodie des fées (Memory - Damon)   Dim 10 Mai - 11:06

Le weekend, deux jours où tu ne feras rien de la journée. Tu détestait ces journées, se qui est assez rare pour un adolescent. La plupart du temps, tu te posait quelques part dans l'académie et tu jouait de la guitare, c'est pour cela que tu est souvent solitaire, rare sont les personnes qui viennent te parler de leurs pleins grès. Mais aujourd'hui n'était pas un jour comme les autres, mais cela tu ne savait pas pourquoi. Il semblait que les élèves de l'académie était excité et l'air la bas en était presque palpable. Tu décida de quitter pour aujourd'hui l’académie, et pour une fois tu n’emmènerais pas ta guitare. Tu t'habilla avec une chemise blanche et un jean normale, avec des basket. Le soleil taper dehors, il faisait assez bon mais tu préféras tout de même prendre un sweat au cas où le temps changerais.Tu quitta ton dortoir, que tu partageais avec deux gars, l'un s’appelait Jason, l'autre tu ne savais pas. Tu le voyait peu, le dernier, il rentrer tard dans le dortoir et partait tôt, quand tu dormait. De son coté, Jason essayer de te parlait le plus souvent, jamais il ne perdait une journée pour t'adresser la paroles, et cela te faisait toujours sourire. Ami ? On ne peut pas le dire, tu n'aime pas trop qualifiait rapidement des personnes en "ami", mais Jason était plutôt une connaissance proche. Tu quitta donc le dortoir, prenant soin de bien fermer la porte derrière toi. La guitare à la main, tu te rendis en premier lieu à la salle de musique pour la déposer, des autres Beethoven étaient la, ils te saluèrent d'un sourire quand tu rentra et tu leurs rendis. Deposant la guitare, un homme s'approcha de toi et déclara :

- Damon, justement je te cherchait ... Comme je voit tu ne vas pas emmener ta guitare aujourd'hui.

Tu te retourna vers un garçon au cheveux noir avec des yeux vert, tu lui fit un sourire. Cela est vrai que tu traîne toujours ta guitare avec toi, mais cela ne veut pas dire que tu en est un fana, enfin si tu est un fana de la musique, comme tout le monde ici, mais tu préfère la savoir pret de toi que dans ton dortoir. Donc au défaut de ne pas l'avoir sur toi, tu la mets dans la salle de musique, la où il y as toujours du monde :

- Exacte ... : tu cherchas son nom pendant quelques seconde : James. Je vais dehors aujourd'hui.

Le jeune homme, du nom de James, était quelqu'un qui as toujours était sympathique, il venait te parlait dés qu'il en avait l'occasion, il est vrai que tu est gentil avec tout le monde. Tu est un peu le gars sympas des beethoven, toujours prêt à parlait à quelqu'un, mais tu est bien trop renfermer pour te faire tes amies ou allez parlait en premier à des personnes, se sont toujours les autres qui font le premier pas :

- D'accord, je voulait savoir, un pote à oublier sa guitare au dortoir et on voulait s’entraîner, est ce que on peut emprunter ta guitare s'il te plait ?

Un sourire apparus sur ton visage enfantin, si tu pouvait leurs prêter ta guitare ? Oui bien sur, il est vrai que normalement tu aurais refuser, mais ses personnes semblait portait soin des instruments, donc sa va. Tu passa une main dans tes cheveux et attrapa la guitare pour la tendre à l'amie de James qui venait de les rejoindre :

- Oui avec plaisir.

James souriait, il secoua tes cheveux comme un enfant (cela semblait être une habitude des gens quand tu leurs prêter des choses) et tu ria légèrement. James était quelqu'un de sympathique, qui ne prenait jamais le temps de classer les gens dans des catégorie, pour lui tout le monde était des amies. Tu l'enviait presque, de pouvoir ainsi parler avec tout le monde :

- Merci Damon tes chou, fait attention a toi.

Tu sortis de la salle en saluant de la main tout le monde et quitta le bâtiment. Tu traversa la cour en hochant la tête au personne qui te souriait et sortis de l'académie. Cela était la première fois que tu sortait seul, tu n'aimait pas être entourer de gens alors que toi, tu est seul. Cela te rappelait encore plus la solitude qui te rongeait, tu haussa les épaules : le centre ville ? Hors de question, tu regarda autour de toi comme un suricate et vus le bois. Cela pouvait être intéressante. Tu commençant à marcher, les mains dans les poches. Certaines personnes qui te croisait te regarder comme si tu était quelqu'un d'anormal. Les filles te souriait toujours, et tu entendait parfois des murmure "regarde ce jeune homme, la tête d'enfant qu'il as", "quel age il as ? ", "d'où viens-t'il ?". Tu avait toujours appris à les ignorés. Tu rentras dans le boit, les mains toujours dans les poches et marcha. Au fur et à mesure de ton avancé, un sifflotement sortis d'entre tes lèvres, mélodieux, tu jouait cette air à la guitare. Tu ne pouvait jamais t'en empêcher, la musique faisait entièrement parti de toi, tu ne pouvait faire sans, de toute les manières qui soit, que tu te promène où bien même travaille, tu est toujours obligé de crée un son, une mélodie avec ta bouche ou même tes mains, que se soit un rythme ou autre, tu ne peut pas faire outre, s'était ancrés en toi. Lorsque tu sortis du songe que crée la musique, tu te rendit compte que tu avait marcher jusqu'à un lac, n'y ayant personne, tu alla t'installer au bord du lac, le sifflotement s'étant transformer peu à peu en paroles qu'il te suffiser de murmurer.

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Spoiler:
 


Dernière édition par Damon Saercy le Lun 25 Mai - 11:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: La mélodie des fées (Memory - Damon)   Dim 10 Mai - 15:05


Le soleil pointait enfin le bout de son nez ! Voilà trop de temps que la pluie régnait, m'obligeant à soupirer à chaque minute de la journée, devant mettre des sweats par dessus mes robes,  donnant l'impression que je faisais trois mètres de large pour la moitié en hauteur. Vraiment,  c'était moche. C'est pour ça qu'aujourd'hui je portais ma robe rose en dentelle trop kawaii, avec mes rangers noires et  pas de collants. Mes cheveux, dont j'avais coupe les pointes, bouclier en tombant en cascade sur mes épaules, ce que je trouvais ravissant. Je m'étais autant maquillée que d'habitude et je me sentais bien. J'ai également pris un sac noir ornée d'une magnifique tête de mort pour casser le côté trop mignon de la robe. Je pouvais enfin prévoir des séances de dessin à l'extérieur !

Mes pieds me portaient déjà vers un lieu complètement insolite : le bois. J'ignorais chaque élève qui était sur un banc ou qui passait à côté de moi, j'étais tellement inspirée que ce n'est pas la peine de penser m'arrêter.

Un sourire heureux se pointait sur mon visage sans vouloir le quitter lorsque je pénétrais le lieu frais et sombre. En effet, les arbres verdoyants amenaient assez d'ombre pour que l'on s'y sente bien, au point de poser des fasses par terre et de m'occuper tranquilde lement. Je continuais tout de même mon chemin jusqu'à un lac apparu comme par magie. Un cri de surprise sortit de ma gorge quand je distinguais une silhouette sortie de nulle part ! Je faisais quelques pas en avant pour mieux détailler le visage de l'inconnu, en restant à moitié cachée derrière les arbres. Cependant,  en voyant qu'il ne semblait pas être si dangereux, je poussais un soupir de soulagement et me montra directement pour me présenter.

-Salut moi c'est Memory !

Je lui lançais un sourire sans le quitter du regard. C'était un blond au regard brun et enfantin, de petit taille. Il était aussi mince que moi, ce qui me rassura : au moins s'il m'attaque je saurais me défendre.

Sans poser de questions je m'installa au bord de l'eau et posa mon sac près de moi.

-Tu permets que je reste un peu ? Ce lieu m'inspire énormément ! Au fait, je ne t'ai jamais vu à l'académie.

Et ça y est, j'étais répartie à faire ma bavarde. J'espère qu'il ne m'en voudra pas.


Dernière édition par Memory F. King le Jeu 14 Mai - 12:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Damon Saercy
Elève Discret ♪
♣ Messages : 36
♣ Date d'inscription : 28/03/2015


MessageSujet: Re: La mélodie des fées (Memory - Damon)   Dim 10 Mai - 15:44

Alors que tu était assis depuis à peine 10 minutes, une fille fit irruption à coté toi et commença à te parler. Tu n'en avait pas l'habitude, à sa non. Que quelqu'un vienne ainsi te parler de son pleins gré, enfin que se soit une personnes ainsi qui vienne te parler, non. Les gars de l'académie venait te parler parce que tu faisait de la même catégorie que, mais cette fille n'était pas une Beethoven, tu le savait. N'allons pas jusqu'à dire que tu connait tout les Beethoven, mais tu savait qui était dans les Beethoven, et cette ne l'était pas. Tu lui lança un regard étonné au premiers abords, mais pourquoi te parlait-elle ? Tu n'avais rien fait pour attirer son attention, à part être seul ici, mais bon, il y avait bien plus de chose beaucoup plus intéressante à faire ici qu'à parler à un inconnue. Tu te redressa un peut et lui fit un sourire, cela n'était pas plus mal, tu aurait passer une journée ennuyante au bord dans lac envahis par la solitude. Memory, jolie prénom, peu communs mais jolie, cela donner à cette personnes une chose unique, bien sur, beaucoup de personnes avait un prénom unique, mais la plupart n'avait pas la peine de se petit ton que l'on prenait quand on disait un prénom que l'on aimait, bref je me perd dans de chose inutile. Tu hocha la tête pour lui faire signe qu'elle pouvait s'asseoir et déclara :

- Je suis Damon, je suis a l'académie mais je suis un élève ... assez discret ...?

Tu te posait presque la question, c'est vrai que tu ne fait rien pour sortir du lots, tu fait le silencieux et essaye d'être le plus gentil possible, enfin tu suit ton caractère quoi. Ton sourire ne quitta pas ton visage et tu fixa l'étendue d'eau. Tu te perd dans tes pensées comme chaque fois, à te pencher pour des choses futile comme d'habitude. D'où venait cette manie de réfléchir à tout ? D’analysé tout ? Je ne sais pas moi même. Tu te demander pourquoi Memory était venue te parlait, surement parce qu'elle aussi s'ennuie.

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: La mélodie des fées (Memory - Damon)   Jeu 14 Mai - 13:53

J'étais assez surprise de sa réponse. Je me sentais moins timide d'un coup ! C'est vrai, il paraissait plus distant que moi je ne l'étais, et beaucoup plus réservé à tel point que je ne savais pas quoi dire. Alors, pour m'occuper, j'ai sorti mon carnet de dessin et quelques crayons de mon sac avant de tracer des contours rapides sur la feuille, reproduisant avec beaucoup de précision le lac qui se trouvait devant moi. Le silence se faisait, mais je voulais à tout prix que mon "interlocuteur" se dévergonde un peu plus afin que nous ne nous ennuyons pas si rapidement. Je finis tout de même par soupirer et par briser le silence que je déteste tant.

-Tu sais, tu peux t'asseoir, j'ai jamais mangé personne bien que mon look soit effrayant.

Je tourne la tête vers lui et lui adresse un sourire dans le but de le rassurer et en espérant fortement qu'il ne reste pas là pendant des heures à me regarder, ayant instauré une distance de sécurité entre nous comme on le ferait avec un animal sauvage. Ce qui me faisait de la peine, c'est que ce garçon paraissait gentil, il avait du charme, il était beau, mais malheureusement pas bavard. J'aurais bien voulu lui balancer une blague du genre "Canon comme t'es pas un dragueur ?" mais je préfère me retenir, car il pourrait probablement mal le prendre, après tout je ne connais absolument rien de lui.

Dans tous les cas, je décide de continuer à dessiner en attendant sa réaction, calmement. J'ignore ce qu'on va faire pendant que nous serons en compagnie l'un de l'autre, mais ce n'est pas grave. Il n'a pas l'air dangereux, ce n'est pas un assassin ou alors c'est un beau comédien. Je sifflote en attendant un petit air de Fall out boy, hochant la tête suivant l'air de la musique, totalement à fond dans mes gestes. Plus ça va, plus je trace vite les traits et le paysage apparaît sans trop de difficultés. J'ai fait le premier pas, maintenant c'est à lui de se débrouiller pour enchaîner la conversation et s'il ne le fait pas, je serais obligée de faire ma fofolle pour l'encourager à faire de même. Je continue jusqu'à la fin de l'air de ma chanson comme si de rien était.
Revenir en haut Aller en bas

Damon Saercy
Elève Discret ♪
♣ Messages : 36
♣ Date d'inscription : 28/03/2015


MessageSujet: Re: La mélodie des fées (Memory - Damon)   Sam 23 Mai - 11:12

Il est vrai que tu n'est pas très bavard, les gens ne te font pas peur, cela n'est pas le problème, c'est seulement que tu as toujours eu peur de les dérangeait. La phrase que prononça la jeune fille te mit dans l'embarras et tu t'installa à coter d'elle en faisant attention de ne pas être collée à elle (peut être que cela la dérangeras), un sourire effleuras tes lèvres et tu la regardas. Fall out boy , tu jouer cette air à ta guitare et tu chanter la chanson parfois, mais sans rien dire aux autres : personne d'autre n'avait entendue ta voie, tu n'osait pas chanter devant tout le monde, jamais tu ne le feras. Non pas que tu est une mauvaise voie, c'est seulement que ta timidité t'en empêcher et que le jugement des autres te faisait peur. Tu passa dans une main dans tes cheveux te demandant se que tu pouvait bien faire, tu n'avait pas remarquer que Memory avait sortis un calepin pour dessiner, mais cela ne tarda pas. Tes yeux curieux se posèrent le carnet et tu fut impressionner par la qualités des trait, toi même n'étant pas très adroit avec un crayon, tu trouvait cela presque magique que quelqu'un puisse aussi bien refaire un paysage aussi magnifique soit-il.

Le sourire toujours sur le visage, les mains posait sur tes cuisses se mirent à les tapoter doucement au rythme d'une mélodie que tu connaissait par coeur, d'une douce mélodie, lente et normalement pleine de sens quand tu as ta guitare. C'est ta mère qui te la apprise, tu la connais depuis que tu joue de la guitare et tu arrive assez facilement à mettre les gens dans les sentiments que tu créée avec cette instrument. Tu tournas les yeux, pas besoins de regarder tes mains, la mélodie était encré en toi comme un vieux démon et tu fit un sourire :

- Tu dessine bien.

Les compliments, tu fait assez rarement des compliments, quand quelque chose te plait tu le dit, et la façon dont dessine la fille te plait. Tu aime en faire, rare sont-il, et tu aime tout autant en recevoir. Tu ne prend jamais de gant quand quelque chose ne te plait pas, peu de chose bien sur, mais tu le dit. Malgré ta timidité, tu ne savait que dire maintenant, tu n'avait pas le sens de la discussion et étant presque toujours seul à l'académie, tu avait l'habitude de ne pas parler pendant une journée entière. Tes mains continuèrent à tapoter tes cuisse et tu commencer même à murmurez des paroles, presque indescriptible, le silence se refaisait.

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: La mélodie des fées (Memory - Damon)   Lun 25 Mai - 7:39

Il sembler accepter ma proposition puisqu'il s'assoit à côté de moi, tout en veillant à instaurer une certaine distance de sécurité entre nous. Cela me fait plaisir dans la mesure où, ainsi, ma timidité ne me fera pas défaut. Car oui, si il avait seulement frôlé mon bras, j'aurais quand même rougit jusqu'aux oreilles et je n'aurais plus été capable de placer un mot à la suite de l'autre, et je n'aurais pas eu la chance de réagir, j'aurais été plantée là, à le regarder comme une imbécile. Cependant, ce n'est pas le cas, et je dois me concentrer un peu plus sur ce qu'on pourrait faire au lieu de fixer mon dessin comme une statue de pierre. Je souris. Oui, c'est bizarre, mais je souris quand même. Tout simplement parce qu'il vient de délier sa langue pour me faire un compliment. Oui, je sais, tout le monde (ou presque) me dit que je dessine bien mais je n'arrive pas à m'y faire. Et puis, il faut dire que cela me surprend que quelqu'un qui semble aussi timide que lui fasse un compliment à une blondasse. S'il essaie de me draguer, je pense que ça va mal finir pour moi !

Je lâche un léger soupir, et agite mon crayon nerveusement dans ma main. Cet inconnu me met vraiment mal à l'aise. Si ça se trouve je me suis jetée dans la gueule du loup. J'avoue que je commence à regretter ma petite vie tranquille, dans mon appart, où je faisais peur aux gens du quartier parce que tout le monde savait que je faisais de la boxe, sauf mes parents. Enfin, ça c'est ce que je crois. Et puis il y avait les fêtes aussi. Je pouvais boire autant que je voulais, c'était génial, même si dans cet état pitoyable j'ai déjà eu le malheur de refaire la façade à bien des mecs, quand je n'étais pas en compagnie de gens de confiance, ou de mon meilleur ami. Oui, c'était le bon temps. Certes, je suis également très bien dans cette académie, j'ai rencontré différents types de gens, je me sens beaucoup moins seule qu'auparavant. Cela ne m'empêche évidemment pas d'aller boire un peu dans des boîtes de nuit.

-Merci, je réponds finalement après un long moment de silence.

Moi aussi je me mets au silence. Parce que j'estime que ça ne fait pas de mal de temps en temps. Le soucis c'est que ça ne dure jamais plus de quelques secondes voire quelques minutes. Je le regarde à nouveau et une idée me vient à l'esprit. Le problème, c'est qu'il va peut être prendre ça pour ce que ça n'est pas. Il faut que ce soit clair. J'ignore comment je vais formuler ma phrase et dans ma tête plusieurs questions tournent en rond sans trouver de réponse. "De quelle maison es-tu ?" "Tu aimes boire ?" "Tu me dragues ?" "Qu'est-ce que tu venais faire dans la forêt ?" "Et sinon, t'as pas quelque chose d'intéressant à dire ?". Je respire un coup sans lâcher mon ignoble sourire. Pourquoi je pense à des choses aussi méchantes ? Il ne m'a rien fait. Je dois sûrement être en état de stress total et j'ai horreur de ça car mon côté un peu trop sauvage peut ressortir très facilement. Finalement, je décide d'arrêter de penser et de lancer une phrase pour le moins surprenante :

-Damon, ça me fait penser à un prénom de vampire hyper classe.

Ma foi, je fais des progrès. Je rigole légèrement puis je hausse les épaules avant de continuer à tracer des traits sur le dessin qui n'est à mes yeux pas tout à faire terminé. J'espère que Damon ne va pas prendre mal la remarque que je viens de lancer.
Revenir en haut Aller en bas

Damon Saercy
Elève Discret ♪
♣ Messages : 36
♣ Date d'inscription : 28/03/2015


MessageSujet: Re: La mélodie des fées (Memory - Damon)   Lun 25 Mai - 11:53

Le silence avait repris le dessus après le remerciement de la jeune fille. Tu continuer à faire du bruit avec tes mains, entamant un rythme calme et posé, dans ta tête, tu était en train de jouer de la guitare comme si tu était seul.La remarque que fit Memory te fit lever les yeux pour la regarder. Tu savait très bien d'o`venez ton prénom, c'était t'a chère mère qui l'avait choisit, du fait que ton père se nommer ainsi, ainsi que ton oncle, c'était une sorte d'héritage des garçons de la famille. On ne pouvait pas dire que tu en était agréablement fière, beaucoup de personne mettez en lien ton prénom au démon, à satan et que tu cacher en toi quelqu'un de trop méchant cacher devant ta gentillesse sans mesure. Mais cela était la première fois que quelqu'un dise qu'il faisait plus allusion à un vampire classe. Aux paroles, la teinte du rouge apparue sur tes joues et tu tourna brusquement la tête : tu prié pour pas qu'elle t'es vue rougir. Tu passa une main gêné dans les cheveux et murmura un :

- Merci : surement trop discret pour qu'elle est entendue.

Il est vrai que tu ne savait pas vraiment comment prendre cette phrase, si s'était un compliment ou non. Tu fit un léger soupir presque faiblard sans vraiment savoir que faire. Tu fixa le lac pendant quelque seconde puis tu t'allongea en arrière comme tu en avait pris l'habitude de le faire dans les jardins de l'académie et croisa tes bras derrière ta tête en réfléchissant. Tu réfléchissait très souvent, tu devait analyser toutes choses, regarder de toute part dés que quelque chose attiré ton attention, c'était inné chez toi, comme la musique. Tu fixa le ciel en silence puis déclara dans toute ta franchise sans vouloir être méchant :

- Je ne sais pas vraiment si je doit prendre sa comme un compliment ou non.

Tu glissa tes pupilles pour regarder la fille en souriant, tu ne la draguer pas, tu faisait juste en sorte pour pas qu'elle ne soit blesser par ta réplique, sans même savoir si il y avait toujours cette chose tranchante quand tu disait quelque chose franc.

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: La mélodie des fées (Memory - Damon)   Lun 15 Juin - 10:46

Un mouvement et un soupir de sa part me firent me retourner. Je l'observais désormais tranquillement prendre part sur le lit de feuilles qui s'étalait par terre. J'eus soudain une idée. Je tournais rapidement la page de mon cahier de dessins pour en prendre une totalement blanche. Le dessin c'est comme la poésie. C'est un ensemble de traits, qui certes ne sont pas des mots mais qui racontent tous deux une histoire que chacun peut interpréter à sa manière. Et là, la façon dont je regarde Damon, chacun pourrait l'interpréter à sa façon. Moi, je nous vois simplement comme deux inconnus qui veulent apprendre à se connaître, deux inconnus qui vont probablement être amis. Mais un spectateur pourrait imaginer la scène autrement : un couple de jeunes qui s'ennuie profondément au bord de l'eau, ou bien parce qu'ils ont déjà passé trop de temps ensemble et leur amour est épuisé, ou bien un jeune couple qui vient d'avouer ses sentiments. On pourrait également imaginer une dessinatrice et son modèle, un frère et une sœur, deux amis ou meilleurs-amis, deux cousins, bref, un tas de choses des plus simples aux plus complexes. Je souris légèrement, perdue dans mes pensées jusqu'à ce que je réfléchisse à la question qu'il vient de me poser. Mais je n'ai pas envie d'y répondre, je garde une fois de plus le silence qui finalement me va si bien. Et puis son sourire charmant me parait à des milliers de kilomètres de la Terre ! Quel garçon charmant.

Sans attendre je glisse mon magnifique crayon de papier sur la feuille et je commence à le dessiner lui. Et pour le dessiner, bien entendu, je suis obligée de le regarder régulièrement. Je suis déjà dans ma bulle, plus rien ne peut m'atteindre. Il est trop tard pour m'arrêter. Vous voyez, une fusée qui s'élance vers le ciel, en destination de Mars ou de je ne sais quelle planète perdue au fin fond de l'univers ? Une fois les astronautes ayant fait plus de la moitié du voyage, ce serait déjà trop tard pour reculer car ils n'auraient pas les ressources nécessaires pour revenir sur Terre. Eh bien moi, je suis comme la fusée en route vers la création d'un nouveau peuplement sur une autre planète. Une fois que je commence mon dessin, je me sens obligée d'aller au bout de mes rêves, de terminer le portrait. Pour ceci, et pour mieux me concentrer, je garde un silence total, comme si l'on venait de sceller mes lèvres avec je ne sais quel fil de fer et que je ne pouvais plus l'ouvrir. Mes yeux bleus font des allers-retours, parfois avec un air tellement sérieux m-a-t-on dit que je pourrais faire peur.

Voilà que les contours du visage de l'inconnu se tracent assez rapidement sur le papier. Puis les courbes masculines de son corps, et les traits rapides de la forêt qui nous entoure, qui nous enferme comme s'il n'y avait plus que nous. Dans un sens, ça me donne un peu envie de pleurer tout ça. Je repense à tous ceux que j'ai pu dessiner. Les portraits de mon meilleur ami, du mec le plus beau du lycée, mais aussi les dessins d'auparavant. J'arrête un instant pour souffler, comme si j'étais au bord des larmes, en train de craquer, de laisser les barrières qui m'enferment redescendre doucement, puis s'effondrer. Il y a les dessins d'avant l'académie, et d'après. Je sens un nœud se former dans ma gorge, dans mon ventre aussi.

Malgré ça, je souris à Damon, puis je pose mon cahier ouvert pour me relever et me diriger vers l'eau de l'étang, dans lequel je me regarde désormais. Je crois les bras sur ma poitrine, puis je réfléchis, je pense. Pourtant, je sais que arder le silence n'est pas la meilleure chose à faire. Le jeune homme risque de se demander pourquoi je suis dans cet état. C'est d'ailleurs pour cette raison que je reviens m'asseoir entre les feuilles d'arbres encore par terre, et je remets le cahier de croquis sur mes genoux pour continuer de le dessiner. J'abandonne le silence pour lancer une phrase toute banale :

-Je commence à avoir froid ici.
Revenir en haut Aller en bas

Damon Saercy
Elève Discret ♪
♣ Messages : 36
♣ Date d'inscription : 28/03/2015


MessageSujet: Re: La mélodie des fées (Memory - Damon)   Ven 26 Juin - 12:54

Le silence s'installa quand tu remarqua que la jeune fille avait pris un crayon et commençait à dessiner. Elle te ressemblait beaucoup quand tu la regardait être plongée dans son art, le dessin semblait être son monde comme le tien est voué à la guitare. Elle te ressemble quand elle est ainsi, dans sa bulle, sans plus rien voir autour d'elle, comme quand toi tu gratte les cordes de la guitare, tu ne voit plus rien, plus personne, tu est seul dans une salle à faire la seule chose que tu aime dans la vie, et que aime faire dans se bas monde. Tu regarda le ciel, totalement perdue dans tes pensées, tu pouvait voir les regards constant que te lancer la fille, mais tu ne te poser pas plus de question que cela. Tu te disait qu'elle te dessiner surement, juste cela. Oui, il est vrai que pour toi, tu n'est pas quelqu'un qui attire les filles ou même garçon en masse, tu sais se que les gens pensent de toi. Tu est renfermer, souvent seul, timide et tu as une tête de petit enfant, tu as garder cet air enfantin qui nous donne l'impression d'un homme complètement innocent et qui as besoin d'être protéger,  pourtant tu te débrouille tout seul. Tes yeux se tournèrent vers la fille, elle te lançait des regards sérieux qui te donne des frissons, tu n'avait pas l'habitude que quelqu'un te regarde ainsi et encore moins que quelqu'un te dessine. Tu tourna les yeux au ciel avec rapidité, les joues légèrement teintées de rouge, tu n'avait pas l'habitude et tu rougissait le plus souvent pour rien. Tu te reperdis dans tes pensées, te disant que tu devrait commencer la discussion, mais le silence n'était pas quelque chose qui te dérangeait vraiment, tu était même plutôt à l'aise avec cela. Ce n'était pas ton point faire de commencer une discussion, tu préférer le silence, pour toi le silence était beaucoup plus communicative et parlant que les paroles elle même, cela dit, sa ne te dérange pas de discuter avec des personnes, mais les sujets ennuyant ne te dise rien et tu sais faire comprendre quand quelque chose d'ennuie par le ton que prend ta voie.

Lorsque la fille se leva, tu te redressa en position assis pour regarder ce qu'elle allait faire, elle se mit juste devant le lac, peut être s'ennuyait-elle. Mais tu n'oseras jamais le dire ou même le demandait, tu ne t'ennuyait pour ta part jamais, tu aimait te poser à coter dans lac ou dans un prés en silence sans rien faire pour dormir ou penser à ta vie d'avant. Passant une main dans tes cheveux tu suivit du regard le fille qui se rassit à coter de toi et lui fit un sourire amicale : tu ne la draguer pas, tu était juste ainsi. Lorsque la fille parla, cela t'étonna, tu n'avait pourtant pas froid, en même temps, tu n'est pas très frileux, certains le sont mais toi non, le froid ne te dérange pas tellement, peut que la jeune fille était frileuse, mais tu ne dit rien à se sujet. Tu te leva et la regarda :

*Attend deux minutes*

Tu alla chercher ta veste que tu avait laisser sur la branche d'un arbre pour éviter qu'elle ne soit salit. Tu te rapprocha de la fille après avoir récupéré la veste et posa doucement cette dernière sur ses épaules, tu lui fit un sourire en t'asseyant :

*Voila, tu peut la prendre si tu veut, je n'est pas froid.*

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: La mélodie des fées (Memory - Damon)   Lun 29 Juin - 10:13

Je n'avais pas d'idée précise quand je lui disais que j'avais froid. J'exprimais simplement mon ressenti, rien de plus, rien de moins. Je ne suis pas une dragueuse dans l'âme, et même si les derniers mois ont été compliqués niveau sentiments, je n'ai pas envie de me lancer dans n'importe quelle aventure sans lendemain. J'ai pris la décision de rester seule. On pourrait croire que je fais ça pour attirer l'attention de ce garçon, mais non ! J'en rougis de penser ça, je m'en veux. Peut-être que je devrais lui rendre sa veste immédiatement pour éloigner tout soupçon ?

-Merci Damon, je lance tout de même.

Après tout, cette veste me permet de ne plus frissonner et je croise les bras sur ma poitrine en profitant de la chaleur qui m'a été offerte. Tant pis si y'a des gens qui nous épient, s'ils pensent des tas de trucs malsains. J'en ai strictement rien à faire ! Bon, d'accord, dans un sens j'aimerais me cacher dans un trou de souris, mais qui aurait pu deviner qu'il allait me couvrir les épaules de son manteau ? Y'a que les beaux gosses romantiques de films qui le font. Mais dans leurs films justement ! Moi je suis dans la réalité et j'y serais toujours jusqu'à ma propre mort. Je lâche un léger soupir, le laissant s'installer à côté de moi. Le sourire parvient tout de même à regagner mes lèvres et je le regarde, en lui donnant une tape amicale dans l'épaule.

-Tu n'es pas si timide que ça finalement !

Dans un sens, bien sûr que ça me rassure autant que ça m'effraie. Si ça se trouve, ce mec est un sereal-killer ! Il fait son timide, il séduit des filles dans les bois en faisant croire qu'il ne les drague pas, et hop ! Coup de poignard dans le dos. Je balaie cette idée en secouant vaguement la tête, puis je lui montre le dessin que je viens de faire de lui pour penser à autre chose. Certes, ce dessin n'est pas fini, je devrais entamer les détails une fois rentrée à l'internat, j'y passerais d'ailleurs toute la nuit, mais on reconnait bel et bien le visage de Damon que je fixe de nouveau, tout en souriant. J'observe la couleur de ses yeux, la teinture exacte de ses cheveux et je les imprime dans ma tête pour plus tard, tout en prenant en compte la couleur pâle de sa peau.

-Si tu veux, on pourra se revoir et je te montrerais volontiers ton portrait terminé.

Je hoche la tête, contente de ma proposition. Bien sûr, je lui proposerais un lieu public, du style le café en centre-ville ou les jardins de l'Académie. Personnellement, je serais rassurée de me trouver en compagnie d'une centaine de personnes et de Damon. C'est vrai, se retrouver à chaque fois dans les bois amènerait des soupçons et des regards vicieux. Peut-être que quand il sera réellement un ami, notre point de rendez-vous sera celui de notre rencontre, je n'ai pas encore réfléchit à cela. Ah, s'il savait à quoi je pensais, le pauvre se serait enfui depuis longtemps. Pour cette raison, je m'autorise à baisser les yeux sur le dessin, en voyant de suite les détails que je pourrais y accorder.
Revenir en haut Aller en bas

Damon Saercy
Elève Discret ♪
♣ Messages : 36
♣ Date d'inscription : 28/03/2015


MessageSujet: Re: La mélodie des fées (Memory - Damon)   Mar 30 Juin - 0:21

Tu fit un sourire, tu aimait rendre service au gens, et tu espérer que Memory n'allait pas croire que tu la draguer, cela était bien la dernière chose dont tu pensé dans la vie. Tu avait vus beaucoup de film ou des hommes riches et beau faisait cela à des femmes, pourtant tu n'était pas ni riche ni particulièrement beau (pour toi en tout cas) et tu voulait faire une chose : aider les personnes. La fille avait froid, tu lui avait donner ta veste, mais bien sur tu n'avait pas tout plein de chose sur toi, tu l'avait juste pris au cas où le temps changeait. Mais quand la fille déclara que tu n'était pas si timide, un sourire apparue sur tes lèvres tandis que tes joues se teintèrent d'une lueurs de rouge très discrète, tu rougit vraiment pour rien ma paroles ! Et c'est à se moment que tu t'en voulus de ne pas emmener ta guitare, c'était la première fois, et surement la dernière fois, hors de question de passer une nouvelle journée hors de l'académie sans ta guitare. Tu pouvait presque t’inquiéter pour ta guitare en la sachant dans les mains de quelqu'un d'autre que toi. Lorsque Memory te tandis son calepin où elle t'avait dessiner, tu eu le souffle couper, c'était magnifique. Cela te ressemblait vraiment, cette fille était une véritable artiste, elle avait de l'or entre les doigts, c'était splendide. Tu ne pouvait plus détacher tes yeux du dessin et un sourire plus grand apparus sur tes lèvres, personne n'avait fait cela pour toi auparavant. Tu toucha le dessin du bout du doigt comme si tu avait peur que l'encre soit aspirer par tes doigts, tu ne pouvait pas croire que quelqu'un soit aussi doué que cela dans un domaine qui était pour toi aussi compliqué. Tu tourna la tête vers elle et toujours souriant tu déclara :

"Tu as véritablement un don, c'est très jolie"

Tu aurait aimer la regarder dessiner, mais peut être détestait-elle cela comme toi tu détester quand quelqu'un te regarde chanter quand tu joue, cela était quelque chose d’impensable, c'était surement aussi le cas de la fille. Lorsqu'elle déclara qu'elle pourrait te montrer la fin du dessin quand vous vous reverrait, ton sourire ne quitta pas tes lèvres, tu était heureux de la revoir. Tu commencer à l’apprécier, mais tu allait tout de même rester sur tes gardes, dans se monde ont est jamais trop prudent, il ne faut pas donner sa confiance à tout le monde, mieux vaux connaitre la personne depuis longtemps. Tu leva la tête et la regarda dans les yeux :

" Volontiers ! J'aimerais voir la fin de se dessin, et si tu le souhaite je pourrait emmener ma guitare "

Mais tu te dit que la fille allait surement vouloir allez dans un endroit où il y aurait du monde, peut être avait-elle peur que tu soit dangereux. Toi dangereux ? Cela est assez difficile à imaginer, tu ne ferrait pas de mal à une mouche, tu est trop gentil pour cela. Cependant, le fait que le lieu de rendez vous serait surement dans un endroit où il y a d'autre monde t'angoisser un peu, tu n'aimait pas trop allait dans des endroits ou il y avait beaucoup de monde. Quand tu était chez ta chère mère, tout le monde venait te demander quel age avait tu tellement ta tête était cella d'un enfant, cependant tu allait faire un effort et accepter n'importe quel lieu.

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: La mélodie des fées (Memory - Damon)   Mar 30 Juin - 9:00


Un poids fut retiré de mes épaules lorsqu'il accepta ma proposition après un compliment qui me toucha au cœur. J'avais peur, mais je crois que c'est normal. J'essaie d'oublier ça et de passer à autre chose. Je range mon matériel de dessins tranquillement parce que je n'ai pas tellement envie de partir. En fait,  je crois que c'est ça mon problème: j'aime bien squatter et j'ai du mal à me résoudre à partir, peu importe avec qui je suis. Cela m'a déjà valu bien des problèmes. Je Soupire et je lève la tête vers la cime des arbres. Le temps tourne, cela doit faire une bonne heure que nous sommes là.  Je jette un coup d'oeil à Damon.

-Nous devrions rentrer à l'académie,  ça va être l'heure de manger.

Je souris et je me relève en casant mon sac sur mon épaule et je m'étire -d'une façon pas sexy du tout mais tant pis !- avant de me tourner vers mon nouvel ami.

-On pourra se retrouver ce week-end. Disons samedi après midi dans les jardins de l'académie. Tu verras, ça va t'inspirer pour une nouvelle mélodie.

Je souris de nouveau et attrape une feuille d'arbre que j'examine sous toutes les coutures, pensive. Mon passé est loin derrière moi mais il me hante. Pour l'oublier, ou du moins éviter qu'il me fasse du mal, soit je passe des journées à faire du sport, ou alors je vais boire plus qu'il n'en faut. Mais samedi, hors de question que je ramène de l'alcool. Parce que je pourrais tout gâcher. Parce que si je bois je vais me jeter sur lui et le lendemain être honteuse et vouloir m'enfuir le plus loin possible. Parce que la prochaine fois qu'on se verra, c'est dans le futur et j'ai envie que mon futur soit meilleur que le passé. Je Soupire doucement et fais craquer mes doigts.

-A samedi,  Damon.

Sur ces dernières paroles je m'éloigne dans le but de retourner à l'académie.


-Fin du RP-
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La mélodie des fées (Memory - Damon)   Aujourd'hui à 16:04

Revenir en haut Aller en bas
 

La mélodie des fées (Memory - Damon)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fiche technique de Lion Damon [ Validée ]
» mélodie éternelle [libre]
» mélodie roussel [Manque Avatar]
» Vent calme et mélodie douce
» Purification ! ( Damon vs Oneiros )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Artistic Academy :: Corbeille :: Concernant le membre :: RP terminés-